Salaire et coût de la vie, vous y arrivez ?

Page 6 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Salaire et coût de la vie, vous y arrivez ?

Message par Le grincheux le Mar 1 Déc 2015 - 23:32

@Whypee a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@Ronin a écrit:
Ah ben ici pourtant, je ne connais pas un PH qui bosse à côté. Et ça va devenir un problème parce qu'en gros les plus de 55 ans qui se tuent au boulot à faire 60 ou 70h/semaine sont remplacés par des jeunes qui ne veulent pas bosser à l'hosto ou pour faire 45 h/semaine, maximum. Les embouteillages ne font que commencer.
Mais ne peux-tu pas laisser les gens dans leurs certitudes confortables ? L'herbe est toujours plus verte dans le pré d'à-côté. Pourtant, toutes choses étant par ailleurs égales, le salaire de prof n'est pas indécent. Je sais que ça va faire hurler, mais après vingt ans de métier, le salaire médian d'un ingénieur sur une nouvelle embauche aujourd'hui est de 38000 euros, ce qui nous fait 2500 € nets mensuels. Sans heure sup, au forfait (donc 40 à 45 heures par semaine) avec cinq semaines de congés et quelques jours de RTT qui ne compensent pas le travail au forfait. C'est une pression monumentale du même ordre que celle qu'on peut avoir en cours (j'ai connu, je peux donc en parler). Qui plus est, le type est sur un siège éjectable continuellement.

Or si j'en crois ce que je lis là (lien), un professeur certifié sans prime a un traitement au bout de vingt ans de carrière, tiens tiens, identique puisqu'on arrive juste avec son traitement de base à un salaire net médian de 2400€ mensuels.
Allons jusqu'au bout et ajoutons les à côtés : un professeur n'a pas plus de 12 mois de salaire, n'a pas de tickets restaurant, n'a pas de prime d'objectifs, n'a pas d'avantages via un CE, n'a pas sa mutuelle payée, etc... Il n'y a pas que le brut !
Je ne connais pas beaucoup de cadres avec plus de 12 mois de salaire. Il y a certes des tickets restaurant (ils sont imposables), mais les fonctionnaires ont des restaurants administratifs ou assimilés bien plus avantageux parce qu'ils sortent de l'épure fiscale et n'obligent pas à dîner en ville, les CE n'existent que dans une minorité de boîtes (les grosses et il y a l'equivalent dans la fonction publique, j'ai oublié le nom), les mutuelles sont fiscalisées comme des avantages en nature avec en prime une taxe de 14%. Je continue ?

De l'autre côté : prime PP, prime ZEP, HSE, HSA et plein d'autres trucs qui échappent aux cadres payés au forfait.

Sinon, on peut parler des avantages en nature et des primes d'objectif. La prime d'objectif, aujourd'hui, c'est de garder ton boulot. Et les avantages en nature, cela n'existe plus puisque l'état dans sa grande sagesse a décidé de les fiscaliser à outrance avec un soupçon de CSG dessus. Les boîtes qui font encore cela sont complètement folles. Dans le privé, aujourd'hui, la norme, c'est un salaire sur 12 mois avec des tickets restaurant et, si tu as de la chance, une petite prime une fois par an.

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire et coût de la vie, vous y arrivez ?

Message par Whypee le Mar 1 Déc 2015 - 23:48

J'en déduis que je ne suis entouré que de personnes chanceuses.

Un repas à la cantine c'est 8€70 qui sortent de ma poche, je me sers, je mange dans le bruit, je dessers. Un repas à 12€90 à la brasserie on me sert, je mange en musique, je règle avec un TR plus la différence et je pars.
Un avantage en nature c'était un véhicule de fonction attitré, aujourd'hui c'est un véhicule à disposition de "tous" les salariés et ça devient un outil de déplacement. Plus de problème d'avantage en nature.
Une mutuelle fiscalisée c'est toujours mieux qu'une à financer à 100%.

Mais sans doute ne suis-je qu'un envieux tout aussi envié.

Whypee
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire et coût de la vie, vous y arrivez ?

Message par Ronin le Mar 1 Déc 2015 - 23:53

Ou peut-être que les choses sont aussi en train de se dégrader à vitesse grand V même dans les grandes entreprises et que, de même que nous ne passons pas notre temps à rien foutre, tout le privé ne gagne pas des mille et des cent. C'est le cas pour mes copains qui bossent dans des banques et/ou assurances. Ils gagnent un peu plus que moi mais l'écart n'est pas si énorme mais surtout ils sont sur siège éjectable.

Donc, gagner 15 ou 20 % de plus mais avec le risque de Pôle Emploi Crying or Very sad

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire et coût de la vie, vous y arrivez ?

Message par Whypee le Mer 2 Déc 2015 - 0:02

@Ronin a écrit:Ou peut-être que les choses sont aussi en train de se dégrader à vitesse grand V même dans les grandes entreprises et que, de même que nous ne passons pas notre temps à rien foutre, tout le privé ne gagne pas des mille et des cent. C'est le cas pour mes copains qui bossent dans des banques et/ou assurances. Ils gagnent un peu plus que moi mais l'écart n'est pas si énorme mais surtout ils sont sur siège éjectable.

Donc, gagner 15 ou 20 % de plus mais avec le risque de Pôle Emploi Crying or Very sad
Nous on a la maison de repos MGEN comme risque.

Whypee
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire et coût de la vie, vous y arrivez ?

Message par Yazilikaya le Mer 2 Déc 2015 - 6:07

PE, je gagne 2000 net (+ ma prime annuelle de 360 net)
Mon mari gagne 2100 net.
On vit dans le sud ouest.
On s'en sort bien financièrement.

Et je plussoie Whypee, la sécurité de l'emploi et parfois cher payée au vu de la difficulté de plus en plus grande du métier.

Yazilikaya
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire et coût de la vie, vous y arrivez ?

Message par Whypee le Mer 2 Déc 2015 - 6:34

@Yazilikaya a écrit:PE, je gagne 2000 net (+ ma prime annuelle de 360 net)
Mon mari gagne 2100 net.
On vit dans le sud ouest.
On s'en sort bien financièrement.

Et je plussoie Whypee, la sécurité de l'emploi et parfois cher payée au vu de la difficulté de plus en plus grande du métier.
Dans mon établissement, 120 professeurs, au moins 1 collègue sur 4 proche de la retraite ne finit pas normalement sa carrière. Rien que cette année 6 sont aux abonnés absents alors qu'ils ont moins de 2 ans à faire. Alors entre, se faire virer avant 60 ans et toucher une indemnité chômage, et, devoir subir jusqu'à 62 ans (ou 65/67 pour ne pas avoir de décote) à en tomber malade... Quand on discute avec ces collègues on entend bien que moralement passer de 37,5 annuités à 41/43 en fonction des âges ça fiche un sacré coup au moral. Dans le privé la marche a été moins haute moralement.

Whypee
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire et coût de la vie, vous y arrivez ?

Message par marou le Mer 2 Déc 2015 - 8:20

Ce post est assez déprimant quand même. Ok on a bac+5 et on n'est pas surpayé. Mais on a un boulot et par les temps qui courent c'est pas si mal. Personnellement j'ai aussi choisi ce métier car il me donne du temps. Et ça c'est un vrai luxe je trouve.

Pour répondre à la question de départ. En couple, avec 2 (très jeunes) enfants et 7 chats, on s'en sort correctement. Je suis échelon 6 (bientôt 7), pp, sans heures sup cette année. Mon conjoint est maître-aux et correspondant de presse. Pour l'instant les frais liés aux bébés sont plus ou moins compensés par la caf (bon ça ne durera pas). Les chats nous coûtent une centaine d'€ par mois depuis toujours (croquettes Royal C... et litière... plus qqs friandises). On a acheté une voiture cash en octobre et on va bientôt faire un petit emprunt pour une 2nde voiture. Mais ce sont des occasions (16 000€ dans les 2). On part en vacances plusieurs fois dans l'année. Ma famille a une maison de vacances sur l'Atlantique et ma belle-famille un appartement sur la Manche donc ça aide. Sinon on va à la montagne l'été (inabordable l'hiver), à la campagne ou à l'étranger pendant les petites vacances scolaires. Par contre, et c'est ce qui change tout apparemment, on n'est pas encore propriétaire. Cela ne va pas tarder et on hésite vraiment entre un appartement qui nous permettrait de maintenir notre train de vie actuel et une maison qui nécessiterait qqs changements... On verra. On a un bon apport pour notre région : les économies de mon conjoint. Il paiera cash et moi j'emprunterai ma part (dans l'idéal je ne veux pas dépasser 15-18 ans de remboursement car je pense aux études des enfants). Sinon j'alimente 3 PEL : le mien et ceux des enfants. Dernier élément : on n'a pas hérité (et on en est bien content) et on n'a pas d'aide financière de la famille.

marou
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire et coût de la vie, vous y arrivez ?

Message par Hélips le Mer 2 Déc 2015 - 8:53

@Chertea a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@Chertea a écrit:Ce fil est déprimant...

Surtout quand on sait que tout le monde ici a bac +5...
Si tu crois qu'avec dix ans d'études après le bac tu t'en sors mieux... Aujourd'hui, tout le monde est dans le même bateau. Et ce n'est malheureusement que le début.

Si je ne me trompe pas, les médecins, chercheurs et compagnie gagnent facilement 2 fois ce qu'on gagne, donc il y a bien un lien années d'études-salaire. Je pense que l'on a un des rares métiers où on gagne, a peu de choses près, autant qu'un vendeur

Pour les autres je ne sais pas, mais pour les chercheurs au CNRS, je peux te le dire : grille très semblable aux agrégés, avec une barrière après une grosse dizaine d'années : si tu ne passes pas directeur de recherche, tu es bloqué ; et pas d'heures sup possible ou presque. Bilan : polytechnicien, docteur, directeur de recherche depuis peu, mon ex-mari gagne moins que moi (agrégée + HSA).

_________________
Amis via FB ? oui oui avec plaisir, un petit MP avec les bonnes infos et je fais le nécessaire.

Hélips
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire et coût de la vie, vous y arrivez ?

Message par thebestchicken le Mer 2 Déc 2015 - 8:58

Mon conjoint (qui se reconvertit comme cuisinier actuellement et n'a aucune formation dans ce domaine - il a une licence qui ne lui sert à rien) gagne un peu moins que moi. Quand il m'a annoncé son salaire lors de son embauche, quand il a commencé comme plongeur, j'étais contente pour lui mais j'ai quand même tiqué : il gagnait plus qu'un contractuel pour un poste qui ne nécessite aucune formation (il faisait la vaisselle...). C'est quand même un peu rageant. Il travaille 39h je crois et a un 13ème mois. Il a aussi un très bon CE car son hôtel appartient à un grand groupe.

Sinon, on s'en sort oui, mais j'ai quand même l'impression de toujours compter... Ce n'est pas une impression d'ailleurs, je compte en permanence, je note chaque dépense sur une application. On est beaucoup moins à l'aise que nos parents au même âge je trouve. Par ex, nos mères ont toutes deux arrêté de travailler à nos naissances. C'est impossible pour moi, je ne peux même pas envisager six mois de congé parental, nous avons trop de frais fixes... Un seul luxe finalement : une maison de 60 m2, avec jardin, à 25 minutes d'une grande ville. Pas de vacances depuis quatre ans pour nous, je m'octroie juste une sortie à Paris de temps en temps pour aller à l'opéra.

Et encore, on a la chance d'avoir des parents qui nous aident beaucoup. Ils ne nous donnent pas d'argent directement, mais nous on offert nos premières voitures et nous font régulièrement des cadeaux. 90% de nos meubles, électroménager etc. ont été offerts par nos parents au fil des ans... Il aurait été bien plus compliqué pour nous de nous équiper à nos frais quand on est partis de chez eux. Je pense qu'ils nous aideront aussi quand on aura besoin d'un apport pour acheter une maison.

thebestchicken
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire et coût de la vie, vous y arrivez ?

Message par maikreeeesse le Mer 2 Déc 2015 - 9:57

@Hélips a écrit:
@Chertea a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@Chertea a écrit:Ce fil est déprimant...

Surtout quand on sait que tout le monde ici a bac +5...
Si tu crois qu'avec dix ans d'études après le bac tu t'en sors mieux... Aujourd'hui, tout le monde est dans le même bateau. Et ce n'est malheureusement que le début.

Si je ne me trompe pas, les médecins, chercheurs et compagnie gagnent facilement 2 fois ce qu'on gagne, donc il y a bien un lien années d'études-salaire. Je pense que l'on a un des rares métiers où on gagne, a peu de choses près, autant qu'un vendeur

Pour les autres je ne sais pas, mais pour les chercheurs au CNRS, je peux te le dire : grille très semblable aux agrégés, avec une barrière après une grosse dizaine d'années : si tu ne passes pas directeur de recherche, tu es bloqué ; et pas d'heures sup possible ou presque. Bilan : polytechnicien, docteur, directeur de recherche depuis peu, mon ex-mari gagne moins que moi (agrégée + HSA).

Le salaire de mon conjoint chercheur n'est pas indécent, 3300 euros après 15 ans de métier, mais est loin d'être deux fois celui d'un enseignant.

Pour mes collègues, ils ne sont pas spécialement riches mais je suis dans une région dans laquelle l'immobilier a flambé (Isère). Beaucoup de mes collègues ont hérité de terrain de leurs parents (pas forcément décédés) qui ne valaient pas grand à l'époque mais qui ont permis de construire de belles maisons...Je ne suis pas jalouse car je sais trop bien que tout n'est pas dit entre collègues mais je suis à un âge, la quarantaine où je réalise que certains de mes "rêves" ne seront jamais réalisés: la maison par exemple, et je roulerai encore quelques temps dans une voiture pourrie. Ce n'est pas dramatique mais ayant la fierté de m'être faite tout seule Very Happy (culture, travail, argent), je sens que j'atteins désormais mon sommet. Il faut le digérer (et pas d'agrégation ni HS pour moi).

maikreeeesse
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire et coût de la vie, vous y arrivez ?

Message par Jane le Mer 2 Déc 2015 - 10:15

Avec deux salaires de certifiés, sans HS, pas PP, 3 enfants (dont deux ados), dans une grande ville à la valeur immobilière frisant l'indécence dans certains quartiers, surtaxée sur le plan des impôts, au point que mon seul salaire sert à payer impôts et crédit de la maison, les fins de mois ne sont pas glorieuses. Bon, on mange à notre faim, on n'est pas miséreux. Mais bon, voilà quoi. Budget courses, 200€/semaine minimum (dans une grande enseigne d'hypermarchés, pas dans des petits commerces de bouche), tout de même. Quand on ajoute les frais fixes, il n'y a vraiment pas de quoi faire des folies. Pas de quoi mettre de l'argent de côté, en tous cas, alors on se console en se disant que notre meilleure épargne, c'est notre maison. Mais que c'est pénible de devoir tout le temps compter !
Nombre de mes collègues, jeunes et moins jeunes, célibataires ou seuls avec des enfants vivent une vraie galère financière. Certains cumulent même deux boulots déclarés (prof +... à raison de quelques heures par semaine) pour ne pas vivre sans cesse à découvert.
Il y a indéniablement un problème avec les alaires des profs, en France. Les HS, ce n'est qu'un succédané: ça ne remet pas en cause le fait que nous sommes peu payés en regard de notre fonction et de notre niveau d'études, mais ça met du beurre dans les épinards.

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire et coût de la vie, vous y arrivez ?

Message par Kilmeny le Mer 2 Déc 2015 - 10:19

@maikreeeesse a écrit:
@Kilmeny a écrit:
@maikreeeesse a écrit: Nous misons beaucoup sur la culture de nos enfants: musique qui nous coûte chère (violon à 10 000 euros, violoncelle à 18 000 euros...) mais voitures pourries de plus de 20 ans données par la famille, peu de sorties mais randonnées en montagne, baignade dans les lacs...Le ski en grande station à 30 minutes nous est inaccessible pour 5 !.
affraid affraid  Il faut espérer qu'ils soient motivés ! Shocked Shocked Sont-ils musiciens de haut niveau ? (je précise que ce n'est pas une critique mais de telles sommes m'étonnent ;  je n'aurais jamais imaginé un tel coût pour ces instruments : avec un zéro de moins, cela m'aurait déjà paru cher, mais là... Shocked  affraid )

C'est le prix d'instrument d'étude et encore en connaissant le luthier. Ils changent d'instruments quand ils grandissent, nous les revendons pour acheter de plus grands. Ils sont en classe Chams, mais ne seront pas solistes...

C'est incroyablement cher ! Jamais je n'aurais imaginé un tel prix ! On s'instruit tous les jours. Merci pour ta réponse !

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1

Kilmeny
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire et coût de la vie, vous y arrivez ?

Message par Leclochard le Mer 2 Déc 2015 - 15:39

@Le grincheux a écrit:
@Ronin a écrit:
Ah ben ici pourtant, je ne connais pas un PH qui bosse à côté. Et ça va devenir un problème parce qu'en gros les plus de 55 ans qui se tuent au boulot à faire 60 ou 70h/semaine sont remplacés par des jeunes qui ne veulent pas bosser à l'hosto ou pour faire 45 h/semaine, maximum. Les embouteillages ne font que commencer.
Mais ne peux-tu pas laisser les gens dans leurs certitudes confortables ? L'herbe est toujours plus verte dans le pré d'à-côté. Pourtant, toutes choses étant par ailleurs égales, le salaire de prof n'est pas indécent. Je sais que ça va faire hurler, mais après vingt ans de métier, le salaire médian d'un ingénieur sur une nouvelle embauche aujourd'hui est de 38000 euros, ce qui nous fait 2500 € nets mensuels. Sans heure sup, au forfait (donc 40 à 45 heures par semaine) avec cinq semaines de congés et quelques jours de RTT qui ne compensent pas le travail au forfait. C'est une pression monumentale du même ordre que celle qu'on peut avoir en cours (j'ai connu, je peux donc en parler). Qui plus est, le type est sur un siège éjectable continuellement.

Or si j'en crois ce que je lis là (lien), un professeur certifié sans prime a un traitement au bout de vingt ans de carrière, tiens tiens, identique puisqu'on arrive juste avec son traitement de base à un salaire net médian de 2400€ mensuels. Et là, on ne parle que du professeur certifié, pas du bi-admissible ou de l'agrégé.

Attention parce que tu oublies un paramètre: il s'agit de l'avancement au grand choix. Seulement 30% des enseignants progressent à ce rythme. Dans la réalité, on passe du GC au choix ou de l'ancienneté au choix au gré des inspections. C'est hyper rare d'avoir bouclé le cycle en vingt ans (c'est le cas de Karine B: je suis curieux de savoir s'il y en a beaucoup d'autres). En progressant au choix (50% des professeurs), c'est 26 ans qui sont nécessaires pour atteindre le dernier échelon et 29 ans à l'ancienneté.
En ce qui peut faire rêver (à tort, à mon sens, pour ceux qui ont un gros potentiel), c'est plutôt l'agrégation (moins de boulot et meilleure paye, voire paye confortable s'il y a des HSA). Mais le capes, non. D'ailleurs, un indice parle de lui-même : le nombre de candidats au concours s'est effondré ses dernières années, malgré le chômage.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire et coût de la vie, vous y arrivez ?

Message par Le grincheux le Mer 2 Déc 2015 - 15:43

@Leclochard a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@Ronin a écrit:
Ah ben ici pourtant, je ne connais pas un PH qui bosse à côté. Et ça va devenir un problème parce qu'en gros les plus de 55 ans qui se tuent au boulot à faire 60 ou 70h/semaine sont remplacés par des jeunes qui ne veulent pas bosser à l'hosto ou pour faire 45 h/semaine, maximum. Les embouteillages ne font que commencer.
Mais ne peux-tu pas laisser les gens dans leurs certitudes confortables ? L'herbe est toujours plus verte dans le pré d'à-côté. Pourtant, toutes choses étant par ailleurs égales, le salaire de prof n'est pas indécent. Je sais que ça va faire hurler, mais après vingt ans de métier, le salaire médian d'un ingénieur sur une nouvelle embauche aujourd'hui est de 38000 euros, ce qui nous fait 2500 € nets mensuels. Sans heure sup, au forfait (donc 40 à 45 heures par semaine) avec cinq semaines de congés et quelques jours de RTT qui ne compensent pas le travail au forfait. C'est une pression monumentale du même ordre que celle qu'on peut avoir en cours (j'ai connu, je peux donc en parler). Qui plus est, le type est sur un siège éjectable continuellement.

Or si j'en crois ce que je lis là (lien), un professeur certifié sans prime a un traitement au bout de vingt ans de carrière, tiens tiens, identique puisqu'on arrive juste avec son traitement de base à un salaire net médian de 2400€ mensuels. Et là, on ne parle que du professeur certifié, pas du bi-admissible ou de l'agrégé.

Attention parce que tu oublies un paramètre: il s'agit de l'avancement au grand choix. Seulement 30% des enseignants au maximum progressent à ce rythme. Dans la réalité, on passe du GC au choix ou de l'ancienneté au choix au gré des inspections. C'est hyper rare d'avoir bouclé le cycle en vingt ans (c'est le cas de Karine B: je suis curieux savoir s'il y en a d'autres). En progressant au choix (50% des professeurs), c'est 26 ans qui sont nécessaires pour atteindre le dernier échelon et 29 ans à l'ancienneté.
En ce qui peut faire rêver (à tort, à mon sens, pour ceux qui ont un gros potentiel), c'est plutôt l'agrégation (moins de boulot et meilleure paye, voire paye confortable s'il y a des HSA). Mais le capes, non. D'ailleurs, un indice parle de lui-même : le nombre de candidats au concours s'est effondré ses dernières années, malgré le chômage.
Même si cela se fait en 26 ans, c'est toujours mieux que dans le privé où tu es déclaré vieux à 40 balais avec un salaire qui au mieux n'évolue plus. Il y a quelques années, tu pouvais encore changer d'employeur et de poste, aujourd'hui, tu t'accroches à ton poste de peur de ne plus rien trouver. Bref, en toute objectivité, la condition salariale des profs n'est pas mauvaise par rapport au reste de la population.

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire et coût de la vie, vous y arrivez ?

Message par Celadon le Mer 2 Déc 2015 - 15:44

Oui je l'ai bouclé en 20 ans mais à l'étranger, donc au au GC.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire et coût de la vie, vous y arrivez ?

Message par Leclochard le Mer 2 Déc 2015 - 15:55

@Le grincheux a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@Ronin a écrit:
Ah ben ici pourtant, je ne connais pas un PH qui bosse à côté. Et ça va devenir un problème parce qu'en gros les plus de 55 ans qui se tuent au boulot à faire 60 ou 70h/semaine sont remplacés par des jeunes qui ne veulent pas bosser à l'hosto ou pour faire 45 h/semaine, maximum. Les embouteillages ne font que commencer.
Mais ne peux-tu pas laisser les gens dans leurs certitudes confortables ? L'herbe est toujours plus verte dans le pré d'à-côté. Pourtant, toutes choses étant par ailleurs égales, le salaire de prof n'est pas indécent. Je sais que ça va faire hurler, mais après vingt ans de métier, le salaire médian d'un ingénieur sur une nouvelle embauche aujourd'hui est de 38000 euros, ce qui nous fait 2500 € nets mensuels. Sans heure sup, au forfait (donc 40 à 45 heures par semaine) avec cinq semaines de congés et quelques jours de RTT qui ne compensent pas le travail au forfait. C'est une pression monumentale du même ordre que celle qu'on peut avoir en cours (j'ai connu, je peux donc en parler). Qui plus est, le type est sur un siège éjectable continuellement.

Or si j'en crois ce que je lis là (lien), un professeur certifié sans prime a un traitement au bout de vingt ans de carrière, tiens tiens, identique puisqu'on arrive juste avec son traitement de base à un salaire net médian de 2400€ mensuels. Et là, on ne parle que du professeur certifié, pas du bi-admissible ou de l'agrégé.

Attention parce que tu oublies un paramètre: il s'agit de l'avancement au grand choix. Seulement 30% des enseignants au maximum progressent à ce rythme. Dans la réalité, on passe du GC au choix ou de l'ancienneté au choix au gré des inspections. C'est hyper rare d'avoir bouclé le cycle en vingt ans (c'est le cas de Karine B: je suis curieux savoir s'il y en a d'autres). En progressant au choix (50% des professeurs), c'est 26 ans qui sont nécessaires pour atteindre le dernier échelon et 29 ans à l'ancienneté.
En ce qui peut faire rêver (à tort, à mon sens, pour ceux qui ont un gros potentiel), c'est plutôt l'agrégation (moins de boulot et meilleure paye, voire paye confortable s'il y a des HSA). Mais le capes, non. D'ailleurs, un indice parle de lui-même : le nombre de candidats au concours s'est effondré ses dernières années, malgré le chômage.
Même si cela se fait en 26 ans, c'est toujours mieux que dans le privé où tu es déclaré vieux à 40 balais avec un salaire qui au mieux n'évolue plus. Il y a quelques années, tu pouvais encore changer d'employeur et de poste, aujourd'hui, tu t'accroches à ton poste de peur de ne plus rien trouver. Bref, en toute objectivité, la condition salariale des profs n'est pas mauvaise par rapport au reste de la population.

C'est certain car la situation du marché de travail est dégradée (menace du chômage, insertion difficile, concurrence étrangère, peur d'embaucher..) Ce qui est dur, ce sont les premières années (on va dire les 10-15 (?) premières) car au traitement faible (je parle des certifiés), s'ajoutent volontiers d'autres soucis (mutation loin de chez soi, voire dans une région chère, des établissements difficiles..) Un certifié commence souvent à respirer vers 35-40 ans. C'est tout de même effarant quand on parle de fonctionnaires d'Etat recrutés à BAC+4.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire et coût de la vie, vous y arrivez ?

Message par Leclochard le Mer 2 Déc 2015 - 15:56

@Celadon a écrit:Oui je l'ai bouclé en 20 ans mais à l'étranger, donc au au GC.

Vous êtes deux au moins sur le forum. Razz

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire et coût de la vie, vous y arrivez ?

Message par Celadon le Mer 2 Déc 2015 - 16:06

En effet, ce n'est pas très courant hélas. Mais j'avoue avoir quitté le navire à 65 la veille de mon passage en HC. Je n'ai pas donné suite.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire et coût de la vie, vous y arrivez ?

Message par Leclochard le Mer 2 Déc 2015 - 16:10

@Celadon a écrit:En effet, ce n'est pas très courant hélas. Mais j'avoue avoir quitté le navire à 65 la veille de mon passage en HC. Je n'ai pas donné suite.

Tu as obtenu très tard la HC alors. As-tu attendu longtemps ?

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire et coût de la vie, vous y arrivez ?

Message par VicomteDeValmont le Mer 2 Déc 2015 - 16:10

@Leclochard a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Le grincheux a écrit:
Mais ne peux-tu pas laisser les gens dans leurs certitudes confortables ? L'herbe est toujours plus verte dans le pré d'à-côté. Pourtant, toutes choses étant par ailleurs égales, le salaire de prof n'est pas indécent. Je sais que ça va faire hurler, mais après vingt ans de métier, le salaire médian d'un ingénieur sur une nouvelle embauche aujourd'hui est de 38000 euros, ce qui nous fait 2500 € nets mensuels. Sans heure sup, au forfait (donc 40 à 45 heures par semaine) avec cinq semaines de congés et quelques jours de RTT qui ne compensent pas le travail au forfait. C'est une pression monumentale du même ordre que celle qu'on peut avoir en cours (j'ai connu, je peux donc en parler). Qui plus est, le type est sur un siège éjectable continuellement.

Or si j'en crois ce que je lis là (lien), un professeur certifié sans prime a un traitement au bout de vingt ans de carrière, tiens tiens, identique puisqu'on arrive juste avec son traitement de base à un salaire net médian de 2400€ mensuels. Et là, on ne parle que du professeur certifié, pas du bi-admissible ou de l'agrégé.

Attention parce que tu oublies un paramètre: il s'agit de l'avancement au grand choix. Seulement 30% des enseignants au maximum progressent à ce rythme. Dans la réalité, on passe du GC au choix ou de l'ancienneté au choix au gré des inspections. C'est hyper rare d'avoir bouclé le cycle en vingt ans (c'est le cas de Karine B: je suis curieux savoir s'il y en a d'autres). En progressant au choix (50% des professeurs), c'est 26 ans qui sont nécessaires pour atteindre le dernier échelon et 29 ans à l'ancienneté.
En ce qui peut faire rêver (à tort, à mon sens, pour ceux qui ont un gros potentiel), c'est plutôt l'agrégation (moins de boulot et meilleure paye, voire paye confortable s'il y a des HSA). Mais le capes, non. D'ailleurs, un indice parle de lui-même : le nombre de candidats au concours s'est effondré ses dernières années, malgré le chômage.
Même si cela se fait en 26 ans, c'est toujours mieux que dans le privé où tu es déclaré vieux à 40 balais avec un salaire qui au mieux n'évolue plus. Il y a quelques années, tu pouvais encore changer d'employeur et de poste, aujourd'hui, tu t'accroches à ton poste de peur de ne plus rien trouver. Bref, en toute objectivité, la condition salariale des profs n'est pas mauvaise par rapport au reste de la population.

C'est certain car la situation du marché de travail est dégradée (menace du chômage, insertion difficile, concurrence étrangère, peur d'embaucher..) Ce qui est dur, ce sont les premières années (on va dire les 10-15 (?) premières) car au traitement faible (je parle des certifiés), s'ajoutent volontiers d'autres soucis (mutation loin de chez soi, voire dans une région chère, des établissements difficiles..) Un certifié commence souvent à respirer vers 35-40 ans. C'est tout de même effarant quand on parle de fonctionnaires d'Etat recrutés à BAC+4.  

BAC +5 pour être titularisé.

_________________
!! SOUTENEZ VOS COLLEGUES Smile , SIGNEZ LA PETITION Smile : http://droits-profdoc.net/index.php  !!

VicomteDeValmont
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire et coût de la vie, vous y arrivez ?

Message par Celadon le Mer 2 Déc 2015 - 16:11

@Leclochard a écrit:
@Celadon a écrit:En effet, ce n'est pas très courant hélas. Mais j'avoue avoir quitté le navire à 65 la veille de mon passage en HC. Je n'ai pas donné suite.

Tu as obtenu très tard la HC alors. As-tu attendu longtemps ?
20 ans. Passke j'ai commencé très tard, donc ma carrière s'est limitée à ces vingt années. (Et ça m'a suffi.)

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire et coût de la vie, vous y arrivez ?

Message par Leclochard le Mer 2 Déc 2015 - 16:24

@Celadon a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Celadon a écrit:En effet, ce n'est pas très courant hélas. Mais j'avoue avoir quitté le navire à 65 la veille de mon passage en HC. Je n'ai pas donné suite.

Tu as obtenu très tard la HC alors. As-tu attendu longtemps ?
20 ans. Passke j'ai commencé très tard, donc ma carrière s'est limitée à ces vingt années. (Et ça m'a suffi.)

D'accord. Je comprends.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire et coût de la vie, vous y arrivez ?

Message par virgere le Mer 2 Déc 2015 - 16:28

Je m'en sors raisonnablement bien. Seule, échelon 7, avec une maigre pension de réversion de feu mon mari, 2 enfants (et la CAF), 2 chats, une maison (que je veux vendre, d'ailleurs, pour repartir locataire), une voiture, dans la campagne pas cher et sans tentation (650€ de crédit immo, mais un gros poste essence dans le budget, rien n'est accessible à pieds).
J'ai un peu d'argent de côté, au cas où, et je suis parvenue à économiser en un an de quoi partir à 3 avec mes enfants en Grèce. Ca pourrait être pire, donc. D'ailleurs, je suis la plus "riche" de ma famille et de mes amis. J'achète le plus possible en seconde main (tous les vêtements, la plupart des livres,...), je cuisine quasi tout.
Maintenant, ce n'est pas Byzance non plus. Et ce qui me gêne le plus c'est de penser au ratio études/salaire ainsi que me demander comment font les gens au SMIC si moi je suis déjà dans les circuits d'achats pas chers ?

_________________
" Ich weiß nicht, was soll es bedeuten, / Daß ich so traurig* bin..."

(* und müde, so müde... Sterbensmüde könnte ich sagen...)

"Together we stand, divided we fall*"

(* and so we fell down, so down...)

virgere
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire et coût de la vie, vous y arrivez ?

Message par Le grincheux le Mer 2 Déc 2015 - 16:45

@virgere a écrit:Je m'en sors raisonnablement bien. Seule, échelon 7, avec une maigre pension de réversion de feu mon mari, 2 enfants (et la CAF), 2 chats, une maison (que je veux vendre, d'ailleurs, pour repartir locataire), une voiture, dans la campagne pas cher et sans tentation (650€ de crédit immo, mais un gros poste essence dans le budget, rien n'est accessible à pieds).
J'ai un peu d'argent de côté, au cas où, et je suis parvenue à économiser en un an de quoi partir à 3 avec mes enfants en Grèce. Ca pourrait être pire, donc. D'ailleurs, je suis la plus "riche" de ma famille et de mes amis. J'achète le plus possible en seconde main (tous les vêtements, la plupart des livres,...), je cuisine quasi tout.
Maintenant, ce n'est pas Byzance non plus. Et ce qui me gêne le plus c'est de penser au ratio études/salaire ainsi que me demander comment font les gens au SMIC si moi je suis déjà dans les circuits d'achats pas chers ?

Si je puis me permettre... Vendre n'est pas une solution aujourd'hui surtout si tu sais que tu vas continuer à vivre dans le même coin parce que le futur économique est incertain (retraite à moyen terme, mais grosse crise en perspective à court terme avec inflation massive...). Si tu as la chance d'avoir un toit sur la tête et que ce toit t'appartient en partie, ça vaut le coup de le garder. Sauf si effectivement, le budget transport est énorme.

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire et coût de la vie, vous y arrivez ?

Message par virgere le Mer 2 Déc 2015 - 16:50

Je sais que ça paraît ne pas être une bonne idée. Mais être propriétaire, seule, est trop épuisant psychologiquement pour moi. Je ne bricole pas, tout est dès lors compliqué. De même pour l'entretien du jardin (que je fais seule ou presque). Par ailleurs, je n'aime pas cette sensation d'être liée, attachée à un endroit. Je ne suis pas sûre de vouloir bouger, mais je veux en avoir la liberté.
Ceci dit, l'immobilier est encore plus sinistré dans mon coin, alors elle ne va pas être vendue tout de suite, ma maison !

_________________
" Ich weiß nicht, was soll es bedeuten, / Daß ich so traurig* bin..."

(* und müde, so müde... Sterbensmüde könnte ich sagen...)

"Together we stand, divided we fall*"

(* and so we fell down, so down...)

virgere
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire et coût de la vie, vous y arrivez ?

Message par Norman Bates le Mer 2 Déc 2015 - 22:12

Non.


Et c'est encore pire cette année. La réforme du collège me coûte cher, surtout quand le rectorat décide d'amputer tous les jours de grève le même mois. Je refuse les heures supp', ça n'aide pas mais c'est un choix. C'est très difficile depuis deux mois. Allo Sofinco.

Sans amputation on y arriverait à peu près: pas de sorties, pas d'achats culturels (sauf pour le p'tit mais là encore, merci bibli), pas de fringues, mais on mange correctement (p'tit oblige, moi j'men fous un peu) dans un appart' correct qui coûte un bras en loyer. Pas moyen de muter pour rêver d'être les rois du pétrole "en région" : ma compagne n'a pas de points.

18 ans de boîte, échelon 10, mois de 2400 par mois, obligé de quémander. Les boules quand même.

_________________
Why do I give valuable time to people who don't care if I live or die?

Norman Bates
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum