Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
VinZT
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par VinZT Sam 19 Sep 2020 - 13:02
Monsieur_Tesla a écrit:Une perte d'autonomie chez les élèves ?

Vite, mettons des heures d'AP-autonomie dans les emplois du temps ! Razz
Clecle78
Clecle78
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Clecle78 Sam 19 Sep 2020 - 13:02
J'espère pour ta fille que les profs seront intelligents et compréhensifs vu que tu sembles en tout cas avoir fait ton métier de parent !
pseudo-intello
pseudo-intello
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par pseudo-intello Sam 19 Sep 2020 - 13:02
chmarmottine a écrit:Je ne dois pas vivre dans le même monde que vous, ni mes ados ....
A vous entendre, on croirait que les lycéens passent leur temps à faire la fête !
Et les collégiens, des fêtards en puissance ?

Je crois plutôt qu'il n'est plus question de clusters et que les contaminations sont diffusées un peu (beaucoup) partout.



Les élèves de maternelle, ces fêtards.

Ça fait la queue bien gentiment pour se laver les mains pendant la semaine à l'école, mais forcément, une fois qu'ils se sont tous partagé le même rail de coke dans la teuf chez Noé à 3h du mat' le week-end, ils s'étonnent de s'être filés le virus. Tsss.

Et après, on s'étonne.

_________________
Publicité:
amour
amour
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par amour Sam 19 Sep 2020 - 13:05
Amaury a écrit:
Clecle78 a écrit:Elie pourra rattraper au retour dans ce cas et pourquoi se ferait elle engueuler ? Elle ne doit pas être là seule j'imagine.

Je l'espère... j'espère que ses professeurs seront intelligents et lui laisseront le temps à son retour... mais quand je lis que son métier d'élève est de se débrouiller pour l'avoir fait à son retour, je stresse pour elle.
Et moi j'espère que les parents de mes élèves seront intelligents et sauront que le stress peut se résoudre par l'action et la communication. Tu as déjà rédigé deux messages pour te plaindre de comportements éventuels de collègues enseignants de ta fille, comportements qui n'ont même pas eu lieu: tu aurais aussi bien pu leur demander amicalement pour le même temps des explications par quelques messages. Mais ce n'est pas le choix que tu fais.
Danska
Danska
Prophète

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Danska Sam 19 Sep 2020 - 13:08
Amaury a écrit:
Clecle78 a écrit:Elie pourra rattraper au retour dans ce cas et pourquoi se ferait elle engueuler ? Elle ne doit pas être là seule j'imagine.

Je l'espère... j'espère que ses professeurs seront intelligents et lui laisseront le temps à son retour... mais quand je lis que son métier d'élève est de se débrouiller pour l'avoir fait à son retour, je stresse pour elle.

Je dois avouer que ça me surprend de lire ces propos sous la plume d'un enseignant : "ses profs" sont des collègues, ils sont en théorie raisonnablement intelligents et capables de différencier le je-m'en-foutiste qui s'est cru en vacances pendant une semaine et pense que c'est aux profs de rattraper à sa place et l'élève sérieux mais qui a eu des difficultés matérielles pour rattraper.

Personne ici n'a dit qu'un élève se ferait engueuler s'il n'avait pas tout bien rattrapé le jour de son retour ; je ne comprends pas trop pourquoi tu pars du principe que c'est ce qui va arriver à ta fille. Au pire, tu peux toujours envoyer un mot via Pronote pour signaler la difficulté à ses enseignants et prévenir que ta fille aura besoin de quelques jours pour rattraper, et voilà tout.


Dernière édition par Danska le Sam 19 Sep 2020 - 13:14, édité 1 fois
Dame Jouanne
Dame Jouanne
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Dame Jouanne Sam 19 Sep 2020 - 13:12
Danska a écrit:
frimoussette77 a écrit:
amour a écrit:
RogerMartin a écrit:
Le but n'est pas non plus de les rendre tous fous et nous avec... L'enseignement à distance en lycée / sup, si on nous donne des moyens et avec une vraie aide (ordi 4G) pour les élèves qui n'ont pas de matériel, ça pourrait limiter beaucoup de déplacements dans les transports en commun, etc. Et aussi des réunions informelles post fac ou post lycée. Et s'il n'y a pas de confinement strict, on pourrait toujours sortir faire un tour (masqués pour les Parisiens etc.) mais sans tous les soucis matériels du confinement.

Oui. Avec la 4 G qui fonctionne ET un protocole pour le contrôle continu et les ECTS.
Le travail sera pour beaucoup bâclé. Il est utopique de croire que l'ado seul va travailler autant qu'en classe.

Oui, enfin au bout d'un moment, il faut savoir ce qu'on veut : soit on cherche à ralentir la progression du virus - auquel cas on va effectivement travailler dans des conditions dégradées, pour les enseignants comme pour les élèves, ce qui peut impliquer un effort des élèves pour travailler dans des conditions inhabituelles -, soit on s'en fiche et alors autant vivre normalement.

Dans l'état actuel des choses, on a choisi les contraintes et l'inefficacité en même temps, c'est chouette.
Je partage totalement l'avis de Danska. Actuellement on cumule l'inefficacité et les contraintes
Je constate aussi que nombre d'entre nous ont intégré notre rôle de garderie nationale comme normal et cela me laisse un peu perplexe : notre rôle majeur est il devenu jusqu'au collège de permettre aux parents d'aller travailler et à partir du lycée d'occuper les adolescents pour qu'ils ne fassent pas de bêtises ?
Stered
Stered
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Stered Sam 19 Sep 2020 - 13:17
Et puis les râleries sur le cahier de texte, ça va bien ! Nous n'avons pas à y taper notre cours !

De mon temps ( Razz ), je me souviens que mes parents devaient me conduire chez les copains pour recopier le cours ou tenter d'en faire des photocops... C'était galère et pourtant on le faisait naturellement.

Aujourd'hui enfants ou parents ont majoritairement des smartphones. Ils peuvent donc faire une photo pour recopier simplement les cours ! Un peu d'autonomie, bordel !
Et oui, c'est le rôle du parent de faire rattraper à son enfant ses cours (pendant ou juste après la maladie, en fonction de l'état de l'enfant). Quel collègue n'accepte pas que ce soit faire légèrement en décalé, le temps que l'élève voit ses camarades ? La VS fait même les photocops chez nous pour les familles qui n'ont pas pu faire rattraper en amont !

_________________
"Il nous faut arracher la joie aux jours qui filent." Maïakovski
Amaury
Amaury
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Amaury Sam 19 Sep 2020 - 13:23
Je manque peut-être de confiance envers les collègues, je l'avoue. Il faut avouer qu'il est assez stressant, quand on prend un minimum au sérieux la scolarité de son enfant, de lui faire rater dix jours "pour rien" (puisqu'elle serait en état d'y aller).
Je ne râle pas du tout au sujet du cahier de texte, que je remplis moi-même de façon sibylline.
Faire venir des camarades chez nous ou bien nous rendre nous-mêmes chez eux, alors que nous sommes trois positifs sur quatre au covid et que nous n'avons le numéro de téléphone de personne, est impossible. Nous rendre en vie sco pour faire des photocop n'est pas non plus possible, à moins que les AED ne veuillent attraper le covid ??
avatar
chmarmottine
Monarque

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par chmarmottine Sam 19 Sep 2020 - 13:30
Amaury a écrit:Je manque peut-être de confiance envers les collègues, je l'avoue. Il faut avouer qu'il est assez stressant, quand on prend un minimum au sérieux la scolarité de son enfant, de lui faire rater dix jours "pour rien" (puisqu'elle serait en état d'y aller).
Je ne râle pas du tout au sujet du cahier de texte, que je remplis moi-même de façon sibylline.
Faire venir des camarades chez nous ou bien nous rendre nous-mêmes chez eux, alors que nous sommes trois positifs sur quatre au covid et que nous n'avons le numéro de téléphone de personne, est impossible. Nous rendre en vie sco pour faire des photocop n'est pas non plus possible, à moins que les AED ne veuillent attraper le covid ??

Mais les élèves communiquent tous par smartphone ou pc, se scannent les documents et se les envoient d'une façon ou d'une autre. Ils font même les travaux de groupe sans jamais se retrouver. L'époque a changé : ils se sont mis à fonctionner de cette façon, tout seuls, sans nous, bien avant l'épidémie.

Ils prennent même en photo les exercices du manuel pour laisser le livre au casier ...
avatar
Sisyphe
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Sisyphe Sam 19 Sep 2020 - 13:33
J'ai moi aussi des difficultés avec les exigences des parents post confinement. Je remplis pronote. J'écris par exemple : lecture de Vieille chanson du jeune temps de Victor Hugo à partir de la question : Quel rôle joue la nature dans cette scène ? Exercices lexique n° ... p... pour préparer le travail d'écriture.
Travail à la maison : terminer les exercices 3 et 4 p...
Et je sais bien que cela ne permet pas à l'élève de rattraper le cours. Parce que celui-ci tourne essentiellement autour de la reprise des propositions des élèves à partir desquelles j'essaie de leur faire comprendre la spécificité du poème, sa tonalité, son appartenance au lyrisme romantique...
Des parents m'envoient des mails (deux parents) hier soir pour que j'envoie la correction de la question.

Je note les devoirs à faire à la maison sur pronote et sur mon tableau. Je demande aux élèves d'écrire dans l'agenda. Certains ne le font pas. Lorsque je sanctionne un travail non rendu, des parents me signalent que le devoir n'était pas noté à faire sur l'ENT. (on a un ENT différent avec aussi un cahier de texte). Cela me donne envie de ne plus utiliser que l'agenda papier des élèves.

Des élèves et des parents (deux cette semaine) me contactent par mail pour que j'explique un exercice à faire. J'écris l'explication que j'avais donnée en classe mais ça m'agace.

J'ai l'impression que ces parents et ces élèves attendent de moi une disponibilité de chaque instant. Je ne saurai dire si c'est un effet post-confinement. J'enseignais avant en LP où j'étais peu ennuyée par ce type de question/réclamation.
Je me fixe la limite de ne plus répondre après 18h ni le week end mais même ainsi j'y ai passé déjà beaucoup de temps cette semaine sans compter la surveillance de l'ENT, de pronote, de ma boîte académique...

Danska
Danska
Prophète

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Danska Sam 19 Sep 2020 - 13:33
Amaury a écrit:Je manque peut-être de confiance envers les collègues, je l'avoue. Il faut avouer qu'il est assez stressant, quand on prend un minimum au sérieux la scolarité de son enfant, de lui faire rater dix jours "pour rien" (puisqu'elle serait en état d'y aller).
Je ne râle pas du tout au sujet du cahier de texte, que je remplis moi-même de façon sibylline.
Faire venir des camarades chez nous ou bien nous rendre nous-mêmes chez eux, alors que nous sommes trois positifs sur quatre au covid et que nous n'avons le numéro de téléphone de personne, est impossible. Nous rendre en vie sco pour faire des photocop n'est pas non plus possible, à moins que les AED ne veuillent attraper le covid ??

"Pour rien" alors qu'elle est positive au covid, c'est une drôle de formulation ! Elle va rater dix jours de cours, elle ne sera ni la première ni la dernière et sa scolarité ne va pas en être anéantie pour autant. Si tu es inquiète, tu envoies un mail à ses enseignants en expliquant la situation et basta !

Franchement, ne le prends pas mal, mais vous devriez plutôt vous féliciter qu'elle ne développe pas de symptômes inquiétants au lieu de stresser pour une simple absence de quelques jours, même si c'est frustrant pour elle.
maikreeeesse
maikreeeesse
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par maikreeeesse Sam 19 Sep 2020 - 13:34
Plus généralement c'est un constat que nous partageons mes collègues et moi en ce début d'année. Je suis inondée de mails (les parents écrivent directement sur la messagerie école et non par classe mais passons) pour demander (parfois exiger) la leçon, la poésie, les devoirs...Comme nous enregistrons entre 4 à 5 absences par classe, absences un peu plus longues que d'habitudes, entre 7 et 10 jours oui dans notre coin il fait 10 jours pour un test et encore 8 jours pour le résultat, cela devient non seulement impossible mais ils se débrouillaient bien avant quand leur enfant était malade pour une otite ou une angine pour rattraper. Ils habitent le quartier, ils peuvent se déplacer, ils peuvent demander à un camarade, un un voisin. Mais l'habitude est prise: ils demandent l'envoi numérique.
Le WE dernier j'ai reçu 6 mails sur la messagerie école d'un parent de CP parce 1) vendredi il ne trouvait pas la poésie 2) Samedi C'est dans quel cahier ? 3) Samedi Il n'y a rien dans le cahier 4) Dimanche ah si c'est dans le cahier finalement. 5) Ils ont fait la photo elle veut commander 6) C'est combien la coop et on pourrait vendre des étiquettes pour son fils ?
Franchement j'ai autre chose à faire entre rédiger le énième avenant, 4 pour l'instant avant le discours prochain de notre ministre et les élections des parents délégués et les comptes de l'école...
C'est assez nouveau pour nous.
amour
amour
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par amour Sam 19 Sep 2020 - 13:43
Dame Jouanne a écrit:
Danska a écrit:
frimoussette77 a écrit:
amour a écrit:

Oui. Avec la 4 G qui fonctionne ET un protocole pour le contrôle continu et les ECTS.
Le travail sera pour beaucoup bâclé. Il est utopique de croire que l'ado seul va travailler autant qu'en classe.

Oui, enfin au bout d'un moment, il faut savoir ce qu'on veut : soit on cherche à ralentir la progression du virus - auquel cas on va effectivement travailler dans des conditions dégradées, pour les enseignants comme pour les élèves, ce qui peut impliquer un effort des élèves pour travailler dans des conditions inhabituelles -, soit on s'en fiche et alors autant vivre normalement.

Dans l'état actuel des choses, on a choisi les contraintes et l'inefficacité en même temps, c'est chouette.
Je partage totalement l'avis de Danska. Actuellement on cumule l'inefficacité et les contraintes
Je constate aussi que nombre d'entre nous ont intégré notre rôle de garderie nationale comme normal et cela me laisse un peu perplexe : notre rôle majeur est il devenu jusqu'au collège de permettre aux parents d'aller travailler et à partir du lycée d'occuper les adolescents pour qu'ils ne fassent pas de bêtises ?

Je partage aussi l'avis de Danska, et il me semble bien qu'hélas, lors de cette rentrée, en ayant aucune réaction collective face à manquements dans un protocole sanitaire à la légèreté déjà assez contestable, en continuant maintenant à nous soumettre malgré une situation dégradée nous avons de fait capitulé. Nous avons tous pu noter que nous n'étions, élèves et personnels confondus, pas en sécurité, nous n'avons rien fait. les classes ferment, les professeurs ou les élèves commencent à être absents pour dix, quinze jours et nous commençons l'enseignement hybride distanciel/présentiel. Je pense que c'est ce que nous avons à faire, parce que ça va durer, contrairement à ce que nous pensions en avril-mai, ou chacun jurait ses grands dieux que "présentiel+ distanciel pas question! ", mais dans ces conditions je ne vois pas comment on peut espérer que l'aspect "groupe" de la progression soit efficace. Donc oui, on fait de la garderie, et on a même par notre passivité contribué à cette situation déplorable.
Amaury
Amaury
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Amaury Sam 19 Sep 2020 - 13:43
chmarmottine a écrit:
Amaury a écrit:Je manque peut-être de confiance envers les collègues, je l'avoue. Il faut avouer qu'il est assez stressant, quand on prend un minimum au sérieux la scolarité de son enfant, de lui faire rater dix jours "pour rien" (puisqu'elle serait en état d'y aller).
Je ne râle pas du tout au sujet du cahier de texte, que je remplis moi-même de façon sibylline.
Faire venir des camarades chez nous ou bien nous rendre nous-mêmes chez eux, alors que nous sommes trois positifs sur quatre au covid et que nous n'avons le numéro de téléphone de personne, est impossible. Nous rendre en vie sco pour faire des photocop n'est pas non plus possible, à moins que les AED ne veuillent attraper le covid ??

Mais les élèves communiquent tous par smartphone ou pc, se scannent les documents et se les envoient d'une façon ou d'une autre. Ils font même les travaux de groupe sans jamais se retrouver. L'époque a changé  : ils se sont mis à fonctionner de cette façon, tout seuls, sans nous, bien avant l'épidémie.

Ils prennent même en photo les exercices du manuel pour laisser le livre au casier ...

Pas en sixième, non ! En sixième ils sont encore nombreux à ne pas avoir de smartphone ! Ma fille n'en a pas. Mais oui, à partir mettons de la quatrième, je pense que les élèves peuvent facilement fonctionner ainsi.
sand
sand
Guide spirituel

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par sand Sam 19 Sep 2020 - 13:46
Nous sommes devenus corvéables à merci.
Ajonc35
Ajonc35
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Ajonc35 Sam 19 Sep 2020 - 13:47
maikreeeesse a écrit:Plus généralement c'est un constat que nous partageons mes collègues et moi en ce début d'année. Je suis inondée de mails (les parents écrivent directement sur la messagerie école et non par classe mais passons) pour demander (parfois exiger) la leçon, la poésie, les devoirs...Comme nous enregistrons entre 4 à 5 absences par classe, absences un peu plus longues que d'habitudes, entre 7 et 10 jours oui dans notre coin il fait 10 jours pour un test et encore 8 jours pour le résultat, cela devient non seulement impossible mais ils se débrouillaient bien avant quand leur enfant était malade pour une otite ou une angine pour rattraper. Ils habitent le quartier, ils peuvent se déplacer, ils peuvent demander à un camarade, un un voisin. Mais l'habitude est prise: ils demandent l'envoi numérique.
Le WE dernier j'ai reçu 6 mails sur la messagerie école d'un parent de CP parce 1) vendredi il ne trouvait pas la poésie 2) Samedi C'est dans quel cahier ? 3) Samedi Il n'y a rien dans le cahier 4) Dimanche ah si c'est dans le cahier finalement. 5) Ils ont fait la photo elle veut commander 6) C'est combien la coop et on pourrait vendre des étiquettes pour son fils ?
Franchement j'ai autre chose à faire entre rédiger le énième avenant, 4 pour l'instant avant le discours prochain de notre ministre et les élections des parents délégués et les comptes de l'école...
C'est assez nouveau pour nous.
Manque d'autonomie des parents? En primaire beaucoup se connaissent, non? J'espère que ma petite-ajonc, en primaire, pense d'abord aux copines avant d'envoyer un mail ( via papa ou maman) à sa pe, si elle est absente.
Elle a été très malade en février durant une semaine avant les vacances et sa maman est d'abord aller chez une de ses copines de classe! Photographies du / des cahiers, et voilà!
Ajonc35
Ajonc35
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Ajonc35 Sam 19 Sep 2020 - 13:49
Amaury a écrit:
chmarmottine a écrit:
Amaury a écrit:Je manque peut-être de confiance envers les collègues, je l'avoue. Il faut avouer qu'il est assez stressant, quand on prend un minimum au sérieux la scolarité de son enfant, de lui faire rater dix jours "pour rien" (puisqu'elle serait en état d'y aller).
Je ne râle pas du tout au sujet du cahier de texte, que je remplis moi-même de façon sibylline.
Faire venir des camarades chez nous ou bien nous rendre nous-mêmes chez eux, alors que nous sommes trois positifs sur quatre au covid et que nous n'avons le numéro de téléphone de personne, est impossible. Nous rendre en vie sco pour faire des photocop n'est pas non plus possible, à moins que les AED ne veuillent attraper le covid ??

Mais les élèves communiquent tous par smartphone ou pc, se scannent les documents et se les envoient d'une façon ou d'une autre. Ils font même les travaux de groupe sans jamais se retrouver. L'époque a changé  : ils se sont mis à fonctionner de cette façon, tout seuls, sans nous, bien avant l'épidémie.

Ils prennent même en photo les exercices du manuel pour laisser le livre au casier ...

Pas en sixième, non ! En sixième ils sont encore nombreux à ne pas avoir de smartphone ! Ma fille n'en a pas. Mais oui, à partir mettons de la quatrième, je pense que les élèves peuvent facilement fonctionner ainsi.
Papa et/ou maman non plus? Ou grande soeur/ grand frère?
amour
amour
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par amour Sam 19 Sep 2020 - 13:50
Danska a écrit:
Amaury a écrit:Je manque peut-être de confiance envers les collègues, je l'avoue. Il faut avouer qu'il est assez stressant, quand on prend un minimum au sérieux la scolarité de son enfant, de lui faire rater dix jours "pour rien" (puisqu'elle serait en état d'y aller).
Je ne râle pas du tout au sujet du cahier de texte, que je remplis moi-même de façon sibylline.
Faire venir des camarades chez nous ou bien nous rendre nous-mêmes chez eux, alors que nous sommes trois positifs sur quatre au covid et que nous n'avons le numéro de téléphone de personne, est impossible. Nous rendre en vie sco pour faire des photocop n'est pas non plus possible, à moins que les AED ne veuillent attraper le covid ??

"Pour rien" alors qu'elle est positive au covid, c'est une drôle de formulation ! Elle va rater dix jours de cours, elle ne sera ni la première ni la dernière et sa scolarité ne va pas en être anéantie pour autant. Si tu es inquiète, tu envoies un mail à ses enseignants en expliquant la situation et basta !

Franchement, ne le prends pas mal, mais vous devriez plutôt vous féliciter qu'elle ne développe pas de symptômes inquiétants au lieu de stresser pour une simple absence de quelques jours, même si c'est frustrant pour elle.

+1
Et sans vouloir t'accabler @Amaury, je suis aussi très surprise qu'ayant scolarisé ta fille hors secteur, et étant enseignant, donc particulièrement sensibilisé aux éventuelles fermetures de classes, absences possibles etc, tu n'aies pas insisté pour qu'elle se procure le numéro de téléphone d'un camarade ou solliciter les éventuels délégués de classe ou le pp avant que le pépin n'arrive.
Jenny
Jenny
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Jenny Sam 19 Sep 2020 - 13:51
Avec la réforme du lycée, certains ne connaissent pas grand monde dans leur classe ou certains groupes. Alors quand les élèves tombent malades au bout de quelques jours de cours, ce n’est pas forcément simple. Je suis assez conciliante avec les nouveaux dans l’établissement et avec mon groupe de spé constitué d’élèves qui viennent de 7 classes.

Mais oui, les élèves sont de moins en moins autonomes, je trouve.
Amaury
Amaury
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Amaury Sam 19 Sep 2020 - 13:51
Danska a écrit:

"Pour rien" alors qu'elle est positive au covid, c'est une drôle de formulation !

C'est une formule-choc pour faire entendre que quand ton enfant n'a strictement aucun symptôme (ce qui est une chance c'est vrai), même positif, l'isoler totalement ne va pas du tout de soi et n'a rien d'une évidence. Il faut beaucoup de civisme et de respect de l'autre pour prendre une telle décision. Nous aurions pu ne rien dire, nous avons communiqué par respect.
Je n'attends rien de ses profs si ce n'est de la bienveillance à son retour. Vous me dites que cette bienveillance va de soi et cela me rassure, ce dont je vous remercie.
Amaury
Amaury
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Amaury Sam 19 Sep 2020 - 13:56
Ajonc35 a écrit:
Papa et/ou maman non plus? Ou grande soeur/ grand frère?

Pas de grande soeur, pas de grand frère. En fait nous n'avons le numéro de personne dans le collège (vraiment personne), et aucune connaissance pour le moment. Je ne l'ai pas anticipé, la constitution de binômes au sein des classes était en train de se faire quand nous avons été isolés.
nicole 86
nicole 86
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par nicole 86 Sam 19 Sep 2020 - 14:03
Amaury, je pense que je contacterais la vie scolaire de l'établissement voire une association de parents d'élèves même si en début d'année scolaire les représentants par classe ne sont pas encore désignés.
Amaury
Amaury
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Amaury Sam 19 Sep 2020 - 14:07
nicole 86 a écrit:Amaury, je pense que je contacterais la vie scolaire de l'établissement voire une association de parents d'élèves même si en début d'année scolaire les représentants par classe ne sont pas encore désignés.

J'enverrai un message global à son retour pour prévenir que le rattrapage se fera petit à petit. Wink
Dame Jouanne
Dame Jouanne
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Dame Jouanne Sam 19 Sep 2020 - 14:10
nicole 86 a écrit:Amaury, je pense que je contacterais la vie scolaire de l'établissement voire une association de parents d'élèves même si en début d'année scolaire les représentants par classe ne sont pas encore désignés.
Oui, contacter la vie scolaire me semble aussi une bonne idée et expliquer à la cpe que ta fille ne connais pas encore les autres élèves de la classe et n'a pas de binôme. Je pense que cela permettrait de trouver des solutions : binôme, photocopie de cours... Bon courage à toi.
Amaury
Amaury
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Amaury Sam 19 Sep 2020 - 14:16
Je le ferai, merci. Wink Je n'avais pas pensé à la vie sco en fait, nous n'avons contacté que le PP (qui n'a pas répondu, et je ne souhaite pas me montrer harcelante).
amour
amour
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par amour Sam 19 Sep 2020 - 14:24
Amaury a écrit:
Ajonc35 a écrit:
Papa et/ou maman non plus? Ou grande soeur/ grand frère?

Pas de grande soeur, pas de grand frère. En fait nous n'avons le numéro de personne dans le collège (vraiment personne), et aucune connaissance pour le moment. Je ne l'ai pas anticipé, la constitution de binômes au sein des classes était en train de se faire quand nous avons été isolés.

Pourquoi ne pas appeler le secrétariat du CDE pour connaître le binôme de ta fille et pour qu'il demande aux parents de cet élève s'ils l'autorisent à transmettre leur numéro de téléphone ou celui de l'élève?
Très franchement, face à une élève dont les parents n'auraient absolument rien fait de tout ce qui t'a été suggéré jusqu'ici mais réclameraient de "l'indulgence" j'aurais la position suivante: pour ne pas être ennuyée par la suite, je ferais quelque chose de très simple : je la noterais très largement, ma bienveillance serait extrême voire excessive, mais uniquement pour être certaine d'avoir la paix. Pour moi un parent qui ne fait rien pour que son enfant reçoive les cours, qui n'a pas anticipé mais qui est capable de faire un "petit scandale" ne collabore pas avec l'équipe pédagogique. Je prends volontiers sur mon temps pour expliquer aux élèves souffrant de maladies chroniques à leur retour, ce qu'il n'auraient éventuellement pas compris et les aide évidemment à compenser les éventuelles lacunes liées à leurs absences, mais je n'aurais aucun problème éthique à me désintéresser royalement de la progression d'un élève dont les parents viendraient a posteriori se plaindre des notes sans avoir signalé une difficulté. Je le prendrais pour de la mauvaise foi et ferais donc preuve d'une mauvaise foi, heu pardon bienveillance:roll: en rapport. C'est d'ailleurs en général tout ce que gagnent les parents un peu tatillons: de guerre lasse, certains enseignants finissent parfois par réaliser qu'il ne sert à rien d'insister et puis de toutes façons, il faut des années pour que les lacunes s'accumulent, donc ils n'auront pas personnellement à assumer le "vous n'avez pas le niveau" asséné après le bac pour les filières sélectives.
ceci dit le problème se posera beaucoup moins cette année, du moins au niveau strictement scolaire, car il est général. On a vu les résultats du bac 2020, ceux du bac 2021 seront probablement encore meilleurs! In fine, cela va bien sûr creuser encore les inégalités scolaires dont la France a fait sa spécialité, avec à la clef, une inégalité autre que sociale ou géographique: elle sera liée à la fracture numérique et au comportement des parents.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum