Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
fanette
Habitué du forum

Enseigner après 60 ans  - Page 5 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par fanette Sam 4 Sep 2021 - 16:34
Mère de 3 enfants nés avant 2004 (ce qui donne la possibilité de partir n'importe quand, mais avec décote, des trimestres supplémentaires, et une majoration de pension), certifiée hors classe 7eme échelon. J'ai eu mon CAPES tôt (stagiaire à 21 ans), mais j'ai effectué deux ans à 80% à la naissance de mon 3e enfant. Je devrais pouvoir partir à taux plein à 60 ans et 9 mois, pour une pension nette de 2868€ (soit 3155 € brut), d'après le simulateur de l'ENSAP (indice 821). En revanche, j'ai dû leur envoyer des justificatifs, car ils ne prenaient pas en compte les bonifications d'un an par enfant (12 trimestres, ce n'est pas rien !). Pensez à vérifier qu'il n'y a pas d'erreur pour vous ! C'est maintenant rétabli. Bon, je ne me réjouis pas trop vite, je sais que tout peut changer d'ici là.
A 56 ans, je fatigue en fin de journée (salle surchauffée +masque...). Je passe plus de temps assise (quand je n'écris pas au tableau, mais en maths, on écrit beaucoup), y compris sur le bureau quand je veux dominer la situation Very Happy et je demande à ne pas travailler après 16h. J'essaie de m'économiser, je pense toujours au temps de correction quand je crée une évaluation mais je suis toujours prof principal, membre du CA, parce que ce sont des fonctions que j'aime bien.
Je connais une instit qui est partie à 58 ans, avec décote. Son compagnon étant bien plus âgé, elle avait acquis un studio il y a quelques années (le loyer remboursant l'emprunt), de façon à se prévoir un complément financier. Ils adorent voyager, et rien ne dit qu'en attendant un taux plein, elle aurait ensuite pu en profiter autant avec son conjoint vieillissant...
Bon courage à tous, jeunes et moins jeunes ! J'ai dans mon entourage des personnes qui vont au-delà, même en ayant tous leurs trimestres, juste parce qu'ils ont envie de continuer. A croire que toutes les professions ne sont pas aussi fatigantes que la nôtre Wink
avatar
Felicie
Niveau 9

Enseigner après 60 ans  - Page 5 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par Felicie Sam 4 Sep 2021 - 16:47
@Pontorson50 a écrit:
@Felicie a écrit:....
J'attaque cette année en mode survie, en essayant de prendre un peu de distance car je fais aussi beaucoup de km, sinon cela sera difficile physiquement.

Pardon mais je n'ai pas pu résister, quelle formulation ad hoc! .

Oui oui ... j'ai fais d'une pierre deux coups ! Enseigner après 60 ans  - Page 5 437980826
avatar
PHLA
Niveau 9

Enseigner après 60 ans  - Page 5 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par PHLA Sam 4 Sep 2021 - 17:41
@Pontorson50 a écrit:
@PHLA a écrit:
@Leclochard a écrit:Le calcul se fait avec les règles actuelles. Es-tu assez naïf pour penser qu’elles ne vont pas changer dans un sens négatif durant les treize prochaines années ? A chaque mandat présidentiel, on a droit à une réforme déplaisante.
Justement avec les règles actuelles, tu m'annonces qu'un certifié avec tous ses trimestres touche actuellement 2200 euros de retraite. Je t'indique que c'est faux puisqu'avec les règles actuelles,  L'ENSAP m'annonce 3100 euros net. Sinon, les prédicateurs comme toi qui annoncent que dans 10 ans, il n'y aura plus de retraite, j'entends ça depuis la fin des années 90.

Le dernier ballon d'essai gouvernemental était bien de repousser l'âge à 64 ans, et tout indique que Macron réélu (et comment pourrait-il ne pas l'être vu l'abstention des opposants potentiels !), on y va tout droit. Et là ça devait tomber sur les gens à seulement plus de 5 ans des 62 ans. Il faut donc de la prudence à plus de 5 ans de sa date de prise d'acte pour arrêter les calculs...
Tu sais, j'envisage de partir en retraite à 65 ans et 9 mois alors en ce qui me concerne, Macron peut bien passer l'âge légal à 64 ans si ça le soulage ! J'ai lu aussi que Xavier Bertrand voulait la retraite à 65 ans à l'horizon 2030...
J'irais même plus loin et évidemment très égoïstement, je me demande même si ça ne me donnerait pas une motivation pour continuer, si la retraite à 64 ou 65 ans devenait la norme...C'est clair qu'une telle pensée peut sembler bien navrante. Evidemment, je ne milite pas pour un recul de l'âge légal, je suis bien conscient que ce serait une véritable souffrance pour bien des professions dont la nôtre. Mais le risque est réel.
Aurevilly
Aurevilly
Habitué du forum

Enseigner après 60 ans  - Page 5 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par Aurevilly Sam 4 Sep 2021 - 18:24
@mathmax a écrit:
@PHLA a écrit:
@Aurevilly a écrit:
@PHLA a écrit:
Avec tous les trimestres ? Quel indice ?
Indice : 826, presque tous les trimestres (74% au lieu de 75).
Indice 826 ? Ca correspond à quel échelon ? Ben écoute, je n'y comprends rien. Il faut croire que l'ENSAP a envie de me faire rêver mais je persiste à dire que mes projections indiquées sur le site sont plus élevées. Je ne vais pas mentir pour faire plaisir à tout le monde ! Maintenant on verra bien, et puis je ne serai peut-être plus là dans 13 ans...
.

Non, le montant que tu indiques correspond bien à peu près à 75% du brut de l’indice 830, c’est ce qu’on a actuellement pour une carrière complète sans decote ni surcote. Ensuite pour le net tu retranches 9 ou 10 %., et tu ajoutes 5% par annuité supplémentaire. Je pense qu’Aurevilly indique son net après impots ou mutuelle.

Tout à fait.
avatar
Kea
Habitué du forum

Enseigner après 60 ans  - Page 5 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par Kea Sam 4 Sep 2021 - 18:32
@fanette a écrit:Mère de 3 enfants nés avant 2004 (ce qui donne la possibilité de partir n'importe quand, mais avec décote, des trimestres supplémentaires, et une majoration de pension), certifiée hors classe 7eme échelon. J'ai eu mon CAPES tôt (stagiaire à 21 ans), mais j'ai effectué deux ans à 80% à la naissance de mon 3e enfant. Je devrais pouvoir partir à taux plein à 60 ans et 9 mois, pour une pension nette de 2868€ (soit 3155 € brut), d'après le simulateur de l'ENSAP (indice 821). En revanche, j'ai dû leur envoyer des justificatifs, car ils ne prenaient pas en compte les bonifications d'un an par enfant (12 trimestres, ce n'est pas rien !). Pensez à vérifier qu'il n'y a pas d'erreur pour vous ! C'est maintenant rétabli. Bon, je ne me réjouis pas trop vite, je sais que tout peut changer d'ici là.
A 56 ans, je fatigue en fin de journée (salle surchauffée +masque...). Je passe plus de temps assise (quand je n'écris pas au tableau, mais en maths, on écrit beaucoup), y compris sur le bureau quand je veux dominer la situation Very Happy et je demande à ne pas travailler après 16h. J'essaie de m'économiser, je pense toujours au temps de correction quand je crée une évaluation mais je suis toujours prof principal, membre du CA, parce que ce sont des fonctions que j'aime bien.
Je connais une instit qui est partie à 58 ans, avec décote. Son compagnon étant bien plus âgé, elle avait acquis un studio il y a quelques années (le loyer remboursant l'emprunt), de façon à se prévoir un complément financier. Ils adorent voyager, et rien ne dit qu'en attendant un taux plein, elle aurait ensuite pu en profiter autant avec son conjoint vieillissant...
Bon courage à tous, jeunes et moins jeunes ! J'ai dans mon entourage des personnes qui vont au-delà, même en ayant tous leurs trimestres, juste parce qu'ils ont envie de continuer. A croire que toutes les professions ne sont pas aussi fatigantes que la nôtre Wink
C’est ce que je suis en train de faire. J’approche de la quarantaine et le projet de réforme des retraites a été le déclencheur. Je ne me vois pas rester jusqu'à 64 ans ou plus, pourtant j’aime mon métier. J’ai aussi très envie de dire m... à mon employeur, en me barrant de là subitement plutôt qu’en attendant son "autorisation" pour cesser le travail. Le fait de voir des collègues, pourtant dynamiques, sportifs, peiner de plus en plus en classe passé 55 ans m’interrogeait déjà depuis un moment. J’en ai connu aussi quelques uns qui sont malheureusement décédés juste avant ou juste après leur départ en retraite...
Je suis donc ce fil avec intérêt même si la retraite est lointaine me concernant.

Mon père a pris sa retraite à 55 ans (régime spécial) et ma mère s’est arrêtée bien avant l’âge de la retraite (qu’elle aura minuscule). Ils profitent, voyagent, s’occupent de leurs petits-enfants, passent simplement du temps ensemble... A l’âge qu’a ma mère aujourd'hui, je devrais encore travailler. Quand je pense à tout ce que mes parents ont pu faire ces 10/15 dernières années... et ce n’est pas le progrès de l’espérance de vie en bonne santé qui me permettra de profiter autant si j’attends 64 ans (voire plus) pour arrêter de travailler.
Leclochard
Leclochard
Empereur

Enseigner après 60 ans  - Page 5 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par Leclochard Sam 4 Sep 2021 - 18:44
@Pontorson50 a écrit:
@PHLA a écrit:
@Leclochard a écrit:Le calcul se fait avec les règles actuelles. Es-tu assez naïf pour penser qu’elles ne vont pas changer dans un sens négatif durant les treize prochaines années ? A chaque mandat présidentiel, on a droit à une réforme déplaisante.
Justement avec les règles actuelles, tu m'annonces qu'un certifié avec tous ses trimestres touche actuellement 2200 euros de retraite. Je t'indique que c'est faux puisqu'avec les règles actuelles,  L'ENSAP m'annonce 3100 euros net. Sinon, les prédicateurs comme toi qui annoncent que dans 10 ans, il n'y aura plus de retraite, j'entends ça depuis la fin des années 90.

La CPA a bel et bien disparu, l'âge moyen de la prise de retraite monte, les annuités se rallongent alors que l'entrée dans la carrière retarde, l'inflation n'est plus prise en compte ni pour la retraite ni pour le traitement dont dépend son montant...Personne ne dit que la retraite va sauter, mais que son montant soit garanti dans les règles de calcul de 2021 quand on vise 2034, c'est quand même optimiste au regard des réformes depuis Balladur et de la dernière tentative. Alors certes, il y a cette classe exceptionnelle qui peut être vue comme une compensation, mais vu son nom, elle n'a pas vocation à être la fin de carrière de tous, sinon Bercy aurait lâché du lest sur tout le reste au lieu de fabriquer une nouvelle grille.

En revanche, je pense qu'à moins de cinq ans de la retraite, il y a peu de risque de voir une réforme applicable à soi direct. Mais le dernier ballon d'essai gouvernemental était bien de repousser l'âge à 64 ans, et tout indique que Macron réélu (et comment pourrait-il ne pas l'être vu l'abstention des opposants potentiels!), on y va tout droit. Et là ça devait tomber sur les gens à seulement plus de 5 ans des 62 ans. Il faut donc de la prudence à plus de 5 ans de sa date de prise d'acte pour arrêter les calculs...

Oui. Il y a la pension théoriquement accessible et les conditions dans lesquelles on l’obtient. Il y a une illusion à comparer des situations très différentes. Autrefois, c’était retraite à 60 ans pour 37,5 années de cotisation. Maintenant, la norme, c’est départ à 62 ans pour 43 ans de cotisation. Demain, ce sera départ à 64 ou 65 ans, calcul sur l’ensemble de la carrière et sans doute 44 ou 45 ans de cotisation. Sans parler des taux de cotisation qui en parallèle n’ont cessé d’augmenter.
Certains -dont PHLA- s’en consoleront en se disant que de toute façon, ils se plaisent au boulot et qu’ils envisageaient de toute façon de travailler jusqu’à un âge avancé mais pour le salarié lambda qui souffre au boulot et qui a compris que l’espérance de vie en bonne santé, c’est 74 ans pour les hommes et 78 ans pour les femmes, c’est une évolution catastrophique.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
Leclochard
Leclochard
Empereur

Enseigner après 60 ans  - Page 5 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par Leclochard Sam 4 Sep 2021 - 18:46
@PHLA a écrit:
@Pontorson50 a écrit:
@PHLA a écrit:
@Leclochard a écrit:Le calcul se fait avec les règles actuelles. Es-tu assez naïf pour penser qu’elles ne vont pas changer dans un sens négatif durant les treize prochaines années ? A chaque mandat présidentiel, on a droit à une réforme déplaisante.
Justement avec les règles actuelles, tu m'annonces qu'un certifié avec tous ses trimestres touche actuellement 2200 euros de retraite. Je t'indique que c'est faux puisqu'avec les règles actuelles,  L'ENSAP m'annonce 3100 euros net. Sinon, les prédicateurs comme toi qui annoncent que dans 10 ans, il n'y aura plus de retraite, j'entends ça depuis la fin des années 90.

Le dernier ballon d'essai gouvernemental était bien de repousser l'âge à 64 ans, et tout indique que Macron réélu (et comment pourrait-il ne pas l'être vu l'abstention des opposants potentiels !), on y va tout droit. Et là ça devait tomber sur les gens à seulement plus de 5 ans des 62 ans. Il faut donc de la prudence à plus de 5 ans de sa date de prise d'acte pour arrêter les calculs...
Tu sais, j'envisage de partir en retraite à 65 ans et 9 mois alors en ce qui me concerne, Macron peut bien passer l'âge légal à 64 ans si ça le soulage ! J'ai lu aussi que Xavier Bertrand voulait la retraite à 65 ans à l'horizon 2030...
J'irais même plus loin et évidemment très égoïstement, je me demande même si ça ne me donnerait pas une motivation pour continuer, si la retraite à 64 ou 65 ans devenait la norme...C'est clair qu'une telle pensée peut sembler bien navrante. Evidemment, je ne milite pas pour un recul de l'âge légal, je suis bien conscient que ce serait une véritable souffrance pour bien des professions dont la nôtre. Mais le risque est réel.

Il n’y a pas que l’âge de départ qui sera modifié. Le calcul se fera sur toute la carrière. Là, ça fera des dégâts aussi.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
Thierry75
Thierry75
Niveau 9

Enseigner après 60 ans  - Page 5 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par Thierry75 Sam 4 Sep 2021 - 19:01
Tu es certain que l'espérance de vie en bonne santé est de 74 ans pour les hommes ? Il me semble avoir vu des chiffres (beaucoup) plus bas.

_________________
Je t'aime moi non plus.
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Modérateur

Enseigner après 60 ans  - Page 5 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par epekeina.tes.ousias Sam 4 Sep 2021 - 19:05
Ça dépend et ça varie géographiquement (socialement): https://www.insee.fr/fr/statistiques/2012749

_________________
Cdlt Smile
arcenciel
arcenciel
Grand Maître

Enseigner après 60 ans  - Page 5 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par arcenciel Sam 4 Sep 2021 - 19:13
Mon estimation retraite (je pourrai vous le dire plus précisément à la fin du mois), PE indice 830 CE, sera de 2240 € ( 70% et non 75% car je n'ai pas tous mes trimestres et avec MGEN enlevée, soit 14% à peu près) .
Tangleding
Tangleding
Grand sage

Enseigner après 60 ans  - Page 5 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par Tangleding Sam 4 Sep 2021 - 19:21
Sur le sujet, dans notre collège, la section a demandé (et obtenu) le retour des collègues de plus de 50 ans en salle fixe (avec d'autres catégories : collègues enceintes, collègues parents d'enfant de moins de 2 ans, collègues de retour de CLM et/ou en temps partiel thérapeutique, et collègues disposant d'une contre-indication médicale aux charges lourdes, et bien sûr les collègues vulnérables au covid-19 pour lesquels la possibilité d'aménagements est prévue par les textes). Le tout sur base déclarative. On aurait pu ajouter les collègues en situation de handicap, nous n'y avons pas pensé lors de l'entretien syndical de pré-rentrée.

Je pense que ça peut être une demande même hors contexte covid19 car rien n'est prévu au niveau ministériel.

Ensuite la section et/ou les élus des personnels en CHS peuvent aussi demander des aménagements de postes autant que de besoin dans les salles concernées pour les collègues en question.

_________________
"Never complain, just fight." Enseigner après 60 ans  - Page 5 2490015017
Oudemia
Oudemia
Esprit sacré

Enseigner après 60 ans  - Page 5 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par Oudemia Sam 4 Sep 2021 - 19:43
@Tangleding a écrit:Sur le sujet, dans notre collège, la section a demandé (et obtenu) le retour des collègues de plus de 50 ans en salle fixe (avec d'autres catégories : collègues enceintes, collègues parents d'enfant de moins de 2 ans, collègues de retour de CLM et/ou en temps partiel thérapeutique, et collègues disposant d'une contre-indication médicale aux charges lourdes, et bien sûr les collègues vulnérables au covid-19 pour lesquels la possibilité d'aménagements est prévue par les textes). Le tout sur base déclarative. On aurait pu ajouter les collègues en situation de handicap, nous n'y avons pas pensé lors de l'entretien syndical de pré-rentrée.
C'est sûrement un peu compliqué à mettre en place, mais ça me paraît une excellente démarche, bravo d'y avoir pensé ! (en général ça fonctionne sur demande individuelle, et c'est plus ou moins respecté...).
avatar
PHLA
Niveau 9

Enseigner après 60 ans  - Page 5 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par PHLA Sam 4 Sep 2021 - 19:47
@Leclochard a écrit:
@PHLA a écrit:
@Pontorson50 a écrit:
@PHLA a écrit:
Justement avec les règles actuelles, tu m'annonces qu'un certifié avec tous ses trimestres touche actuellement 2200 euros de retraite. Je t'indique que c'est faux puisqu'avec les règles actuelles,  L'ENSAP m'annonce 3100 euros net. Sinon, les prédicateurs comme toi qui annoncent que dans 10 ans, il n'y aura plus de retraite, j'entends ça depuis la fin des années 90.

Le dernier ballon d'essai gouvernemental était bien de repousser l'âge à 64 ans, et tout indique que Macron réélu (et comment pourrait-il ne pas l'être vu l'abstention des opposants potentiels !), on y va tout droit. Et là ça devait tomber sur les gens à seulement plus de 5 ans des 62 ans. Il faut donc de la prudence à plus de 5 ans de sa date de prise d'acte pour arrêter les calculs...
Tu sais, j'envisage de partir en retraite à 65 ans et 9 mois alors en ce qui me concerne, Macron peut bien passer l'âge légal à 64 ans si ça le soulage ! J'ai lu aussi que Xavier Bertrand voulait la retraite à 65 ans à l'horizon 2030...
J'irais même plus loin et évidemment très égoïstement, je me demande même si ça ne me donnerait pas une motivation pour continuer, si la retraite à 64 ou 65 ans devenait la norme...C'est clair qu'une telle pensée peut sembler bien navrante. Evidemment, je ne milite pas pour un recul de l'âge légal, je suis bien conscient que ce serait une véritable souffrance pour bien des professions dont la nôtre. Mais le risque est réel.

Il n’y a pas que l’âge de départ qui sera modifié. Le calcul se fera sur toute la carrière. Là, ça fera des dégâts aussi.
Mais non, le calcul ne se fera pas sur toute la carrière pour les gens nés dans les années 60, voire 70 ! Et Macron avait prévu de faire démarrer sa réforme à partir des natifs de 1975 sauf que son projet semble avoir pris l'eau. Il ne faut pas colporter de fausses informations dans un but alarmiste et apocalyptique !


Dernière édition par PHLA le Sam 4 Sep 2021 - 21:11, édité 2 fois
avatar
PHLA
Niveau 9

Enseigner après 60 ans  - Page 5 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par PHLA Sam 4 Sep 2021 - 19:50
@Leclochard a écrit:
@Pontorson50 a écrit:
@PHLA a écrit:
@Leclochard a écrit:Le calcul se fait avec les règles actuelles. Es-tu assez naïf pour penser qu’elles ne vont pas changer dans un sens négatif durant les treize prochaines années ? A chaque mandat présidentiel, on a droit à une réforme déplaisante.
Justement avec les règles actuelles, tu m'annonces qu'un certifié avec tous ses trimestres touche actuellement 2200 euros de retraite. Je t'indique que c'est faux puisqu'avec les règles actuelles,  L'ENSAP m'annonce 3100 euros net. Sinon, les prédicateurs comme toi qui annoncent que dans 10 ans, il n'y aura plus de retraite, j'entends ça depuis la fin des années 90.

La CPA a bel et bien disparu, l'âge moyen de la prise de retraite monte, les annuités se rallongent alors que l'entrée dans la carrière retarde, l'inflation n'est plus prise en compte ni pour la retraite ni pour le traitement dont dépend son montant...Personne ne dit que la retraite va sauter, mais que son montant soit garanti dans les règles de calcul de 2021 quand on vise 2034, c'est quand même optimiste au regard des réformes depuis Balladur et de la dernière tentative. Alors certes, il y a cette classe exceptionnelle qui peut être vue comme une compensation, mais vu son nom, elle n'a pas vocation à être la fin de carrière de tous, sinon Bercy aurait lâché du lest sur tout le reste au lieu de fabriquer une nouvelle grille.

En revanche, je pense qu'à moins de cinq ans de la retraite, il y a peu de risque de voir une réforme applicable à soi direct. Mais le dernier ballon d'essai gouvernemental était bien de repousser l'âge à 64 ans, et tout indique que Macron réélu (et comment pourrait-il ne pas l'être vu l'abstention des opposants potentiels!), on y va tout droit. Et là ça devait tomber sur les gens à seulement plus de 5 ans des 62 ans. Il faut donc de la prudence à plus de 5 ans de sa date de prise d'acte pour arrêter les calculs...

Oui. Il y a la pension théoriquement accessible et les conditions dans lesquelles on l’obtient. Il y a une illusion à comparer des situations très différentes. Autrefois, c’était retraite à 60 ans pour 37,5 années de cotisation. Maintenant, la norme, c’est départ à 62 ans pour 43 ans de cotisation. Demain, ce sera départ à 64 ou 65 ans, calcul sur l’ensemble de la carrière et sans doute 44 ou 45 ans de cotisation. Sans parler des taux de cotisation qui en parallèle n’ont cessé d’augmenter.
Certains -dont PHLA- s’en consoleront en se disant que de toute façon, ils se plaisent au boulot et qu’ils envisageaient de toute façon de travailler jusqu’à un âge avancé mais pour le salarié lambda qui souffre au boulot et qui a compris que l’espérance de vie en bonne santé, c’est 74 ans pour les hommes et 78 ans pour les femmes, c’est une évolution catastrophique.
Quand ai-je écrit que je me plaisais au boulot ??
Tangleding
Tangleding
Grand sage

Enseigner après 60 ans  - Page 5 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par Tangleding Sam 4 Sep 2021 - 20:21
@Oudemia a écrit:
@Tangleding a écrit:Sur le sujet, dans notre collège, la section a demandé (et obtenu) le retour des collègues de plus de 50 ans en salle fixe (avec d'autres catégories : collègues enceintes, collègues parents d'enfant de moins de 2 ans, collègues de retour de CLM et/ou en temps partiel thérapeutique, et collègues disposant d'une contre-indication médicale aux charges lourdes, et bien sûr les collègues vulnérables au covid-19 pour lesquels la possibilité d'aménagements est prévue par les textes). Le tout sur base déclarative. On aurait pu ajouter les collègues en situation de handicap, nous n'y avons pas pensé lors de l'entretien syndical de pré-rentrée.
C'est sûrement un peu compliqué à mettre en place, mais ça me paraît une excellente démarche, bravo d'y avoir pensé ! (en général ça fonctionne sur demande individuelle, et c'est plus ou moins respecté...).
L'an dernier déjà on a regretté de ne pouvoir obtenir cela du fait de l'absence d'anticipation de la communication ministérielle, la principale-adjointe avait déjà tout ficelé.

La section portait aussi plus généralement un retour aux salles dédiées pour des raisons pédagogiques, mais la direction n'a pas l'air d'y être disposée. Donc effectivement l'obtenir pour les collègues concerné-es était essentiel.

Le truc c'est qu'on sait que certains collègues qui peuvent y prétendre ne feront jamais la demande pour ne pas se singulariser. Du coup pour les collègues pour lesquels la donnée est censée être connue de l'administration (âge, retour de CLM, mi-temps thérapeutique, TP de droit pour enfant de moins de 2 ans, et personnel vulnérable covid) on a indiqué les personnels susceptibles d'être concernés selon nous.

Pour avoir discuté avec quelques collègues concernés, on voit bien que beaucoup ne feront pas valoir cette disposition. Je pense en particulier aux collègues jeunes parents et/ou aux collègues jeunes ayant des problèmes de dos. Sans compter un collègue à un an de la retraite et archi-adorable qui n'est pas du genre à défendre son beefsteak.

C'est aussi une des raisons pour laquelle on aurait préféré obtenir le principe général du retour aux salles dédiées avec la garantie prioritaire pour les collègues concerné-es par ces cas particuliers, histoire que cette attention et ces aménagements entrent dans l'usage de façon plus naturelle, sans lien spécifique avec le protocole sanitaire.

_________________
"Never complain, just fight." Enseigner après 60 ans  - Page 5 2490015017
freche
freche
Expert spécialisé

Enseigner après 60 ans  - Page 5 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par freche Sam 4 Sep 2021 - 20:42
@Oudemia a écrit:
@Tangleding a écrit:Sur le sujet, dans notre collège, la section a demandé (et obtenu) le retour des collègues de plus de 50 ans en salle fixe (avec d'autres catégories : collègues enceintes, collègues parents d'enfant de moins de 2 ans, collègues de retour de CLM et/ou en temps partiel thérapeutique, et collègues disposant d'une contre-indication médicale aux charges lourdes, et bien sûr les collègues vulnérables au covid-19 pour lesquels la possibilité d'aménagements est prévue par les textes). Le tout sur base déclarative. On aurait pu ajouter les collègues en situation de handicap, nous n'y avons pas pensé lors de l'entretien syndical de pré-rentrée.
C'est sûrement un peu compliqué à mettre en place, mais ça me paraît une excellente démarche, bravo d'y avoir pensé ! (en général ça fonctionne sur demande individuelle, et c'est plus ou moins respecté...).

Chez nous, ça ferait quasiment toute la salle des profs Enseigner après 60 ans  - Page 5 437980826 Enseigner après 60 ans  - Page 5 437980826
roxanne
roxanne
Prophète

Enseigner après 60 ans  - Page 5 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par roxanne Sam 4 Sep 2021 - 20:43
Oui, autant le faire pour tout le monde.
Tangleding
Tangleding
Grand sage

Enseigner après 60 ans  - Page 5 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par Tangleding Sam 4 Sep 2021 - 20:47
Ben effectivement je crois que ça représente pas mal de monde et je pensais aussi que le plus simple était l'extension maximale (qui évite le problème de non recours pour cause de culpabilisation des bénéficiaires). On verra bien. De toutes façons ancrer l'idée d'aménagements pour les collègues les plus âgés et les autres catégories à ménager, ça me semble une bonne idée. Quitte à ce que la direction affine les aménagements par la suite.

_________________
"Never complain, just fight." Enseigner après 60 ans  - Page 5 2490015017
Leclochard
Leclochard
Empereur

Enseigner après 60 ans  - Page 5 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par Leclochard Sam 4 Sep 2021 - 21:33
@Thierry75 a écrit:Tu es certain que l'espérance de vie en bonne santé est de 74 ans pour les hommes ? Il me semble avoir vu des chiffres (beaucoup) plus bas.

J'ai fait une petite recherche. Les résultats varient sensiblement selon les sources et la manière de présenter les résultats pour tout dire.
Voilà ce que dit le site officiel : https://www.gouvernement.fr/indicateur-esperance-de-vie
L'espérance de vie en bonne santé est en moyenne à 62,6 ans pour les hommes et 64,4 ans pour les femmes.

On ajoute...
L’espérance de vie en bonne santé à 65 ans s’établit à 10,6 ans pour les femmes et 9,7 ans pour les hommes.

Doit-on comprendre qu'à 65 ans, on peut espérer vivre en moyenne 10 ans en bonne santé ?

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
nicole 86
nicole 86
Neoprof expérimenté

Enseigner après 60 ans  - Page 5 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par nicole 86 Sam 4 Sep 2021 - 21:50
Il faut distinguer l'espérance de vie en bonne santé  à la naissance (62,6 et 64,4) de l'espérance de vie en bonne santé à 65 ans , puisque pour cette nouvelle population (au sens statistique) ont été retranchés les personnes décédées avant l'âge de 65 ans

Édit : la réponse à ta question est oui.


Dernière édition par nicole 86 le Sam 4 Sep 2021 - 21:55, édité 1 fois
Leclochard
Leclochard
Empereur

Enseigner après 60 ans  - Page 5 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par Leclochard Sam 4 Sep 2021 - 21:54
@PHLA a écrit:
@Leclochard a écrit:
@PHLA a écrit:
@Pontorson50 a écrit:

Le dernier ballon d'essai gouvernemental était bien de repousser l'âge à 64 ans, et tout indique que Macron réélu (et comment pourrait-il ne pas l'être vu l'abstention des opposants potentiels !), on y va tout droit. Et là ça devait tomber sur les gens à seulement plus de 5 ans des 62 ans. Il faut donc de la prudence à plus de 5 ans de sa date de prise d'acte pour arrêter les calculs...
Tu sais, j'envisage de partir en retraite à 65 ans et 9 mois alors en ce qui me concerne, Macron peut bien passer l'âge légal à 64 ans si ça le soulage ! J'ai lu aussi que Xavier Bertrand voulait la retraite à 65 ans à l'horizon 2030...
J'irais même plus loin et évidemment très égoïstement, je me demande même si ça ne me donnerait pas une motivation pour continuer, si la retraite à 64 ou 65 ans devenait la norme...C'est clair qu'une telle pensée peut sembler bien navrante. Evidemment, je ne milite pas pour un recul de l'âge légal, je suis bien conscient que ce serait une véritable souffrance pour bien des professions dont la nôtre. Mais le risque est réel.

Il n’y a pas que l’âge de départ qui sera modifié. Le calcul se fera sur toute la carrière. Là, ça fera des dégâts aussi.
Mais non, le calcul ne se fera pas sur toute la carrière pour les gens nés dans les années 60, voire 70 ! Et Macron avait prévu de faire démarrer sa réforme à partir des natifs de 1975 sauf que son projet semble avoir pris l'eau. Il ne faut pas colporter de fausses informations dans un but alarmiste et apocalyptique !

Tout va bien alors ?
Sérieusement: Le projet n'a pas pris l'eau. Il a été retardé à cause de la pandémie. Quand il sera réélu, il le fera passer en priorité. Ceux qui sont à moins de cinq ans de la retraite y échapperont. Pour les autres, il faudra voir les modalités qui seront calibrées selon la situation budgétaire.
Après, on aura deux autres mandats. Deux périodes durant lesquelles on nous expliquera probablement que le système a encore besoin d'ajustements pour la bonne raison que le ratio actifs/inactifs deviendra de plus en plus mauvais.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
Thierry75
Thierry75
Niveau 9

Enseigner après 60 ans  - Page 5 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par Thierry75 Sam 4 Sep 2021 - 21:58
@Leclochard a écrit:
@Thierry75 a écrit:Tu es certain que l'espérance de vie en bonne santé est de 74 ans pour les hommes ? Il me semble avoir vu des chiffres (beaucoup) plus bas.

J'ai fait une petite recherche. Les résultats varient sensiblement selon les sources et la manière de présenter les résultats pour tout dire.
Voilà ce que dit le site officiel : https://www.gouvernement.fr/indicateur-esperance-de-vie
L'espérance de vie en bonne santé est en moyenne à 62,6 ans pour les hommes et 64,4 ans pour les femmes.

On ajoute...
L’espérance de vie en bonne santé à 65 ans s’établit à 10,6 ans pour les femmes et 9,7 ans pour les hommes.

Doit-on comprendre qu'à 65 ans, on peut espérer vivre en moyenne 10 ans en bonne santé ?

Effectivement, c'est le sens qui semble s'imposer.

_________________
Je t'aime moi non plus.
Ilona
Ilona
Habitué du forum

Enseigner après 60 ans  - Page 5 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par Ilona Sam 4 Sep 2021 - 22:19
Nos vie étant limtée en temps, il m'apparaît de plus absurde d'échanger plus de quarante de nos précieuses années de vie contre de l'argent. Pour que vous consentiez à ce sacrifice, le système vous fait miroiter une récompense (à l'instar de la carotte qui fait avancer l'ane), la fameuse retraite que vous n'aurez d'ailleurs pas vu l'état catastrophique du pays.
La retraite, ce paradis du travailleur, n'est en réalité que l'antichambre de la mort.
Je vous encourage à lever le pied, à faire le minimum, et surtout à dégager le maximum de temps pour profiter des gens que vous aimez tant qu'ils sont encore là.
Tangleding
Tangleding
Grand sage

Enseigner après 60 ans  - Page 5 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par Tangleding Sam 4 Sep 2021 - 22:21
La vie toute entière est l'antichambre de la mort, dès la naissance. Pas forcément une raison pour ne pas exercer un métier qui a peut-être un sens pour pas mal d'entre nous.

_________________
"Never complain, just fight." Enseigner après 60 ans  - Page 5 2490015017
avatar
PHLA
Niveau 9

Enseigner après 60 ans  - Page 5 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par PHLA Sam 4 Sep 2021 - 22:50
@Ilona a écrit:La fameuse retraite que vous n'aurez d'ailleurs pas vu l'état catastrophique du pays
Ah, la fameuse prédiction qu'on entend depuis 30 ans maintenant ! aai Cela faisait bien 6 mois que je ne l'avais plus entendue celle-là ! Je commençais à nouveau à y croire à ma petite retraite, naïf que je suis ! Laughing


Dernière édition par PHLA le Dim 5 Sep 2021 - 9:47, édité 1 fois
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Modérateur

Enseigner après 60 ans  - Page 5 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par epekeina.tes.ousias Sam 4 Sep 2021 - 23:00
Bah… quand j'ai débuté, j'étais censé pouvoir prendre ma retraite (complète) à 60 ans (avec surcote). Puis 62. Et maintenant, ça sera vers 64, si possible et selon les circonstances. Mais bon, ça n'est pas tant ces détails personnels qu'une situation générale qui est inquiétante. À mon avis, ça n'est pas tellement qu'il “n'y aura pas de retraite”, c'est plutôt que tous seront contraints de la prendre et à très bas prix, un peu comme au Japon…

_________________
Cdlt Smile
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum