JP Brighelli. École : Demain les rats. Quand les pédagogistes cesseront-ils de martyriser la pédagogie ?

Page 2 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: JP Brighelli. École : Demain les rats. Quand les pédagogistes cesseront-ils de martyriser la pédagogie ?

Message par Celadon le Jeu 8 Nov 2012 - 10:06

Demain ? Vraiment ?

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: JP Brighelli. École : Demain les rats. Quand les pédagogistes cesseront-ils de martyriser la pédagogie ?

Message par User5899 le Jeu 8 Nov 2012 - 10:11

@Celadon a écrit:Demain ? Vraiment ?
Oui. Pour l'instant, on voit seulement des rats en montant l'escalier. Ca laisse songeur, hein ?

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: JP Brighelli. École : Demain les rats. Quand les pédagogistes cesseront-ils de martyriser la pédagogie ?

Message par Zorglub le Jeu 8 Nov 2012 - 10:15

Pour l'instant, on voit seulement des rats en montant l'escalier. Ca laisse songeur, hein

J'aurais dit "des rats qui montent l'escalier" (et d'ailleurs les plus efficaces ont pris l’ascenseur et sont déjà dans les étages supérieurs)

Zorglub
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: JP Brighelli. École : Demain les rats. Quand les pédagogistes cesseront-ils de martyriser la pédagogie ?

Message par roxanne le Jeu 8 Nov 2012 - 10:17

Cripure a écrit:Mais la quasi totalité des parents de la FCPE ne sait pas ce qu'elle cautionne et ce que la fédération lui fait dire via les allumés à sa tête.
c'est vrai que la plupart des parents sont plutôt pragmatiques : notes, conseils..
D'ailleurs, chez nous cette année, sans aucune concertation, un prof a décidé de monter une classe sans note avec des gamins en difficultés en 5°.Allon-y, il choisit son équipe, ses élèves.En début d'année, réunion des parents qui apprennent que leurs gamins seront évalués par compétences.Beaucoup ont râlé.Mais comme depuis, dans tous les médias, on leur a dit que c'était l'avenir, ils sont fiers d'être des pécurseurs..

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: JP Brighelli. École : Demain les rats. Quand les pédagogistes cesseront-ils de martyriser la pédagogie ?

Message par profecoles le Jeu 8 Nov 2012 - 10:20

Moi ce que j'ai ADORE ( furieux ) c'est l'article du dessous :

http://blog.causeur.fr/bonnetdane/


profecoles
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: JP Brighelli. École : Demain les rats. Quand les pédagogistes cesseront-ils de martyriser la pédagogie ?

Message par JPhMM le Jeu 8 Nov 2012 - 10:39

Cripure a écrit:
@Celadon a écrit:Demain ? Vraiment ?
Oui. Pour l'instant, on voit seulement des rats en montant l'escalier. Ca laisse songeur, hein ?
rongeur professeur

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: JP Brighelli. École : Demain les rats. Quand les pédagogistes cesseront-ils de martyriser la pédagogie ?

Message par badin le Jeu 8 Nov 2012 - 10:41

Il faut savoir raison garder, tout n'est pas mauvais chez les uns et tout n'est pas bon chez les autres.
L'école de "dans le temps" laissait beaucoup de monde à la traine, cela ne gênait personne il fallait des ouvriers, beaucoup d'ouvriers et quelques autres. Les ouvriers étaient heureux, ils avaient du boulot et vivaient mieux que leurs parents. Certains gosses d'ouvriers (moi) prix d'excellence durant toute la primaire étaient envoyés au lycée (avec une méfiance certaine de la part de leurs parents) ils finissaient fonctionnaires et vivaient mieux que leurs parents.
La société a changé, on traîne au lycée des gosses qui seraient mieux ailleurs (où?) qui ont d'énormes problèmes de compréhension, qui sont frustrés etc. Je ne pense pas que les hussards noirs eussent été capables d'en faire quelque chose, pas plus que nous d'ailleurs.
C'est cette situation qui a donné naissance aux pédagogistes, comme vous semblez les appeler.
En math de très bonnes études ont été faites dans les IREM par ces pédagogistes, ils ont permis de réelles améliorations dans l'enseignement: des vecteurs par exemple(pour ma part j'ai trouvé cela miraculeux).
Il est vrai par contre qu'il ne faut pas leur laisser le pouvoir de réformer l'école, beaucoup d'entre eux n'ont pas d'élèves, ne sont plus profs depuis longtemps et seraient sans doute incapables de faire cours à une classe "normale".
Qu'on leur donne (à tous les pour et les contre) des classes pendant une année au moins et qu'ils nous démontrent qu'ils ont raison.

badin
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: JP Brighelli. École : Demain les rats. Quand les pédagogistes cesseront-ils de martyriser la pédagogie ?

Message par JPhMM le Jeu 8 Nov 2012 - 10:51

C'est vrai, j'ai failli oublier Antibi...

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: JP Brighelli. École : Demain les rats. Quand les pédagogistes cesseront-ils de martyriser la pédagogie ?

Message par phi le Jeu 8 Nov 2012 - 11:01

@profecoles a écrit:Moi ce que j'ai ADORE ( furieux ) c'est l'article du dessous :

http://blog.causeur.fr/bonnetdane/

La lettre du parent d'élève qui se plaint que la maîtresse de son fils a remplacé ribambelle par le grip? heu Mais c'est une vraie lettre? Parce que les ouvrages en question ne sont sortis que cette année... Embarassed (et je n'ai pas encore reçu de plaintes de parents regrettant ribambelle chez moi Laughing )

phi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: JP Brighelli. École : Demain les rats. Quand les pédagogistes cesseront-ils de martyriser la pédagogie ?

Message par JPhMM le Jeu 8 Nov 2012 - 11:04

@phi a écrit:Mais c'est une vraie lettre?
Elle est signée Pierre Abraxas. Wink

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: JP Brighelli. École : Demain les rats. Quand les pédagogistes cesseront-ils de martyriser la pédagogie ?

Message par phi le Jeu 8 Nov 2012 - 11:05

Suis je bête Rolling Eyes J'étais en train de la relire et je voulais supprimer mon message tant ma question était idiote Laughing

phi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: JP Brighelli. École : Demain les rats. Quand les pédagogistes cesseront-ils de martyriser la pédagogie ?

Message par Aurore le Jeu 8 Nov 2012 - 11:51

@Ulysse51 a écrit:Créons un CSA !
Comité de soutien abraxiste ! Very Happy
C'est vrai que ce forum se fait dévorer par la pédagogologie !

Cripure a écrit:
@Ulysse51 a écrit:Créons un CSA !
Comité de soutien abraxiste ! Very Happy
C'est vrai que ce forum se fait dévorer par la pédagogologie !
Mais non. Certains pédagogistes réputés viennent ici construire des LPC en allumettes, c'est tout.

@Reine Margot a écrit:Je pense que Néo est assez proche d'une sdp réelle, et les réactions sont assez critiques face au discours des quelques tenants du pédagogisme (4 personnes à tout casser), il suffit de voir le fil sur les compétences..

C'est tout, vraiment ?

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: JP Brighelli. École : Demain les rats. Quand les pédagogistes cesseront-ils de martyriser la pédagogie ?

Message par MUTIS le Jeu 8 Nov 2012 - 14:58

Le taureau est plus beau que le boeuf (Diderot)...
même s'il effraie les moutons...
C'était ma contribution au bestiaire d'Abraxas Twisted Evil Razz

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: JP Brighelli. École : Demain les rats. Quand les pédagogistes cesseront-ils de martyriser la pédagogie ?

Message par Vinteuil le Jeu 8 Nov 2012 - 16:11

Honnêtement, à mon humble niveau d’instituteur de quartier, je n’ai pas eu l’impression que cette concertation sur la refondation de l’école avait marqué une nette victoire des pédagogistes. Après tout, les notes ne sont pas supprimées, pas plus que les devoirs ou les exercices systématiques. Il me semble également avoir lu quelque chose au sujet de la nécessaire transmission des connaissances... J’ai plutôt l’impression qu’on a ménagé la chèvre et le chou. Autrement dit : la lutte continue !
yesyes

_________________
"La République se retire de l'école qui porte son nom." (Alain Finkielkraut)

Vinteuil
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: JP Brighelli. École : Demain les rats. Quand les pédagogistes cesseront-ils de martyriser la pédagogie ?

Message par philann le Jeu 8 Nov 2012 - 16:50

Le problème de cette lutte, et l'étudiante en philo regrette de le dire mais c'est que:
1- Argumenter ne sert à rien! Argumenter et débattre a un intérêt lorsque se réunissent des gens de bonne volonté animés par la volonté de faire mieux ensemble. Or là, il me semble que la dimension politique est par trop évidente pour ne pas voir que la situation est voulue. Ceux qui veulent casser le thermomètre (notes, transmission de connaissances évaluée comme telle, pour elles-mêmes) sont ceux-là même qui inoculent le bacille. Rien ne sert de leur dire que leur action est mortelle, qu'il est possible de faire autre chose, autrement, mieux...

2- Même si ces pédagofous se placent bien, sont rarement devant des élèves etc.. leur capacité de nuisance est d'autant plus grande que même en râlant et à reculons...nous avons collectivement acceptés de mettre en place la plupart de ces délires. Quoi de comparable dans le secondaire que la résistance de certains collègues du primaire, qui certes très majoritaires, ont refusé de ne pas apprendre à lire à leurs élèves. Nous nous sommes nous-mêmes dépossédés de notre liberté pédagogiques en l'offrant à d'autres à vil prix.

3- L'école va de paire avec la société, la question est politique, uniquement politique, une société qui décide qu'une partie de son peuple n'est pas utile, n'a pas le droit au travail, peut être laissée de côté, une telle société n'instruit pas et n'émancipe pas la totalité du peuple. À quelle fin ?? (combien de nos chers hommes de gauche et de pédagolos (j'en ai autant pour la droite) ont ils d'enfants parfaitement incultes et illettrés???)

Mais le voile de Maya se déchirera...

@Abraxas : merci pour ce rappel Girondins / Jacobins! Je me sens beaucoup moins seule tout à coup.

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: JP Brighelli. École : Demain les rats. Quand les pédagogistes cesseront-ils de martyriser la pédagogie ?

Message par philann le Jeu 8 Nov 2012 - 16:55



petite dédicace aux Cahiers P.

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: JP Brighelli. École : Demain les rats. Quand les pédagogistes cesseront-ils de martyriser la pédagogie ?

Message par badin le Jeu 8 Nov 2012 - 17:04

Pour avoir vu mes enfants et actuellement mes petits enfants fréquenter des écoles primaires, je n'ai pas remarqué qu'on ne leur apprenait plus à lire! Vos remarques vont trop loin et ne sont malheureusement plus crédibles.

badin
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: JP Brighelli. École : Demain les rats. Quand les pédagogistes cesseront-ils de martyriser la pédagogie ?

Message par Circé le Jeu 8 Nov 2012 - 17:19

@philann a écrit:Quoi de comparable dans le secondaire que la résistance de certains collègues du primaire, qui certes très majoritaires, ont refusé de ne pas apprendre à lire à leurs élèves.

@badin: Je crois comprendre tout le contraire .... tout est dans la négation.


Circé
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: JP Brighelli. École : Demain les rats. Quand les pédagogistes cesseront-ils de martyriser la pédagogie ?

Message par phi le Jeu 8 Nov 2012 - 17:23

@badin a écrit:Pour avoir vu mes enfants et actuellement mes petits enfants fréquenter des écoles primaires, je n'ai pas remarqué qu'on ne leur apprenait plus à lire!

Ils ont eu de la chance No

phi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: JP Brighelli. École : Demain les rats. Quand les pédagogistes cesseront-ils de martyriser la pédagogie ?

Message par badin le Jeu 8 Nov 2012 - 17:26

@Circé a écrit:
@philann a écrit:Quoi de comparable dans le secondaire que la résistance de certains collègues du primaire, qui certes très majoritaires, ont refusé de ne pas apprendre à lire à leurs élèves.

@badin: Je crois comprendre tout le contraire .... tout est dans la négation.


Certains auraient donc décidé de ne pas apprendre à lire à leurs élèves, même s'ils sont minoritaires, ils existeraient, je demande à voir!

badin
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: JP Brighelli. École : Demain les rats. Quand les pédagogistes cesseront-ils de martyriser la pédagogie ?

Message par phi le Jeu 8 Nov 2012 - 17:29

Disons que certains ne trouvent pas anormal que leurs élèves ne sachent pas lire en ce1.

phi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: JP Brighelli. École : Demain les rats. Quand les pédagogistes cesseront-ils de martyriser la pédagogie ?

Message par Circé le Jeu 8 Nov 2012 - 17:32

@badin a écrit:
@Circé a écrit:
@philann a écrit:Quoi de comparable dans le secondaire que la résistance de certains collègues du primaire, qui certes très majoritaires, ont refusé de ne pas apprendre à lire à leurs élèves.

@badin: Je crois comprendre tout le contraire .... tout est dans la négation.


Certains auraient donc décidé de ne pas apprendre à lire à leurs élèves, même s'ils sont minoritaires, ils existeraient, je demande à voir!

Bah bah bah, ne nous lançons pas dans une étude stylistique puisque "certains" s'oppose sémantiquement à "majoritaires". Peut-être Philann viendra-t-elle éclaircir son propos mais s'il faut chercher un instit de CP qui n'apprenne pas à lire à ses élèves, je demande aussi à voir... Suspect
Après, vaste débat que le "savoir Lire"... Wink

Circé
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: JP Brighelli. École : Demain les rats. Quand les pédagogistes cesseront-ils de martyriser la pédagogie ?

Message par phi le Jeu 8 Nov 2012 - 17:35

je ne pense pas qu'il existe beaucoup d'enseignants de cours préparatoire qui n'essaient pas du tout d'apprendre à lire à leurs élèves. C'est plutôt la façon dont on le fait et les résultats obtenus sur lesquels on peut ne pas s'entendre...

phi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: JP Brighelli. École : Demain les rats. Quand les pédagogistes cesseront-ils de martyriser la pédagogie ?

Message par krungthep le Jeu 8 Nov 2012 - 17:36

@phi a écrit:Disons que certains ne trouvent pas anormal que leurs élèves ne sachent pas lire en ce1.


Qu'appelle-t-on savoir lire à la fin du CP?




krungthep
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: JP Brighelli. École : Demain les rats. Quand les pédagogistes cesseront-ils de martyriser la pédagogie ?

Message par phi le Jeu 8 Nov 2012 - 17:38

@krungthep a écrit:
@phi a écrit:Disons que certains ne trouvent pas anormal que leurs élèves ne sachent pas lire en ce1.


Qu'appelle-t-on savoir lire à la fin du CP?




A mon avis, il n'est pas utile d'ergoter là dessus. La définition bête et méchante du BO me suffit. Un élève doit être capable à la fin du cp de déchiffrer n'importe quel texte et de comprendre n'importe quel texte à la portée d'un enfant de 6 ans, en gros.

phi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: JP Brighelli. École : Demain les rats. Quand les pédagogistes cesseront-ils de martyriser la pédagogie ?

Message par krungthep le Jeu 8 Nov 2012 - 17:41

@phi a écrit:
@krungthep a écrit:
@phi a écrit:Disons que certains ne trouvent pas anormal que leurs élèves ne sachent pas lire en ce1.


Qu'appelle-t-on savoir lire à la fin du CP?




A mon avis, il n'est pas utile d'ergoter là dessus. La définition bête et méchante du BO me suffit. Un élève doit être capable à la fin du cp de déchiffrer n'importe quel texte et de comprendre n'importe quel texte à la portée d'un enfant de 6 ans, en gros.

ok, ca me va aussi, du moment que ca soit défini.

krungthep
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum