Le jeunisme dans les manuels scolaires

Page 9 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le jeunisme dans les manuels scolaires

21% 21% 
[ 25 ]
15% 15% 
[ 18 ]
30% 30% 
[ 36 ]
7% 7% 
[ 8 ]
8% 8% 
[ 9 ]
19% 19% 
[ 24 ]
 
Total des votes : 120

Re: Le jeunisme dans les manuels scolaires

Message par Claire-Hélène le Jeu 25 Juin 2009 - 20:51

Qui parle de diabolisation ? Et que sais-tu de mes lectures et de mes échanges, à leur propos, avec mes élèves ?

Claire-Hélène
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeunisme dans les manuels scolaires

Message par Dwarf le Ven 26 Juin 2009 - 17:08

Ne nous campons pas bêtement sur nos positions : chacun apporte de l'eau au moulin du débat.

Nous retiendrons les arguments les plus porteurs:

- C'est au niveau de primaire de sensibiliser de manière précoce à la lecture par le biais d'oeuvres qui s'y prêtent aisément.

- La littérature de jeunesse peut avoir des mérites propres, particulièrement en lecture cursive mais ne saurait pour autant constituer une fin en soi : c'est en revanche une excellente mise de pied à l'étrier.

- Le souci premier d'un enseignant doit aller autant à la maîtrise de la langue et de ses manifestations techniques en littérature qu'à la constitution d'une culture de base digne de ce nom, considération qui amène à devoir privilégier l'abord et le travail des classiques qui contiennent, par essence, un condensé de culture, de formes littéraires et d'enjeux que la littérature de jeunesse n'a que rarement pour objectifs premiers conjoints.

- Le monde actuel se comprendra mieux en maîtrisant d'abord son passé, qui initie aux formes et aux thèmes développés en amont de la modernité et que nous retrouvons immanquablement aujourd'hui. Le monde ne saurait s'envisager pleinement dans son seul état actuel sans comprendre le(s) cheminement(s) qui y a (ont) mené.

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeunisme dans les manuels scolaires

Message par Disciples de Dwarf le Ven 26 Juin 2009 - 19:19

Nous vous donnons notre avis d'élèves :

L'un d'entre nous ayant déjà eu Dwarf en français, il (ou elle), peut témoigner qu'il (ou elle) a étudié avec plaisir de la (grande) Littérature. Nous sommes tout deux d'avis que le collège est le lieux adéquat pour s'initier à la Littérature avec un grand L, car ce n'est pas le genre d'ouvrages que nous, élèves, lirions de manière spontannée. En effet, même si nous dévorons ces livres avec plaisir, nous ne savons pas toujours quelles oeuvres lires, en fonction de nos goûts et notre niveau, et nous considérons donc que le rôle d'un professeur de lettres est d'accompagner ses élèves dans la découverte des grands classiques et, malheureusement, un grand nombre de nos enseignants se rabaissent à nous faire étudier des "oeuvres" modernes ( livres de 50 pages, écrit gros, avec des images pour bien comprendre le texte...), ce qui a souvent tendance à nous dégouter des lectures scolaires.

Cordialement, Elf & Human

Disciples de Dwarf
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeunisme dans les manuels scolaires

Message par Reine Margot le Ven 26 Juin 2009 - 20:36

Dwarf, tu fondes une secte? Laughing Laughing Laughing

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeunisme dans les manuels scolaires

Message par Disciples de Dwarf le Sam 27 Juin 2009 - 16:39

Chère marquisedemerteuil,

Je tiens à préciser que Dwarf n'est absolument pas au courant de notre arrivée sur ce forum, car nous avons décidé de lui faire la "surprise". J'espère d'ailleurs qu'il ne le prendra pas trop mal ...

Elf.

Disciples de Dwarf
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeunisme dans les manuels scolaires

Message par Poups le Sam 27 Juin 2009 - 16:58

@Disciples de Dwarf a écrit:Nous vous donnons notre avis d'élèves :

L'un d'entre nous ayant déjà eu Dwarf en français, il (ou elle), peut témoigner qu'il (ou elle) a étudié avec plaisir de la (grande) Littérature. Nous sommes tout deux d'avis que le collège est le lieux adéquat pour s'initier à la Littérature avec un grand L, car ce n'est pas le genre d'ouvrages que nous, élèves, lirions de manière spontannée. En effet, même si nous dévorons ces livres avec plaisir, nous ne savons pas toujours quelles oeuvres lires, en fonction de nos goûts et notre niveau, et nous considérons donc que le rôle d'un professeur de lettres est d'accompagner ses élèves dans la découverte des grands classiques et, malheureusement, un grand nombre de nos enseignants se rabaissent à nous faire étudier des "oeuvres" modernes ( livres de 50 pages, écrit gros, avec des images pour bien comprendre le texte...), ce qui a souvent tendance à nous dégouter des lectures scolaires.

Cordialement, Elf & Human
C'est bien "le jeunisme" chez les modérateurs.....Félicitations pour votre niveau élevé de langage !c'est tellement rare chez les ados de nos jours ! Laughing
Vous êtes trop polis pour être honnête ! n'est-ce pas Dwarf ?

Poups
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeunisme dans les manuels scolaires

Message par Disciples de Dwarf le Sam 27 Juin 2009 - 17:45

Chère Poups,



Pour commencer, nous vous remercions de votre compliment. Quitte à avoir une langue aussi belle et subtile QUE LE FRANCAIS, autant en profiter au maximum. Nous tenions juste à repréciser que Dwarf n’est au courant de rien et que ce n’est pas non plus une mauvaise blague de notre part.


Quant à notre manière de nous exprimer, qui peut paraître, je vous l’accorde, un peu protocolaire, elle se justifie par le fait que nous nous sommes en quelque sorte introduits dans votre monde et que nous ne voulons surtout pas déranger, d’autant plus que nous ne savons toujours pas si nous obtiendrons l’autorisation de rester parmi vous.



Elf & Human.

Disciples de Dwarf
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeunisme dans les manuels scolaires

Message par Dwarf le Dim 28 Juin 2009 - 23:27

@Disciples de Dwarf a écrit:Chère Poups,



Pour commencer, nous vous remercions de votre compliment. Quitte à avoir une langue aussi belle et subtile QUE LE FRANCAIS, autant en profiter au maximum. Nous tenions juste à repréciser que Dwarf n’est au courant de rien et que ce n’est pas non plus une mauvaise blague de notre part.


Quant à notre manière de nous exprimer, qui peut paraître, je vous l’accorde, un peu protocolaire, elle se justifie par le fait que nous nous sommes en quelque sorte introduitS dans votre monde et que nous ne voulons surtout pas déranger, d’autant plus que nous ne savons toujours pas si nous obtiendrons l’autorisation de rester parmi vous.

Chers élèves,

Vous me voyez tout à fait honoré de constater, à vous lire, que mes cours de français (et de latin, me semble-t-il...) ont visiblement servi à quelque chose (encore que votre "lireS" m'a vraiment fait bondir...) mais je ne suis pas très content de la surprise que vous me réservez car elle me met dans l'embarras par son caractère déplacé : Neoprofs est un forum de professeurs et il doit le rester. Certes, j'aime beaucoup discuter avec vous en dehors des cours mais il ne faudrait pas outrepasser cette habitude prise en milieu (plus ou moins) scolaire pour l'importer sur la toile. En outre, votre pseudo confine au culte de la personnalité, qui me fait horreur, comme vous le savez déjà...

Ceci dit, il reste une solution pour venir discuter avec nous, que tout un chacun ici approuvera je pense : embrassez notre noble carrière. Passez les concours, devenez titulaires et collègues et alors tout rentrera dans l'ordre! Twisted Evil

Je précise au passage aux collègues que je ne suis pour rien dans les messages postés (sauf en ce qui concerne peut-être une certaine correction orthographique et une louable recherche d'élégance syntaxique auxquelles mes cours ont sans doute - je l'espère, du moins - contribué). Les deux élèves en question (dont je devine l'identité) m'ont trouvé, ainsi que le site, suite à la lecture du texte sur la mort de Césarion (initialement écrit et posté sur le site) que je leur ai faite en cours... Je me devrai donc visiblement de ne pas le refaire à l'avenir. Evil or Very Mad

Je ne pense pas que cette surprise maladroitement bien intentionnée aura gêné, mais si ce devait être le cas, je présente mes plus plates excuses à celles et ceux que cette petite incursion aurait offensé(e)s. Et j'en connais deux qui vont se faire passer un petit savon quand je les reverrai cette semaine... chevalier

Quant à répondre à la question de savoir si vous serez on non tolérés sur le forum, à titre personnel et surtout en tant que modérateur, je vous informe que cela ne sera pas possible car si nos deux mondes se cotoient durant la journée, il est aussi bon et surtout indispensable que les professeurs aient un endroit sur la toile où se retrouver exclusivement entre eux. Ne le prenez pas mal, cela ne préjuge en rien de vos grandes qualités personnelles, que j'apprécie au quotidien et que tout le monde ici aura pu, je pense, mesurer, mais ce forum n'est pas un blog personnel (que je n'ai pas non plus, inutile de chercher). A jeudi pour un petit sermon de voce.

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeunisme dans les manuels scolaires

Message par Mermoz le Lun 29 Juin 2009 - 20:19

Je pense que cela est surtout gênant pour toi puisque tes élèves se sont immiscés dans ta sphère privée sans te demander l'autorisation...Personnellement, cela m'aurait gênée (déjà que j'ai du mal à pouvoir être tranquille en salle des profs, s'ils venaient m'espionner sur ce forum, je serais folle de rage!)... Après, cette situation vue de l'extérieur et sans en être actrice m'amuse beaucoup... bon courage Dwarf (tiens, j'en profite: veneration )

_________________
De même que Louis Pasteur inventa la pasteurisation, c'est à Jean-Pierre Démoral que nous devons la démoralisation, et je dis bravo. Jean-Pierre Démoral commença humblement ses expériences sur sa logeuse, Mme Brouchard, qu'il démoralisa le 12 Septembre 1847.
Concierge : Y fait beau.
Démoral : Ca va pas durer.
Concierge : Je suis démoralisée.

Mermoz
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeunisme dans les manuels scolaires

Message par Reine Margot le Lun 29 Juin 2009 - 22:43

Choupinette, c'est que tu veux être seule à vénérer Dwarf, c'est ça, hein? Laughing

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeunisme dans les manuels scolaires

Message par Dwarf le Lun 29 Juin 2009 - 23:05

choupinette a écrit:Je pense que cela est surtout gênant pour toi
puisque tes élèves se sont immiscés dans ta sphère privée sans te
demander l'autorisation...Personnellement, cela m'aurait gênée (déjà
que j'ai du mal à pouvoir être tranquille en salle des profs, s'ils
venaient m'espionner sur ce forum, je serais folle de rage!)... Après,
cette situation vue de l'extérieur et sans en être actrice m'amuse
beaucoup... bon courage Dwarf (tiens, j'en profite: veneration )

Franchement, la seule gêne à mon niveau réside dans le culte de la personnalité potentiel induit dans leur pseudo. Pour le reste, c'est moi-même qui leur ai donné la possibilité de lire mes interventions ici à partir de mon texte parodique. Cela, je l'assume pleinement, ainsi qu'ils me lisent si cela leur fait plaisir (comme si je ne discutais déjà pas assez avec eux hors cours... Rolling Eyes). En revanche, qu'ils fassent irruption sur un forum d'enseignants que cette présence incongrue peut gêner, CELA, oui, me gêne car j'en suis en partie responsable et que je suis, à plus forte raison, modérateur! A noter que je suis devenu modérateur APRES lecture de mon texte en cours, pas avant. Voilà.

marquisedemerteuil a écrit:Choupinette, c'est que tu veux être seule à vénérer Dwarf, c'est ça, hein? Laughing

Maintenant que j'y pense, tu dois avoir raison, Marquise! Laughing

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeunisme dans les manuels scolaires

Message par Mermoz le Mar 30 Juin 2009 - 9:56

marquisedemerteuil a écrit:Choupinette, c'est que tu veux être seule à vénérer Dwarf, c'est ça, hein? Laughing
Ben oui! Déjà que j'avais appris que je n'étais pas la seule femme... Sad et je ne suis même pas la seule à lui rendre un culte re- Sad

_________________
De même que Louis Pasteur inventa la pasteurisation, c'est à Jean-Pierre Démoral que nous devons la démoralisation, et je dis bravo. Jean-Pierre Démoral commença humblement ses expériences sur sa logeuse, Mme Brouchard, qu'il démoralisa le 12 Septembre 1847.
Concierge : Y fait beau.
Démoral : Ca va pas durer.
Concierge : Je suis démoralisée.

Mermoz
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeunisme dans les manuels scolaires

Message par Dwarf le Mar 30 Juin 2009 - 20:49

choupinette a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:Choupinette, c'est que tu veux être seule à vénérer Dwarf, c'est ça, hein? Laughing
Ben oui! Déjà que j'avais appris que je n'étais pas la seule femme... Sad et je ne suis même pas la seule à lui rendre un culte re- Sad

Ne sois pas triste : tu restes unique! Une Choupinette, il ne saurait y en avoir qu'une seule (et heureusement, d'ailleurs Razz ).

fleurs2

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeunisme dans les manuels scolaires

Message par Disciples de Dwarf le Mer 1 Juil 2009 - 11:26

Chers forumeurs,



Nous avons apparemment fait une grosse erreur en nous inscrivant sur ce forum. Notre intention première étant d’essayer de nous intégrer (si possible), sans déranger, nous avions préféré jouer la carte de la franchise en révélant notre véritable identité. Cependant, si cela vous gène, nous partons sans problème. Je vais de ce pas supprimer notre compte. Quand au pseudo, ce n’était qu’une tentative d’humour mal perçue, elle aussi.



Je vous présente donc mes plus plates excuses (particulièrement à Dwarf) pour cette intrusion.



Cordialement, Elf.

Disciples de Dwarf
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeunisme dans les manuels scolaires

Message par Dwarf le Mer 1 Juil 2009 - 23:09

@Disciples de Dwarf a écrit:Chers forumeurs,



Nous avons apparemment fait une grosse erreur en nous inscrivant sur ce forum. Notre intention première étant d’essayer de nous intégrer (si possible), sans déranger, nous avions préféré jouer la carte de la franchise en révélant notre véritable identité. Cependant, si cela vous gène, nous partons sans problème. Je vais de ce pas supprimer notre compte. Quand au pseudo, ce n’était qu’une tentative d’humour mal perçue, elle aussi.



Je vous présente donc mes plus plates excuses (particulièrement à Dwarf) pour cette intrusion.



Cordialement, Elf.

Allons, ne dramatisons pas : j'ai été sensible à votre intention et même au clin d'oeil humoristique du pseudo (j'ai bien vu la référence). Je ne crois pas non plus que vous ayez offusqué qui que ce soit, mais il faut juste remettre les choses à leur juste place, j'ai expliqué pourquoi ci-dessus. A demain (normalement)!

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeunisme dans les manuels scolaires

Message par John le Jeu 2 Juil 2009 - 2:00

Ceci dit, il reste une solution pour venir discuter avec nous, que tout un chacun ici approuvera je pense : embrassez notre noble carrière. Passez les concours, devenez titulaires et collègues et alors tout rentrera dans l'ordre!

Oh là là, ça, je ne le conseillerais pas !

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeunisme dans les manuels scolaires

Message par Dwarf le Jeu 2 Juil 2009 - 21:23

@John a écrit:
Ceci dit, il reste une solution pour venir discuter avec nous, que tout un chacun ici approuvera je pense : embrassez notre noble carrière. Passez les concours, devenez titulaires et collègues et alors tout rentrera dans l'ordre!

Oh là là, ça, je ne le conseillerais pas !

Disons qu'ils connaissent clairement les enjeux du métier pour en avoir discuté avec moi : mais effectivement, je ne conseille ce métier qu'à ceux qui ont la fibre naturelle et aussi (surtout, puisque nous ne reviendrons sans doute pas aux cadres traditionnels de la société) une belle autorité pour éviter d'être malheureux.

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeunisme dans les manuels scolaires

Message par Carabas le Jeu 2 Juil 2009 - 21:26

@Dwarf a écrit:Disons qu'ils connaissent clairement les enjeux du métier pour en avoir discuté avec moi : mais effectivement, je ne conseille ce métier qu'à ceux qui ont la fibre naturelle et aussi (surtout, puisque nous ne reviendrons sans doute pas aux cadres traditionnels de la société) une belle autorité pour éviter d'être malheureux.
Qu'est-ce que la "fibre naturelle"?

Question tout à fait sincère, voire naïve, et non polémique. Smile

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeunisme dans les manuels scolaires

Message par Dwarf le Jeu 2 Juil 2009 - 21:35

Un sens naturel et aigu de la pédagogie (et pas des délires IUFMesques, merci), une grande curiosité qui amène à apprendre beaucoup et à vouloir le partager et le transmettre! Et de la patience et de l'amour, nécessaires clés sans lesquelles rien n'est possible.

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeunisme dans les manuels scolaires

Message par Carabas le Jeu 2 Juil 2009 - 21:46

Ok, merci.

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeunisme dans les manuels scolaires

Message par John le Jeu 2 Juil 2009 - 22:07

je ne conseille ce métier qu'à ceux qui ont la fibre naturelle et aussi (surtout) une belle autorité pour éviter d'être malheureux.

J'y crois peu, et pour deux raisons :
1) Dire cela, c'est cautionner les agissements des élèves, puisque ça signifie qu'ils se comportent mal avec ceux qui n'ont pas la fibre naturelle, et bien avec ceux qui l'ont.
2) Au bout d'un moment, si le métier ne repose que sur une fibre naturelle, les élèves se rendent bien compte de la supercherie, et le prof n'étant qu'un épouvantail, ils s'en prennent alors - douce transgression - y compris à ceux qui ont "une belle autorité". Cette autorité n'est que de sable, puisqu'il n'y a rien derrière.

Lors de la campagne, Sarkozy avait dit, probablement sur inspiration de Darcos, que l'école assurerait son rôle de protection, et que les élèves respecteraient leurs enseignants, lorsque même la petite, jeune et fluette enseignante pourrait faire son cours dans le calme, avec l'écoute attentive des élèves. C'était juste, non ? Certes, il y a eu peu d'application dans les faits, mais je pense que Darcos connaissait mieux les enseignants que Châtel.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeunisme dans les manuels scolaires

Message par Dwarf le Ven 3 Juil 2009 - 16:43

@John a écrit:
je ne conseille ce métier qu'à ceux qui ont la fibre naturelle et aussi (surtout) une belle autorité pour éviter d'être malheureux.

J'y crois peu, et pour deux raisons :
1) Dire cela, c'est cautionner les agissements des élèves, puisque ça signifie qu'ils se comportent mal avec ceux qui n'ont pas la fibre naturelle, et bien avec ceux qui l'ont.
2) Au bout d'un moment, si le métier ne repose que sur une fibre naturelle, les élèves se rendent bien compte de la supercherie, et le prof n'étant qu'un épouvantail, ils s'en prennent alors - douce transgression - y compris à ceux qui ont "une belle autorité". Cette autorité n'est que de sable, puisqu'il n'y a rien derrière.

Lors de la campagne, Sarkozy avait dit, probablement sur inspiration de Darcos, que l'école assurerait son rôle de protection, et que les élèves respecteraient leurs enseignants, lorsque même la petite, jeune et fluette enseignante pourrait faire son cours dans le calme, avec l'écoute attentive des élèves. C'était juste, non ? Certes, il y a eu peu d'application dans les faits, mais je pense que Darcos connaissait mieux les enseignants que Châtel.

John, je suis d'accord avec toi mais je ne fais jamais dans l'angélisme (ce dont je ne t'accuse pas pour autant ici) : tant que notre société n'aura pas accepté de revenir aux cadres traditionnels (notamment familiaux) qui permettaient une autorité de fait pour les enseignants sans qu'ils aient (contrairement à aujourd'hui) à faire du dressage pour l'obtenir, nous ne pourrons pas faire autrement que de compter sur l'autorité individuelle des enseignants. Tu sais aussi bien que moi que dans chaque établissement, les élèves, avant même d'arriver en sixième, savent par leur réputation avec quels professeurs on peut ou non faire l'andouille, lesquels font ou non travailler et progresser, etc.

C'est justement la foi (bien marxiste, me semble-t-il) dans un système éducatif qui évacuât les individualités pour se reposer presque exclusivement sur des statuts, qui a contribué à ruiner notre institution depuis trente ans. Dans les faits, les élèves ne réagissent plus au statut (professeur) mais aux personnalités et ce tant dans le domaine purement pédagogique que dans celui de l'autorité. C'est triste et révoltant, j'en conviens autant que toit, mais c'est malheureusement la réalité. D'où mes propos que tu cites.

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeunisme dans les manuels scolaires

Message par Reine Margot le Ven 3 Juil 2009 - 17:35

@Dwarf a écrit:
@John a écrit:
je ne conseille ce métier qu'à ceux qui ont la fibre naturelle et aussi (surtout) une belle autorité pour éviter d'être malheureux.

J'y crois peu, et pour deux raisons :
1) Dire cela, c'est cautionner les agissements des élèves, puisque ça signifie qu'ils se comportent mal avec ceux qui n'ont pas la fibre naturelle, et bien avec ceux qui l'ont.
2) Au bout d'un moment, si le métier ne repose que sur une fibre naturelle, les élèves se rendent bien compte de la supercherie, et le prof n'étant qu'un épouvantail, ils s'en prennent alors - douce transgression - y compris à ceux qui ont "une belle autorité". Cette autorité n'est que de sable, puisqu'il n'y a rien derrière.

Lors de la campagne, Sarkozy avait dit, probablement sur inspiration de Darcos, que l'école assurerait son rôle de protection, et que les élèves respecteraient leurs enseignants, lorsque même la petite, jeune et fluette enseignante pourrait faire son cours dans le calme, avec l'écoute attentive des élèves. C'était juste, non ? Certes, il y a eu peu d'application dans les faits, mais je pense que Darcos connaissait mieux les enseignants que Châtel.

John, je suis d'accord avec toi mais je ne fais jamais dans l'angélisme (ce dont je ne t'accuse pas pour autant ici) : tant que notre société n'aura pas accepté de revenir aux cadres traditionnels (notamment familiaux) qui permettaient une autorité de fait pour les enseignants sans qu'ils aient (contrairement à aujourd'hui) à faire du dressage pour l'obtenir, nous ne pourrons pas faire autrement que de compter sur l'autorité individuelle des enseignants. Tu sais aussi bien que moi que dans chaque établissement, les élèves, avant même d'arriver en sixième, savent par leur réputation avec quels professeurs on peut ou non faire l'andouille, lesquels font ou non travailler et progresser, etc.

C'est justement la foi (bien marxiste, me semble-t-il) dans un système éducatif qui évacuât les individualités pour se reposer presque exclusivement sur des statuts, qui a contribué à ruiner notre institution depuis trente ans. Dans les faits, les élèves ne réagissent plus au statut (professeur) mais aux personnalités et ce tant dans le domaine purement pédagogique que dans celui de l'autorité. C'est triste et révoltant, j'en conviens autant que toit, mais c'est malheureusement la réalité. D'où mes propos que tu cites.


Mais tu sais comme nous que même les profs ayant une grosse réputation d'autorité ont des difficultés, maintenant. L'autorité "naturelle" ça ne marche plus...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeunisme dans les manuels scolaires

Message par Carabas le Ven 3 Juil 2009 - 17:52

Mais tu sais comme nous que même les profs ayant une grosse réputation d'autorité ont des difficultés, maintenant. L'autorité "naturelle" ça ne marche plus...
Ouais enfin un peu quand même : ce que mes élèves se permettaient avec moi, ils ne se le permettaient pas ailleurs.

L'autorité "naturelle" ne suffit peut-être plus, mais elle est nécessaire. Et si on ne l'a pas, il faut compenser par autre chose. Je n'ai jamais trouvé cet "autre chose."

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeunisme dans les manuels scolaires

Message par Dwarf le Ven 3 Juil 2009 - 18:01

Sauf si tout le monde jouait le jeu... Vous seriez étonnés de voir à quel point notre quotidien changer si TOUS les adultes montraient la même intolérance à la moindre petite incivilité (en commençant par les bonnes manières) et ce, au domicile, dans la rue, dans les lieux publics PUIS pour finir, naturellement, dans les lieux scolaires. Mais quand je vois sur quel ton mes collègues ou mes amis se laissent parler par leurs propres enfants (y compris ceux qui ont de l'autorité avec les élèves Suspect ), je me dis que ce n'est pas gagné... Et pourtant ces mêmes enfants d'amis m'adorent parce que précisément je ne me laisse pas faire par eux (ils cherchent les limites, forcément : et ils les trouvent) et ils trouvent en quelque sorte chez moi ce qu'ils attendent d'un adulte en général et de leurs parents en particulier. Les parents doivent réapprendre à accepter de se faire détester provisoirement de leurs enfants pour mieux s'en faire aimer le reste du temps. C'est paradoxal mais c'est pourtant ainsi que cela fonctionne.

La clé de l'avenir si nous voulons vraiment le retour de l'autorité d'abord dans la société, puis alors seulement à l'école, c'est que les adultes se DECOMPLEXENT vis à vis des gosses, qui ne sont (et ne doivent rester, c'est ce que nous avons trop vite voulu oublier...) que des gosses.

Quant aux difficultés dont tu parles, je pense qu'elles sont pour beaucoup liées aux lieux, aux quartiers... j'ai pu le mesurer moi-même au cours de ma carrière (et vous autres ici de même, j'imagine).

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeunisme dans les manuels scolaires

Message par Dwarf le Ven 3 Juil 2009 - 18:02

@Carabas a écrit:
Mais tu sais comme nous que même les profs ayant une grosse réputation d'autorité ont des difficultés, maintenant. L'autorité "naturelle" ça ne marche plus...
Ouais enfin un peu quand même : ce que mes élèves se permettaient avec moi, ils ne se le permettaient pas ailleurs.

L'autorité "naturelle" ne suffit peut-être plus, mais elle est nécessaire. Et si on ne l'a pas, il faut compenser par autre chose. Je n'ai jamais trouvé cet "autre chose."

Et il ne faudrait pas non plus que nous ayons de l'autorité une visions trop restrictive : il y a aussi l'autorité de notre savoir, ce qui fait qu'au sein de notre cours des élèves vont avoir envie de suivre un cours parce qu'il y a un enjeu propre à ce cours.

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum