Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Enaeco
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Enaeco Sam 19 Sep 2020, 18:38
Dame Jouanne a écrit:
mgb35 a écrit:Et pourtant, c'est faisable ! Galère mais faisable. Je ne pense pas que vous ayez moins de salle, en comptant les salles spécifiques, que de classe. Alors oui, faire cours de musique dans une salle de physique, c'est galère mais c'est faisable
Ben, ponctuellement oui, sur la durée non... Ou il faut m'expliquer comment on fait des expériences de chimie sans un seul point d'eau, d'électricité avec une seule prise électrique, etc. Et si il y a une salle par classe, comment on change de salle toutes les heures avec le chariot de matériel, les couloirs et les escaliers...

Non mais quand on prend une telle mesure, c'est qu'on considère que la santé des élèves et la lutte contre le virus devient plus importante que le bon fonctionnement des cours !
Tes travaux pratiques, tu fais une croix dessus... Ce n'est pas le top. Ca ne permet pas de traiter convenablement le programme, mais on peut survivre en sciences physiques sans travaux pratiques (certains n'en font pas du tout, pour diverses raisons).
Les inspecteurs t'expliqueront qu'on peut travailler avec des vidéos.
Cassandrine
Cassandrine
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Cassandrine Sam 19 Sep 2020, 18:47
Enaeco a écrit:
Dame Jouanne a écrit:
mgb35 a écrit:Et pourtant, c'est faisable ! Galère mais faisable. Je ne pense pas que vous ayez moins de salle, en comptant les salles spécifiques, que de classe. Alors oui, faire cours de musique dans une salle de physique, c'est galère mais c'est faisable
Ben, ponctuellement oui, sur la durée non... Ou il faut m'expliquer comment on fait des expériences de chimie sans un seul point d'eau, d'électricité avec une seule prise électrique, etc. Et si il y a une salle par classe, comment on change de salle toutes les heures avec le chariot de matériel, les couloirs et les escaliers...

Non mais quand on prend une telle mesure, c'est qu'on considère que la santé des élèves et la lutte contre le virus devient plus importante que le bon fonctionnement des cours !
Tes travaux pratiques, tu fais une croix dessus... Ce n'est pas le top. Ca ne permet pas de traiter convenablement le programme, mais on peut survivre en sciences physiques sans travaux pratiques (certains n'en font pas du tout, pour diverses raisons).
Les inspecteurs t'expliqueront qu'on peut travailler avec des vidéos.

Sauf que cette mesure n'a pas vraiment de sens : le brassage des élèves se fait à la récré, à la cantine au CDI, dans le hall des casiers, dans les bus et dès la sortie de l'établissement. De plus, les personnes les plus à risques sont les adultes !! Ils vont devoir toucher le matériel informatique et autre sans pouvoir le désinfecter réellement... De plus, l'aération des salles n'est même pas faisable dans certains établissements scolaires...
La seule chose qui nous protège c'est le masque ... à condition d'être bien porté....
celitian
celitian
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par celitian Sam 19 Sep 2020, 18:53
Une question sur le dernier protocole, est-ce qu'il y a encore l'isolement des cas contacts en lycée ?
Ce n'est pas très clair dans notre établissement.

avatar
Flo44
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Flo44 Sam 19 Sep 2020, 18:58
En plus c'est une mesure en contradiction avec la circulaire de Jean Castex sur la fonction publique. Les vulnérables doivent avoir leur propre poste de travail (ou à défaut, le poste doit être désinfecté avant chaque prise de poste). Plus d'autres mesures de protection renforcée : plexiglas, aération renforcée, etc....
anthinéa
anthinéa
Guide spirituel

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par anthinéa Sam 19 Sep 2020, 19:08
Flo44 a écrit:En plus  c'est une mesure en contradiction avec la circulaire de Jean Castex sur la fonction publique. Les vulnérables doivent avoir leur propre poste de travail (ou à défaut, le poste doit être désinfecté avant chaque prise de poste). Plus d'autres mesures de protection renforcée : plexiglas, aération renforcée, etc....

Et un télétravail qui peut aller jusqu’à 3 jours / semaine.
Dame Jouanne
Dame Jouanne
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Dame Jouanne Sam 19 Sep 2020, 19:09
Enaeco a écrit:
Dame Jouanne a écrit:
mgb35 a écrit:Et pourtant, c'est faisable ! Galère mais faisable. Je ne pense pas que vous ayez moins de salle, en comptant les salles spécifiques, que de classe. Alors oui, faire cours de musique dans une salle de physique, c'est galère mais c'est faisable
Ben, ponctuellement oui, sur la durée non... Ou il faut m'expliquer comment on fait des expériences de chimie sans un seul point d'eau, d'électricité avec une seule prise électrique, etc. Et si il y a une salle par classe, comment on change de salle toutes les heures avec le chariot de matériel, les couloirs et les escaliers...

Non mais quand on prend une telle mesure, c'est qu'on considère que la santé des élèves et la lutte contre le virus devient plus importante que le bon fonctionnement des cours !
Tes travaux pratiques, tu fais une croix dessus... Ce n'est pas le top. Ca ne permet pas de traiter convenablement le programme, mais on peut survivre en sciences physiques sans travaux pratiques (certains n'en font pas du tout, pour diverses raisons).
Les inspecteurs t'expliqueront qu'on peut travailler avec des vidéos.
Donc on revient à ce que j'ai dit plus haut : ponctuellement, pendant un temps limité, oui c'est possible. Insatisfaisant mais possible. Si cela doit durer toute l'année, il faut se rendre à l'évidence : on enseigne une matière, mais ce n'est pas une science expérimentale et pour moi pas de la physique chimie.
Il y a peut être des enseignants qui font zéro expériences et ne font jamais manipuler mais pour moi c'est problématique et je ne considère pas cela comme normal.
Et j'ajoute que sacrifier notre matière alors que la distanciation et les précautions sanitaires volent en éclat à la cantine et dans la cours, non.
avatar
Enaeco
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Enaeco Sam 19 Sep 2020, 19:28
Ah mais je suis d'accord avec vous.

Pour moi la restriction une salle / une classe n'a de sens que si on met en place une limitation du brassage à tous les niveaux. Donc à la cantine, dans les transports scolaires voire même en extra-scolaire, comme le sport ou le centre aéré.
(et accessoirement, quels sont les arguments ? le masque est peu utile (inutile) donc il faut cloisonner pour ne pas infecter tous les élèves passés dans une salle)

Pour l'histoire des TP, je ne vois pas l'intérêt de sacrifier notre matière quand on peut agir sur tellement d'autres choses bien plus significatives. En revanche, enseigner une science expérimentale sans faire manipuler les élèves, ça n'est pas pire que de l'enseigner à distance. Si ça avait un sens pour lutter contre l'épidémie, c'est un sacrifice qui ne changerait pas radicalement la vie des élèves.
frimoussette77
frimoussette77
Guide spirituel

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par frimoussette77 Sam 19 Sep 2020, 20:13
celitian a écrit:Une question sur le dernier protocole, est-ce qu'il y a encore l'isolement des cas contacts en lycée ?
Ce n'est pas très clair dans notre établissement.

Oui dans le lycée de mon fils.
somac
somac
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par somac Sam 19 Sep 2020, 20:33
Sur la question des cas contacts depuis le 17 septembre 20 :
http://www.cafepedagogique.net/LEXPRESSO/Pages/2020/09/18092020Article637360134892670079.aspx
avatar
Tonio Kröger
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Tonio Kröger Sam 19 Sep 2020, 20:58
Professeur de philosophie. Cas contact depuis hier midi (donc isolé facilement toute la semaine prochaine le temps d'avoir un résultats de test). Mon CDE (enfin, un sur les deux, l'autre n'a pas encore répondu) me fait passer en télétravail. Par contre, je me demande bien comment cela va s'organiser, parce qu'il va bien falloir que les élèves aient un matériel personnel pour faire une classe virtuelle.
celitian
celitian
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par celitian Sam 19 Sep 2020, 20:58
Merci, on va voir lundi dans les classes mais il devrait y avoir logiquement des élèves isolés.
Sylvain de Saint-Sylvain
Sylvain de Saint-Sylvain
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Sylvain de Saint-Sylvain Sam 19 Sep 2020, 21:16
Un collègue avec qui j'ai passé un peu de temps (plus de quinze minutes) et pris les transports plusieurs fois est confiné, il a chopé le coronavirus et a des symptômes importants. Il m'a appelé pour me dire que j'étais cas contact et qu'il fallait que je passe le test. Mais je n'ai pas reçu d'appel ou message officiel m'identifiant comme cas contact. Que dois-je faire ? C'est au chef d'établissement de décider dans ce cas ?
avatar
Tonio Kröger
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Tonio Kröger Sam 19 Sep 2020, 21:23
S'il ne t'a pas déclaré comme contact à l'Assurance maladie rien ne se passera ! Les CDE veulent une déclaration officielle comme cas contact par les autorités de santé, sans quoi tu dois aller en classe normalement.
corisandiane
corisandiane
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par corisandiane Sam 19 Sep 2020, 21:41
Bonsoir
Une collègue a fait cours dans une salle surchauffée Vendredi AM, il faisait bien plus de 30°, c'était donc très pénible, des élèves avaient amené leurs gourdes, mais pas tous, et évidemment, à cause des masques, la chaleur est devenue encore plus difficile. Un élève a fait un malaise. Il devait se sentir mal mais n'avait rien osé dire. Elle l'a fait conduire à l'infirmerie. Bref, je me pose une question. Si un élève fait un malaise plus ou moins grave à cause du masque, peut-on être tenu pour responsable? Que va-t-il se passer si les parents portent plainte? J'ai vu des élèves avoir des maux de tête, des maux de ventre, le matin, ça va, mais l'après midi, c'est difficile franchement. j'avoue me poser de plus en plus de questions et je me demande vraiment si faire porter des masques à des gamins toute la journée n'est pas mauvais pour leur santé. Je me sens pas très bien, je me pose de plus en plus de questions. Suis-je la seule ici?
Marie Laetitia
Marie Laetitia
Bon génie

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Marie Laetitia Sam 19 Sep 2020, 21:56
corisandiane a écrit:Bonsoir
Une collègue a fait cours dans une salle surchauffée Vendredi AM, il faisait bien plus de 30°, c'était donc très pénible, des élèves avaient amené leurs gourdes, mais pas tous, et évidemment, à cause des masques, la chaleur est devenue encore plus difficile. Un élève a fait un malaise. Il devait se sentir mal mais n'avait rien osé dire. Elle l'a fait conduire à l'infirmerie. Bref, je me pose une question. Si un élève fait un malaise plus ou moins grave à cause du masque, peut-on être tenu pour responsable? Que va-t-il se passer si les parents portent plainte? J'ai vu des élèves avoir des maux de tête, des maux de ventre, le matin, ça va, mais l'après midi, c'est difficile franchement. j'avoue me poser de plus en plus de questions et je me demande vraiment si faire porter des masques à des gamins toute la journée n'est pas mauvais pour leur santé. Je me sens pas très bien, je me pose de plus en plus de questions. Suis-je la seule ici?

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 3795679266 Tenu responsable de quoi? Ce n'est pas toi qui a pris la décision d'obliger les élèves à porter un masque, que je sache. Et plainte pour quoi? Parce que dans un contexte d'épidémie, on a voulu les protéger? À part un dépôt de plainte contre le soleil qui chauffe, je ne vois pas bien...

_________________
 Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Dlb10
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. [...] Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. Elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
Fesseur Pro
Fesseur Pro
Guide spirituel

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Fesseur Pro Sam 19 Sep 2020, 21:58
Question étonnante effectivement.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
Proton
Proton
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Proton Sam 19 Sep 2020, 22:08
Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:Un collègue avec qui j'ai passé un peu de temps (plus de quinze minutes) et pris les transports plusieurs fois est confiné, il a chopé le coronavirus et a des symptômes importants. Il m'a appelé pour me dire que j'étais cas contact et qu'il fallait que je passe le test. Mais je n'ai pas reçu d'appel ou message officiel m'identifiant comme cas contact. Que dois-je faire ? C'est au chef d'établissement de décider dans ce cas ?

Passé du temps sans masque ? Si vous étiez tous les deux masqués, tu n'es pas cas contact.
corisandiane
corisandiane
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par corisandiane Sam 19 Sep 2020, 22:13
Marie Laetitia a écrit:
corisandiane a écrit:Bonsoir
Une collègue a fait cours dans une salle surchauffée Vendredi AM, il faisait bien plus de 30°, c'était donc très pénible, des élèves avaient amené leurs gourdes, mais pas tous, et évidemment, à cause des masques, la chaleur est devenue encore plus difficile. Un élève a fait un malaise. Il devait se sentir mal mais n'avait rien osé dire. Elle l'a fait conduire à l'infirmerie. Bref, je me pose une question. Si un élève fait un malaise plus ou moins grave à cause du masque, peut-on être tenu pour responsable? Que va-t-il se passer si les parents portent plainte? J'ai vu des élèves avoir des maux de tête, des maux de ventre, le matin, ça va, mais l'après midi, c'est difficile franchement. j'avoue me poser de plus en plus de questions et je me demande vraiment si faire porter des masques à des gamins toute la journée n'est pas mauvais pour leur santé. Je me sens pas très bien, je me pose de plus en plus de questions. Suis-je la seule ici?

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 3795679266 Tenu responsable de quoi? Ce n'est pas toi qui a pris la décision d'obliger les élèves à porter un masque, que je sache. Et plainte pour quoi? Parce que dans un contexte d'épidémie, on a voulu les protéger? À part un dépôt de plainte contre le soleil qui chauffe, je ne vois pas bien...
S'ils font un malaise à cause du masque, car c'est bien à cause du masque qu'il a fait un malaise, soyons clair, on respire moins bien, je suis moi aussi épuisée aprés 3 semaines de cours et je ne suis pas la seule, on ne va pas me faire croire que ça n'a aucune incidence de porter un masque toute la journée! Mais bref, je me demande, s'il y avait un problème, un gosse qui avait un malaise dans mon cours à cause du masque, serais-je tenue pour responsable? Je vois, pas le matin à 8h mais l'aprés midi, des gamins qui vraiment ont du mal à tenir le masque, ont mal à la tête, sont crevés, mal au ventre, ne peuvent plus suivre tout simplement. Et je me pose des questions: est-ce que c'est bien de faire ça? est-ce qu'obliger des enfants à porter le masque de 8h à 17h n'est pas, tout simplement, de la maltraitance? je me sens mal, de plus en plus, quand je les vois avec le masque. ce n'est pas de l'iédologie, c'est mon ressenti. Je me pose des questions. Je voulais savoir si j'étais la seule.
Jenny
Jenny
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Jenny Sam 19 Sep 2020, 22:17
On les protège. Il n y a aucun risque.
Je leur rappelle de boire régulièrement. Si un élève se sent mal, je le fais accompagner à l’infirmerie.
mafalda16
mafalda16
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par mafalda16 Sam 19 Sep 2020, 22:23
corisandiane a écrit:
Marie Laetitia a écrit:
corisandiane a écrit:Bonsoir
Une collègue a fait cours dans une salle surchauffée Vendredi AM, il faisait bien plus de 30°, c'était donc très pénible, des élèves avaient amené leurs gourdes, mais pas tous, et évidemment, à cause des masques, la chaleur est devenue encore plus difficile. Un élève a fait un malaise. Il devait se sentir mal mais n'avait rien osé dire. Elle l'a fait conduire à l'infirmerie. Bref, je me pose une question. Si un élève fait un malaise plus ou moins grave à cause du masque, peut-on être tenu pour responsable? Que va-t-il se passer si les parents portent plainte? J'ai vu des élèves avoir des maux de tête, des maux de ventre, le matin, ça va, mais l'après midi, c'est difficile franchement. j'avoue me poser de plus en plus de questions et je me demande vraiment si faire porter des masques à des gamins toute la journée n'est pas mauvais pour leur santé. Je me sens pas très bien, je me pose de plus en plus de questions. Suis-je la seule ici?

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 3795679266 Tenu responsable de quoi? Ce n'est pas toi qui a pris la décision d'obliger les élèves à porter un masque, que je sache. Et plainte pour quoi? Parce que dans un contexte d'épidémie, on a voulu les protéger? À part un dépôt de plainte contre le soleil qui chauffe, je ne vois pas bien...
S'ils font un malaise à cause du masque, car c'est bien à cause du masque qu'il a fait un malaise, soyons clair, on respire moins bien, je suis moi aussi épuisée aprés 3 semaines de cours et je ne suis pas la seule, on ne va pas me faire croire que ça n'a aucune incidence de porter un masque toute la journée! Mais bref, je me demande, s'il y avait un problème, un gosse qui avait un malaise dans mon cours à cause du masque, serais-je tenue pour responsable? Je vois, pas le matin à 8h mais l'aprés midi, des gamins qui vraiment ont du mal à tenir le masque, ont mal à la tête, sont crevés, mal au ventre, ne peuvent plus suivre tout simplement. Et je me pose des questions: est-ce que c'est bien de faire ça? est-ce qu'obliger des enfants à porter le masque de 8h à 17h n'est pas, tout simplement, de la maltraitance? je me sens mal, de plus en plus, quand je les vois avec le masque. ce n'est pas de l'iédologie, c'est mon ressenti. Je me pose des questions. Je voulais savoir si j'étais la seule.

Tu peux ranger ton ressenti. Face à la loi il ne vaut pas grand chose.

Après, rien n’interdit de demander aux élèves s’ils vont bien, leur conseiller de boire régulièrement et de ne pas hésiter à se manifester si ça ne va pas.

_________________
"Muchos años después, frente al pelotón de fusilamiento, el coronel Aureliano Buendía había de recordar aquella tarde remota en que su padre lo llevó a conocer el hielo"
corisandiane
corisandiane
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par corisandiane Sam 19 Sep 2020, 22:28
Jenny a écrit:On les protège. Il n y a aucun risque.
Je leur rappelle de boire régulièrement. Si un élève se sent mal, je le fais accompagner à l’infirmerie.
On ne les protège pas, on protège les gens à risques. La dessus, soyons honnète, on le leur dit assez. Pour le reste, hélas, le petit qui a fait un malaise n'avait pas osé dire à ma collègue qu'il avait du mal à respirer et qu'il devait sortir, et c'est bien ça que je crains. Les élèves qui ont une grande bouche, eux, ça va, ils vont oser dire, mais les timides vont souffrir en silence, et peut-être faire un malaise, voire pire. J'ai quand même bien vu que pas mal souffraient, on ne peut pas dire autre chose. Et je ne me sens pas bien à cette idée, je ne peux pas dire que je rentre chez moi en me disant que j'ai ma conscience pour moi. Franchement, j'avoue que tout ceci me rend trés mal à l'aise. Enfin, j'espère que cette situation va bientot se terminer parce que c'est vraiment pénible.
amour
amour
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par amour Sam 19 Sep 2020, 22:30
corisandiane a écrit:
Marie Laetitia a écrit:
corisandiane a écrit:Bonsoir
Une collègue a fait cours dans une salle surchauffée Vendredi AM, il faisait bien plus de 30°, c'était donc très pénible, des élèves avaient amené leurs gourdes, mais pas tous, et évidemment, à cause des masques, la chaleur est devenue encore plus difficile. Un élève a fait un malaise. Il devait se sentir mal mais n'avait rien osé dire. Elle l'a fait conduire à l'infirmerie. Bref, je me pose une question. Si un élève fait un malaise plus ou moins grave à cause du masque, peut-on être tenu pour responsable? Que va-t-il se passer si les parents portent plainte? J'ai vu des élèves avoir des maux de tête, des maux de ventre, le matin, ça va, mais l'après midi, c'est difficile franchement. j'avoue me poser de plus en plus de questions et je me demande vraiment si faire porter des masques à des gamins toute la journée n'est pas mauvais pour leur santé. Je me sens pas très bien, je me pose de plus en plus de questions. Suis-je la seule ici?

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 3795679266 Tenu responsable de quoi? Ce n'est pas toi qui a pris la décision d'obliger les élèves à porter un masque, que je sache. Et plainte pour quoi? Parce que dans un contexte d'épidémie, on a voulu les protéger? À part un dépôt de plainte contre le soleil qui chauffe, je ne vois pas bien...
S'ils font un malaise à cause du masque, car c'est bien à cause du masque qu'il a fait un malaise, soyons clair, on respire moins bien, je suis moi aussi épuisée aprés 3 semaines de cours et je ne suis pas la seule, on ne va pas me faire croire que ça n'a aucune incidence de porter un masque toute la journée! Mais bref, je me demande, s'il y avait un problème, un gosse qui avait un malaise dans mon cours à cause du masque, serais-je tenue pour responsable? Je vois, pas le matin à 8h mais l'aprés midi, des gamins qui vraiment ont du mal à tenir le masque, ont mal à la tête, sont crevés, mal au ventre, ne peuvent plus suivre tout simplement. Et je me pose des questions: est-ce que c'est bien de faire ça? est-ce qu'obliger des enfants à porter le masque de 8h à 17h n'est pas, tout simplement, de la maltraitance? je me sens mal, de plus en plus, quand je les vois avec le masque. ce n'est pas de l'iédologie, c'est mon ressenti. Je me pose des questions. Je voulais savoir si j'étais la seule.

JMB! Sors sur le champ du corps de Corisandiane! :diable: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 267639959
On peut faire un malaise à cause de la chaleur sans masque, je ne vois pas pourquoi tu affirmes que le masque est à incriminer.
Si le masque toute la journée a une incidence, il faut croire qu'aucun des soignants qui interviennent en chirurgie ne s'en est rendu compte, car non, ils le portent pas le masque toute la journée, nos élèves, ils le portent, pour l'école, maximun 8 heures par jour. Qu'il leur soit obligatoire de les porter dans les transports n'est pas du ressort de l'EN.
Que ce soit bien ou pas, on peut en discuter, mais finalement ça n'est pas le problème, on est fonctionnaire on exécute, c'est très bizarre d'enseigner depuis deux semaines à des élèves dont on n'a pas vu le visage, ça oui, c'est très bizarre de manière plus large de ne plus pouvoir découvrir de nouveaux visages même dans la rue, ça oui, aussi. La maltraitance, voire la trahison, serait de ne pas protéger ces enfants, voire de les exposer à écourter la vie de leurs grands parents, de leurs parents, et à ce qu'ils portent ce fardeau toute leur vie. Ne pas leur faire porter de masque serait une maltraitance bien plus grande envers les personnes vulnérables qu'ils contamineraient.
corisandiane
corisandiane
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par corisandiane Sam 19 Sep 2020, 22:32
mafalda16 a écrit:
corisandiane a écrit:
Marie Laetitia a écrit:
corisandiane a écrit:Bonsoir
Une collègue a fait cours dans une salle surchauffée Vendredi AM, il faisait bien plus de 30°, c'était donc très pénible, des élèves avaient amené leurs gourdes, mais pas tous, et évidemment, à cause des masques, la chaleur est devenue encore plus difficile. Un élève a fait un malaise. Il devait se sentir mal mais n'avait rien osé dire. Elle l'a fait conduire à l'infirmerie. Bref, je me pose une question. Si un élève fait un malaise plus ou moins grave à cause du masque, peut-on être tenu pour responsable? Que va-t-il se passer si les parents portent plainte? J'ai vu des élèves avoir des maux de tête, des maux de ventre, le matin, ça va, mais l'après midi, c'est difficile franchement. j'avoue me poser de plus en plus de questions et je me demande vraiment si faire porter des masques à des gamins toute la journée n'est pas mauvais pour leur santé. Je me sens pas très bien, je me pose de plus en plus de questions. Suis-je la seule ici?

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 3795679266 Tenu responsable de quoi? Ce n'est pas toi qui a pris la décision d'obliger les élèves à porter un masque, que je sache. Et plainte pour quoi? Parce que dans un contexte d'épidémie, on a voulu les protéger? À part un dépôt de plainte contre le soleil qui chauffe, je ne vois pas bien...
S'ils font un malaise à cause du masque, car c'est bien à cause du masque qu'il a fait un malaise, soyons clair, on respire moins bien, je suis moi aussi épuisée aprés 3 semaines de cours et je ne suis pas la seule, on ne va pas me faire croire que ça n'a aucune incidence de porter un masque toute la journée! Mais bref, je me demande, s'il y avait un problème, un gosse qui avait un malaise dans mon cours à cause du masque, serais-je tenue pour responsable? Je vois, pas le matin à 8h mais l'aprés midi, des gamins qui vraiment ont du mal à tenir le masque, ont mal à la tête, sont crevés, mal au ventre, ne peuvent plus suivre tout simplement. Et je me pose des questions: est-ce que c'est bien de faire ça? est-ce qu'obliger des enfants à porter le masque de 8h à 17h n'est pas, tout simplement, de la maltraitance? je me sens mal, de plus en plus, quand je les vois avec le masque. ce n'est pas de l'iédologie, c'est mon ressenti. Je me pose des questions. Je voulais savoir si j'étais la seule.

Tu peux ranger ton ressenti. Face à la loi il ne vaut pas grand chose.

Après, rien n’interdit de demander aux élèves s’ils vont bien, leur conseiller de boire régulièrement et de ne pas hésiter à se manifester si ça ne va pas.
Oui enfin, si la loi est inique, on peut aussi se poser des questions. Pour la première fois, j'avoue que je me pose énormément de questions et que je me dis que l'on me demande de faire quelque chose de pas bien. Mais peut-être que je me trompe, mais en tant qu'adulte, tout ceci me gène. Voir des enfants aussi jeunes que 10 ans peiner à respirer sous des masques en plein aprés-midi dans des salles à plus de 30°, je me demande bien ce que nous sommes en train d'accepter la...
Jenny
Jenny
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Jenny Sam 19 Sep 2020, 22:32
Les élèves en réa, ça arrive aussi. Les élèves qui sont à risque, qui ont des parents et des grands-parents à risque aussi.
De toute façon, je ne suis pas médecin, j’applique ce qu’on nous demande.
Ça n'empêche pas d’être attentif aux élèves qui se sentent mal.
corisandiane
corisandiane
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par corisandiane Sam 19 Sep 2020, 22:36
amour a écrit:
corisandiane a écrit:
Marie Laetitia a écrit:
corisandiane a écrit:Bonsoir
Une collègue a fait cours dans une salle surchauffée Vendredi AM, il faisait bien plus de 30°, c'était donc très pénible, des élèves avaient amené leurs gourdes, mais pas tous, et évidemment, à cause des masques, la chaleur est devenue encore plus difficile. Un élève a fait un malaise. Il devait se sentir mal mais n'avait rien osé dire. Elle l'a fait conduire à l'infirmerie. Bref, je me pose une question. Si un élève fait un malaise plus ou moins grave à cause du masque, peut-on être tenu pour responsable? Que va-t-il se passer si les parents portent plainte? J'ai vu des élèves avoir des maux de tête, des maux de ventre, le matin, ça va, mais l'après midi, c'est difficile franchement. j'avoue me poser de plus en plus de questions et je me demande vraiment si faire porter des masques à des gamins toute la journée n'est pas mauvais pour leur santé. Je me sens pas très bien, je me pose de plus en plus de questions. Suis-je la seule ici?

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 3795679266 Tenu responsable de quoi? Ce n'est pas toi qui a pris la décision d'obliger les élèves à porter un masque, que je sache. Et plainte pour quoi? Parce que dans un contexte d'épidémie, on a voulu les protéger? À part un dépôt de plainte contre le soleil qui chauffe, je ne vois pas bien...
S'ils font un malaise à cause du masque, car c'est bien à cause du masque qu'il a fait un malaise, soyons clair, on respire moins bien, je suis moi aussi épuisée aprés 3 semaines de cours et je ne suis pas la seule, on ne va pas me faire croire que ça n'a aucune incidence de porter un masque toute la journée! Mais bref, je me demande, s'il y avait un problème, un gosse qui avait un malaise dans mon cours à cause du masque, serais-je tenue pour responsable? Je vois, pas le matin à 8h mais l'aprés midi, des gamins qui vraiment ont du mal à tenir le masque, ont mal à la tête, sont crevés, mal au ventre, ne peuvent plus suivre tout simplement. Et je me pose des questions: est-ce que c'est bien de faire ça? est-ce qu'obliger des enfants à porter le masque de 8h à 17h n'est pas, tout simplement, de la maltraitance? je me sens mal, de plus en plus, quand je les vois avec le masque. ce n'est pas de l'iédologie, c'est mon ressenti. Je me pose des questions. Je voulais savoir si j'étais la seule.

JMB! Sors sur le champ du corps de Corisandiane! :diable: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 267639959
On peut faire un malaise à cause de la chaleur sans masque, je ne vois pas pourquoi tu affirmes que le masque est à incriminer.
Si le masque toute la journée a une incidence, il faut croire qu'aucun des soignants qui interviennent en chirurgie ne s'en est rendu compte, car non, ils le portent pas le masque toute la journée, nos élèves, ils le portent, pour l'école,  maximun 8 heures par jour. Qu'il leur soit obligatoire de les porter dans les transports n'est pas du ressort de l'EN.
Que ce soit bien ou pas, on peut en discuter, mais finalement ça n'est pas le problème, on est fonctionnaire on exécute, c'est très bizarre d'enseigner depuis deux semaines à des élèves dont on n'a pas vu le visage, ça oui, c'est très bizarre de manière plus large de ne plus pouvoir découvrir de nouveaux visages même dans la rue, ça oui, aussi. La maltraitance, voire la trahison, serait de ne pas protéger ces enfants, voire de les exposer à écourter la vie de leurs grands parents, de leurs parents, et à ce qu'ils portent ce fardeau toute leur vie. Ne pas leur faire porter de masque serait une maltraitance bien plus grande envers les personnes vulnérables qu'ils contamineraient.      
Bien sûr que le masque agrave la chaleur, je l'ai vu moi-même.
Pour les chirurgiens, ils le portent le temps d'une opération, et ça n'a rien à voir avec les masques en tissu que les gamins portent, ils ont des conditions d'asepsie que nous n'avons pas! Et en plus, ils n'opèrent pas dans des salles à 35°, heureusement! Et ils peuvent faire des pauses...mais bref, je suppose que je vais devoir ranger ma conscience et détourner les yeux des gamins, faire comme si je ne les voyais pas peiner à respirer, ou avoir mal à la tête, etc..enfin, je trouve ça trés dur à vivre et j'espère que ça va bientot se terminer.
mafalda16
mafalda16
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 22 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par mafalda16 Sam 19 Sep 2020, 22:39
Se terminer ? Bientôt ?
T’es bien mignonne...

Ceci dit côté météo au moins on peut raisonnablement espérer plus de fraîcheur dès la semaine prochaine.

_________________
"Muchos años después, frente al pelotón de fusilamiento, el coronel Aureliano Buendía había de recordar aquella tarde remota en que su padre lo llevó a conocer el hielo"
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum