Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Verdurette
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Verdurette le Mar 17 Nov 2020 - 21:15
Question bête : (mais c'est une vraie question) Que fait-on lorsqu'on a de fortes suspicions que l'attestation sur l'honneur soit un joyeux pipeau ? On est obligé d'accueillir à bras ouvert le gamin en se demandant si ou quand il va nous contaminer ?
avatar
chmarmottine
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par chmarmottine le Mar 17 Nov 2020 - 21:20
@lisontine a écrit:
@Audrey a écrit:
@Cicyle a écrit:Allez, un peu de "positif", pour une fois. Une de mes élèves est positive. La moitié de la classe a été déclarée cas contact à cause du repas à la cantine et donc interdit d'école. Une semaine d'éviction, avant un retour après un test (? d'après le directeur, c'est ce que la médecin scolaire lui aurait dit, mais j'ai un doute…).
Visiblement, la prudence a été de mise, pour une fois.
Quant à moi, pas vu la classe depuis deux semaines (je les vois le mardi et je faisais grève mardi dernier).

Du coup, entre les classes anti-masques où j'ai la moitié d'absents et les cas contact dans l'autre école, je les ai, mes demi-groupes ! Razz

Par contre, l'élève en question a été testée au hasard avant une intervention chirurgicale. Ça fait peur, si quand on prend un élève au pif, il est positif ! affraid

C'est bizarre: le test est obligatoire avant toute intervention chirurgicale. Pourquoi parler de hasard?

Ce n'est pas le sujet du fil mais non le test n'est pas obligatoire avant intervention chirurgicale. Mon mari subit une intervention la semaine prochaine ( en ambulatoire) et pas de test. Il a demandé deux fois pour être sûr.

C'est vraiment étrange et dangereux si c'est vrai, non ?

Ici, un personnel de l'école de ma fille a été découvert covid+ par un test en prévision d'une intervention.
Et ma petite voisine de 12 ans a dû faire un test la semaine dernière avant une intervention en urgence pour un oeil.
FloEarth
FloEarth
Niveau 4

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par FloEarth le Mar 17 Nov 2020 - 21:23
@Verdurette : Oui, on est obligé. C'est une attestation sur l'honneur. Qui oserait douter du sens de l'honneur des géniteurs ? Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 437980826
MelanieSLB
MelanieSLB
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par MelanieSLB le Mar 17 Nov 2020 - 22:16
@lisontine a écrit:
Ce n'est pas le sujet du fil mais non le test n'est pas obligatoire avant intervention chirurgicale. Mon mari subit une intervention la semaine prochaine ( en ambulatoire) et pas de test. Il a demandé deux fois pour être sûr.

HS: anesthésie générale ou locale?
De ce que j'ai compris des anesthésistes vus dernièrement, c'est très important en cas d'anesthésie générale parce qu'il y a un risque de complications beaucoup plus élevé si on a le covid, même asymptomatique.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)
Cleroli
Cleroli
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cleroli le Mar 17 Nov 2020 - 22:28
@MelanieSLB a écrit:
@lisontine a écrit:
Ce n'est pas le sujet du fil mais non le test n'est pas obligatoire avant intervention chirurgicale. Mon mari subit une intervention la semaine prochaine ( en ambulatoire) et pas de test. Il a demandé deux fois pour être sûr.

HS: anesthésie générale ou locale?
De ce que j'ai compris des anesthésistes vus dernièrement, c'est très important en cas d'anesthésie générale parce qu'il y a un risque de complications beaucoup plus élevé si on a le covid, même asymptomatique.
Le chirurgien ne m'a pas donné le choix (anesthésie générale) pour mon opération en octobre dernier : le test était obligatoire.
Fesseur Pro
Fesseur Pro
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Fesseur Pro le Mar 17 Nov 2020 - 23:05
@lisontine a écrit:
@Audrey a écrit:
@Cicyle a écrit:Allez, un peu de "positif", pour une fois. Une de mes élèves est positive. La moitié de la classe a été déclarée cas contact à cause du repas à la cantine et donc interdit d'école. Une semaine d'éviction, avant un retour après un test (? d'après le directeur, c'est ce que la médecin scolaire lui aurait dit, mais j'ai un doute…).
Visiblement, la prudence a été de mise, pour une fois.
Quant à moi, pas vu la classe depuis deux semaines (je les vois le mardi et je faisais grève mardi dernier).

Du coup, entre les classes anti-masques où j'ai la moitié d'absents et les cas contact dans l'autre école, je les ai, mes demi-groupes ! Razz

Par contre, l'élève en question a été testée au hasard avant une intervention chirurgicale. Ça fait peur, si quand on prend un élève au pif, il est positif ! affraid

C'est bizarre: le test est obligatoire avant toute intervention chirurgicale. Pourquoi parler de hasard?

Ce n'est pas le sujet du fil mais non le test n'est pas obligatoire avant intervention chirurgicale. Mon mari subit une intervention la semaine prochaine ( en ambulatoire) et pas de test. Il a demandé deux fois pour être sûr.
C'est plus qu'étonnant.
Obligatoire en hôpital et clinique ici, même pour une "simple" admission après une arrivée aux Urgences.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
BOU74
BOU74
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par BOU74 le Mar 17 Nov 2020 - 23:23
@MelanieSLB a écrit:
@lisontine a écrit:
Ce n'est pas le sujet du fil mais non le test n'est pas obligatoire avant intervention chirurgicale. Mon mari subit une intervention la semaine prochaine ( en ambulatoire) et pas de test. Il a demandé deux fois pour être sûr.

HS: anesthésie générale ou locale?
De ce que j'ai compris des anesthésistes vus dernièrement, c'est très important en cas d'anesthésie générale parce qu'il y a un risque de complications beaucoup plus élevé si on a le covid, même asymptomatique.

Ma fille aînée devait se faire opérer des dents de sagesse au mois de juillet sous anesthésie générale. Elle a passé le test PCR exigé 48 h avant l'intervention. Finalement l'intervention a été déprogrammée le jour même. Elle a alors opté pour l'anesthésie locale 1 mois plus tard. Cette fois ci sans test PCR.
Audrey
Audrey
Oracle

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Audrey le Mar 17 Nov 2020 - 23:24
Pardon, j'ai oublié de préciser qu'effectivement c'était obligatoire avant une anesthésie générale, et non locale, évidemment.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.
amethyste
amethyste
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par amethyste le Mar 17 Nov 2020 - 23:26
Opérée en ambulatoire la semaine dernière, anesthésie locale, le test était obligatoire. Ça doit dépendre de la politique d'établissement, comme dans l'EN !

_________________
- Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.
- L'Etat est notre serviteur et nous n'avons pas à en être les esclaves.
Einstein
Il me convient d’être avec les peuples qui meurent, je vous plains d’être avec les rois qui tuent. Victor Hugo
mafalda16
mafalda16
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par mafalda16 le Mer 18 Nov 2020 - 6:45
Ici c’est le fil sur le coronavirus dans l’EN Wink

_________________
"Muchos años después, frente al pelotón de fusilamiento, el coronel Aureliano Buendía había de recordar aquella tarde remota en que su padre lo llevó a conocer el hielo"
micaschiste
micaschiste
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par micaschiste le Mer 18 Nov 2020 - 8:56
@Verdurette a écrit:Question bête : (mais c'est une vraie question) Que fait-on lorsqu'on a de fortes suspicions que l'attestation sur l'honneur soit un joyeux pipeau ?  On est obligé d'accueillir à bras ouvert le gamin en se demandant si ou quand il va nous contaminer ?
Demande le nom du médecin consulté et appelle le ou son secrétariat.

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "
Lisak40
Lisak40
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Lisak40 le Mer 18 Nov 2020 - 8:57
Dans mon établissement (gros lycée francilien), on est passé aux demi-groupes en alternance matinée/après-midi : alors oui les cours sont en général plus calmes, mais cela me demande énormément de boulot en plus, et du coup, je crains le retour des élèves en stage actuellement, car je vais littéralement crouler sous le travail je pense. Les collègues qui ont la même configuration, cela vous fait pareil ou c'est juste moi qui ne sait pas m'organiser ?
Par ailleurs, aucune communication concernant les cas de Covid chez moi (personnels et élèves) : parents qui ne disent rien et / ou omerta du chef, je n'en sais rien...
Jenny
Jenny
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Jenny le Mer 18 Nov 2020 - 9:04
Pourquoi énormément de boulot en plus ?
Débordée en ce moment mais ce n’est pas dû aux demi-groupes.
avatar
floisa
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par floisa le Mer 18 Nov 2020 - 9:06
Parce qu'il faut préparer 2 progressions: pour ceux qui sont chez eux et pour ceux en classe, étant donné que les 2 groupes doivent continuer d'avancer. On ne peut pas faire le même cours successivement aux 2 groupes.
Clecle78
Clecle78
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Clecle78 le Mer 18 Nov 2020 - 9:09
Si, je fais le même cours , le groupe à la maison fait des exercices et prépare les textes.
maikreeeesse
maikreeeesse
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par maikreeeesse le Mer 18 Nov 2020 - 9:16
@micaschiste a écrit:
@Verdurette a écrit:Question bête : (mais c'est une vraie question) Que fait-on lorsqu'on a de fortes suspicions que l'attestation sur l'honneur soit un joyeux pipeau ?  On est obligé d'accueillir à bras ouvert le gamin en se demandant si ou quand il va nous contaminer ?
Demande le nom du médecin consulté et appelle le ou son secrétariat.
C'est infaisable techniquement, pas le temps submergé par le nombre et jamais un médecin au téléphone ne te répondra.
Donc oui Verdurette, tu acceptes. Les directeurs avaient pointé le problème dès le début. Mais qui se soucie de leurs remarques dernièrement ?
Lisak40
Lisak40
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Lisak40 le Mer 18 Nov 2020 - 9:31
@Jenny En fait, pour un de mes niveaux, les classes ont une configuration en groupes en peu particulière : disons que ce n'est pas 1 classe = 2 demi-groupes mais légèrement différent. En temps normal, vu cette configuration, il m'est déjà très difficile de planifier mes cours, d'organiser ma progression pour que tous les élèves en soient au même point de ma séquence au même moment. Du coup là avec la nouvelle organisation, c'est devenu impossible : j'ai eu beau retourner le problème dans tous les sens, faire et refaire (puis défaire et redéfaire)l'organisation / planification de mes cours, il va obligatoirement y avoir des décalages. Certains élèves vont devoir par exemple avoir cours sur le chapitre 2 de telle séquence sans avoir eu le chapitre 1 auparavant. Du coup, ben je suis obligée de retaper tous les cours pour les élèves (car ma trame de cours ne correspond pas à ce qu'écrivent les élèves : pour une compréhension écrite / orale, je n'écris par exemple pas sur mon cours le vocabulaire de base ou une règle de grammaire de base également alors que je suis obligée de le faire écrire par les élèves dans leur cahier). Donc en gros j'ai bien un double travail puisque en plus de rédiger mon cours, je dois aussi en fournir une "version élève" électronique que je dois leur fournir (imprimer / photocopier / distribuer). Je ne sais pas si j'ai été très claire, mais bien qu'en pro, je me retrouve dans la même situation que les profs du général avec les spécialités, où la notion de "classe" n'existe en fait plus...


Dernière édition par Lisak40 le Mer 18 Nov 2020 - 9:49, édité 1 fois
ysabel
ysabel
Enchanteur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par ysabel le Mer 18 Nov 2020 - 9:45
@floisa a écrit:Parce qu'il faut préparer 2 progressions: pour ceux qui sont chez eux et pour ceux en classe, étant donné que les 2 groupes doivent continuer d'avancer. On ne peut pas faire le même cours successivement aux 2 groupes.

Pas du tout ! je fais le même cours... A la maison, ils ont un autre travail

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
floisa
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par floisa le Mer 18 Nov 2020 - 9:49
Mais alors, si on dédouble ainsi les cours (fait successivement à 2 groupes) et le travail maison (fait successivement par 2 groupes), on avance 2 fois moins qu'en configuration classe entière? Je précise que nous sommes dans une alternance par demi-journées. En gros, chaque groupe a 1h/semaine en classe et 1h/semaine à la maison (2h et 2h pour les spécialités.)
uneodyssée
uneodyssée
Niveau 7

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par uneodyssée le Mer 18 Nov 2020 - 9:57
Pas forcément 2 fois moins. C'est une partie de ton cours, que tu aurais faite en classe normalement, que tu retravailles pour qu'ils la fassent en autonomie. Ce n'est pas seulement des «devoirs à la maison». Tu privilégies une activité en classe (par exemple basée sur des échanges et de l'oral), et tu en programmes une autre à la maison (par exemple fondée sur lecture, recherches, écriture…). En gros, c'est la moitié de ton cours qui se transforme en travail en autonomie.
Moonchild
Moonchild
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Moonchild le Mer 18 Nov 2020 - 10:15
@floisa a écrit:Mais alors, si on dédouble ainsi les cours (fait successivement à 2 groupes) et le travail maison (fait successivement par 2 groupes), on avance 2 fois moins qu'en configuration classe entière? Je précise que nous sommes dans une alternance par demi-journées. En gros, chaque groupe a 1h/semaine en classe et 1h/semaine à la maison (2h et 2h pour les spécialités.)

Oui, on avance évidemment moins vite, peut-être pas tout-à-fait deux fois moins, mais il ne faut pas s'imaginer qu'avec une division par deux du volume horaire de cours on pourra faire la même chose au même rythme que d'ordinaire, sinon ça voudrait dire que notre manière de fonctionner habituelle est assez inefficace.
Maintenant, compte tenu de cette situation exceptionnelle, le Ministère - s'il avait encore une colonne vertébrale surmontée d'un cerveau - devrait proposer des aménagements des programmes.
Prezbo
Prezbo
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Prezbo le Mer 18 Nov 2020 - 10:44
@Moonchild a écrit:
@floisa a écrit:Mais alors, si on dédouble ainsi les cours (fait successivement à 2 groupes) et le travail maison (fait successivement par 2 groupes), on avance 2 fois moins qu'en configuration classe entière? Je précise que nous sommes dans une alternance par demi-journées. En gros, chaque groupe a 1h/semaine en classe et 1h/semaine à la maison (2h et 2h pour les spécialités.)

Oui, on avance évidemment moins vite, peut-être pas tout-à-fait deux fois moins, mais il ne faut pas s'imaginer qu'avec une division par deux du volume horaire de cours on pourra faire la même chose au même rythme que d'ordinaire, sinon ça voudrait dire que notre manière de fonctionner habituelle est assez inefficace.
Maintenant, compte tenu de cette situation exceptionnelle, le Ministère - s'il avait encore une colonne vertébrale surmontée d'un cerveau - devrait proposer des aménagements des programmes.

+1 sur tous les autres.

A partir du moment où la classe est séparée en deux demi-groupes...et bien, je considère qu'il s'agit de deux demi-groupes indépendants qui avancent en parallèle, avec le même cours que je fais deux fois. Je n'imagine même pas possible les solutions du type "le groupe qui n'est pas en classe fait à la maison ce qui l'autre à fait en classe". Plus précisément, si je faisais ça, je craindrais surtout de devoir de toute façon reprendre en classe à la séance suivante ce que fait le groupe est censé avoir fait à la maison.
(A noter que même les IPR de maths de l'académie prônent une solution de ce type dans leur dernière lettre d'info.)

Le travail en classe et à la maison obéit à des rythmes et des dynamiques différentes, il me semble illusoire de vouloir dupliquer l'un sur l'autre.

Le vrai enjeu, c'est de donner plus de travail à la maison aux élèves en profitant du fait qu'ils ont des heures de cours libérés, et de vérifier que ce travail est fait sans se noyer soi même, ni que les séances en classe se transforment exclusivement en correction de ce qui a été fait à la maison...J'avoue que je tâtonne encore pour trouver la bonne formule.

Maintenant, il ne faut pas se bercer d'illusion : même en donnant plus de travail à la maison et en utilisant les ressources de l'enseignement à distance, s'il y a moins de présentiel, on avancera moins vite. Peut-être pas deux fois moins vite, mais moins vite.

(Epreuves de spécialité du bac en mars... pale )


Dernière édition par Prezbo le Mer 18 Nov 2020 - 10:53, édité 1 fois
avatar
ghiazza13
Niveau 1

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par ghiazza13 le Mer 18 Nov 2020 - 10:46
le pic est à peine atteint que l'on parle déjà déconfinement ..Et rouvrir les magasins début décembre...Comme si tout était réglé, alors que hier il y a eu encore 45000 cas; Peut être aussi que les lycée vont revenir en classe entière a compter du 1er décembre?
anthinéa
anthinéa
Guide spirituel

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par anthinéa le Mer 18 Nov 2020 - 10:49
De plus les chiffres sont soumis à caution :
- tests anti géniques qui faussent le compte
- oxygénation à domicile qui influe sur les taux d’hospitalisation.

C’est à en devenir « complotiste » ...
avatar
kiddy
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par kiddy le Mer 18 Nov 2020 - 10:52
@ghiazza13 a écrit:le pic est à peine atteint que l'on parle déjà déconfinement ..Et rouvrir les magasins début décembre...Comme si tout était réglé, alors que hier il y a eu encore 45000 cas; Peut être aussi que les lycée vont revenir en classe entière a compter du 1er décembre?

ils en sont capables, il n'y a tellement pas de logique dans les règles...
Prezbo
Prezbo
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Prezbo le Mer 18 Nov 2020 - 10:53
@ghiazza13 a écrit:le pic est à peine atteint que l'on parle déjà déconfinement ..Et rouvrir les magasins début décembre...Comme si tout était réglé, alors que hier il y a eu encore 45000 cas; Peut être aussi que les lycée vont revenir en classe entière a compter du 1er décembre?

Nous avons vécu tous les revirements, mais j'espère quand même que cette hypothèse est très improbable.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum