Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Fabienne
Niveau 10

Re: Premier cours, premier contact

par Fabienne le Mar 11 Aoû 2015 - 20:12
@thrasybule a écrit:Toujours hyper-mignons au début ! Lol!  
La moitié des secondes sont très à l aise dans mon bahut dès le premier cours : ce qui a le mérite d éloigner le spectre du cours magistral honni par notre collègue qui n a jamais mis les pieds dans une classe mais qui en sait déjà tout. C est merveilleux.

Bon, encore une collègue qui n'osera plus jamais poser de question ou exprimer un avis... Je suis désespérée.

Cela mis à part, je suis bien d'accord avec toi sur les élèves "à l'aise" dès le premier cours. J'éprouve un malin plaisir alors à les mettre mal à l'aise, et le silence vexé qui en résulte est déjà un silence. Surtout en 2nde, où la plupart du temps, les saillies des malins du 1er cours n'ont pour but que de se poser en "type cool" devant des élèves qu'ils ne connaissent pas.
Je me fais quelques ennemis, mais j'ai la paix.
avatar
roxanne
Devin

Re: Premier cours, premier contact

par roxanne le Mar 11 Aoû 2015 - 20:21
Il y a deux ans , dans une 3e qui s'est révélée d'anthologie, un élève (nouveau dans le collège comme la moitié de la classe) a déclaré à voix haute au premier texte distribué "Ca sent la merde." Le ton était donné ..
thrasybule
Oracle

Re: Premier cours, premier contact

par thrasybule le Mar 11 Aoû 2015 - 20:30
Je ne parle pas de quelques éléments isolés que tu peux circonscrire, éventuellement avec jouissance  comme pour toi( ce n est pas mon cas, je m en fous un peu)  mais de la majorité des élèves d une classe. Mais il est vrai que nous n enseignons pas, les uns et les autres, dans des établissements identiques.
Quant à notre collègue, je pense plus honnête de lui parler de principe de réalité plutôt que d ergoter sur la légitimité du cours magistral, qui n existe plus sauf dans sa forme dialoguée et interactive.

_________________
Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/
avatar
Mezzo voce
Niveau 9

Re: Premier cours, premier contact

par Mezzo voce le Mar 11 Aoû 2015 - 21:17
@Catalunya a écrit:
Zarathoustra-Educateur a écrit:Ce fil me donne des frissons.
D'impatience et de terreur à la fois.
Depuis que je prépare les concours, je n'arrête pas d'imaginer comment se passera mon premier cours, avec l'ambivalence de l'impatience et la crainte de ne pas être pris au sérieux par les élèves.
Une classe, c'est un peu comme un robinet d'émotions fortes données par les élèves. Si on trouve comment fermer l'arrivée d'émotions, c'est gagné Very Happy

+1
avatar
Fabienne
Niveau 10

Re: Premier cours, premier contact

par Fabienne le Mar 11 Aoû 2015 - 22:31
@thrasybule a écrit:Je ne parle pas de quelques éléments isolés que tu peux circonscrire, éventuellement avec jouissance  comme pour toi( ce n est pas mon cas, je m en fous un peu)  mais de la majorité des élèves d une classe. Mais il est vrai que nous n enseignons pas, les uns et les autres, dans des établissements identiques.
Quant à notre collègue, je pense plus honnête de lui parler de principe de réalité plutôt que d ergoter sur la légitimité du cours magistral, qui n existe plus sauf dans sa forme dialoguée et interactive.

Je suis en REP, je ne généralise pas.

Nous avons déjà discuté de nos divergences de point de vue toi et moi. Je dis juste qu'une collègue de plus s'est fait jeter au nom du "principe de réalité" que tu évoques. Je ne cherche plus à débattre là-dessus Thrasybule, je ne cherche pas le conflit (promis). Juste un peu d'empathie pour nos jeunes collègues, et de bienveillance face à leurs questions, même si elles peuvent sembler naïves par moments.
Mais encore une fois: je ne cherche pas à polémiquer avec toi. I love you
avatar
chloe2504
Niveau 5

Re: Premier cours, premier contact

par chloe2504 le Mer 12 Aoû 2015 - 3:01
Je n'ajouterai rien de vraiment neuf mais je te dirai que je suis d'accord avec Fabienne et Cripure. Il faut rester soi-même. En ce qui me concerne, cela donne ça: être ferme par rapport aux 2/3 qui vont chercher à se faire remarquer tout de suite. Et en effet, il faut apprendre leurs prénoms très vite et leur faire comprendre (regard bien dans les yeux, ton ferme et/ou humour, ironie...) que c'est toi le chef et que tu ne te laisseras pas em******* par eux. Après quelques blagues et de l'enthousiasme (mais sans oublier la fermeté), ils comprennent assez vite en général que s'ils veulent passer une bonne idée à travailler dans la bonne humeur, ils ne doivent pas parler quand je parle Smile.
Quand j'ai commencé, j'ai fait l'erreur de vouloir le silence absolu dans la classe tout le temps et franchement, cela n'a pas fonctionné (peut-être certain y arrivent-ils... moi non). Du coup, je leur laisse des moments dans l'heure (par exemple, quand on prend l'agenda ou qu'on change d'activité, que je distribue les feuilles, etc.) où ils peuvent bavarder (bon ce ne doit pas être le zoo non plus). En revanche, dès que je reprends le cours, ils doivent s'arrêter de bavarder. Et cela fonctionne plutôt bien pour moi. Je ne m’époumone pas. Soyons honnête: crier ne sert pas à grand chose si on le fait 10 fois par cours.
Il ne faut pas oublier non plus que les élèves veulent avant tout se sentir considérés et l'autorité bienveillante mêlée à l'humour est (pour moi) un concept qui fonctionne assez bien. Bon, dans l'ensemble, j'ai des mignons et quand on est dans un établissement depuis plusieurs années, c'est plus facile (du fait de la réputation et de la tripotée de frères, soeurs et autres cousins qu'on a déjà eus).
avatar
Audrey
Oracle

Re: Premier cours, premier contact

par Audrey le Mer 12 Aoû 2015 - 5:49
LBL.... je me demande vraiment si tu as jamais assisté à un vrai cours magistral de toute ta vie...si c'était le cas, tu saurais que personne, je dis bien personne ne fait de cours magistral en collège, ni même en lycée.
Quand j'ai dit que les dispositions en U étaient essentiellement utilisées par les matières où l'interaction était le but premier, je n'ai rien écrit d'autre que cela. Ce serait quand même bien de simplement lire ce que j'écris, sans extrapoler ou en zappant les subtilités. En lettres, l'interaction entre élèves n'est pas le but premier de l'enseignement, même s'il est un des outils de l'apprentissage de l'argumentation et qu'on tente d'aider les élèves à mieux s'exprimer. Tu reconnaîtras de bonne grâce, je pense, que c'est différent en cours de langue vivante, dont l'utilité est d'arriver à communiquer avec un interlocuteur d'une autre langue.

Bref, le cours magistral, le vrai, ça n'existe que dans le supérieur (et encore, vu l'évolution des élèves et donc des étudiants, je pense que de nombreux collègues du supérieur ne peuvent même plus faire de cours magistral et doivent presque aller jusqu'à torcher des étudiants pourtant majeurs).

Un cours magistral, c'est celui durant lequel seul le prof parle, où l'auditoire ne pipe mot, ne pose aucune question, même en cas d'incompréhension, où seul un savoir est délivré, avec charge à chaque élève/étudiant d'ingurgiter ensuite les connaissances et de se dépatouiller tout seul avec les bouquins, les cours pour tout comprendre et appliquer. Parfois, on peut aller voir le prof à la fin du cours, ou dans son bureau, pour lui poser des questions, mais dans un vrai cours magistral, non, on se tait et on recueille le savoir qui vient d'en haut.
J'ai vécu ça en médecine, c'était passionnant, et en fac de lettres aussi, et je n'en étais pas malheureuse.

Celui qui ferait ça dans le secondaire se verrait crucifié dès le premier cours par les élèves.

Rassure-toi, personne ne pratique le magistral en collège, ni en lycée, tu le verras bien assez tôt.
Perso, je laisse les tables en colonnes et rangées, je déambule dans les allées, je m'approche des élèves qui s'assoupissent, paressent ou font les cons pour les ramener dans le rang, il est plutôt difficiles pour eux d'être passifs.
Et pour tout te dire, ma trace écrite se résume à peu de choses, l'essentiel de mon cours se passe à l'oral, dans l'échange sur et à partir du texte, que nous expliquons et commentons ensemble, avec moi comme chien de berger et phare dans la nuit. Laughing

Je trouve ça bien triste d'arriver dans le métier avec un avis si arrêté sur les choses, des conceptions à ce point erronnées de ce que font tes futurs collègues , et cette façon de vouloir révolutionner les choses alors qu'on vient tout juste d'avoir son concours ne cesse de m'interroger, tant par son existence que par son développement galopant dans l'esprit des collègues stagiaires...

Encore une fois: wait and see. Tu es jeune, tu débutes... beaucoup de tes représentations risquent d'être chamboulées par l'expérience durable du terrain.

C'est une belle qualité que de se poser des questions, ça aide à progresser, et je m'en pose face à chaque classe, chaque année, encore faut-il ne pas se donner tout seul les réponses avant d'avoir réellement un peu vécu les choses sur le terrain...

En tout cas, on sera toujours là en septembre pour t'aider, et les mois d'après! ;-)

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!
avatar
roxanne
Devin

Re: Premier cours, premier contact

par roxanne le Mer 12 Aoû 2015 - 8:30
Mais Audrey, n'Est-ce pas aussi dans l'ordre des choses que lorsqu'on commence un métier, quel qu'il soit , d'arriver avec des certitudes, un peu d'arrogance, et penser qu'avec nous "ce sera différent". Et puis après, on se heurte à la réalité, on module, on nuance.
avatar
Audrey
Oracle

Re: Premier cours, premier contact

par Audrey le Mer 12 Aoû 2015 - 8:36
Je ne trouve pas, Roxanne... En tout cas, ça devient de plus en plus fréquent, cette forme d'arrogance, comme tu dis...

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!
avatar
Mezzo voce
Niveau 9

Re: Premier cours, premier contact

par Mezzo voce le Mer 12 Aoû 2015 - 8:40
@Audrey a écrit:Je ne trouve pas, Roxanne... En tout cas, ça devient de plus en plus fréquent, cette forme d'arrogance, comme tu dis...

Tiens, une amie qui enseigne depuis neuf ans m'a dit la même chose il y a trois jours. Comment cela se fait-il ?
Pierre-Henri
Habitué du forum

Re: Premier cours, premier contact

par Pierre-Henri le Mer 12 Aoû 2015 - 8:44
@Mezzo voce a écrit:
@Audrey a écrit:Je ne trouve pas, Roxanne... En tout cas, ça devient de plus en plus fréquent, cette forme d'arrogance, comme tu dis...

Tiens, une amie qui enseigne depuis neuf ans m'a dit la même chose il y a trois jours. Comment cela se fait-il ?

Les masters MEEF remplacent peu à peu les masters disciplinaires.
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Premier cours, premier contact

par Elyas le Mer 12 Aoû 2015 - 8:48
@Mezzo voce a écrit:
@Audrey a écrit:Je ne trouve pas, Roxanne... En tout cas, ça devient de plus en plus fréquent, cette forme d'arrogance, comme tu dis...

Tiens, une amie qui enseigne depuis neuf ans m'a dit la même chose il y a trois jours. Comment cela se fait-il ?

Cela a toujours existé. Ce n'est pas nouveau.
avatar
Audrey
Oracle

Re: Premier cours, premier contact

par Audrey le Mer 12 Aoû 2015 - 8:49
Non. Sérieusement, on se faisait la remarque entre tuteurs récemment...et certains avaient bien plus d'expérience que moi dans ce domaine.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!
avatar
roxanne
Devin

Re: Premier cours, premier contact

par roxanne le Mer 12 Aoû 2015 - 8:50
Mais pour moi, ce n'est forcément un défaut, si, toutefois, on peut se remettre en question après. Je pense qu'on est tous différents du prof que l'on était en débutant. De toute façon, si arrogance trop grande il y a , c'est in métier où on est vite remis les pieds sur terre.
avatar
ysabel
Devin

Re: Premier cours, premier contact

par ysabel le Mer 12 Aoû 2015 - 8:51
ah ça ! le principe de réalité ! Razz

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
roxanne
Devin

Re: Premier cours, premier contact

par roxanne le Mer 12 Aoû 2015 - 8:52
@Pierre-Henri a écrit:
@Mezzo voce a écrit:
@Audrey a écrit:Je ne trouve pas, Roxanne... En tout cas, ça devient de plus en plus fréquent, cette forme d'arrogance, comme tu dis...

Tiens, une amie qui enseigne depuis neuf ans m'a dit la même chose il y a trois jours. Comment cela se fait-il ?

Les masters MEEF remplacent peu à peu les masters disciplinaires.
Il y a de ça aussi. Et je pense aussi que certains formateurs doivent bien casser " du vieux prof" et leurs vieilles méthodes.
avatar
Ruthven
Monarque

Re: Premier cours, premier contact

par Ruthven le Mer 12 Aoû 2015 - 9:00
@roxanne a écrit:
@Pierre-Henri a écrit:
@Mezzo voce a écrit:
@Audrey a écrit:Je ne trouve pas, Roxanne... En tout cas, ça devient de plus en plus fréquent, cette forme d'arrogance, comme tu dis...

Tiens, une amie qui enseigne depuis neuf ans m'a dit la même chose il y a trois jours. Comment cela se fait-il ?

Les masters MEEF remplacent peu à peu les masters disciplinaires.
Il y a de ça aussi. Et je pense aussi que certains formateurs doivent bien casser " du vieux prof" et leurs vieilles méthodes.

Mais cela, ce n'est pas nouveau ; l'IUFM le faisait déjà il y a 20 ans ; je me souviens encore comment certains formateurs (en transversal) affichaient leur mépris pour des enseignants aguerris (en laissant entendre qu'ils ne savaient comment il fallait faire car ils n'avaient pas été formés aux dernières recherches en éducation). Ils demandaient explicitement de ne pas s'en inspirer. (Heureusement que la formation disciplinaire était bien plus sérieuse, justement faite par un prof aguerri !).
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Premier cours, premier contact

par Elyas le Mer 12 Aoû 2015 - 9:08
@Audrey a écrit:Non. Sérieusement, on se faisait la remarque entre tuteurs récemment...et certains avaient bien plus d'expérience que moi dans ce domaine.

Pas vu la différence personnellement, bien au contraire, en fait. J'ai toujours eu des stagiaires avec une pointe d'arrogance (nécessaire sinon tu te fais bouffer) mais sérieux et attentifs, très respectueux (de plus en plus au fil de l'année d'ailleurs).

En revanche, ce qu'on note effectivement, c'est la fragilité de nombreux jeunes collègues qui demandent à ce qu'on les laisse tranquilles tout en les maternant. J'ai vu défiler un nombre impressionnant de stagiaires 18h cette année qui venaient me parler en fin de formation pour être rassurés tout en mettant en avant des points pour se mettre en valeur. Beaucoup d'entre eux ont dû subir des conditions de travail hallucinantes. Plusieurs d'entre eux ont préféré démissionner ou se mettre en congé longue maladie. Après, certains jeunes collègues dits stagiaires sont des jeunes coqs, ça, c'est certain. Mais ça, ç'a toujours existé.

L'entrée dans le métier actuellement est d'une violence incroyable, il ne faut pas s'étonner de certains comportements de protection adoptés par nos jeunes collègues. D'ailleurs, le fait de dire "le stagiaire" est symptomatique de la violence de l'entrée dans le métier. Ils sont nos collègues et, franchement, quand on voit ce qui se déroule sous nos yeux, on ne peut que les plaindre ces jeunes collègues durant cette année.
avatar
Mezzo voce
Niveau 9

Re: Premier cours, premier contact

par Mezzo voce le Mer 12 Aoû 2015 - 9:12
@Elyas a écrit:
@Audrey a écrit:Non. Sérieusement, on se faisait la remarque entre tuteurs récemment...et certains avaient bien plus d'expérience que moi dans ce domaine.

Pas vu la différence personnellement, bien au contraire, en fait. J'ai toujours eu des stagiaires avec une pointe d'arrogance (nécessaire sinon tu te fais bouffer) mais sérieux et attentifs, très respectueux (de plus en plus au fil de l'année d'ailleurs).

En revanche, ce qu'on note effectivement, c'est la fragilité de nombreux jeunes collègues qui demandent à ce qu'on les laisse tranquilles tout en les maternant. J'ai vu défiler un nombre impressionnant de stagiaires 18h cette année qui venaient me parler en fin de formation pour être rassurés tout en mettant en avant des points pour se mettre en valeur. Beaucoup d'entre eux ont dû subir des conditions de travail hallucinantes. Plusieurs d'entre eux ont préféré démissionner ou se mettre en congé longue maladie. Après, certains jeunes collègues dits stagiaires sont des jeunes coqs, ça, c'est certain. Mais ça, ç'a toujours existé.

L'entrée dans le métier actuellement est d'une violence incroyable, il ne faut pas s'étonner de certains comportements de protection adoptés par nos jeunes collègues. D'ailleurs, le fait de dire "le stagiaire" est symptomatique de la violence de l'entrée dans le métier. Ils sont nos collègues et, franchement, quand on voit ce qui se déroule sous nos yeux, on ne peut que les plaindre ces jeunes collègues durant cette année.

Merci...
avatar
Jenny
Modérateur

Re: Premier cours, premier contact

par Jenny le Mer 12 Aoû 2015 - 9:15
@Elyas a écrit:L'entrée dans le métier actuellement est d'une violence incroyable, il ne faut pas s'étonner de certains comportements de protection adoptés par nos jeunes collègues. D'ailleurs, le fait de dire "le stagiaire" est symptomatique de la violence de l'entrée dans le métier. Ils sont nos collègues et, franchement, quand on voit ce qui se déroule sous nos yeux, on ne peut que les plaindre ces jeunes collègues durant cette année.

Merci Elyas !
Lors de ma première année, ma tutrice m'appelait, "ma stagiaire" y compris devant les élèves, sinon c'est pas drôle Rolling Eyes Idéal pour asseoir son autorité...
avatar
Jenny
Modérateur

Re: Premier cours, premier contact

par Jenny le Mer 12 Aoû 2015 - 9:20
Pour le premier cours, ça passe vite, n'essaie pas de faire quelque chose de trop original. Pour la disposition des tables, tu testeras plus tard si tu en as envie. Il faut déjà que tu aies ta salle, afin de ne pas perdre trop de temps ou de gêner les collègues.
Sois ferme avec eux, des secondes sont des troisièmes avec deux mois de plus. Je ne suis pas sûre qu'il y ait une grande différence.
Pierre-Henri
Habitué du forum

Re: Premier cours, premier contact

par Pierre-Henri le Mer 12 Aoû 2015 - 9:33
@Elyas a écrit:
L'entrée dans le métier actuellement est d'une violence incroyable, il ne faut pas s'étonner de certains comportements de protection adoptés par nos jeunes collègues. D'ailleurs, le fait de dire "le stagiaire" est symptomatique de la violence de l'entrée dans le métier. Ils sont nos collègues et, franchement, quand on voit ce qui se déroule sous nos yeux, on ne peut que les plaindre ces jeunes collègues durant cette année.

Les deux témoignages sont plus complémentaires qu'antithétiques. Des titulaires d'un master MEEF, qui ont reçu une formation théorique, en dépit de leurs exquises connaissances de la métacognition et du triangle didactique, tombent d'autant plus haut face à une classe.

Bouger les tables en début d'heure, à 30 élèves dans une petite salle, tous ensemble ? Pour peu que les élèves aient envie de tester la prof, ce sera un tremblement de terre. Elle sera toute étonnée de voir que, ô surprise, la table de Nathan sera à l'envers, la table de Pierre sera décalée, qu'Ethan a bruyamment fait tomber son sac (m'dam, m'dam, pas fait exprès, j'vous jure), que la trousse de Myriam sera magiquement sur la table de Louise, ce qui forcera à une partie de basket improvisée... Les oeuvres impérissables des experts en pédagogie ne mentionnent pas ce genre de détails trop bassement réels. Il faut les vivre d'abord.

Edit : pardon pour le mélange des fils. Je lis le forum dans le désordre.
avatar
Naoo
Fidèle du forum

Re: Premier cours, premier contact

par Naoo le Mer 12 Aoû 2015 - 9:45
@Fabienne a écrit:Je me souviendrai toute ma vie de leur avoir dit "prenez vos manuels", et d'avoir vu 29 élèves de 6ème prendre leur livre. Dans ma tête, je me disais en boucle "c'est dingue, ils le font!!!!"

En fait, l'instant de terreur pure dure 20 secondes. Après, c'est beaucoup plus naturel. Et on prend l'habitude qu'un groupe entier fasse ce qu'on lui dit. Smile

Ou ne le fasse pas Laughing

Attention pour le premier cours, toujours prévoir un plan de secours. J'avais pensé naïvement que comme mes élèves de seconde récupéraient leurs livres le jour où je les avais pour la première fois, je pourrais m'en servir. Sauf qu'ils avaient un trou juste avant, et qu'ils l'avaient tous laissé à la maison (normal, anglais dans l'emploi du temps de l'aprèm, on laisse le bouquin chez soi...). Et j'ai ramé, ramé (un groupe s'est prêté au jeu des présentations et des devinettes à partir des fiches de présentation, l'autre pas du tout)...

Quant aux tables en U, j'ai testé (en demi-groupe et vers la Toussaint), et ce fut un échec retentissant ; la mise en place est longue et laborieuse (ils sont empotés et bruyants), et les bénéfices absolument indiscernables. J'ai limite eu l'impression que de se voir les uns les autres les empêchait de communiquer oO
Je pense que ce n'est utile que dans la durée, si la salle est toujours ainsi, et qu'on met en place des habitudes.

Le reste de l'année, je faisais des groupes de 4 max pour les travaux en groupe, avec deux qui ne bougent pas et deux qui tournent leur chaise, c'était bien suffisant.
avatar
Vipère
Niveau 8

Re: Premier cours, premier contact

par Vipère le Mer 12 Aoû 2015 - 9:56
Merci pour ce fil très intéressant, si on enlève les remarques acerbes de certains du moins.
Je vais avoir deux classes de terminales ES à la rentrée, et je voulais savoir si ce niveau était "différent" des autres, notamment au vu de la perspective du bac... ou s'ils sont tout autant dissipés et à "cadrer" dès la première heure Very Happy
avatar
Ruthven
Monarque

Re: Premier cours, premier contact

par Ruthven le Mer 12 Aoû 2015 - 10:04
Ce sont les mêmes que les autres ! Tout dépend de la classe.

Pour les ES, le programme est un peu galère en philo (il y a beaucoup de notions et pas beaucoup d'heures).
Invité
Invité

Re: Premier cours, premier contact

par Invité le Mer 12 Aoû 2015 - 10:07
Je crois qu'arriver avec des certitudes, quand on débute, et sur un forum de profs, c'est aussi une manière de se protéger d'éventuelles critiques moqueuses ou de montrer qu'on a réfléchi à la question, et je trouve cela touchant. On a tous débuté, un jour, et on s'est tous dit qu'on allait innover.
D'autre part, Fabienne a raison, ce n'est pas facile de poser une question (naïve ou pas) ici. Il y aura toujours quelqu'un pour fournir une réponse ironique et brillante qu'un néoprof ne sera pas forcément capable de digérer (il a déjà sa future rentrée à digérer).

Sinon, pour tenter de répondre à la question, je reprendrai ce que j'ai déjà dit: premier cours = les mettre au travail le plus vite possible. Pas trop de grands discours ou de fiches (tous les profs en demandent). IL faut commencer le cours et que l'élève puisse répondre à sa mère le soir, lorsqu'elle lui demandera ce qu'il a fait: "En français ? Le prof est dingue ! On a travaillé ! Et sur  le premier texte pour le bac et en plus il nous a déjà donné un devoir pour la semaine prochaine! ". Je caricature, mais c'est l'idée.
Vous ne vous souvenez pas de ce premier jour d'école où l'on ne faisait rien, à part écouter d'une oreille distraite les discours des profs sur le Programme ou sur les Sanctions qu'ils appliqueraient  ? Moi si. Very Happy
Contenu sponsorisé

Re: Premier cours, premier contact

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum