Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Enaeco
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Enaeco Mar 26 Jan 2021 - 21:16
@Cicyle a écrit:
@Enaeco a écrit:
@Cicyle a écrit:
L'hybride, ce n'est pas la même chose que les écoles fermées. Et si je redoute absolument une fermeture totale, j'appelle l'hybride de mes voeux, à tous les niveaux.

J'ai beau réfléchir, je ne vois pas comment on pourrait mettre facilement en place de l'hybride dans l'enseignement primaire.

Si on part sur un temps de présence de 50%, l'enseignant doit a priori prévoir de quoi occuper un peu à la maison, à moins d'en être exempté, c'est une charge de travail supplémentaire.

Si les enfants sont à la maison 50% du temps, il faut que les parents puissent les garder (ça veut donc dire déshabiller des secteurs de ses employés (soignants, enseignants, agents d'entretien pour ne citer qu'eux)).

Bref, un sacré bazar...
Non, puisqu'on fait avec le groupe du mardi, ce qu'on avait fait avec le groupe du lundi. Et le travail de réinvestissement donné au groupe présent le lundi pour le mardi, sera redonné au groupe présent le mardi, pour le jeudi. Et ainsi de suite.

Pour la garde d'enfants, je dis depuis cet été que tout ce qu'on vit était plus que prévisible, c'était annoncé. Il aurait alors fallu tout de suite mettre cette organisation en place jusqu'en mars ou avril. Avec garde complémentaire pour les enfants de personnels essentiels.
Et peut-être que ça aurait permis de mieux contrôler l'épidémie et que la perte économique liée aux aménagements aurait été en partie compensée par le fait qu'on aurait eu moins à fermer.

Maintenant, il faudrait quand même l'organiser, même si c'est très lourd pour peu de temps. Ou alors fermer, mais je ne le souhaite pas. Le statut quo est intenable sur la durée.

Accessoirement, c'est ce que le ministère avait prévu, y compris pour le premier degré, en cas de "circulation active du virus". Mais visiblement, on n'y est pas encore. Chouette, alors ! Je peux aller au resto, à la piscine et au cinéma, ce soir !! yesyes

Ça ne change rien au fait que tu dois adapter ce que tu fais. Tu as beau faire en double, il faut à la fois prévoir de quoi occuper ceux qui sont à la maison ET adapter ce que tu fais avec les présents, en conséquence. Mais à la rigueur, la surcharge de travail du prof, ça sera le dernier des arguments. Il ne sera de toute façon pas pris en compte.

Pour ce qui est de l'organisation, c'est trop tard pour mettre en place quelque chose de viable. Comme tu dis, il aurait fallu l'organiser bien en amont.
Si on estime qu'il faut agir très sérieusement sur les écoles, je pense qu'on préférera quelque chose de plus radical et simple et tant qu'à faire sur les vacances.
Danska
Danska
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Danska Mar 26 Jan 2021 - 21:33
@tt1724 a écrit: ...alors qu'au lieu d'attendre, beaucoup de médecins disent qu'on devrait anticiper...et confiner...pour ma part, il me semble que si l'ouest de la France à moins été impacté lors de la 1ere vague, l'une des raisons c'est peut-être parce que contrairement à l'est du pays, l'ouest à été confiné (par hasard en anticipation) avant que les niveaux de contagions y soient trop élevés.

Petit HS : attention quand même à ce que disent les médecins : ils sont dans leur rôle (le gars qui voit son service de réanimation plein à craquer va forcément réclamer la solution la plus efficace, à savoir un confinement absolu jusqu'à vaccination de toute la population) ; ce n'est pas pour autant qu'un confinement strict et immédiat est la meilleure chose à faire du point de vue de l'économie, de la santé mentale des enfants et des adultes, etc.
kai002
kai002
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par kai002 Mar 26 Jan 2021 - 21:45
@Enaeco a écrit:Ça ne change rien au fait que tu dois adapter ce que tu fais. Tu as beau faire en double, il faut à la fois prévoir de quoi occuper ceux qui sont à la maison ET adapter ce que tu fais avec les présents, en conséquence. Mais à la rigueur, la surcharge de travail du prof, ça sera le dernier des arguments. Il ne sera de toute façon pas pris en compte.

Hors de question pour moi: le travail à faire pendant qu'ils sont à la maison? apprendre le cours. C'est déjà très bien s'ils apprennent le cours même en temps normal.
Eliette
Eliette
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Eliette Mar 26 Jan 2021 - 21:49
C’est ce qui se passe pour mon fils en seconde: il a cours un jour sur deux et le jour sans cours il n’a quasiment rien à faire, les devoirs habituels tout au plus.
C’est le choix des profs, mais le terme hybride me hérisse. Le terme mi temps ou demi presentiel serait plus adapté.
frimoussette77
frimoussette77
Monarque

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par frimoussette77 Mar 26 Jan 2021 - 21:51
@Eliette a écrit:C’est ce qui se passe pour mon fils en seconde: il a cours un jour sur deux et le jour sans cours il n’a quasiment rien à faire, les devoirs habituels tout au plus.
C’est le choix des profs, mais le terme hybride me hérisse. Le terme mi temps ou demi présentiel serait plus adapté.
Oui voilà, ils n'ont que la moitié des cours.
Cléopatra2
Cléopatra2
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cléopatra2 Mar 26 Jan 2021 - 21:53
Le faux hybride qu'on a au lycée m'épuise. On avait gardé les terminales à temps plein, ils passeront en faux demi-groupes à la rentrée, soit en mars, ce qui va m'ajouter une charge de travail encore plus forte. J'en ai marre. J'espère que la vaccination nous permettra de revenir dans des conditions à peu près normales en septembre, car une autre année scolaire comme ça, ça n'est pas possible. Ni pour les profs, ni pour les élèves. Ma fille de 6 ans ne supporte plus de porter un masque tout le temps. Elle en pleure parfois, alors qu'au début, en novembre, elle disait que ça allait. Là elle n'en peut plus et je suppose que c'est pareil pour tous les enfants. Les jeunes enfants en crèche n'auront vu que des adultes masqués en dehors de leur famille. Quelles conséquences à long terme? 
Si garder les masques dans les transports ou au supermarché me semble être une bonne idée pour le futur (voire en salle des profs, vu mon absence totale de maladie cette année), le reste du temps il faudra pouvoir vivre sans.
Enfin cela n'apporte rien au débat, mais ma lassitude est grande. Quant au protocole, chez nous pour les élèves c'est nul, pour les profs, en revanche, parfait (fenêtres qui s'ouvrent en grand, gel, lingettes et salles assez grandes pour être loin des élèves).
Edit : après avoir lu le message précédent. Je donne du vrai travail à faire mais les élèves choisissent de ne pas travailler les jours où ils sont à la maison parce que "j'ai la flemme, j'ai oublié, j'ai pas envie, ah bon y'avait du travail, j'avais autre chose à faire, vous avez donné des devoirs, j'allais pas en plus faire le reste". C'est cette gestion-là qui me pompe mon énergie. Et puis mes élèves n'avancent pas plus vite en demi-groupe qu'en classe entière malheureusement. Année perdue pour les 2de et les 1ères spé.
avatar
chmarmottine
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par chmarmottine Mar 26 Jan 2021 - 21:55
@frimoussette77 a écrit:
@Eliette a écrit:C’est ce qui se passe pour mon fils en seconde: il a cours un jour sur deux et le jour sans cours il n’a quasiment rien à faire, les devoirs habituels tout au plus.
C’est le choix des profs, mais le terme hybride me hérisse. Le terme mi temps ou demi présentiel serait plus adapté.
Oui voilà, ils n'ont que la moitié des cours.

Pas ici, ils ont cours une semaine sur deux, mais les cours avancent quand ils sont en distanciel, d'une façon ou d'une autre.
Cleroli
Cleroli
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cleroli Mar 26 Jan 2021 - 21:58
@Tulipia a écrit:
@Cicyle a écrit:
L'hybride, ce n'est pas la même chose que les écoles fermées. Et si je redoute absolument une fermeture totale, j'appelle l'hybride de mes voeux, à tous les niveaux.
Sur le plan sanitaire et pédagogique, l'hybride est la solution à privilégier. Cependant, de notre côté, l'hybride engendre une grande fatigue. Dans mon lycée, nous sommes en hybride depuis novembre et nous sommes tous épuisés. Avec l'instauration du contrôle continu complet en 1ère et Tle, c'est un vrai casse-tête pour les évaluations, les rattrapages quand il y a des absents... Et chez nous, les parents se sont plaints du fait que l'on ne propose pas de visioconférences aux élèves à la maison (!). Plainte qui s'est transformée en demande de la part de la direction, "dans la mesure du possible"... Je suis désolée de ce message d'humeur, je suis moi-même exténuée.
C'est vrai mais c'est aussi à nous d'être raisonnables (je ne fais pas systématiquement refaire un DS en cas d'absence d'élèves par exemple). Il faut mettre la pédale douce côté notes et accepter de prendre du temps. C'est d'ailleurs le sens du mail que nous a envoyé notre IPR après l'annonce de la suppression des évaluations de mars.
kai002
kai002
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par kai002 Mar 26 Jan 2021 - 22:00
@Cléopatra2 a écrit:Je donne du vrai travail à faire mais les élèves choisissent de ne pas travailler les jours où ils sont à la maison parce que "j'ai la flemme, j'ai oublié, j'ai pas envie, ah bon y'avait du travail, j'avais autre chose à faire, vous avez donné des devoirs, j'allais pas en plus faire le reste". C'est cette gestion-là qui me pompe mon énergie. Et puis mes élèves n'avancent pas plus vite en demi-groupe qu'en classe entière malheureusement. Année perdue pour les 2de et les 1ères spé.

Exactement alors à quoi bon? En temps normal ils ne se foulent pas des masses, et là, par la magie de l'hybridation, ils se mettraient à travailler sérieusement et en toute autonomie ?
Je fais les heures pour lesquelles je suis payé (et j'ai déjà 7 niveaux de la 6ème à la Terminale), si la direction veut que je fasse plus pour les élèves restés à la maison, pas de problème: mais qu'elle sorte le chéquier (HSE). Arrêtons de nous épuiser pour rien quand on voit le mépris avec lequel ce ministère nous traite.
Jenny
Jenny
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Jenny Mar 26 Jan 2021 - 22:02
Je n’ai pas de décharge d’heures. Je fais donc cours sur mon emploi du temps et donne un peu plus de travail à la maison (et des liens vers des vidéos, des podcasts, des articles surtout en spé). Je ne suis pas capable de faire une double journée.
avatar
chmarmottine
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par chmarmottine Mar 26 Jan 2021 - 22:15
Une étude américaine qui conforte l'idée que laisser les écoles ouvertes ne propage pas le virus, à condition qu'il y soit appliqué des mesures strictes.
En anglais.

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Mm7004e3_MaskingGradesK-12Wisconsin_IMAGE_26Jan21_1200x675-medium

https://www.cdc.gov/mmwr/volumes/70/wr/mm7004e3.htm?s_cid=mm7004e3_w
Jenny
Jenny
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Jenny Mar 26 Jan 2021 - 22:16
Ça fait combien 6 pieds de distance ?
avatar
chmarmottine
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par chmarmottine Mar 26 Jan 2021 - 22:18
@Jenny a écrit: Ça fait combien 6 pieds de distance ?
1.8m

2m, quoi
Jenny
Jenny
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Jenny Mar 26 Jan 2021 - 22:26
Merci !
Mathador
Mathador
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Mathador Mar 26 Jan 2021 - 22:55
@Pontorson50 a écrit:Pour la suite : le masque finira par disparaître avec la vaccination massive des personnes à risque et de plus de 50 ans, mais il faudra sans doute garder le lavage des mains  dont la pénibilité sociale et physique n'a rien à voir avec celle du masque, notamment pour les porteurs de lunettes que j'admire chaque jour davantage de ne pas tout envoyer balader. En plus, la réduction quasi à néant des gastros et des grippes, en dépit d'un hiver idéal pour une fois (froid et humide), doit beaucoup à cette pratique là. Il y a bel et bien un horizon depuis la vaccination, le seul nuage persistant étant qu'un variant contraigne à revoir les compositions des vaccins comme c'est le cas tous les ans pour la grippe. Mais aucun vaccin grippal ne parvient à des taux de 90/95% donc il y a une marge.
Le virus causant la grippe A contient 8 brins d'ARN, qui peuvent se recombiner entre eux lorsqu'un humain ou un animal est infecté par plusieurs souches. Deux de ces brins codent respectivement les protéines désignées par les notations H et N, et sont donc différents, par exemple, entre un virus H1N1 et un virus H3N2.
Le SARS-CoV-2, lui, n'a qu'un seul brin d'ARN et ne peut donc évoluer qu'en mutant.

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
Tivinou
Tivinou
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Tivinou Mar 26 Jan 2021 - 22:56
@chmarmottine a écrit:Une étude américaine qui conforte l'idée que laisser les écoles ouvertes ne propage pas le virus, à condition qu'il y soit appliqué des mesures strictes.
En anglais.

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Mm7004e3_MaskingGradesK-12Wisconsin_IMAGE_26Jan21_1200x675-medium

https://www.cdc.gov/mmwr/volumes/70/wr/mm7004e3.htm?s_cid=mm7004e3_w
Bref, ce qu'on demande depuis le mois de mai.
tt1724
tt1724
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par tt1724 Mar 26 Jan 2021 - 23:01
@chmarmottine a écrit:Une étude américaine qui conforte l'idée que laisser les écoles ouvertes ne propage pas le virus, à condition qu'il y soit appliqué des mesures strictes.
En anglais.

Si j'ai bien compris cette étude a été menée entre août et novembre donc sous l'administration Trump (mais le CDC me parait fiable) , ce qui est intéressant c'est la taille des groupes d'élèves 20 maximum si j'ai bien lu l'infographie... donc de fait une distanciation entre élèves plus grande dans les salles de classe et la distance entre l'enseignant et les élèves 1m80. Peut-être le futur protocole pour les universités en France?
Ponocrates
Ponocrates
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Ponocrates Mar 26 Jan 2021 - 23:15
@Tivinou a écrit:
@chmarmottine a écrit:Une étude américaine qui conforte l'idée que laisser les écoles ouvertes ne propage pas le virus, à condition qu'il y soit appliqué des mesures strictes.
En anglais.

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Mm7004e3_MaskingGradesK-12Wisconsin_IMAGE_26Jan21_1200x675-medium

https://www.cdc.gov/mmwr/volumes/70/wr/mm7004e3.htm?s_cid=mm7004e3_w
Bref, ce qu'on demande depuis le mois de mai.
20 élèves par classe, je dirais plutôt depuis 30 ans...
Sinon, pour passer dans les rangs et voir ce qu'ils écrivent, à 2mètres il me faudra des jumelles.

_________________
"If you think education is too expensive, try ignorance ! "
"As-tu donc oublié que ton libérateur,
C'est le livre ? "
Marie-Henriette
Marie-Henriette
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Marie-Henriette Mar 26 Jan 2021 - 23:35
@frimoussette77 a écrit:
@Eliette a écrit:C’est ce qui se passe pour mon fils en seconde: il a cours un jour sur deux et le jour sans cours il n’a quasiment rien à faire, les devoirs habituels tout au plus.
C’est le choix des profs, mais le terme hybride me hérisse. Le terme mi temps ou demi présentiel serait plus adapté.
Oui voilà, ils n'ont que la moitié des cours.

Tout pareil. À croire que tous les enseignants inventifs / dévoués / doués du don d' d'ubiquité ou que sais-je encore sont réunis ici, parce que mon expérience ( et la votre ) montre une toute autre réalité. C'est un mi-temps ( un jour sur deux pour le mien, une semaine sur deux dans d'autres lycée ). Au mieux, dans qq matières, un cours à recopier, un DM...
Je me console vaguement en me disant qu'en petit comité, les cours qui sont maintenus gagnent en efficacité, mais je n'en peux plus d'entendre parler d'enseignement hybride.
Cleroli
Cleroli
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cleroli Mer 27 Jan 2021 - 0:21
@Marie-Henriette a écrit:
Tout pareil. À croire que tous les enseignants inventifs / dévoués / doués du don d' d'ubiquité ou que sais-je encore sont réunis ici, parce que mon expérience ( et la votre ) montre une toute autre réalité. C'est un mi-temps ( un jour sur deux pour le mien, une semaine sur deux dans d'autres lycée ). Au mieux, dans qq matières, un cours à recopier, un DM...
Je me console vaguement en me disant qu'en petit comité, les cours qui sont maintenus gagnent en efficacité, mais je n'en peux plus d'entendre parler d'enseignement hybride.
Un jour sur deux ton fils est à la maison avec un DM ou un cours à recopier, le lendemain il est devant ses profs (et a donc des exercices donnés en classe et son cours à relire je suppose). Que souhaiterais-tu en plus ? Que fait-il de plus en temps habituel ?
Danska
Danska
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Danska Mer 27 Jan 2021 - 6:36
Cleroli Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale 2252222100

Je ne comprends pas très bien ce qui est attendu de plus moi non plus. C'est sûr que si pour satisfaire les parents il faut faire six heures de visio pour remplacer six heures de cours, alors je fais clairement partie des enseignants qui ne font rien à distance !

Et je me méfie aussi de ce que les élèves comprennent ou veulent bien comprendre : j'ai eu un paquet de DM bâclés ou non rendus depuis novembre, c'est sûr que les faire n'a pas dû prendre des heures aux élèves... Évidemment, maintenant qu'on est passé en contrôle continu ils s'affolent et réclament des notes de rattrapage Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale 1665347707
Cléopatra2
Cléopatra2
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cléopatra2 Mer 27 Jan 2021 - 6:55
En fait je donne soir des exercices, soit des parties du cours à travailler, soit la même chose qu'en classe et j'envoie la correction qu'on a faite en classe avec le groupe sur place (je la tape en même temps qu'on la fait, à ce moment-là). Je suis obligée de travailler comme cela car ils sont en classe entière le mercredi. Donc il faut qu'ils en soient à peu près au même moment. 
En spé, c'est plus compliqué, le hasard des jours fait que je vois un groupe 2 semaines (8 heures de cours) pendant que l'autre est à la maison. Je ne peux donc pas les laisser sans rien, je leur envoie donc un travail spécifique à faire. Que ce soit pour les spé ou les 2de, certaines séances doivent être faites avec moi spécifiquement, donc ça rend encore plus complexe les progressions.
S'il n'y avait que les demi-groupes, je ferai 2 progressions parallèles et je serais plus light avec le travail maison, mais la classe entière d'un côté et le 15 jours/15 jours de l'autre m'épuise totalement, ainsi que mes collègues. 
Pour les faire bosser je ramasse certains devoirs en 1ère, et je leur ai fait faire un DS en temps limité à la maison, mais je ne récupère pas tout, loin de là. Hors de question de faire de l'audio en classe. Déjà parce que nous sommes mal équipés et parce qu'ensuite ça pèterait si on le faisait tous. Et ça limite beaucoup l'enseignant en cours. Bref, quelle année de m.... Et on va passer les term comme ça aussi! Bon, au moins pour les term ça fera comme les 2de car je les ai des jours qui se suivent.
Isis39
Isis39
Bon génie

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Isis39 Mer 27 Jan 2021 - 7:04
Si je comprends bien, il y a des collègues qui voudraient que les collègues de lycée fasse double boulot ? Double journée ?
Madame_Prof
Madame_Prof
Empereur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Madame_Prof Mer 27 Jan 2021 - 7:10
Nous sommes en hybride (4e / 3e). La plupart du temps, les élèves ont de quoi s'occuper 1h pour remplacer le cours manqué (leçon, exercices), mais la plupart du temps ils bâclent le travail et font des siestes... Donc, bon. Faut ensuite tous les faire avancer en classe. C'est sans doute un peu frustrant pour les très sérieux qui travaillent vite et bien, mais bon. Ils peuvent aussi lire, utiliser d'autres supports, etc. Les parents ont leur rôle à jouer dans ce cas.

_________________
2017-2021 - 10ème établissement, en poste fixe ! Et, militante (encore, malgré tout...) ! 
2013-2017 - TZR en expérimentation au gré des établissements, et militante ! 
2012-2013 - Année de stage en collège
Tulipia
Tulipia
Niveau 2

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Tulipia Mer 27 Jan 2021 - 7:12
@Cleroli a écrit:
C'est vrai mais c'est aussi à nous d'être raisonnables (je ne fais pas systématiquement refaire un DS en cas d'absence d'élèves par exemple). Il faut mettre la pédale douce côté notes et accepter de prendre du temps. C'est d'ailleurs le sens du mail que nous a envoyé notre IPR après l'annonce de la suppression des évaluations de mars.

En fait, chez nous, pas vraiment le choix. En première et terminale, à cause de l'annulation des EC, si un élève est absent à un devoir, je suis dans l'obligation de proposer un rattrapage. Si l'élève ne rattrape pas le devoir, je dois mettre 0 et non Absent, par équité avec les autres élèves. Il faut que tous les élèves d'une classe aient le même nombre de notes, sur le même type de devoirs si possible. D'ailleurs, des parents ont menacé de faire appel au TA s'il n'y a que deux notes dans certaines matières ou s'il y a eu inégalité de traitement...

Personnellement, je ne fais pas beaucoup d'évaluations, mais le fait que les groupes les fassent en décalé et qu'il y ait toujours des rattrapages à organiser induit une grande charge mentale. J'ai l'impression de ne jamais me débarrasser des copies !


Dernière édition par Tulipia le Mer 27 Jan 2021 - 7:18, édité 1 fois
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum