Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Page 3 sur 14 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 8 ... 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par thrasybule le Dim 11 Sep - 10:05

@Hannibal a écrit:
@Daphné a écrit:Un contractuel peut être diplômé et compétent dans la discipline qu'il enseigne, on n'a jamais dit le contraire.
Mais accepter d'enseigner une discipline qu'on ne maîtrise pas ça pose quand même un problème non ??
Non: le problème est chez le recruteur et nulle part ailleurs - effectivement il prend un risque.
Mais accepter dans ces conditions, c'est juste s'engager à bosser plus pour compenser si besoin.

Et j'oublie peut-être le post initial mais je rappelle tout de même que les L.M ont souvent fait pas mal de latin, d'une part, et d'autre part qu'il s'agissait d'un cours de 4ème, pas d'une khâgne de lettres classiques.Alors le contractuel L.M. passera peut-être trois heures à préparer un cours que l'agrégé de L.C. bouclerait en vingt minutes, mais il n'est pas dit que les élèves n'apprendront pas ce qu'ils ont à apprendre.

Et ça recommence! Un topic avait, peu ou prou,il y a peu, mis en avant ce type d'arguments: les élèves de collèges n'ont pas besoin de profs vraiment qualifiés,c'est bien connu! Quel manque de respect pour eux, franchement, et pourquoi on ne demande pas à des LM d'enseigner une langue vivante en collège? Ils ont fait jusqu'au concours. Nos collègues linguistes apprécieraient.

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par Iphigénie le Dim 11 Sep - 10:16

pourquoi on ne demande pas à des LM d'enseigner une langue vivante en collège? Ils ont fait jusqu'au concours. Nos collègues linguistes apprécieraient
.
c'est bien ce qu'on fait déjà dans le primaire, remarque.....

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par Thalia de G le Dim 11 Sep - 10:22

@thrasybule a écrit:
Et ça recommence! Un topic avait, peu ou prou,il y a peu, mis en avant ce type d'arguments: les élèves de collèges n'ont pas besoin de profs vraiment qualifiés,c'est bien connu! Quel manque de respect pour eux, franchement, et pourquoi on ne demande pas à des LM d'enseigner une langue vivante en collège? Ils ont fait jusqu'au concours. Nos collègues linguistes apprécieraient.
Tu as raison Thrasy, on ne va pas recommencer
http://www.neoprofs.org/t37132-rappeler-ou-pas

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par Hannibal le Dim 11 Sep - 10:26

@thrasybule a écrit:
Et ça recommence! Un topic avait, peu ou prou,il y a peu, mis en avant ce type d'arguments: les élèves de collèges n'ont pas besoin de profs vraiment qualifiés,c'est bien connu! Quel manque de respect pour eux, franchement, et pourquoi on ne demande pas à des LM d'enseigner une langue vivante en collège? Ils ont fait jusqu'au concours. Nos collègues linguistes apprécieraient.

Mais c'est pire que ce que tu crois, je pense la même chose pour les cours de lycée. Mais tu admettras que j'ai reconnu que l'E.N. prenait réellement un risque en procédant de la sorte. Sauf que je préfère jeter la pierre à l'E.N. qui prend ce risque qu'à ceux qui bossent parfois dur pour que les élèves n'en pâtissent pas.

Hannibal
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par Emeraldia le Dim 11 Sep - 10:40

@Hannibal a écrit:
@Emeraldia a écrit:En ce qui concerne les concours, c'est avec ce genre de sentences qu'on se tire une balle dans le pied !
Quel Jacques a dit ça ? Jacques Chirac ?

On se tire une balle dans le pied en fétichisant un concours et en faisant l'alpha et l'oméga. Il serait mieux reconnu pour ce qu'il est réellement si des gens comme vous n'en faisaient pas un brevet d"infaillibilité. Résultat, des incompétents et des gens qui n'en fichent pas une continuent d'être décrétés compétents parce qu'ils ont eu leur concours la dernière fois qu'ils ont bossé. Oui, ça existe.
J'ai enseigné ss avoir le concours et ss aller justement enseigner une matière pour laquelle je n'étais pas formée...J'ai bcp plus appris en bossant le CAPES que durant les 4 années pour valider ma maîtrise. Et il y a des suppressions de postes depuis dix ans : je me suis retrouvée ss travail, au RMI, la seule solution pour moi était de quitter l'EN ou de décrocher le concours, je n'avais PAS le choix, j'invite donc tt le monde à faire de même.

Par ailleurs, je fais partie de ces profs qui ont longtemps remplacé, qui ont été TZR et qu'on a forcés par ex à aller ds un CDI, j'ai reçu une mise en demeure pour faire un métier que je n'avais pas choisi et pour lequel je n'ai pas été formée. C'est un manque de respect pour le travail que les titulaires ont fourni que de dénigrer les concours. Il y a certes des incompétents partout mais on est plus compétents qd on a le concours que lorsqu'on en l'a pas, à fortiori qd on se retrouve à enseigner une matière qui n'est pas la nôtre ! Allons, un peu de bonne foi : déjà pour SA matière, si on veut être compétents comme vous le dîtes, il faut ss cesse se remettre en cause, c'est très difficile de débuter ds l'enseignement car on patauge pas mal pour préparer ses cours...alors qu'on n'est pas formé à la matière, n'en parlons pas.

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par thrasybule le Dim 11 Sep - 10:42

@Hannibal a écrit:
@thrasybule a écrit:
Et ça recommence! Un topic avait, peu ou prou,il y a peu, mis en avant ce type d'arguments: les élèves de collèges n'ont pas besoin de profs vraiment qualifiés,c'est bien connu! Quel manque de respect pour eux, franchement, et pourquoi on ne demande pas à des LM d'enseigner une langue vivante en collège? Ils ont fait jusqu'au concours. Nos collègues linguistes apprécieraient.

Mais c'est pire que ce que tu crois, je pense la même chose pour les cours de lycée. Mais tu admettras que j'ai reconnu que l'E.N. prenait réellement un risque en procédant de la sorte. Sauf que je préfère jeter la pierre à l'E.N. qui prend ce risque qu'à ceux qui bossent parfois dur pour que les élèves n'en pâtissent pas.
L'argument du sérieux et de la conscience professionnelle ne tient pas: tu ne peux en un mois combler un déficit de connaisances et avoir le niveau exigible

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par Emeraldia le Dim 11 Sep - 10:45

@LisaZenide a écrit:
Prétendre que chez les non certifiés et non agrégés il n'y a pas plus d'incompétents que de l'autre côté de la barrière est un argument fallacieux en faveur du recours massifs aux précaires de l'EN: s'ils sont compétents, ma foi, rien ne les empêche justement de passer la fameuse barrière du concours, non? J'ai peine à croire qu'on puisse préférer être contractuel plutôt que titulaire dans l'EN...
Je suis une incompétente !!! youpi !
Perso je ne préfère pas être contractuelle, et je connais peu de collègues contractuels qui pensent autrement... mais au vu de certaines remarques qui m'ont été faites l'an passé, je pense que je me soucie plus de la réussite de mes élèves que certains collègues qui me poussaient à me mettre en arrêt pour préparer l'oral à un mois du brevet alors que j'avais deux 3° faibles.
J'ai opté pour un refus de renouvellement en prévenant assez tôt le rectorat pour que les élèves n'aient pas 1 jour sans prof et en passant ma progression à la remplaçante pour qu'elle ne perde pas de temps... résultat, je me suis assise sur un mois de salaire plus mes indemnités vacances...

Après pour le concours, il est accessible, je dirais pas le contraire et je rejoins totalement Hannibal...
Je sais pourquoi je l'ai planté... mais essaie de préparer un oral (à fortiori 3 dans 3 matières différentes puisque c'est le principe des LC plus Agir en fonctionnaire trucmuche) quand tu as 20h de cours !

Je l'ai fait et j'ai réussi parce que c'était ça ou le RMI...et je n'enseignais même pas ds ma région, je travaillais 5 jours par semaine à 65 KMS de chez moi.

Taper sur les contractuels c'est facile... mais énervant quand c'est fait juste devant nous (vécu)... taper sur les suppressions de postes qui obligent le recrutement de personnes qui "dépannent" sans formation, en étant jetées dans le bain à la dernière minute serait plus constructif... mais plus difficile, il est vrai...

Je m'excuse par avance des sensibilités que je pourrais froisser, mais j'aime enseigner le latin, je suis sûre que je m'éclaterai aussi en grec si j'ai la chance d'en avoir un jour... je m'amuse en français... mais c'est pas parce que je suis contractuelle que je suis nulle !! Je fais des erreurs, comme tout le monde... peut-être plus que certains parce que la formation zéro jour, ça aide pas...
Le concours est un reflet des capacités à un instant donné avec la part de chance inhérente aux épreuves...


PS. J'espère pouvoir vous donner une bonne nouvelle de la fac jeudi soir prochain après la réunion de rentrée CAPES... on sera peut-être plus que l'an passé (2 pour le public, 1 pour le privé) à présenter le concours dans mon académie ! Je vous tiens au courant...
Vous détournez les propos : on n'a pas dit que les contractuels étaient incompétents, c'est l'inverse qui a été dit, même vous en rajoutez une louche. Non, on n'est pas plus compétent qd on est contractuel.


Dernière édition par Emeraldia le Dim 11 Sep - 10:53, édité 1 fois

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par Emeraldia le Dim 11 Sep - 10:47

@Audrey a écrit:Je ne nie pas le travail des contractuels.

Je refuse simplement de les voir enseigner des matières pour lesquelles ils ne sont pas formés, et donc, pas légitimes. Point.
+1
Le propos dérive alors qu'il s'agit des profs qui enseignent une matière qui n'est pas la leur.

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par Emeraldia le Dim 11 Sep - 10:47

@Hannibal a écrit:Alors il te faut quoi? Un concours ou un diplôme? Un deug ou un master?

Bon là, je vais vraiment me coucher!
Les bonnes études déjà !! LC si on veut enseigner le latin bon sang !

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par Emeraldia le Dim 11 Sep - 10:50

@LisaZenide a écrit:
@Audrey a écrit:Je ne nie pas le travail des contractuels.
Je refuse simplement de les voir enseigner des matières pour lesquelles ils ne sont pas formés, et donc, pas légitimes. Point.
Question piège pour pousser au fond ton raisonnement... Que dirais-tu à une TZR (donc avec le concours) LM qui remplacerait une LC ?
C'est le cas dans mon académie... après, sur des remplacements courts apparemment... mais sans certitude sur ce point...
La gestio appelle les TZR avant des MA, Contractuels, vacataires... jusqu'ici normal, ce sont des certifiés... mais puisqu'il n'y a pas de TZR en LC, elle appelle des TZR LM avant d'appeler les contractuels LC qui ont les diplômes universitaires à défaut d'avoir le concours...
Elle l'a fait devant mes yeux... donc je ne parle pas de "on dit"... et m'a donné cette justification (ce sont des TZR), ne sachant sûrement pas que je connaissais les non-effectifs TZR LC...
Tu parles d'une question piège ! Sais-tu que les TZR sont malmenés et souvent forcés à enseigner une matière qui n'est pas la leur ?? Il ne ft pas tout confondre et croire qu'un certifié est tjs bien loti, ça n'est pas le cas... Sache que justement, les TZR et les syndicats se battent pour ne pas se retrouver sur des postes qui ne leur correspondent pas, par respect pour les études et les concours.

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par LisaZenide le Dim 11 Sep - 10:55

Merci Hannibal !

Ceci dit, je suis presque choquée que le fait qu'une contractuelle lettres modernes qui a besoin de manger à la fin du mois et qui essaie de bien faire en demandant plutôt qu'en disant des bêtises à ses élèves déclenche autant de passion (avec toutes les réserves qu'on peut faire vis-à-vis du fait qu'elle ne soit pas spécialiste, je plussoie et ne reviens pas dessus) mais que le fait que le rectorat préfère appeler les LM à la place de LC (quand il y en a encore qui attendent et qui sont motivés) ne choque qu'une ou deux personnes...
J'ai l'impression à vos commentaires (le "scandaleux de Derborence" mis à part) que c'est quelque chose qui vous désole mais que vous vous voyez déjà défaitiste et ne pouvant rien faire.

Pour plus de détails, le poste que j'ai cette année ne m'était pas destiné... je l'ai eu en rappelant le rectorat le vendredi de la prérentrée et parce que les contractuels devant moi au barême ne rappelaient pas...
Précision : je suis 4° sur la liste, et il y avait à la rentrée 9 postes réservés stagiaires pour 6 ou 7 stagiaires (de mémoire) et 6 postes non pourvus (certains se recoupant certes mais pas tous)... bizarre qu'il ne reste qu'un poste à l'année si les précédents sur la liste n'ont pas rappelé...
Quid des postes à l'année non pourvus par des LC (même contractuels) ?

LisaZenide
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par LisaZenide le Dim 11 Sep - 11:00

@Emeraldia a écrit:Tu parles d'une question piège ! Sais-tu que les TZR sont malmenés et souvent forcés à enseigner une matière qui n'est pas la leur ?? Il ne ft pas tout confondre et croire qu'un certifié est tjs bien loti, ça n'est pas le cas... Sache que justement, les TZR et les syndicats se battent pour ne pas se retrouver sur des postes qui ne leur correspondent pas, par respect pour les études et les concours.
Alors question stupide, pourquoi mon premier poste de contractuelle, remplaçant un congé mat LC sans heure de latin ou de grec n'a pas été pourvu par lesdits TZR ?

TZR n'est pas forcément le top, mais ça reste tout de même largement plus confortable que contractuel, le T change tout...

LisaZenide
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par Iphigénie le Dim 11 Sep - 11:25



Cripure a dit:
Iphigénie, je vous saute au coup et mande immédiatement une biche pour vous remplacer au jour dit sur le funeste bûcher.

Je n'en attendais pas moins de vous: d'ailleurs mon pseudo vous montre que , quelles que soient les difficultés du moment, je veux toujours espérer un miracle, in fine! (à ce sujet , le vôtre de pseudo est un tantinet pessimiste, non?) cheers succes

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par Hannibal le Dim 11 Sep - 11:36

Thrasybule : Sauf que le niveau exigible, concrètement, ce n'est pas celui du concours, qui te forme à tous les niveaux et à tous les aspects de la discipline, ce qui en fait bel et bien une garantie.
Mais aucun cours, au niveau du collège et du lycée, ne requiert de déployer réellement tout ce que tu sais, même si l'on fait d'autant mieux cours que l'on en sait plus long.

Quelqu'un qui a de l'expérience peut être parfaitement capable à mon sens d'enseigner avec succès une discipline secondaire. Tel prof d'histoire ou de philo n'aurait parfois pas grande difficulté à enseigner les lettres en seconde, tel prof d'Anglais parle aussi parfaitement l'Allemand et connaît réellement l'Allemagne. Ce serait juste davantage de boulot, parce qu'il faudrait changer d'ornière, mais pas nécessairement de l'imposture, jusqu'à un certain niveau où le différentiel de compétence finirait évidemment par apparaître, niveau qui me paraît tout de même plus proche du supérieur que du collège et du lycée, où l'on ne fait pas des choses aussi ésotériques qu'on voudrait le faire croire.

Enfin avec cette vision figée des filières, je comprends mieux pourquoi on se retrouve avec des heures d'orientation à la place des heures disciplinaires: faut pas se tromper de case, tellement c'est étanche.


Dernière édition par Hannibal le Lun 12 Sep - 0:07, édité 1 fois

Hannibal
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par ysabel le Dim 11 Sep - 11:55

@LisaZenide a écrit:
@Emeraldia a écrit:Tu parles d'une question piège ! Sais-tu que les TZR sont malmenés et souvent forcés à enseigner une matière qui n'est pas la leur ?? Il ne ft pas tout confondre et croire qu'un certifié est tjs bien loti, ça n'est pas le cas... Sache que justement, les TZR et les syndicats se battent pour ne pas se retrouver sur des postes qui ne leur correspondent pas, par respect pour les études et les concours.
Alors question stupide, pourquoi mon premier poste de contractuelle, remplaçant un congé mat LC sans heure de latin ou de grec n'a pas été pourvu par lesdits TZR ?

TZR n'est pas forcément le top, mais ça reste tout de même largement plus confortable que contractuel, le T change tout...

parce qu'il n'y avait plus de TZR tout simplement...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par ysabel le Dim 11 Sep - 11:58

je reviens sur qq rq qui ont été faites.

un LM n'a pas forcément fait du latin... J'ai eu des potes avec moi à la fac qui ont fait une année d'initiation en 1ère année de deug, et c'est tout...

j'ai une copine contractuelle depuis des années et qui ne veut pas passer le concours. Si elle n'a jamais fait de grec, elle fait du latin depuis tjs (sa grand-mère lui parlait même en latin) et comme les postes ne sont pas pourvus en latin elle peut choisir celui qui lui plaît et elle est toujours attendue comme le messie.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par Emeraldia le Dim 11 Sep - 12:23

@LisaZenide a écrit:
@Emeraldia a écrit:Tu parles d'une question piège ! Sais-tu que les TZR sont malmenés et souvent forcés à enseigner une matière qui n'est pas la leur ?? Il ne ft pas tout confondre et croire qu'un certifié est tjs bien loti, ça n'est pas le cas... Sache que justement, les TZR et les syndicats se battent pour ne pas se retrouver sur des postes qui ne leur correspondent pas, par respect pour les études et les concours.
Alors question stupide, pourquoi mon premier poste de contractuelle, remplaçant un congé mat LC sans heure de latin ou de grec n'a pas été pourvu par lesdits TZR ?

TZR n'est pas forcément le top, mais ça reste tout de même largement plus confortable que contractuel, le T change tout...
Parce qu'ils n'étaient plus dispo...Et j'avais répondu à ta prétendue question qui sous-entendait qu'on critiquait les contractuels en LM qui prenaient un poste en LC et qu'on ne disait rien aux TZR de LM ds le même cas, or c'est faux et les TZR n'ont pas franchement le choix non plus.
Sinon je sais q TZR, c'est mieux q contractuel puisque j'ai vécu les deux statuts...c'est mieux sauf quand l'administration fait des passe-droits aux contractuels. Alors que j'avais ramé en tt q contractuelle, j'ai aussi ramé qd j'étais TZR pendant q certains contractuels restaient au même endroit, près de chez eux...

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par Invité le Dim 11 Sep - 12:48

Un TZR n'a pas le choix car le rectorat l'y oblige.
Un contractuel n'a pas le choix car il doit bien travailler pour vivre.

Qui doit-on aider? Le TZR? Le contractuel?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par User5899 le Dim 11 Sep - 13:28

Un concours n'est pas un brevet d'infaillibilité, mais de légitimité.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par kahiina le Dim 11 Sep - 14:49

Pour votre information : le poste que j’occupe indûment a été proposé à un collègue contractuel en Lettres Classiques, qui, à 57 ans passés (eh oui, Emeraldia, il y a des contractuels vieux !) a refusé de se taper ces petites routes de campagne pour atteindre un collège perdu au milieu des champs. Sachant que j’habite assez près de ce collège, il a renvoyé le rectorat vers moi, alors qu’il savait très bien que je n’ai pas LA Formation de LC, comme quoi, tout le monde ne partage pas le point de vue développé ici que jamais ô grand jamais un LM ne doit pouvoir enseigner le latin en collège.
Mais je vais sans doute suivre vos conseils et refuser le second contrat qui suivra le remplacement de congé maternité (ce sera un congé parental après). Je serais très étonnée de voir les parents se mobiliser pour réclamer un prof de latin pour leurs enfants qui ont, pour un bon tiers d’entre eux, choisi de faire du latin pour « ne pas avoir d’heures de perm », eh oui, c’est un collège très rural : 90% d’élèves en ramassage scolaire, ils arrivent tous à 7h30 et repartent à 16h30). Mais je ne manquerai pas de vous tenir au courant, si vous connaissiez un prof de LC prêt à venir jusque ce fin fonds de campagne, ce serait formidable pour les élèves.

Ainsi, j’aurai du temps pour préparer le CAPES, … mais bon, je n’aurai plus d’argent. Non, pardon, je ne dois pas faire pleurer dans les chaumières, Audrey.

Car je n’ai pas choisi (je le maintiens !) ces heures de latin, et j’aurais largement préféré une affectation plus éloignée ou plus fractionnée mais en français seulement. Le rectorat sait très bien mettre la pression, je vous assure. Quand on vous dit en gros « c’est ça ou rien » ben vous prenez ça, la mort dans l’âme, mais j’ai besoin de bosser. Je profite du système Audrey ? Si tu savais comme le système a déjà bien profité de moi avec + de 3 années à 800 euros par moi en contrat précaire renouvelés en dernière minute… EVS ça s’appelle, et c’est une vraie merveille. Je n’ai pas vu ni entendu beaucoup de profs se battre auprès d’eux pour qu’ils obtiennent un statut plus sérieux et des conditions de travail un peu plus décentes. En revanche beaucoup les ont utilisés sans vergogne (j’ai même fait cours à des élèves de primaire, dis donc !). Et je maintiens : si je ne « profite pas du système en acceptant un poste pour lequel je ne suis pas formée », qui viendra donner les cours de latin à mes élèves ?

Je prévoyais de préparer le CAPES cette année, mais j’ai du y renoncer, car, justement, la préparation des cours de latin me prendra trop de temps. Bien sûr, je préfèrerais le statut de titulaire. Il est hors de question que je raconte ma vie ici, mais je laisse méditer certains sur le fait que la vie hors Education Nationale existe et que tout le monde n’a pas quitté l’EN (comme élève), en passant par l’EN (comme étudiant) pour, enfin, entrer dans l’EN (comme enseignant) ! Il existe d’autres secteurs professionnels, des parcours qui offrent plusieurs métiers dans une même vie, il existe aussi la crise économique, pôle emploi, les emploi précaires, les accidents de la vie qu’on n’avait vraiment pas prévus (stop, Audrey veille : ne faisons pas pleurer dans les chaumières) qui font qu’on peut se retrouver, à 43 ans, avec de jeunes enfants et un statut de prof contractuel.

Un grand merci en tous cas à ceux qui on fait l’effort de comprendre un peu ma situation sans la juger à coups de poings (même en latin, c’est sûrement plus chic, mais ça reste méchant et agressif) sur ce forum, ainsi qu’à toutes celles et ceux qui m’ont contacté en MP pour m’assurer de leur soutien, de leur compréhension et de leur dégoût face à certaines des réactions agressives qui m’ont été envoyées dans la figure.

Sur ce je retourne préparer mes cours, car, malgré mon incompétence crasse, je demeure inflexible sur leur fait que je ferai des cours de latin à mes élèves (même si je dois y passer beaucoup de temps) et non faire comme pas mal de remplaçants incompétents parachutés comme moi sur un poste de latin et qui ne font que de la civilisation !

Je vous laisse à vos débats passionnants, j’y reviendrai peut-être lorsque j’aurai eu mon CAPES et que j’aurai un peu plus de temps…

kahiina
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par roxanne le Dim 11 Sep - 15:14

Ceci dit, essaie quand même le capes interne si tu peux ; en enseignant il est quand même beaucoup plus accessible puisque plus axé sur l'expérience.Bonne chance.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par cunégonde le Dim 11 Sep - 15:42

Superbe réponse Kahiina!

Très chers collègues, au lieu d'agresser courageusement les contractuels de LM ou d'histoire, résolvez donc ce problème:dans mon académie, il y a + de 20 postes de LC qui n'étaient pas pourvus à la rentrée, plus de TZR ni de contractuel de LC. Que faites-vous? Vous avez sûrement une solution, n'est-ce pas?

"On supprime les profs" ai-je lu, pas en LC, je répète: 185 postes pr 119 présents au CAPES. Pourquoi?

Et pr finir, qui a dit:

"Il serait + utile que les enfants étudient l'allemand plutôt que le latin et le grec: c'est une langue à déclinaison difficile. Je ne crois pas que savoir le latin fasse mieux connaître le français. Par contre, connaître le bon français facilite la compréhension du latin. Combien d'étudiants en grec et latin peuvent-ils lire couramment les poètes latins ou grecs? Ce qui est important n'est pas de maintenir le latin et le grec mais qu'il y ait à chaque génération et dans chaque pays 500 types capables de traduire du latin et du grec. " ?



Peace and love!

cunégonde
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par invitéW le Dim 11 Sep - 15:52

@cunégonde a écrit:Superbe réponse Kahiina!

Très chers collègues, au lieu d'agresser courageusement les contractuels de LM ou d'histoire, résolvez donc ce problème:dans mon académie, il y a + de 20 postes de LC qui n'étaient pas pourvus à la rentrée, plus de TZR ni de contractuel de LC. Que faites-vous? Vous avez sûrement une solution, n'est-ce pas?

ben, ce n'est pas de notre fait, ce n'est pas en supprimant 16000 postes de plus que les choses vont s'arranger. Mais une chose est sûre, ce n'est pas non plus en donnant des cours de latin à quelqu'un qui ne s'y connait pas plus que ça que ça ira mieux.

@cunégonde a écrit:"On supprime les profs" ai-je lu, pas en LC, je répète: 185 postes pr 119 présents au CAPES. Pourquoi?
!
Tu n'en a aucune idée ?

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par invitéW le Dim 11 Sep - 15:53

@kahiina a écrit:
Je vous laisse à vos débats passionnants, j’y reviendrai peut-être lorsque j’aurai eu mon CAPES et que j’aurai un peu plus de temps…
tu peux le passer sans le préparer. Il est justement assez facile à obtenir ces derniers temps;

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par Iphigénie le Dim 11 Sep - 16:01

Et pr finir, qui a dit:

"Il serait + utile que les enfants étudient l'allemand plutôt que le latin et le grec: c'est une langue à déclinaison difficile. Je ne crois pas que savoir le latin fasse mieux connaître le français. Par contre, connaître le bon français facilite la compréhension du latin. Combien d'étudiants en grec et latin peuvent-ils lire couramment les poètes latins ou grecs? Ce qui est important n'est pas de maintenir le latin et le grec mais qu'il y ait à chaque génération et dans chaque pays 500 types capables de traduire du latin et du grec. " ?
Il me semble que c'est le grand Paul Veyne, en effet: où conduit le désespoir.... Sad

On en revient aux quelques lettrés reclus dans les abbayes et maintenant les bibliothèques pendant les invasions barbares...Et on n'est pas là de trouver notre Charlemagne et notre Alcuin (Sarko et Chatel? Aubry et Meirieux? pfffffffff)

edit:se relire avant d'envoyer, arghhhhhh


Dernière édition par iphigénie le Dim 11 Sep - 16:37, édité 2 fois

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par Presse-purée le Dim 11 Sep - 16:28

Je suis presque choquée que le fait qu'une contractuelle lettres modernes qui a besoin de manger à la fin du mois et qui essaie de bien faire en demandant plutôt qu'en disant des bêtises à ses élèves déclenche autant de passion

+1

Et pour la citation, c'est bien Paul Veyne, dans une interview de 2005 je crois

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 14 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 8 ... 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum