Adieu, monsieur le professeur ! Personne ne veut plus être prof !

Page 17 sur 19 Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18, 19  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Adieu, monsieur le professeur ! Personne ne veut plus être prof !

Message par MelanieSLB le Mer 10 Aoû 2011 - 15:27

Disons que les quelques profs qui faisaient des erreurs étaient des profs de matières annexes à mes yeux d'enfant (techno, eps, musique parfois) - pas taper, svp! Ce n'était pas les profs des matières fondamentales!

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adieu, monsieur le professeur ! Personne ne veut plus être prof !

Message par Kroko le Mer 10 Aoû 2011 - 15:30

la prof de matière annexe te remercie. furieux

_________________
fools, said I, you do not know, silence like a cancer grows

Kroko
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adieu, monsieur le professeur ! Personne ne veut plus être prof !

Message par lalilala le Mer 10 Aoû 2011 - 15:33

J'ai déjà vu des fautes d'accord dans des sujets de maths ou dans des appréciations de profs de langue...

Les matières non fondamentales....je crois que la mienne en fait partie (LV2 vamos a la playa, personne ne me demande jamais mon avis en conseil de classe, je fais des petits dessins pendant 1h30 et quand j'ose l'ouvrir, il y a toujours un prof de "matière fondamentale" pour reprendre la main et trancher...fin de la parenthèse Razz )

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adieu, monsieur le professeur ! Personne ne veut plus être prof !

Message par Kroko le Mer 10 Aoû 2011 - 15:34

@lalilala a écrit:J'ai déjà vu des fautes d'accord dans des sujets de maths ou dans des appréciations de profs de langue...

Les matières non fondamentales....je crois que la mienne en fait partie (LV2 vamos a la playa, personne ne me demande jamais mon avis en conseil de classe, je fais des petits dessins pendant 1h30 et quand j'ose l'ouvrir, il y a toujours un prof de "matière fondamentale" pour reprendre la main et trancher...fin de la parenthèse Razz )

on vit la même chose ... sauf que moi on ne connaît même pas ma matière ! (ben quoi, c'est pas le dessin, qu'elle enseigne, celle là ?)

_________________
fools, said I, you do not know, silence like a cancer grows

Kroko
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adieu, monsieur le professeur ! Personne ne veut plus être prof !

Message par MelanieSLB le Mer 10 Aoû 2011 - 15:38

J'ai demandé de pas taper! Et j'ai précisé que c'était à mes yeux d'enfant! Etant prof d'anglais, j'ai aussi été prof de LV2, et je connais bien le sentiment de ne servir à rien.

Kroko fleurs

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adieu, monsieur le professeur ! Personne ne veut plus être prof !

Message par frankenstein le Mer 10 Aoû 2011 - 15:39

C'est la gestion des flux.
Donc, le problème des enseignants : "Fluctuat nec mergitur"... pour l'instant! professeur
On va finir par "mergiturer" à force d'avoir merdoyé. Laughing

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adieu, monsieur le professeur ! Personne ne veut plus être prof !

Message par lalilala le Mer 10 Aoû 2011 - 15:41

ah oui mais l'espagnol c'est la plage, le soleil, la fiesta...c'est pas sérieux, c'est la récré quoi Razz

On nous a mis en tête l'idée selon laquelle il y a des matières "fondamentales" je crois...mais je comprends très bien ce que tu veux dire mélanie Wink

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adieu, monsieur le professeur ! Personne ne veut plus être prof !

Message par Igniatius le Mer 10 Aoû 2011 - 16:31

Sur ce forum, je vois quotidiennement des fautes impardonnables de profs de lettres, et ce ne sont pas des fautes de frappe : c'est leur répétition plus que leur existence qui m'inquiète.

Mon apport sur le niveau des jeunes profs : oui, je pense qu'ils en savent moins que moi à concours égal, j'en sais moins que mes collègues certifiées qui partent en retraite, personne (statistiquement) ne sait ecrire français correctement chez les moins de 30 ans.
Ensuite je pense que l'âge est un très mauvais argument : on n'est jamais aussi performant qu'à la sortie de ses études. Certes on peut mieux piger certains fondements mathématiques qui nous apporteront énormément dans notre pratique, on peut avoir lu 40 oeuvres majeures par an, mais on perd l'exigence de rigueur intellectuelle et de précision que l'on nous demandait étudiant.
"finir" Belle du Seigneur, ce n'est pas etre capable d'en parler.

Lalilala : désolé, mais français et maths me paraissent vraiment plus fondamentales que le reste, car elles conditionnent les autres disciplines. J'y vois plus une réalité qu'une hiérarchie malsaine.


Pour revenir au débat : je qualifiais la culture de "bourgeoise" car ce sont bien les classes dominantes qui l'ont définie. Il est clair que la réussite sociale aujourd'hui n'est vraiment plus gage de culture, mais cela fait longtemps que c'est le cas.

Olivier ou Finlydar avait publié les évolutions des inscrits aux concours selon le nombre de postes offerts : la stat qui pourrait nous intéresser serait celle qui comparerait le taux de baisse entre les époques précédentes et aujourd'hui.
Subjectivement, je dirais qu'il est plus important aujourd'hui.
Si j'ai bon, quelles sont les raisons conjoncturelles ?

Cela pourrait permettre de ne pas réduire ce débat a l'histoire des étudiants responsables qui choisissent leur filière en fonction des perspectives de reclassement ou de réussite aux concours.
Pour mon cas perso, je ne me suis jamais intéressé aux filières valorisées : j'ai fait ce qui me plaisait, en me disant que je réussirais, pas de calculs.


_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adieu, monsieur le professeur ! Personne ne veut plus être prof !

Message par Invité19 le Mer 10 Aoû 2011 - 16:53

personnellement je suis parfois choquée de voir les fautes d'orthographe d'enseignants qui ont une bonne décennie de plus que moi (autant que des enseignants de mon âge). Le problème est il si récent que ça ?

Invité19
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adieu, monsieur le professeur ! Personne ne veut plus être prof !

Message par Condorcet le Mer 10 Aoû 2011 - 16:55

Oiseau phenix a écrit:personnellement je suis parfois choquée de voir les fautes d'orthographe d'enseignants qui ont une bonne décennie de plus que moi (autant que des enseignants de mon âge). Le problème est il si récent que ça ?

J'ai conservé des rapports de visite IUFM où les fautes (grammaire, syntaxe) et les lacunes disciplinaires abondaient aussi (les "inspecteurs" avaient entre quarante et cinquante ans). Dans chaque génération, il y a des pépites. Notre civilisation accorde à l'écrit une place et une valeur bien moindres aussi.

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adieu, monsieur le professeur ! Personne ne veut plus être prof !

Message par Igniatius le Mer 10 Aoû 2011 - 17:10

Oiseau phenix a écrit:personnellement je suis parfois choquée de voir les fautes d'orthographe d'enseignants qui ont une bonne décennie de plus que moi (autant que des enseignants de mon âge). Le problème est il si récent que ça ?

Ah non Oiseau pas toi !
Je parle statistiquement.

Et oui j'affirme que parmi les instituteurs et les profs de lettres, deux catégories pour lesquelles la correction de la langue me semble primordiale, la dégradation est patente.

Mais bien sûr, ma collègue de maths un peu plus âgée que moi écrira tjrs plus atrocement que la plupart des membres de ce forum.
Ma collègue de maths qui vient de partir en retraite peut donner des cours de grammaire a certains profs de lettres.

Je n'accorde pas de valeur aux exemples.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adieu, monsieur le professeur ! Personne ne veut plus être prof !

Message par Condorcet le Mer 10 Aoû 2011 - 17:12

@Igniatius a écrit:
Oiseau phenix a écrit:personnellement je suis parfois choquée de voir les fautes d'orthographe d'enseignants qui ont une bonne décennie de plus que moi (autant que des enseignants de mon âge). Le problème est il si récent que ça ?

Ah non Oiseau pas toi !
Je parle statistiquement.

Et oui j'affirme que parmi les instituteurs et les profs de lettres, deux catégories pour lesquelles la correction de la langue me semble primordiale, la dégradation est patente.

Mais bien sûr, ma collègue de maths un peu plus âgée que moi écrira tjrs plus atrocement que la plupart des membres de ce forum.
Ma collègue de maths qui vient de partir en retraite peut donner des cours de grammaire a certains profs de lettres.

Je n'accorde pas de valeur aux exemples.

Justement, Igniatius. Si le mètre-étalon (en l'occurrence, le diplôme et le concours) est vidé de sa substance, sur quoi reposent tes statistiques ?

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adieu, monsieur le professeur ! Personne ne veut plus être prof !

Message par Emeraldia le Mer 10 Aoû 2011 - 17:13

@frankenstein a écrit:
et les bibliothécaires (de 22 à 60 ans!) qui croyaient que la luxure, c'était le goût du luxe!
lol! Bien que ce soit la même étymologie ! professeur
Par contre des élèves m'ont sorti "luxure" pour "luxation" . Laughing
Laughing
Deux perles excellentes, merci !

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adieu, monsieur le professeur ! Personne ne veut plus être prof !

Message par Spinoza1670 le Mer 10 Aoû 2011 - 17:16

@Igniatius a écrit: Pour revenir au débat : je qualifiais la culture de "bourgeoise" car ce sont bien les classes dominantes qui l'ont définie. Il est clair que la réussite sociale aujourd'hui n'est vraiment plus gage de culture, mais cela fait longtemps que c'est le cas.

J'ai l'impression qu'il y a un mélange ou une confusion de deux sens du mot culture dans cette phrase mais je me trompe peut-être. Si la culture bourgeoise, - au sens de système de représentations, de croyances, d'habitudes, de discours de la classe ou des classes dominantes - a pu un temps s'identifier plus ou moins à la culture (au sens de culture de l'esprit), il me semble que ce n'est plus le cas aujourd'hui, où pour réussir, il n'y a pas besoin de comprendre.
"Réussir sans comprendre n’est pas méprisable et telle est notre condition. Mais appeler vérité ou savoir ce qui réussit est méprisable." (J.M. Muglioni, http://www.univ-conventionnelle.com/distinctions/)


_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adieu, monsieur le professeur ! Personne ne veut plus être prof !

Message par Emeraldia le Mer 10 Aoû 2011 - 17:19

@MelanieSLB a écrit:
Je me trompe ou pas, les profs de collège ?

Non, tu ne te trompes pas!

Les bases, nous essayons de les donner si elles ne sont pas là.

Tout dépend de ce qu'on appelle les bases. Pour moi, la base, c'est savoir lire, et les élèves qui ne savent pas lire en début de collège ne savent pas plus lire en fin de collège, je me trompe?

J'ai bien dit "essayer", je revois la nature et la fonction des mots avec mes collégiens, puis l'accord sujet-verbe, l'accord de l'adjectif, c'est ce que j'appelle les bases pour ne plus faire de fautes. S'ils ne savent tjs pas le faire, pour la plupart, c'est parce qu'ils refusent d'apprendre une leçon de grammaire, ne font pas leurs exercices chez eux, n'appliquent pas les règles qd je leur donne une rédaction. Dc non, ça n'est pas de la faute des profs qui se battent contre les mentalités.

Pour moi, la société est en déclin.
La, par contre, je suis 100 pour cent d'accord avec toi.

Dc ds l'imaginaire social, c'est normal qd on est prof d'être moins bien payé que les gens qui ont fait moins d'études...
Evil or Very Mad :colere: furieux :mitrailler: :marteau:

Quelqu'un (Ignatius?) disait plus haut que la proportion d’illettrés était plus importante chez les plus de 40 ans, mais ce qui est grave, c'est qu'on en arrive maintenant à avoir des élèves qui ne deviennent pas illettrés parce que cela fait 15 ans qu'ils n'ont rien lu, on enseigne à des élèves illettrés, voire parfois analphabètes, qui restent 10 ans à l’école sans rien n'y apprendre ni comprendre, pas par déficit mental, mais par déficit de l'institution!
Pas du tout, si l'école est la seule à dire que l'orthographe est importante, forcément, c'est très difficile d'obtenir des résultats... La plupart des élèves pensent que lire, c'est savoir que B et A font BA; or, ils ne comprennent pas des textes difficiles aussi par manque de pratique. Ils sont censés lire à l'école, puis lire au collège, or, ça n'est pas fait.
Les profs font ce qu'ils peuvent dès lors que la planche est savonnée.

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adieu, monsieur le professeur ! Personne ne veut plus être prof !

Message par Igniatius le Mer 10 Aoû 2011 - 17:20

Ben non, la culture est définie par des classes dominantes mais en faire partie n'est pas gage de la maitriser.

J'aime bcp Muglioni.
Il est détesté par le café pédagogique.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adieu, monsieur le professeur ! Personne ne veut plus être prof !

Message par Kroko le Mer 10 Aoû 2011 - 17:22

ils ne comprennent pas des textes difficiles aussi par manque de pratique.
et manque de vocabulaire !
on l'a vu tout à l'heure avec l'exemple de la luxure ...
certains de mes élèves ne comprenaient parfois rien à ce que je leur disais par manque de vocabulaire, et c'était très compliqué alors de se faire comprendre ... Suspect

_________________
fools, said I, you do not know, silence like a cancer grows

Kroko
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adieu, monsieur le professeur ! Personne ne veut plus être prof !

Message par Reine Margot le Mer 10 Aoû 2011 - 17:24

@Carabas a écrit:
@Emeraldia a écrit:D'accord, mais ça, c'est général, tu peux déjà fréquenter différents milieux et devoir renoncer à pas mal de sujets de conversation.
En effet, lors de mon stage en bibli, et même lors de mon année de formation à l'IUT métiers du livre (les étudiants avaient au moins un bac + 3), j'ai été étonnée par le manque de culture générale et de curiosité : une fille qui voulait travailler dans l'édition mais qui n'aimait ni la littérature, ni les sciences humaines et ne connaissait pas le baroque (je veux dire, même pas dans les grandes lignes), une autre qui ne connaissait pas la crise de 1929... et les bibliothécaires (de 22 à 60 ans!) qui croyaient que la luxure, c'était le goût du luxe!

mais non, pour la luxure, un simple bandage suffit! Razz

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adieu, monsieur le professeur ! Personne ne veut plus être prof !

Message par Igniatius le Mer 10 Aoû 2011 - 17:27

@condorcet a écrit:
@Igniatius a écrit:
Oiseau phenix a écrit:personnellement je suis parfois choquée de voir les fautes d'orthographe d'enseignants qui ont une bonne décennie de plus que moi (autant que des enseignants de mon âge). Le problème est il si récent que ça ?

Ah non Oiseau pas toi !
Je parle statistiquement.

Et oui j'affirme que parmi les instituteurs et les profs de lettres, deux catégories pour lesquelles la correction de la langue me semble primordiale, la dégradation est patente.

Mais bien sûr, ma collègue de maths un peu plus âgée que moi écrira tjrs plus atrocement que la plupart des membres de ce forum.
Ma collègue de maths qui vient de partir en retraite peut donner des cours de grammaire a certains profs de lettres.

Je n'accorde pas de valeur aux exemples.

Justement, Igniatius. Si le mètre-étalon (en l'occurrence, le diplôme et le concours) est vidé de sa substance, sur quoi reposent tes statistiques ?

Ben sur le niveau moyen des jeunes profs !
Rien d'officiel tu t'en doutes, mais mes instits et mes profs étaient tous irréprochables quant au français (mes parents aussi et ils de sont arrêtés a la 3ème).
Il suffit de lire les posts sur ce forum : mes yeux saignent régulièrement, et ce n'est pas ma spécialité.

Symétriquement, le niveau de connaissances en maths et sciences des jeunes profs de sciences humaines me laisse pantois : certains semblent penser que les maths, c'est de la magie noire !
On est très loin du bac "général" ...

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adieu, monsieur le professeur ! Personne ne veut plus être prof !

Message par Emeraldia le Mer 10 Aoû 2011 - 17:28

@Kroko a écrit:
ils ne comprennent pas des textes difficiles aussi par manque de pratique.
et manque de vocabulaire !
on l'a vu tout à l'heure avec l'exemple de la luxure ...
certains de mes élèves ne comprenaient parfois rien à ce que je leur disais par manque de vocabulaire, et c'était très compliqué alors de se faire comprendre ... Suspect
Le vocabulaire s'acquiert aussi en lisant...et avec les parents...bien avant d'arriver au collège.

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adieu, monsieur le professeur ! Personne ne veut plus être prof !

Message par Celeborn le Mer 10 Aoû 2011 - 17:30

@Emeraldia a écrit:La plupart des élèves pensent que lire, c'est savoir que B et A font BA

Si seulement ils pensaient effectivement ça… No

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adieu, monsieur le professeur ! Personne ne veut plus être prof !

Message par Emeraldia le Mer 10 Aoû 2011 - 17:31

@Igniatius a écrit:
@condorcet a écrit:
@Igniatius a écrit:
Oiseau phenix a écrit:personnellement je suis parfois choquée de voir les fautes d'orthographe d'enseignants qui ont une bonne décennie de plus que moi (autant que des enseignants de mon âge). Le problème est il si récent que ça ?

Ah non Oiseau pas toi !
Je parle statistiquement.

Et oui j'affirme que parmi les instituteurs et les profs de lettres, deux catégories pour lesquelles la correction de la langue me semble primordiale, la dégradation est patente.

Mais bien sûr, ma collègue de maths un peu plus âgée que moi écrira tjrs plus atrocement que la plupart des membres de ce forum.
Ma collègue de maths qui vient de partir en retraite peut donner des cours de grammaire a certains profs de lettres.

Je n'accorde pas de valeur aux exemples.

Justement, Igniatius. Si le mètre-étalon (en l'occurrence, le diplôme et le concours) est vidé de sa substance, sur quoi reposent tes statistiques ?

Ben sur le niveau moyen des jeunes profs !
Rien d'officiel tu t'en doutes, mais mes instits et mes profs étaient tous irréprochables quant au français (mes parents aussi et ils de sont arrêtés a la 3ème).
Il suffit de lire les posts sur ce forum : mes yeux saignent régulièrement, et ce n'est pas ma spécialité.

Symétriquement, le niveau de connaissances en maths et sciences des jeunes profs de sciences humaines me laisse pantois : certains semblent penser que les maths, c'est de la magie noire !
On est très loin du bac "général" ...
Tu ne peux pas reprocher à un prof de lettres de ne pas être bon en maths... Etre prof de lettres ne se résume pas à l'orthographe, les profs de maths ne st pas des spécialistes de la littérature française.
A chacun sa spécialité tout de même, sinon, ça revient à dire que les scientifiques sont plus doués que les littéraires et ça n'est pas le cas. Ce sont des connaissances différentes.

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adieu, monsieur le professeur ! Personne ne veut plus être prof !

Message par Emeraldia le Mer 10 Aoû 2011 - 17:32

@Celeborn a écrit:
@Emeraldia a écrit:La plupart des élèves pensent que lire, c'est savoir que B et A font BA

Si seulement ils pensaient effectivement ça… No
Ben non pas si seulement, je ne parle pas de ceux qui ne savent pas déchiffrer mais de la grande majorité qui va prétendre savoir lire (dc déchiffrer) alors que le sens des phrases et dc des textes leur échappe !

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adieu, monsieur le professeur ! Personne ne veut plus être prof !

Message par Celeborn le Mer 10 Aoû 2011 - 17:34

@Emeraldia a écrit:
@Celeborn a écrit:
@Emeraldia a écrit:La plupart des élèves pensent que lire, c'est savoir que B et A font BA

Si seulement ils pensaient effectivement ça… No
Ben non pas si seulement, je ne parle pas de ceux qui ne savent pas déchiffrer mais de la grande majorité qui va prétendre savoir lire (dc déchiffrer) alors que le sens des phrases et dc des textes leur échappe !

Ah mais moi j'en ai plein qui ont de vrais problèmes de déchiffrage ! C'est plus dur de trouver le sens du mot quand on ne sait pas le déchiffrer, et quand on bute sur une syllabe sur 3…

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adieu, monsieur le professeur ! Personne ne veut plus être prof !

Message par Reine Margot le Mer 10 Aoû 2011 - 17:37

@Igniatius a écrit:
@condorcet a écrit:
@Igniatius a écrit:
Oiseau phenix a écrit:personnellement je suis parfois choquée de voir les fautes d'orthographe d'enseignants qui ont une bonne décennie de plus que moi (autant que des enseignants de mon âge). Le problème est il si récent que ça ?

Ah non Oiseau pas toi !
Je parle statistiquement.

Et oui j'affirme que parmi les instituteurs et les profs de lettres, deux catégories pour lesquelles la correction de la langue me semble primordiale, la dégradation est patente.

Mais bien sûr, ma collègue de maths un peu plus âgée que moi écrira tjrs plus atrocement que la plupart des membres de ce forum.
Ma collègue de maths qui vient de partir en retraite peut donner des cours de grammaire a certains profs de lettres.

Je n'accorde pas de valeur aux exemples.

Justement, Igniatius. Si le mètre-étalon (en l'occurrence, le diplôme et le concours) est vidé de sa substance, sur quoi reposent tes statistiques ?

Ben sur le niveau moyen des jeunes profs !
Rien d'officiel tu t'en doutes, mais mes instits et mes profs étaient tous irréprochables quant au français (mes parents aussi et ils de sont arrêtés a la 3ème).
Il suffit de lire les posts sur ce forum : mes yeux saignent régulièrement, et ce n'est pas ma spécialité.

Symétriquement, le niveau de connaissances en maths et sciences des jeunes profs de sciences humaines me laisse pantois : certains semblent penser que les maths, c'est de la magie noire !
On est très loin du bac "général" ...

oui, les gens de la génération de nos parents ont eu plus de cours de grammaire et d'orthographe que nous. Les textes officiels avant et après 1970 témoignent d'une baisse de ces horaires disciplinaires, et l'évolution des programmes aussi. Ma mère et ma tante sont capables de ressortir des règles d'orthographe que je n'ai jamais apprises, même si je les applique intuitivement, je serais incapable de les citer. Dans son entreprise, c'est ma mère qui vérifie l'orthographe des documents, et elle voit plein de fautes de ses supérieurs hiérarchiques, qui ont mon âge et ont fait plus d"études qu'elle.
Par ailleurs il suffit de voir les manuels de lycée utilisés par mes parents ou mes oncles et tantes. Ils ont potassé le Lagarde et Michard en long, en large et en travers, et surtout de manière chronologique pour passer le bac. Nos élèves, d'après les programmes, voient au collège beaucoup d'oeuvres mineures voire de littérature de jeunesse (une mère de 6e me reprochait de ne faire que des textes classiques... Rolling Eyes ) et au lycée le programme exclut toute chronologie. Donc oui, les exigences ont fortement baissé.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adieu, monsieur le professeur ! Personne ne veut plus être prof !

Message par MelanieSLB le Mer 10 Aoû 2011 - 17:41

J'aurais même dit, Celeborn, si seulement ils le savaient, que B et A, ça fait BA! Je pense, Emeraldia, qu'on n'a pas la même échelle des problèmes: moi, j'en suis à des gamins qui ne savent pas en 6ème ce qu'est une voyelle, ou à des 4ème qui ne comprennent pas une phrase comme: "On met un 's' à la fin des noms au pluriel". On est bien loin des accords sujet-verbe.

+1 Reine Margot topela

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 17 sur 19 Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18, 19  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum