Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

107 - 22%
99 - 21%
93 - 19%
94 - 20%
53 - 11%
35 - 7%
 
Total des votes: 481
 
Marieke
Niveau 5

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 4 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Marieke le Lun 14 Sep 2020 - 16:38
Le masque me gène beaucoup. Outre les symptômes "post-masque" de fin de journée, j'ai peine à comprendre les élèves. Le travail de groupe se termine en brouhaha (non pédagogique).

Mais une chose m'a particulièrement frappée : je suis allée m'acheter mon repas du midi. Deux jeunes filles m'interpellent et me saluent par mon nom. Elles n'étaient pas masquées.
Je ne les ai pas reconnu...

Danska
Danska
Modérateur

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 4 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Danska le Lun 14 Sep 2020 - 16:42
@Marieke a écrit:Le masque me gène beaucoup. Outre les symptômes "post-masque" de fin de journée, j'ai peine à comprendre les élèves. Le travail de groupe se termine en brouhaha (non pédagogique).

Mais une chose m'a particulièrement frappée : je suis allée m'acheter mon repas du midi. Deux jeunes filles m'interpellent et me saluent par mon nom. Elles n'étaient pas masquées.
Je ne les ai pas reconnu...


M'étonne pas : je n'ai pas reconnu l'élève qui avait participé à fond l'heure précédente quand je l'ai croisé, non masqué, à la sortie du lycée ; et d'autres collègues disaient la même chose au self vendredi. Pour retenir les prénoms, ce n'est vraiment pas simple.
EnglishTidsear
EnglishTidsear
Niveau 3

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 4 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par EnglishTidsear le Lun 14 Sep 2020 - 16:55
J'ai coché la première réponse même si j'ai hésité avec la deuxième. Le masque ne me gêne pas en cours grâce aux masques jetables dans lesquels j'ai investi. J'ai l'impression d'étouffer avec un masque en tissu. En revanche il me donne soif et m' assèche la gorge. Je prepare une bouteille thermos de thé par demi-journée et en bois une tasse à chaque interclasse. J'ai également l'impression d'avoir les yeux secs. Mais est-ce dû au masque ? J'ai du mal à comprendre les élèves et ne les reconnais pas. Plan de classe avec photo obligatoire pour moi.
Mais le port du masque par tous me rassure, je me sens moins stressée d'avoir côtoyé une élève covid+ en cours.
Danska
Danska
Modérateur

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 4 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Danska le Lun 14 Sep 2020 - 17:00
J'avoue être un peu perplexe : ça fait déjà plusieurs personnes qui répondent grosso modo que le masque ne les gêne pas, avant d'ajouter qu'elles ont mal à la gorge ou ne reconnaissent pas les élèves ou ne les comprennent pas, ou tout ça à la fois... Mais vous ne considérez pas que c'est une entrave à votre travail ? Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 4 3795679266
MelanieSLB
MelanieSLB
Doyen

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 4 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par MelanieSLB le Lun 14 Sep 2020 - 17:01
@Danska a écrit:
@Marieke a écrit:Le masque me gène beaucoup. Outre les symptômes "post-masque" de fin de journée, j'ai peine à comprendre les élèves. Le travail de groupe se termine en brouhaha (non pédagogique).

Mais une chose m'a particulièrement frappée : je suis allée m'acheter mon repas du midi. Deux jeunes filles m'interpellent et me saluent par mon nom. Elles n'étaient pas masquées.
Je ne les ai pas reconnu...


M'étonne pas : je n'ai pas reconnu l'élève qui avait participé à fond l'heure précédente quand je l'ai croisé, non masqué, à la sortie du lycée ; et d'autres collègues disaient la même chose au self vendredi. Pour retenir les prénoms, ce n'est vraiment pas simple.

J'ai un mal fou à retenir les visages en temps ordinaire, du coup, le masque ne change rien du tout pour moi. Mais si ça peut aider ceux qui d'habitude reconnaissent les visages: j'associe toujours un prénom à une silhouette + chevelure + souvent les vêtements qui sont portés régulièrement.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)
Lowpow29
Lowpow29
Habitué du forum

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 4 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Lowpow29 le Lun 14 Sep 2020 - 17:11
Personnellement, je suis contente d'être dans un pays où nous enlevons le masque pendant les cours, car quand les élèves ont le masque, c'est plus difficile d'entendre distinctement ce qu'ils disent et cela m'arrive d'avoir vraiment du mal à comprendre puisque mes élèves ne me parlent pas français.
Disons que c'est un obstacle pour ma compréhension.

_________________
La vie est courte, l'art est long, l'occasion fugitive, l'expérience trompeuse, le jugement difficile. Hippocrate Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 4 2289946511
Phylia
Phylia
Niveau 3

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 4 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Phylia le Lun 14 Sep 2020 - 17:27
J'ai hésité entre les deux premières et je ne sais plus ce que j'ai coché.
Ce qui est sûr, c'est que je m'économise encore plus qu'à l'ordinaire :
- Je ne chante plus sous la douche ;
- Je ne fredonne plus en préparant le dîner ;
-Je ne réponds plus aux questions des téléspectateurs à la place des invités de C dans l'air ;
- Je ne parle plus à mon chat (et je suis sûre que chat lui manque !).
Si ça continue, je vais sombrer dans la déprime avant même les premières gelées !  Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 4 3303744585
AsarteLilith
AsarteLilith
Empereur

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 4 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par AsarteLilith le Lun 14 Sep 2020 - 17:54
J'ai coché la réponse 3: j'arrive à parler, je bois régulièrement, quand je peux (seule dans une salle), j'enlève le masque. En revanche, j'ai beaucoup hésité avec la 2 (difficile de lire, même 10 lignes, sans être essoufflée + faut vraiment accentuer à mort les expressions faciales + pas facile de hausser la voix quand nécessaire) et la 4 (pas de médicaments, pas fatigue accrue et tête en vrac en fin de journée, voire de demie-journée, impression de "vide" physique et nerveux accentuée par la fatigue si mal dormi).

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !
MendianteRousse
MendianteRousse
Niveau 6

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 4 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par MendianteRousse le Lun 14 Sep 2020 - 18:05
Plus de trois heures masquée
Plus de trente élèves chaque fois
Plus de trente degrés dehors

Je suis en plus en rez-de-chaussée côté cour, sur le temps du déjeuner... autant dire que ça circule à mes fenêtres

Ce masque m'étouffe, ils m'entendent moins, je les fais souvent répéter, (ils sont bien cachés pour papoter en douce...)
je transpire sous ce masque...

_________________
Figaro : De l'esprit, pour s'avancer ? Monseigneur se rit du mien. Médiocre et rampant, et l'on parvient à tout.
Les girouettes se rouillèrent ; la lune fondit les nuées gris de perle ; la pluie ne tomba plus que goutte à goutte des bords du toit, et la brise, ouvrant ma fenêtre mal close, jeta sur mon oreiller les fleurs de mon jasmin secoué par l'orage. "La ronde sous la cloche", Aloysius Bertrand
Manu7
Manu7
Habitué du forum

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 4 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Manu7 le Lun 14 Sep 2020 - 18:12
@Poupoutch a écrit:Par contre, tu évoques ton confort mais pas vraiment la pédagogie (à part pour dire que tu as la voix qui porte ; moi aussi, mais pour moi faire cours ne se résume pas à porter la voix au fond de la classe...). Tu trouves vraiment que ça ne fait aucune différence ?

Le seul inconfort que je ressens au niveau de la pédagogie n'est pas lié au masque, c'est l'impossibilité d'envoyer des élèves au tableau car on ne donne plus les crayons aux élèves. Pour repérer les élèves qui comprennent ou pas, je n'aime pas me fier à l'impression visuelle, je préfère regarder les productions sur les cahiers d'exercices et je devines plus rapidement les fragilités à l'oral ou bien dans le regard donc le masque ne me dérange pas trop. Pour mieux entendre les élèves, j'ai pris l'habitude de me rapprocher des élèves qui ont la parole, c'est aussi un point positif. Je sais aussi que j'ai de chance d'être dans un petit collège rural dans lequel les élèves sont très disciplinés. Dans les conditions habituelles, on peut reconnaître les bavards même de dos...
Toujours d'un point de vue pédagogique, c'est mieux qu'en mai/juin, car ils sont deux par tables donc les élèves peuvent s'aider mutuellement, par contre je ne peux plus organiser l'équipe des élèves correcteurs qui m'assistent pour expliquer aux autres. Mais cela n'a pas de rapport avec le masque.
Manu7
Manu7
Habitué du forum

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 4 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Manu7 le Lun 14 Sep 2020 - 18:30
@Clecle78 a écrit:
@Manu7 a écrit:
Pour ma part, j'ai vraiment de la peine à comprendre qu'on ne puisse pas supporter le masque. Dans les pays asiatiques où c'est très courant, les gens sont habitués et ils voient les avantages.


Cette phrase est hallucinante je trouve. Que tu l'apprecies tant mieux pour toi mais en conclure que tous ceux qui ne le supportent pas ont tort, je trouve un peu fort. Tu nies complètement l'inconfort que nous sommes nombreux à ressentir et les difficultés de communication avec les élèves. Nous n'avons visiblement pas la même conception du métier.

Je t'invite à relire ma phrase dans son contexte, quand je dis que j'aime bien le port du masque et donc j'ai de la peine à comprendre ceux qui ne le supportent pas c'est assez logique. Mais je vois bien que c'est compliqué pour de nombreux profs. Je ne nies pas du tout l'inconfort. Et je ne vois pas tellement le lien avec la conception du métier. C'est vrai que je ne tire pas de conclusions attives...
Poupoutch
Poupoutch
Modérateur

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 4 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Poupoutch le Lun 14 Sep 2020 - 18:40
@Manu7 a écrit:
@Poupoutch a écrit:Par contre, tu évoques ton confort mais pas vraiment la pédagogie (à part pour dire que tu as la voix qui porte ; moi aussi, mais pour moi faire cours ne se résume pas à porter la voix au fond de la classe...). Tu trouves vraiment que ça ne fait aucune différence ?

Le seul inconfort que je ressens au niveau de la pédagogie n'est pas lié au masque, c'est l'impossibilité d'envoyer des élèves au tableau car on ne donne plus les crayons aux élèves. Pour repérer les élèves qui comprennent ou pas, je n'aime pas me fier à l'impression visuelle, je préfère regarder les productions sur les cahiers d'exercices et je devines plus rapidement les fragilités à l'oral ou bien dans le regard donc le masque ne me dérange pas trop. Pour mieux entendre les élèves, j'ai pris l'habitude de me rapprocher des élèves qui ont la parole, c'est aussi un point positif. Je sais aussi que j'ai de chance d'être dans un petit collège rural dans lequel les élèves sont très disciplinés. Dans les conditions habituelles, on peut reconnaître les bavards même de dos...
Toujours d'un point de vue pédagogique, c'est mieux qu'en mai/juin, car ils sont deux par tables donc les élèves peuvent s'aider mutuellement, par contre je ne peux plus organiser l'équipe des élèves correcteurs qui m'assistent pour expliquer aux autres. Mais cela n'a pas de rapport avec le masque.
OK, merci !
Nous n'avions pas repris en juin, je n'ai donc pas de comparaison.
Il est possible aussi que ça dépende des matières. Dans les miennes, il y a nécessairement une grande part d'oral, ce qui est problématique avec le masque et, en théâtre, le travail de placement de la voix et celui des expressions est de fait limité, ce qui est handicapant (de la même manière, les échauffements physiques sont inenvisageables et c'est bien pénible aussi).

_________________
Lapin Émérite, celle qui Nage en Lisant ou Inversement, Dompteuse du fauve affamé et matutinal.

"Du bist umzingelt von Idioten
Lebendigen Toten
Sie riechen schon ganz schlecht
Du bist umgeben von Schwachmaten
Sie wissen nichts wie raten
Und haben trotzdem Recht ..."
Ma'am
Ma'am
Érudit

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 4 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Ma'am le Lun 14 Sep 2020 - 18:41
J'ai coché la réponse 2, comme beaucoup, ça me gêne dans ma pratique, surtout avec les lunettes.
En cours de langues, c'est compliqué de ne pas entendre correctement les élèves.

Mais je ne peux pas dire que ça soit insupportable pour moi. Moi aussi, comme beaucoup de ceux qui ont coché la réponse 2, je mets des masques chirurgicaux. En lisant les réponses des uns et des autres, c'est vraiment ce qui ressort. Comme d'hab, on est obligés de compenser les manquements de l'institution pour avoir des conditions de travail acceptables. Ça devient usant à la longue...
nicole 86
nicole 86
Fidèle du forum

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 4 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par nicole 86 le Lun 14 Sep 2020 - 18:48
@Manu7 a écrit:
@Poupoutch a écrit:Par contre, tu évoques ton confort mais pas vraiment la pédagogie (à part pour dire que tu as la voix qui porte ; moi aussi, mais pour moi faire cours ne se résume pas à porter la voix au fond de la classe...). Tu trouves vraiment que ça ne fait aucune différence ?

Le seul inconfort que je ressens au niveau de la pédagogie n'est pas lié au masque, c'est l'impossibilité d'envoyer des élèves au tableau car on ne donne plus les crayons aux élèves. Pour repérer les élèves qui comprennent ou pas, je n'aime pas me fier à l'impression visuelle, je préfère regarder les productions sur les cahiers d'exercices et je devines plus rapidement les fragilités à l'oral ou bien dans le regard donc le masque ne me dérange pas trop. Pour mieux entendre les élèves, j'ai pris l'habitude de me rapprocher des élèves qui ont la parole, c'est aussi un point positif. Je sais aussi que j'ai de chance d'être dans un petit collège rural dans lequel les élèves sont très disciplinés. Dans les conditions habituelles, on peut reconnaître les bavards même de dos...
Toujours d'un point de vue pédagogique, c'est mieux qu'en mai/juin, car ils sont deux par tables donc les élèves peuvent s'aider mutuellement, par contre je ne peux plus organiser l'équipe des élèves correcteurs qui m'assistent pour expliquer aux autres. Mais cela n'a pas de rapport avec le masque.

Puis-je me permettre de donner mon point de vue d'étudiante attardée, nos cours ont repris par la semaine intensive, un professeur et 15 étudiants disciplinés. Si j'ai bien compris le professeur, j'ai par contre eu nettement plus de difficultés à comprendre les réponses formulées par certains étudiants surtout lorsqu'il s'agit de lire une autre langue que le français. Si j'étais encore enseignante, il me semble qu'il me faudrait tenir compte de ce paramètre.
EnglishTidsear
EnglishTidsear
Niveau 3

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 4 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par EnglishTidsear le Lun 14 Sep 2020 - 19:18
@Danska a écrit:J'avoue être un peu perplexe : ça fait déjà plusieurs personnes qui répondent grosso modo que le masque ne les gêne pas, avant d'ajouter qu'elles ont mal à la gorge ou ne reconnaissent pas les élèves ou ne les comprennent pas, ou tout ça à la fois... Mais vous ne considérez pas que c'est une entrave à votre travail ? Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 4 3795679266
J'ai toujours eu du mal à reconnaître les élèves, masque ou pas masque... Si je m' hydrate suffisamment toutes les heures, je n'ai pas mal à la gorge. J'oblige les élèves à répéter ce que disent leur camarades, donc ce sont eux qui font le travail de compréhension. En langues, c'est conseillé. Je fais beaucoup travailler les élèves à 2, c'est reposant pour moi. Ca me demande plus de travail de préparation en amont, mais je ne peux pas considérer ça comme une entrave. Mais un inconfort oui, cest certain.
Marxou
Marxou
Niveau 9

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 4 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Marxou le Lun 14 Sep 2020 - 19:25
Très bizarrement, le port du masque ne me dérange pas tant que ça, même si, bien sûr, je m'en passerais bien. Je précise qu'il s'agit des masques chir, non fournis pas l'EN et que je donc paye moi-même... Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 4 1665347707
Apparemment, ce sont les seuls supportables et les plus protecteurs; il est donc absolument inadmissible que l'EN ne nous les fournisse pas. Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 4 1767332709  Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 4 992729132
Très étrangement aussi, j'arrive peu ou prou à reconnaître les élèves et à imaginer leurs visages. Il est vrai que je leur demande de mettre leur prénom systématiquement devant eux. Un autre point bizarre: je trouve que le masque libère en ce sens que les élèves ne sont par plus focalisés sur toi (ta gueule, tes expressions, etc..que tu n'as pas nécessairement envie de montrer tous les matins au tout venant et  notamment aux regards scrutateurs et impitoyables des adolescents), mais uniquement (ou presque) sur ce que tu peux blablater. Suis-je le seul à ressentir ça? Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 4 3795679266
Après, je comprends bien sûr (et compatis avec ) tous les collègues qui témoignent ici que c'est l'enfer: à temps partiel cette année, j'ai très peu de classes et des élèves plutôt sympa. Mais même avec ces conditions, sur la durée, ça risque fort de s'avérer problématique et pénible.
Et pour finir, absolument d'accord avec le constat que le ministère n'a absolument RIEN anticipé. (ni glandé). Quid de "l'hybridation" (nouveau terme....) de l'enseignement, de ce dernier à distance qui ne va pas tarder à s'imposer, de la mise en place de groupes plus réduits, etc, etc.
Encore une fois, des économies de bouts de chandelle, une vision à très courte vue, qui risquent d'entraîner le pire: des reconfinements  à grande échelle qui au final, vont plomber l'économie.
Et bien sûr, le seul fait que ce gvt ne nous fournisse pas des masques chirurgicaux (les seuls supportables) est un scandale en soi.
Danska
Danska
Modérateur

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 4 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Danska le Lun 14 Sep 2020 - 19:28
@EnglishTidsear a écrit:
@Danska a écrit:J'avoue être un peu perplexe : ça fait déjà plusieurs personnes qui répondent grosso modo que le masque ne les gêne pas, avant d'ajouter qu'elles ont mal à la gorge ou ne reconnaissent pas les élèves ou ne les comprennent pas, ou tout ça à la fois... Mais vous ne considérez pas que c'est une entrave à votre travail ? Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 4 3795679266
J'ai toujours eu du mal à reconnaître les élèves, masque ou pas masque... Si je m' hydrate suffisamment toutes les heures, je n'ai pas mal à la gorge. J'oblige les élèves à répéter ce que disent leur camarades, donc ce sont eux qui font le travail de compréhension. En langues, c'est conseillé.  Je fais beaucoup travailler les élèves à 2, c'est reposant pour moi. Ca me demande plus de travail de préparation en amont, mais je ne peux pas considérer ça comme une entrave. Mais un inconfort oui, cest certain.

D'accord, je vois Smile
arcenciel
arcenciel
Grand Maître

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 4 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par arcenciel le Lun 14 Sep 2020 - 19:37
@Marxou a écrit:Très bizarrement, le port du masque ne me dérange pas tant que ça, même si, bien sûr, je m'en passerais bien. Je précise qu'il s'agit des masques chir, non fournis pas l'EN et que je donc paye moi-même... Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 4 1665347707
Apparemment, ce sont les seuls supportables et les plus protecteurs; il est donc absolument inadmissible que l'EN ne nous les fournisse pas. Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 4 1767332709  Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 4 992729132
Très étrangement aussi, j'arrive peu ou prou à reconnaître les élèves et à imaginer leurs visages. Il est vrai que je leur demande de mettre leur prénom systématiquement devant eux. Un autre point bizarre: je trouve que le masque libère en ce sens que les élèves ne sont par plus focalisés sur toi (ta gueule, tes expressions, etc..que tu n'as pas nécessairement envie de montrer tous les matins au tout venant et  notamment aux regards scrutateurs et impitoyables des adolescents), mais uniquement (ou presque) sur ce que tu peux blablater. Suis-je le seul à ressentir ça? Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 4 3795679266
Après, je comprends bien sûr (et compatis avec ) tous les collègues qui témoignent ici que c'est l'enfer: à temps partiel cette année, j'ai très peu de classes et des élèves plutôt sympa. Mais même avec ces conditions, sur la durée, ça risque fort de s'avérer  problématique et pénible.
Et pour finir, absolument d'accord avec le constat que le ministère n'a absolument RIEN anticipé. (ni glandé). Quid de "l'hybridation" (nouveau terme....) de l'enseignement, de ce dernier à distance qui ne va pas tarder à s'imposer, de la mise en place de groupes plus réduits, etc, etc.
Encore une fois, des économies de bouts de chandelle, une vision à très courte vue, qui risquent d'entraîner le pire: des reconfinements  à grande échelle qui au final, vont plomber l'économie.
Et bien sûr, le seul fait que ce gvt ne nous fournisse pas des masques chirurgicaux (les seuls supportables) est un scandale en soi.

Pareil pour moi, je ne porte que des masques chirurgicaux et je les supporte assez bien en fait. J'ai juste plus soif que d'habitude.
Volo'
Volo'
Fidèle du forum

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 4 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Volo' le Lun 14 Sep 2020 - 19:41
@Danska a écrit:J'avoue être un peu perplexe : ça fait déjà plusieurs personnes qui répondent grosso modo que le masque ne les gêne pas, avant d'ajouter qu'elles ont mal à la gorge ou ne reconnaissent pas les élèves ou ne les comprennent pas, ou tout ça à la fois... Mais vous ne considérez pas que c'est une entrave à votre travail ? Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 4 3795679266

Pédagogiquement, cela ne me gêne pas plus que de raison même si je vais sûrement limiter la dose de travail de groupe. C'est plus personnellement que c'est gênant.
Lefteris
Lefteris
Empereur

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 4 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Lefteris le Lun 14 Sep 2020 - 20:07
Mal de crâne qui dure, mal de gorge, grosse fatigue. Plus évidemment la gêne sur le visage, la sueur en ce moment, les difficultés à se comprendre... La moindre coupure de parole est encore plus douloureuse.  Va falloir arrêter de parler, projeter, trouver une solution. Les élèves  qui sont dans  une situation moins pénible ( j'ai été à une réunion de trois heures, c'est bien plus supportable quand on est assis et qu'on peut ne pas parler)  ont du mal, l'enlèvent, le mettent sous le nez. Alors nous, combien de temps allons-nous tenir ? Il est grand temps qu'on nous permettent de l'enlever en reculant les tables du premier rang; comme en juin.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, utilisée pour toutes les démolitions, expliquée sans fard par F. Robine.

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος.
Elle aime
Elle aime
Expert

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 4 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Elle aime le Lun 14 Sep 2020 - 20:57
Je porte les masques fournis par l'EN : les 4 fournis en mai dernier et les 4 fournis la semaine dernière. Je ne les utilise pas en dehors du collège (ceux de mai ne m'ont pas servi cet été) où j'utilise des masques que j'ai moi-même achetés.
Je suis totalement épuisée en rentrant le soir (je travaille au collège de 8h30 à 18h : préparations, corrections). Maux de tête, nausée, sensation d'étouffement. J'ai eu des vertiges aujourd'hui. Je suis arrêtée une semaine. J'ignore si c'est le masque ou le fait de devoir toujours rappeler à l'ordre certains élèves (qui, eux, baissent le masque sans cesse),

_________________
"Moi, je crois que la grammaire, c’est une voie d’accès à la beauté. Quand on parle, quand on lit ou quand on écrit, on sent bien si on a fait une belle phrase ou si on est en train d’en lire une. On est capable de reconnaître une belle tournure ou un beau style. Mais quand on fait de la grammaire, on a accès à une autre dimension de la beauté de la langue. Faire de la grammaire, c’est la décortiquer, regarder comment elle est faite, la voir toute nue, en quelque sorte. Et c’est là que c’est merveilleux : parce qu’on se dit : « Comme c’est bien fait, qu’est-ce que c’est bien fichu ! », « Comme c’est solide, ingénieux, subtil ! ». Moi, rien que savoir qu’il y a plusieurs natures de mots et qu’on doit les connaître pour en conclure à leurs usages et à leurs compatibilités possibles, ça me transporte."
Tivinou
Tivinou
Neoprof expérimenté

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 4 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Tivinou le Lun 14 Sep 2020 - 21:05
7h30 - 17h15 avec un masque chirurgical sur le visage. Pause de 45 minutes pour manger.
Je suis éreintée. J'ai mal à la tête,  à la gorge.  
Les autres jours  (edt plus léger) j'oublie que j'ai un masque, mais là, avec la chaleur et le temps passé à respirer dans ce truc, c'était épuisant. J'ai pourtant adapté mes cours pour reposer ma voix régulièrement.
Et comme beaucoup je paie mes masques chirurgicaux parce que ceux fournis par l'EN ne m'inspirent aucune confiance: ils sont trempés en 45-50  minutes.
Même après avoir lavé mon visage, j'ai l'impression qu'il est sale.
Lefteris
Lefteris
Empereur

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 4 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Lefteris le Lun 14 Sep 2020 - 21:22
@Tivinou a écrit:
Je suis éreintée. J'ai mal à la tête,  à la gorge.  
J'ai l'impression que ce sont les symptômes les plus fréquents. Beaucoup de mal à récupérer aussi, rien à voir avec un effort physique, même important. J'ai roulé un peu au dessus de mon niveau dimanche, plusieurs heures, j'étais fatigué, mais j'ai récupéré dans la journée. Après quatre heures de cours, impossible. Tête dans un étau, vue trouble...
On va en baver, pour un truc qui ne sert pas à grand-chose, commencent à dire des spécialistes. Comme le porter dans la rue quand on est seul. Ca protège surtout des amendes de 135 €.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, utilisée pour toutes les démolitions, expliquée sans fard par F. Robine.

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος.
Sylvain de Saint-Sylvain
Sylvain de Saint-Sylvain
Sage

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 4 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Sylvain de Saint-Sylvain le Lun 14 Sep 2020 - 21:30
La fatigue vient beaucoup plus vite, et la troisième heure de cours est déjà difficile. L'enfer c'est le jeudi : sept heures de cours... Il faut bien tenir, mais au bout de quatre heures je ne parviens plus à penser correctement. Mon plus gros problème, c'est la fatigue qui s'abat sur moi dès que je rentre chez moi : je m'endors, me réveille le soir, peine à me rendormir... Je mets beaucoup plus de temps à corriger les copies et je vis sur la réserve de cours préparée cet été.

En classe, le masque crée une barrière qui m'empêche d'être véritablement tout à mes élèves et à mon cours. Et comme je ne suis déjà que modérément expressif, j'ai sans cesse l'impression de paraître blasé ou méchant.

_________________
« Les hommes en vinrent, pour qualifier les actes, à modifier arbitrairement le sens habituel des mots. » (Thucydide)
Ajonc35
Ajonc35
Habitué du forum

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 4 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par Ajonc35 le Lun 14 Sep 2020 - 21:55
Vertiges car salles mal ou peu aérées, malgré les portes ouvertes, maux de gorge car 6 heures le lundi et 6 heures le vendredi derrière mon masque et ce soir mon crâne fait toc toc.
D'habitude j'ai déjà du mal à aller jusque la Toussaint sans écorcher ma voix et sans l'éteindre et tant mieux si j'arrive jusqu'aux vacances comme l'an passé. Cette année, je vois poindre cet accident avant le terme habituel. Et pourtant je bois ( pas assez, mais plus que d'habitude). Là ma gorge est sèche, me racle et mon enrouement arrive.
kaktus65
kaktus65
Niveau 9

Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ? - Page 4 Empty Re: Enseigner avec un masque, comment le vivez-vous ?

par kaktus65 le Lun 14 Sep 2020 - 22:00
Très clairement, le masque est un gros handicap pour l'enseignement : même maux que les collègues sur le fil (tête, vertiges ...) avec un malaise supplémentaire dû à la chaleur. Je ne fais pas la chasse à ceux qui mettent mal le masque, c'est tout simplement infernal avec > 30°C dans les salles ...
Impossible de tenir longtemps avec ça, des arrêts de travail, il va y en avoir. Et tant qu'à faire, autant qu'il dure puisqu'on nous maintient le jour de carence.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum