"Mais pourquoi les anti-réforme du collège s'entêtent-ils autant ?" L'Obs

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: "Mais pourquoi les anti-réforme du collège s'entêtent-ils autant ?" L'Obs

Message par Tangleding le Sam 10 Oct 2015 - 22:26

J'ai ajouté l'Obs au titre du fil de boycott médiatique. C'est amplement mérité. Very Happy

Tangleding
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Mais pourquoi les anti-réforme du collège s'entêtent-ils autant ?" L'Obs

Message par Olympias le Sam 10 Oct 2015 - 22:28

Quel article méprisant

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Mais pourquoi les anti-réforme du collège s'entêtent-ils autant ?" L'Obs

Message par Anaxagore le Sam 10 Oct 2015 - 22:29

Un article insupportable, très chère Olympias.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Mais pourquoi les anti-réforme du collège s'entêtent-ils autant ?" L'Obs

Message par Presse-purée le Sam 10 Oct 2015 - 22:30

@Marcel Khrouchtchev a écrit:Pour L'Obs, la gauche c'est le PS, alors bon...

Cet article est amusant: aller demander aux dirigeants du SGEN et de l'UNSA ce qu'ils pensent de la manif du 10 octobre...

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Mais pourquoi les anti-réforme du collège s'entêtent-ils autant ?" L'Obs

Message par Presse-purée le Sam 10 Oct 2015 - 22:33

@Marcel Khrouchtchev a écrit:Il faut quand même aussi penser que parmi les militants du SGEN et de l'UNSA, il y a des gens qui sont réellement convaincus, qui militent, qui pensent et qui travaillent.
On peut s'opposer à leurs idées (et je le fais autant que je peux), mais les dénigrer en bloc, ça me semble aussi injuste que contre-productif.

Boaf, quand ils traitent les opposants à la réforme du collège de fascistes, ils sont retweetés par des députés, alors bon...

Et bon, voir des soit-disant gauchistes se féliciter des inégalités territoriales et de voir certains de leurs collègues perdre leurs heures et avoir des conditions de travail fortement dégradées, ça montre bien qu'ils sont des gauchistes de pacotille.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Mais pourquoi les anti-réforme du collège s'entêtent-ils autant ?" L'Obs

Message par Mazuzu le Sam 10 Oct 2015 - 22:36

@Presse-purée a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Pour L'Obs, la gauche c'est le PS, alors bon...

Cet article est amusant: aller demander aux dirigeants du SGEN et de l'UNSA ce qu'ils pensent de la manif du 10 octobre...

Il faudrait plutôt demander aux collègues ce qu'ils pensent de ces deux syndicats de régression sociale !

Mazuzu
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Mais pourquoi les anti-réforme du collège s'entêtent-ils autant ?" L'Obs

Message par Tangleding le Sam 10 Oct 2015 - 22:36

Ajouté en signature le fil de boycott...

_________________
Le projet de réforme du collège décodé :
www.reformeducollege.fr
-------
Nous non plus, nous n'oublions pas la réforme du collège, M. Hollande... (CLIC)
-------
"Never complain, just fight."

Tangleding
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Mais pourquoi les anti-réforme du collège s'entêtent-ils autant ?" L'Obs

Message par PauvreYorick le Sam 10 Oct 2015 - 22:37

@Marcel Khrouchtchev a écrit:Pour L'Obs, la gauche c'est le PS, alors bon...
... et réciproquement.

Et pour le PS, l'Obs, c'est la gauche... et réciproquement.

Il n'y a qu'une permutation rassurante : pour la gauche, l'Obs, c'est le PS (et réciproquement).

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Mais pourquoi les anti-réforme du collège s'entêtent-ils autant ?" L'Obs

Message par Anaxagore le Sam 10 Oct 2015 - 22:38

@Mazuzu a écrit:
@Presse-purée a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Pour L'Obs, la gauche c'est le PS, alors bon...

Cet article est amusant: aller demander aux dirigeants du SGEN et de l'UNSA ce qu'ils pensent de la manif du 10 octobre...

Il faudrait plutôt demander aux collègues ce qu'ils pensent de ces deux syndicats de régression sociale !

Mon avis ne peut pas être exprimé dans le cadre de la charte.

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Mais pourquoi les anti-réforme du collège s'entêtent-ils autant ?" L'Obs

Message par Mazuzu le Sam 10 Oct 2015 - 22:43

J'ai tout de même une pensée pour tous mes collègues d'allemand et de langues anciennes qui vont perdre leur poste, pour ceux d'autres matières qui devront faire des CDS à cause de ces ayatollahs !

Mazuzu
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Mais pourquoi les anti-réforme du collège s'entêtent-ils autant ?" L'Obs

Message par Asha Kraken le Sam 10 Oct 2015 - 22:49

On est nombreux à en avoir une je pense, du moins je l'espère, mais je ne peux qu'être saisie par notre impuissance. cafe

Asha Kraken
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Mais pourquoi les anti-réforme du collège s'entêtent-ils autant ?" L'Obs

Message par Presse-purée le Sam 10 Oct 2015 - 22:49

@gauvain31 a écrit:La question se serait plutôt de savoir : pourquoi les pro-réforme, eux, s'entêtent-ils ? Car ils sont dans la croyance?

Parce que ce sont des Croisés.

Ils estiment que leurs collègues du secondaire, notamment par leur attachement à leur discipline d'enseignement, sont un obstacle à l'école dite heureuse. Ils veulent annihiler ceux qu'ils jugent comme des obstacles: il suffit de savoir ce qui se dit par exemple en ESPé sur les collègues. Il suffit de les entendre dire que la maîtrise de la pédagogie (enfin, d'un certain type de pédagogie) est suffisant pour enseigner. Il suffit de les entendre vouloir repousser toujours plus loin l'acquisition de contenus.

Après les LC, ce sera les arts plastiques et l'éducation musicale, ensuite la philo. Pour les premiers, territorialisation (on ne recrutera plus de profs, ça coûtera moins cher). Toutes les matières jugées non fondamentales pour "l'insertion professionnelle" (premier objectif de l'école selon un ministre socialiste de l'actuel gouvernement) doivent disparaître du tronc commun.

Ce qu'il faut, c'est de l'anglais (la LV2, on s'en fout. Que l'Allemand soit une des langues les plus recherchées dans le monde professionnel, ils s'en foutent, car l'allemand c'est comme le latin, un symbole de l'ancien temps, dont la survie empêche l'avènement de l'ère nouvelle), des maths (pour sélectionner, pas pour penser), du français de communication (parce que la littérature, ça sert à rien), des sciences appliquées et basta. Le reste, du local (qu'on ne gère pas et, quand cela n'existe pas, on peut en rejeter la faute sur les exécutants).
Pour les contenus, "Ils auront le temps de se spécialiser au lycée", précisément là où la Cour des Comptes dit qu'il y a trop de spécialisations et qu'il faut ratiboiser, ce que la gauche fera si elle repasse, ce que la droite fera si elle passe, ce que le FN fera si jamais il passe, parce qu'il n'a pas d'idées sur l'école.
Donc, tout reposera d'abord et avant tout (je n'aime pas trop Gauchet, mais là je trouve qu'il voit juste) sur le milieu familial, où la transmission des savoirs et des attitudes pour l'acquérir se fera. Pour les autres, l'école publique les occupera, sans trop les confronter aux contenus, parce que ce sera "trop dur pour eux" ou "pas adapté au contexte local".

Les motivations quasi inconscientes des pro-réforme, leur capacité à se prendre pour des chevaliers blancs de la justice sociale, leur melon gros comme une citrouille, sont à interroger.


Dernière édition par Presse-purée le Sam 10 Oct 2015 - 22:52, édité 1 fois

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Mais pourquoi les anti-réforme du collège s'entêtent-ils autant ?" L'Obs

Message par Leclochard le Sam 10 Oct 2015 - 22:52

@gauvain31 a écrit:Ou mais qu'est-ce qui coûte cher en fait? Le salaire des profs? C'est à peine un peu plus de la moitié du budget. Quand on voit les avantages des recteurs , leur prime, l'argent pour les tablettes ou autres colifichets numériques, qu'est-ce qui coûte le plus cher dans l'EN?


75% du budget est consacré aux salaires et pensions.  Ca explique pourquoi dès qu'il faut économiser, c'est là qu'on tape (en supprimant des postes; en évitant de recruter grâce aux HSA; en gelant les primes ou le point d'indice).  
Remarquez qu'officiellement, 8% seulement relèvent de l'investissement:
http://www.education.gouv.fr/cid57111/l-education-nationale-en-chiffres.html


Dernière édition par Leclochard le Sam 10 Oct 2015 - 22:56, édité 1 fois

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Mais pourquoi les anti-réforme du collège s'entêtent-ils autant ?" L'Obs

Message par Mazuzu le Sam 10 Oct 2015 - 22:55

@Presse-purée a écrit:
@gauvain31 a écrit:La question se serait plutôt de savoir : pourquoi les pro-réforme, eux, s'entêtent-ils ? Car ils sont dans la croyance?

Parce que ce sont des Croisés.

Ils estiment que leurs collègues du secondaire, notamment par leur attachement à leur discipline d'enseignement, sont un obstacle à l'école dite heureuse. Ils veulent annihiler ceux qu'ils jugent comme des obstacles: il suffit de savoir ce qui se dit par exemple en ESPé sur les collègues. Il suffit de les entendre dire que la maîtrise de la pédagogie (enfin, d'un certain type de pédagogie) est suffisant pour enseigner. Il suffit de les entendre vouloir repousser toujours plus loin l'acquisition de contenus. [...]

Les motivations quasi inconscientes des pro-réforme, leur capacité à se prendre pour des chevaliers blancs de la justice sociale, leur melon gros comme une citrouille, sont à interroger.

Les pro-réformes sont des idéologues c'est pour cette raison que je pense que TOUTES les comparaisons avec les idéologies destructrices du siècle passé sont justifiées. Car eux-aussi été persuadés de la justesse et de la noblesse de leur combat, faisant peu fis des conséquences sociales...

Mazuzu
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Mais pourquoi les anti-réforme du collège s'entêtent-ils autant ?" L'Obs

Message par Presse-purée le Sam 10 Oct 2015 - 22:57

Je n'aime pas ta comparaison avec les "idéologies du passé".

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Mais pourquoi les anti-réforme du collège s'entêtent-ils autant ?" L'Obs

Message par Mazuzu le Sam 10 Oct 2015 - 22:58

@Presse-purée a écrit:Je n'aime pas ta comparaison avec les "idéologies du passé".

Pourquoi ?

Mazuzu
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Mais pourquoi les anti-réforme du collège s'entêtent-ils autant ?" L'Obs

Message par Luigi_B le Sam 10 Oct 2015 - 23:04

Un article de Caroline Brizard, qui encensait la réforme de l'évaluation l'an passé...

Mais pourquoi les anti-réforme du collège s'entêtent-ils autant ?
Et si on rappelait qu'ils représentent, selon les estimations, jusqu'à 83% des professeurs de collège ?

Les syndicats opposés à la réforme du collège appellent à une mobilisation nationale ce samedi 10 octobre à Paris. Un baroud d'honneur ?
Et si on rappelait que les syndicats opposés à la réforme représentent 80% des syndicats enseignants ?

Mais qu’espèrent encore les opposants à la réforme du collège ? Elle est actée. Le décret a été publié au JO le 20 mai dernier, et la circulaire d’application l'a été le 2 juillet.
Le décret ne dit rien. Le contenu de la réforme est dans un simple arrêté ministériel...

Le raisonnement mérite en tout cas une certaine considération : pour cette journaliste, ce qui a été décidé par décret ne peut se contester.

"La réforme doit s’appliquer à la rentrée 2016", martèle la ministre de l’Education Najat Vallaud-Belkacem à qui veut l'entendre.
Ce qui n'est pas gagné puisque des recours devant le Conseil d'Etat sont engagés et que les programmes ont été rejetés au CSE.

Les deux grands syndicats de gauche, le Syndicat Général de l'Education Nationale (SGEN-CFDT) et l’UNSA-Education, la soutiennent.
"Grands" mais ne représentant que 20%... "De gauche" mais seulement de gauche PS. Et un soutien partagé par le MEDEF, le libéral Institut Montaigne et l'OCDE. santa
Amusant de rappeler que, selon un sondage Ifop, 60% des sympathisants du Sgen-CFDT sont opposés à la réforme du collège.

"Notre objectif est que le ministère nous donne les moyens de bien préparer la prochaine rentrée, explique Frédéric Sèvre, secrétaire national du Sgen-Cfdt. Il faut réunir les professeurs, pour préparer le projet collectif, fabriquer les nouveaux Enseignements Pratiques Interdisciplinaires (EPI), organiser l’accompagnement personnalisé… ". Bref, avancer. " Leur bataille est à contre temps ", estime pour sa part Laurent Escure, secrétaire général de l’UNSA-Education. Et il est vrai qu'elle s’effiloche.
Amusant de ne donner la parole qu'à des défenseurs (minoritaires) de la réforme au moment d'une mobilisation de l'opposition (majoritaire) à cette réforme...

Faible mobilisation

Les trois grèves successives lancées par les syndicats contestataires, conduits par le SNES-FSU, le premier syndicat enseignant du secondaire, se sont soldées par des flops :

   Le 19 mai 2015, on comptait 30% de grévistes, selon le ministère de l’éducation nationale, 50% selon les syndicats. Un résultat décevant.
Un sacré "flop" en effet.

   Le 11 juin, l’essoufflement était avéré : le mouvement avait rassemblé entre 12% et 30% de mécontents selon les estimations.
   Le 17 septembre, deux semaines après la rentrée, 15,8% des professeurs des collèges seulement ont observé la grève, selon les chiffres communiqués par le ministère.
Drôle de façon de présenter les chiffres pour faire croire à un "essoufflement avéré", puisqu'on passe de 12%... à 15,8% selon le MEN.

Et quatre journées de mobilisation, ça ne veut rien dire, bien sûr.

Au Syndicat national des enseignements du second degré (SNES-FSU), on s’entête pourtant à vouloir "mobiliser les collègues" pour "pour rouvrir les discussions sur de nouvelles bases". La réforme, même votée, ne passe toujours pas. La plus grande autonomie de gestion des établissements, notamment, reste un abcès de fixation, avec l’inévitable menace de "caporalisation" qu’elle représente.
Et sur laquelle il est inutile de s'étendre.

Front composite

Mais la contestation conduite par le SNES-FSU est devenue de plus en plus hétéroclite. Le 10 octobre, il se retrouve au cœur d’une association qui comprend non seulement des syndicats classés à la gauche de la gauche, vigoureux défenseurs d’un collège uniforme, mais aussi le Syndicat National des Lycées et Collèges (SNALC), de droite, qui milite, lui, pour l’adoption d’un collège modulaire et d’une organisation par groupes de niveau, autrement dit la fin du collège unique.
Attention, amalgame en approche. Une opposition presque unanime ne peut être que "hétéroclite", bien sûr. Pas de réflexion sur cette quasi-unanimité syndicale...

Elle agrège en outre une poignée d’associations de spécialistes, professeurs d’allemand et d’italien qui craignent pour leur discipline, ou de lettres classiques qui s’inquiètent du sort réservé au latin et au grec, et quelques fédérations départementales de parents d’élèves. De quoi faire masse le 10 octobre à Paris ?
Si nous sommes 10.000 dans la rue, je serai contente", répond prudemment Frédérique Rolet, la co-secrétaire générale du SNES-FSU.

10.000 ? Autant dire une misère.
C'est vrai que les défilés pro-réforme déchaînent les foules.   Very Happy

On présente bien sûr les manifestants comme des "poignées" seulement concernés par le corporatisme de leur "discipline".

A noter que le Front de Gauche était présent à cette manifestation. Mais bon : on vous dit que c'est une manifestation "de droite" puisque les grands syndicats de gauche" s'y opposent.

Obstination

Alors, puisque les résultats attendus sont si modestes, pourquoi s’entêter à faire descendre les gens dans la rue ? "Ils cherchent une porte de sortie après la séquence classique 'grève + mobilisation', estime un autre dirigeant syndical.
Tiens ! Encore un défenseur de la réforme interrogé : quel hasard, Mme Brizard !

Ils ne pouvaient pas risquer de perdre leurs militants les plus remontés en s’arrêtant en chemin". Le 10 octobre ? Une manifestation nationale pour satisfaire des besoins de cuisine syndicale, en somme.
C'est vrai que l'opposition massive des enseignants (jamais évoquée dans cet article malgré les nombreux sondages à ce sujet) doit se résumer à des "poignées" de "militants les plus remontés". L'objectivité journalistique force l'admiration !

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Mais pourquoi les anti-réforme du collège s'entêtent-ils autant ?" L'Obs

Message par Ronin le Sam 10 Oct 2015 - 23:10

Qui lit l'Obs a part les bobos parisiens qui jouent à être progressistes ?

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Mais pourquoi les anti-réforme du collège s'entêtent-ils autant ?" L'Obs

Message par Lefteris le Sam 10 Oct 2015 - 23:21

@Presse-purée a écrit:
@gauvain31 a écrit:La question se serait plutôt de savoir : pourquoi les pro-réforme, eux, s'entêtent-ils ? Car ils sont dans la croyance?

Parce que ce sont des Croisés.
[...]

Les motivations quasi inconscientes des pro-réforme, leur capacité à se prendre pour des chevaliers blancs de la justice sociale, leur melon gros comme une citrouille, sont à interroger.
Tu as raison . Et ces  croisés  sont dangereux, forts de l'appui de leurs maîtres, il mènent la guerre aux collègues. Ce sont les valets de Molière qui font ch. er les autres.  Mais ils sont eux-mêmes les idiots utiles des manipulateurs qui sont pro-réforme parce qu'il y a des  fromages à prendre, et ces fromages s'obtiennent sur cooptation. Si je voulais devenir inspecteur sur dossier,  formateur permanent ESPE, je serais pro-réforme...  Je prends ma part, et après moi les mouches.


Dernière édition par Lefteris le Sam 10 Oct 2015 - 23:25, édité 1 fois (Raison : corrections)

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Mais pourquoi les anti-réforme du collège s'entêtent-ils autant ?" L'Obs

Message par gauvain31 le Sam 10 Oct 2015 - 23:22

Pauvres mouches Sad

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Mais pourquoi les anti-réforme du collège s'entêtent-ils autant ?" L'Obs

Message par Presse-purée le Sam 10 Oct 2015 - 23:24

@Mazuzu a écrit:
@Presse-purée a écrit:Je n'aime pas ta comparaison avec les "idéologies du passé".

Pourquoi ?

Parce qu'on en est pas à la volonté de destruction physique, et parce que ces comparaisons ferment toute discussion.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Mais pourquoi les anti-réforme du collège s'entêtent-ils autant ?" L'Obs

Message par Ismyrr le Sam 10 Oct 2015 - 23:25

j'espère que ça ne coûte pas trop cher de commander ce genre de torchon...
et c'est du journalisme, ça ?

Ismyrr
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Mais pourquoi les anti-réforme du collège s'entêtent-ils autant ?" L'Obs

Message par ben2510 le Sam 10 Oct 2015 - 23:56

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@frdm a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:J'ai mis les trois termes en juxtaposition. Tires-en les conclusions que tu veux, mais ma phrase est strictement construite pour dire ce que je veux dire. Wink

Tu écris d'abord : "(je suis moi aussi d'un milieu modeste, ou du moins brutalement appauvri pendant ma jeunesse); mais je ne sais pas si l'on peut généraliser", puis "Il y a aussi beaucoup d'héritiers, de normaliens et de CSP++ parmi ceux ". La juxtaposition n'est pas innocente, et je pense que tu le sais parfaitement.

Absolument. Et si j'étais normalien (ce que je regrette, et j'admire infiniment les normaliens, ne nourrissant aucune aigreur vis-à-vis d'eux et les considérant comme supérieurs intellectuellement à moi), je tiendrais le même discours. En entrant à l'ENS, quel que soit ton parcours antérieur, tu entres de facto dans l'élite. Je signale que mon message d'origine était fait pour préciser que les CSP++, les héritiers et les normaliens pouvaient défendre la même conception de l'école que moi.
Mais visiblement la parano guette Wink

N'abusons pas, un normalien est juste un étudiant pas trop mauvais, qui est payé pour ses études en échange d'un engagement décennal.

ben2510
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Mais pourquoi les anti-réforme du collège s'entêtent-ils autant ?" L'Obs

Message par Ronin le Dim 11 Oct 2015 - 0:03

Oui, d'ailleurs ils sont normaux pingouin

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Mais pourquoi les anti-réforme du collège s'entêtent-ils autant ?" L'Obs

Message par Presse-purée le Dim 11 Oct 2015 - 0:03

Et tu te fais un très beau carnet d'adresse. C'est ainsi que l'élite fonctionne.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Mais pourquoi les anti-réforme du collège s'entêtent-ils autant ?" L'Obs

Message par ben2510 le Dim 11 Oct 2015 - 0:05

@Ronin a écrit:Oui, d'ailleurs ils sont normaux pingouin

L'école prétendument normale et soi-disant supérieure, disait un normalien de ma connaissance.

ben2510
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum