Faire de la discipline ou ne pas faire de la discipline dès les premiers instants ? Telle est la question...

Page 6 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Faire de la discipline ou ne pas faire de la discipline dès les premiers instants ? Telle est la question...

Message par Cleroli le Lun 1 Aoû 2016 - 19:28

@Volubilys a écrit:
- Le mot de carnet c'est pour qui? pour les parents.
- appeler la famille : pour qu'ils agissent à notre place?
Je vous souhaite bien du courage avec les élèves qui vous arriveront d'ici une dizaine d'année (la cohorte de mes élèves actuels), le "je vais le dire à tes parents" est non seulement inefficace, mais carrément contre productif vu que les parents vous accuseront de harcèlement sur leur enfant et soutiendront mordicus que Monchéri est un ange et vous le diable.
Je crois sans aucune difficulté que tu vois avec 10 ans d'avance sur nous, les dérives des nouvelles générations d'élèves. Ceci dit, appeler les parents permet aussi de se couvrir des accusations du genre "vous ne m'avez jamais alerté sur son comportement et ses résultats" et c'est aussi un gain de temps (je suis surprise par le nombre de parents qui posent un lapin lors des entretiens programmés, au moins par téléphone je leur explique rapidement la situation et c'est à eux de demander à me rencontrer s'ils le jugent nécessaire, je ne perds plus mon temps et mon énergie à solliciter des RV via le carnet de correspondance).

Cleroli
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire de la discipline ou ne pas faire de la discipline dès les premiers instants ? Telle est la question...

Message par Cleroli le Lun 1 Aoû 2016 - 19:30

@Jenny a écrit:Un conseil pour le premier cours : ne pas perdre de temps à faire des fiches de renseignement (coordonnées de la famille sur l'ENT, infos importantes transmises par le PP), imagine si les élèves en remplissent 4/5 dans la journée; faire cours dès la première heure pour leur montrer qu'avec toi, on travaille.

Je m'éloigne un peu de la discipline mais ça me semble important.
+1

Cleroli
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire de la discipline ou ne pas faire de la discipline dès les premiers instants ? Telle est la question...

Message par Volubilys le Lun 1 Aoû 2016 - 19:42

@Jenny a écrit:Certains conseils me semblent valables pour le secondaire, notamment s'adresser directement à l'élève qui pose problème, les plans de classe...

Le carnet me sert à informer les parents, ce que je trouve normal. La punition qui va avec s'adresse à l'élève. Certains parents contestent plus facilement les punitions si je ne les informe pas.
Appeler / Rencontrer les parents me permet d'avoir des informations et de faire un bilan avec eux sur l'élève. Certains parents sont en demande de conseils pour faire travailler leurs enfants par exemple, n'ont pas compris pourquoi leur enfant a des difficultés dans ma matière, veulent comprendre tel incident. Je peux aussi les appeler pour des trucs plus administratifs, style un papier important non rendu dans les temps. Il n'est pas question de leur déléguer la discipline, même si l'élève n'apprécie parfois pas que j'informe ses parents rapidement de tel ou tel incident.
D'ailleurs, certains parents peuvent devenir assez procéduriers s'ils ne sont informés du comportement / du manque de travail qu'au moment du conseil de classe, ce qui se comprend.
D'autre part, nous avons un système de croix dans le carnet, au bout d'un certain nombre de croix, l'élève est collé. En tant que PP, ce système me permet de faire des bilans réguliers et d'avoir une vue d'ensemble.

Ramasser le carnet permet aussi de voir plus facilement l'élève à la fin de l'heure. Ils ne peuvent pas sortir sans, ça ne veut pas dire que j'écris systématiquement dedans.
Je les ramasse aussi pour des trucs du style travail non fait / matériel oublié, je reporte la croix dans mon cahier lorsqu'ils sont au travail et je leur rends les carnets tout de suite. Je pourrais le faire en passant dans les rangs, mais je trouve que c'est un moment de flottement / de bavardage, donc comme ça, je vais plus vite.

Je n'ai pas dit qu'il ne fallait informer les parents qu'au conseil de classe, je reçois régulièrement les parents de mes élèves (en plus de les voir deux fois par jour)  pour leur parler de comment se déroule l'année et ce n'est pas toujours triste. (quand je raconte sur le forum ce que me disent certains parents d'élèves, on ne me croit pas en général...)

Je veux juste revenir sur le système de croix : je suis profondément contre ce système, pour moi cela autorise les élèves à faire des conneries.
Par exemple, s'il faut trois croix pour être sanctionner (techniquement, on ne punit pas nos élèves, jamais, on les sanctionne, une punition vise l'élève en tant que personne, une sanction vise un comportement) s'il faut trois croix, cela signifie que l'on peut faire au moins deux conneries en toute impunité. Sachant que pour avoir une croix on a été menacé plusieurs fois (aller deux fois, j'ai remarqué qu'en plus qu'en on a un système de croix, on hésite à les mettre), cela revient à dire que l'élèves va pouvoir faire trois fois la bêtise = une croix, trois autres fois la bêtise = une deuxième croix, deux autres fois la bêtise encore sans que tombe l'ultime croix qui fait tomber la sanction, l'élève a fait huit conneries avant qu'à la neuvième il soit sanctionné.
Huit conneries en toute impunité donc.


@Cleroli a écrit:
@Volubilys a écrit:
- Le mot de carnet c'est pour qui? pour les parents.
- appeler la famille : pour qu'ils agissent à notre place?
Je vous souhaite bien du courage avec les élèves qui vous arriveront d'ici une dizaine d'année (la cohorte de mes élèves actuels), le "je vais le dire à tes parents" est non seulement inefficace, mais carrément contre productif vu que les parents vous accuseront de harcèlement sur leur enfant et soutiendront mordicus que Monchéri est un ange et vous le diable.
Je crois sans aucune difficulté que tu vois avec 10 ans d'avance sur nous, les dérives des nouvelles générations d'élèves. Ceci dit, appeler les parents permet aussi de se couvrir des accusations du genre "vous ne m'avez jamais alerté sur son comportement et ses résultats" et c'est aussi un gain de temps (je suis surprise par le nombre de parents qui posent un lapin lors des entretiens programmés, au moins par téléphone je leur explique rapidement la situation et c'est à eux de demander à me rencontrer s'ils le jugent nécessaire, je ne perds plus mon temps et mon énergie à solliciter des RV via le carnet de correspondance).
Je n'aime pas le téléphone, je trouve important de voir les gens en face. S'ils ne viennent pas (c'est trèèèèèèès courant en maternelle, avec l'excuse "mais je travaille moi"), je note dans le cahier de liaison (carnet de correspondance en maternelle/élémentaire) de l'élève qu'ils ont raté le rendez-vous prévu pour parler des difficultés de leur enfant et si les parents me servent un "on n'a pas été prévenu", je leur rétorque qu'ils ne sont pas venus au rendez-vous.


Dernière édition par Volubilys le Mar 2 Aoû 2016 - 0:46, édité 2 fois

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.

Volubilys
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire de la discipline ou ne pas faire de la discipline dès les premiers instants ? Telle est la question...

Message par Jenny le Lun 1 Aoû 2016 - 19:50

Les croix de mon cahier ne concernent pas la discipline : oublis de matériel / travail non fait. Elles tombent de manière automatique. J'estime qu'un oubli peut arriver... Ils ont le droit à un oubli par trimestre.
Sur les bavardages, je préfère faire un rappel oral ou 2 avant de punir, il y a une différence entre l'élève qui bavarde deux fois dans l'heure et celui qui n'arrête pas, non ?

Certains parents ont vraiment des horaires décalés, travaillent loin et je suis sur deux établissements. Le téléphone me simplifie la tâche.

Jenny
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire de la discipline ou ne pas faire de la discipline dès les premiers instants ? Telle est la question...

Message par Cath le Lun 1 Aoû 2016 - 19:54

"techniquement, on ne punit pas nos élèves, jamais, on les sanctionne"

Non, c'est le contraire.
La punition relève des professeurs, la sanction relève du chef d'établissement.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire de la discipline ou ne pas faire de la discipline dès les premiers instants ? Telle est la question...

Message par Volubilys le Lun 1 Aoû 2016 - 19:59

@Jenny a écrit:Les croix de mon cahier ne concernent pas la discipline : oublis de matériel / travail non fait. Elles tombent de manière automatique. J'estime qu'un oubli peut arriver... Ils ont le droit à un oubli par trimestre.
Sur les bavardages, je préfère faire un rappel oral ou 2 avant de punir, il y a une différence entre l'élève qui bavarde deux fois dans l'heure et celui qui n'arrête pas, non ?
Pour moi, c'est pareil, quand ils sont grands, ils savent qu'on ne bavarde pas : je préviens une fois et je sanctionne. Je ne repréviendrai pas ensuite, ce sera action/réaction : bavardage = sanction.
Pour le travail non fait, pour moi c'est un problème de discipline et c'est automatique, je ne préviens même pas, je sanctionne.
Pour les oublis de matériel : c'est un problème que j'avais peu car le matériel reste en classe en élémentaire en général.



_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.

Volubilys
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire de la discipline ou ne pas faire de la discipline dès les premiers instants ? Telle est la question...

Message par Symphonie le Lun 1 Aoû 2016 - 20:06

@Lizdarcy a écrit:À  vrai dire je ne comprends pas la question. Il me semble que s'ils ne se rangent pas bien il faut les reprendre mais c'est le cas tout au long de l'année. Les punir dés qu' il le faut, mais pourquoi penser uniquement aux premiers cours ? Il faut savoir ce que l'on veut et être constant. ET être confiant et sûr de soi, je pense que c'est la base.

J'ai posé cette question concernant le premier cours suite à la remarque d'une de mes professeurs, voilà pourquoi j'ai centré mon propos sur ce fameux moment qui, me semble-t-il, est essentiel pour réussir une année. Après, évidemment, je m'interroge sur la suite de l'année. Je ne pense donc pas uniquement au premier cours, mais j'y pense quand même Very Happy... Un peu... Beaucoup... Razz
Le premier cours, c'est comme toute première fois, on se demande si on sera à la hauteur Wink.

Symphonie
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire de la discipline ou ne pas faire de la discipline dès les premiers instants ? Telle est la question...

Message par Volubilys le Lun 1 Aoû 2016 - 20:12

@Cath a écrit:"techniquement, on ne punit pas nos élèves, jamais, on les sanctionne"

Non, c'est le contraire.
La punition relève des professeurs, la sanction relève du chef d'établissement.


http://www.educavox.fr/formation/analyse/quelle-est-la-difference-entre-punition-et-sanction

http://www.psychologies.com/Famille/Education/Autorite-Transmission/Articles-et-Dossiers/Non-aux-punitions-oui-aux-sanctions

http://apprendreaeduquer.fr/quelle-difference-punition-sanction-comment-ameliorer-ladhesion-enfants-aux-regles-vie-collective/

http://www.signesetsens.com/psycho-psychanalyse-psychologie-communication-sanction-ou-punition-apprenons-a-faire-la-difference-jacques-salome.html

http://pedagopsy.eu/salome4.html

Bref, il y a le sens des mots, et le jargon utilisé par l'EN dans les établissement d'enseignement secondaire (dans le primaire toute punition est interdite!), d'ailleurs on parle de "sanction disciplinaire" dans le secondaire et non juste de sanction.
On parle toujours de punition, comme terme fourre tout, traditionnel, compris facilement par nos petits élèves et leurs parents, mais dans les faits, ce sont des sanctions.


Dernière édition par Volubilys le Lun 1 Aoû 2016 - 20:17, édité 2 fois

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.

Volubilys
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire de la discipline ou ne pas faire de la discipline dès les premiers instants ? Telle est la question...

Message par Symphonie le Lun 1 Aoû 2016 - 20:14

@Jenny a écrit:Un conseil pour le premier cours : ne pas perdre de temps à faire des fiches de renseignement (coordonnées de la famille sur l'ENT, infos importantes transmises par le PP), imagine si les élèves en remplissent 4/5 dans la journée; faire cours dès la première heure pour leur montrer qu'avec toi, on travaille.

Je m'éloigne un peu de la discipline mais ça me semble important.

Non, tu ne t'éloignes pas de la discipline puisque toute perte de temps peut générer des débordements. Le temps, c'est de l'investissement en énergie Wink.



Je ne suis pas tout à fait d'accord pour ce qui est de faire cours dès la première heure ou du moins pas dès les premières minutes. Je pense qu'il est très important d'expliquer aux élèves comment on fonctionne avant de démarrer quoi que ce soit, mais bien sûr sans s'éterniser inutilement. J'imagine que distribuer aux élèves le programme de l'année peut également être utile pour prouver que l'on sait où l'on va, dans la mesure où, oui, on sait où on va, chose sans doute difficile lorsqu'on débute et qu'on prépare son programme progressivement.

Symphonie
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire de la discipline ou ne pas faire de la discipline dès les premiers instants ? Telle est la question...

Message par Jenny le Lun 1 Aoû 2016 - 20:33

Ah non, je fais un plan de classe temporaire, je bouge ceux qui m'ont l'air agités / bavards dans le couloir, lors de l'entrée en classe. Je fais l'appel.
Je présente le programme de l'année, mon système d'interro orale, le matériel à avoir, mes principales exigences.
Et hop, il reste 35/40 min, on fait cours.

Volubilys : chacun son fonctionnement Wink
Pour le matériel oublié, c'est vraiment fréquent surtout quand il y'a des semaines A et B, des classes partagées. Du coup, je préfère être un peu flexible. (Et je suis très étourdie, donc je ne me vois pas punir le 1er oubli).
Pour le travail non fait, je n'ai pas tout détaillé, mais ils sont prévenus qu'ils passent systématiquement à l'oral avec une punition pénible si le cours n'est pas su et sans les points bonus habituels si le cours est su. Ca fonctionne pas trop mal avec mes bonnes classes, mais aussi avec mes classes très faibles et peu bosseuses. Ils redoutent le travail à faire si la leçon n'est pas sue et sont dégoûtés de ne pas avoir les points bonus dans l'autre cas.
Ca n'a pas marché avec deux classes très pénibles dans mon autre établissement, du coup pour eux, c'était une punition directement, puis une heure de retenue vu que la punition n'était pas faite. Je n'ai pas réussi à les mettre au travail... Neutral

Je pense que l'essentiel est de trouver un fonctionnement qui nous convient et de s'y tenir.

Jenny
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire de la discipline ou ne pas faire de la discipline dès les premiers instants ? Telle est la question...

Message par Volubilys le Lun 1 Aoû 2016 - 20:36

En effet, chacun son fonctionnement, je donnais mon avis.
Quand on choisit un fonctionnement, l'important est de s'y tenir. Smile

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.

Volubilys
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire de la discipline ou ne pas faire de la discipline dès les premiers instants ? Telle est la question...

Message par Cath le Lun 1 Aoû 2016 - 23:11

@Volubilys a écrit:
@Cath a écrit:"techniquement, on ne punit pas nos élèves, jamais, on les sanctionne"

Non, c'est le contraire.
La punition relève des professeurs, la sanction relève du chef d'établissement.


http://www.educavox.fr/formation/analyse/quelle-est-la-difference-entre-punition-et-sanction

http://www.psychologies.com/Famille/Education/Autorite-Transmission/Articles-et-Dossiers/Non-aux-punitions-oui-aux-sanctions

http://apprendreaeduquer.fr/quelle-difference-punition-sanction-comment-ameliorer-ladhesion-enfants-aux-regles-vie-collective/

http://www.signesetsens.com/psycho-psychanalyse-psychologie-communication-sanction-ou-punition-apprenons-a-faire-la-difference-jacques-salome.html

http://pedagopsy.eu/salome4.html

Bref, il y a le sens des mots, et le jargon utilisé par l'EN dans les établissement d'enseignement secondaire (dans le primaire toute punition est interdite!), d'ailleurs on parle de "sanction disciplinaire" dans le secondaire et non juste de sanction.
On parle toujours de punition, comme terme fourre tout, traditionnel, compris facilement par nos petits élèves et leurs parents, mais dans les faits, ce sont des sanctions.

Volubylis, inutile de multiplier les liens.
Dans le monde de l EN, il y a punition (par les profs) et sanction (par le chef d établissement).
Et tout le reste est littérature.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire de la discipline ou ne pas faire de la discipline dès les premiers instants ? Telle est la question...

Message par Ignatius Reilly le Lun 1 Aoû 2016 - 23:21

Mon tuteur me disait : "Tu dois pisser dans les coins, la salle est TON territoire."
Si je fais l'économie de la miction, je mets néanmoins des règles immédiatement : en rang dans le couloir, et c'est assis par ordre alphabétique, les loustics que je connais comme étant chiants sous mon nez. Je ne supporte pas les bavardages, et je veux pouvoir faire cours comme je l'entends.

Ignatius Reilly
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire de la discipline ou ne pas faire de la discipline dès les premiers instants ? Telle est la question...

Message par Cleroli le Mar 2 Aoû 2016 - 0:04

@Volubilys a écrit:
@Cleroli a écrit:
@Volubilys a écrit:
- Le mot de carnet c'est pour qui? pour les parents.
- appeler la famille : pour qu'ils agissent à notre place?
Je vous souhaite bien du courage avec les élèves qui vous arriveront d'ici une dizaine d'année (la cohorte de mes élèves actuels), le "je vais le dire à tes parents" est non seulement inefficace, mais carrément contre productif vu que les parents vous accuseront de harcèlement sur leur enfant et soutiendront mordicus que Monchéri est un ange et vous le diable.
Je crois sans aucune difficulté que tu vois avec 10 ans d'avance sur nous, les dérives des nouvelles générations d'élèves. Ceci dit, appeler les parents permet aussi de se couvrir des accusations du genre "vous ne m'avez jamais alerté sur son comportement et ses résultats" et c'est aussi un gain de temps (je suis surprise par le nombre de parents qui posent un lapin lors des entretiens programmés, au moins par téléphone je leur explique rapidement la situation et c'est à eux de demander à me rencontrer s'ils le jugent nécessaire, je ne perds plus mon temps et mon énergie à solliciter des RV via le carnet de correspondance).
Je n'aime pas le téléphone, je trouve important de voir les gens en face. S'ils ne viennent pas (c'est trèèèèèèès courant en maternelle, avec l'excuse "mais je travail moi"), je note dans le cahier de liaison (carnet de correspondance en maternelle/élémentaire) de l'élève qu'ils ont raté le rendez-vous prévu pour parler des difficultés de leur enfant et si les parents me servent un "on n'a pas été prévenu", je leur rétorque qu'ils ne sont pas venus au rendez-vous.
Je comprends ce que tu veux dire mais avec facilement 6 classes, je n'ai plus l'énergie de solliciter un RV pour dire quelque chose qui peut être présenté par téléphone (et développé -ou non, cela dépend de l'envie des parents- ensuite en entretien). Mes collègues font comme moi, peut-être est-ce signe qu'on fatigue .....

Cleroli
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire de la discipline ou ne pas faire de la discipline dès les premiers instants ? Telle est la question...

Message par Volubilys le Mar 2 Aoû 2016 - 0:36

@Cath a écrit:
@Volubilys a écrit:
@Cath a écrit:"techniquement, on ne punit pas nos élèves, jamais, on les sanctionne"

Non, c'est le contraire.
La punition relève des professeurs, la sanction relève du chef d'établissement.


http://www.educavox.fr/formation/analyse/quelle-est-la-difference-entre-punition-et-sanction

http://www.psychologies.com/Famille/Education/Autorite-Transmission/Articles-et-Dossiers/Non-aux-punitions-oui-aux-sanctions

http://apprendreaeduquer.fr/quelle-difference-punition-sanction-comment-ameliorer-ladhesion-enfants-aux-regles-vie-collective/

http://www.signesetsens.com/psycho-psychanalyse-psychologie-communication-sanction-ou-punition-apprenons-a-faire-la-difference-jacques-salome.html

http://pedagopsy.eu/salome4.html

Bref, il y a le sens des mots, et le jargon utilisé par l'EN dans les établissement d'enseignement secondaire (dans le primaire toute punition est interdite!), d'ailleurs on parle de "sanction disciplinaire" dans le secondaire et non juste de sanction.
On parle toujours de punition, comme terme fourre tout, traditionnel, compris facilement par nos petits élèves et leurs parents, mais dans les faits, ce sont des sanctions.

Volubylis, inutile de multiplier les liens.
Dans le monde de l EN, il y a punition (par les profs) et sanction (par le chef d établissement).
Et tout le reste est littérature.
Uniquement dans le secondaire, dans le primaire, on a la définition commune donnée dans les liens.
Si un IPR vous dit qu'une tomate est bleue et non rouge, vous allez me soutenir qu'elle est bleue? même si pour le reste du monde elle est rouge?
Ça me dépasse.

Mais bon, ce n'est pas le sujet ici.


_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.

Volubilys
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire de la discipline ou ne pas faire de la discipline dès les premiers instants ? Telle est la question...

Message par maikreeeesse le Mar 2 Aoû 2016 - 10:12

J'ai les mêmes définitions que toi Volubilys, bien qu'étant de régions et de générations différentes mais dans le primaire...Cela a toujours été très clair pour moi.

maikreeeesse
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire de la discipline ou ne pas faire de la discipline dès les premiers instants ? Telle est la question...

Message par Cath le Mar 2 Aoû 2016 - 10:19

Dans le secondaire, pour répondre à Symphonie, c'est comme ça.

http://cache.media.eduscol.education.fr/file/Sanctions_disciplinaires/84/2/01-les-punitions-scolaires-et-les-sanctions-disciplinaires_197842.pdf

"Les punitions scolaires sont prononcées par les professeurs, les personnels de direction, d'éducation
ou de surveillance. (...)
Les sanctions disciplinaires sont prononcées selon les cas, par le chef d'établissement, ou par le
conseil de discipline et inscrites au dossier administratif de l’élève.(...)".

Rien à voir avec les tomates.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire de la discipline ou ne pas faire de la discipline dès les premiers instants ? Telle est la question...

Message par Symphonie le Mar 2 Aoû 2016 - 11:00

Merci pour ce document qui me semble très intéressant, Cath.

Symphonie
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire de la discipline ou ne pas faire de la discipline dès les premiers instants ? Telle est la question...

Message par Volubilys le Mar 2 Aoû 2016 - 12:11

Le problème avec le fait que seule l'administration des collèges et lycées utilisent cette acceptation d'un terme, c'est que cela provoque un problème de compréhension avec toute personne non directement liée à cette administration.
Ici, l'administration de l'enseignement secondaire a décidé de déformer le sens de punition et sanction, elle a donc décidé que pour elle, les tomates étaient bleues et non rouges comme pour le reste de la population.
Ce ne serait pas bien grave si cela ne devait être utilisé que dans l'entre-soi, mais le souci, c'est que l'EN doit communiquer perpétuellement avec le reste de la population qui, elle, utilise le sens commun.
Nous parlions de communication avec les parents au sujet des problèmes de discipline.
Quand le professeur dit aux parents qu'il a puni leur enfant, il dit  en fait que l'élève n'a pas respecté une règle de la classe et qu'il a appliqué une sanction prévue pour ce type de comportement.
exemple : «J'ai puni votre enfant car il bavarde.»
Sauf que ce n'est pas ça qu'entendent les parents, qui eux ne sont pas au fait du jargon administratif de l'enseignement secondaire, pour lui, une punition est un acte de domination souvent arbitraire visant à faire souffrir, ne s'appuyant pas sur une règle explicite et se faisant à la tête du client. (c'est la définition la plus courante, cf. les divers liens que j'ai donnés). Les parents vous rétorquent alors que cette punition est injuste que c'est juste car vous n'aimez pas leur enfant. Logique.

D'ailleurs, pour vraiment sentir le problème de choix du vocabulaire :
«J'ai puni votre enfant car il bavarde.»
«J'ai sanctionné les bavardages de votre enfant.»
Dans la première, la réprimande vise l'enfant, dans sa personne, on agit contre lui.
Dans la deuxième, la réprimande vise le comportement, on agit contre ce problème de comportement.

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.

Volubilys
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire de la discipline ou ne pas faire de la discipline dès les premiers instants ? Telle est la question...

Message par Cath le Mar 2 Aoû 2016 - 12:21

@Volubilys a écrit:Le problème avec le fait que seule l'administration des collèges et lycées utilisent cette acceptation d'un terme, c'est que cela provoque un problème de compréhension avec toute personne non directement liée à cette administration.
Ici, l'administration de l'enseignement secondaire a décidé de déformer le sens de punition et sanction, elle a donc décidé que pour elle, les tomates étaient bleues et non rouges comme pour le reste de la population.
Ce ne serait pas bien grave si cela ne devait être utilisé que dans l'entre-soi, mais le souci, c'est que l'EN doit communiquer perpétuellement avec le reste de la population qui, elle, utilise le sens commun.
Nous parlions de communication avec les parents au sujet des problèmes de discipline.
Quand le professeur dit aux parents qu'il a puni leur enfant, il dit  en fait que l'élève n'a pas respecté une règle de la classe et qu'il a appliqué une sanction prévue pour ce type de comportement.
exemple : «J'ai puni votre enfant car il bavarde.»
Sauf que ce n'est pas ça qu'entendent les parents, qui eux ne sont pas au fait du jargon administratif de l'enseignement secondaire, pour lui, une punition est un acte de domination souvent arbitraire visant à faire souffrir, ne s'appuyant pas sur une règle explicite et se faisant à la tête du client. (c'est la définition la plus courante, cf. les divers liens que j'ai donnés). Les parents vous rétorquent alors que cette punition est injuste que c'est juste car vous n'aimez pas leur enfant. Logique.

D'ailleurs, pour vraiment sentir le problème de choix du vocabulaire :
«J'ai puni votre enfant car il bavarde.»
«J'ai sanctionné les bavardages de votre enfant.»
Dans la première, la réprimande vise l'enfant, dans sa personne, on agit contre lui.
Dans la deuxième, la réprimande vise le comportement, on agit contre ce problème de comportement.

1/ Ah bon ? Un parent ne dit jamais à son enfant "Va dans ta chambre, tu as fais des bêtises, tu es puni ! "????
Il lui dit "Va dans ta chambre, je sanctionne tes bêtises !", vraiment ?

2/ Nous sommes ici entre professionnels, il me semble normal d'indiquer à Symphonie, enseignante dans le secondaire, la façon dont les choses se nomment dans notre profession.

3/ Il me semble vraiment que c'est toi qui discutes de la couleur des tomates.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire de la discipline ou ne pas faire de la discipline dès les premiers instants ? Telle est la question...

Message par Panta Rhei le Mar 2 Aoû 2016 - 12:23

Bien vu Volubylis! J'aime beaucoup la différence que soulignes.

_________________
'Don't you find yourself getting bored?' she asked of her sister. 'Don't you find, that things fail to materialise? NOTHING MATERIALISES! Everything withers in the bud.'

'What withers in the bud?' asked Ursula.

'Oh, everything—oneself—things in general.'


First Page of Women in Love, D. H. Lawrence


Panta Rhei
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire de la discipline ou ne pas faire de la discipline dès les premiers instants ? Telle est la question...

Message par Symphonie le Mar 2 Aoû 2016 - 12:51

@Volubilys a écrit:Le problème avec le fait que seule l'administration des collèges et lycées utilisent cette acceptation d'un terme, c'est que cela provoque un problème de compréhension avec toute personne non directement liée à cette administration.
Ici, l'administration de l'enseignement secondaire a décidé de déformer le sens de punition et sanction, elle a donc décidé que pour elle, les tomates étaient bleues et non rouges comme pour le reste de la population.
Ce ne serait pas bien grave si cela ne devait être utilisé que dans l'entre-soi, mais le souci, c'est que l'EN doit communiquer perpétuellement avec le reste de la population qui, elle, utilise le sens commun.
Nous parlions de communication avec les parents au sujet des problèmes de discipline.
Quand le professeur dit aux parents qu'il a puni leur enfant, il dit  en fait que l'élève n'a pas respecté une règle de la classe et qu'il a appliqué une sanction prévue pour ce type de comportement.
exemple : «J'ai puni votre enfant car il bavarde.»
Sauf que ce n'est pas ça qu'entendent les parents, qui eux ne sont pas au fait du jargon administratif de l'enseignement secondaire, pour lui, une punition est un acte de domination souvent arbitraire visant à faire souffrir, ne s'appuyant pas sur une règle explicite et se faisant à la tête du client. (c'est la définition la plus courante, cf. les divers liens que j'ai donnés). Les parents vous rétorquent alors que cette punition est injuste que c'est juste car vous n'aimez pas leur enfant. Logique.

D'ailleurs, pour vraiment sentir le problème de choix du vocabulaire :
«J'ai puni votre enfant car il bavarde.»
«J'ai sanctionné les bavardages de votre enfant.»
Dans la première, la réprimande vise l'enfant, dans sa personne, on agit contre lui.
Dans la deuxième, la réprimande vise le comportement, on agit contre ce problème de comportement.


C'est très intelligent ton raisonnement, Volubylis, c'est tout à fait juste. Malheureusement, nous sommes dans une société où le vocabulaire revêt une importance cruciale, le non-sens ou le doute n'y est pas acceptable. Voilà tout l'art de notre langue française, nous tordre l'esprit à coup de double-sens, reste à deviner par la force de la logique quel sens convient dans la situation, chose peu aisée. Seul problème, c'est que tout le monde n'est pas forcément disposé à comprendre un terme comme il devrait être compris.


Dernière édition par Symphonie le Mar 2 Aoû 2016 - 12:53, édité 1 fois

Symphonie
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire de la discipline ou ne pas faire de la discipline dès les premiers instants ? Telle est la question...

Message par Croustibapt le Mar 2 Aoû 2016 - 12:53

@Symphonie a écrit:
@Jenny a écrit:Un conseil pour le premier cours : ne pas perdre de temps à faire des fiches de renseignement (coordonnées de la famille sur l'ENT, infos importantes transmises par le PP), imagine si les élèves en remplissent 4/5 dans la journée; faire cours dès la première heure pour leur montrer qu'avec toi, on travaille.

Je m'éloigne un peu de la discipline mais ça me semble important.

Non, tu ne t'éloignes pas de la discipline puisque toute perte de temps peut générer des débordements. Le temps, c'est de l'investissement en énergie Wink.



Je ne suis pas tout à fait d'accord pour ce qui est de faire cours dès la première heure ou du moins pas dès les premières minutes. Je pense qu'il est très important d'expliquer aux élèves comment on fonctionne avant de démarrer quoi que ce soit, mais bien sûr sans s'éterniser inutilement. J'imagine que distribuer aux élèves le programme de l'année peut également être utile pour prouver que l'on sait où l'on va, dans la mesure où, oui, on sait où on va, chose sans doute difficile lorsqu'on débute et qu'on prépare son programme progressivement.

Est-ce vraiment utile de dire à des élèves (notamment à des Terminales) qu'on attend qu'ils écoutent le cours et qu'ils fassent le travail à la maison ? Perso, c'est "Bonjour, je suis M. Croustibapt, on va se voir X heure par semaine sur tels créneaux et dans telle salle, il y a une interro par semaine le vendredi soir et 6 bacs blancs dont voici les dates. Et hop, présentation du programme et premier thème".

_________________
Discipline & Bonté

Croustibapt
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire de la discipline ou ne pas faire de la discipline dès les premiers instants ? Telle est la question...

Message par Symphonie le Mar 2 Aoû 2016 - 13:07

@Croustibapt a écrit:
@Symphonie a écrit:
@Jenny a écrit:Un conseil pour le premier cours : ne pas perdre de temps à faire des fiches de renseignement (coordonnées de la famille sur l'ENT, infos importantes transmises par le PP), imagine si les élèves en remplissent 4/5 dans la journée; faire cours dès la première heure pour leur montrer qu'avec toi, on travaille.

Je m'éloigne un peu de la discipline mais ça me semble important.

Non, tu ne t'éloignes pas de la discipline puisque toute perte de temps peut générer des débordements. Le temps, c'est de l'investissement en énergie Wink.



Je ne suis pas tout à fait d'accord pour ce qui est de faire cours dès la première heure ou du moins pas dès les premières minutes. Je pense qu'il est très important d'expliquer aux élèves comment on fonctionne avant de démarrer quoi que ce soit, mais bien sûr sans s'éterniser inutilement. J'imagine que distribuer aux élèves le programme de l'année peut également être utile pour prouver que l'on sait où l'on va, dans la mesure où, oui, on sait où on va, chose sans doute difficile lorsqu'on débute et qu'on prépare son programme progressivement.

Est-ce vraiment utile de dire à des élèves (notamment à des Terminales) qu'on attend qu'ils écoutent le cours et qu'ils fassent le travail à la maison ? Perso, c'est "Bonjour, je suis M. Croustibapt, on va se voir X heure par semaine sur tels créneaux et dans telle salle, il y a une interro par semaine le vendredi soir et 6 bacs blancs dont voici les dates. Et hop, présentation du programme et premier thème".

Il ne s'agit pas de dire qu'ils écoutent le cours et qu'ils fassent le travail mais d'expliquer comment nous, professeurs, fonctionnons car chacun a sa propre manière d'enseigner. Tu le leur expliques toi-même à ta façon.
J'ai souvent regretté lors de ma scolarité que bon nombre de professeurs ne nous expliquaient pas comment ils travaillaient, ce qu'ils attendaient précisément de nous, comment une séance de cours était structurée. Ces réponses ne me semblent absolument pas évidentes puisqu'elles peuvent varier d'une personne à une autre. Aussi me paraît-il fondamental d'y répondre. S'expliquer, c'est préparer l'autre à travailler d'une certaine manière, c'est lui donner une forme de rituel qu'il pourra suivre tout au long de l'année. Je trouve cela très rassurant, personnellement. J'avais un professeur à la fac qui structurait toujours ses cours de la même manière : nous savions à quoi nous attendre, c'était très rassurant car excellemment bien structuré.
Il ne s'agit pas de leur dire simplement de travailler, ils le savent déjà, mais de leur expliquer le pourquoi du comment ils sont là, ou du moins de le leur rappeler. Rappeler également le rôle d'une matière, chose qu'ils semblent avoir oubliée, est fondamental. "A quoi sert la littérature ? " "Pourquoi j'étudie alors qu'aujourd'hui je ne suis même pas sûr d'avoir du travail avec un diplôme ? ", autant de questions auxquelles un professeur peut répondre en début d'année pour les encourager à s'accrocher, à croire en leur avenir et en leurs capacités.

Symphonie
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire de la discipline ou ne pas faire de la discipline dès les premiers instants ? Telle est la question...

Message par Symphonie le Mar 2 Aoû 2016 - 13:14

J'ai oublié d'ajouter une chose à mon point de vue :
Je crois qu'il est important également de rappeler certaines bases aux élèves qui, pour certains, ne disposent pas toujours de repères pour vivre en société.

Symphonie
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire de la discipline ou ne pas faire de la discipline dès les premiers instants ? Telle est la question...

Message par Tallulah23 le Mar 2 Aoû 2016 - 21:57

@Symphonie a écrit:
@Croustibapt a écrit:
@Symphonie a écrit:
@Jenny a écrit:Un conseil pour le premier cours : ne pas perdre de temps à faire des fiches de renseignement (coordonnées de la famille sur l'ENT, infos importantes transmises par le PP), imagine si les élèves en remplissent 4/5 dans la journée; faire cours dès la première heure pour leur montrer qu'avec toi, on travaille.

Je m'éloigne un peu de la discipline mais ça me semble important.

Non, tu ne t'éloignes pas de la discipline puisque toute perte de temps peut générer des débordements. Le temps, c'est de l'investissement en énergie Wink.



Je ne suis pas tout à fait d'accord pour ce qui est de faire cours dès la première heure ou du moins pas dès les premières minutes. Je pense qu'il est très important d'expliquer aux élèves comment on fonctionne avant de démarrer quoi que ce soit, mais bien sûr sans s'éterniser inutilement. J'imagine que distribuer aux élèves le programme de l'année peut également être utile pour prouver que l'on sait où l'on va, dans la mesure où, oui, on sait où on va, chose sans doute difficile lorsqu'on débute et qu'on prépare son programme progressivement.

Est-ce vraiment utile de dire à des élèves (notamment à des Terminales) qu'on attend qu'ils écoutent le cours et qu'ils fassent le travail à la maison ? Perso, c'est "Bonjour, je suis M. Croustibapt, on va se voir X heure par semaine sur tels créneaux et dans telle salle, il y a une interro par semaine le vendredi soir et 6 bacs blancs dont voici les dates. Et hop, présentation du programme et premier thème".

Il ne s'agit pas de dire qu'ils écoutent le cours et qu'ils fassent le travail mais d'expliquer comment nous, professeurs, fonctionnons car chacun a sa propre manière d'enseigner. Tu le leur expliques toi-même à ta façon.
J'ai souvent regretté lors de ma scolarité que bon nombre de professeurs ne nous expliquaient pas comment ils travaillaient, ce qu'ils attendaient précisément de nous, comment une séance de cours était structurée. Ces réponses ne me semblent absolument pas évidentes puisqu'elles peuvent varier d'une personne à une autre. Aussi me paraît-il fondamental d'y répondre. S'expliquer, c'est préparer l'autre à travailler d'une certaine manière, c'est lui donner une forme de rituel qu'il pourra suivre tout au long de l'année. Je trouve cela très rassurant, personnellement. J'avais un professeur à la fac qui structurait toujours ses cours de la même manière : nous savions à quoi nous attendre, c'était très rassurant car excellemment bien structuré.
Il ne s'agit pas de leur dire simplement de travailler, ils le savent déjà, mais de leur expliquer le pourquoi du comment ils sont là, ou du moins de le leur rappeler. Rappeler également le rôle d'une matière, chose qu'ils semblent avoir oubliée, est fondamental. "A quoi sert la littérature ? " "Pourquoi j'étudie alors qu'aujourd'hui je ne suis même pas sûr d'avoir du travail avec un diplôme ? ", autant de questions auxquelles un professeur peut répondre en début d'année pour les encourager à s'accrocher, à croire en leur avenir et en leurs capacités.
+10

Tallulah23
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum