Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par Ronin le Dim 17 Mai 2015 - 13:08

Tant qu'il y aura UN élève en échec, ils estimeront que les exigences sont trop élevées.

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par jaybe le Dim 17 Mai 2015 - 13:29

@Anaxagore a écrit: Je suis d'accord avec ton intervention. Je pense quand même qu'au début du XXème, le contexte (programmes, livres, CEP (et la culture des exos autour du CEP...) pouvait porter les instituteurs vers le haut.

J'aurais tendance à croire que l'évolution de la place sociale de l'instituteur, et de la reconnaissance sociale du savoir, sont des facteurs encore plus importants que les programmes, mais il est difficile d'identifier précisément le rôle de chaque différence entre les deux époques.

_________________
Wir müssen wissen, wir werden wissen

jaybe
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par Anaxagore le Dim 17 Mai 2015 - 14:04

@jaybe a écrit:
@Anaxagore a écrit: Je suis d'accord avec ton intervention. Je pense quand même qu'au début du XXème, le contexte (programmes, livres, CEP (et la culture des exos autour du CEP...) pouvait porter les instituteurs vers le haut.

J'aurais tendance à croire que l'évolution de la place sociale de l'instituteur, et de la reconnaissance sociale du savoir, sont des facteurs encore plus importants que les programmes, mais il est difficile d'identifier précisément le rôle de chaque différence entre les deux époques.

On n'attire pas des candidats bien qualifiés avec des salaires trop bas, c'est certain.

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par celev le Dim 17 Mai 2015 - 14:12

Bien qualifiés ??

celev
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par Anaxagore le Dim 17 Mai 2015 - 14:13

@celev a écrit:Bien qualifiés ??

Tu sais le type de bon niveau dans toutes les matières, avec des diplômes dans sa musette, il regarde quand même les salaires et lorsqu'il a une opportunité ailleurs où il gagnera mieux, il se barre. Je le comprends.

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par celev le Dim 17 Mai 2015 - 14:16

Ça existe?

celev
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par Anaxagore le Dim 17 Mai 2015 - 14:20

Nous avons des exemples sur le forum ou hors forum.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par Anaxagore le Dim 17 Mai 2015 - 14:22

Il y a même des agrégés qui quittent le navire et vont requiner ailleurs. Finance, recherche opérationelle...

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par che35 le Dim 17 Mai 2015 - 14:24

@Thalia de G a écrit:
frederiquev a écrit:oulala ça craint je suis une vieille réac privilégiant la maitrise de la technique !
J'ose même dire à mes élèves que les maths c'est comme le sport , il faut s'entraîner régulièrement, en refaisant les exercices de bases jusqu'à ce qu'ils soient corrects, pas en les regardant pendant des heures .
Mais bon, c'est trop fatigant ....

@JPhMM a écrit:L'apprentissage par cœur est devenu tabou. Les élèves ne sont pas dupes.
Du coup, impossible de faire des multiplications, des divisions, de travailler sur les fractions, de factoriser, etc.
J'ai donc tout faux quand je dis aux élèves que comme en maths il faut apprendre des définitions et s'entraîner par des exercices ? pale

moi aussi je suis alors un vieux réac... Very Happy
L'autre jour à défaut d'eng... ceux de mes Terminales (oui oui je dis bien Terminales, S de surcroît) qui ne maîtrisent des choses simples en Maths, et dont j'ai besoin en Physique, parce qu'ils ne les travaillent pas assez, j'ai pris l'exemple de Renaud Lavillenie et de son record du monde saut à la perche.  Je leur ai dit : je suppose que tout le monde à vu le saut de Lavillenie... (silence). Les plus observateurs auront apprécié sa technique, départ de course d'élan, tenue de la perche et tout ça... (silence). Pensez-vous que parce que vous avez tout vu et tout compris vous seriez capables d'en faire autant ? (toujours le silence... avec peut-être un lueur de réflexion Smile). Je leur ai assené alors le coup de grâce en ajoutant : ben même Lavillenie, sans entraînement il n'y arrive pas... Si ça ne les a pas mis plus au travail, l'exemple a été frappant quand même. Je ne serai pas étonné qu'il en soit de même pour des collégiens, pour lesquels des sportifs comme Lavilennie sont toujours un peu des "héros".

che35
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par bobo the mok le Dim 17 Mai 2015 - 14:25

Les instits que j'ai côtoyés maîtrisaient, et j'en ai connus beaucoup, ma mère étant instit.


Dernière édition par bobo the mok le Dim 17 Mai 2015 - 14:32, édité 1 fois

bobo the mok
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par Anaxagore le Dim 17 Mai 2015 - 14:28

@bobo the mok a écrit:Les instits que j'ai côtoyés maîtrisaient, et j'en ai connu beaucoup, ma mère étant instit.

J'en connais beaucoup moi aussi. Mais à l'avenir?

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par Mamousse le Dim 17 Mai 2015 - 14:40

@Iphigénie a écrit:Je pense qu'il n'y a pas que les horaires même s'ils comptent évidemment; dans toutes les matières il y a aussi la concentration qui est en cause, et la mémorisation, et la capacité de travail tout simplement.
Ce n'est pas peut-être pas flatteur pour moi mais je vois en latin (que j'ai toujours en dernière heure il est vrai), de réels bons élèves, intelligents et motivés, qui s'endorment littéralement sur leur table, en étant désolés d'ailleurs de s'endormir ainsi: c'est à leur corps défendant: "le latin est rébarbatif" (remplacer latin par toutes les autres matières du vendredi en fin de journée) Trop d'heures avant peut-être, mais aussi une incapacité d'endurance dans la concentration: jamais nous ne nous serions endormis en classe il y a cinquante ans, même en dernière heure du samedi: donc pourquoi aujourd'hui? que font-ils que nous ne faisions pas? ou qu'exigeait-on de nous-mêmes que nous n'exigeons plus aujourd'hui? Je pense au récit que j'ai entendu par ici de vieilles gens qui marchaient six km à pied en rase campagne tous les matins et soirs pour aller à l'école: quel élève accepterait cela aujourd'hui? Je crois que c'est un peu le problème .
Il y a aussi le comportement face au savoir: à force de dénigrement, de confusion et de relativisme, d'une réussite ramenée strictement au terme de l'argent que l'on rapporte, etc on arrive à des populations d'élèves qui n'écoutent le prof que d'une oreille discrète avant de se rebrancher dès la sortie du cours sur son petit univers.
Les explications de la dérive scolaire ne peuvent être ramenées à une seule cause, c'est tout une évolution et un formatage social, médiatique qui est impliqué: et je dirai que plus on cherche à distraire les élèves, à les faire s'"activer", "parler", "participer" plus on éloigne encore la faculté de concentration sans laquelle on ne peut pas réellement investir une connaissance quelle qu'elle soit.
Je ne vois pas de solution pour ma part, à part un combat quotidien et au cas par cas.

@ycombe a écrit:Il y a plusieurs causes et parmi ces causes:

− inadaptation des programmes qui minimisent l'importance du calcul et introduisent la calculatrice très tôt. Si on ajoute à ça la culture très littéraire des PE (souvent peu habiles en calcul mental et posé eux mêmes), on a une grosse partie du problème.
− injonction des programmes (ce n'est pas nouveau, au moins depuis 1985) à travailler en résolution de problèmes. Ce qui se traduit par un enseignement par la résolution de problèmes au lieu d'un enseignement des méthodes pour résoudre des problèmes. Les enfants qui ont du mal à trouver  sont dégoûtés des mathématiques et renoncent aux efforts, se braquent et concluent qu'ils sont nuls en maths.
− disparition des redoublements et de toute exigence de niveau pour passer en classe supérieure. Les gamins petit à petit en font de moins en moins et ça passe, pourquoi se fouleraient-ils?

Ajoutez à ça la disparition des RASED et les diminutions d'horaire.

@JPhMM a écrit:Et la dénonciation permanente de toute pédagogie explicite, par le mythe de l'élève constructeur de son propre savoir (si tout un chacun pouvait reconstruire en quelques années deux millénaires de mathématiques laborieusement construites par les plus grands mathématiciens, cela se saurait).
Voilà.
D' accord avec votre réflexion.

_________________
"Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m'enrichis." (Antoine de Saint-Exupéry, Citadelle)

"C'est véritablement utile, puisque c'est joli." (Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince)

Mamousse
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par dandelion le Dim 17 Mai 2015 - 15:01

J'ajouterai que l'absence de maîtrise de la lecture et de la langue française a forcément un retentissement important sur les mathématiques: un problème de maths en primaire c'est quand même beaucoup un problème de français (chaque ne veut pas dire tous, etc).
Je suis très étonnée de voir qu'autant d'élèves maîtrisent le programme du CM2, qui n'a rien de si facile que ça. J'ai régulièrement eu des élèves qui peinaient sur les décimaux et les règles de trois. Quant aux fractions...
Notez que l'article se veut une défense de la réforme. Cependant, la mauvaise foi a ses limites: seuls les très bons se maintiennent, même les bons reculent. Nous avons donc un enseignement élitiste qui tire tout le monde vers le bas, sauf ceux qui résistent à la gravité, soit parce qu'ils sont aidés et suivis à la maison, soit parce qu'ils sont naturellement doués pour les mathématiques, ce qui fait contrepoids à l'enseignement prodigué.

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par Al9 le Dim 17 Mai 2015 - 15:07

@dandelion a écrit:J'ajouterai que l'absence de maîtrise de la lecture et de la langue française a forcément un retentissement important sur les mathématiques: un problème de maths en primaire c'est quand même beaucoup un problème de français (chaque ne veut pas dire tous, etc).

Le français est fondamental pour les maths et pas seulement pour les problèmes. Un mot, une tournure de phrase, même l'emplacement d'un mot peuvent changer du tout au tout le sens d'une propriété ou d'une démonstration.



Al9
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par JPhMM le Dim 17 Mai 2015 - 15:17

On peut même faire de la distributivité avec le français Very Happy

Alice et Bob mangent = Alice mange et Bob mange.
Alice et Bob mangent et boivent = Alice mange et boit et Bob mange et boit = Alice et Bob mangent et Alice et Bob boivent = Alice mange et Bob mange et Alice boit et Bob boit.

Laughing

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par dandelion le Dim 17 Mai 2015 - 15:29

J'ai enseigné le FLS et les maths en même temps à des enfants niveau CM2. J'étais contente d'aborder la géométrie, me disant que ça serait plus facile, sauf qu'ils n'en avaient jamais fait avant. Bilan: ça n'est pas si concret que ça la géométrie pale

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Une étude qui tombe à pic : "Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé"

Message par Spinoza1670 le Dim 17 Mai 2015 - 18:55

Article du Parisien (17.05.2015) :

Voilà une étude qui vient à point nommé. En 2014, l'évaluation nationale des collégiens par discipline (Cedre*) s'est penchée sur les maths, et les résultats que nous vous dévoilons en exclusivité sont « préoccupants », de l'aveu même de Catherine Moisan, directrice de la Deep (Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance du ministère de l'Education).

La mauvaise note est sans surprise. Elle confirme celle de l'étude internationale Pisa, réalisée en 2012 dans 65 pays de l'OCDE, qui établissait une baisse des performances des élèves de 15 ans en France, avec des écarts de plus en plus importants entre les meilleurs et les moins bons, et de piètres résultats pour les plus défavorisés.

C'est en tout cas un argument supplémentaire pour réformer un collège que Najat Vallaud-Belkacem veut plus égalitaire. La ministre de l'Education, engagée dans la défense de ce projet attaqué de toutes parts, ne manquera pas de se saisir de ces derniers chiffres.

http://www.leparisien.fr/societe/un-collegien-sur-cinq-est-nul-en-maths-17-05-2015-4777793.php


Commentaire de l'article du Parisien dans Le Monde (17.05.2015) :

Le niveau des collégiens en mathématiques a reculé depuis six ans, selon une étude du ministère de l’éducation rendue publique dimanche 17 mai par Le Parisien alors que le projet gouvernemental de réforme du collège est fortement contesté.

Selon cette étude portant sur un échantillon représentatif de quelque 8 000 collégiens de 3e, inscrits dans 323 collèges publics et privés sous contrat, en 2014, un élève sur cinq n’était capable de traiter que des exercices très simples, de niveau CM2 ou de début du collège. En outre, le pourcentage des élèves de très faible ou de faible niveau passe de 15 % à 19,5 % en six ans.

[...]

Selon Catherine Moisan, directrice de la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance du ministère de l’éducation, citée par Le Parisien, les résultats en maths sont « préoccupants ». « Ce qui baisse vraiment, note-t-elle, c’est la maîtrise technique (les calculs décimaux, le début du calcul littéral…), dont on peut difficilement se passer dans la vie quotidienne. » « L’écart social se creuse. Le collège sait bien faire réussir les bons élèves et les élèves favorisés », ajoute-t-elle. Mais les résultats baissent pour les autres.

Ces résultats confirment l’étude internationale PISA réalisée en 2012 dans 65 pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques. Leur publication paraît alors que la réforme du collège portée par la ministre de l’éducation, Najat Vallaud-Belkacem, est très contestée, ses détracteurs dénonçant notamment un nivellement par le bas.

http://www.lemonde.fr/education/article/2015/05/17/mathematiques-le-niveau-des-collegiens-francais-a-recule_4634823_1473685.html


Dernière édition par Spinoza1670 le Dim 17 Mai 2015 - 19:01, édité 1 fois

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par Osmie le Dim 17 Mai 2015 - 19:00

Une seule et unique solution pour pallier cet effondrement, celle de la réforme du collège : diminuer les heures de mathématiques.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par Anaxagore le Dim 17 Mai 2015 - 19:01

Saignare! Purgare!

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par Ventre-Saint-Gris le Dim 17 Mai 2015 - 19:23

J'ai discuté il y a peu avec un prof chargé de formation en mathématiques à l'école primaire. Cet homme très apprécié de son inspectrice a tenté de m'expliquer pourquoi il ne fallait plus demander aux enfants d'apprendre les tables de multiplication. Un genre de truc trop éloigné de leur univers. Il suffisait qu'ils aient acquis le "sens de la multiplication".

Avec ces évolutions et les EPI, faut pas trop se biler. Ça va aller mieux.

Ah ! ouais, au fait : l'étude montre aussi que face à l'augmentation du nombre des élèves très faibles, le pourcentage des élèves forts diminue lui aussi. Ce qui illustre bien la rengaine selon laquelle il faut se concentrer que les premiers, parce que les seconds s'en tireraient de toute façon toujours au mieux, quel que soit le système scolaire.

Ventre-Saint-Gris
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par Anaxagore le Dim 17 Mai 2015 - 19:37

Ancora purgare!

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par mimielaclasse le Dim 17 Mai 2015 - 20:40

Pour moi, cela part du primaire pour plusieurs raisons d'ailleurs.
1. Le caractère exceptionnel du redoublement en CP. De ce fait, pour un élève qui parvient tout
juste à lire à l'issue de son CP, toutes les aides disponibles (orthophonie, TAP...) ont été
centrées sur la lecture et souvent toute la numération est passée à la trappe. Ce retard alors ne
se rattrape jamais.
Et je propose alors de maintenir mes élèves qui s'effondrent en CM1...

2. Le programme de maths est très mal équilibré en primaire. De nombreuses notions sont
abordées très tôt (CE1) alors que la majorité de la classe n'a pas la maturité intellectuelle pour
l'appréhender correctement. Puis ses savoirs sont rabâchés tous les ans.

3. Le programme de CM1 est très lourd car on aborde tout : grands nombres, fractions, décimaux,
4 opérations, proportionnalité, mesure de longueur, capacité, aires, angles.... Mais
heureusement, en CM2 on rabâchera tout ce programme!

mimielaclasse
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par doctor who le Dim 17 Mai 2015 - 20:42

@mimielaclasse a écrit:Pour moi, cela part du primaire pour plusieurs raisons d'ailleurs.
1. Le caractère exceptionnel du redoublement en CP. De ce fait, pour un élève qui parvient tout  
   juste à lire à l'issue de son CP, toutes les aides disponibles (orthophonie, TAP...) ont été
   centrées sur la lecture et souvent toute la numération est passée à la trappe. Ce retard alors ne
   se rattrape jamais.
   Et je propose alors de maintenir mes élèves qui  s'effondrent en CM1...

2. Le programme de maths est très mal équilibré en primaire.  De nombreuses notions sont
   abordées très tôt (CE1) alors que la majorité de la classe n'a pas la maturité intellectuelle pour
   l'appréhender correctement. Puis ses savoirs sont rabâchés tous les ans.

3. Le programme de CM1 est très lourd car on  aborde tout : grands nombres, fractions, décimaux,
  4 opérations, proportionnalité, mesure de longueur, capacité, aires, angles....  Mais
  heureusement, en CM2 on rabâchera tout ce programme!

Marrant, j'aurais dit l'inverse. Des notions abordées trop tard. Et on continue en enlevant la multiplications des nombres décimaux du Cycle 2.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par Reine Margot le Dim 17 Mai 2015 - 20:48

Ne vous inquiétez pas, grâce aux heures disciplinaires donnés aux EPI, tout va s'arranger.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par mimielaclasse le Dim 17 Mai 2015 - 20:51

Du cycle 3 doctor Who, non?

mimielaclasse
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par auléric le Dim 17 Mai 2015 - 21:02

de mémoire, on enlève la multiplication posée du cycle 2 (de nombres entiers donc) : pour être juste , on la voyait au CE2 mais comme le CE2 rejoint le cycle 2 , de fait les enfants la verront un an plus tard qu'actuellement

auléric
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum