Menu raviolis pour les mauvais payeurs

Page 6 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

Message par Nita le Mer 5 Avr 2017 - 19:23

La Teste de Buch n'est sûrement pas la commune de Gironde où on va croiser le plus d'immigrés de fraîche date, ne maîtrisant pas le français, et de pauvres.


(Curieusement, les impayés de cantine dans mon collège, pour les trois ans où je siégeais au CA, inscrits en non-valeur, n'étaient que très rarement le fait de familles précaires.)

Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

Message par CarmenLR le Mer 5 Avr 2017 - 19:27

@Rosanette a écrit:Carmen, et je répète qu'on a aussi le droit de réfléchir à une gratuité des repas avec des repas qui à la base coûtent moins cher tout en étant de qualité.

Les villes font effectivement des choix politiques, pas la peine de revenir là-dessus, maintenant entre une piscine (ou une nouvelle salle des fêtes, un projet immobilier colossal,...) et des repas gratuits à l'école, mon choix est vite fait. On peut arrêter de croire que toutes les communes gèrent parfaitement leur budget au cordeau et ne font que des choix allant dans l'intérêt commun (et ce que je dis n'enlève rien au mérite de certains élus, évidemment).

Dans le cas de la Teste, on manque effectivement d'infos, mais le repas de seconde zone me semble dans tous les cas une solution mesquine.

On a le droit de tout, mais les élus doivent agir, souvent vite, et ce dans des contextes budgétaires restreints.

Pour la gratuité, je pense vraiment que cela mérite réflexion : une commune qui présente cette mesure mais qui n'a pas de piscine, médiathèque, école de musique risque de faire fuir la classe moyenne qui ira certes payer la cantine ailleurs, mais ira aussi profiter d'infrastructures... La gratuité n'est pas du tout une garantie de mixité sociale.

Merci de le reconnaître !

CarmenLR
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

Message par Hirondelle78 le Mer 5 Avr 2017 - 19:30

@may68 a écrit:
@kiwi a écrit:Mais enfin, cet angélisme ferait presque sourir franchement...

En quoi le fait qu'il existe des hommes politiques véreux dédouane-t-il tout un chacun de ses responsabilités? Le fait qu'ils piquent dans les caisses, ou fraudent n'autorise pas Monsieur tout le monde, riche comme pauvre, à faire de même.

Ensuite comme je l'ai déjà dit plus haut, la gratuité dans les cantines scolaires est un choix fait par les équipes municipales. Le budget des communes ne permet pas de tout financer. Or, la gratuité des cantines signifie que d'autres investissements, aussi importants, ne pourront pas être faits : réfection d'une école, construction d'une crèche, entretien et sécurisation de la voirie...

Et il est donc bien là le fond du problème : j'ai les moyens, donc je paie des impôts sur le revenu, des fonciers et une taxe d'habitation. Chaque mois, je cotise 20% de mon salaire.
Si les prélèvements et les impôts de tous les contribuables suffisaient pour permettre des services publics complètement gratuits pour tous, on vivrait dans un pays formidable. Mais ce n'est pas le cas.
De ce fait, il me paraît important, afin de responsabiliser tout le monde, riche comme pauvre, de contribuer au financement des services publics à la hauteur de ses moyens. Se soigner a un coût, s'instruire ou se cultiver a un coût. Il ne faut pas l'oublier. Le consumérisme de services publics, ça va 5min.

Pour revenir au sujet de ce fil, les familles (dont on ne sait pas d'ailleurs s'il s'agit de familles démunies) ont la possibilité d'être aidées afin que les enfants puissent bénéficier d'un repas le midi, ce qui est le minimum pour tout un chacun. Je n'ai pas tout compris, mais le repas coûterait 98centimes maximum pour le coefficient familial le plus bas, voire serait gratuit grâce aux aides communales et départementales. C'est tout de même très bas, pas sûre qu'à la maison, un repas complet revienne moins cher...


Les finlandais y arrivent bien , pourquoi pas les autres ? Que je sache ils ont des crèches et des écoles qui ne sont pas en ruines et des routes entretenues et sécurisées !
Pouvez-vous, svp, me/nous rappeler: (1) la population finlandaise au dernier recensement, (2) le PIB per capita et (3) le taux de prélèvements obligatoires et le nombre de tranches ? 
Avec ces trois données, on commencera à avoir des éléments de réponse, m'est avis... 

Hirondelle78
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

Message par Elyas le Mer 5 Avr 2017 - 19:32

Je m'étonne que l'idée que ce type de procédure soit avant tout de la publicité pour le maire qui parle à une certaine catégorie d'électeurs n'ait pas été donnée dans ce fil.

Soyons francs, ce type de mesure sert avant tout le politique qui la met en place.

Dans la majorité des municipalités, on ne commet pas ce type de choses.
avatar
Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

Message par Rosanette le Mer 5 Avr 2017 - 19:33

Tu remarqueras que je n'ai pas parlé des médiathèques mais des piscines et autres projets de construction bien souvent pharaoniques et aux retombées économiques discutables.

Quant au manque d'info sur l'affaire de La Teste, précisément on s'en manque dès lors qu'on défend la gratuité des repas. Peu m'importe que ce soit un CSP+ ou un précaire qu'on fasse suer dans le fond (même si évidemment la violence sociale est plus forte dans un cas), les impôts locaux paient les services publics et les habitants doivent pouvoir en jouir gratuitement, comme c'est le cas dans le cadre d'une bibliothèque.



EDIT Elyas, sisi, je l'ai dit, pour moi l'affichage du communiqué sur FB est vraiment une basse manœuvre. C'est le genre de mesure à ranger avec le porc dans les cantines ou la non prise en charge des gosses de chômeurs le matin à Béziers.

Rosanette
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

Message par Hirondelle78 le Mer 5 Avr 2017 - 19:38

Soit dit en passant, il y en a un, chez les candidats, qui annonce une quasi suppression de la TH, et un effort de 10 milliards d'euros sur le quinquennat pour les collectivités territoriales. 

Comme nous avons également, sur les bras, les tout-petits, les très vieux, l'accessibilité de TOUT le domaine public aux PMR (vous savez combien c'est, de refaire un trottoir pour que les fauteuils roulants puissent passer ?), la voirie publique, la mediathèque, les stades, et j'en passe... Ben... Je crois que les services "gratuits" ou à prix symbolique ne le resteront plus bien longtemps...

Hirondelle78
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

Message par CarmenLR le Mer 5 Avr 2017 - 19:39

En théorie, Rosanette, c'est formidable, en pratique, on ne peut pas tout faire : et la cantine gratuite et les services...
Les médiathèques sont ouvertes avec des emplois publics, pas avec des bénévoles (ou alors c'est un tout tout autre modèle de société)...
Les municipalités sont aux abois...

CarmenLR
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

Message par PauvreYorick le Mer 5 Avr 2017 - 19:43

@Nita a écrit:La Teste de Buch n'est sûrement pas la commune de Gironde où on va croiser le plus d'immigrés de fraîche date, ne maîtrisant pas le français, et de pauvres.

(Curieusement, les impayés de cantine dans mon collège, pour les trois ans où je siégeais au CA, inscrits en non-valeur, n'étaient que très rarement le fait de familles précaires.)
Bon, les témoignages se multiplient, me semble-t-il, qui vont dans le même sens: c'est les mini-Fillon locaux qui tendent à ne pas payer la cantoche.

https://youtu.be/8n9Jl6DGoEQ?t=130

_________________
Spoiler:
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

Message par sand le Mer 5 Avr 2017 - 19:43

@Nita a écrit:La Teste de Buch n'est sûrement pas la commune de Gironde où on va croiser le plus d'immigrés de fraîche date, ne maîtrisant pas le français, et de pauvres.
C'est ce que je me disais...
avatar
sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

Message par Elyas le Mer 5 Avr 2017 - 19:44

@Rosanette a écrit:Tu remarqueras que je n'ai pas parlé des médiathèques mais des piscines et autres projets de construction bien souvent pharaoniques et aux retombées économiques discutables.

Quant au manque d'info sur l'affaire de La Teste, précisément on s'en manque dès lors qu'on défend la gratuité des repas. Peu m'importe que ce soit un CSP+ ou un précaire qu'on fasse suer dans le fond (même si évidemment la violence sociale est plus forte dans un cas), les impôts locaux paient les services publics et les habitants doivent pouvoir en jouir gratuitement, comme c'est le cas dans le cadre d'une bibliothèque.



EDIT Elyas, sisi, je l'ai dit, pour moi l'affichage du communiqué sur FB est vraiment une basse manœuvre. C'est le genre de mesure à ranger avec le porc dans les cantines ou la non prise en charge des gosses de chômeurs le matin à Béziers.

C'est tant mieux alors (et moi, je dois encore dormir si je l'ai loupé). Ces mesures ont avant tout un but : le buzz médiatique pour faire avancer des idées politiques.

Après, on entend les grands verbes comme "responsabiliser". Bizarrement, ça me hérisse le poil dans notre contexte car "responsabiliser", c'est toujours pour les classes populaires et moyennes.

Après, le problème du paiement de la cantine relève autant de la phobie administrative de certains CSP+++ que de la misère de certaines familles (et non, toutes les familles pauvres ne fournissent pas coca et portables à leurs enfants, il suffit de venir dans mes classes, pourtant j'enseigne dans une ville favorisée).

Cependant, dans le contexte actuel de notre pays, ces mesures sont typiques de la dégradation du débat public.
avatar
Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

Message par Laepixia le Mer 5 Avr 2017 - 19:44

Hum je verrais plutôt le problème autrement. Faire payer la cantine mais fournir des aides pour ceux qui ne le peuvent pas.
avatar
Laepixia
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

Message par Rosanette le Mer 5 Avr 2017 - 19:45

@CarmenLR a écrit:
Les médiathèques sont ouvertes avec des emplois publics, pas avec des bénévoles (ou alors c'est un tout tout autre modèle de société)...

Ca n'empêche pas d'y réfléchir, précisément.

Combien de municipalités se lancent dans la réduction des déchets sur le territoire ? Et pourtant combien d'économies à la clef !

Et la question de l'agriculture urbaine, formidable levier d'économie locale ? Et les monnaies locales ?

C'est sûr qu'une piscine par contre, c'est juste une pompe à pognon en l'état. http://www.francetvinfo.fr/economie/les-piscine-municipales-un-gouffre-financier_945531.html

Encore une fois je ne suis pas élue mais je suis en contact régulier avec eux, justement pour les interpeler sur ces chantiers ? Et si la question des moyens est évidemment centrale, l'immobilisme de personnes défaitistes et ou immobilistes est parfois à déplorer.

Rosanette
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

Message par kiwi le Mer 5 Avr 2017 - 20:01

@Rosanette a écrit:Mon discours sur les politiques corrompus vous chiffonnent sans doute, ils visent juste à rappeler que si nul n'est au-dessus des lois, on peut quand même se mettre à table pour réfléchir à des lois qui font qu'on ne file pas un repas pourri à des gamins qui n'ont rien demandé tandis que d'autres siphonnent allègrement l'argent public.
.

Ce qui me dérange surtout, ce sont les propos sous-tendus dans votre discours. A plusieurs reprises, vous évoquez le parti LR auquel appartiendraient les élus de la commune. Sous-entendu, parce que Fillion pompe de l'argent, les élus LR sont tous corrompus. Parce que Fillion défend les riches, les élus LR d'une petite commune défendent les riches au détriment des administrés dans le besoin. Ce sont ces amalgames qui me chiffonnent, et qui ternissent vos arguments.
avatar
kiwi
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

Message par Hirondelle78 le Mer 5 Avr 2017 - 20:02

Les monnaies locales ??? Vous avez entendu parler d'une intégration monétaire ? Vous savez que le pouvoir de battre monnaie a été transféré à la BCE ? Que, si un édile s'avisait de créer sa monnaie locale, le budget de sa commune passerait immédiatement sous la tutelle du Préfet ? Que le maire serait traduit en correctionnelle car battre et mettre en circulation de la fausse monnaie, c'est un délit ?

Si vous les interpellez sur ce chantier, je pense que votre audience est pour le moins limitée...

Hirondelle78
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

Message par PabloPE le Mer 5 Avr 2017 - 20:04

@Rosanette a écrit:
@PabloPE a écrit:Personnellement avant de batailler pour les repas gratuits à l'école je commencerais par tenter d'obtenir une vraie école gratuite, quel que soit le niveau scolaire.

J'avoue ne pas trop comprendre ; on peut discuter évidemment des manques de l'école aujourd'hui, elle n'en demeure pas moins gratuite. Que serait une vraie école gratuite ?
Une école où la rentrée scolaire ne te coûte pas un centime en fournitures et où les TAP imposés par le gouvernement ne reviennent pas à trois bras et un rein pour une activité "foot dans la cour" avec le ballon que tu as acheté.

@Nita a écrit:La Teste de Buch n'est sûrement pas la commune de Gironde où on va croiser le plus d'immigrés de fraîche date, ne maîtrisant pas le français, et de pauvres.


(Curieusement, les impayés de cantine dans mon collège, pour les trois ans où je siégeais au CA, inscrits en non-valeur, n'étaient que très rarement le fait de familles précaires.)
En lisant le mur FB de Lateste j'en suis venue à la même conclusion. Ils sont allés sur le lieu de travail des parents et les tarifs appliqués aux familles en fonction du QF sont les plus élevés.

_________________
http://www.villeseducatrices.fr/ressources/page/Appel_de_Bobigny_et_textes_complementaires.pdf




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."
avatar
PabloPE
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

Message par Rosanette le Mer 5 Avr 2017 - 20:06

Ecoutez vu les turpitudes du parti, tout homme ou toute femme honnête aurait dû rendre sa carte depuis longtemps. C'est un point de vue extrême mais je l'endosse volontiers.

Sauf qu'à l'origine je soulignais le matraque du communiqué du Maire sur l'idée de responsabilité. Et là effectivement, je trouve difficile de faire l'économie du contexte national, d'autant que comme le rappelle Elyas il n'y a qu'aux petites gens qu'on demande d'être responsables.

Rosanette
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

Message par PabloPE le Mer 5 Avr 2017 - 20:08

@Laepixia a écrit:Hum je verrais plutôt le problème autrement. Faire payer la cantine mais fournir des aides pour ceux qui ne le peuvent pas.
C'est déjà le cas (tarifs sociaux, CAF, CCAS, aides du CD) pour les plus fragiles. Pour les autres en revanche c'est bien plus galère (dixit celle qui payait 100€/ mois de cantine et est ravie des tarifs du collège abi )

_________________
http://www.villeseducatrices.fr/ressources/page/Appel_de_Bobigny_et_textes_complementaires.pdf




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."
avatar
PabloPE
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

Message par meevadeborah le Mer 5 Avr 2017 - 21:15

@Rosanette a écrit:
@PabloPE a écrit:Personnellement avant de batailler pour les repas gratuits à l'école je commencerais par tenter d'obtenir une vraie école gratuite, quel que soit le niveau scolaire.

J'avoue ne pas trop comprendre ; on peut discuter évidemment des manques de l'école aujourd'hui, elle n'en demeure pas moins gratuite. Que serait une vraie école gratuite ?

Une école où tu ne paies pas les fournitures scolaires (ou peu), comme c'était le cas quand j'étais môme moi-même.
Aussi une école où tu ne dois pas payer 2 € l'objet que ton gamin à fabriqué pour le marché de noël. Où l'on ne te demande pas 2 € pour acheter une pile (avec un mot de relance signalant que l'activité ne peut pas commencer si tout le monde n'a pas fourni. Où tu n'as pas des relances pour payer la coopérative scolaire, participer au tirage pour les œufs de pâques, fournir de la pâte à crêpes...
Une école (collège dans ce cas là) où on ne met pas une sortie d'une journée payante 7 € en t'expliquant que 7 € c'est rien.
C'est sûr que dans un monde où l'argent n'a plus de valeur, la gratuité n'en a plus non plus.

Et il ne s'agit même pas là de moyen mais de principe, autant dire un truc indéfendable.

meevadeborah
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

Message par Elaïna le Mer 5 Avr 2017 - 21:38

@Rosanette a écrit:
@kiwi a écrit:

Tristement,  dans les cas de cette commune de Gironde, j'ai l'impression (peut-être erronée) que ces enfants relèvent du deuxième cas de figure : les parents font la sourde oreille, n'entament pas les démarches pour recevoir les aides communales.

La vérité, c'est que ces enfants devraient être placés.


Oui certains parents sont négligents, ou dépassés, ou précaires, ou les trois à la fois ; et si on commençait avant de parler de placement par mettre en place cette gratuité de la restauration collective pour enlever de la pression du dos de ces gosses ?

Et si on instaurait des habits gratuits pour enlever la pression des fringues ?
Et si on envoyait une puéricultrice pour enlever la pression de se relever la nuit quand on a des enfants ?
Et si on instaurait les cinémas gratuits pour enlever la pression de l'atroce exclusion sociale de ne pas pouvoir y aller ?
Et si on envoyait un prof gratuit pour faire faire le boulot aux gamins tous les soirs ?
Et si on envoyait le même prof le matin pour leur enlever l'atroce pression de mettre son réveil la veille au soir ?

Je ne sais pas si on doit parler de placement, m'enfin, à l'heure de la contraception et du choix de se reproduire ou non, on pourrait espérer que les gens se sortent un peu les doigts pour s'occuper de mioches que personne ne les a obligés à faire. Et désolée mais non, il n'y a pas en France 66 millions de chômeurs désespérés en-dessous du seuil de pauvreté avec la barrière de la langue car primo-arrivants. Dans notre commune loin d'être misérable, les mauvais payeurs sont en général des gens qui n'en ont strictement rien à carrer de payer leur facture. Le syndrôme Thévenoud dans toute sa splendeur.
L'école est gratuite, pas la cantine.

Maintenant, il me semble que ça doit être possible de repérer les "mauvais payeurs" et d'analyser les situations au cas par cas : il y a ceux qui en effet ne peuvent pas payer (et là, les aider à mettre en place un dossier pour une aide sociale) et ceux à qui on peut faire des saisies sur salaire.

Après, menu ravioli ou pas ? Je trouve ça assez peu agréable de pointer les gamins du doigt (enfin, de l'assiette).
avatar
Elaïna
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

Message par Rosanette le Mer 5 Avr 2017 - 21:49

@Elaïna a écrit:
Et si on instaurait des habits gratuits pour enlever la pression des fringues ?
Et si on envoyait une puéricultrice pour enlever la pression de se relever la nuit quand on a des enfants ?
Et si on instaurait les cinémas gratuits pour enlever la pression de l'atroce exclusion sociale de ne pas pouvoir y aller ?
Et si on envoyait un prof gratuit pour faire faire le boulot aux gamins tous les soirs ?
Et si on envoyait le même prof le matin pour leur enlever l'atroce pression de mettre son réveil la veille au soir ?


L'école est gratuite, pas la cantine.


Sisi, l'école est gratuite dans certaines communes (bis repetita...)

Pour les remarques en gras, je considère personnellement que ça existe (l'accès gratuit aux films de manière illégale, les programmes Lycéens au cinéma) ; idem pour les fringues gratuites avec le troc ou les relais associatifs.

Je ne nie pas l'existence du syndrome Thevenoud, mais peut-être peut-on aussi considérer la question des familles très pauvres, qu'on connaît dans beaucoup de classes et beaucoup d'établissements. Même si ce ne sont pas des cas majoritaires, ils ne méritent pas d'être méprisés.

Enfin, parler du libre accès à la contraception et de la liberté de procréer n'est qu'en théorie vrai : les barrières culturelles, l'ignorance, la pression sociale, l'attitude de certains médecins/pharmaciens,...

On ne peut pas dédouaner les gens systématiquement, mais ne faisons pas comme si tout allait mieux dans le meilleur des mondes y compris en matière de santé publique, comme si tous les enfants aujourd'hui naissaient dans des foyers stables et aimants.

Sur le cas de Treste, Le Point (erk) relaie, avec les commentaires des lecteurs pas piqués des hannetons http://www.lepoint.fr/societe/gironde-chantage-aux-raviolis-dans-une-cantine-scolaire-23-03-2017-2114288_23.php

Rosanette
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

Message par BelaLugosi le Mer 5 Avr 2017 - 21:51

@Elaïna a écrit:
@Rosanette a écrit:
@kiwi a écrit:

Tristement,  dans les cas de cette commune de Gironde, j'ai l'impression (peut-être erronée) que ces enfants relèvent du deuxième cas de figure : les parents font la sourde oreille, n'entament pas les démarches pour recevoir les aides communales.

La vérité, c'est que ces enfants devraient être placés.


Oui certains parents sont négligents, ou dépassés, ou précaires, ou les trois à la fois ; et si on commençait avant de parler de placement par mettre en place cette gratuité de la restauration collective pour enlever de la pression du dos de ces gosses ?

Et si on instaurait des habits gratuits pour enlever la pression des fringues ?
Et si on envoyait une puéricultrice pour enlever la pression de se relever la nuit quand on a des enfants ?
Et si on instaurait les cinémas gratuits pour enlever la pression de l'atroce exclusion sociale de ne pas pouvoir y aller ?
Et si on envoyait un prof gratuit pour faire faire le boulot aux gamins tous les soirs ?
Et si on envoyait le même prof le matin pour leur enlever l'atroce pression de mettre son réveil la veille au soir ?

Je ne sais pas si on doit parler de placement, m'enfin, à l'heure de la contraception et du choix de se reproduire ou non, on pourrait espérer que les gens se sortent un peu les doigts pour s'occuper de mioches que personne ne les a obligés à faire. Et désolée mais non, il n'y a pas en France 66 millions de chômeurs désespérés en-dessous du seuil de pauvreté avec la barrière de la langue car primo-arrivants. Dans notre commune loin d'être misérable, les mauvais payeurs sont en général des gens qui n'en ont strictement rien à carrer de payer leur facture. Le syndrôme Thévenoud dans toute sa splendeur.
L'école est gratuite, pas la cantine.

Maintenant, il me semble que ça doit être possible de repérer les "mauvais payeurs" et d'analyser les situations au cas par cas : il y a ceux qui en effet ne peuvent pas payer (et là, les aider à mettre en place un dossier pour une aide sociale) et ceux à qui on peut faire des saisies sur salaire.

Après, menu ravioli ou pas ? Je trouve ça assez peu agréable de pointer les gamins du doigt (enfin, de l'assiette).

Mille fois merci Elaïna pour apporter ton bon sens dans ce débat que je trouvais ubuesque... veneration

BelaLugosi
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

Message par Panta Rhei le Mer 5 Avr 2017 - 21:55

@may68 a écrit:
Depuis la rentrée, les écoliers de La Teste-de-Buch (Gironde) dont les parents ne paient pas la cantine ont un menu spécial : des raviolis en conserve. L'affaire fait polémique.

http://www.cnewsmatin.fr/france/2017-04-01/gironde-un-menu-raviolis-pour-les-enfants-dont-les-parents-nont-pas-paye-la

NEWS FLASH: je mange régulièrement des raviolis en boîte. Je les améliore aussi.

APRES, la cantine, il faut payer: (euh, ben oui?)

Tu as pas payé la cantine,mais ton gamin, on lui a quand même donner à manger: (euh, MERCI)

N'est-ce quand même pas DEJA bien que ton enfant reçoive à manger?


_________________
'Don't you find yourself getting bored?' she asked of her sister. 'Don't you find, that things fail to materialise? NOTHING MATERIALISES! Everything withers in the bud.'

'What withers in the bud?' asked Ursula.

'Oh, everything—oneself—things in general.'


First Page of Women in Love, D. H. Lawrence

avatar
Panta Rhei
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

Message par Elaïna le Mer 5 Avr 2017 - 22:03

@Rosanette a écrit:

Sisi, l'école est gratuite dans certaines communes (bis repetita...)

Pour les remarques en gras, je considère personnellement que ça existe (l'accès gratuit aux films de manière illégale, les programmes Lycéens au cinéma) ; idem pour les fringues gratuites avec le troc ou les relais associatifs.

Je ne nie pas l'existence du syndrome Thevenoud, mais peut-être peut-on aussi considérer la question des familles très pauvres, qu'on connaît dans beaucoup de classes et beaucoup d'établissements. Même si ce ne sont pas des cas majoritaires, ils ne méritent pas d'être méprisés.

Enfin, parler du libre accès à la contraception et de la liberté de procréer n'est qu'en théorie vrai : les barrières culturelles, l'ignorance, la pression sociale, l'attitude de certains médecins/pharmaciens,...

On ne peut pas dédouaner les gens systématiquement, mais ne faisons pas comme si tout allait mieux dans le meilleur des mondes y compris en matière de santé publique, comme si tous les enfants aujourd'hui naissaient dans des foyers stables et aimants.

Sur le cas de Treste, Le Point (erk) relaie, avec les commentaires des lecteurs pas piqués des hannetons http://www.lepoint.fr/societe/gironde-chantage-aux-raviolis-dans-une-cantine-scolaire-23-03-2017-2114288_23.php

Je ne comprends pas ta première phrase.

Pour le reste : avec le nombre d'infomrmations-affiches-internet-trucs dans les écoles sur la sexualité, j'en ai un tout petit peu ras-le-bol du couplet "blabla trop dur la contraception". Et là encore, oui, bien sûr, dans certaines familles ultra religieuses ou autre, ça peut arriver, mais enfin, en France, il n'y a pas 66 millions de cathos tradis encartés à Saint-Nicolas du Chardonnet ou de musulmans ultra conservateurs.

Encore une fois il ne s'agit pas de mépriser les gens qui sont dans de vraies difficultés financières. Mais au bout d'un moment, l'Etat-maman, ça va bien trois minutes. Donner des aides, oui. Repérer les gens ayant besoin d'aide et n'osant pas demander ou n'y arrivant pas, ça doit être une priorité (plutôt que de coller des raviolis aux mioches, d'ailleurs). Les autres, aucune pitié : saisie sur le compte. Et comme il ne doit pas y avoir des milliers de mauvais payeurs dans chaque commune, le distinguo doit être assez facile à faire, m'est avis. Maintenant c'est plus facile de prendre des résolutions "alakon" genre "tiens on va leur mettre des raviolis dégueu" plutôt que de dire "tiens, mettons un gars à bosser pour analyser des dossiers familiaux".
avatar
Elaïna
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

Message par Rosanette le Mer 5 Avr 2017 - 22:12

@Panta Rhei a écrit:
@may68 a écrit:
Depuis la rentrée, les écoliers de La Teste-de-Buch (Gironde) dont les parents ne paient pas la cantine ont un menu spécial : des raviolis en conserve. L'affaire fait polémique.

http://www.cnewsmatin.fr/france/2017-04-01/gironde-un-menu-raviolis-pour-les-enfants-dont-les-parents-nont-pas-paye-la

NEWS FLASH: je mange régulièrement des raviolis en boîte. Je les améliore aussi.

APRES, la cantine, il faut payer: (euh, ben oui?)

Tu as pas payé la cantine,mais ton gamin, on lui a quand même donner à manger: (euh, MERCI)

N'est-ce quand même pas DEJA bien que ton enfant reçoive à manger?


Tant mieux pour vous si vous appréciez le ravioli en boîte et que vous n'êtes pas trop regardant sur l'origine de la viande qui le farcit.

Donc sinon, non, la cantine payante ce n'est pas un absolu. La gratuité a un coup non-négligeable (1 million d'euros sur les communes qui ont mené l'expérience, je laisse de côté l'exemple suédois) mais ça peut être mis dans les priorités politiques, pour éviter ce genre de situation calamiteuse où un service de recouvrement inefficace donne lieu à ce genre de pratique et de manœuvre politique.

De manière plus générale, quand on parle charité dans les repas, je préfère qu'on me parle soupe plutôt que raviolis en boîte. Associer bas coût et malbouffe à l'échelle des communes est une faute.

Rosanette
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

Message par Hirondelle78 le Mer 5 Avr 2017 - 22:24

Le budget d'une commune de cette strate est autour de 20 M €, à tout casser. 
Donc, on bloque 5% du budget pour la cantine ?? OK, vous m'expliquerez comment vous payez l'accessibilité des trottoirs et de tous les bâtiments publics aux PMR. 
Ou alors, vous faites flamber les impôts... 

Non, franchement, vous avez de si bonnes idées que vous devriez sérieusement préparer l'échéance de 2020. Il reste trois ans, c'est le moment de commencer...

Hirondelle78
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

Message par Cath le Mer 5 Avr 2017 - 22:29

Je ne suis pas du tout d accord avec cette idée de repas gratuit pour tous.
Même en écartant le fait que bon nombre de communes n ont pas les moyens, décharger les parents de leurs responsabilités ne me paraît pas du tout une bonne idée (Je ne parle bien sûr pas des aides auxquelles les familles démunies peuvent avoir droit).
Et sinon, les enfants, Il faut les nourrir le soir aussi ? Le week-end ? Et pendant les vacances on fait quoi ?
Non, décidément, Je n approuve pas une telle volonté d infantiliser les parents.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum