conséquences de la réforme, brèves quotidiennes

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: conséquences de la réforme, brèves quotidiennes

Message par Fesseur Pro le Ven 18 Nov 2016 - 18:47

@Alexlafée a écrit:Depuis quand ce sont les élèves qui décident ce qu'ils veulent faire?? Shocked
Je ne comprends pas bien certains collègues...
Allons allons.
Et la bienveillance alors !

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: conséquences de la réforme, brèves quotidiennes

Message par bruno09 le Ven 18 Nov 2016 - 18:52

@Philomène87 a écrit:
@Rabelais a écrit:Les cinquièmes dont je suis la PP , peu motivés, m'expliquaient que le collège etait soporifique et que ce serait si les cours etaient un peu plus ludique.
Je ne suis pas très loin d'en avoir marre.

Une classe s'est plaint à la PP qu'en histoire et en français, ils ne faisaient pas assez de travaux de groupe (certainement des élèves qui ont entendu dire que l'enseignement, ce devait être ça maintenant).
La collègue de français les a écoutés et fait plus de travaux de groupe furieux  
Avec moi, ils peuvent attendre...
Moi, je m'y suis mis dans la salle d'une collègue qui a inventé le concept d'îlot ultime: un par table.

bruno09
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: conséquences de la réforme, brèves quotidiennes

Message par gauvain31 le Ven 18 Nov 2016 - 18:52

@Alexlafée a écrit:Depuis quand ce sont les élèves qui décident ce qu'ils veulent faire?? Shocked
Je ne comprends pas bien certains collègues...

Mais , voyons, les élèves sont désormais ACTEURS de leurs apprentissages. S'ils veulent écrire la lettre "A" comme un "O" pourquoi pas? Le maître mot est "CRE-A-TI-VI-TE" Laisse-les créer , imaginer, révéler le génie évident qui est en eux....Toi tu ne fais que leur distribuer les polys, et grâce à l'auto-évaluation (acteurs de leur évaluation éthique et responsable),plus de stigmatisation du professeure devant tous les élèves , ils se stigmatiserons entre eux. Tu peux rentrer chez toi sans rien foutre. Elle n'est pas belle la vie ?

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: conséquences de la réforme, brèves quotidiennes

Message par gauvain31 le Ven 18 Nov 2016 - 18:54

@bruno09 a écrit:
@Philomène87 a écrit:
@Rabelais a écrit:Les cinquièmes dont je suis la PP , peu motivés, m'expliquaient que le collège etait soporifique et que ce serait si les cours etaient un peu plus ludique.
Je ne suis pas très loin d'en avoir marre.

Une classe s'est plaint à la PP qu'en histoire et en français, ils ne faisaient pas assez de travaux de groupe (certainement des élèves qui ont entendu dire que l'enseignement, ce devait être ça maintenant).
La collègue de français les a écoutés et fait plus de travaux de groupe furieux  
Avec moi, ils peuvent attendre...
Moi, je m'y suis mis dans la salle d'une collègue qui a inventé le concept d'îlot ultime: un par table.

Ça fait donc une classe-archipel à l'autonomie renforcée professeur

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: conséquences de la réforme, brèves quotidiennes

Message par bruno09 le Ven 18 Nov 2016 - 19:04

@gauvain31 a écrit:
@bruno09 a écrit:
@Philomène87 a écrit:
@Rabelais a écrit:Les cinquièmes dont je suis la PP , peu motivés, m'expliquaient que le collège etait soporifique et que ce serait si les cours etaient un peu plus ludique.
Je ne suis pas très loin d'en avoir marre.

Une classe s'est plaint à la PP qu'en histoire et en français, ils ne faisaient pas assez de travaux de groupe (certainement des élèves qui ont entendu dire que l'enseignement, ce devait être ça maintenant).
La collègue de français les a écoutés et fait plus de travaux de groupe furieux  
Avec moi, ils peuvent attendre...
Moi, je m'y suis mis dans la salle d'une collègue qui a inventé le concept d'îlot ultime: un par table.

Ça fait donc une classe-archipel à l'autonomie renforcée professeur
Voilà. Certains parlent de galaxie centralisée dans un espace tetrapleure.

bruno09
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: conséquences de la réforme, brèves quotidiennes

Message par tiptop77 le Ven 18 Nov 2016 - 20:09

@bruno09 a écrit:
@Philomène87 a écrit:
@Rabelais a écrit:Les cinquièmes dont je suis la PP , peu motivés, m'expliquaient que le collège etait soporifique et que ce serait si les cours etaient un peu plus ludique.
Je ne suis pas très loin d'en avoir marre.

Une classe s'est plaint à la PP qu'en histoire et en français, ils ne faisaient pas assez de travaux de groupe (certainement des élèves qui ont entendu dire que l'enseignement, ce devait être ça maintenant).
La collègue de français les a écoutés et fait plus de travaux de groupe furieux  
Avec moi, ils peuvent attendre...
Moi, je m'y suis mis dans la salle d'une collègue qui a inventé le concept d'îlot ultime: un par table.

Razz Twisted Evil

_________________
En mode stratégies de contournement et d'évitement. Aussi loin de la sdp bergerie que possible.

tiptop77
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: conséquences de la réforme, brèves quotidiennes

Message par Saphyr le Ven 18 Nov 2016 - 20:14

@marininha a écrit:Et j'ajoute que je suis blasée, parce que cette année, pour la première fois en 10 ans, j'ai des élèves vraiment motivés et intéressés. Exemple : pendant les vacances, j'avais demandé de lire La Belle et la bête. Juste lire. Ils avaient répondu à TOUTES les questions du manuel Fleur d'encre (no comment) parce qu'ils trouvaient que "juste lire, c'était trop simple" ... Du coup, ils en font plus chez eux, et je n'ai pas le temps d'en parler avec eux ...
Tu me prêtes tes élèves ? Les miens pour le même exercices ont jugé que c'était trop à lire et j'ai même eu une élève blasée qui m'a sorti : " Bah, c'est bon, j'ai pas lu, mais j'ai regardé une vidéo c'est pareil non?!" No
Sinon, comme tout le monde, je m'arrache les cheveux parce que je ne sais pas faire court. Pour moi, c'est impossible de faire une analyse sur une heure que ce soit avec les sixièmes ou les cinquièmes.
C'est vrai que c'est ma quatrième année, donc je n'ai pas suffisamment de recul, mais je commençais à trouver mes marques et j'ai l'impression de ne plus rien savoir faire.
En plus, les élèves de cinquième ne sont pas dupes. J'ai eu droit à plusieurs reprises au : " Madame, comment ça peut être personnalisé si y'a toute la classe ?". Bref, plus je rame, plus j'ai l'impression que le naufrage n'est pas loin.

_________________
"Ecoutez, mon vieux, peu importe qu'un homme vive trente ou cent ans, dans la mesure où il fait quelque chose qui en vaut la peine avant de casser sa pipe", Etats d'urgence, André Brink.
“I'm right and you're wrong, I'm big and you're small, and there's nothing you can do about it.”, Matilda, Roald Dahl

Saphyr
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: conséquences de la réforme, brèves quotidiennes

Message par VanGogh59 le Ven 18 Nov 2016 - 20:14

@gauvain31 a écrit:
@bruno09 a écrit:
@Philomène87 a écrit:
@Rabelais a écrit:Les cinquièmes dont je suis la PP , peu motivés, m'expliquaient que le collège etait soporifique et que ce serait si les cours etaient un peu plus ludique.
Je ne suis pas très loin d'en avoir marre.

Une classe s'est plaint à la PP qu'en histoire et en français, ils ne faisaient pas assez de travaux de groupe (certainement des élèves qui ont entendu dire que l'enseignement, ce devait être ça maintenant).
La collègue de français les a écoutés et fait plus de travaux de groupe furieux  
Avec moi, ils peuvent attendre...
Moi, je m'y suis mis dans la salle d'une collègue qui a inventé le concept d'îlot ultime: un par table.

Ça fait donc une classe-archipel à l'autonomie renforcée professeur

Gare au réchauffement climatique et à la montée des eaux !

_________________
"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent les étoiles" Oscar Wilde

VanGogh59
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: conséquences de la réforme, brèves quotidiennes

Message par bruno09 le Ven 18 Nov 2016 - 21:53

Rencontre parents-profs. Pas un mot des parents sur le socle, les compétences ou autre chose du même tonneau. Plus je suis casque à pointe, plus ils sont contents. Certains parents connaissent mon cours par cœur. Les mêmes avaient des mines dubitatives quand le CDE a fait un topo sur la réforme en début d'année.
Déjà on est plusieurs à refuser d'évaluer les compétences, alors passer au sans notes...
On n'est pas bien vu en haut lieu. On en est assez fier.

bruno09
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: conséquences de la réforme, brèves quotidiennes

Message par gauvain31 le Ven 18 Nov 2016 - 22:02

@bruno09 a écrit:Rencontre parents-profs. Pas un mot des parents sur le socle, les compétences ou autre chose du même tonneau. Plus je suis casque à pointe, plus ils sont contents. Certains parents connaissent mon cours par cœur. Les mêmes avaient des mines dubitatives  quand le CDE a fait un topo sur la réforme en début d'année.
Déjà on est plusieurs à refuser d'évaluer les compétences, alors passer au sans notes...
On n'est pas bien vu en haut  lieu. On en est assez fier.

C'est super ça Very Happy , ce serait le paradis pour notre Super Poussin, mais je doute qu'elle veuille aller aussi loin!

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: conséquences de la réforme, brèves quotidiennes

Message par Jane le Ven 18 Nov 2016 - 22:03

Plus que 3h en classe entière avec les 3e (là où on avait 4h30, ce qui permettait une grande souplesse d'organisation dans notre progression); depuis septembre, je n'ai pu faire que 6 lectures analytiques affraid et encore, au grand galop. Entre les contrôles, les cours de langue, l'orthographe, le vocabulaire, les corrections, le PEAC, les interventions diverses et variées qui font sauter les cours, les sorties... voilà quoi ! 3h, c'est juste la misère... Méthodo et prépa brevet en AP, quelques exercices, épicétout.
Je m'excuse d'avance auprès des collègues qui récupéreront les classes de 3e... No

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: conséquences de la réforme, brèves quotidiennes

Message par kamasolou le Ven 18 Nov 2016 - 22:45

@tiptop77 a écrit:
@Nadejda a écrit:
@tiptop77 a écrit:Comme je l'ai expliqué sur un autre topic, avant j'avais 4h de cours et 1 d'AP et maintenant je n'ai plus que 3h de cours et 1h d'AP mais avec un groupe d'élèves composé de gamins de toutes les classes et dont je ne suis pas forcément le professeur. Je n'avance pas avec ces 3 petites heures et j'ai déjà presque 3 semaines de retard par rapport à ce que j'avais fait à la même période l'année dernière. En début de semaine, des gamins de 6è m'ont demandé si on allait faire quelque chose pour Thanksgiving, pour Noël, pour la Saint Patrick avec de grands sourires et les yeux qui brillent mais je leur ai dit qu'on n'avait pas beaucoup de temps et qu'on était déjà en retard. Ca me désole No

Je compatis. Mais je ne peux pas m'empêcher de penser aussi aux horaires de français... Les élèves font maintenant, à cause de l'AP souvent organisée en dépit du bon sens avec des élèves d'autres classes, autant d'heures de français que de LV (par exemple). Et NVB qui parlera ensuite d'appauvrissement de la langue française... No furieux
Je ne sous-entends pas qu'il faudrait moins d'heures de LV bien sûr. Mais plus d'heures de français évidemment (sans diminuer les horaires dans les autres matières).

Nous sommes bien d'accord. Je parlais avec une collègue de français tout à l'heure et j'étais désolée de constater que dans mon établissement c'est surtout le français qui fait les frais de l'organisation merdique de l'AP. NVB parlait de renforcer les fondamentaux, tu parles! Evil or Very Mad

Reprenez l'heure de physique-chimie en 6ème, je vous l'offre volontiers ! Je me sens inutile avec les 6èmes. On survole, on saupoudre, le programme est inintéressant... Ils sont trop faibles en français et en maths pour qu'on puisse creuser un peu... Ils aiment bien, certes, mais je n'ai pas l'impression de leur apporter ce dont ils ont besoin : des fondamentaux en lecture, écriture et calcul.

Sinon, pour en revenir au sujet initial, je perds surtout beaucoup de temps avec la réforme. 13 classes, 4 niveaux à préparer : je n'ai plus le temps de connaître les élèves. Tout juste si je connais la moitié des prénoms des 6èmes et 5èmes. Je prends mes classes les unes après les autres à la chaîne, ça m'attriste.

kamasolou
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: conséquences de la réforme, brèves quotidiennes

Message par tiptop77 le Ven 18 Nov 2016 - 22:49

@gauvain31 a écrit:
@bruno09 a écrit:Rencontre parents-profs. Pas un mot des parents sur le socle, les compétences ou autre chose du même tonneau. Plus je suis casque à pointe, plus ils sont contents. Certains parents connaissent mon cours par cœur. Les mêmes avaient des mines dubitatives  quand le CDE a fait un topo sur la réforme en début d'année.
Déjà on est plusieurs à refuser d'évaluer les compétences, alors passer au sans notes...
On n'est pas bien vu en haut  lieu. On en est assez fier.

C'est super ça Very Happy  , ce serait le paradis pour notre Super Poussin, mais je doute qu'elle veuille aller aussi loin!

Ou alors, Bruno et tes collègues, viendez en Bretagne! yesyes Z'avez pas peur des fous? Laughing

_________________
En mode stratégies de contournement et d'évitement. Aussi loin de la sdp bergerie que possible.

tiptop77
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: conséquences de la réforme, brèves quotidiennes

Message par virgere le Ven 18 Nov 2016 - 22:58

Outre ce que je ne peux plus faire en classe (en latin, surtout en 5e ; en 3e où c'est la course), je déplore particulièrement et égoïstement... mes études. Je suis sur le point de laisser tomber ma licence de lettres classiques. C'est un crève-cœur, mais l'EN ne me paiera pas pour ne faire que des études, je ne peux pas me permettre de prendre un temps partiel, et je dois préserver ma santé mentale... or je frôle le burn out.
Sad

_________________
" Ich weiß nicht, was soll es bedeuten, / Daß ich so traurig* bin..."

(* und müde, so müde... Sterbensmüde könnte ich sagen...)

"Together we stand, divided we fall*"

(* and so we fell down, so down...)

virgere
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: conséquences de la réforme, brèves quotidiennes

Message par Ilona le Ven 18 Nov 2016 - 23:05

kamasolou,vos propos m'interpellent.
J'ai aussi les quatre niveaux et toutes les sixièmes (six au total).
De plus,en sixième,les devoirs pourtant simples,donnent lieu à des résultats assez catastrophiques.
Les choses sont encadrées en rouge dans le cours,font l'objet de tests de leçon de 10 minutes,sont revues une troisième fois en exercices avant d'être proposées en devoir.
Et pourtant,c'est la catastrophe lors des devoirs.
Je suis assez désemparée.
Suis-je trop exigeante ?
Beaucoup semblent avoir un mal fou à comprendre le sens des questions posées.

Ilona
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: conséquences de la réforme, brèves quotidiennes

Message par Laepixia le Ven 18 Nov 2016 - 23:21

Peut-être est-ce une matière plus difficile à appréhender pour des 6èmes ? (en plus des problèmes de lecture, tout çà tout çà)

Laepixia
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: conséquences de la réforme, brèves quotidiennes

Message par kamasolou le Ven 18 Nov 2016 - 23:35

Avec les 6èmes, je découvre, je manque donc de point de comparaison pour juger de leur niveau par rapport à une éventuelle norme.

Ils sont globalement (à quelques exceptions près, tout de même) très faibles à l'écrit. Je m'attendais à ce qu'ils écrivent très lentement, ça ce n'est pas grave, mais là beaucoup ont de gros soucis de graphisme, ils ne savent pas formuler une phrase simple, ils ne commencent pas les phrases par des majuscules... Ils ne lisent pas bien, ne comprennent pas ce qu'ils lisent.
Au niveau du comportement, ils sont incapables de respecter les règles élémentaires de prise de parole : ils m'interpellent sans cesse, ils sont très bavards, ils me posent tous des questions en même temps, je ne sais plus où donner de la tête.
Les menaces et punitions semblent d'avoir aucun effet, ou au mieux un effet à très court terme (genre 5 minutes). Ils n'écoutent pas les consignes, boudent quand je les gronde... Je ne sais plus quoi faire.
Pourtant, je fais beaucoup de manipulations pour les intéresser et ils aiment beaucoup visiblement, mais au niveau des compte-rendus (simples : schémas, phrases simples à formuler et à compléter), c'est une catastrophe. Et le niveau sonore en manipulation, c'est une horreur. Je teste des trucs : responsabilisation, bonus, malus, punitions, rien ne fonctionne.

Mes collègues habitués à avoir des 6èmes trouvent qu'ils sont particulièrement faibles et gratinés cette année. Je ne sais pas si ça doit me rassurer.

kamasolou
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: conséquences de la réforme, brèves quotidiennes

Message par Lefteris le Ven 18 Nov 2016 - 23:40

@virgere a écrit:Outre ce que je ne peux plus faire en classe (en latin, surtout en 5e ; en 3e où c'est la course), je déplore particulièrement et égoïstement... mes études. Je suis sur le point de laisser tomber ma licence de lettres classiques. C'est un crève-cœur, mais l'EN ne me paiera pas pour ne faire que des études, je ne peux pas me permettre de prendre un temps partiel, et je dois préserver ma santé mentale... or je frôle le burn out.
Sad
Ah non ! On ne veut pas perdre une de nos dernières élèves. Allège tes préparations, allège les cours. Moi aussi je les allège, entre la baisse des horaires et la baisse du niveau des élèves (qui n'est pas un mythe), je réduis drastiquement. Il va aussi falloir moins évaluer, ça mange du temps...
Sur ce forum, on peut te donner des cours clefs en main en latin, avec les docs si tu veux.

Quant à moi, je ne développe pas les avanies de la réforme, ça ferait des redites , autant écrire un livre.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: conséquences de la réforme, brèves quotidiennes

Message par gauvain31 le Ven 18 Nov 2016 - 23:53

@virgere a écrit:Outre ce que je ne peux plus faire en classe (en latin, surtout en 5e ; en 3e où c'est la course), je déplore particulièrement et égoïstement... mes études. Je suis sur le point de laisser tomber ma licence de lettres classiques. C'est un crève-cœur, mais l'EN ne me paiera pas pour ne faire que des études, je ne peux pas me permettre de prendre un temps partiel, et je dois préserver ma santé mentale... or je frôle le burn out.
Sad

Non surtout pas ce serait dommage; c'est le contexte actuel tellement fou qui te pousse dans tes retranchements. N'hésite pas à prendre le congé formation si tu peux. Et essaie de lever le pied. Avec la réforme du lycée en 2010, j'ai mis un point d'honneur à ne pas essayer de terminer le programme en 2nde et 1ère S. Et à prendre un rythme humain pour les élèves quitte à ne pas faire ce qui est prévu. Pense à faire un peu de sport. Cela m'a servi une année quand je me suis à préparer pour la première fois les cours + TP pour la 1ère S et la TS en même temps. Lever 6h30 et coucher: 1h30 du matin 5 jours sur 7. Ce qui m'avait sauvé du burn-out je m'en souviens c'était mon cours de judo le jeudi et mes longueurs à la piscine le dimanche matin. Un corps sain permet de tenir intellectuellement. Et n'hésite pas à faire des mini-siestes entre 12 et 14h; je faisais parfois une sieste d'une heure de 12h30 à 13h30 et les batteries étaient rechargées !! Il faut surtout être à l'écoute de son corps

Courage fleurs fleurs




gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: conséquences de la réforme, brèves quotidiennes

Message par Babelle le Sam 19 Nov 2016 - 0:14

@kamasolou a écrit:
Reprenez l'heure de physique-chimie en 6ème, je vous l'offre volontiers ! Je me sens inutile avec les 6èmes. On survole, on saupoudre, le programme est inintéressant...

C'est exactement ce que je ressens. Je n'arrive à rien en une heure par semaine. Les faire manipuler à 28, c'est la galère. J'ai l'impression qu'ils ne me comprennent pas, et je ne les comprend pas . La fin du trimestre arrive et je n'en connais aucun, je n'ai quasiment pas fait d'évaluation.
Et encore je n'ai qu'une sixième !
Jeudi l'IPR de SVT inspecte une de mes collègues puis elle réunit tous les profs du pôle sciences : elle va essayer de nous vendre l'EIST je suppose (je suis déjà énervée rien que d'y penser) !

Babelle
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: conséquences de la réforme, brèves quotidiennes

Message par bigbang le Sam 19 Nov 2016 - 14:27

Pôle Sciences...
Les mathématiques sont une Science.
La technologie n'en n'est pas une.

Il faut parler de "Sciences expérimentales et Technologie" pour le regroupement (sans queue ni tête) SVT, PC, techno.
Encore une IPR qui ne pige rien.

_________________
" En tant que Physicien, j'ai une connaissance étendue de l'Univers et de tout ce qu'il contient." - Moi

bigbang
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: conséquences de la réforme, brèves quotidiennes

Message par Hermione0908 le Sam 19 Nov 2016 - 14:36

@Jane a écrit:Plus que 3h en classe entière avec les 3e (là où on avait 4h30, ce qui permettait une grande souplesse d'organisation dans notre progression); depuis septembre, je n'ai pu faire que 6 lectures analytiques affraid et encore, au grand galop. Entre les contrôles, les cours de langue, l'orthographe, le vocabulaire, les corrections, le PEAC, les interventions diverses et variées qui font sauter les cours, les sorties... voilà quoi ! 3h, c'est juste la misère... Méthodo et prépa brevet en AP, quelques exercices, épicétout.
Je m'excuse d'avance auprès des collègues qui récupéreront les classes de 3e... No

+1 No
A cela, tu ajoutes qu'en REP, j'ai néanmoins 26 élèves en 3e (en pas REP et même plutôt CSP+ l'an dernier, j'en avais 27, no comment...), dont 5 allophones à des degrés divers, un niveau catastrophique en langue pour la plupart, un élève franchement ingérable, en totale roue libre, qui me prend je ne sais combien de temps à chaque cours, et tout ceux qu'on a tous en classe dans tous nos bahuts.
Comment s'en sortir ?
J'attaque tout juste mon deuxième chapitre dans trois de mes classes, je termine mon deuxième (en réalité mon premier chapitre coupé en deux) dans ma dernière classe. Tout est morcelé, rien n'est suivi.
J'envisage de faire une semaine lecture/voca/écriture, une semaine langue, je ne vois pas comment m'en sortir autrement.

_________________
Pour accéder à la rubrique "privé accessible sur demande" (partie loisirs + questions professionnelles très personnelles) , il faut intégrer un des deux groupes "Loisirs" ci-dessous :
Pour les pseudos entre A et M: http://www.neoprofs.org/g15-groupe-loisirs
Pour les pseudos entre N et Z, ou qui commencent par autre chose qu'une lettre: http://www.neoprofs.org/g16-groupe-loisirs_

Hermione0908
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: conséquences de la réforme, brèves quotidiennes

Message par Danska le Sam 19 Nov 2016 - 14:54

Tout ce que vous dites rejoint ce que j'entends en salle des profs quand j'écoute les collègues de collège parler de la réforme et de ses conséquences depuis la rentrée de septembre (je suis en cité scolaire, collège et lycée sont mélangés). Et je suis démoralisée d'avance quand j'imagine ce que vont donner les classes de lycée dans quelques années Sad

En attendant, fleurs2  pour tous ceux qui enseignent au collège dans les conditions actuelles : il y a de quoi déprimer !

Danska
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: conséquences de la réforme, brèves quotidiennes

Message par monseigneur le Sam 19 Nov 2016 - 16:12

Au mois de septembre, réunion avec les parents de 3e, chaque PP reçoit dans sa salle les parents des élèves . Les 2/3 environ sont venus, je devais leur expliquer, ou plutôt faire la promotion de la réforme du collège. J'ai expliqué à l'assemblée en substance que je ne ferai pas de "compétences" mais des cours d'histoire et de géographie, et que je n'évaluerai pas par compétences mais par notes. Ils étaient visiblement soulagés et ravis, j'ai même cru que certains allaient se mettre à applaudir...

monseigneur
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: conséquences de la réforme, brèves quotidiennes

Message par virgere le Sam 19 Nov 2016 - 17:25

Gauvain et Lefteris : merci de vos encouragements.

_________________
" Ich weiß nicht, was soll es bedeuten, / Daß ich so traurig* bin..."

(* und müde, so müde... Sterbensmüde könnte ich sagen...)

"Together we stand, divided we fall*"

(* and so we fell down, so down...)

virgere
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: conséquences de la réforme, brèves quotidiennes

Message par Jane le Sam 19 Nov 2016 - 18:40

@Hermione0908 a écrit:
@Jane a écrit:Plus que 3h en classe entière avec les 3e (là où on avait 4h30, ce qui permettait une grande souplesse d'organisation dans notre progression); depuis septembre, je n'ai pu faire que 6 lectures analytiques affraid et encore, au grand galop. Entre les contrôles, les cours de langue, l'orthographe, le vocabulaire, les corrections, le PEAC, les interventions diverses et variées qui font sauter les cours, les sorties... voilà quoi ! 3h, c'est juste la misère... Méthodo et prépa brevet en AP, quelques exercices, épicétout.
Je m'excuse d'avance auprès des collègues qui récupéreront les classes de 3e... No

+1 No
A cela, tu ajoutes qu'en REP, j'ai néanmoins 26 élèves en 3e (en pas REP et même plutôt CSP+ l'an dernier, j'en avais 27, no comment...), dont 5 allophones à des degrés divers, un niveau catastrophique en langue pour la plupart, un élève franchement ingérable, en totale roue libre, qui me prend je ne sais combien de temps à chaque cours, et tout ceux qu'on a tous en classe dans tous nos bahuts.
Comment s'en sortir ?
J'attaque tout juste mon deuxième chapitre dans trois de mes classes, je termine mon deuxième (en réalité mon premier chapitre coupé en deux) dans ma dernière classe. Tout est morcelé, rien n'est suivi.
J'envisage de faire une semaine lecture/voca/écriture, une semaine langue, je ne vois pas comment m'en sortir autrement.

J'ai 30 ou 31 élèves selon mes 3e. Je ne suis pas en REP; mais malgré tout, avec 3h de cours à 30... J'en suis au même point que toi: j'attaque mon 2e chapitre, et je sors les rames à chaque heure. En 4e, par contre, j'avance bien (poésie OK / réalisme OK / on attaque le fantastique); j'ai une chouette classe de bon niveau (avec néanmoins quelques élèves très faibles mais de bonne composition); ils ne sont "que" 28 , et on a gagné une demi-heure Pas d'AP en 4e. CQFD

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum