Sur le blog de Mila Saint-Anne : la ligne de démarcation entre pro et anti-réforme ...

Page 2 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Sur le blog de Mila Saint-Anne : la ligne de démarcation entre pro et anti-réforme ...

Message par Olympias le Lun 28 Sep 2015, 19:20

@Lefteris a écrit:Jamais  entendu une expression aussi creuse que cet "enseigner autrement". Par rapport à qui ? A quoi ?
Qui sait comment  chacun enseigne, et s'il ne fait pas lui même "autrement" selon lzes classes, les années, les niveaux ?
Je vois que cette réforme va surtout entraîner du "tous pareil", avec  management transversal pour que tout le monde surveille tout le monde, imposition de "bonnes pratiques", méthodes imposées pour que tout le monde puisse faire la même chose en "barrettes".

topela J'en ai peur et ce sera désastreux

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le blog de Mila Saint-Anne : la ligne de démarcation entre pro et anti-réforme ...

Message par Elyas le Lun 28 Sep 2015, 19:25

@Olympias a écrit:
@Elyas a écrit:
@Reine Margot a écrit:Je crois que cette dame confond application de la loi et approbation personnelle. La plupart de ceux qui s'opposent à la réforme l'appliqueront en septembre 2016, en conservant leur liberté pédagogique dans les limites de la loi.

Personne n'empêche ceux qui veulent "enseigner autrement" de le faire, dans le respect des programmes. En revanche cette réforme est imposée par le haut, n'implique pas du tout la majorité des enseignants de terrain qui n'ont pas l'heur d'être forcément "innovants" mais obtiennent quand même des résultats.


As-tu simplement idée de la haine qu'enseigner autrement déclenche chez beaucoup de collègues ? Je le constate tous les jours. Dès qu'un enseignant a une pratique différente, il y a souvent un groupe de collègues qui vont le massacrer, le harceler et lui pourrir la vie. C'est assez ahurissant et très fréquent. Je bourlingue pas mal dans mon Académie et ce que je découvre/vois/entends me fait tout simplement frémir.
Ça, c'est inadmissible. Il existe la liberté pédagogique et chacun fait comme il l'entend.
Par contre, imposer des normes, non. Je pratique un peu  de tout en seconde et première. En terminale difficile de faire des choses originales en raison des contraintes du bac, de la lourdeur des programmes. Bcp de magistral, dialogué. Travail autonome pour les croquis et les études de cas.

On est d'accord mais c'est une vraie réalité ce harcèlement de collègues contre ceux qui travaillent différemment. Alors franchement, je vois certains de mes collègues pleurer à cause de la réforme, larmes de crocodiles. Ils seront les premiers à assassiner ceux qui ne voudront pas faire comme eux. Ailleurs, je vois des gens contester la réforme pour protéger leur liberté pédagogique alors qu'ils sont les premiers à massacrer ceux qui ne veulent pas faire comme eux. Bref, notre profession est gangrénée par certaines choses qui font qu'avoir un front uni est maintenant impossible.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le blog de Mila Saint-Anne : la ligne de démarcation entre pro et anti-réforme ...

Message par Marie Laetitia le Lun 28 Sep 2015, 19:26

@John a écrit:
Le premier paradoxe de cette histoire c’est que la plupart des opposants sont des fonctionnaires d’État, qui ont pour mission d’appliquer la loi. Mais que dans un déni sidérant de démocratie, il se refusent à appliquer les lois de la République.
L'application de la réforme du collège dans les termes actuels n'est pas dans la loi. Dire le contraire est une mystification.

@JaneB a écrit:Soyons de bons petits fonctionnaires zélés ...sans esprit critique! professeur

Et se dire que c'est une collègue d'HG qui enseigne aussi l'éducation civique (fait de) l'enseignement moral et civique me décourage un peu...

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le blog de Mila Saint-Anne : la ligne de démarcation entre pro et anti-réforme ...

Message par Marie Laetitia le Lun 28 Sep 2015, 19:27

@Elyas a écrit:
@Reine Margot a écrit:Je crois que cette dame confond application de la loi et approbation personnelle. La plupart de ceux qui s'opposent à la réforme l'appliqueront en septembre 2016, en conservant leur liberté pédagogique dans les limites de la loi.

Personne n'empêche ceux qui veulent "enseigner autrement" de le faire, dans le respect des programmes. En revanche cette réforme est imposée par le haut, n'implique pas du tout la majorité des enseignants de terrain qui n'ont pas l'heur d'être forcément "innovants" mais obtiennent quand même des résultats.


As-tu simplement idée de la haine qu'enseigner autrement déclenche chez beaucoup de collègues ? Je le constate tous les jours. Dès qu'un enseignant a une pratique différente, il y a souvent un groupe de collègues qui vont le massacrer, le harceler et lui pourrir la vie. C'est assez ahurissant et très fréquent. Je bourlingue pas mal dans mon Académie et ce que je découvre/vois/entends me fait tout simplement frémir.

Le problème est-il qu'ils font autrement ou leur façon de parler de leurs méthodes?

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le blog de Mila Saint-Anne : la ligne de démarcation entre pro et anti-réforme ...

Message par Carnyx le Lun 28 Sep 2015, 19:27

@Lefteris a écrit:Jamais  entendu une expression aussi creuse que cet "enseigner autrement". Par rapport à qui ? A quoi ?
Qui sait comment  chacun enseigne, et s'il ne fait pas lui même "autrement" selon lzes classes, les années, les niveaux ?
Je vois que cette réforme va surtout entraîner du "tous pareil", avec  management transversal pour que tout le monde surveille tout le monde, imposition de "bonnes pratiques", méthodes imposées pour que tout le monde puisse faire la même chose en "barrettes".
« Autrement » que quoi ? Very Happy
Ça rappelle le magnifique slogan de campagne de Jospin 2002, avec le succès qu'on sait : « Présider autrement » !
Intransitivité quand tu nous tiens !

_________________
Of all tyrannies, a tyranny sincerely exercised for the good of its victims may be the most oppressive. It would be better to live under robber barons than under omnipotent moral busybodies. The robber baron’s cruelty may sometimes sleep, his cupidity may at some point be satiated; but those who torment us for our own good will torment us without end for they do so with the approval of their own conscience.

Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le blog de Mila Saint-Anne : la ligne de démarcation entre pro et anti-réforme ...

Message par Marie Laetitia le Lun 28 Sep 2015, 19:28

@trompettemarine a écrit:80 % vs 20 % des syndicats d'enseignants.
Voilà la ligne de démarcation.
Après, les 20 % qui viennent parler de démocratie parce que les 80 % ne sont pas d'accord avec eux...
Sleep
Tu n'es pas geôôôntille... Evil or Very Mad

@Thalia de G a écrit:Les opposants ne seraient-ils qu'une bande de feignasses ?
MSA a écrit: J’ai préféré m’occuper de mes élèves, travailler, réfléchir en essayant de me tenir à l’écart de la fureur ambiante.

Oses-tu en douter?

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le blog de Mila Saint-Anne : la ligne de démarcation entre pro et anti-réforme ...

Message par Elyas le Lun 28 Sep 2015, 19:31

@Marie Laetitia a écrit:
@Elyas a écrit:
@Reine Margot a écrit:Je crois que cette dame confond application de la loi et approbation personnelle. La plupart de ceux qui s'opposent à la réforme l'appliqueront en septembre 2016, en conservant leur liberté pédagogique dans les limites de la loi.

Personne n'empêche ceux qui veulent "enseigner autrement" de le faire, dans le respect des programmes. En revanche cette réforme est imposée par le haut, n'implique pas du tout la majorité des enseignants de terrain qui n'ont pas l'heur d'être forcément "innovants" mais obtiennent quand même des résultats.


As-tu simplement idée de la haine qu'enseigner autrement déclenche chez beaucoup de collègues ? Je le constate tous les jours. Dès qu'un enseignant a une pratique différente, il y a souvent un groupe de collègues qui vont le massacrer, le harceler et lui pourrir la vie. C'est assez ahurissant et très fréquent. Je bourlingue pas mal dans mon Académie et ce que je découvre/vois/entends me fait tout simplement frémir.

Le problème est-il qu'ils font autrement ou leur façon de parler de leurs méthodes?

Franchement, Marie-Laetitia, ce que tu sous-entends est tout simplement odieux car ce n'est absolument pas ce que tu crois. C'est vraiment parce qu'ils enseignent différemment et non parce qu'ils causent. D'ailleurs, la plupart des cas que je cite sont des gens très discrets mais comme ils enseignent différemment, ils ne veulent pas nécessairement faire de la mutualisation de cours, des progressions communes et autres et là, le massacre peut commencer. J'ai des histoires atterrantes en pagaille. Alors merci d'éviter cette rengaine du collègue qui se vante alors que souvent ce sont des jalousies et des haines nées juste de la différence ou du refus de se soumettre à des diktats de vieux coordonnateurs.

EDIT : ma colère est due au fait que tes mots sont souvent l'excuse banale des harceleurs, un mensonge souvent fabriqué pour discréditer encore plus le ou la collègue victime de leur harcèlement.


Dernière édition par Elyas le Lun 28 Sep 2015, 19:36, édité 1 fois

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le blog de Mila Saint-Anne : la ligne de démarcation entre pro et anti-réforme ...

Message par John le Lun 28 Sep 2015, 19:35

Si un groupe de profs enseigne de la façon A, il a tendance à ostraciser celui qui enseigne de la façon B. Avant ou après ce phénomène (au choix selon les situations), c'est aussi celui qui enseigne de la façon B qui a tendance à expliquer tout le mal qu'il pense de la façon A.
Vous pouvez mettre ce que vous voulez derrière A et B : c'est toujours comme cela que ça se passe.
On peut généralement intervertir A et B à chaque réforme de l'éducation, c'est-à-dire tous les 5 ans.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le blog de Mila Saint-Anne : la ligne de démarcation entre pro et anti-réforme ...

Message par Marie Laetitia le Lun 28 Sep 2015, 19:37

@Elyas a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:
@Elyas a écrit:
@Reine Margot a écrit:Je crois que cette dame confond application de la loi et approbation personnelle. La plupart de ceux qui s'opposent à la réforme l'appliqueront en septembre 2016, en conservant leur liberté pédagogique dans les limites de la loi.

Personne n'empêche ceux qui veulent "enseigner autrement" de le faire, dans le respect des programmes. En revanche cette réforme est imposée par le haut, n'implique pas du tout la majorité des enseignants de terrain qui n'ont pas l'heur d'être forcément "innovants" mais obtiennent quand même des résultats.


As-tu simplement idée de la haine qu'enseigner autrement déclenche chez beaucoup de collègues ? Je le constate tous les jours. Dès qu'un enseignant a une pratique différente, il y a souvent un groupe de collègues qui vont le massacrer, le harceler et lui pourrir la vie. C'est assez ahurissant et très fréquent. Je bourlingue pas mal dans mon Académie et ce que je découvre/vois/entends me fait tout simplement frémir.

Le problème est-il qu'ils font autrement ou leur façon de parler de leurs méthodes?

Franchement, Marie-Laetitia, ce que tu sous-entends est tout simplement odieux car ce n'est absolument pas ce que tu crois. C'est vraiment parce qu'ils enseignent différemment et non parce qu'ils causent. D'ailleurs, la plupart des cas que je cite sont des gens très discrets mais comme ils enseignent différemment, ils ne veulent pas nécessairement faire de la mutualisation de cours, des progressions communes et autres et là, le massacre peut commencer. J'ai des histoires atterrantes en pagaille. Alors merci d'éviter cette rengaine du collègue qui se vante alors que souvent ce sont des jalousies et des haines nées juste de la différence ou du refus de se soumettre à des diktats de vieux coordonnateurs.

Je ne sous-entends rien, je pose une question.

Il est parfaitement inutile de s'énerver.

Quand je vois certains collègues proclamer que cette année, c'est décidé, ils suivent une progression spiralaire (ce qui me semble pas loin de réinventer l'eau tiède) et qu'ils envoient bouler les autres parce que eux, ils ont décidé de faire comme ça donc le travail en équipe n'est pas possible, l'agacement (je ne parlerai pas de haine qui me semble pas justifiable) que cela suscite n'est pas imaginaire.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le blog de Mila Saint-Anne : la ligne de démarcation entre pro et anti-réforme ...

Message par doctor who le Lun 28 Sep 2015, 19:38

@Elyas a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:
@Elyas a écrit:
@Reine Margot a écrit:Je crois que cette dame confond application de la loi et approbation personnelle. La plupart de ceux qui s'opposent à la réforme l'appliqueront en septembre 2016, en conservant leur liberté pédagogique dans les limites de la loi.

Personne n'empêche ceux qui veulent "enseigner autrement" de le faire, dans le respect des programmes. En revanche cette réforme est imposée par le haut, n'implique pas du tout la majorité des enseignants de terrain qui n'ont pas l'heur d'être forcément "innovants" mais obtiennent quand même des résultats.


As-tu simplement idée de la haine qu'enseigner autrement déclenche chez beaucoup de collègues ? Je le constate tous les jours. Dès qu'un enseignant a une pratique différente, il y a souvent un groupe de collègues qui vont le massacrer, le harceler et lui pourrir la vie. C'est assez ahurissant et très fréquent. Je bourlingue pas mal dans mon Académie et ce que je découvre/vois/entends me fait tout simplement frémir.

Le problème est-il qu'ils font autrement ou leur façon de parler de leurs méthodes?

Franchement, Marie-Laetitia, ce que tu sous-entends est tout simplement odieux car ce n'est absolument pas ce que tu crois. C'est vraiment parce qu'ils enseignent différemment et non parce qu'ils causent. D'ailleurs, la plupart des cas que je cite sont des gens très discrets mais comme ils enseignent différemment, ils ne veulent pas nécessairement faire de la mutualisation de cours, des progressions communes et autres et là, le massacre peut commencer. J'ai des histoires atterrantes en pagaille. Alors merci d'éviter cette rengaine du collègue qui se vante alors que souvent ce sont des jalousies et des haines nées juste de la différence ou du refus de se soumettre à des diktats de vieux coordonnateurs.

EDIT : ma colère est due au fait que tes mots sont souvent l'excuse banale des harceleurs, un mensonge souvent fabriqué pour discréditer encore plus le ou la collègue victime de leur harcèlement.

Le truc, c'est que la même chose peut être vécue par ceux qui pratiquent des choses volontairement plus "traditionnelles".
Allez dire dans un conseil d'enseignement de français que vous ne faites pas de séquences, de devoirs de fin de séquence, de questionnaires écrits sur texte, et que vous avez une progression de grammaire cloisonnée.
J'ai plus ou moins fait, et je me suis vite fait discret. Pas de harcèlement, mais une regard de consternation assez effrayant.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le blog de Mila Saint-Anne : la ligne de démarcation entre pro et anti-réforme ...

Message par Elyas le Lun 28 Sep 2015, 19:40

@Marie Laetitia a écrit:
@Elyas a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:
@Elyas a écrit:


As-tu simplement idée de la haine qu'enseigner autrement déclenche chez beaucoup de collègues ? Je le constate tous les jours. Dès qu'un enseignant a une pratique différente, il y a souvent un groupe de collègues qui vont le massacrer, le harceler et lui pourrir la vie. C'est assez ahurissant et très fréquent. Je bourlingue pas mal dans mon Académie et ce que je découvre/vois/entends me fait tout simplement frémir.

Le problème est-il qu'ils font autrement ou leur façon de parler de leurs méthodes?

Franchement, Marie-Laetitia, ce que tu sous-entends est tout simplement odieux car ce n'est absolument pas ce que tu crois. C'est vraiment parce qu'ils enseignent différemment et non parce qu'ils causent. D'ailleurs, la plupart des cas que je cite sont des gens très discrets mais comme ils enseignent différemment, ils ne veulent pas nécessairement faire de la mutualisation de cours, des progressions communes et autres et là, le massacre peut commencer. J'ai des histoires atterrantes en pagaille. Alors merci d'éviter cette rengaine du collègue qui se vante alors que souvent ce sont des jalousies et des haines nées juste de la différence ou du refus de se soumettre à des diktats de vieux coordonnateurs.

Je ne sous-entends rien, je pose une question.

Il est parfaitement inutile de s'énerver.

Quand je vois certains collègues proclamer que cette année, c'est décidé, ils suivent une progression spiralaire (ce qui me semble pas loin de réinventer l'eau tiède) et qu'ils envoient bouler les autres parce que eux, ils ont décidé de faire comme ça donc le travail en équipe n'est pas possible, l'agacement (je ne parlerai pas de haine qui me semble pas justifiable) que cela suscite n'est pas imaginaire.

J'avais rajouté un EDIT me rendant compte que ma colère était inexplicable. La raison est simple : tes mots que sont souvent ceux utilisés comme excuse banale des harceleurs, un mensonge souvent fabriqué pour discréditer encore plus le ou la collègue victime de leur harcèlement.

Après, John a presque tout dit. Je rajouterai que quand un groupe A est depuis longtemps dans un établissement et voit arriver un petit nouveau, leur volonté est de voir si leur pouvoir va être contesté ou non. Si le petit nouveau enseigne différemment, c'est le début de la fin pour celui-ci.

@DoctorWho : Ah mais je suis parfaitement d'accord avec toi. C'est juste la haine de la différence.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le blog de Mila Saint-Anne : la ligne de démarcation entre pro et anti-réforme ...

Message par Marie Laetitia le Lun 28 Sep 2015, 19:40

@doctor who a écrit:
@Elyas a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:
@Elyas a écrit:


As-tu simplement idée de la haine qu'enseigner autrement déclenche chez beaucoup de collègues ? Je le constate tous les jours. Dès qu'un enseignant a une pratique différente, il y a souvent un groupe de collègues qui vont le massacrer, le harceler et lui pourrir la vie. C'est assez ahurissant et très fréquent. Je bourlingue pas mal dans mon Académie et ce que je découvre/vois/entends me fait tout simplement frémir.

Le problème est-il qu'ils font autrement ou leur façon de parler de leurs méthodes?

Franchement, Marie-Laetitia, ce que tu sous-entends est tout simplement odieux car ce n'est absolument pas ce que tu crois. C'est vraiment parce qu'ils enseignent différemment et non parce qu'ils causent. D'ailleurs, la plupart des cas que je cite sont des gens très discrets mais comme ils enseignent différemment, ils ne veulent pas nécessairement faire de la mutualisation de cours, des progressions communes et autres et là, le massacre peut commencer. J'ai des histoires atterrantes en pagaille. Alors merci d'éviter cette rengaine du collègue qui se vante alors que souvent ce sont des jalousies et des haines nées juste de la différence ou du refus de se soumettre à des diktats de vieux coordonnateurs.

EDIT : ma colère est due au fait que tes mots sont souvent l'excuse banale des harceleurs, un mensonge souvent fabriqué pour discréditer encore plus le ou la collègue victime de leur harcèlement.

Le truc, c'est que la même chose peut être vécue par ceux qui pratiquent des choses volontairement plus "traditionnelles".
Allez dire dans un conseil d'enseignement de français que vous ne faites pas de séquences, de devoirs de fin de séquence, de questionnaires écrits sur texte,  et que vous avez une progression de grammaire cloisonnée.
J'ai plus ou moins fait, et je me suis vite fait discret. Pas de harcèlement, mais une regard de consternation assez effrayant.
topela
Aussi.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le blog de Mila Saint-Anne : la ligne de démarcation entre pro et anti-réforme ...

Message par Olympias le Lun 28 Sep 2015, 19:48

@doctor who a écrit:
@Elyas a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:
@Elyas a écrit:


As-tu simplement idée de la haine qu'enseigner autrement déclenche chez beaucoup de collègues ? Je le constate tous les jours. Dès qu'un enseignant a une pratique différente, il y a souvent un groupe de collègues qui vont le massacrer, le harceler et lui pourrir la vie. C'est assez ahurissant et très fréquent. Je bourlingue pas mal dans mon Académie et ce que je découvre/vois/entends me fait tout simplement frémir.

Le problème est-il qu'ils font autrement ou leur façon de parler de leurs méthodes?

Franchement, Marie-Laetitia, ce que tu sous-entends est tout simplement odieux car ce n'est absolument pas ce que tu crois. C'est vraiment parce qu'ils enseignent différemment et non parce qu'ils causent. D'ailleurs, la plupart des cas que je cite sont des gens très discrets mais comme ils enseignent différemment, ils ne veulent pas nécessairement faire de la mutualisation de cours, des progressions communes et autres et là, le massacre peut commencer. J'ai des histoires atterrantes en pagaille. Alors merci d'éviter cette rengaine du collègue qui se vante alors que souvent ce sont des jalousies et des haines nées juste de la différence ou du refus de se soumettre à des diktats de vieux coordonnateurs.

EDIT : ma colère est due au fait que tes mots sont souvent l'excuse banale des harceleurs, un mensonge souvent fabriqué pour discréditer encore plus le ou la collègue victime de leur harcèlement.

Le truc, c'est que la même chose peut être vécue par ceux qui pratiquent des choses volontairement plus "traditionnelles".
Allez dire dans un conseil d'enseignement de français que vous ne faites pas de séquences, de devoirs de fin de séquence, de questionnaires écrits sur texte,  et que vous avez une progression de grammaire cloisonnée.
J'ai plus ou moins fait, et je me suis vite fait discret. Pas de harcèlement, mais une regard de consternation assez effrayant.
Voilà ! Et c'est pareil en HG. Ceux qui veulent imposer leurs progressions et leurs méthodes aux autres.
Au lycée on réfléchit sur les chapitres à traiter pour le bac blanc, on fait des sujets communs et on ajoute éventuellement un sujet de plus pour tenir compte de la situation d'untel. Et c'est bien suffisant ! Je suis coordo et c'est hors de question d'imposer quoi que ce soit. Chacun travaille avec ses classes comme il l'entend. On échange des cours, exercices...si on en a envie. Point barre.

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le blog de Mila Saint-Anne : la ligne de démarcation entre pro et anti-réforme ...

Message par DesolationRow le Lun 28 Sep 2015, 19:50

@Marie Laetitia a écrit:
@Elyas a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:
@Elyas a écrit:


As-tu simplement idée de la haine qu'enseigner autrement déclenche chez beaucoup de collègues ? Je le constate tous les jours. Dès qu'un enseignant a une pratique différente, il y a souvent un groupe de collègues qui vont le massacrer, le harceler et lui pourrir la vie. C'est assez ahurissant et très fréquent. Je bourlingue pas mal dans mon Académie et ce que je découvre/vois/entends me fait tout simplement frémir.

Le problème est-il qu'ils font autrement ou leur façon de parler de leurs méthodes?

Franchement, Marie-Laetitia, ce que tu sous-entends est tout simplement odieux car ce n'est absolument pas ce que tu crois. C'est vraiment parce qu'ils enseignent différemment et non parce qu'ils causent. D'ailleurs, la plupart des cas que je cite sont des gens très discrets mais comme ils enseignent différemment, ils ne veulent pas nécessairement faire de la mutualisation de cours, des progressions communes et autres et là, le massacre peut commencer. J'ai des histoires atterrantes en pagaille. Alors merci d'éviter cette rengaine du collègue qui se vante alors que souvent ce sont des jalousies et des haines nées juste de la différence ou du refus de se soumettre à des diktats de vieux coordonnateurs.

Je ne sous-entends rien, je pose une question.

Il est parfaitement inutile de s'énerver.

Quand je vois certains collègues proclamer que cette année, c'est décidé, ils suivent une progression spiralaire (ce qui me semble pas loin de réinventer l'eau tiède) et qu'ils envoient bouler les autres parce que eux, ils ont décidé de faire comme ça donc le travail en équipe n'est pas possible, l'agacement (je ne parlerai pas de haine qui me semble pas justifiable) que cela suscite n'est pas imaginaire.

Qu'est-ce donc qu'une progression spiralaire ?

DesolationRow
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le blog de Mila Saint-Anne : la ligne de démarcation entre pro et anti-réforme ...

Message par Fesseur Pro le Lun 28 Sep 2015, 19:55

@Elyas a écrit:Je rajouterai que quand un groupe A est depuis longtemps dans un établissement et voit arriver un petit nouveau, leur volonté est de voir si leur pouvoir va être contesté ou non. Si le petit nouveau enseigne différemment, c'est le début de la fin pour celui-ci.

Ce type de situation peut bien entendu exister.
Tu abuses un tantinet de généraliser.
Tous les collèges ne sont pas des jungles et il existe encore des endroits où chacun peut enseigner comme il l'entend tout en s'entendant bien avec ses collègues.

Il en existera de moins en moins avec la réforme qui va forcément apporter des tensions.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le blog de Mila Saint-Anne : la ligne de démarcation entre pro et anti-réforme ...

Message par Sphinx le Lun 28 Sep 2015, 19:57

Je n'ai rien constaté de tel dans mon collège. Beaucoup pratiquent un petit peu de ce "enseigner autrement": certains font des projets, d'autres sont à fond pour les cartes mentales et les différentes façons d'apprendre (par exemple, respectivement, une collègue de français et coordo, et un de maths, respectivement les deux plus "anciens" du collège, proches de la retraite et très "tradi" sur beaucoup d'autres points), d'autres encore font des îlots, etc, et sans doute plein de choses que je ne vois pas car je ne suis pas du tout dans les classes. J'ai deux collègues qui sont à fond dans tout ce qui est compétences, transdisciplinaire, projets, etc, la totale. Elles ne sont pas harcelées, ce sont deux collègues rigolotes que tout le monde apprécie, collègues comme élèves.

Seulement, depuis cette affaire de réforme, il y a une tension et une crispation énorme en sdp. Chacun faisait ce qu'il voulait, plus personne ne va pouvoir. Elles sont toutes les deux pro-réforme et personne ne comprend pourquoi.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

             

Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le blog de Mila Saint-Anne : la ligne de démarcation entre pro et anti-réforme ...

Message par Olympias le Lun 28 Sep 2015, 20:01

@Fesseur Pro a écrit:
@Elyas a écrit:Je rajouterai que quand un groupe A est depuis longtemps dans un établissement et voit arriver un petit nouveau, leur volonté est de voir si leur pouvoir va être contesté ou non. Si le petit nouveau enseigne différemment, c'est le début de la fin pour celui-ci.

Ce type de situation peut bien entendu exister.
Tu abuses un tantinet de généraliser.
Tous les collèges ne sont pas des jungles et il existe encore des endroits où chacun peut enseigner comme il l'entend tout en s'entendant bien avec ses collègues.

Il en existera de moins en moins avec la réforme qui va forcément apporter des tensions.
Si on commence à percevoir son métier en terme de pouvoir par rapport à ses collègues c'est pathétique. Le premier qui ose venir me dire que je dois travailler comme ceci ou comme cela...il se prend la bombarde. Jamais je n'aurais l'outrecuidance de dire à un collègue qu'il doit faire ceci ou cela. C'est très différent de ce qu'on appelle échanger ...

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le blog de Mila Saint-Anne : la ligne de démarcation entre pro et anti-réforme ...

Message par Tamerlan le Lun 28 Sep 2015, 20:04

@Olympias a écrit:
@Fesseur Pro a écrit:
@Elyas a écrit:Je rajouterai que quand un groupe A est depuis longtemps dans un établissement et voit arriver un petit nouveau, leur volonté est de voir si leur pouvoir va être contesté ou non. Si le petit nouveau enseigne différemment, c'est le début de la fin pour celui-ci.

Ce type de situation peut bien entendu exister.
Tu abuses un tantinet de généraliser.
Tous les collèges ne sont pas des jungles et il existe encore des endroits où chacun peut enseigner comme il l'entend tout en s'entendant bien avec ses collègues.

Il en existera de moins en moins avec la réforme qui va forcément apporter des tensions.
Si on commence à percevoir son métier en terme de pouvoir par rapport à ses collègues c'est pathétique. Le premier qui ose venir me dire que je dois travailler comme ceci ou comme cela...il se prend la bombarde. Jamais je n'aurais l'outrecuidance de dire à un collègue qu'il doit faire ceci ou cela. C'est très différent de ce qu'on appelle échanger ...

Mais j'ai toujours cru que l'APHG avait un rôle de hiérarchie intermédiaire ! Shocked


_________________
ll est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
(Proverbe possiblement est-asiatique)

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le blog de Mila Saint-Anne : la ligne de démarcation entre pro et anti-réforme ...

Message par Olympias le Lun 28 Sep 2015, 20:06

@Tamerlan a écrit:
@Olympias a écrit:
@Fesseur Pro a écrit:
@Elyas a écrit:Je rajouterai que quand un groupe A est depuis longtemps dans un établissement et voit arriver un petit nouveau, leur volonté est de voir si leur pouvoir va être contesté ou non. Si le petit nouveau enseigne différemment, c'est le début de la fin pour celui-ci.

Ce type de situation peut bien entendu exister.
Tu abuses un tantinet de généraliser.
Tous les collèges ne sont pas des jungles et il existe encore des endroits où chacun peut enseigner comme il l'entend tout en s'entendant bien avec ses collègues.

Il en existera de moins en moins avec la réforme qui va forcément apporter des tensions.
Si on commence à percevoir son métier en terme de pouvoir par rapport à ses collègues c'est pathétique. Le premier qui ose venir me dire que je dois travailler comme ceci ou comme cela...il se prend la bombarde. Jamais je n'aurais l'outrecuidance de dire à un collègue qu'il doit faire ceci ou cela. C'est très différent de ce qu'on appelle échanger ...

Mais j'ai toujours cru que l'APHG avait un rôle de hiérarchie intermédiaire !  Shocked

Où as-tu vu ça, toi ?? Laughing

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le blog de Mila Saint-Anne : la ligne de démarcation entre pro et anti-réforme ...

Message par Elyas le Lun 28 Sep 2015, 20:10

@Sphinx a écrit:Je n'ai rien constaté de tel dans mon collège. Beaucoup pratiquent un petit peu de ce "enseigner autrement": certains font des projets, d'autres sont à fond pour les cartes mentales et les différentes façons d'apprendre (par exemple, respectivement, une collègue de français et coordo, et un de maths, respectivement les deux plus "anciens" du collège, proches de la retraite et très "tradi" sur beaucoup d'autres points), d'autres encore font des îlots, etc, et sans doute plein de choses que je ne vois pas car je ne suis pas du tout dans les classes. J'ai deux collègues qui sont à fond dans tout ce qui est compétences, transdisciplinaire, projets, etc, la totale. Elles ne sont pas harcelées, ce sont deux collègues rigolotes que tout le monde apprécie, collègues comme élèves.

Seulement, depuis cette affaire de réforme, il y a une tension et une crispation énorme en sdp. Chacun faisait ce qu'il voulait, plus personne ne va pouvoir. Elles sont toutes les deux pro-réforme et personne ne comprend pourquoi.

Et alors, elles en ont le droit. Leur avez-vous demandé pourquoi ? Moi, dans mon bahut, j'ai une dizaine d'anti-réforme dont je me demande pourquoi ils sont anti-réforme vu qu'elle leur donne tout ce pour quoi ils votent en CA depuis des années. Pourquoi sont-ils alors anti-réforme ? C'est une énorme blague en réalité. Ils affûtent déjà tout ce qu'ils vont demander en conseil pédagogique dans le sens de la réforme. Mais ils sont des gens bien, ils sont officiellement anti-réforme.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le blog de Mila Saint-Anne : la ligne de démarcation entre pro et anti-réforme ...

Message par Tamerlan le Lun 28 Sep 2015, 20:13

@Olympias a écrit:
@Tamerlan a écrit:
@Olympias a écrit:
@Fesseur Pro a écrit:

Ce type de situation peut bien entendu exister.
Tu abuses un tantinet de généraliser.
Tous les collèges ne sont pas des jungles et il existe encore des endroits où chacun peut enseigner comme il l'entend tout en s'entendant bien avec ses collègues.

Il en existera de moins en moins avec la réforme qui va forcément apporter des tensions.
Si on commence à percevoir son métier en terme de pouvoir par rapport à ses collègues c'est pathétique. Le premier qui ose venir me dire que je dois travailler comme ceci ou comme cela...il se prend la bombarde. Jamais je n'aurais l'outrecuidance de dire à un collègue qu'il doit faire ceci ou cela. C'est très différent de ce qu'on appelle échanger ...

Mais j'ai toujours cru que l'APHG avait un rôle de hiérarchie intermédiaire !  Shocked

Où as-tu vu ça, toi ?? Laughing

C'était la taquinerie du soir ! Razz

_________________
ll est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
(Proverbe possiblement est-asiatique)

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le blog de Mila Saint-Anne : la ligne de démarcation entre pro et anti-réforme ...

Message par User5899 le Lun 28 Sep 2015, 20:18

@Elyas a écrit:
@Reine Margot a écrit:Je crois que cette dame confond application de la loi et approbation personnelle. La plupart de ceux qui s'opposent à la réforme l'appliqueront en septembre 2016, en conservant leur liberté pédagogique dans les limites de la loi.

Personne n'empêche ceux qui veulent "enseigner autrement" de le faire, dans le respect des programmes. En revanche cette réforme est imposée par le haut, n'implique pas du tout la majorité des enseignants de terrain qui n'ont pas l'heur d'être forcément "innovants" mais obtiennent quand même des résultats.


As-tu simplement idée de la haine qu'enseigner autrement déclenche chez beaucoup de collègues ? Je le constate tous les jours. Dès qu'un enseignant a une pratique différente, il y a souvent un groupe de collègues qui vont le massacrer.
Je ne suis pas d'accord. Chacun fait ce qu'il veut dans sa classe et n'a pas besoin de le claironner sur tous les clochers en se payant au passage la fiole des infidèles. Je suis incapable de dire ce que font mes collègues de lettres et nous nous en portons très bien. MSA est sans arrêt dans le clairon et la volonté de puissance, elle s'en prend plein la figure, elle n'a que ce qu'elle mérite. Et tous ceux qui se promènent dans les couloirs agitant leurs hochets n'ont que ce qu'ils méritent. Pour vivre heureux, vivons discrets.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le blog de Mila Saint-Anne : la ligne de démarcation entre pro et anti-réforme ...

Message par User5899 le Lun 28 Sep 2015, 20:19

@trompettemarine a écrit:Il s'agit là d'imposer cet "autrement" à tous ceux qui préfèrent enseigner autrement que cet "autrement."
Les collègues pro-réforme n'ont pas le monopole de la pédagogie.

Femme de peu de foi

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le blog de Mila Saint-Anne : la ligne de démarcation entre pro et anti-réforme ...

Message par Fesseur Pro le Lun 28 Sep 2015, 20:21

@Olympias a écrit:Le premier qui ose venir me dire que je dois travailler comme ceci ou comme cela...
Ce sera le rôle des collègues volontaires pour être formés pendant les vacances de répandre ensuite la bonne parole à l'ensemble des collègues.
Ca va être tendu...

_________________
Pourvu que ça dure... professeur

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le blog de Mila Saint-Anne : la ligne de démarcation entre pro et anti-réforme ...

Message par Elyas le Lun 28 Sep 2015, 20:24

Cripure a écrit:
@Elyas a écrit:
@Reine Margot a écrit:Je crois que cette dame confond application de la loi et approbation personnelle. La plupart de ceux qui s'opposent à la réforme l'appliqueront en septembre 2016, en conservant leur liberté pédagogique dans les limites de la loi.

Personne n'empêche ceux qui veulent "enseigner autrement" de le faire, dans le respect des programmes. En revanche cette réforme est imposée par le haut, n'implique pas du tout la majorité des enseignants de terrain qui n'ont pas l'heur d'être forcément "innovants" mais obtiennent quand même des résultats.


As-tu simplement idée de la haine qu'enseigner autrement déclenche chez beaucoup de collègues ? Je le constate tous les jours. Dès qu'un enseignant a une pratique différente, il y a souvent un groupe de collègues qui vont le massacrer.
Je ne suis pas d'accord. Chacun fait ce qu'il veut dans sa classe et n'a pas besoin de le claironner sur tous les clochers en se payant au passage la fiole des infidèles. Je suis incapable de dire ce que font mes collègues de lettres et nous nous en portons très bien. MSA est sans arrêt dans le clairon et la volonté de puissance, elle s'en prend plein la figure, elle n'a que ce qu'elle mérite. Et tous ceux qui se promènent dans les couloirs agitant leurs hochets n'ont que ce qu'ils méritent. Pour vivre heureux, vivons discrets.

Sincèrement, Cripure, j'ai déjà vu des collègues mettre leur oreille contre une porte pour savoir ce qui se passe dans une classe ou interroger des élèves pour savoir comment des collègues travaillent. Alors, franchement, cet argument selon lequel des collègues méritent d'être harcelés car ils claironneraient leur différence ne tient pas la route dans la majorité des cas. Il y a une vraie malignité chez une minorité des collègues. Souvent, le pire ennemi du professeur n'est pas la classe chahuteuse mais bien les collègues.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le blog de Mila Saint-Anne : la ligne de démarcation entre pro et anti-réforme ...

Message par Fesseur Pro le Lun 28 Sep 2015, 20:24

Cripure a écrit:MSA est sans arrêt dans le clairon
Alors que NVB est plutôt dans le pipeau.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum