Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Page 6 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par victor44 le Jeu 28 Mar - 18:26

@Marcel Khrouchtchev a écrit: il faudra que tu répondes à ma 2e objection: comment trouves-tu des postes dans leur région aux jeunes profs qui n'en ont pas avec le système actuel? Ils échoueront au concours de leur région, puisqu'il n'y aura pas de poste, c'est ça?

Les postes libérés (par les départs en retraite, les démission etc...) seront mis au concours localement, je n'ai jamais dit que tout le monde l'aurait donc oui certains échoueront et personne ne sera obligé de s'exiler

Si certains veulent passer le concours ailleurs ou le ratio est plus favorable libre à eux mais ce n'est pas le système qui les aura contraint à la séparation d'avec leur conjoint.

Pour toi un concours ou personne n'échoue est un concours? C'est donc toi qui est pour la suppression du concours...

victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par Marcel Khrouchtchev le Jeu 28 Mar - 18:42

Donc ça veut dire aussi que les gens éjectés ces dernières années devront repasser le concours dans l'académie qu'ils visent?
Tu n'as rien compris à ce que je dis, la fin de ton message le prouve: je te parle de personnes qui auraient le concours nationalement, mais qui le rateraient parce qu'ils le passent dans une région difficile (ce qui a pour corollaire qu'on prendrait des gens qui ne l'auraient pas normalement dans les académies plus ouvertes).
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par Pseudo le Jeu 28 Mar - 18:45

@victor44 a écrit:

Pour ce qui est du mouvement en 2 phases, il est plus juste car il évite les mutations préretraite.Avant, avec le mouvement national certains collègues mutaient pour un petit collège dans le sud à 5 ans de la fin près de la petite résidence secondaire. Ce n'est plus possible avec le mouvement en deux phase qui avantage donc ceux qui ont une vrai volonté de mobilité géographique (quelque soit la ville ou le poste)

Mais ça existe des gens qui veulent bouger pour bouger à ce point ? Je veux dire, on peux aimer bouger, c'est mon cas. J'en suis à 5 académies, 6 départements et encore plus de postes. Mais on ne pars pas pour n'importe quel ville (ou bled de la mort) et n'importe quel poste.
Et je ne vois pas où est le problème de se trouver un poste un peu tranquille dans un coin qu'on aime bien, pré-retraité ou pas. Les héros ont le droit d'être fatigués ! Et au demeurant, ancien ou nouveau système les petits jeunes vont toujours en découdre dans les coins pourris. Ca, ça n'a pas changé !

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par phi le Jeu 28 Mar - 18:45

C'est déjà comme ça dans le primaire. Il y a donc beaucoup de candidats qui après avoir raté le concours plusieurs fois (ou parce qu'ils craignent de ne pas l'avoir) vont le passer dans des académies plus "faciles" (du point de vue du barème bien sûr) quitte à s'éloigner.

phi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par victor44 le Jeu 28 Mar - 18:50

@Marcel Khrouchtchev a écrit:Donc ça veut dire aussi que les gens éjectés ces dernières années devront repasser le concours dans l'académie qu'ils visent?

Oui sauf à décider que pendant un temps on réserve la moitié des postes à ceux qui avaient eu le concours national

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
Tu n'as rien compris à ce que je dis, la fin de ton message le prouve: je te parle de personnes qui auraient le concours nationalement, mais qui le rateraient parce qu'ils le passent dans une région difficile (ce qui a pour corollaire qu'on prendrait des gens qui ne l'auraient pas normalement dans les académies plus ouvertes).

J'ai bien compris, mais c'est toi qui a du mal a te mettre dans l'autre logique. Oui certains pourraient le rater à Toulouse et le réussir à Créteil (comme c'est le cas pour les PE) et alors?

On pourrait aussi penser un concours national avec une affectation dans l'ordre du concours avec possibilité de refuser l'affectation (et donc le concours) mais on ne mentirait pas sur la difficulté à muter ensuite.


avatar
victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par Marcel Khrouchtchev le Jeu 28 Mar - 18:51

@victor44 a écrit:
On pourrait aussi penser un concours national avec une affectation dans l'ordre du concours avec possibilité de refuser l'affectation (et donc le concours) mais on ne mentirait pas sur la difficulté à muter ensuite.

Alors là pourquoi pas.
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par victor44 le Jeu 28 Mar - 18:55

@Pseudo a écrit: Et au demeurant, ancien ou nouveau système les petits jeunes vont toujours en découdre dans les coins pourris. Ca, ça n'a pas changé !

Oui mais un poste pourri quand tu retrouves ton cheri tous les soirs c'est moins dur à supporter.

Après on a le droit de dire tant pis pour ceux qui sont malheureux dans leur couple à cause du système, mais ce n'est pas mon avis
avatar
victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par mathmax le Jeu 28 Mar - 19:00

Avant, avec le mouvement national certains collègues mutaient pour un petit collège dans le sud à 5 ans de la fin près de la petite résidence secondaire.

Et alors ? Était-ce scandaleux ? Je ne comprends pas bien où était le problème ; je trouve que bien traiter les vieux salariés est une chose moralement recommandable, et qui de plus permet de conserver une main d’œuvre efficace le plus longtemps possible. Parce que, le prof près de la retraite qui attend avec impatience le jeudi soir pour se précipiter dans la maison où il a prévu de finir sa vie, c'est moyen pour la présence et la motivation.

Quant aux jeunes, ou moins jeunes, confrontés à la séparation familiale, tu ne sembles pas t'être bien penché sur le problème : par exemple, un prof à Paris avec un conjoint à Toulouse peut, grâce au mouvement en 2 temps, se retrouver plus éloigné, en temps de transport, après avoir obtenu "satisfaction" sur sa demande de mutation inter. Je connais ainsi des collègues qui restent bloqués, par peur, dans une situation qui ne leur convient pas, pendant plusieurs années. Avec le mouvement en une seule fois, personne n'était confronté à ce type de pari absurde, que les syndicats appellent la mutation à l'aveugle, et qui rajoute un stress parfaitement inutile à des vies déjà difficiles.

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
avatar
mathmax
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par lalilala le Jeu 28 Mar - 19:04

@mathmax a écrit:
Avant, avec le mouvement national certains collègues mutaient pour un petit collège dans le sud à 5 ans de la fin près de la petite résidence secondaire.

Et alors ? Était-ce scandaleux ? Je ne comprends pas bien où était le problème ; je trouve que bien traiter les vieux salariés est une chose moralement recommandable, et qui de plus permet de conserver une main d’œuvre efficace le plus longtemps possible. Parce que, le prof près de la retraite qui attend avec impatience le jeudi soir pour se précipiter dans la maison où il a prévu de finir sa vie, c'est moyen pour la présence et la motivation.

Quant aux jeunes, ou moins jeunes, confrontés à la séparation familiale, tu ne sembles pas t'être bien penché sur le problème : par exemple, un prof à Paris avec un conjoint à Toulouse peut, grâce au mouvement en 2 temps, se retrouver plus éloigné, en temps de transport, après avoir obtenu "satisfaction" sur sa demande de mutation inter. Je connais ainsi des collègues qui restent bloqués, par peur, dans une situation qui ne leur convient pas, pendant plusieurs années. Avec le mouvement en une seule fois, personne n'était confronté à ce type de pari absurde, que les syndicats appellent la mutation à l'aveugle, et qui rajoute un stress parfaitement inutile à des vies déjà difficiles.

parle pas de malheur.....................!

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog
avatar
lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par Marcel Khrouchtchev le Jeu 28 Mar - 19:07

@victor44 a écrit:
@Pseudo a écrit: Et au demeurant, ancien ou nouveau système les petits jeunes vont toujours en découdre dans les coins pourris. Ca, ça n'a pas changé !

Oui mais un poste pourri quand tu retrouves ton cheri tous les soirs c'est moins dur à supporter.

Après on a le droit de dire tant pis pour ceux qui sont malheureux dans leur couple à cause du système, mais ce n'est pas mon avis

Mais ton truc ne marche pas: si on obtient pas le concours là où travail son conjoint ("son chéri" si tu préfères Rolling Eyes ), on n'a pas de boulot! C'est comme aujourd'hui dans ce cas, il faut dire aux gens de démissionner s'ils ne sont pas dans l'académie voulue.
Ton idée de système alternatif ne règle rien, mais créera juste encore plus d'inégalités face au concours.
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par mathmax le Jeu 28 Mar - 19:08

Désolée de t'effrayer Lalilala, çà va aller pour toi trefle

L'exemple le plus absurde est peut-être celui des académies limitrophes.

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
avatar
mathmax
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par victor44 le Jeu 28 Mar - 19:08

@mathmax a écrit:
Avant, avec le mouvement national certains collègues mutaient pour un petit collège dans le sud à 5 ans de la fin près de la petite résidence secondaire.

Et alors ? Était-ce scandaleux ? Je ne comprends pas bien où était le problème ; je trouve que bien traiter les vieux salariés est une chose moralement recommandable, et qui de plus permet de conserver une main d’œuvre efficace le plus longtemps possible. Parce que, le prof près de la retraite qui attend avec impatience le jeudi soir pour se précipiter dans la maison où il a prévu de finir sa vie, c'est moyen pour la présence et la motivation.

Quant aux jeunes, ou moins jeunes, confrontés à la séparation familiale, tu ne sembles pas t'être bien penché sur le problème : par exemple, un prof à Paris avec un conjoint à Toulouse peut, grâce au mouvement en 2 temps, se retrouver plus éloigné, en temps de transport, après avoir obtenu "satisfaction" sur sa demande de mutation inter. Je connais ainsi des collègues qui restent bloqués, par peur, dans une situation qui ne leur convient pas, pendant plusieurs années. Avec le mouvement en une seule fois, personne n'était confronté à ce type de pari absurde, que les syndicats appellent la mutation à l'aveugle, et qui rajoute un stress parfaitement inutile à des vies déjà difficiles.

Je ne suis pas favorable au mouvement en 1 ou 2 temps mais au recrutement local, merci de me lire afin de ne pas trahir mes propos

Quant à la mutation préretraite, les élèves des petits collège bords de mer ont le droit aussi d'avoir des profs de moins de 55 ans, je suis contre tous les ghettos y compris les ghettos de vieux.
avatar
victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par victor44 le Jeu 28 Mar - 19:11

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@victor44 a écrit:
@Pseudo a écrit: Et au demeurant, ancien ou nouveau système les petits jeunes vont toujours en découdre dans les coins pourris. Ca, ça n'a pas changé !

Oui mais un poste pourri quand tu retrouves ton cheri tous les soirs c'est moins dur à supporter.

Après on a le droit de dire tant pis pour ceux qui sont malheureux dans leur couple à cause du système, mais ce n'est pas mon avis

Mais ton truc ne marche pas: si on obtient pas le concours là où travail son conjoint ("son chéri" si tu préfères Rolling Eyes ), on n'a pas de boulot! C'est comme aujourd'hui dans ce cas, il faut dire aux gens de démissionner s'ils ne sont pas dans l'académie voulue.
Ton idée de système alternatif ne règle rien, mais créera juste encore plus d'inégalités face au concours.

Tu découvres la situation des PE, super pour un ancien commissaire paritaire.
Non la mut est possible mais compliquée, mais il y a beaucoup moins de cas que dans le secondaire essentiellement grace au recrutement local
avatar
victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par Pseudo le Jeu 28 Mar - 19:21

Je crois que je ne comprends rien. Un coup Victor défend la mobilité géographique pour la mobilité géographique, le coup d'après il défend un système qui rend la mobilité géographique très difficile. Je m'y perds !

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par Pseudo le Jeu 28 Mar - 19:23

Finalement, le mieux, ça serait d'être recruté par le chez d'établissement.
Impossible d'être affecté dans un endroit non désiré, et on pourrait sélectionner finement le lieu de son choix.



Twisted Evil

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par Marcel Khrouchtchev le Jeu 28 Mar - 20:13

@victor44 a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@victor44 a écrit:
@Pseudo a écrit: Et au demeurant, ancien ou nouveau système les petits jeunes vont toujours en découdre dans les coins pourris. Ca, ça n'a pas changé !

Oui mais un poste pourri quand tu retrouves ton cheri tous les soirs c'est moins dur à supporter.

Après on a le droit de dire tant pis pour ceux qui sont malheureux dans leur couple à cause du système, mais ce n'est pas mon avis

Mais ton truc ne marche pas: si on obtient pas le concours là où travail son conjoint ("son chéri" si tu préfères Rolling Eyes ), on n'a pas de boulot! C'est comme aujourd'hui dans ce cas, il faut dire aux gens de démissionner s'ils ne sont pas dans l'académie voulue.
Ton idée de système alternatif ne règle rien, mais créera juste encore plus d'inégalités face au concours.

Tu découvres la situation des PE, super pour un ancien commissaire paritaire.
Non la mut est possible mais compliquée, mais il y a beaucoup moins de cas que dans le secondaire essentiellement grace au recrutement local

Ma femme est PE. Et je n'étais commissaire paritaire que pour le secondaire, je ne sais pas si tu sais comment ça se passe, mais je ne m'occupais que des PLC.
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par thrasybule le Jeu 28 Mar - 20:21

Il est vrai que ce n'est jamais agréable d'être, pour un premier poste, dans le fond de la Creuse ou d'habiter Laval, mais , au moins, c'est la condition pour une égalité de traitement sur tout le territoire.

_________________
Mon vrai nom est Mémé Boulette.
Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!
avatar
thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par lalilala le Jeu 28 Mar - 20:36

@thrasybule a écrit:Il est vrai que ce n'est jamais agréable d'être, pour un premier poste, dans le fond de la Creuse ou d'habiter Laval, mais , au moins, c'est la condition pour une égalité de traitement sur tout le territoire.
J'aurais bien aimé moi...

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog
avatar
lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par thrasybule le Jeu 28 Mar - 20:42

@lalilala a écrit:
@thrasybule a écrit:Il est vrai que ce n'est jamais agréable d'être, pour un premier poste, dans le fond de la Creuse ou d'habiter Laval, mais , au moins, c'est la condition pour une égalité de traitement sur tout le territoire.
J'aurais bien aimé moi...
Oh, tu sais, c'est juste pour le plaisir de contrepéter comme je le fais depuis 6 posts....n'importe quoi. Un rien m'amuse pour oublier ma connerie de rendez-vous manqué No

_________________
Mon vrai nom est Mémé Boulette.
Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!
avatar
thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par lalilala le Jeu 28 Mar - 20:50

Laughing

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog
avatar
lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par Pseudo le Jeu 28 Mar - 20:52

Et avec "habiter à Laval" il y a contrepèterie ? Avec bite et avale doit y avoir un truc...

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par thrasybule le Jeu 28 Mar - 20:54

J'ai fait une erreur Pseudo: c'est "habiter Laval"!!

_________________
Mon vrai nom est Mémé Boulette.
Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!
avatar
thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par Pseudo le Jeu 28 Mar - 21:05

@thrasybule a écrit:J'ai fait une erreur Pseudo: c'est "habiter Laval"!!

yesyes

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par Provence le Jeu 28 Mar - 21:21

@victor44 a écrit:

Pour ce qui est du mouvement en 2 phases, il est plus juste car il évite les mutations préretraite.Avant, avec le mouvement national certains collègues mutaient pour un petit collège dans le sud à 5 ans de la fin près de la petite résidence secondaire.


Et ils avaient bien raison!

C'est dingue de vouloir à ce point du mal aux gens... Suspect
avatar
Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par Cath le Jeu 28 Mar - 22:30

Mais quelle est cette idée que les collègues en fin de carrière veulent forcément le sud ?
Dans ma discipline et ce ne doit pas être la seule, les académie du sud sont faciles à obtenir.
Et pour avoir vécu les 2 systèmes de mut, je confirme que le mouvement en 1 temps était bien plus équilibré: on demandait ce qu'on voulait, si on l'avait, tant mieux, sinon, on restait où on était et voilà. Pas de risque.
A l'époque, le ministère l'avait "vendu" en disant que ce serait plus facile pour les enseignants qui sauraient plus tôt (= plus tôt que mi juin, avec le système en 1 temps) où ils mutaient et pourraient donc s'organiser pour déménager!
Donc, au lieu de le savoir mi-juin, ils le savent mi-juin...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur Rue89 : choisir l'amour ou l'amour du métier...

Message par Olympias le Jeu 28 Mar - 23:06

@Pseudo a écrit:
@victor44 a écrit:

Pour ce qui est du mouvement en 2 phases, il est plus juste car il évite les mutations préretraite.Avant, avec le mouvement national certains collègues mutaient pour un petit collège dans le sud à 5 ans de la fin près de la petite résidence secondaire. Ce n'est plus possible avec le mouvement en deux phase qui avantage donc ceux qui ont une vrai volonté de mobilité géographique (quelque soit la ville ou le poste)

Mais ça existe des gens qui veulent bouger pour bouger à ce point ? Je veux dire, on peux aimer bouger, c'est mon cas. J'en suis à 5 académies, 6 départements et encore plus de postes. Mais on ne pars pas pour n'importe quel ville (ou bled de la mort) et n'importe quel poste. Et je ne vois pas où est le problème de se trouver un poste un peu tranquille dans un coin qu'on aime bien, pré-retraité ou pas. dans les coins pourris.

C'est exactement ça pseudo, et mon copain qui est dans le supérieur ne saisit pas qu'on demande une mutation avec prudence...
avatar
Olympias
Devin


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum