Les possibilités pour ne pas rejoindre son affectation ?

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les possibilités pour ne pas rejoindre son affectation ?

Message par dandelion le Dim 9 Mar 2014 - 17:21

@neomath a écrit:
@sebastien79 a écrit:Le problème, c'est que l'on nous a dit (et le jour de la présentation de l'épreuve d'admission, l'inspecteur général de techno nous l'a répété) de ne pas nous en faire, que nous aurions une bonification suffisamment importante pour rester dans nos académies d'origine. Je pense que s'il n'avait pas dit ça, les trois quarts de la salle seraient partis. Je connaissais au départ les règles et je les acceptais, c'est pour ça que je ne passais pas le concours et que je préférais rester contractuel. Lorsque l'on m'a dit ça, j'y suis allé et pour mon malheur, je l'ai eu et maintenant je suis piégé, je dois choisir entre travailler ou vivre auprès de ma famille. C'est ça que je trouve malhonnête.
Les règles ont changé en cours de route et en notre défaveur évidemment. Et ensuite j'apprends que l'on propose à des gens de la poste de se reconvertir en profs de techno dans mon académie avec la certitude de rester dans l'académie. Je trouve ça révoltant et écoeurant.
C'est une stratégie pratiquée par de nombreux vacataires. Plutôt que se casser le c... à préparer les concours externes, puis passer 5 ou 10 ans au fin fond du Pas de Calais, on préfère rester dans son petit trou pépère en espérant avoir un poste chaque année, puis au bout de 10 ans de bons et loyaux services, passer un "concours réservé" et grâce à une bonne et belle bonification passer devant ceux qui, pauvres andouilles, ont suivi les règles du jeu.
C'est raté pour cette fois. Désolé pour vous.
Au vu des conditions d'emploi et du salaire, je pense que rares sont ceux qui choisissent cette option comme une solution de facilité. Dix ans de précarité, ça devrait peut-être aussi peser dans la balance, à ce compte là.
Petite anecdote sur les illusions hiérarchiques: une connaissance me raconte qu'il a un copain qui a été reçu premier à un concours. Il me dit qu'il est très content, qu'il a un poste de stagiaire dans un bon collège de centre-ville, et qu'il a choisi le collège parce que c'est ce qui lui plaît. Je lui fais remarquer qu'il risque de déchanter suite à sa première affectation. Ah, mais non, comme il était premier à l'agrég, il va choisir son poste parce qu'il aura le 'grand choix', son CDE l'a rassuré sur ce point. Euh? Pardon? Ça ne marche pas comme ça, et le grand choix ça n'a rien à voir avec les mutations. C'est triste mais on raconte des carabistouilles aux gens, parfois parce qu'on ne connaît pas le système, parfois par intérêt (plus d'inscriptions au concours par exemple).

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les possibilités pour ne pas rejoindre son affectation ?

Message par pitchounette le Dim 9 Mar 2014 - 17:47

@dandelion a écrit:Au vu des conditions d'emploi et du salaire, je pense que rares sont ceux qui choisissent cette option comme une solution de facilité. Dix ans de précarité, ça devrait peut-être aussi peser dans la balance, à ce compte là
Entre 3 établissements distant de 20/30km je te présente 5 personnes qui m'ont dit pourquoi me casser le popotin à avoir un concours alors que je suis sûr(e) d'avoir un poste. Oui dans certaines académies (au hasard versailles), ils n'arrivent plus à recruter.Alors ils font appel à des contractuels...Ils sont sûrs d'avoir du boulot car personne ne veut venir ici dans les filières en déficit de prof...

pitchounette
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les possibilités pour ne pas rejoindre son affectation ?

Message par pitchounette le Dim 9 Mar 2014 - 17:50

@neomath a écrit:on préfère rester dans son petit trou pépère en espérant avoir un poste chaque année, puis au bout de 10 ans de bons et loyaux services, passer un "concours réservé" et grâce à une bonne et belle bonification passer devant ceux qui, pauvres andouilles, ont suivi les règles du jeu.
c'est vrai que se dévouer corps et âme pour passer et avoir un concours n'a plus aucun sens pour certaines personnes que j'ai cotoyées

pitchounette
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les possibilités pour ne pas rejoindre son affectation ?

Message par Hélips le Dim 9 Mar 2014 - 18:05

@sebastien79 a écrit:Nomath, je pense que tu devrais te renseigner avant de dire de telles choses. Dans ma discipline (technologie), les concours externes et internes n'existent plus depuis déjà quelques années, le concours réservé étant donc le seul. Et la dernière fois où j'ai passé l'externe en candidat libre (car nous n'avions pas droit à une préparation), il n'y avait que 18 postes pour toute la France évidemment. Tu devrais modérer tes propos que je trouve blessants voire insultants et surtout te renseigner. Les non-titulaires sont malheureusement devenus indispensables dans notre système

C'est peut-être faux dans ta discipline, mais en math, je te prie de croire que j'en connais un paquet. La version "je suis précaire en Bretagne" et au bout de 10 ans "ben oui mais j'ai construit une vie moi", pendant que d'autres vont se faire leurs années en région parisienne, ça me gonfle. Alors non, il n'y a pas de raison pour que les "concours réservé" passent devant les autres.

Hélips
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les possibilités pour ne pas rejoindre son affectation ?

Message par locke25 le Dim 9 Mar 2014 - 18:16

Si je puis me permettre, je pense que le débat n'avance pas. Sans vouloir donner de leçon(s), il me semble que se tirer dans les pattes n'apporte rien. Nous sommes tous contraints aux mêmes règles et "victimes" plus ou moins consentantes du système.
La situation de Sébastien est déplorable. Nous sommes plusieurs à vivre une situation problématique, mais, à part l'EN, personne n'y peut rien, non ?

locke25
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les possibilités pour ne pas rejoindre son affectation ?

Message par sebastien79 le Dim 9 Mar 2014 - 18:22

Je pense qu'il y a toujours des personnes qui abusent d'une manière ou d'une autre du système, que ce soit parmi les précaires ou les autres mais il y en a aussi qui sont de bonne foi. Personnellement, je ne me suis jamais plaint de ma situation de précaire mais il n'y a plus de concours dans ta discipline comment faire pour devenir titulaire ....

sebastien79
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les possibilités pour ne pas rejoindre son affectation ?

Message par pitchounette le Dim 9 Mar 2014 - 18:23

@locke25 a écrit:Si je puis me permettre, je pense que le débat n'avance pas. Sans vouloir donner de leçon(s), il me semble que se tirer dans les pattes n'apporte rien. Nous sommes tous contraints aux mêmes règles et "victimes" plus ou moins consentantes du système.
La situation de Sébastien est déplorable. Nous sommes plusieurs à vivre une situation problématique, mais, à part l'EN, personne n'y peut rien, non ?
Contraints aux mêmes règles oui sur le fond, non sur la forme. Le nombre de personnes qui contournent ces règles de drôles de manière est incroyable. A côté de ça tu as des gens TZR qui pourraient se poser et être titulaire...mais non à cause du détournement de ces règles.
L'EN est responsable ça oui, mais on fait quoi pour dénoncer ce système, rien à part subir tête basse ça commence à me saouler

_________________
Le bonheur est dans le pré après 7 ans de région parisienne

pitchounette
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les possibilités pour ne pas rejoindre son affectation ?

Message par pitchounette le Dim 9 Mar 2014 - 18:24

@sebastien79 a écrit:mais il n'y a plus de concours dans ta discipline comment faire pour devenir titulaire ....
je peux aussi te retourner la question d'une autre manière. ma discipline n'embauche plus.....sauf en concours réservé. Comment faire pour que je redescende un jour où l'autre près de chez moi?

pitchounette
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les possibilités pour ne pas rejoindre son affectation ?

Message par Cath le Dim 9 Mar 2014 - 18:25

@Hélips a écrit:
@sebastien79 a écrit:Nomath, je pense que tu devrais te renseigner avant de dire de telles choses. Dans ma discipline (technologie), les concours externes et internes n'existent plus depuis déjà quelques années, le concours réservé étant donc le seul. Et la dernière fois où j'ai passé l'externe en candidat libre (car nous n'avions pas droit à une préparation), il n'y avait que 18 postes pour toute la France évidemment. Tu devrais modérer tes propos que je trouve blessants voire insultants et surtout te renseigner. Les non-titulaires sont malheureusement devenus indispensables dans notre système

C'est peut-être faux dans ta discipline, mais en math, je te prie de croire que j'en connais un paquet. La version "je suis précaire en Bretagne" et au bout de 10 ans "ben oui mais j'ai construit une vie moi", pendant que d'autres vont se faire leurs années en région parisienne, ça me gonfle. Alors non, il n'y a pas de raison pour que les "concours réservé" passent devant les autres.

Ou qui se découvrent une passion pour l'enseignement privé...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les possibilités pour ne pas rejoindre son affectation ?

Message par locke25 le Dim 9 Mar 2014 - 18:32

@pitchounette a écrit:[quome permettre, je pense que le débat n'avance pas. Sans vouloir donner de leçon(s), il me semble que se tirer dans les pattes n'apporte rien. Nous sommes tous contraints aux mêmes règles et "victimes" plus ou moins consentantes du système.
La situation de Sébastien est déplorable. Nous sommes plusieurs à vivre une situation problématique, mais, à part l'EN, personne n'y peut rien, non ?
Contraints aux mêmes règles oui sur le fond, non sur la forme. Le nombre de personnes qui contournent ces règles de drôles de manière est incroyable. A côté de ça tu as des gens TZR qui pourraient se poser et être titulaire...mais non à cause du détournement de ces règles.te="locke25"]Si je puis
L'EN est responsable ça oui, mais on fait quoi pour dénoncer ce système, rien à part subir tête basse ça commence à me saouler[/quote]

D'accord avec toi, d'où l'intérêt de se syndiquer et de lutter collectivement... Et malheureusement, dans toutes les professions, il y a ceux qui profitent du système.

locke25
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les possibilités pour ne pas rejoindre son affectation ?

Message par trompettemarine le Dim 9 Mar 2014 - 18:35

@locke25 a écrit:Si je puis me permettre, je pense que le débat n'avance pas. Sans vouloir donner de leçon(s), il me semble que se tirer dans les pattes n'apporte rien. Nous sommes tous contraints aux mêmes règles et "victimes" plus ou moins consentantes du système.
La situation de Sébastien est déplorable. Nous sommes plusieurs à vivre une situation problématique, mais, à part l'EN, personne n'y peut rien, non ?

ce qui est ubuesque c'est que le poste laissé par Sébastien restera vacant !
Est-ce que le fait qu'il y ait deux mouvements inter puis intra (qui date de l'époque Allègre) n'est pas la véritable raison de ce résultat kafkaïen ?

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les possibilités pour ne pas rejoindre son affectation ?

Message par pitchounette le Dim 9 Mar 2014 - 18:43

@locke25 a écrit:
D'accord avec toi, d'où l'intérêt de se syndiquer et de lutter collectivement... Et malheureusement, dans toutes les professions, il y a ceux qui profitent du système.
mouai être syndiqué ne m'apportera rien du tout sauf si je me tape une dépression et tout le bazar. Ils ont d'autres priorités que moi à gérer. J'attends toujours sa réponse d'ailleurs
Ajout : le problème ne vient pas des syndicats...



Trompettemarine : dans ma spécialité ce qui est difficile c'est le manque de  POSTES. On supprime tout de partout

pitchounette
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les possibilités pour ne pas rejoindre son affectation ?

Message par neomath le Dim 9 Mar 2014 - 18:58

@sebastien79 a écrit:Nomath, je pense que tu devrais te renseigner avant de dire de telles choses. Dans ma discipline (technologie), les concours externes et internes n'existent plus depuis déjà quelques années, le concours réservé étant donc le seul. Et la dernière fois où j'ai passé l'externe en candidat libre (car nous n'avions pas droit à une préparation), il n'y avait que 18 postes pour toute la France évidemment. Tu devrais modérer tes propos que je trouve blessants voire insultants et surtout te renseigner. Les non-titulaires sont malheureusement devenus indispensables dans notre système
Je réagissais à cette phrase, que vous avez écrite vous même :
Je connaissais au départ les règles et je les acceptais, c'est pour ça que je ne passais pas le concours et que je préférais rester contractuel.
Et sur cette base là, je persiste et signe : il serait anormal que ceux qui n'ont pas voulu passer les concours pour leur confort personnel (et j'en connait personnellement un paquet) passent avant les autres.
Pour ceux qui se sont retrouvés bloqués par l’absence de postes aux concours c'est évidement très différent.

_________________
“L'ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l'Histoire.”
  Raymond Aron

neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les possibilités pour ne pas rejoindre son affectation ?

Message par sebastien79 le Dim 9 Mar 2014 - 19:07

1er point :
Je n'ai jamais demandé à passer avant qui que ce soit. Je pense simplement que lorsque tu t'engages dans un concours, que l'on te dit des règles et qu'au final, les règles changent, j'estime avoir le droit de râler. Mais à aucun moment, je n'ai demandé à être prioritaire sur qui que ce soit.

2ème point :
Si la position de contractuel est aussi avantageuse, je pense que tu devrais démissionner et demander à le devenir, peut-être en découvrirais-tu alors les énormes avantages mais aussi les inconvénients (car il y en a quand même).

3ème point :
La tournure que prend cette conversation prouve à quel point le système dysfonctionne et frustre les gens.

sebastien79
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les possibilités pour ne pas rejoindre son affectation ?

Message par pitchounette le Dim 9 Mar 2014 - 19:36

@sebastien79 a écrit:3ème point :
La tournure que prend cette conversation prouve à quel point le système dysfonctionne et frustre les gens.
Et cela ne bougera pas pour des raisons de sousous

pitchounette
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les possibilités pour ne pas rejoindre son affectation ?

Message par sebastien79 le Dim 9 Mar 2014 - 19:40

C'est certain. Je ne sais pas combien il va y avoir d'entrants dans mon académie en techno cette année mais ça risque de se compter sur les doigts d'une main. Et selon un syndicat, il y a 49 postes vacants actuellement .... Ca donne une idée du manque ..

sebastien79
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les possibilités pour ne pas rejoindre son affectation ?

Message par gina16 le Dim 9 Mar 2014 - 20:50

49 postes, c'est abusé. alors qu'il ont fait rentrer3 personnes.

gina16
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les possibilités pour ne pas rejoindre son affectation ?

Message par jluc1910 le Dim 9 Mar 2014 - 20:55

@sebastien79 a écrit:C'est certain. Je ne sais pas combien il va y avoir d'entrants dans mon académie en techno cette année mais ça risque de se compter sur les doigts d'une main. Et selon un syndicat, il y a 49 postes vacants actuellement .... Ca donne une idée du manque ..

Oui, c'est la même situation dans toutes les académies... un syndicaliste m'avait dit il y a quelques années (je demandais Bordeaux à l'époque) que c'était pour garder un maximum de titulaires sur Créteil et Versailles. Pourquoi la pénurie doit-elle être plus acceptable en province qu'en banlieue parisienne ? Mystère...

jluc1910
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les possibilités pour ne pas rejoindre son affectation ?

Message par Cath le Dim 9 Mar 2014 - 21:22

L'idée est de "gérer la pénurie", je crois, c'est à dire de la répartir...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les possibilités pour ne pas rejoindre son affectation ?

Message par jluc1910 le Dim 9 Mar 2014 - 21:46

@Cath a écrit:L'idée est de "gérer la pénurie", je crois, c'est à dire de la répartir...

Ils faisaient ça en URSS aussi...  Twisted Evil 

jluc1910
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les possibilités pour ne pas rejoindre son affectation ?

Message par InviteeF le Dim 9 Mar 2014 - 21:49

@Cath a écrit:L'idée est de "gérer la pénurie", je crois, c'est à dire de la répartir...
Mais pas nécessairement équitablement... et en prenant en compte les précaires qui acceptent n'importe quel poste....

Cette année, mon poste de l'an dernier est vacant. C'était mon voeu 1 : ZR A et rattachement dans ce collège, le chef m'avait appuyée en écrivant au rectorat... Ben y a une collègue contractuelle dessus depuis le 1er septembre et moi on m'a donné la 2e ZR que je demandais, et comme toutes les nouvelles TZR de l'académie, pas d'AFA, mais des remplas courts car "les contractuels refusent les remplas courts dans les endroits difficiles et il faut bien les pourvoir, ces postes - là... Les TZR ne pouvant refuser..."

Cette année, dans une autre académie, mon poste d'il y a deux ans est vacant. Occupé par une contractuelle. Comme quand je l'étais moi-même. Je n'ai pas demandé ma mut' inter car j'y aurais cassé mes dents: il m'aurait fallu 5 fois mes points Laughing 

Cette année, mon poste d'il y a trois ans, dans la même acad que le poste précédent, est vacant lui aussi. Normal, c'est le département français qui manque le plus de profs. Mais avec cette idiotie de mouvement en deux temps, il est rattaché à une académie si chère en points... qu'inaccessible. Et à l'intra, tout le monde est placé en zone urbaine. 

Ce système est une honte qui profite au maximum et des précaires et des titulaires en les pressant comme des citrons.
Je comprends les collègues qui se sentent floués... je me sens flouée aussi (sans rendre aucun collègue, précaire ou pas, responsable).

_________________
I'm never going back.
The past is in the paaaaast...

InviteeF
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les possibilités pour ne pas rejoindre son affectation ?

Message par lalilala le Dim 9 Mar 2014 - 22:02

Normal, c'est le département français qui manque le plus de profs

C'est lequel?

Il y a 2/3 ans, quand j'ai été envoyée dans l'académie d'Orléans-Tours alors que je demandais celle de Limoges où se trouvait mon copain, j'ai appris qu'il y avait un poste vacant en Corrèze (bon c'était en LP ou en SEP je crois) qui avait été refilé à un contractuel que je connaissais. Et moi là haut j'étais parfois payée à rien faire (je me suis retrouvée 6 semaines en tout sans remplacement cette année-là) loin de mon copain. Je ne comprends pas comment ça marche franchement, il y a des trucs qui me dépassent.

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les possibilités pour ne pas rejoindre son affectation ?

Message par Audrey le Dim 9 Mar 2014 - 22:06

Le poste a pu devenir vacant après le mouvement pour une raison que tu ignores... La personne affectée dessus a peut-être dû suivre d'urgence son conjoint, a peut-être eu un gros souci de santé, a démissionné, que sais-je...

Après tout, si Sébastien démissionne, le poste qu'il obtient va devenir vacant exactement de la même façon alors qu'en théorie, il ne l'est plus.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les possibilités pour ne pas rejoindre son affectation ?

Message par dandelion le Dim 9 Mar 2014 - 22:09

@jluc1910 a écrit:
@sebastien79 a écrit:C'est certain. Je ne sais pas combien il va y avoir d'entrants dans mon académie en techno cette année mais ça risque de se compter sur les doigts d'une main. Et selon un syndicat, il y a 49 postes vacants actuellement .... Ca donne une idée du manque ..

Oui, c'est la même situation dans toutes les académies... un syndicaliste m'avait dit il y a quelques années (je demandais Bordeaux à l'époque) que c'était pour garder un maximum de titulaires sur Créteil et Versailles. Pourquoi la pénurie doit-elle être plus acceptable en province qu'en banlieue parisienne ? Mystère...
Les titulaires peuvent difficilement se barrer, ou poser des conditions. Les contractuels peuvent voter avec leurs pieds. La sécurité de l'emploi, il ne faut pas l'oublier, permet aussi aux RH de ne pas trop se fouler niveau gestion du personnel. Parce qu'il ne faut pas croire, le personnel qualifié et qui tient à peu près la route, il faut aussi pouvoir le garder, et si possible en état de marche.

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les possibilités pour ne pas rejoindre son affectation ?

Message par jluc1910 le Dim 9 Mar 2014 - 22:22

@dandelion a écrit:Les titulaires peuvent difficilement se barrer, ou poser des conditions. Les contractuels peuvent voter avec leurs pieds. La sécurité de l'emploi, il ne faut pas l'oublier, permet aussi aux RH de ne pas trop se fouler niveau gestion du personnel. Parce qu'il ne faut pas croire, le personnel qualifié et qui tient à peu près la route, il faut aussi pouvoir le garder, et si possible en état de marche.

oui c'est l'inconvénient d'un gros avantage on va dire (car je ne me gêne aucunement pour envoyer bouler mon CdE quand il me demande une tâche qui sort de mes obligations de service et que je n'ai pas envie de faire)

jluc1910
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les possibilités pour ne pas rejoindre son affectation ?

Message par isabelle1973 le Lun 10 Mar 2014 - 9:30

@agc a écrit:
@isabelle1973 a écrit:Bonjour,

Nouvelle sur ce forum, je lis ce post avec beaucoup d'attention. Je vais passer le caplp stms au mois d'avril et je doute de plus en plus.... En effet, j'habite l'Essonne, mon conjoint travaille dans le privé avec aucune possibilité de mutation. Nous avons 3 enfants. Impossible pour moi de quitter la Rp, et l'académie de Versailles serait  l'idéale. Mais c'est un gros risque, je m'en rends de plus en plus compte en vous lisant. Merci pour vos conseils. Ce forum est super, merci à tous pour vos témoignages

l'académie de Versailles est plutôt facile à obtenir en plp stms.....

merci pour ta réponse. Cela me rassure un peu. Question bête, mais cela arrive que des personnes qui habitent en Rp soient mutées par exemple dans le nord de la France ? Je croise les doigts pour vous. Bonne journée

isabelle1973
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum