Réforme: comment vous sentez-vous ?

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sondage réforme: comment vous sentez-vous?

4% 4% 
[ 16 ]
2% 2% 
[ 6 ]
3% 3% 
[ 12 ]
14% 14% 
[ 51 ]
2% 2% 
[ 7 ]
5% 5% 
[ 17 ]
9% 9% 
[ 34 ]
11% 11% 
[ 41 ]
8% 8% 
[ 31 ]
42% 42% 
[ 162 ]
 
Total des votes : 377

Re: Réforme: comment vous sentez-vous ?

Message par miss sophie le Mer 15 Avr 2015 - 19:04

Enervée et abattue, mais moins démotivée depuis que j'ai discuté avec mon collègue qui m'a dit en substance que les gens sérieux comme lui et moi investiraient la grande liberté qui nous est laissée dans ces nouveaux programmes pour en faire quelque chose de bien sans qu'on puisse le leur reprocher : de la littérature, de la langue, etc. Si la réforme passe, on pourra encore se battre dans nos classes.

miss sophie
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme: comment vous sentez-vous ?

Message par Trinity le Mer 15 Avr 2015 - 19:28

@miss sophie a écrit:Enervée et abattue, mais moins démotivée depuis que j'ai discuté avec mon collègue qui m'a dit en substance que les gens sérieux comme lui et moi investiraient la grande liberté qui nous est laissée dans ces nouveaux programmes pour en faire quelque chose de bien sans qu'on puisse le leur reprocher : de la littérature, de la langue, etc. Si la réforme passe, on pourra encore se battre dans nos classes.

Certes. Mais pourquoi faut-il se battre pour faire correctement son boulot ? humhum

_________________
"Deux choses sont infinies : l'Univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue." Albert Einstein


Trinity
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme: comment vous sentez-vous ?

Message par Ilse le Mer 15 Avr 2015 - 19:33

@jluc1910 a écrit:Ah oui, j'ai oublié : je suis aussi consterné par l'indifférence de la plupart de nos collègues qui n'ont même pas pris la peine de lire les projets de programmes et grilles horaires (et qui seront les premiers à braire lors de la préparation de la rentrée 2016)...
Moi aussi...

Ilse
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme: comment vous sentez-vous ?

Message par Carnyx le Mer 15 Avr 2015 - 19:37

Gauche ou droite au pouvoir, on voit bien le pouvoir de nuisance de la nomenklatura pédagogiste : il n'y a rien à espérer, notre métier ne va cesser de se dégrader.

_________________
Of all tyrannies, a tyranny sincerely exercised for the good of its victims may be the most oppressive. It would be better to live under robber barons than under omnipotent moral busybodies. The robber baron’s cruelty may sometimes sleep, his cupidity may at some point be satiated; but those who torment us for our own good will torment us without end for they do so with the approval of their own conscience.

Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme: comment vous sentez-vous ?

Message par jluc1910 le Mer 15 Avr 2015 - 19:42

@Trinity a écrit:
@miss sophie a écrit:Enervée et abattue, mais moins démotivée depuis que j'ai discuté avec mon collègue qui m'a dit en substance que les gens sérieux comme lui et moi investiraient la grande liberté qui nous est laissée dans ces nouveaux programmes pour en faire quelque chose de bien sans qu'on puisse le leur reprocher : de la littérature, de la langue, etc. Si la réforme passe, on pourra encore se battre dans nos classes.

Certes. Mais pourquoi faut-il se battre pour faire correctement son boulot ? humhum

Question que doivent se poser aussi les médecins, infirmier(e)s hospitaliers, magistrats, policiers... Mais on le fait souvent parce qu'on aime nos métiers, parce qu'on a le sens du service public, parce qu'on est trop bons et "trop cons" ?

jluc1910
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme: comment vous sentez-vous ?

Message par henriette le Mer 15 Avr 2015 - 19:42

Je me sens vidée, démotivée. Je n'ai plus le courage de me battre, là.
Je dors très mal, je me réveille trois à quatre fois par nuit (et mes nuits ne sont pas très longues, donc là, ça devient de la dentelle).
Si je pouvais, je me tirerais de cette maison de fous qui m'envoie en pleine figure que je ne vaut même plus une ligne sur une grille horaire, une page dans les programmes.
Et l'idée de devoir rentrer à nouveau dans la clandestinité pour faire correctement les choses me fatigue rien que d'y penser.

Mais quand je pense à l'avenir de mes enfants, de nos enfants, des enfants, là, c'est la rage qui me prend. C'est tellement dégueulasse.
Ces gens drapés dans leurs certitudes économiques ou aveuglés par leur dogmatisme seront comptables devant l'histoire d'une catastrophe sans précédent.
Il faudra des dizaines d'années pour remonter la pente. C'est tout un savoir-faire qui est déjà en train de se perdre avec le départ à la retraite de PE qui savaient encore apprendre bien aux enfants à lire, à faire le geste graphique, etc.
Cela va continuer avec les langues anciennes, que mon fils ne pourra sûrement plus étudier quand il entrera en 5e, dans 4 ans.
Rien que d'y penser, j'ai envie de mordre. Et de pleurer.

_________________

-------------------
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme: comment vous sentez-vous ?

Message par Madame_Prof le Mer 15 Avr 2015 - 19:43

Oh, henriette fleurs2

J'ai très mal dormi lundi soir après avoir lu les nouveaux programmes. J'ai ruminé.

Là ça va à peu près car je décide de m'en foutre momentanément et je suis concentrée sur des préoccupations personnelles. Mais bon, dès que j'y pense...

_________________
2016-2017 T4 TZR en AFA avec des 6e, 5e, 2nde ! Militante plus que jamais Razz
2015-2016 - T3 TZR en AFA avec des 5e, 4e (dont une SEGPA), 3e... et toujours militante !
2014-2015 - T2 TZR en AFA avec des 5e, 4e, 3e + prof principal... et militante ! 
2013-2014 - Néo-titulaire TZR en AFA avec des 5e, 4e, 3e + prof principal  
2012-2013 - Année de stage avec des 6e, 5e, 4e

Madame_Prof
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme: comment vous sentez-vous ?

Message par Fires of Pompeii le Mer 15 Avr 2015 - 19:45

Je suis en colère.

J'ai peur aussi, pour nos enfants, vos enfants (moi je n'en ai pas, du moins pas encore), peur pour ce que cette réforme nous dit de ce monde, peur de ce que l'école devient. Quand je pense aux langues anciennes sauvagement assassinées, à la littérature patrimoniale en danger, à ces futurs élèves qui seront incapables de comprendre le monde qui les entoure...

Ca me rend triste. Je mesure aussi la chance que j'ai eue : fille d'ouvriers, l'école, le latin, le grec, le français, m'ont donné ma chance, passionnée, et à mon tour je veux que des élèves vivent ça.

Mais finalement, le gouvernement détruit ce qui restait de "l'ascenseur social", de l'envie qu'on peut avoir de se battre pour faire ce qu'on aime, en faisant de toute une génération des incultes. Un nivellement par le bas : si plus personne n'est cultivé, après tout, on ne remarque même plus le manque de culture et d'intelligence (je veux dire, compréhension) du monde.

Je suis stagiaire cette année, et je vois déjà le bateau couler. J'ai passé l'année à résister aux préceptes hideux des ESPE, pour essayer d'inculquer rigueur et méthodes à mes élèves, mais aussi pour essayer de leur ouvrir les yeux sur le monde; je leur enseigne la grammaire, la conjugaison, l'orthographe, pour comprendre la littérature et pour s'exprimer, pour savoir se faire écouter, parce que si l'on ne sait pas se faire écouter, on peut toujours parler mais ça ne sert à rien. je ne sais pas si j'ai réussi tout ça, je vois tous les défauts de mon enseignement, mais je compte bien essayer encore et toujours de l'améliorer.

Et là, j'ai l'impression que finalement, ça n'est pas ça que le gouvernement attend de nous, il veut qu'on fasse de l'animation, de la garderie, faire plaisir aux parents en félicitant leurs enfants chéris quand il font n'importe quoi. Eh bien je résisterai, je n'abandonne pas. Le jour où je ne résisterai plus, je démissionnerai.

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.

Fires of Pompeii
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme: comment vous sentez-vous ?

Message par Gryphe le Mer 15 Avr 2015 - 19:49

PB64 a écrit:Je mesure aussi la chance que j'ai eue : fille d'ouvriers, l'école, le latin, le grec, le français, m'ont donné ma chance, passionnée, et à mon tour je veux que des élèves vivent ça.

I love you

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme: comment vous sentez-vous ?

Message par User5899 le Mer 15 Avr 2015 - 19:49

Ca fait déjà un moment que je suis moins motivé, que je ressens de l'aquoibonisme aigu. Ces annonces (qui ne me touchent qu'indirectement, pourtant, vu que je suis en lycée) me démoralisent. Il devient difficile d'ignorer que je bosse dans un asile de fous, dirigé par une incapable qui écoute des associations d'abrutis. Concrètement, ça entraîne un "bof" général, des cours où je dois me forcer pour expliquer (tendance "oui, bon, de toutes façons, on s'en fout"), un arrêt complet des corrections (j'ai des paquets en attente et c'est rare pour moi, mais là, je ne les touche plus). Bref, moins motivé que moi, est-ce trouvable ? Les paris sont lancés.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme: comment vous sentez-vous ?

Message par JPhMM le Mer 15 Avr 2015 - 19:55

A voté.

Écœuré.
Furieux.
Nauséeux.

Que la honte les noie.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme: comment vous sentez-vous ?

Message par Fraser le Mer 15 Avr 2015 - 19:58

"Désabusée", mais ce n'est pas proposé...

Fraser
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme: comment vous sentez-vous ?

Message par Chocolat le Mer 15 Avr 2015 - 20:02

D'abord sonnée, puis désemparée, ensuite progressivement en colère, jusqu'à révoltée, pour redescendre depuis ce matin au stade de la colère froide qui me permet de rester indignée et déterminée à ne pas me laisser faire !

Les choses sont allées trop loin pour moi, cette fois-ci, avec cette réforme du collège et ces propositions de programmes fouillis, jargonneux et incohérents.

Je ne peux pas participer au sondage car je suis "indignée et déterminée" ou "en colère et déterminée".


Dernière édition par Chocolat le Mer 15 Avr 2015 - 20:07, édité 2 fois

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme: comment vous sentez-vous ?

Message par Fires of Pompeii le Mer 15 Avr 2015 - 20:03

@Gryphe a écrit:
PB64 a écrit:Je mesure aussi la chance que j'ai eue : fille d'ouvriers, l'école, le latin, le grec, le français, m'ont donné ma chance, passionnée, et à mon tour je veux que des élèves vivent ça.

I love you

Je crois que c'est ce qui me déprime le plus, ça me fait pleurer. Les chances qu'on enlève aux élèves. Celles qu'ils ne savaient pas toujours saisir, mais qu'on ne pourra bientôt plus leur proposer si ça continue.

Fires of Pompeii
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme: comment vous sentez-vous ?

Message par arcenciel le Mer 15 Avr 2015 - 20:05

La dernière proposition.
C'est criminel et honteux.

arcenciel
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme: comment vous sentez-vous ?

Message par Ronin le Mer 15 Avr 2015 - 20:14

Il n'y a toujours pas "a envie de foutre le feu".

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme: comment vous sentez-vous ?

Message par Ellida le Mer 15 Avr 2015 - 20:15

J'ai juste envie de pleurer...
Et de faire ensuite comme miss sophie dans ma classe... Mais combien le feront ?

Ellida
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme: comment vous sentez-vous ?

Message par jluc1910 le Mer 15 Avr 2015 - 20:30

PB64 a écrit:Je suis en colère.

J'ai peur aussi, pour nos enfants, vos enfants (moi je n'en ai pas, du moins pas encore), peur pour ce que cette réforme nous dit de ce monde, peur de ce que l'école devient. Quand je pense aux langues anciennes sauvagement assassinées, à la littérature patrimoniale en danger, à ces futurs élèves qui seront incapables de comprendre le monde qui les entoure...

Ca me rend triste. Je mesure aussi la chance que j'ai eue : fille d'ouvriers, l'école, le latin, le grec, le français, m'ont donné ma chance, passionnée, et à mon tour je veux que des élèves vivent ça.

Mais finalement, le gouvernement détruit ce qui restait de "l'ascenseur social", de l'envie qu'on peut avoir de se battre pour faire ce qu'on aime, en faisant de toute une génération des incultes. Un nivellement par le bas : si plus personne n'est cultivé, après tout, on ne remarque même plus le manque de culture et d'intelligence (je veux dire, compréhension) du monde.

Je suis stagiaire cette année, et je vois déjà le bateau couler. J'ai passé l'année à résister aux préceptes hideux des ESPE, pour essayer d'inculquer rigueur et méthodes à mes élèves, mais aussi pour essayer de leur ouvrir les yeux sur le monde; je leur enseigne la grammaire, la conjugaison, l'orthographe, pour comprendre la littérature et pour s'exprimer, pour savoir se faire écouter, parce que si l'on ne sait pas se faire écouter, on peut toujours parler mais ça ne sert à rien. je ne sais pas si j'ai réussi tout ça, je vois tous les défauts de mon enseignement, mais je compte bien essayer encore et toujours de l'améliorer.

Et là, j'ai l'impression que finalement, ça n'est pas ça que le gouvernement attend de nous, il veut qu'on fasse de l'animation, de la garderie, faire plaisir aux parents en félicitant leurs enfants chéris quand il font n'importe quoi. Eh bien je résisterai, je n'abandonne pas. Le jour où je ne résisterai plus, je démissionnerai.

Pour nos gouvernants, le plus important est que les gamins deviennent de bons consommateurs (et électeurs), le reste ils s'en foutent éperdument.

jluc1910
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme: comment vous sentez-vous ?

Message par CNFA le Mer 15 Avr 2015 - 20:42

@jluc1910 a écrit:
PB64 a écrit:Je suis en colère.

J'ai peur aussi, pour nos enfants, vos enfants (moi je n'en ai pas, du moins pas encore), peur pour ce que cette réforme nous dit de ce monde, peur de ce que l'école devient. Quand je pense aux langues anciennes sauvagement assassinées, à la littérature patrimoniale en danger, à ces futurs élèves qui seront incapables de comprendre le monde qui les entoure...

Ca me rend triste. Je mesure aussi la chance que j'ai eue : fille d'ouvriers, l'école, le latin, le grec, le français, m'ont donné ma chance, passionnée, et à mon tour je veux que des élèves vivent ça.

Mais finalement, le gouvernement détruit ce qui restait de "l'ascenseur social", de l'envie qu'on peut avoir de se battre pour faire ce qu'on aime, en faisant de toute une génération des incultes. Un nivellement par le bas : si plus personne n'est cultivé, après tout, on ne remarque même plus le manque de culture et d'intelligence (je veux dire, compréhension) du monde.

Je suis stagiaire cette année, et je vois déjà le bateau couler. J'ai passé l'année à résister aux préceptes hideux des ESPE, pour essayer d'inculquer rigueur et méthodes à mes élèves, mais aussi pour essayer de leur ouvrir les yeux sur le monde; je leur enseigne la grammaire, la conjugaison, l'orthographe, pour comprendre la littérature et pour s'exprimer, pour savoir se faire écouter, parce que si l'on ne sait pas se faire écouter, on peut toujours parler mais ça ne sert à rien. je ne sais pas si j'ai réussi tout ça, je vois tous les défauts de mon enseignement, mais je compte bien essayer encore et toujours de l'améliorer.

Et là, j'ai l'impression que finalement, ça n'est pas ça que le gouvernement attend de nous, il veut qu'on fasse de l'animation, de la garderie, faire plaisir aux parents en félicitant leurs enfants chéris quand il font n'importe quoi. Eh bien je résisterai, je n'abandonne pas. Le jour où je ne résisterai plus, je démissionnerai.

Pour nos gouvernants, le plus important est que les gamins deviennent de bons consommateurs (et électeurs), le reste ils s'en foutent éperdument.
La difficulté que ce gouvernement risque de rencontrer, c'est que ces gamins ne votent pas pour lui mais aillent se perdre (et nous perdre) au FN !

CNFA
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme: comment vous sentez-vous ?

Message par Adren le Mer 15 Avr 2015 - 20:46

Je me sens démotivée : comment donner l'envie d'apprendre à nos élèves et les faire progresser en supprimant des moyens ? Enervée car pas écoutée, une nouvelle réforme qui va à l'encontre de tout bon sens. Et abattue, comment continuer à exercer ce métier que j'aime dans des conditions que cette réforme vient encore dégrader ?

Adren
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme: comment vous sentez-vous ?

Message par Stered le Mer 15 Avr 2015 - 21:00

Insultée. Je me sens insultée. Donc énervée.

Pas démotivée par contre : comme le disait Véro ailleurs, je continuerai à faire cours comme je l'entends, comme il le faut pour que mes élèves aient accès à de vrais contenus, progressent et s'intéressent vraiment au français et au latin. D'ici le passage d'un quelconque IPR, on aura bien vécu une petite dizaine de réformes...

_________________
"Il nous faut arracher la joie aux jours qui filent." Maïakovski

Stered
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme: comment vous sentez-vous ?

Message par jluc1910 le Mer 15 Avr 2015 - 21:05

@CNFA a écrit:
@jluc1910 a écrit:
Pour nos gouvernants, le plus important est que les gamins deviennent de bons consommateurs (et électeurs), le reste ils s'en foutent éperdument.
La difficulté que ce gouvernement risque de rencontrer, c'est que ces gamins ne votent pas pour lui mais aillent se perdre (et nous perdre) au FN !

C'est bien le risque, mais nos gouvernants se croient tellement meilleurs que tout le monde qu'ils n'arrivent pas à concevoir être battus par le FN (auquel cas, ils rejetteront la faute sur les écolos ou le FdG qui n'ont pas voulu faire d'alliances)

jluc1910
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme: comment vous sentez-vous ?

Message par isabe le Mer 15 Avr 2015 - 21:10

Quand j'étais un fac d'allemand, une de mes profs m'a dit : "Attendez-vous à vous battre toute votre vie"
Je pensais me battre pour avoir des élèves, convaincre des parents... pas contre mes propres chefs pour pouvoir travailler.

Je me sens méprisée.

isabe
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Abattue.

Message par anneso de la 106 le Mer 15 Avr 2015 - 21:19

Cripure a écrit:Ca fait déjà un moment que je suis moins motivé, que je ressens de l'aquoibonisme aigu. Ces annonces (qui ne me touchent qu'indirectement, pourtant, vu que je suis en lycée) me démoralisent. Il devient difficile d'ignorer que je bosse dans un asile de fous, dirigé par une incapable qui écoute des associations d'abrutis. Concrètement, ça entraîne un "bof" général, des cours où je dois me forcer pour expliquer (tendance "oui, bon, de toutes façons, on s'en fout"), un arrêt complet des corrections (j'ai des paquets en attente et c'est rare pour moi, mais là, je ne les touche plus). Bref, moins motivé que moi, est-ce trouvable ? Les paris sont lancés.

Je suis complètement abattue et démotivée. J'ai aussi cessé toute correction depuis 10 jours et dès qu'on parle d'organisation post-réforme, j'ai les larmes aux yeux. Je ne comprends pas ces décisions, qui semblent effectivement émaner de fous furieux.
Demain, direction le médecin pour qu'il m'arrête avant la rupture complète. J'ai trop honte de ne pas rendre encore leur travail à mes 3èmes, je préfère rester au lit.
Je cherche aussi des projets de reconversion, et quand j'irai moins mal et que je pourrai avoir confiance dans les décisions que je prendrai, je quitte le navire. Dommage, j'adorais ce métier, et je crois que je le faisais plutôt bien. pale

anneso de la 106
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme: comment vous sentez-vous ?

Message par gauvain31 le Mer 15 Avr 2015 - 21:32

Pourquoi ne pas rajouté " combatif(ve)" ?

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme: comment vous sentez-vous ?

Message par Caspar Goodwood le Mer 15 Avr 2015 - 21:37

Déprimé à l'idée d'être peut-être obligé d'enseigner des EPI dont je n'ai que faire, en espérant qu'ils mourront de leur belle mort après quelques années, comme les IDD avant eux. Sujet de déprime et d'inquiétude parmi d'autres bien sûr...

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum