Prendre réellement en compte l'hétérogénéité dans sa pratique ?

Page 2 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Prendre réellement en compte l'hétérogénéité dans sa pratique ?

Message par freche le Dim 8 Mai 2011 - 22:01

En collège, quand on fait les classes, on essaie de les faire les plus hétérogènes possible, mais sans trop faire le grand écart si on y arrive.
Par exemple, on distribue les casse-pieds qui ne fichent rien sur toutes les classes, histoire de ne pas concentrer toutes les difficultés au même endroit.

freche
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prendre réellement en compte l'hétérogénéité dans sa pratique ?

Message par Rikki le Dim 8 Mai 2011 - 22:04

OK.

Et on en fait quoi, de cette hétérogénéité ?

Tu gères comment, je ne sais pas, moi, tu es prof de maths (au hasard, j'ai pas regardé), tu as des Sixième qui ne savent pas lire une consigne, et d'autres qui ont tout compris aux fractions.

Tu donnes la même fiche à tout le monde et ils se débrouillent ? Tu différencies ? Tu donnes une base pareil, et des exos supplémentaires pour les bons ?

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prendre réellement en compte l'hétérogénéité dans sa pratique ?

Message par Invité le Dim 8 Mai 2011 - 22:50

J'ai une ribambelle de classes "poubelle". Ben oui, l'établissement dans lequel je fais un remplacement est un "collège poubelle".

Au début, je pensais que les classes étaient homogènes: uniquement des élèves en grande difficulté. Mais j'avais oublié un truc: on peut être hétérogène dans la difficulté. Il y a A qui ne tient pas sur sa chaise, B qui est diagnostiqué dyslexique mais qui en fait ne sait pas lire, C qui vit en foyer et n'apprend jamais ses leçons, D qui joue le rôle de maman chez elle parce que sa maman est handicapée mentale, E qui va régler le problème des émissions de CO2 avec la forêt amazonienne qui lui pousse dans la main, etc.

Est-ce que je propose des exercices différents? Non, c'est impossible. Je ne peux pas apprendre à B à lire en 4ème, je ne peux pas être constamment derrière A pour qu'il se tienne tranquille, je ne peux pas apprendre les leçons à la place de E (et pourtant, dieu que je répète les définitions en cours), je ne peux pas ôter de l'esprit de C et D les problèmes qui les occupent toute le journée et toute la nuit... et je ne peux pas apprendre les règles de savoir-vivre à la centaine d'élèves que j'ai en classe ET faire le programme.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prendre réellement en compte l'hétérogénéité dans sa pratique ?

Message par Rikki le Dim 8 Mai 2011 - 22:52

Alors, tu fais quoi ?

Tu fais le programme ?

(ce n'est pas de la provo, hein, c'est une vraie question)

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prendre réellement en compte l'hétérogénéité dans sa pratique ?

Message par Dhaiphi le Dim 8 Mai 2011 - 23:02

@freche a écrit:En collège, quand on fait les classes, on essaie de les faire les plus hétérogènes possible, mais sans trop faire le grand écart si on y arrive.
Par exemple, on distribue les casse-pieds qui ne fichent rien sur toutes les classes, histoire de ne pas concentrer toutes les difficultés au même endroit.

Oui, tout le problème est là : on pourrit toutes les classes mais un peu (voire plus qu'un peu) ou bien on fait cinq classes qui roulent et une dans laquelle aucun prof ne voudra mettre les pieds.

Bien que là on mélange deux choses différentes : discipline et niveau.

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prendre réellement en compte l'hétérogénéité dans sa pratique ?

Message par Mufab le Dim 8 Mai 2011 - 23:07

Bien que là on mélange deux choses différentes : discipline et niveau.

Oui. Mais c'est souvent lié, l'échec et la mésestime de soi entraînant fréquemment des problèmes de comportements, allant de l'apathie à la provocation (ou demande d'exclusivité) omniprésente.




_________________
Poky et Lucas, dessin de Phi :

"Là où on ne lit pas, là où on n'élit pas, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l'homme."
(Yvan Pommaux, auteur "Jeunesse")

Mufab
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prendre réellement en compte l'hétérogénéité dans sa pratique ?

Message par Libé-Ration le Dim 8 Mai 2011 - 23:09

J'ai une extrême hétérogénéité, entre les bons et les mauvais, comme partout, ceux de 15 ans, ceux de 19 ans, et ceux qui parlent un peu français, ceux qui ne le parlent pas du tout, ceux qui sont de langue latine, ceux qui sont de langue-avec-un-alphabet-tout-bizarre, ceux qui viennent en France parce que papa travaille à l'ambassade, ceux qui sont là sans papier, sans parent... dans la même classe, 15 heures par semaine. En ce moment, j'en ai 13, je différencie sur 4 niveaux, pas moyen de faire autrement. En lycée, j'assure une classe multi-niveaux, à temps plein. Pas moyen de ne pas différencier. Différenciation tout le temps, mais sur la même séquence, et avec des temps de mise en commun. A quoi ça ressemble ? Matériellement, je donne un programme commun en début de séquence, pour qu'ils s'y retrouvent tous. Ensuite, ma classe est à configuration variable ; en U, par ilôts de différentes composition ; en groupes homogènes, en groupes hétérogènes, en groupe-classe, pour réaliser des tâches individuelles, par deux, par groupe, en groupe-classe. Je fonctionne par projet, méthode actionnelle. C'est selon mes objectifs. Si je travaille sur une nouvelle de Maupassant, La Parure, séance sur l'adjectif, les A1 repèrent les adjectifs, et cherchent à comprendre le phénomène d'accord, les A2 ajoutent à cela la question du degré de l'adjectif, on reste dans l'observation. Les B1 classent les adjectifs, travaillent sur les connotations, font des hypothèses sur la tonalité du texte, les B2 repèrent les adjectifs, les analysent, font une interprétation et rédigent un paragraphe de commentaire composé pour répondre à la problématique : "En quoi la description de Mathilde montre-t-elle qu'elle vit un moment de gloire ?" On fait un travail de mise en commun. Je peux faire travailler en groupe hétérogène, en confiant à chaque élève une tâche précise dans le groupe, ou en groupe homogène, pour qu'ils s'entraident sur une même tâche. Je donne les mêmes supports. Oui, aux A1 aussi, je donne Hugo ou Voltaire dans le texte. Mais en classe, je différencie les approches. Evidemment, c'est un gros travail de préparation. Je n'ai que 13 élèves de 1ère année et une 15e de 2e année. Parfois, je fais cours avec mes 4 niveaux, et j'ai des anciens qui débarquent ; "Madame, j'ai une disserte de philo, vous pouvez m'aider ?" demande une thaïlandaise, CLA + 2, "Madame, j'ai un commentaire à faire sur Madame Bovary", demande ma polonaise en 1ère L (oui en L) CLA +1, "Madame, je peux rester ici pour travailler la physique" demande un pakistanais en 2nde, CLA + 1. Hop, abracadabra, j'ai 6 ou 7 "activités" sur le feu., dont 2 ou 3 improvisées (et la philo... Rolling Eyes )

Libé-Ration
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prendre réellement en compte l'hétérogénéité dans sa pratique ?

Message par Rikki le Dim 8 Mai 2011 - 23:19

Libellune, j'adore te lire, ça me rappelle ma CLIN !

(le même genre de classe, mais pour le primaire)


Dernière édition par Rikki le Dim 8 Mai 2011 - 23:20, édité 1 fois

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prendre réellement en compte l'hétérogénéité dans sa pratique ?

Message par Invité le Dim 8 Mai 2011 - 23:20

Je fais le programme effectivement. Mais je me fixe des objectifs "hors programme":
- mes élèves doivent apprendre le cours
- mes élèves doivent rédiger complètement leurs réponses
- mes élèves doivent comprendre pourquoi on fait une expérience.

J'essaie d'habituer mes élèves à apprendre le cours en faisant très régulièrement des interrogations sur les définitions.
Je propose beaucoup d'exercices d'application, je varie les énoncés, les consignes (donner une définition, faire un schéma, proposer un protocole expérimental). De même, les TP ciblent un problème particulier (respect de la consigne, rédaction des observations, réflexion sur l'objectif du TP et les moyens d'y parvenir, etc.), la forme des énoncés de TP varie donc énormément selon l'objectif à atteindre. Les élèves en difficulté travaillent les points qui leur posent problème, les (quelques) bons élèves n'échappent pas à ces exercices, la variété des énoncés leur évite l'ennui.

Je précise que je ne peux pas m'attarder auprès d'un élève car j'ai les 30 autres qui en profitent pour insulter/taper le voisin, utiliser leur portable, hurler, courir dans la salle, etc.

Si je devais faire des groupes de niveau au sein d'une même classe, cela donnerait:
- un groupe avec les élèves qui ne peuvent rester plus de 5 min assis sur une chaise
- un groupe avec les élèves qui ne savent pas lire
- un groupe avec les élèves qui ne comprennent pas les consignes par manque de vocabulaire
- un groupe avec les élèves qui ne savent pas mettre par écrit ce qu'ils ont en tête
- un groupe avec les élèves qui n'apprennent pas les définitions dont on ne peut se passer
- un groupe avec les élèves qui ne savent pas à quelle définition/propriété ils doivent faire appel pour répondre à la question
- un groupe avec les élèves pour qui tout va à peu près bien
soit 7 groupes pour une classe! J'ai les 3 niveaux, 160 élèves car le collègue que je remplace est à temps partiel (j'ose à peine imaginer ce que ça peut donner avec 250 élèves). Franchement ce n'est pas tenable! 7 préparations différentes, 7 progressions différentes pour une seule classe, multipliées par le nombre de classes en charge, désolée c'est au-dessus de mes forces.

Mes élèves ne retiendront pas grand-chose du programme, parce qu'ils n'apprennent pas le cours (au collège dans ma discipline, il y a peu de notions complexes qui demandent de la réflexion, il s'agit davantage de propriétés à retenir), ce n'est pas si grave (même si ça m'énerve, mince, la culture scientifique c'est important), les notions étudiées sont indépendantes les unes des autres (à mon grand désespoir; si je tenais les concepteurs de ces programmes...), et ne resserviront que si les élèves font S. Ils auront d'ailleurs le temps de tout oublier... je leur fais confiance! Si au moins, ils pouvaient sortir du collège en sachant rédiger un compte-rendu et en en comprenant l'intérêt!


Dernière édition par Al le Lun 9 Mai 2011 - 7:25, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prendre réellement en compte l'hétérogénéité dans sa pratique ?

Message par Invité le Dim 8 Mai 2011 - 23:22

Libellune, tu n'as qu'une seule classe?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prendre réellement en compte l'hétérogénéité dans sa pratique ?

Message par Mufab le Mar 10 Mai 2011 - 19:16

Bon voilà comment j'essaie de faire depuis la rentrée,
supprimé

Fichier supprimé


Dernière édition par Mufab le Lun 14 Mai 2012 - 0:33, édité 2 fois

_________________
Poky et Lucas, dessin de Phi :

"Là où on ne lit pas, là où on n'élit pas, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l'homme."
(Yvan Pommaux, auteur "Jeunesse")

Mufab
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prendre réellement en compte l'hétérogénéité dans sa pratique ?

Message par Libé-Ration le Mar 10 Mai 2011 - 21:07

@Al a écrit:Libellune, tu n'as qu'une seule classe?

J'ai 15 heures pour les primo-arrivants et 3 heures pour le soutien des 2e ou 3e années. En réalité, je les mélnge un peu. Donc on peut dire une classe, oui, j'ai officiellement 15 à 25 élèves dans l'année, autant en soutien, encore autant en suivi de cohorte. Dans ma classe, je fais cours en quadruple niveau tout le temps + quelques anciens qui viennent faire leur travail avec mon aide + parfois un ancien qui vient parler orientation, donner des nouvelles d'anciens camarades, écrire une lettre officielle pour tel et tel problème, et tant qu'à faire me demander mpon aide pour lesdits problèmes, qui peuvent être aussi variés que demander des papiers à la préfecture, écrire un CV pour un job d'été, ou chercher une asso d'alphabétisation pour maman...

Donc, oui, je n'ai qu' "une" classe...Heureusement !

Libé-Ration
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prendre réellement en compte l'hétérogénéité dans sa pratique ?

Message par Rikki le Mar 10 Mai 2011 - 21:14

Je suis impressionnée par ton plan, Mufab. Bon, arrivé chez moi, c'est un peu déphasé au niveau mise en page, mais je ne sais pas comment tu fais pour faire des trucs aussi rigoureux !

J'ai plein de questions, mais il faut que ça mûrisse un peu.

Je vais dîner, et je te poserai tout ça.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prendre réellement en compte l'hétérogénéité dans sa pratique ?

Message par Mufab le Mar 10 Mai 2011 - 21:17

@Rikki a écrit:(...). Bon, arrivé chez moi, c'est un peu déphasé au niveau mise en page (...)

En PDF ?


Fichier supprimé


Dernière édition par Mufab le Jeu 20 Oct 2011 - 17:59, édité 1 fois

_________________
Poky et Lucas, dessin de Phi :

"Là où on ne lit pas, là où on n'élit pas, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l'homme."
(Yvan Pommaux, auteur "Jeunesse")

Mufab
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prendre réellement en compte l'hétérogénéité dans sa pratique ?

Message par Dhaiphi le Mar 10 Mai 2011 - 21:24

@Rikki a écrit:mais je ne sais pas comment tu fais pour faire des trucs aussi rigoureux !

Mufab est une bosseuse qui ne subit pas l'hétérogénéité mais la gère. Naturellement, ça force le respect. Wink

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prendre réellement en compte l'hétérogénéité dans sa pratique ?

Message par Mufab le Mar 10 Mai 2011 - 21:26

Razz

_________________
Poky et Lucas, dessin de Phi :

"Là où on ne lit pas, là où on n'élit pas, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l'homme."
(Yvan Pommaux, auteur "Jeunesse")

Mufab
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prendre réellement en compte l'hétérogénéité dans sa pratique ?

Message par Mufab le Mar 10 Mai 2011 - 21:30

Mufab est une bosseuse qui ne subit pas l'hétérogénéité mais la gère.

Si ça peut te rassurer, il y a des jours où je ne gère pas grand chose d'autre que l'hétérogénéité.

_________________
Poky et Lucas, dessin de Phi :

"Là où on ne lit pas, là où on n'élit pas, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l'homme."
(Yvan Pommaux, auteur "Jeunesse")

Mufab
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prendre réellement en compte l'hétérogénéité dans sa pratique ?

Message par Rikki le Mar 10 Mai 2011 - 22:37

Donc, en fait, tout le monde a le même plan, c'est ça, mais certains coulent plus de cuirassés que d'autres ?

Et à la fin, ça sert de mini-livret ?

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prendre réellement en compte l'hétérogénéité dans sa pratique ?

Message par Mufab le Mar 10 Mai 2011 - 22:55

@Rikki a écrit:Donc, en fait, tout le monde a le même plan, c'est ça, mais certains coulent plus de cuirassés que d'autres ?
Oui. Et j'aimerais vraiment réussir à mieux graduer les tâches.


Et à la fin, ça sert de mini-livret ?
Je n'y avais même pas pensé... (C'est vrai que comme je ne fais pas de bulletins...).

Je les fais coller bêtement dans le cahier d'exos, de peur également qu'il ne s'égare.
J'y réfléchirai pour l'année prochaine
.

_________________
Poky et Lucas, dessin de Phi :

"Là où on ne lit pas, là où on n'élit pas, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l'homme."
(Yvan Pommaux, auteur "Jeunesse")

Mufab
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prendre réellement en compte l'hétérogénéité dans sa pratique ?

Message par Rikki le Mar 10 Mai 2011 - 22:57

Mais est-ce que la graduation marche à tous les coups ?

Je veux dire : déjà, quand on fait Archilecture, on se rend compte que d'une instit à l'autre, on n'a pas forcément la même perception de ce qui est plus facile / plus dur. On est censées faire "progressif", mais parfois une collègue nous propose de mettre les exos dans un autre ordre, pour justement garder la progressivité.

Et puis, les plus faibles, est-ce qu'il leur fait de la graduation ou de la répétition + de l'attaque par différents angles ?

C'est une vraie question, et je me la pose.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prendre réellement en compte l'hétérogénéité dans sa pratique ?

Message par Mufab le Mar 10 Mai 2011 - 23:06

Mais est-ce que la graduation marche à tous les coups ?

Je veux dire : déjà, quand on fait Archilecture, on se rend compte que d'une instit à l'autre, on n'a pas forcément la même perception de ce qui est plus facile / plus dur. On est censées faire "progressif", mais parfois une collègue nous propose de mettre les exos dans un autre ordre, pour justement garder la progressivité.


Exact : parfois je m'aperçois (surtout avec ceux que j'aide individuellement vu leurs difficultés en lecture) que certains exos passent mieux alors que je les avais jugés a priori plus complexes.
Oui, j'ai du taf pour déterminer réellement une graduation plus objective.

Par exemple pour l'imparfait, ça donnerait :
- application : conjuguer tel et tel verbe à l'imparfait
- ajout des désinences effacées dans un texte où les sujets sont pronominaux
- même chose avec des sujets nominaux
- transformation de texte (passer du présent à l'impf).

_________________
Poky et Lucas, dessin de Phi :

"Là où on ne lit pas, là où on n'élit pas, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l'homme."
(Yvan Pommaux, auteur "Jeunesse")

Mufab
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prendre réellement en compte l'hétérogénéité dans sa pratique ?

Message par Rikki le Mar 10 Mai 2011 - 23:09

Oui.

Mais pour certains élèves faibles, il faudrait qu'il y ait juste plein d'exos de même niveau, je m'en rends compte. Je veux dire : sur les 5 ou 6 phrases à faire, on en met en gros 4 pour comprendre, et puis on en fait une, et puis il faut passer à l'exo suivant.

Il faudrait refaire un exo de même niveau, même consigne, mais avec d'autres phrases...

Enfin, je dis ça pour moi : j'ai remarqué que dès qu'un truc marche, j'ai tendance à passer à la suite logique, alors que les gamins auraient besoin de faire un peu de "sur-place" pour engranger.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prendre réellement en compte l'hétérogénéité dans sa pratique ?

Message par Mufab le Mar 10 Mai 2011 - 23:10

Et puis, les plus faibles, est-ce qu'il leur faut de la graduation, ou de la répétition + de l'attaque par différents angles ?

Je comprends. La répétition, ils l'ont en partie puisqu'ils retravaillent leurs erreurs sur les mêmes phrases.

(L'attaque par différents angles, je vois moins bien.)

_________________
Poky et Lucas, dessin de Phi :

"Là où on ne lit pas, là où on n'élit pas, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l'homme."
(Yvan Pommaux, auteur "Jeunesse")

Mufab
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prendre réellement en compte l'hétérogénéité dans sa pratique ?

Message par Mufab le Mar 10 Mai 2011 - 23:12

Il faudrait refaire un exo de même niveau, même consigne, mais avec d'autres phrases...

C'est ce que je fais faute de mieux...


_________________
Poky et Lucas, dessin de Phi :

"Là où on ne lit pas, là où on n'élit pas, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l'homme."
(Yvan Pommaux, auteur "Jeunesse")

Mufab
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prendre réellement en compte l'hétérogénéité dans sa pratique ?

Message par Rikki le Mar 10 Mai 2011 - 23:16

L'attaque par différents angles, c'est la tentative désespérée de se faire comprendre. En attaquant le problème par divers biais.

Genre, pour reprendre ton exemple de l'imparfait :

- ajouter les terminaisons à un verbe conjugué (où il n'y a que le radical).
- conjuguer le verbe
- conjuguer le verbe à une personne tirée au sort

etc.

Je ne sais pas si je suis claire, là !

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prendre réellement en compte l'hétérogénéité dans sa pratique ?

Message par Mufab le Mar 10 Mai 2011 - 23:33

Rikki, j'y repense à l'attaque, et te réponds demain.

Bises.

_________________
Poky et Lucas, dessin de Phi :

"Là où on ne lit pas, là où on n'élit pas, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l'homme."
(Yvan Pommaux, auteur "Jeunesse")

Mufab
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum