Vincent Peillon: "La France décroche totalement" dans l'étude Pisa 2012

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Vincent Peillon: "La France décroche totalement" dans l'étude Pisa 2012

Message par Asha Kraken le Sam 12 Oct 2013 - 19:10

@vivilafusée a écrit:
@John a écrit:
@Luigi_B a écrit:Shocked 

PISA évalue les élèves à 15 ans !

Les mauvais résultats des évaluations 2000-2012 (on attend précisément les chiffres pour 2012) correspondent à des cohortes qui n'ont connu que la semaine de 4,5 jours. Les cohortes qui ont connu (entre un et quatre ans) la semaine de 4 jours ne seront évaluées pour les premières qu'à partir de 2013.

C'est bien la preuve :  
1) que la baisse n'est pas liée aux rythmes scolaires.
2) que la réforme des rythmes scolaires n'y changera pas grand chose et que le vrai problème est ailleurs.
+1
J'ajoute que les élèves de la cohorte 2012 ont connu les programmes de 2002 dits Joutard, dont certains pédagogues nous disent tellement de bien.
+1000 John !
Et comme nous sommes derniers en compréhension de lecture dixit Peillon, on va reprendre une grosse dose de littérature de jeunesse made in 2002 dans les nouveaux programmes ... la saignée, la saignée ...
C'est tellement bien vu que j'aurais souhaité le formuler ...

Asha Kraken
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon: "La France décroche totalement" dans l'étude Pisa 2012

Message par Paratge le Sam 12 Oct 2013 - 19:31

@philann a écrit:les % du bac augmentent, les résultats sur le plan international baissent...ne pas se poser de question!!
Non, pas de questions !
Plus les % augmentent, plus les étudiants explosent dans les deux premières années de fac !
Comme dit notre proviseur qui se prend pour un manager, « ce qui se passe après je m'en fous ! ».

Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon: "La France décroche totalement" dans l'étude Pisa 2012

Message par egomet le Sam 12 Oct 2013 - 19:41

@badin a écrit:En 1961 nul examen d'entrée en sixième.
Les gosses de "bourgeois" entraient en "onzième" et non au CP et ceux-là allaient sans doute tous en sixième (je n'en sais rien je ne les connaissais pas avant la sixième).

La "massification" a eu lieu après moi: 1962? 1963? Aucune idée de la proportion.

Êtes-vous bien certain qu'une majorité de parents sont bacheliers ou est-ce une majorité de "littéraire" i.e. "une grosse proportion"?
Une majorité de littéraire, je l'admets... Encore qu'on ne doit pas en être loin aujourd'hui. Quoi qu'il en soit, la proportion de parents bacheliers n'a jamais été aussi élevée.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon: "La France décroche totalement" dans l'étude Pisa 2012

Message par doctor who le Sam 12 Oct 2013 - 20:04

@badin a écrit:En 1961 nul examen d'entrée en sixième.
Les gosses de "bourgeois" entraient en "onzième" et non au CP et ceux-là allaient sans doute tous en sixième (je n'en sais rien je ne les connaissais pas avant la sixième).

La "massification" a eu lieu après moi: 1962? 1963? Aucune idée de la proportion.

Tu pinailles, badin. Examen d'entrée en 6e jusqu'en 1959 (réforme Fouchet), n'est-ce pas ?

Les gosses de bourgeois entraient en 11è, certes. Mais en 62, autant de bourgeois au petit lycée que de petits du peuple en CEG.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon: "La France décroche totalement" dans l'étude Pisa 2012

Message par badin le Sam 12 Oct 2013 - 20:47

On dévie sans doute du sujet mais il était plus difficile de passer d'une troisième CEG (cours complémentaire en fait les CEG sont nés après) à une seconde générale que d'une troisième de lycée en seconde (c'était automatique modulo les redoublements)

badin
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon: "La France décroche totalement" dans l'étude Pisa 2012

Message par egomet le Sam 12 Oct 2013 - 20:55

@egomet a écrit:
@badin a écrit:En 1961 nul examen d'entrée en sixième.
Les gosses de "bourgeois" entraient en "onzième" et non au CP et ceux-là allaient sans doute tous en sixième (je n'en sais rien je ne les connaissais pas avant la sixième).

La "massification" a eu lieu après moi: 1962? 1963? Aucune idée de la proportion.

Êtes-vous bien certain qu'une majorité de parents sont bacheliers ou est-ce une majorité de "littéraire" i.e. "une grosse proportion"?
Une majorité de littéraire, je l'admets... Encore qu'on ne doit pas en être loin aujourd'hui. Quoi qu'il en soit, la proportion de parents bacheliers n'a jamais été aussi élevée.  
Je confirme qu'on doit être dans cet ordre de grandeur. La proportion de bacheliers dans une classe d'âge a dépassé 50% au début des années 90. En 1995, elle était de 63% et le taux est resté à peu près stable pendant 15 ans. Il faudrait tenir compte de l'âge des parents d'élèves, mais on y est presque...
http://media.education.gouv.fr/file/200_ans_du_bac/42/3/200_ans_du_bac_28423.pdf
Si je trouve des données plus précises, je vous en ferai part.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon: "La France décroche totalement" dans l'étude Pisa 2012

Message par badin le Sam 12 Oct 2013 - 21:51

Quel âge ont les parents actuellement? environ 35 ans -45ans.  Voila ce que j'ai trouvé: On compte le bac professionnel (normal)
en %


Sources : Depp ; Insee, recensements de la population.
1980 25,9
1990 43,5
2000 62,8
2005 61,2
2009 65,2
2010 65,1
2011 (p) 71,6

badin
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon: "La France décroche totalement" dans l'étude Pisa 2012

Message par John le Sam 12 Oct 2013 - 21:53

(p) ce serait bien "prévision", non ?

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon: "La France décroche totalement" dans l'étude Pisa 2012

Message par InvitéeSS le Dim 13 Oct 2013 - 15:54

@John a écrit:
@Luigi_B a écrit:
En pleine polémique sur les rythmes scolaires, Vincent Peillon voit dans ces mauvais résultats un argument de choc.
Shocked 

PISA évalue les élèves à 15 ans !

Les mauvais résultats des évaluations 2000-2012 (on attend précisément les chiffres pour 2012) correspondent à des cohortes qui n'ont connu que la semaine de 4,5 jours. Les cohortes qui ont connu (entre un et quatre ans) la semaine de 4 jours ne seront évaluées pour les premières qu'à partir de 2013.

C'est bien la preuve :  
1) que la baisse n'est pas liée aux rythmes scolaires.
2) que la réforme des rythmes scolaires n'y changera pas grand chose et que le vrai problème est ailleurs.
+1
J'ajoute que les élèves de la cohorte 2012 ont connu les programmes de 2002 dits Joutard, dont certains pédagogues nous disent tellement de bien.
Et donc ORL en guise de grammaire, conjugaison, etc... Et qu'est-ce qu'il y aura dans les nouveaux programmes ? Sûr qu'avec ça les résultats vont s'améliorer (d'autant que depuis nous avons quand même moins d'heures de cours en classe entière, moins de RASED, plus d'élèves par classes, plus de double niveau, plus d'élèves avec troubles divers dans nos classes... affraid )

InvitéeSS
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon: "La France décroche totalement" dans l'étude Pisa 2012

Message par doctor who le Dim 13 Oct 2013 - 16:13

@badin a écrit:On dévie sans doute du sujet mais il était plus difficile de passer d'une troisième CEG (cours complémentaire en fait les CEG sont nés après) à une seconde générale que d'une troisième de lycée en seconde (c'était automatique modulo les redoublements)
Le sujet est bien celui du niveau général en France.

On ne peut pas résumer la question de ce niveau dans le système scolaire passé au fait de savoir si on pouvait passer en seconde, puisque la seconde d'autrefois (et le bac) n'était pas la même qu'aujourd'hui. Comparons ce qui est comparable.
61% d'élèves au niveau 6e en 1957, c'est énorme, si l'on considère le niveau d'exigence pour entrer en 6e à l"époque.

Exemple :
Sujet d'examen d'entrée en 6e de 1956 a écrit:ETUDE DE TEXTE

PECHE AU HARPON DANS L'ATLANTIQUE.

  Je n'avais pas goûté de nourriture fraîche depuis mon départ de Gibraltar et, seuls, quelques poissons volants m'avaient permis de changer mon régime. Et là, nageant près de moi, il y avait plusieurs kilogrammes de poisson frais.
  Sortant un hameçon et une ligne, j'essayai d'en attraper un, employant comme appât un petit poisson volant, mais ils n'y firent aucune attention. Et pourtant, en avant de mon bateau, les poissons volent et les daurades sautent après. Les gros sont rapides comme l'éclair et les poissons volants n'ont
qu'une très faible chance d'échapper, car au-dessus d'eux les albatros les guettent du haut des airs.
  Si les daurades se nourrissent de poissons volants, pourquoi ne mordent-elles par les miens ? Cette extrême timidité de la daurade avait été remarquée par deux de mes amis dans la traversée de l'Atlantique.
  Et pourtant je désire ces poissons et j'ai besoin d'en prendre un, mais comment ? J'essaie de les tirer à la carabine, mais ils coulent si rapidement que, même si le bateau ne remuait pas, je ne pourrais pas les attraper en plongeant.
  Je me demande si je pourrai en prendre un avec un harpon à trois branches, mais ils restent toujours hors de mon atteinte. Découragé, j'abandonnai mon projet et je m'assis sur le bord de mon navire, plongeant les pieds nus dans l'eau. C'est alors que l'inattendu arriva : trois daurades se précipitèrent à mes pieds. Elles furent rapides, mais je fus plus rapide encore. J'en perçai une de mon harpon et bientôt j'avais un poisson de près de un mètre sur le pont. C'était de la nourriture fraîche à profusion et le savais maintenant la manière de m'en procurer.

Alain GERBAULT.

Questions. - I. - Expliquer le sens des mots : régime, appât, harpon. à profusion.
II. – Analyser : avaient permis. je pourrais, je fus. Ecrire la première phrase du texte au futur antérieur.
III. - Donner la nature et la fonction des mots suivants : rapides (les gros sont rapides) ; les (les guettent) ; les miens, harpon (j'en perçai un de mon harpon).
IV. - Résumer en quelques phrases ce récit de manière à bien dégager la leçon qu'on peul tirer de cette aventure. (10 lignes environ).

CALCUL
Opérations.- a) 7 095 634,225 + 4 988 572,119 =
b) 432,2 - 29,7 851 =
c) 26,87 x 0,857 =
d) 10 375,77 : 495,5 = (2 chiffres après la virgule).

Problème. - Une famille désire faire construire une maison. Elle achète un terrain de 400 m² à 1700 F le m². Le prix de la construction est évalué à 3 225 000 F. 1° Combien débourserait-elle si elle payait le tout complant ? 2° Elle ne dispose pas de cette somme et emprunte à une Société 10 % du prix du terrain et 75 °/, du prix de la construction. Quelle somme devra-t-elle fournir elle-même ? 3° Quel sera le prix de revient de la maison (construction et terrain) sachant que la famille rembourse son emprunt en 10 ans en versant chaque année 11 %, du montant total de cet emprunt ?
Combien d'élèves de 3e réussiraient aujourd'hui cet examen ? 61%, comme en 1957 ?

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon: "La France décroche totalement" dans l'étude Pisa 2012

Message par pailleauquebec le Dim 13 Oct 2013 - 16:47

C'est aussi un mouvement général de la société :

J'ai en deux versions le premier opus du club des cinq : "Le trésor de l'Ile".

La traduction originale, un peu vieillotte et la nouvelle traduction chez Hachette.

Le passé simple est remplacé par le passé composé, les tournures indirectes en tournures directs, plus de propositions mais des phrases plus courtes, des synonymes plus simples pour les mots compliqués,... ça laisse rêveur.

_________________
La réforme du collège en clair :
www.reformeducollege.fr

La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Labor omnia vincit improbus.

pailleauquebec
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon: "La France décroche totalement" dans l'étude Pisa 2012

Message par User5899 le Dim 13 Oct 2013 - 16:52

@doctor who a écrit:
@badin a écrit:On dévie sans doute du sujet mais il était plus difficile de passer d'une troisième CEG (cours complémentaire en fait les CEG sont nés après) à une seconde générale que d'une troisième de lycée en seconde (c'était automatique modulo les redoublements)
Le sujet est bien celui du niveau général en France.

On ne peut pas résumer la question de ce niveau dans le système scolaire passé au fait de savoir si on pouvait passer en seconde, puisque la seconde d'autrefois (et le bac) n'était pas la même qu'aujourd'hui. Comparons ce qui est comparable.
61% d'élèves au niveau 6e en 1957, c'est énorme, si l'on considère le niveau d'exigence pour entrer en 6e à l"époque.

Exemple :
Sujet d'examen d'entrée en 6e de 1956 a écrit:ETUDE DE TEXTE

PECHE AU HARPON DANS L'ATLANTIQUE.

  Je n'avais pas goûté de nourriture fraîche depuis mon départ de Gibraltar et, seuls, quelques poissons volants m'avaient permis de changer mon régime. Et là, nageant près de moi, il y avait plusieurs kilogrammes de poisson frais.
  Sortant un hameçon et une ligne, j'essayai d'en attraper un, employant comme appât un petit poisson volant, mais ils n'y firent aucune attention. Et pourtant, en avant de mon bateau, les poissons volent et les daurades sautent après. Les gros sont rapides comme l'éclair et les poissons volants n'ont
qu'une très faible chance d'échapper, car au-dessus d'eux les albatros les guettent du haut des airs.
  Si les daurades se nourrissent de poissons volants, pourquoi ne mordent-elles par les miens ? Cette extrême timidité de la daurade avait été remarquée par deux de mes amis dans la traversée de l'Atlantique.
  Et pourtant je désire ces poissons et j'ai besoin d'en prendre un, mais comment ? J'essaie de les tirer à la carabine, mais ils coulent si rapidement que, même si le bateau ne remuait pas, je ne pourrais pas les attraper en plongeant.
  Je me demande si je pourrai en prendre un avec un harpon à trois branches, mais ils restent toujours hors de mon atteinte. Découragé, j'abandonnai mon projet et je m'assis sur le bord de mon navire, plongeant les pieds nus dans l'eau. C'est alors que l'inattendu arriva : trois daurades se précipitèrent à mes pieds. Elles furent rapides, mais je fus plus rapide encore. J'en perçai une de mon harpon et bientôt j'avais un poisson de près de un mètre sur le pont. C'était de la nourriture fraîche à profusion et le savais maintenant la manière de m'en procurer.

Alain GERBAULT.

Questions. - I. - Expliquer le sens des mots : régime, appât, harpon. à profusion.
II. – Analyser : avaient permis. je pourrais, je fus. Ecrire la première phrase du texte au futur antérieur.
III. - Donner la nature et la fonction des mots suivants : rapides (les gros sont rapides) ; les (les guettent) ; les miens, harpon (j'en perçai un de mon harpon).
IV. - Résumer en quelques phrases ce récit de manière à bien dégager la leçon qu'on peul tirer de cette aventure. (10 lignes environ).

CALCUL
Opérations.- a) 7 095 634,225 + 4 988 572,119 =
b) 432,2 - 29,7 851 =
c) 26,87 x 0,857 =
d) 10 375,77 : 495,5 = (2 chiffres après la virgule).

Problème. - Une famille désire faire construire une maison. Elle achète un terrain de 400 m² à 1700 F le m². Le prix de la construction est évalué à 3 225 000 F. 1° Combien débourserait-elle si elle payait le tout complant ? 2° Elle ne dispose pas de cette somme et emprunte à une Société 10 % du prix du terrain et 75 °/, du prix de la construction. Quelle somme devra-t-elle fournir elle-même ? 3° Quel sera le prix de revient de la maison (construction et terrain) sachant que la famille rembourse son emprunt en 10 ans en versant chaque année 11 %, du montant total de cet emprunt ?
Combien d'élèves de 3e réussiraient aujourd'hui cet examen ? 61%, comme en 1957 ?
mdr

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon: "La France décroche totalement" dans l'étude Pisa 2012

Message par pailleauquebec le Dim 13 Oct 2013 - 16:52

C'est aussi un mouvement général de la société :

J'ai en deux versions le premier opus du club des cinq : "Le trésor de l'Ile".

La traduction originale, un peu vieillotte et la nouvelle traduction chez Hachette.

Le passé simple est remplacé par le passé composé, les tournures indirectes transformées en tournures directes, plus de propositions subordonnées mais des phrases plus courtes, des synonymes plus simples pour les mots compliqués,... ça laisse rêveur.

Nous accompagnons largement le phénomène de la baisse de niveau dans tous les domaines, ce qui ne veut pas dire que nos enfants ont moins de capacités que nous. Il reste à espérer que sur le long terme ils pourront réaliser ces capacités. Car la plasticité cérébrale reste forte au moins jusqu'à 20 ans, ne l'oublions pas (je n'ai pas dit qu'ils avaient largement le temps d'apprendre, je crois à l'effort pour réussir à développer son cerveau, et il y a des ages où le coût cognitifs d'un apprentissage est moindre).


Dernière édition par pailleauquebec le Dim 13 Oct 2013 - 16:54, édité 1 fois

_________________
La réforme du collège en clair :
www.reformeducollege.fr

La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Labor omnia vincit improbus.

pailleauquebec
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon: "La France décroche totalement" dans l'étude Pisa 2012

Message par Luigi_B le Dim 13 Oct 2013 - 16:54

J'ai en deux versions le premier opus du club des cinq : "Le trésor de l'Ile".

La traduction originale, un peu vieillotte et la nouvelle traduction chez Hachette.

Le passé simple est remplacé par le passé composé, les tournures indirectes transformées en tournures directes, plus de propositions subordonnées mais des phrases plus courtes, des synonymes plus simples pour les mots compliqués,... ça laisse rêveur.
A lire à ce sujet le blog de Celeborn : http://celeblog.over-blog.com/article-le-club-des-5-et-la-baisse-du-niveau-85677083.html

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon: "La France décroche totalement" dans l'étude Pisa 2012

Message par Luigi_B le Dim 13 Oct 2013 - 16:56

@doctor who : merci pour la pêche au harpon. Laughing 

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon: "La France décroche totalement" dans l'étude Pisa 2012

Message par pailleauquebec le Dim 13 Oct 2013 - 16:56

J'ai heureusement des parents conservateurs et mes enfants arrivent à lire les anciennes versions, miracle !

_________________
La réforme du collège en clair :
www.reformeducollege.fr

La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Labor omnia vincit improbus.

pailleauquebec
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon: "La France décroche totalement" dans l'étude Pisa 2012

Message par retraitée le Dim 13 Oct 2013 - 18:57

Les 10 points de plus entre les élèves de 6e de 1957 et de 1962 ont-ils été pris dans ce vivier d'élèves non présentés à l'examen ? C'est possible. Il est aussi possible qu'entre temps le niveau ait monté. Il est cependant difficile d'imaginer que la totalité de ce groupe d'élèves ait finalement passé l'examen. Il faut donc supposer que les 55% d'élèves de 6e de 1962 sont en fait la partie émergée d'un groupe d'au minimum 61% d'élèves de niveau 6e, et d'au maximum 71 %.

Ca fait du monde, pour un système scolaire élitiste.[/quote]
Je suis entrée en 6e en 1957, et cette année-là,ainsi que les suivantes, l'examen a été supprimé, nous sommes entrés sur dossier.
Mais je confirme, plus de la moitié de ma classe y est allée, d'autres ont passés le CEP, et sont entrés directement en 5e ensuite.

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon: "La France décroche totalement" dans l'étude Pisa 2012

Message par Mike92 le Dim 13 Oct 2013 - 19:41

Pour les LV, les méthodes se sont grandement améliorées, mais la quantité à apprendre a fondu comme neige au soleil, au point d'en être caricatural. Peu importe pour les favorisés socio-culturels : quels sont leurs enfants qui ne vont pas à l'étranger ?

_________________
Fais bon accueil aux étrangers, car toi aussi, tu seras un étranger. (Roger Ikor)
site : http://allemand-postbac.npage.de
manuels publiés : http://www.decitre.fr/auteur/141431/Michel+Luciani/

Mike92
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon: "La France décroche totalement" dans l'étude Pisa 2012

Message par adelaideaugusta le Lun 14 Oct 2013 - 13:14

d) 10 375,77 : 495,5 = (2 chiffres après la virgule).

affraid affraid affraid 

J'ai essayé pendant trois mois de faire faire une division simple à un élève de troisième : il ne savait que se servir de la calculette, et faisait des multiplications jusqu'à ce que le nombre trouvé colle avec le dividende. C'est comme cela qu'on continue à l'enseigner en CM1 et CM2.

adelaideaugusta
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon: "La France décroche totalement" dans l'étude Pisa 2012

Message par Le grincheux le Lun 14 Oct 2013 - 13:23

@philann a écrit:les % du bac augmentent, les résultats sur le plan international baissent...ne pas se poser de question!!
Cela signifie juste que le niveau du bac chute plus vite que le classement international. J'ai bon ?

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon: "La France décroche totalement" dans l'étude Pisa 2012

Message par Le grincheux le Lun 14 Oct 2013 - 13:30

@adelaideaugusta a écrit:d) 10 375,77 : 495,5 = (2 chiffres après la virgule).

affraid affraid affraid 

J'ai essayé pendant trois mois de faire faire une division simple à un élève de troisième : il ne savait que se servir de la calculette, et faisait des multiplications jusqu'à ce que le nombre trouvé colle avec le dividende. C'est comme cela qu'on continue à l'enseigner en CM1 et CM2.
Pas mieux ici. Élève de 3e infichue de poser une division. Et dans le manuel de maths, il y a une partie arithmétique où est expliqué le PGCD. Et comme les divisions ne sont pas comprises, on explique ce qu'est le PGCD... en appliquant brutalement des algorithmes à base de soustractions. Très bien, on a peut-être le résultat, mais aucune compréhension de la chose.

Et on se demande pourquoi cela va de mal en pis.

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon: "La France décroche totalement" dans l'étude Pisa 2012

Message par JPhMM le Lun 14 Oct 2013 - 13:37

Le principal problème rencontré par moi pour l'enseignement de la division est l'inconnaissance par certains élèves de sixième des tables de multiplication. Quand je leur dis qu'ils doivent les apprendre par cœur, au mieux ils croient de toute bonne foi que je suis en train de plaisanter, au pire ils ne comprennent pas ce que cela signifie.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon: "La France décroche totalement" dans l'étude Pisa 2012

Message par Le grincheux le Lun 14 Oct 2013 - 13:40

@JPhMM a écrit:Le principal problème rencontré par moi pour l'enseignement de la division est l'inconnaissance par certains élèves de sixième des tables de multiplication. Quand je leur dis qu'ils doivent les apprendre par cœur, au mieux ils croient de toute bonne foi que je suis en train de plaisanter, au pire ils ne comprennent pas ce que cela signifie.
J'ai souvenir d'avoir appris à poser les divisions au CE1... Je me fais vieux, mais il est vrai que je sais toujours mes tables de multiplication ainsi que les preuves par 9 pour les multiplications et les divisions...

Quant aux extractions de racines carrées, je me demande si ce n'était pas au cours moyen.

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon: "La France décroche totalement" dans l'étude Pisa 2012

Message par Osmie le Lun 14 Oct 2013 - 13:45

@kensington a écrit:
Le niveau des élèves français est en baisse dans l'enquête Pisa 2012 qui sera dévoilée en décembre, a indiqué le ministre jeudi soir. Selon lui, les réformes en cours permettront d'inverser la tendance.
L'article de L'Express est ici.
C'est sûr : commençons déjà par une grosse baisse des salaires. professeur

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon: "La France décroche totalement" dans l'étude Pisa 2012

Message par retraitée le Lun 14 Oct 2013 - 14:15

@Le grincheux a écrit:
@JPhMM a écrit:Le principal problème rencontré par moi pour l'enseignement de la division est l'inconnaissance par certains élèves de sixième des tables de multiplication. Quand je leur dis qu'ils doivent les apprendre par cœur, au mieux ils croient de toute bonne foi que je suis en train de plaisanter, au pire ils ne comprennent pas ce que cela signifie.
J'ai souvenir d'avoir appris à poser les divisions au CE1... Je me fais vieux, mais il est vrai que je sais toujours mes tables de multiplication ainsi que les preuves par 9 pour les multiplications et les divisions...

Quant aux extractions de racines carrées, je me demande si ce n'était pas au cours moyen.
Non, je crois plutôt que c'était en quatrième. Mais à l'école primaire, on apprenait à additionner, soustraire, multiplier, diviser des fractions. Et la réduction au même dénominateur supposait qu'on connaisse le PPCM (et le PGCG était vu aussi).

Sinon, en 6e (ce n'était pas ce qui se faisait de mieux, selon moi, car c'était prématuré), j'ai eu des problèmes du style : Le nombre 1431 est écrit en base 10, écrivez-le en base 7 (ou 2, ou 5, au choix)


retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon: "La France décroche totalement" dans l'étude Pisa 2012

Message par Igniatius le Lun 14 Oct 2013 - 14:25

Ainsi donc, le niveau baisserait vraiment ?

Vite ! Il faut aller prévenir certains syndicats.
J'ai hâte de lire leurs explications sans doute scientifiques.


Quand je lis le pb de 1963, j'ai très envie de le donner à mes 1S : mais j'ai peur du résultat.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum