Comment j'ai pourri le web

Page 11 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par Hannibal le Jeu 12 Avr 2012 - 15:30

Qu'il reste des codes sociaux attachés à la fréquentation de l'opéra, c'est bien possible. Mais il y en a aussi à un concert de B. Spears, que croyez-vous ?

En tout cas si vous voulez raisonner en termes d'humiliation et de mépris, c'est du côté de la diffusion et de la promotion de la culture de masse que je vous conseille de regarder, parce que répandre, sous prétexte de divertissement et de "culture", la bêtise, la vulgarité ou la laideur en comptant sur le fait que c'est d'un accès plus facile et que les gens ne méritent pas mieux, c'est profondément méprisant, oui.
Et c'est peut-être ce qui distingue encore culture populaire et culture de masse.






Hannibal
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par Jean-no le Jeu 12 Avr 2012 - 15:56

@Hannibal a écrit:Qu'il reste des codes sociaux attachés à la fréquentation de l'opéra, c'est bien possible. Mais il y en a aussi à un concert de B. Spears, que croyez-vous ?

En tout cas si vous voulez raisonner en termes d'humiliation et de mépris, c'est du côté de la diffusion et de la promotion de la culture de masse que je vous conseille de regarder, parce que répandre, sous prétexte de divertissement et de "culture", la bêtise, la vulgarité ou la laideur en comptant sur le fait que c'est d'un accès plus facile et que les gens ne méritent pas mieux, c'est profondément méprisant, oui.
Et c'est peut-être ce qui distingue encore culture populaire et culture de masse.

Toutes ces distinctions n'ont pas lieu d'être du point de vue qualitatif, pour moi. Les choses sont bien plus fines, et bien moins déterminées d'avance que vous ne semblez le croire.
Et donner aux gens quelque chose de nul "parce qu'ils ne méritent pas mieux", c'est casse-gueule dans le cas des œuvres dont le modèle économique repose sur le public : au public, il lui faut un minimum de satisfaction, alors même s'il a tendance à tomber dans certains pièges (les remakes, les faux, les suites et autres "reboots" qui n'auraient pas dû exister), il peut se retourner contre ceux qui se moquent de lui, ça s'est vu.
Pour ma part je défends que la culture "élitiste" peut être une affaire de radinerie, parfois : on veut en avoir pour son argent, et surtout, ne pas investir son temps dans des œuvres négligeables....

Jean-no
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par User5899 le Jeu 12 Avr 2012 - 18:38

@Thalia de G a écrit:
Quel est le rôle de l'enseignant face à ses élèves qui lui font, par principe, confiance ? Dans l'Antiquité, les personnages psychopompes aidaient les âmes des morts à passer dans l'autre monde. Aujourd'hui, le professeur a une mission digne des psychopompes : il s'agit pour lui d'élever les âmes dont il a la charge, bien vivantes celles-là, au-delà d'un seuil que lui-même ne sera pas amené à franchir.
C'est beau. Je m'en sens toute revigorée. Very Happy
Moi non plus je ne sais pas où elle veut en venir.
Et sinon, ils fument quoi ?

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par User5899 le Jeu 12 Avr 2012 - 18:49

@Jean-no a écrit:
@Hannibal a écrit:
La beauté, ça intimide toujours un peu, c'est même à ça qu'on la reconnaît.
La laideur ne rassure que parce qu'elle humilie.

Mais ça n'est pas du tout ça la question.
Dans un opéra (et il y en a de très ennuyeux, au fait), il y a un dispositif complexe et aristocratique : il faut savoir où ça se passe, connaître les codes, savoir quand applaudir, et porter le bon vêtement. Je me rappelle l'ouverture de l'opéra bastille, on voyait des amateurs hurler : les gens allaient oser venir en jean's et ne paieraient pas très cher. Il y a donc, en dehors de la question purement esthétique, des enjeux sociologiques qui n'ont rien d'anodin.
En revanche, tout le monde a le droit d'aller dans un supermarché, tout le monde a le droit d'y acheter ce qui s'y trouve, c'est un lieu démocratique, au sens où il ne sert pas à trier les gens en fonction de codes sociaux invisibles. Bien sûr, on peut être malin et savoir qu'il se trouve quelque chose derrière le supermarché : un patron qui va à l'opéra, peut-être, des chefs de rayon et des caissières brimés par leur boulot, une consommation standardisée, décidée par des sociétés pas spécialement philanthropiques, etc., et tout ça se fait au détriment d'une histoire des rapports sociaux dans le commerce, que je trouve pour ma part assez ignoble (Je viens précisément d'écrire un article sur le sujet (juste clique ici). Reste que dans ce supermarché, on va trouver des disques de David Bowie ou de Stevie Wonder qui, à mon avis, valent bien d'autres artistes de cultures aristocratique et dont la popularité est assez méritée. Et leur valeur populaire est une qualité, d'ailleurs, ce n'est pas la qualité ultime, ça peut être consécutif à un malentendu ou à une tromperie, mais c'est quand même une qualité. Quand des millions de gens plébiscitent une oeuvre intelligente, c'est rassurant. Bien entendu, dès qu'il y a du succès, il y a des marchands du temple, des imitateurs, des escrocs, des produits standardisés, etc. Cela existait aussi dans la peinture du siècle d'or flamand.
Allez donc à l'opéra à Marseille le dimanche après-midi, vous verrez bien.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par Jean-no le Jeu 12 Avr 2012 - 19:01

@condorcet a écrit:Surtout que Michel Onfray anime l'Université populaire de Caen, projet qui est tout à fait estimable.

Je ne dis rien d'autre !
Mais en se montrant méprisant envers la culture populaire, Onfray dénonce ses bonnes intentions, parce qu'il laisse percer que ce qui l'anime, c'est plutôt la hiérarchie que le partage : "allez, mes bons pauvres en esprit, recevez ma bonne parole et remerciez moi !"

Jean-no
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par Jean-no le Jeu 12 Avr 2012 - 19:05

Cripure a écrit:Allez donc à l'opéra à Marseille le dimanche après-midi, vous verrez bien.

Il n'y a pas de fatalité à ce que l'opéra soit aristocratique, ça a déjà été et ça peut être un art populaire, et du reste il l'est bien plus à présent, ne serait-ce que parce que la bourgeoisie n'utilise plus ou plus trop ce genre de culture là pour constituer son entre-soi. À Paris, à l'époque de l'Opéra Garnier, il n'était pas permis (dans les faits en tout cas) d'entrer à l'opéra en jean's et baskets.

Jean-no
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par Condorcet le Jeu 12 Avr 2012 - 19:55

@Jean-no a écrit:
Cripure a écrit:Allez donc à l'opéra à Marseille le dimanche après-midi, vous verrez bien.

Il n'y a pas de fatalité à ce que l'opéra soit aristocratique, ça a déjà été et ça peut être un art populaire, et du reste il l'est bien plus à présent, ne serait-ce que parce que la bourgeoisie n'utilise plus ou plus trop ce genre de culture là pour constituer son entre-soi. À Paris, à l'époque de l'Opéra Garnier, il n'était pas permis (dans les faits en tout cas) d'entrer à l'opéra en jean's et baskets.

A ce propos, la très remarquable étude de Lawrence W Levine, Culture d'en haut, culture d'en bas. L'émergence des hiérarchies culturelles aux Etats-Unis
http://lectures.revues.org/1347

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par Jean-no le Jeu 12 Avr 2012 - 20:09

@condorcet a écrit:A ce propos, la très remarquable étude de Lawrence W Levine, Culture d'en haut, culture d'en bas. L'émergence des hiérarchies culturelles aux Etats-Unis
http://lectures.revues.org/1347

Déjà un classique ! Je ne l'ai pas encore lu, à ma grande honte.

Jean-no
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par Condorcet le Jeu 12 Avr 2012 - 20:12

@Jean-no a écrit:
@condorcet a écrit:A ce propos, la très remarquable étude de Lawrence W Levine, Culture d'en haut, culture d'en bas. L'émergence des hiérarchies culturelles aux Etats-Unis
http://lectures.revues.org/1347

Déjà un classique ! Je ne l'ai pas encore lu, à ma grande honte.

Vu que la traduction française est sortie, c'est un livre désormais accessible.

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Le meilleur des mondes

Message par Luigi_B le Mar 17 Avr 2012 - 17:38

Dans la continuité, un élève réécrit une page Wikipédia pour ne pas être accusé de plagiat : http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2012/04/17/sabotage-un-eleve-reecrit-une-page-wikipedia-pour-ne-pas-etre-accuse-de-plagiat/

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par henriette le Mar 17 Avr 2012 - 17:53

Mais enfin, LuigiB, tu vois bien que ça les forme, les nouvelles technologies : pour la 1e fois de sa vie, cet élève aura écrit quelque chose de son cru. Bon, certes, pas son devoir, c'est sûr, mais ne soyons pas pointilleux, l'important c'est qu'il écrive, non ?
Il maîtrise manifestement au moins deux ou trois piliers du socle, et doit avoir son bédeuzi ! Il a tout pour réussir dans la vie.
Rolling Eyes

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par Gryphe le Mar 17 Avr 2012 - 18:29

@Luigi_B a écrit:Dans la continuité, un élève réécrit une page Wikipédia pour ne pas être accusé de plagiat : http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2012/04/17/sabotage-un-eleve-reecrit-une-page-wikipedia-pour-ne-pas-etre-accuse-de-plagiat/
Cela remonte à 2008 apparemment. Wink

Dans la série rien de nouveau sous le soleil... on écrit au crayon les réponses au contrôle dans sa copie, puis on gomme juste avant de rendre le contrôle.
Ou on arrache les pages du livre de référence à la BU...

Mais quelle idée... y'a des gens, j'vous jure... Laughing

_________________
Τί ἐστιν ἀλήθεια ;

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par Presse-purée le Mar 17 Avr 2012 - 20:16

Tu penses que les blogs qui t'ont ensuite pourri vont en parler? Very Happy

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par Luigi_B le Mar 17 Avr 2012 - 20:29

Les blogs des référents TICE ou des professionnels de l'e-learning ?

Oui bien sûr. Et ils diront que c'est de ma faute, d'ailleurs. Wink

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par Provence le Mar 17 Avr 2012 - 20:42

@Luigi_B a écrit:Les blogs des référents TICE ou des professionnels de l'e-learning ?

Oui bien sûr. Et ils diront que c'est de ma faute, d'ailleurs. Wink

Ou alors que tu n'as rien inventé. Dans tous les cas, tu auras tort. Rolling Eyes Laughing

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par Ergo le Mar 17 Avr 2012 - 20:48

@Gryphe a écrit:
Dans la série rien de nouveau sous le soleil... on écrit au crayon les réponses au contrôle dans sa copie, puis on gomme juste avant de rendre le contrôle.
Ou on arrache les pages du livre de référence à la BU...

Mais quelle idée... y'a des gens, j'vous jure... Laughing
Tssss! Razz

Pour l'élève...que d'énergie dépensée, il aurait passé moins de temps à écrire son devoir.

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par Serge le Mar 17 Avr 2012 - 20:52

@Luigi_B a écrit:Dans la continuité, un élève réécrit une page Wikipédia pour ne pas être accusé de plagiat : http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2012/04/17/sabotage-un-eleve-reecrit-une-page-wikipedia-pour-ne-pas-etre-accuse-de-plagiat/

C'est adorable, nos jeunes sont toujours si plein de ressources coeurs

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par Luigi_B le Mar 17 Avr 2012 - 21:10

Ce que j'aime beaucoup, c'est qu'on m'accuse de montrer l'exemple de la falsification.

Finalement qui prend les élèves pour des idiots ?

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par ysabel le Mer 18 Avr 2012 - 12:37

@Ergo a écrit:
@Gryphe a écrit:
Dans la série rien de nouveau sous le soleil... on écrit au crayon les réponses au contrôle dans sa copie, puis on gomme juste avant de rendre le contrôle.
Ou on arrache les pages du livre de référence à la BU...

Mais quelle idée... y'a des gens, j'vous jure... Laughing
Tssss! Razz

Pour l'élève...que d'énergie dépensée, il aurait passé moins de temps à écrire son devoir.

En effet, c'est ça qui est dingue ! Rolling Eyes

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par LadyC le Mer 18 Avr 2012 - 15:54

Euh, je n'ai même pas compris le comment des réponses au contrôle écrites au crayon... scratch
Si c'est pendant le contrôle, aucun intérêt (ni au crayon, ni à l'effaçage).
Si c'est avant, comment connaîtrait-il le sujet ?
J'ai manqué un truc ou je manque de neurones ? Embarassed

Pour les pages arrachées : :colere: :colere: :colere: :colere:

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par Serge le Mer 18 Avr 2012 - 17:28

C'est un grand classique pourtant. Laughing La veille d'une évaluation, certains écrivent discrètement au crayon à papier sur leur copie les grandes dates à savoir, ou des théorèmes, des définitions, des terminaisons de conjugaison, des règles, etc. Ainsi, ils ont tout leur "pense-bête" sous les yeux durant tout le temps de l'épreuve. Il ne leur reste plus qu'à gommer leurs antisèches avant de rendre la copie, ni vu ni connu.

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par henriette le Mer 18 Avr 2012 - 17:57

Sauf que quand tu en vois un qui gomme furieusement sur sa copie de français, c'est louchissime ! J'en chope chaque année un ou deux...

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par Serge le Mer 18 Avr 2012 - 18:02

Evidemment, en même temps, ils savent aussi être discrets quand il le faut et ne gomment pas toujours "furieusement" leur copie. D'autant que c'est souvent écrit au crayon de façon très petite et très légère, sans trop appuyer Laughing

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par henriette le Mer 18 Avr 2012 - 18:22

Les miens sont plus "bourrins" que ça !
Ceci dit, le dernier que j'ai chopé avait customisé son flacon de blanc correcteur avec les déclinaisons latines... Je me demandais ce qu'il avait à le fixer comme ça : Shocked

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par Serge le Mer 18 Avr 2012 - 18:49

Ah oui, le flacon de blanc, et même sur les gommes .... La colle aussi aide à bien fixer les connaissances Smile


Surtout le mercredi Razz

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai pourri le web

Message par LadyC le Mer 18 Avr 2012 - 22:46

Bon eh bien je constate que j'ai encore un looooooong chemin à faire dans l'apprentissage des techniques de triche...
Vous me fichez un coup là...
Je vais finir par virer parano, leur fournir systématiquement copies voire gommes, blancs, etc., pour éviter ce genre de soupçon (bonjour le budget). humhum

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Page 11 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum