Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Clarinette
Monarque

Les enseignants et Twitter - Eduscol - Page 8 Empty Re: Les enseignants et Twitter - Eduscol

par Clarinette Mar 10 Juil 2012 - 16:47
Roxanne : Les enseignants et Twitter - Eduscol - Page 8 2252222100
roxanne
roxanne
Prophète

Les enseignants et Twitter - Eduscol - Page 8 Empty Re: Les enseignants et Twitter - Eduscol

par roxanne Mar 10 Juil 2012 - 16:48
Cripure..je n'avais pas osé ! Very Happy
Spoiler:
ceci dit, ça peut aussi m'arriver..
roxanne
roxanne
Prophète

Les enseignants et Twitter - Eduscol - Page 8 Empty Re: Les enseignants et Twitter - Eduscol

par roxanne Mar 10 Juil 2012 - 16:51
@Mowgli a écrit:
@roxanne a écrit:
@Isis39 a écrit:
@roxanne a écrit:Je répondais à Isis ..

à quel post ??
le précédent..(vous voyez je ne serais pas assez réactive pour tweeter)..
sinon, l'utilisation des sms en maternelle , qui se lance ?

Pour l'utilisation des sms, je ne sais pas, mais pour titi, ça se fait déjà : pompom
http://www.sudouest.fr/2012/01/23/il-fait-twitter-ses-eleves-de-maternelle-612768-3200.php

:abk:
ah tu n'aurais pas dû me montrer ça ..parfois mes collègues me découragent à scier aussi méthodiquement la fragile branche sur laquelle on est (encore ) assis .
Clarinette
Clarinette
Monarque

Les enseignants et Twitter - Eduscol - Page 8 Empty Re: Les enseignants et Twitter - Eduscol

par Clarinette Mar 10 Juil 2012 - 16:52
Cripure a écrit:
@Isis39 a écrit:Parce que je n'ai pas le droit de répondre à ceux qui critique gratuitement Twitter ?
Mais bien sûr que si. Défendez Twitter, il n'a besoin que de vous !
Sinon, on peut le critiquer contre de l'argent ? Ca m'intéresserait...
Spoiler:
Vous avez même le droit d'accorder les verbes Smile
En ce qui concerne ce vilain spoiler, Cripure Razz, n'oublion pa que les 140 caractère incite san doute à de fâcheu raccourci... Very Happy
Clarinette
Clarinette
Monarque

Les enseignants et Twitter - Eduscol - Page 8 Empty Re: Les enseignants et Twitter - Eduscol

par Clarinette Mar 10 Juil 2012 - 17:08
Euh, Machin, ne va pas créer d'ennuis à cette pauvre Clarinette sur Twitter, qui n'est absolument pas moi ! Laughing
Collier de Barbe
Collier de Barbe
Neoprof expérimenté

Les enseignants et Twitter - Eduscol - Page 8 Empty Re: Les enseignants et Twitter - Eduscol

par Collier de Barbe Mar 10 Juil 2012 - 17:55
Je trouve cette disputé un peu dérisoire.

J'ai eu dans les années 1980 un maître formidable en fin de primaire qui nous avait imposé d'ecrire à la plume (avec l'encrier). Vous imaginez la chose mais on a aimé ça (enfin moi j'étais le roi des tâches sur le cahier, mais bon).
C'est le MÊME maître qui nous a initié à l'informatique sur les MO5 (ceux avec le clavier qui avait des touches molles?!) pour de la géographie, du calcul et même des rédactions de conte assistées par ordinateur?!
Tant que la liberté pédagogique existe...

_________________
CdB
@AbbeCordillere
John
John
Médiateur

Les enseignants et Twitter - Eduscol - Page 8 Empty Re: Les enseignants et Twitter - Eduscol

par John Mar 10 Juil 2012 - 18:01
@Collier de Barbe a écrit:Je trouve cette disputé un peu dérisoire.

J'ai eu dans les années 1980 un maître formidable en fin de primaire qui nous avait imposé d'ecrire à la plume (avec l'encrier). Vous imaginez la chose mais on a aimé ça (enfin moi j'étais le roi des tâches sur le cahier, mais bon).
C'est le MÊME maître qui nous a initié à l'informatique sur les MO5 (ceux avec le clavier qui avait des touches molles?!) pour de la géographie, du calcul et même des rédactions de conte assistées par ordinateur?!
Tant que la liberté pédagogique existe...
Oui, c'est le bon sens.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
Igniatius
Igniatius
Guide spirituel

Les enseignants et Twitter - Eduscol - Page 8 Empty Re: Les enseignants et Twitter - Eduscol

par Igniatius Mar 10 Juil 2012 - 18:21
François et Isis : twitter, je connais, j'y suis.
Vous pouvez l'utiliser comme vous voulez mais cela reste un médium très limité, dont l'intérêt principal est l'instantanéité de l'info.
Il faut se forcer pour en faire un terrain pédagogique : je ne nie pas que ce soit possible mais je nie un quelconque apport supérieur à sa non-utilisation.

Concernant Pivot et les écrivains, je t'invite à te procurer le Nouvel Obs de cette semaine : il semble que les écrivains y créent un compte pour des raisons de visibilité marketing et certains commencent à en revenir.
Je maintiens que ce site ne sert qu'à l'info immédiate.
Personne ne lit les tweet ayant dépassé 48h car il est submergé.

Enfin, François, non, on ne peut pas avoir une vie intellectuellement riche sans les livres. Si tu penses cela, en effet, notre désaccord dépasse l'utilisation ou non des tice.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson
avatar
Invité8
Niveau 9

Les enseignants et Twitter - Eduscol - Page 8 Empty Re: Les enseignants et Twitter - Eduscol

par Invité8 Mar 10 Juil 2012 - 18:23
@Igniatius a écrit:François et Isis : twitter, je connais, j'y suis.
Vous pouvez l'utiliser comme vous voulez mais cela reste un médium très limité, dont l'intérêt principal est l'instantanéité de l'info.
Il faut se forcer pour en faire un terrain pédagogique : je ne nie pas que ce soit possible mais je nie un quelconque apport supérieur à sa non-utilisation.

Concernant Pivot et les écrivains, je t'invite à te procurer le Nouvel Obs de cette semaine : il semble que les écrivains y créent un compte pour des raisons de visibilité marketing et certains commencent à en revenir.
Je maintiens que ce site ne sert qu'à l'info immédiate.
Personne ne lit les tweet ayant dépassé 48h car il est submergé.

Enfin, François, non, on ne peut pas avoir une vie intellectuellement riche sans les livres. Si tu penses cela, en effet, notre désaccord dépasse l'utilisation ou non des tice.

On peut aussi détourner l'usage courant de Twitter.
Igniatius
Igniatius
Guide spirituel

Les enseignants et Twitter - Eduscol - Page 8 Empty Re: Les enseignants et Twitter - Eduscol

par Igniatius Mar 10 Juil 2012 - 18:30
Sans doute !
Mais je n'en vous pas l'intérêt.
Je trouve que la société de l'écran est néfaste pour les gamins et je ne comprends pas l'objectif que vous poursuivez en popularisant twitter pour des écoliers ou des collégiens qui n'avaient sans doute même pas de compte.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson
avatar
Invité8
Niveau 9

Les enseignants et Twitter - Eduscol - Page 8 Empty Re: Les enseignants et Twitter - Eduscol

par Invité8 Mar 10 Juil 2012 - 18:32
@Igniatius a écrit:Sans doute !
Mais je n'en vous pas l'intérêt.
Je trouve que la société de l'écran est néfaste pour les gamins et je ne comprends pas l'objectif que vous poursuivez en popularisant twitter pour des écoliers ou des collégiens qui n'avaient sans doute même pas de compte.

Mon but n'est pas de populariser twitter !

Mon but premier est de faire acquérir le vocabulaire, le lexique, les notations de la géométrie, d'apprendre à tracer des figures, à communiquer des informations claires et concises dans le langage universel qu'est celui des maths.

L'éducation aux médias est secondaire (mais elle existe).

Clarinette
Clarinette
Monarque

Les enseignants et Twitter - Eduscol - Page 8 Empty Re: Les enseignants et Twitter - Eduscol

par Clarinette Mar 10 Juil 2012 - 18:50
GuillaumeCaron a écrit:On peut aussi détourner l'usage courant de Twitter.
Il se trouve que j'ai passé beaucoup de temps sur Twitter aujourd'hui, et je n'en vois toujours pas l'intérêt. Il s'agit juste d'instantanés lapidaires qui, comme le fait remarquer Igniatus, sont vite noyés sous les suivants.
J'ai même vu des Twitteurs rédiger un message un peu long en plusieurs tweets numérotés. Pourquoi vouloir détourner Twitter de son objectif initial ? Ça me rappelle ces enseignants qui utilisent une mauvaise méthode de lecture, mais comme ils ont la flemme d'en changer, se défendent en disant : "Oh, mais je fais plein d'autres choses à côté."
John
John
Médiateur

Les enseignants et Twitter - Eduscol - Page 8 Empty Re: Les enseignants et Twitter - Eduscol

par John Mar 10 Juil 2012 - 18:53
@Clarinette a écrit:
GuillaumeCaron a écrit:On peut aussi détourner l'usage courant de Twitter.
Il se trouve que j'ai passé beaucoup de temps sur Twitter aujourd'hui, et je n'en vois toujours pas l'intérêt. Il s'agit juste d'instantanés lapidaires qui, comme le fait remarquer Igniatus, sont vite noyés sous les suivants.
J'ai même vu des Twitteurs rédiger un message un peu long en plusieurs tweets numérotés. Pourquoi vouloir détourner Twitter de son objectif initial ? Ça me rappelle ces enseignants qui utilisent une mauvaise méthode de lecture, mais comme ils ont la flemme d'en changer, se défendent en disant : "Oh, mais je fais plein d'autres choses à côté."
Mais qu'est-ce que tu répondrais à un collègue qui te dirait qu'il ne voit pas l'intérêt de ta méthode pédagogique ?
C'est exactement ce que tu fais :shock:

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
Igniatius
Igniatius
Guide spirituel

Les enseignants et Twitter - Eduscol - Page 8 Empty Re: Les enseignants et Twitter - Eduscol

par Igniatius Mar 10 Juil 2012 - 18:54
Ben d'accord.
Mais quel est l'intérêt de twitter pour faire de la géométrie ??
Les notations sont pénibles (crochets, parenthèses, majuscules), la construction me paraît périlleuse (je déplore même l'usage de geogebra AVANT une maîtrise "à la main" : le fait de faire par eux-mêmes leur pose des pbs auxquels ils n'avaient pas réfléchi par informatique).
Globalement, je pratique les tice parce que les programmes le demandent mais ils commencent à faire des vraies maths quand on a éteint l'écran.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson
Clarinette
Clarinette
Monarque

Les enseignants et Twitter - Eduscol - Page 8 Empty Re: Les enseignants et Twitter - Eduscol

par Clarinette Mar 10 Juil 2012 - 19:05
@John a écrit:
@Clarinette a écrit:
GuillaumeCaron a écrit:On peut aussi détourner l'usage courant de Twitter.
Il se trouve que j'ai passé beaucoup de temps sur Twitter aujourd'hui, et je n'en vois toujours pas l'intérêt. Il s'agit juste d'instantanés lapidaires qui, comme le fait remarquer Igniatus, sont vite noyés sous les suivants.
J'ai même vu des Twitteurs rédiger un message un peu long en plusieurs tweets numérotés. Pourquoi vouloir détourner Twitter de son objectif initial ? Ça me rappelle ces enseignants qui utilisent une mauvaise méthode de lecture, mais comme ils ont la flemme d'en changer, se défendent en disant : "Oh, mais je fais plein d'autres choses à côté."
Mais qu'est-ce que tu répondrais à un collègue qui te dirait qu'il ne voit pas l'intérêt de ta méthode pédagogique ?
C'est exactement ce que tu fais :shock:
Ce que j'ai surtout dénoncé, c'est la volonté de généralisation de l'emploi des TUIC à marche forcée. Ce que ne comprennent pas (ou font semblant de ne pas comprendre) nos instances hiérarchiques, c'est que tel projet va formidablement marcher avec tel enseignant, préférablement son initiateur, mais foirer lamentablement avec les suiveurs suivants. Et j'ai écrit à plusieurs reprises que je ne mettais pas en cause le projet particulier de François.
Après, il est possible que je me sois un tantinet emportée face aux ricanements de couards sur l'oiseau bleu, mais ce n'était pas mon propos principal.
Anaxagore
Anaxagore
Guide spirituel

Les enseignants et Twitter - Eduscol - Page 8 Empty Re: Les enseignants et Twitter - Eduscol

par Anaxagore Mar 10 Juil 2012 - 19:37
Je vous ai déjà raconté cette expérience pédagogique dans laquelle le professeur faisait étudier et chanter "Le Messie" de Haendel au cours de balades en vélo? Cela plaisait beaucoup aux élèves, surtout les moments où il fallait cabrer pour franchir une marche.

En plus c'est l'occasion de se former au code de la route.

Je ne sais pas si je vous la raconte car c'est un peu trop innovant.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"Woland fit un signe de la main, et Jérusalem s'éteignit."

"On déclame contre les passions sans songer que c'est à leur flambeau que la philosophie allume le sien." Sade
Clarinette
Clarinette
Monarque

Les enseignants et Twitter - Eduscol - Page 8 Empty Re: Les enseignants et Twitter - Eduscol

par Clarinette Mar 10 Juil 2012 - 19:40
Les enseignants et Twitter - Eduscol - Page 8 Velo-tombe
avatar
Invité8
Niveau 9

Les enseignants et Twitter - Eduscol - Page 8 Empty Re: Les enseignants et Twitter - Eduscol

par Invité8 Mar 10 Juil 2012 - 19:44
@Clarinette a écrit:
GuillaumeCaron a écrit:On peut aussi détourner l'usage courant de Twitter.
Il se trouve que j'ai passé beaucoup de temps sur Twitter aujourd'hui, et je n'en vois toujours pas l'intérêt. Il s'agit juste d'instantanés lapidaires qui, comme le fait remarquer Igniatus, sont vite noyés sous les suivants.
J'ai même vu des Twitteurs rédiger un message un peu long en plusieurs tweets numérotés. Pourquoi vouloir détourner Twitter de son objectif initial ? Ça me rappelle ces enseignants qui utilisent une mauvaise méthode de lecture, mais comme ils ont la flemme d'en changer, se défendent en disant : "Oh, mais je fais plein d'autres choses à côté."

Tu n'as pas compris ce que je voulais dire, ça n'a rien à voir avec le choix d'une méthode ou d'une autre, je parlais de détourner un outil.


Pour être plus concret, voilà comment je le détourne (projet en version courte) :

https://docs.google.com/open?id=0B5HbiU5Kag2gXy1IckdsLV9ncDA
Duplay
Duplay
Expert

Les enseignants et Twitter - Eduscol - Page 8 Empty Re: Les enseignants et Twitter - Eduscol

par Duplay Mar 10 Juil 2012 - 19:48
@Anaxagore a écrit:Je vous ai déjà raconté cette expérience pédagogique dans laquelle le professeur faisait étudier et chanter "Le Messie" de Haendel au cours de balades en vélo? Cela plaisait beaucoup aux élèves, surtout les moments où il fallait cabrer pour franchir une marche.

En plus c'est l'occasion de se former au code de la route.

Je ne sais pas si je vous la raconte car c'est un peu trop innovant.

Allez Louïa, allez !
Allez Louïa, allez !
Allez Louïa, allez !

Les enseignants et Twitter - Eduscol - Page 8 Vil2_velo
Dugong
Dugong
Niveau 8

Les enseignants et Twitter - Eduscol - Page 8 Empty Re: Les enseignants et Twitter - Eduscol

par Dugong Mar 10 Juil 2012 - 20:00
@Anaxagore a écrit:En plus c'est l'occasion de se former au code de la route.
Vous dites ça pour Guillaume Caron qui n'arrête pas de la ramener avec l'éducation prioritaire ?
Clarinette
Clarinette
Monarque

Les enseignants et Twitter - Eduscol - Page 8 Empty Re: Les enseignants et Twitter - Eduscol

par Clarinette Mar 10 Juil 2012 - 20:03
GuillaumeCaron a écrit:Tu n'as pas compris ce que je voulais dire, ça n'a rien à voir avec le choix d'une méthode ou d'une autre, je parlais de détourner un outil.


Pour être plus concret, voilà comment je le détourne (projet en version courte) :

https://docs.google.com/open?id=0B5HbiU5Kag2gXy1IckdsLV9ncDA
Merci pour cet exemple.
Cela étant, et sans vouloir faire de mauvais esprit rétrograde, cette activité de programme de construction se pratique aussi très bien au sein de la classe avec papier/crayon. On peut même envisager, dans une grande école, ou au collège, d'échanger avec une autre classe de l'établissement.
Bien sûr, on y perd l'immédiateté et le public nombreux, mais apprendre à différer, pour ces ados impatients de tout, ce n'est pas forcément une mauvaise chose.
Enfin, comme je l'ai déjà dit à maintes reprises, il y a de fortes chances qu'un projet auquel on croit et que l'on a porté avec sincérité et enthousiasme, fonctionne bien. Le problème, c'est l'illusion que l'on peut généraliser systématiquement quelque chose qui marche pour un individu convaincu, et l'étendre à tous avec la même réussite.
C'est l'enthousiasme qui est à la fois notre moteur et notre carburant, qui fait la différence, et non pas l'outil ou la méthode que l'on utilise (enfin, toutes proportions gardées, tout de même..
roxanne
roxanne
Prophète

Les enseignants et Twitter - Eduscol - Page 8 Empty Re: Les enseignants et Twitter - Eduscol

par roxanne Mar 10 Juil 2012 - 20:06
Et bien moi je persiste et signe, ça me déplairaît fortement que mon gamin de 8 ans apprenne à tweeter ou à aller sur un réseau social à l'école quelqu'en soit par ailleurs le contenu.
Clarinette
Clarinette
Monarque

Les enseignants et Twitter - Eduscol - Page 8 Empty Re: Les enseignants et Twitter - Eduscol

par Clarinette Mar 10 Juil 2012 - 20:08
Oui, mais là, GC parle de collégiens. Je ne suis pas pour, mais je suis moins contre ! Laughing
avatar
Invité8
Niveau 9

Les enseignants et Twitter - Eduscol - Page 8 Empty Re: Les enseignants et Twitter - Eduscol

par Invité8 Mar 10 Juil 2012 - 21:30
@Clarinette a écrit:
GuillaumeCaron a écrit:Tu n'as pas compris ce que je voulais dire, ça n'a rien à voir avec le choix d'une méthode ou d'une autre, je parlais de détourner un outil.


Pour être plus concret, voilà comment je le détourne (projet en version courte) :

https://docs.google.com/open?id=0B5HbiU5Kag2gXy1IckdsLV9ncDA
Merci pour cet exemple.
Cela étant, et sans vouloir faire de mauvais esprit rétrograde, cette activité de programme de construction se pratique aussi très bien au sein de la classe avec papier/crayon. On peut même envisager, dans une grande école, ou au collège, d'échanger avec une autre classe de l'établissement.
Bien sûr, on y perd l'immédiateté et le public nombreux, mais apprendre à différer, pour ces ados impatients de tout, ce n'est pas forcément une mauvaise chose.
Enfin, comme je l'ai déjà dit à maintes reprises, il y a de fortes chances qu'un projet auquel on croit et que l'on a porté avec sincérité et enthousiasme, fonctionne bien. Le problème, c'est l'illusion que l'on peut généraliser systématiquement quelque chose qui marche pour un individu convaincu, et l'étendre à tous avec la même réussite.
C'est l'enthousiasme qui est à la fois notre moteur et notre carburant, qui fait la différence, et non pas l'outil ou la méthode que l'on utilise (enfin, toutes proportions gardées, tout de même..

Bien sur que le concept est vieux ! J'ai discuté récemment avec un instit qui avait fait de même quand le Fax était arrivé dans son école.

L'apport de Twitter c'est cette contrainte de caractère qui nécessite la concision du langage mathématiques.
Ce travail dans une classe ou même dans une école prend moins de sens quand même !
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

Les enseignants et Twitter - Eduscol - Page 8 Empty Re: Les enseignants et Twitter - Eduscol

par User5899 Mar 10 Juil 2012 - 22:30
@John a écrit:
@Clarinette a écrit:
GuillaumeCaron a écrit:On peut aussi détourner l'usage courant de Twitter.
Il se trouve que j'ai passé beaucoup de temps sur Twitter aujourd'hui, et je n'en vois toujours pas l'intérêt. Il s'agit juste d'instantanés lapidaires qui, comme le fait remarquer Igniatus, sont vite noyés sous les suivants.
J'ai même vu des Twitteurs rédiger un message un peu long en plusieurs tweets numérotés. Pourquoi vouloir détourner Twitter de son objectif initial ? Ça me rappelle ces enseignants qui utilisent une mauvaise méthode de lecture, mais comme ils ont la flemme d'en changer, se défendent en disant : "Oh, mais je fais plein d'autres choses à côté."
Mais qu'est-ce que tu répondrais à un collègue qui te dirait qu'il ne voit pas l'intérêt de ta méthode pédagogique ?
C'est exactement ce que tu fais :shock:
John, quand je te lis, j'ai envie de dire "d'accord", tout de suite.D'ailleurs je le dis. Bon. Mais tu sais bien qu'une bonne partie de la profession est excédée (et attristée, atterrée, en colère) par les manques, les insuffisances, l'extrême faiblesse de bien des jeunes gens qui nous sont confiés, et ce sentiment se reporte assez logiquement, je trouve, sur celles et ceux qui inventent sans cesse des trucs pour... Pour quoi, au fait ? :shock:
Le mieux, je trouve, s'agissant de liberté pédagogique, c'est encore que chacun cuisine sa tambouille dans son coin et en silence...
Igniatius
Igniatius
Guide spirituel

Les enseignants et Twitter - Eduscol - Page 8 Empty Re: Les enseignants et Twitter - Eduscol

par Igniatius Mar 10 Juil 2012 - 22:40
En effet.
D'autant que le pb, et contrairement à ce qu'ils avancent parfois, nos zozos modernes cherchent à faire valider leurs projets par les inspections (ça c'est du rebelle) et, si ça marche, on les retrouvera ds des formations pontifiantes où ils nous expliqueront qu'ils ne veulent rien imposer, mais avec le soutien de l'ipr...
Vécu.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum