Le Deal du moment :
Sortie Nike : les nouvelles baskets Air Max Plus
Voir le deal
169.99 €

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Jenny
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 12 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Jenny Mer 14 Avr 2021 - 21:12
Estrosi a le droit, pas Dati. Tant pis pour les enseignants parisiens, nous ne devons pas être exposés au virus. cafe
Laotzi
Laotzi
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 12 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Laotzi Mer 14 Avr 2021 - 21:15
Cela devient franchement ridicule. L'Etat est incapable de gérer correctement les choses, ne se sent pas capable (ou ne veut pas) d'assumer la vaccination prioritaire des enseignants volontaires (quelques centaines de milliers de personnes) et laisse donc des pouvoirs locaux se débrouiller : parfois ça ne passe pas avec contre-ordre, parfois ça se fait avec l'aval des pouvoirs publics comme à Nice visiblement.
Belle gestion, encore une fois.

Et pendant ce temps là, pas le moindre début de réflexion sur des aménagements pour la rentrée du 26 avril/3 mai. Pas le moindre non plus pour la rentrée de septembre. Car la vaccination ne suffira pas seule à tout régler, surtout avec des variants plus ou moins résistants.

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."
avatar
Enaeco
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 12 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Enaeco Mer 14 Avr 2021 - 21:20
@roxanne a écrit:Désolée mais si on veut une vaccination massive, il faut avancer. De plus, mon département et notamment ma commune a de très bons chiffres de vaccination. Si on peut être vaccinés ( et ce n'est pas fait encore), c'est qu'il y a des places.  Je connais aussi des personnes prioritaires qui ne veulent pas être vaccinées ou qui hésitent . En attendant, il faut avancer.

Si on était limité par la capacité de vaccination, je veux bien. Mais là, le facteur limitant c'est le nombre de doses.

Ce sont des vases communicants. Ca avance chez toi, mais ça n'avance pas à d'autres endroits.
Je ne sais pas pourquoi ton département et ta commune sont mieux lotis que d'autres mais peut-être que s'ils avaient obligation de respecter les priorités établies, il y aurait une meilleure répartition des doses à l'échelle nationale.

En fait, je ne suis pas sur que cette marche anarchique soit la plus rapide pour obtenir une vaccination massive.
Après, les non-prioritaires qui forcent pour se faire vacciner ne sont clairement pas les premiers à blâmer. Ce n'est pas d'eux que vient la défaillance.
roxanne
roxanne
Prophète

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 12 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par roxanne Mer 14 Avr 2021 - 21:32
Je n ai rien forcé d'ailleurs. J appelais pour prendre RDV par dans un mois et c'est quand j'ai dit que j'étais enseignante qu'on m'a dit que je pouvais l'être avant. Maintenant , à titre personnel , je ne suis pas persuadée qu' une vaccination de masse doublée d'une course contre la montre puisse tenir avec des priorités à l 'âge. Plus, il y a ee personnes vaccinées , mieux c'est pour tout le monde. On a vacciné des centenaires , était- ce indispensable ? Je sais bien que ce n'est pas politiquement correct de le dire, mais ça m'interroge. Sur ce, j en reste là.
Cassandrine
Cassandrine
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 12 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cassandrine Mer 14 Avr 2021 - 21:38
@Enaeco a écrit:
@roxanne a écrit:Désolée mais si on veut une vaccination massive, il faut avancer. De plus, mon département et notamment ma commune a de très bons chiffres de vaccination. Si on peut être vaccinés ( et ce n'est pas fait encore), c'est qu'il y a des places.  Je connais aussi des personnes prioritaires qui ne veulent pas être vaccinées ou qui hésitent . En attendant, il faut avancer.

Si on était limité par la capacité de vaccination, je veux bien. Mais là, le facteur limitant c'est le nombre de doses.

Ce sont des vases communicants. Ca avance chez toi, mais ça n'avance pas à d'autres endroits.
Je ne sais pas pourquoi ton département et ta commune sont mieux lotis que d'autres mais peut-être que s'ils avaient obligation de respecter les priorités établies, il y aurait une meilleure répartition des doses à l'échelle nationale.

En fait, je ne suis pas sur que cette marche anarchique soit la plus rapide pour obtenir une vaccination massive.
Après, les non-prioritaires qui forcent pour se faire vacciner ne sont clairement pas les premiers à blâmer. Ce n'est pas d'eux que vient la défaillance.

@Enaeco,

J'ai surtout l'impression que c'est hyper mal organisé et que chaque région (ou ARS) fait un peu à sa sauce. Pas d'organisation et d'anticipation. Certaines ARS en septembre déclaraient tous les enseignants cas-contact car elles considéraient qu'ils n'étaient pas assez protégés.
PabloPE
PabloPE
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 12 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par PabloPE Mer 14 Avr 2021 - 21:40
@Enaeco a écrit:
@Clecle78 a écrit:Alors on a interdit à Rachida Dati de vacciner les profs de son arrondissement mais d'autres maires le peuvent. Vous y comprenez quelque chose ?

C'est ça qui me fait halluciner...

Roxanne, tant mieux pour toi et tes collègues. Notre profession devrait être prioritaire, mais c'est totalement anormal que ce soit possible.

Mes grands-parents (85 et 90 ans) ne sont toujours pas vaccinés malgré des appels quotidiens. Il a fallu passer par Doctolib (donc ils n'ont pas pu gérer eux même, leur minitel ne permettant pas l'accès à internet) pour faire bouger les choses et leur trouver un RdV.

A côté de ça, tout le monde essaye de s’engouffrer dans la faille en appelant tous les centres aux alentours ou via Doctolib. En s'inscrivant et profitant qu'ils ne demandent pas de justificatifs, ou en se refilant l'info du centre qui prend ses libertés.
Bref, c'est vraiment du chacun pour soi.

Au début, c'était une histoire de doses en trop qui allaient finir à la poubelle. Maintenant, on en est clairement plus là. Les communes demandent encore et encore et, faute de volontaires dans la tranche d'âge, prennent la liberté d'étendre la vaccination en se cachant derrière un surplus.
Mais ces doses demandées, elles manquent ailleurs !
Une dose qui part dans le bras d'un non-prioritaire, c'est une dose qui n'ira pas dans celui d'un prioritaire dans l'attente.

Quelle gestion catastrophique dans la répartition à tous les étages : l'Etat qui est incapable de distribuer correctement les stocks, les communes/centres qui sont incapables de gérer leurs besoins réels (ou ne jouent pas le jeu), les français qui sont incapables de respecter les priorités définies.
Oui enfin là ils ont bon dos hein les français qui sont incapables de respecter les priorités établies parce que bon objectivement quand on voit le nombre de prioritaires qui ne jouent pas le jeu (je vous ai déjà parlé de mon père?) non plus c'est à se demander quand les gens les plus à risques de croiser le virus pourront être vaccinés. Surtout que l'AZ leur est maintenant réservé et qu'ils ont aussi priorité sur le pfizer/ moderna. Je suis ravie que ma GM soit vaccinée mais objectivement elle ne sort presque plus et ne reçoit que très peu de visites (son aide-ménagère officiant aussi à l'EPAHD est vaccinée) donc elle court très peu de risque d'être contaminée à part par nous. Déjà en vaccinant les étudiants, les employés de grandes surfaces, les enseignants, les livreurs (liste non exhaustive) on pourrait plus facilement limiter ce virus non?

_________________
"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."
Cleroli
Cleroli
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 12 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cleroli Mer 14 Avr 2021 - 21:40
@roxanne a écrit:Je n ai rien forcé d'ailleurs.  J appelais pour prendre RDV  par dans un mois et c'est quand j'ai dit que j'étais enseignante qu'on m'a dit que je pouvais l'être avant. Maintenant , à titre personnel , je ne suis pas persuadée qu' une vaccination de masse doublée d'une course contre la montre puisse tenir avec des priorités à l 'âge.  Plus, il y a ee personnes vaccinées , mieux c'est pour tout le monde. On a vacciné des centenaires , était- ce indispensable ? Je sais bien que ce n'est pas politiquement correct de le dire, mais ça m'interroge. Sur ce, j en reste là.
Beaucoup de centenaires ont été vaccinés ? Ma grand-mère vient de décéder (de vieillesse, elle a fêté ses 100 ans en début d'année) et personne, dans la maison de retraite dans laquelle elle résidait, n'a proposé à mes parents de la vacciner. Vu son état de santé, mes parents auraient de toute façon refusé.
Clecle78
Clecle78
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 12 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Clecle78 Mer 14 Avr 2021 - 21:55
Et quand bien même on vaccinerait les centenaires ?  On ne va pas verser dans le jeunisme vaccinal, j'espère ? Il y a eu assez de commentaires nauséabonds sur le sujet comme sur celui des vulnérables. Franchement c'est choquant de lire ca surtout quand on connaît le tribut payé par les ehpad. Vraiment malvenue cette remarque.
roxanne
roxanne
Prophète

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 12 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par roxanne Mer 14 Avr 2021 - 21:59
Je savais. Mais je ne regrette pas que ds centenaires soient vaccinés mais je ne pense que c'était la priorité. Après j'ai le droit de le penser aussi.
A Tuin
A Tuin
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 12 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par A Tuin Mer 14 Avr 2021 - 22:58
@Clecle78 a écrit:Et quand bien même on vaccinerait les centenaires ?  On ne va pas verser dans le jeunisme vaccinal, j'espère ? Il y a eu assez de commentaires nauséabonds sur le sujet comme sur celui des vulnérables. Franchement c'est choquant de lire ca surtout quand on connaît le tribut payé par les ehpad. Vraiment malvenue cette remarque.
Je ne perçois pas la pensée de Roxanne comme choquante. A ces âges avances on a plus de chance de décéder de vieillesse ou du fait d'effets secondaires d'un produit actif comme le vaccin, que d'aller courir le marathon en ville pour faire les magasins où aller travailler en prenant un transport en commun. C'est plutôt du bon sens, je n'y vois pas spécialement de jeunisme etc.
Cicyle
Cicyle
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 12 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cicyle Mer 14 Avr 2021 - 23:06
Je comprends vos arguments, et en effet je pense qu'il, faut vacciner les actifs qui sont au contact du virus (coucou !).
Après, je vois ma grand-mère de 97 ans (98 dans 2 mois), qui a été vaccinée au tout début. Depuis 1 an, elle vit recluse. Elle n'a pas dépassé le bout de sa rue, à part pour aller chez le médecin. Elle ne touche plus ses arrière petits enfants (combien de fois m'a-t-elle dit, en voyant mon 20 mois : "je ne peux pas le toucher, hein ? Je ne peux pas ?" -> "Tu fais comme tu veux, mais ce n'est pas recommandé").
Bref, avant l'actuel confinement, on a fait un repas avec mes parents et ma soeur (en extérieur), et ma grand-mère est venue. Et bien ça change tout pour ses derniers (nombreux, on l'espère) mois.
Alors je comprends que de l'extérieur, quand on est obligé d'aller au contact du virus, comme c'est le cas des enseignants, on se dise que c'est un peu du gâchis. Mais c'est un être humain, qui a aussi droit à un minimum de qualité de vie. Je parle ici d'un cas un peu particulier, d'une quasi-centenaire "en pleine forme".
Bref, le fait est qu'il n'y a pas assez de vaccins pour tout le monde. Il faut faire un choix. Le gouvernement en a fait un.
Par contre, refouler sur le moment des enseignants qui avaient réservé à la faveur d'une erreur de serveur, c'est inacceptable. Je réitère ma question : que sont devenues les doses ? Si elles ont été attribuées à des prioritaires, c'est qu'il y a surbooking (je n'ai jamais rien entendu allant dans ce sens, au contraire). Sinon, elles ont été attribuées sur copinage ou jetées. Et là, ça serait absolument scandaleux.
avatar
Graisse-Boulons
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 12 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Graisse-Boulons Mer 14 Avr 2021 - 23:10
Ben en tout cas cette fois ils s'y prennent mieux que pour la grippe A hein ...Pour cette dernière, qui tuait aussi, tous le monde savait qu'on avait a disposition des wagons de doses, on avait évoqué la vaccination obligatoire...du coup plein de gens ne voulaient pas du vaccin...les bruits c'était plutôt " ils nous disent de nous vacciner mais pas les femmes enceintes, ça veux dire quoi?" ...ou alors " il y a du squalène dedans, c'est ce qui a donné le syndrôme de la guerre du golf aux soldats américains"...ou bien " il y a de l'aluminium comme concervateur et le corps ne l'élimine plus jamais"...ets, j'en passe...non la, vraiment ils ont etes bons : définir des "prioritaires", mettre en avant la pénurie et tous le monde est prêt a faire la queue pour se faire injecter ce vaccin développé vitesse grand V pour des raisons économiques planétaires...
avatar
Enaeco
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 12 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Enaeco Mer 14 Avr 2021 - 23:15
@Cicyle il y a une quatrième option dans tout ça : elles n'ont été attribuées à personne le jour même mais simplement gardées pour d'autres jours.
Cicyle
Cicyle
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 12 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cicyle Mer 14 Avr 2021 - 23:21
Il semblerait que quand les flacons sont entamés, on ne peut pas les conserver. Et je suppose qu'il y a plusieurs piqueurs, donc plusieurs flacons en parallèle. Donc si chacun perd un ou deux patients non, je ne vois pas comment on peut les redonner le lendemain.
avatar
Enaeco
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 12 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Enaeco Mer 14 Avr 2021 - 23:32
La situation est présentée comme des RDV classiques. Donc a priori, il ne s'agissait pas des fins de flacons.

Dans certains centres, on s'organise pour éviter la situation où à l'heure du dernier patient, tous les piqueurs entament chacun un nouveau flacon. Mais pour Grenoble, je ne sais pas.
avatar
chmarmottine
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 12 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par chmarmottine Mer 14 Avr 2021 - 23:47
@Cicyle a écrit:Il semblerait que quand les flacons sont entamés, on ne peut pas les conserver. Et je suppose qu'il y a plusieurs piqueurs, donc plusieurs flacons en parallèle. Donc si chacun perd un ou deux patients non, je ne vois pas comment on peut les redonner le lendemain.

S'il y a 6 enseignants refoulés, ça fait un flacon en moins ouvert en fin de journée ?
avatar
Enaeco
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 12 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Enaeco Jeu 15 Avr 2021 - 0:09
Les témoignages des refoulés vont bien dans ce sens. Ils n'étaient pas là pour "finir les flacons des prioritaires".
Donc pas de surbooking, ni copinage (pas lié en tout cas), ni gaspillage. Mais des piqueurs qui auront eu une cadence un peu moins élevée pour commencer la semaine et des flacons qui resteront au réfrigérateur jusqu'au lendemain.


Mais ce lundi matin, douche froide pour une vingtaine de profs qui se sont vu refuser l’accès au vaccinodrome d’Alpexpo.

https://www.ledauphine.com/sante/2021/04/12/isere-grenoble-des-enseignants-refoules-du-vaccinodrome-alors-qu-ils-avaient-rendez-vous
Tangleding
Tangleding
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 12 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Tangleding Jeu 15 Avr 2021 - 0:23
La politique vaccinale est assez illisible, ça n'est pas nouveau.

Pour rappel dans certaines tranches d'âge la HAS distinguait 2 niveaux de pathologie à risque et les patients en bonne santé, puis dans la tranche d'âge en dessous, il n'y avait plus qu'une des deux niveaux de pathologies à risque, et sinon c'était on passait directement en bonne santé (alors que par ailleurs on est censé bénéficier du télétravail ou d'aménagement, mais dans les faits c'est télétravail ou ASA ou bosser sans plus de protection que des masques chi). Du coup certains se retrouvaient en zone grise, car dans la tranche d'âge où la pathologie n'était d'un coup plus répertoriée... C'est à la faveur de cette zone grise que mon généraliste m'a jugé éligible à AZ juste avant la suspension. Ca m'a peut-être permis de ne pas avoir une forme grave il y a 10 jours, avec le variant anglais (accessoirement ça me dispense de la 2nde dose, l'infection étant considérée comme un rappel).

Clairement je n'ai pas demandé à bénéficier d'un passe-droit, et encore aujourd'hui je suis incapable de déterminer si mon médecin a appliqué des règles explicites ou s'il a dû évaluer la situation sur la base de recommandations floues.

Et on le voit bien avec l'hétérogénéité des situations sur le territoire. Sans compter que l'EN semble, dans certaines zones, donner des instructions de refouler spécifiquement les enseignants de toute possibilité de vaccination. Chose que je pourrais comprendre émanant des ARS, mais certainement pas de l'EN. Ou alors ça veut dire que l'EN assume une contribution à la stratégie sanitaire et dans ce cas il faudrait que ce soit explicite et ça mériterait un débat, parce que je ne crois pas avoir vu dans le code de l'éducation que l'école doive jouer le rôle de diffuseur de coronavirus pour accélérer l'immunité de troupeau, comme le suggérait aimablement Mme Chêne, la DG de Santé Publique France devant les sénateurs au printemps dernier.

_________________
"Never complain, just fight." Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 12 2490015017
cupoftea
cupoftea
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 12 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par cupoftea Jeu 15 Avr 2021 - 0:37
@Isis39 a écrit:
@Pontorson50 a écrit:
@Isis39 a écrit:
@Kilmeny a écrit:
Il y a aussi toutes les épreuves orales à passer fin juin-début juillet... Je n'ai guère envie de faire face à une semaine d'oraux sans être vaccinée.

Moi je serai toujours en cours confinée dans de petites salles avec mes classes chargées. Moi aussi j’aimerais bien être vaccinée.

C'est le pire : au bout d'un an, une partie non négligeable de collègues et d'élèves travaillent toujours sans la ventilation minimale nécessaire. Un an!

Dans mon collège les fenêtres s’ouvrent. Mais j’imagine mal rester les fenêtres ouvertes en pleine canicule. Ça va être l’enfer : chaleur insupportable plus masque.

On a bien aéré tout l'hiver avec (chez moi en tous cas) des températures négatives, de la neige qui tombait à gros flocons et des élèves qui hurlaient que Madame il fait frooooooid. On n'est plus à ça près (ça fait un moment qu'on n'est plus à rien près d'ailleurs).

Spoiler:
Je propose qu'on prenne tous un moment pour se rouler par terre de frustration, qu'en dites-vous ?
roxanne
roxanne
Prophète

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 12 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par roxanne Jeu 15 Avr 2021 - 5:38
Moi, je suis assez pragmatique. Là, on est dans une vaccination de masse, et qui vise, si j'ai bien compris à l'immunité contre le virus. (il semble de plus en plus prouvé par ailleurs que les vaccins ARN éviteraient la contamination en plus de protéger) D'autre part, on nous dit en boucle tous les jours que les réas ont pleines à craquer de gens de plus en plus jeunes avec des formes de plus en plus graves. Donc, j'ai tendance à penser que là il y a urgence, et que chaque personne vaccinée quelque soit son âge et sa situation c'est déjà ça de pris (enseignants ou pas d'ailleurs). De plus, l'été arrive, on ne pourra pas bloquer tout le monde chez soi, on a tous besoin de respirer, de partir un peu ( moi j'attends la plage depuis septembre !) même si on sait que ce sera un été différent. Donc, les gens vont se disperser, ne seront peut-être pas faciles à vacciner. Or, qui part? Evidemment, on préférerait que tout le monde puisse être vacciné, mais bon, tant qu'il y a une possibilité, on la prend, et c'st aussi bénéfique pour tout le monde.
Simonella
Simonella
Niveau 7

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 12 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Simonella Jeu 15 Avr 2021 - 6:39
@Roxanne a écrit:Moi, je suis assez pragmatique. Là, on est dans une vaccination de masse, et qui vise, si j'ai bien compris à l'immunité contre le virus. (il semble de plus en plus prouvé par ailleurs que les vaccins ARN éviteraient la contamination en plus de protéger) D'autre part, on nous dit en boucle tous les jours que les réas ont pleines à craquer de gens de plus en plus jeunes avec des formes de plus en plus graves. Donc, j'ai tendance à penser que là il y a urgence, et que chaque personne vaccinée quelque soit son âge et sa situation c'est déjà ça de pris (enseignants ou pas d'ailleurs). De plus, l'été arrive, on ne pourra pas bloquer tout le monde chez soi, on a tous besoin de respirer, de partir un peu ( moi j'attends la plage depuis septembre !) même si on sait que ce sera un été différent. Donc, les gens vont se disperser, ne seront peut-être pas faciles à vacciner. Or, qui part? Evidemment, on préférerait que tout le monde puisse être vacciné, mais bon, tant qu'il y a une possibilité, on la prend, et c'st aussi bénéfique pour tout le monde.

Certes mais ce que tu as dit plus haut reste choquant et à mon sens, inquiétant. Aucun rapport avec le pragmatisme (assez confus) dont tu fais part ici. Tu réclames le droit d'exprimer ta pensée, comme Clecle 78, j'ai le droit de ne pas adhérer.
roxanne
roxanne
Prophète

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 12 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par roxanne Jeu 15 Avr 2021 - 6:45
En quoi c'est confus?

Après j'exprime  juste un doute sur les priorités, tant mieux pour les personnes vaccinées encore une fois.
youpeka
youpeka
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 12 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par youpeka Jeu 15 Avr 2021 - 8:26
Si comme moi vous souhaitez que quelque chose sur ce sujet change d'ici le 26, vous pouvez signer cette pétition: Lien vers la petition
avatar
Agrippina furiosa
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 12 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Agrippina furiosa Jeu 15 Avr 2021 - 8:40
Je suis assez d'accord avec Roxanne, ce qu'il faut, c'est vacciner, et les personnes qui transmettent sont celles qui bougent et voient du monde. J'ai 49 ans, je ne suis pas vaccinée, je pense attendre sagement mon tour mais ça ne m'empêche pas de trouver cette stratégie vaccinale pas très pragmatique. Ma grand-mère qui a 88 ans a refusé d'être vaccinée malgré les efforts conjugués de sa famille et de son médecin. C'est fort dommage, mais ce qui me rend dingue c'est que ledit médecin ait "perdu" 4 consults à essayer de la convaincre. A un moment donné, il faut avancer. Et pour ceux qui se posent la question, oui, j'adore ma mamie malgré sa tête en buis !!!!
Roxanne, j'espère que ça va marcher pour tes collègues et toi.
Clecle78
Clecle78
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 12 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Clecle78 Jeu 15 Avr 2021 - 8:49
Tu parles de ton expérience personnelle, Agrippina, quel rapport avec le fait de prioriser les personnes âgées en général? Le problème, outre l'aspect choquant  humainement parlant,  c'est que ces personnes âgées sont en contact avec tout un personnel bien plus jeune qui fait donc circuler le virus, d'autant plus avec le variant. Le pragmatisme n'est donc pas toujours là où on le croit. Personnellement je trouve ce mot ignoble depuis qu'il est employé à tout va par la gent droitière et  macroniste, le plus souvent pour masquer des politiques inhumaines.
ipomee
ipomee
Monarque

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 12 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par ipomee Jeu 15 Avr 2021 - 8:58
Et j'aimerais ajouter que les hôpitaux seraient bien plus saturés si une bonne partie des personnes âgées n'étaient pas vaccinées. C'est donc un bienfait pour tout le monde. A moins que l'on ne suggère de faire un tri ?
Contenu sponsorisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 12 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum