"Tous les métiers de l'éducation" seront réformés en deux temps : d'abord avant Noël 2013, puis en même temps que les programmes, l'éducation prioritaires et le collège.

Page 4 sur 11 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: "Tous les métiers de l'éducation" seront réformés en deux temps : d'abord avant Noël 2013, puis en même temps que les programmes, l'éducation prioritaires et le collège.

Message par Invité N le Ven 8 Nov 2013 - 22:42

@PauvreYorick a écrit:Lefteris a raison: ce sont deux questions tout à fait séparées et qu'il faut maintenir séparées.
Après réflexion, je suis d'accord. On ne peut pas négocier notre liberté d'organisation sur l'autel de quelques euros mensuels !

Invité N
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Tous les métiers de l'éducation" seront réformés en deux temps : d'abord avant Noël 2013, puis en même temps que les programmes, l'éducation prioritaires et le collège.

Message par InvitéZ le Ven 8 Nov 2013 - 22:46

Nonancourt a écrit:
Dalathée2 a écrit:
Nonancourt a écrit:Pour ma part, je serais prêt à être davantage présent dans l'établissement à condition d'être beaucoup mieux payé. Débuter à 1700€ alors qu'on a un bac+5 et réussi un concours difficile, est à mon sens plus que critiquable. Débuter au moins à 2000 net/mois serait la moindre des choses.
De mon côté, la question du salaire reste valable peu importe le nombre d'heures de présence. Il ne faut pas se leurrer non plus, c'est aussi pour ça que de nombreux étudiants se détournent de l'enseignement. Avec un Bac +5, commencer à 2000€ bruts/mois et terminer à 3200-3600€ bruts/mois après 40 ans+ de bons et loyaux services, il faut vraiment le vouloir.
En effet. Je connais deux jeunes profs qui ont démissionné à cause du salaire qu'ils jugeaient trop bas !
Ce n'est pas ce que pense l'IGEN. Dans le rapport de juillet 2013 (consultable ici) sur les difficultés de recrutement de professeurs, ils écrivent (page 30) :
IGEN a écrit:Deuxième constat : il n’est pas à ce jour démontré que les difficultés de recrutement s’expliquent par une faiblesse des rémunérations.
(suivi d'un paragraphe où ils développent cette idée)

abb

_________________
Néoprof de Physique.
2012-2013 : Stage en lycée
2013-2014 : Néotit en CPGE scientifique
 lecteur

InvitéZ
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Tous les métiers de l'éducation" seront réformés en deux temps : d'abord avant Noël 2013, puis en même temps que les programmes, l'éducation prioritaires et le collège.

Message par Al le Ven 8 Nov 2013 - 22:49

Ben ceux qui veulent faire leurs 35h dans l'établissement, qu'ils le fassent. Y a surement des salles de libre...

Je suis horrifiée quand je lis ces histoires de prorata 2h pour faire 1h de cours, concevoir ses cours et corriger ses copies dans un "bureau"(comprendre : 10 cm2 dans un coin de la vie scolaire entre deux élèves en colle), comment tuer plus vite l'essence même de notre métier ?

Je crée certains cours en 10 minutes, d'autres en 10h, sur plusieurs jours, et j'emm... ceux qui aimeraient m'imposer quoi que ce soit.

Je me fais agresser tous les jours sur mon lieu de travail, comme beaucoup de monde ici, d'énormes problèmes sont posés, je suis dans l'humain et le social à 500%, il est impensable de me demander de créer mes cours et de mettre au point mon savoir dans cette ambiance là. Plus vite je pars de l'établissement, mieux c'est car une fois sur place j'ai besoin de toutes mes ressources, que je ne peux mobiliser que pour un temps limité.

Bref, ça me dépasse qu'on puisse ne serait-ce qu'imaginer cela.

Si ça passe, ça sera sans moi.

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."

Al
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Tous les métiers de l'éducation" seront réformés en deux temps : d'abord avant Noël 2013, puis en même temps que les programmes, l'éducation prioritaires et le collège.

Message par Asha Kraken le Ven 8 Nov 2013 - 22:50

Nonancourt a écrit:
@PauvreYorick a écrit:Lefteris a raison: ce sont deux questions tout à fait séparées et qu'il faut maintenir séparées.
Après réflexion, je suis d'accord. On ne peut pas négocier notre liberté d'organisation sur l'autel de quelques euros mensuels !
Je pense que ce n'est pas ce que Lefteris signifiait, il pointait le fait que nous devrions déjà gagner plus . Et admettre que nous devrions gagner "davantage" à la seule condition que nous effectuions plus d'heures en présentiel sous-tend que nous ne travaillons pas assez pour espérer être légitimes dans nos revendications salariales.

Asha Kraken
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Tous les métiers de l'éducation" seront réformés en deux temps : d'abord avant Noël 2013, puis en même temps que les programmes, l'éducation prioritaires et le collège.

Message par Luigi_B le Ven 8 Nov 2013 - 23:02

Rappel : sur la nouvelle "professionnalité" enseignante et la réforme du statut, cette synthèse récente : "Décrets de 1950 : retour vers le passé".

http://www.laviemoderne.net/grandes-autopsies/56-decrets-de-1950-retour-vers-le-passe


_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Tous les métiers de l'éducation" seront réformés en deux temps : d'abord avant Noël 2013, puis en même temps que les programmes, l'éducation prioritaires et le collège.

Message par Luigi_B le Ven 8 Nov 2013 - 23:05

@Celeborn a écrit:Les décrets de 50 ont déjà été touchés à de nombreuses reprises (je n'ai lus le nombre exact en tête, mais ça doit facilement tourner entre 8 et 10 modifications des décrets, déjà).
Ils ont été modifiés à huit reprises : en 1961, en 1964, en 1972, en 1976, en 1980, en 1999, en 2002 et en 2007. Les sept premières fois pour les améliorer à la marge, la huitième pour commencer le travail de sape.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Tous les métiers de l'éducation" seront réformés en deux temps : d'abord avant Noël 2013, puis en même temps que les programmes, l'éducation prioritaires et le collège.

Message par philann le Ven 8 Nov 2013 - 23:16

Nonancourt a écrit:Pour ma part, je serais prêt à être davantage présent dans l'établissement à condition d'être beaucoup mieux payé. Débuter à 1700€ alors qu'on a un bac+5 et réussi un concours difficile, est à mon sens plus que critiquable. Débuter au moins à 2000 net/mois serait la moindre des choses.
Ce n'est pas plus que critiquable...c'est une insulte (cf. les remarques régulières et informées de Lefteris sur le sujet!veneration )
Cela dit tout le mépris que la société a pour les enseignants.

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Tous les métiers de l'éducation" seront réformés en deux temps : d'abord avant Noël 2013, puis en même temps que les programmes, l'éducation prioritaires et le collège.

Message par Lefteris le Ven 8 Nov 2013 - 23:30

@Asha Kraken a écrit:
Nonancourt a écrit:
@PauvreYorick a écrit:Lefteris a raison: ce sont deux questions tout à fait séparées et qu'il faut maintenir séparées.
Après réflexion, je suis d'accord. On ne peut pas négocier notre liberté d'organisation sur l'autel de quelques euros mensuels !
Je pense que ce n'est pas ce que Lefteris signifiait, il pointait le fait que nous devrions déjà gagner plus . Et admettre que nous devrions gagner "davantage" à la seule condition que nous effectuions plus d'heures en présentiel sous-tend que nous ne travaillons pas assez pour espérer être légitimes dans nos revendications salariales.
Bonne explication de texte ...
Je pars du postulat que comme dans la plupart des autres métiers de catégorie A , la grille indiciaire devrait tendre vers le cylindrage et non le pyramidage , comme elle est dans l'EN , ce qui ralentit fortement les carrières , bien que l'espace indiciaire soit identique. Dans les faits, les enseignants avancent plus lentement et pour beaucoup, cela signifie ne pas parcourir la carrière "normale", et donc a une incidence sur la retraite. De plus, il n'y a aucun espoir de basculer hors-grille, hormis changer de corps.
On peut concevoir que le régime indemnitaire forfaitaire soit plus faible pour un enseignant, par rapport à un fonctionnaire dépassant régulièrement les heures (les ARTT sont forfaitaires pour les cadres A), ayant des responsabilités pénales , mais les carrières devraient être harmonisées, comme elle l'ont été pour d'autres. C'est bien ce qui m'a permis de sauter le pas en limitant la casse, étant reclassé au 10ème échelon du corps où je suis entré initialement, ce qui me permettait de rattraper voire de dépasser les collègues du même âge. Mais c'est tellement lamentable quand même, que j'avais déjà démissionné d'un capes dans le passé...
Ensuite, il faudrait ouvrir l'agrégation interne (pas l'agreg "canapé", hein ... ) plus largement, avec reconduction plus large des programmes, sans pour autant baisser le volume ou la difficulté des épreuves, ni en introduisant je ne sais quelle épreuve de blabla sur dossier. Ca stimulerait beaucoup les collègues d'avoir une possibilité d'améliorer , tout en poussant les gens à se replonger dans leur matière.
Cela serait des mesures de salut public je pense, mais ce ne doit pas être l'avis des argentiers .

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Tous les métiers de l'éducation" seront réformés en deux temps : d'abord avant Noël 2013, puis en même temps que les programmes, l'éducation prioritaires et le collège.

Message par kero le Ven 8 Nov 2013 - 23:53

Dalathée2 a écrit:
@kero a écrit:Probablement, à cause de ce genre de choses: http://www.youtube.com/watch?v=zSlxWXDLMVY
Pardon, mais ça ne me paraît pas totalement absurde. Je n'ai pas fait le décompte à la minute près, mais je pense que de nombreux enseignants font aux alentours de 35h hebdomadaires. Faire en sorte qu'ils restent dans les établissements scolaires pour préparer leurs cours et corriger leurs copies, je vois mal où est le progrès par rapport au système actuel qui leur laisse une certaine liberté quant au choix du lieu. Mais s'il n'y a que ça pour que "la société" (au sens large) se rende compte du travail fourni, pourquoi pas.
Bah justement, NON.

Dans tous les cas, nous savons tous que nous faisons largement plus que 35 heures.

Mais pour revenir sur le fond, concrètement ça rime à quoi de vouloir nous coller au collège (sans vraiment expliquer pour quoi faire) ?

Moi, quand je fais mes cours, j'ai besoin de mon ordinateur (que je m'achète personnellement, parce que j'ai besoin de matériel qui ressemble à quelque chose !), avec mes logiciels, mon matériel, et tout ce qui va avec. Mes bouquins, mes manuels (je fais quoi, je m'en trimballe une dizaine d'un bahut à l'autre pour avoir mon matériel de travail ?). Pas de me retrouver dans un pseudo-bureau, qui pour le moment n'existe pas. Et vu les collèges actuels, je me demande bien comment *** ils nous financeraient des bureaux décents. Ils ne le feront jamais parce que c'est infiment trop cher: au mieux, ils mettront en place des petites pièces à la con à partager à 5 personnes dont il sera concrètement impossible de réellement faire une place de travail.

Un bureau c'est pas juste une table avec un PC en dessous, qui est de temps en temps disponible.

Faire 35 heures au collège parce que comme ça, "la société se rend compte du travail fourni", bah non. Je ne suis pas là pour accepter des conneries pour faire plaisir à la société. Autant me casser.

Moi je passe des heures, à n'importe quel moment de la journée (weekend compris: combien de dimanches passés à préparer des cours ou faire des corrections de brevets blancs ?) à bosser chez moi. Une grosse partie de mon matériel personnel est d'ailleurs du matériel de travail.

Et je devrais m'emmerder à rester 35 heures au collèges juste parce que comme ça, les boulets que sont ceux qui ne connaissent rien à ce boulot, mais ne peuvent s'empêcher de pérorer, sont heureux ?

FUCK.

NB: Je passe au collège DÉJÀ bien plus que mes 18h statutaires, pour régler des questions de tout ordre.


Dernière édition par kero le Sam 9 Nov 2013 - 0:18, édité 6 fois

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Tous les métiers de l'éducation" seront réformés en deux temps : d'abord avant Noël 2013, puis en même temps que les programmes, l'éducation prioritaires et le collège.

Message par Lefteris le Sam 9 Nov 2013 - 0:09

@kero a écrit:

Faire "35 heures au collège" parce que comme ça, la société se rend compte du travail fourni, bah non. .
D'autant que personne ne se rendrait compte de rien. Même en admettant que  nous invitions le pékin lambda dans notre bureau (qui d’ailleurs n'existe pas) , comment verrait-il et comprendrait-il ce qu'on fait ? Imaginons qu'il nous voie en train de lire, et qu'il sorte en disant qu'on ne fout rien. Et que comprendraient la plupart des gens à la préparation d'un cours , dans une matière où ils ne connaissent rien ? La même chose que moi devant le travail d'un  informaticien, d'un chirurgien...  
La seule satisfaction serait de nous voir pointer comme des employés de catégorie C , d'augmenter nos difficultés de vie , d'organisation.  
Cyniquement, les politiques jouent sur cette corde envieuse, pour faciliter le vrai but : alourdir les services pour économiser du personnel, avec un prof multi-usage (enseignant, surveillant, CPE, soutien scolaire, secrétariat, orientation... j'en oublie).

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Tous les métiers de l'éducation" seront réformés en deux temps : d'abord avant Noël 2013, puis en même temps que les programmes, l'éducation prioritaires et le collège.

Message par Ronin le Sam 9 Nov 2013 - 0:30

@Lefteris a écrit:
@kero a écrit:

Faire "35 heures au collège" parce que comme ça, la société se rend compte du travail fourni, bah non. .
D'autant que personne ne se rendrait compte de rien. Même en admettant que  nous invitions le pékin lambda dans notre bureau (qui d’ailleurs n'existe pas)  , comment verrait-il et comprendrait-il ce qu'on fait ? Imaginons qu'il nous voie en train de lire, et qu'il sorte en disant qu'on ne fout rien. Et que comprendraient la plupart des gens à la préparation d'un cours , dans une matière où ils ne connaissent rien ? La même chose que moi devant le travail d'un  informaticien, d'un chirurgien...  
La seule satisfaction serait de nous voir pointer comme des employés de catégorie C , d'augmenter nos difficultés de vie , d'organisation.  
Cyniquement, les politiques jouent sur cette corde envieuse, pour faciliter le vrai but : alourdir les services pour économiser du personnel, avec un prof multi-usage (enseignant, surveillant, CPE, soutien scolaire, secrétariat, orientation... j'en oublie).
+1

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Tous les métiers de l'éducation" seront réformés en deux temps : d'abord avant Noël 2013, puis en même temps que les programmes, l'éducation prioritaires et le collège.

Message par PauvreYorick le Sam 9 Nov 2013 - 0:34

Comme précédemment, approbation sans réserve aucune du post de Lefteris. Avec un ajout: si on ne veut pas rémunérer 800 000 cadres A, chacun expert dans son domaine, on ne les recrute pas. Mais à ce moment, on ne «massifie» pas non plus n'importe comment, on réfléchit à ce qu'on fait.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Tous les métiers de l'éducation" seront réformés en deux temps : d'abord avant Noël 2013, puis en même temps que les programmes, l'éducation prioritaires et le collège.

Message par Celeborn le Sam 9 Nov 2013 - 0:35

@Luigi_B a écrit:
@Celeborn a écrit:Les décrets de 50 ont déjà été touchés à de nombreuses reprises (je n'ai lus le nombre exact en tête, mais ça doit facilement tourner entre 8 et 10 modifications des décrets, déjà).
Ils ont été modifiés à huit reprises : en 1961, en 1964, en 1972, en 1976, en 1980, en 1999, en 2002 et en 2007. Les sept premières fois pour les améliorer à la marge, la huitième pour commencer le travail de sape.
7 fois sur 8, c'est donc allé dans le bon sens. Au moins, on a les probas de notre côté ! Razz

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Tous les métiers de l'éducation" seront réformés en deux temps : d'abord avant Noël 2013, puis en même temps que les programmes, l'éducation prioritaires et le collège.

Message par PauvreYorick le Sam 9 Nov 2013 - 0:43

Les probas je ne sais pas; la tendance, en revanche... :/

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Tous les métiers de l'éducation" seront réformés en deux temps : d'abord avant Noël 2013, puis en même temps que les programmes, l'éducation prioritaires et le collège.

Message par Luigi_B le Sam 9 Nov 2013 - 9:11

Dalathée2 a écrit:Pardon, mais ça ne me paraît pas totalement absurde. Je n'ai pas fait le décompte à la minute près, mais je pense que de nombreux enseignants font aux alentours de 35h hebdomadaires. Faire en sorte qu'ils restent dans les établissements scolaires pour préparer leurs cours et corriger leurs copies, je vois mal où est le progrès par rapport au système actuel qui leur laisse une certaine liberté quant au choix du lieu.
Ce n'est pas du tout ce dont il est question malheureusement.

Note que par ailleurs le temps de travail des enseignants a été évalué par le MEN à 40h par semaine : http://www.education.gouv.fr/cid72848/les-enseignants-du-second-degre-public-declarent-travailler-plus-de-40-heures-par-semaine-en-moyenne.html

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Tous les métiers de l'éducation" seront réformés en deux temps : d'abord avant Noël 2013, puis en même temps que les programmes, l'éducation prioritaires et le collège.

Message par Dame Tartine le Sam 9 Nov 2013 - 9:22

@kero a écrit:
Dalathée2 a écrit:
@kero a écrit:Probablement, à cause de ce genre de choses: http://www.youtube.com/watch?v=zSlxWXDLMVY
Pardon, mais ça ne me paraît pas totalement absurde. Je n'ai pas fait le décompte à la minute près, mais je pense que de nombreux enseignants font aux alentours de 35h hebdomadaires. Faire en sorte qu'ils restent dans les établissements scolaires pour préparer leurs cours et corriger leurs copies, je vois mal où est le progrès par rapport au système actuel qui leur laisse une certaine liberté quant au choix du lieu. Mais s'il n'y a que ça pour que "la société" (au sens large) se rende compte du travail fourni, pourquoi pas.
Bah justement, NON.

Dans tous les cas, nous savons tous que nous faisons largement plus que 35 heures.

Mais pour revenir sur le fond, concrètement ça rime à quoi de vouloir nous coller au collège (sans vraiment expliquer pour quoi faire) ?

Moi, quand je fais mes cours, j'ai besoin de mon ordinateur (que je m'achète personnellement, parce que j'ai besoin de matériel qui ressemble à quelque chose !), avec mes logiciels, mon matériel, et tout ce qui va avec. Mes bouquins, mes manuels (je fais quoi, je m'en trimballe une dizaine d'un bahut à l'autre pour avoir mon matériel de travail ?). Pas de me retrouver dans un pseudo-bureau, qui pour le moment n'existe pas. Et vu les collèges actuels, je me demande bien comment *** ils nous financeraient des bureaux décents. Ils ne le feront jamais parce que c'est infiment trop cher: au mieux, ils mettront en place des petites pièces à la con à partager à 5 personnes dont il sera concrètement impossible de réellement faire une place de travail.

Un bureau c'est pas juste une table avec un PC en dessous, qui est de temps en temps disponible.

Faire 35 heures au collège parce que comme ça, "la société se rend compte du travail fourni", bah non. Je ne suis pas là pour accepter des conneries pour faire plaisir à la société. Autant me casser.

Moi je passe des heures, à n'importe quel moment de la journée (weekend compris: combien de dimanches passés à préparer des cours ou faire des corrections de brevets blancs ?) à bosser chez moi. Une grosse partie de mon matériel personnel est d'ailleurs du matériel de travail.

Et je devrais m'emmerder à rester 35 heures au collèges juste parce que comme ça, les boulets que sont ceux qui ne connaissent rien à ce boulot, mais ne peuvent s'empêcher de pérorer, sont heureux ?

FUCK.

NB: Je passe au collège DÉJÀ bien plus que mes 18h statutaires, pour régler des questions de tout ordre.
+ 1 et double F..K furieux 
Comme beaucoup je travaille dans des conditions difficiles cette année, j'ai des élèves épouvantables et quitter le lycée est un soulagement. Je ne me vois pas rester davantage que ce qui est nécessaire pour faire cours et gérer tout ce qui est de l'ordre des punitions, rapports d'incidents, etc...
Pour ce qui est du CFA, j'ai failli y enseigner (on me proposait un CDI alors que j'étais au chômage) et j'ai refusé préférant persévérer pour obtenir le statut de titulaire à l'EN. J'ai eu du nez et je ne regrette pas mon choix. Le directeur, lors de l'entretien d'embauche, m'avait dit que certaines semaines il avait été amené à se taper 30 heures de face à face pédagogique...Autant vous dire que j'ai pris les jambes à mon cou.

Dame Tartine
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Tous les métiers de l'éducation" seront réformés en deux temps : d'abord avant Noël 2013, puis en même temps que les programmes, l'éducation prioritaires et le collège.

Message par stench le Sam 9 Nov 2013 - 9:30

Merci à notre ministre : ces dernières semaines j'avais un peu moins d'énergie pour ma reconversion, ça me donne un bon coup de pied au cul.

stench
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Tous les métiers de l'éducation" seront réformés en deux temps : d'abord avant Noël 2013, puis en même temps que les programmes, l'éducation prioritaires et le collège.

Message par Presse-purée le Sam 9 Nov 2013 - 9:37

Cette idée de 35h en étab peut séduire certains, mais il faut garder à l'esprit plusieurs données.

Les différentes disciplines sont inégales face au travail personnel de l'enseignant. Les 35h en étab peuvent tout à fait se faire pour certaines, pour d'autres ce serait un alourdissement drastique de la charge de travail (aussi en EPS par exemple).

Les locaux ne sont pas adaptés.

Etc etc

Dans les faits, cela va revenir à de la présence en plus en étab ET du travail reporté à la maison
OU
du torchage de boulot en étab, et donc des cours fatigants, car mal préparés et mal menés.

De plus, l'engagement financier de l'état pour l'éducation est indéniable, mais tout passe dans le recrutement (dont nous avions besoin), il ne faut donc s'attendre à aucune contrepartie d'ordre financier, voire à un tarissement des possibilités d'évolution.

Quant à l'annualisation, nous en avons déjà parlé.
Dégrader les conditions d'exercices pour constater ensuite que l'école va mal et poursuivre la dégradation, c'est très français.
Et encore une fois, in fine, ceux qui en pâtissent, ce sont les élèves.


Dernière édition par Presse-purée le Sam 9 Nov 2013 - 9:41, édité 1 fois (Raison : "supplémentaire" remplacé par "reporté")

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Tous les métiers de l'éducation" seront réformés en deux temps : d'abord avant Noël 2013, puis en même temps que les programmes, l'éducation prioritaires et le collège.

Message par barèges le Sam 9 Nov 2013 - 9:44

@stench a écrit:Merci à notre ministre : ces dernières semaines j'avais un peu moins d'énergie pour ma reconversion, ça me donne un bon coup de pied au cul.
Et je me demande si ce n'est pas une partie du but recherché.
Si l'idée est de ne pas continuer à entretenir la "vieille garde" (les gens attachés à une conception du métier qui devient, qui est obsolète aux yeux des gouvernants), autant la faire fuir avant même les réformes les plus agressives.

Le temps que de nouvelles générations, qui savent bien dans quoi elles s'engagent et s'engagent(ou ne s'engagent pas, pour le coup) en connaissance de cause, arrivent pour les prendre de point fouet.


Dernière édition par barèges le Sam 9 Nov 2013 - 9:47, édité 1 fois

barèges
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Tous les métiers de l'éducation" seront réformés en deux temps : d'abord avant Noël 2013, puis en même temps que les programmes, l'éducation prioritaires et le collège.

Message par Luigi_B le Sam 9 Nov 2013 - 9:46

C'est surtout qu'on n'envisage pas de demander aux professeurs de rester dans l'établissement pour faire leur travail personnel. L'objectif c'est soit plus de cours (l'ancienne rectrice Martine Doust parlait d'ajouter deux heures), soit des missions nouvelles (accompagnement, tutorat, surveillance etc.). Les 35h de Ségolène Royal, c'était pour faire du "soutien individualisé".

Ségolène Royal a écrit:... que les enseignants restent 35 heures au collège. Et dans ce paquet global, il y a des cours, mais ils ne quittent pas le collège quand ils ont fini leurs cours. On est quand même dans un système absurde où aujourd'hui en France, on a maintenant des entreprises cotées en bourse de soutien scolaire et où ceux qui font cours dans ces entreprises, ce sont les profs du secteur public! Comment se fait-il que des enseignants du secteur public aient le temps d'aller faire du soutien individualisé payant et ils n'ont pas le temps de faire du soutien individualisé gratuit dans les établissements solaires ?

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Tous les métiers de l'éducation" seront réformés en deux temps : d'abord avant Noël 2013, puis en même temps que les programmes, l'éducation prioritaires et le collège.

Message par Luigi_B le Sam 9 Nov 2013 - 9:48

@barèges a écrit:
@stench a écrit:Merci à notre ministre : ces dernières semaines j'avais un peu moins d'énergie pour ma reconversion, ça me donne un bon coup de pied au cul.
Et je me demande si ce n'est pas une partie du but recherché.
Si l'idée est de ne pas continuer à entretenir la "vieille garde" (les gens attachés à une conception du métier qui devient, qui est obsolète aux yeux des gouvernants), autant la faire fuir avant même les réformes les plus agressives.

Le temps que de nouvelles générations, qui savent bien dans quoi elles s'engagent et s'engagent en connaissance de cause, arrivent pour les prendre de point fouet.
C'était exactement en ces termes que parlait Ségolène Royal qui en 2006 proposait de faire...
...un pas, y compris pourquoi pas avec les nouvelles générations d'enseignants, si les autres nous disent: ben non, droits acquis, 17h de cours et puis on s'en va!

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Tous les métiers de l'éducation" seront réformés en deux temps : d'abord avant Noël 2013, puis en même temps que les programmes, l'éducation prioritaires et le collège.

Message par Iphigénie le Sam 9 Nov 2013 - 9:57

ya plus qu'à faire pareil avec la vieille génération politique alors...

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Tous les métiers de l'éducation" seront réformés en deux temps : d'abord avant Noël 2013, puis en même temps que les programmes, l'éducation prioritaires et le collège.

Message par Cath le Sam 9 Nov 2013 - 10:31

Je suis d'accord avec tous les opposants !furieux 


Moi aussi je veux un bonnet rouge.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Tous les métiers de l'éducation" seront réformés en deux temps : d'abord avant Noël 2013, puis en même temps que les programmes, l'éducation prioritaires et le collège.

Message par Sei le Sam 9 Nov 2013 - 10:32

@Lefteris a écrit:
@kero a écrit:

Faire "35 heures au collège" parce que comme ça, la société se rend compte du travail fourni, bah non. .
D'autant que personne ne se rendrait compte de rien. Même en admettant que  nous invitions le pékin lambda dans notre bureau (qui d’ailleurs n'existe pas)  , comment verrait-il et comprendrait-il ce qu'on fait ? Imaginons qu'il nous voie en train de lire, et qu'il sorte en disant qu'on ne fout rien. Et que comprendraient la plupart des gens à la préparation d'un cours , dans une matière où ils ne connaissent rien ? La même chose que moi devant le travail d'un  informaticien, d'un chirurgien...  
La seule satisfaction serait de nous voir pointer comme des employés de catégorie C , d'augmenter nos difficultés de vie , d'organisation.  
Cyniquement, les politiques jouent sur cette corde envieuse, pour faciliter le vrai but : alourdir les services pour économiser du personnel, avec un prof multi-usage (enseignant, surveillant, CPE, soutien scolaire, secrétariat, orientation... j'en oublie).
+1

Sei
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Tous les métiers de l'éducation" seront réformés en deux temps : d'abord avant Noël 2013, puis en même temps que les programmes, l'éducation prioritaires et le collège.

Message par Paratge le Sam 9 Nov 2013 - 10:37

Le fait que de "nouvelles générations" d'enseignants prendront la relève des anciennes, formées de "non-professionnels", "élitistes bourgeois" et autres qualificatifs aussi flatteurs, c'était déjà le vœu de Meirieu et de ses IUFM.

Les IUFM allaient former des professeurs professionnels dans une "profession professionnalisée" : extinction biologique des dinosaures, donc !
Les IUFM ayant pendant 20 ans répandu leurs lumières, on devrait y être au paradis de l'apprenance ! Very Happy

Alors aujourd'hui il faut recruter des animateurs en lieu de vie...


Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 11 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum