Réforme du collège : Guerre du tweet

Page 9 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Réforme du collège : Guerre du tweet

Message par neo-fit le Mer 17 Juin 2015 - 4:36

Modération et Néoprofs, je suis désolée mais là ça va être long, il est toujours possible de sauter le message.
Je tiens un os, je ne vais pas le lâcher.
@Elyas a écrit:[…] Ensuite, si je comprends bien ce qui se déroule sur ce fil, le but est de trouver en collectivité tous les moyens pour dézinguer le boulot d'un seul collègue. Je suis désolé mais cela porte un nom : du harcèlement. Le pire, c'est que vous utilisez Néoprofs qui est avant tout un lieu d'échanges professionnels pour ça...
Je me sens maintenant un peu responsable de ce qui arrive.
Le but n’était absolument pas celui là.
Le fil s’appelle « Réforme du collège : Guerre du Tweet » déclenché par un reportage télévisé (consternant) sur la veille entreprise par l’Elysée et la remarque insupportable qu’on s’était fait à l’idée que la réforme passerait puisque les échanges là dessus se sont calmés le lendemain du décrêt (on était sous le choc à mon avis).
Donc, le but était de montrer qu’on pouvait relancer les critiques sur les propositions et essayer d’avoir des ReTweets supplémentaires.
L’idée n’est pas de s’attaquer à une personne (je l’ai cité parce que c’est l’auteur) mais puisqu’on commence à voir des exemples d’EPI pour nous la vendre, montrer en quoi, ils ne remplissent pas le cahier des charges.
Tant qu’on ne m’aura pas proposé des exemples pertinents, je refuserai cette pratique telle qu’elle est prévue mais j’essayerai d’argumenter.
Moi ce M. Fillion, je ne le connais pas, je n’ai rien contre lui, je ne suis même pas allée voir son site et je le crois sincère.
C’est pour ça que
@neo-fit a écrit:
On peut reprocher beaucoup de choses à celui de L. Fillion mais il a le mérite d'avoir essayé de sortir un truc plus abouti que les exemples infâmes du Ministère avec lesquels on essaye de nous vendre l'ensemble, c'est très méprisant de ne pas imaginer qu'on aura aucun esprit critique face à cette qualité.
Je suis sûre que L. Fillion l'a proposé en étant persuadé qu'il montrerait que les EPI ne seront pas l'usine à gaz annoncée et c'est vrai avec le sien.
Il faut donc lui montrer que le sien ne répond pas aux critères attendus par la réforme, il n'y fait pas ce qu'il faudrait qu'on y fasse.
Je pense qu'il faut montrer qu'outre le fait qu'on impose à tous une pratique pédagogique qui n'a pas fait ses preuves, les exemples qu'on nous propose sont pauvres comparé aux ambitions affichées.
Je croyais qu’enfin on en tenait des bons EPI. Mais non.
Il me semble bien qu’il s’agit d'échanges professionnels : la réflexion qu’on mène ici (en laissant de côté celles sur l’auteur) c’est bien de discuter de la pertinence d’une pratique pédagogique qu'on veut imposer à tous.
aah Et puis il faut se battre pour Dalva Wink
Aparté : Henriette a raison, la discussion sur le pertinence pourrait aller dans un autre Topic.

Au fait, M. Fillion me charge de vous dire :
laurentfillion
@br1borion Quant à vos amis sur neoprofs ils peuvent avoir le courage de commenter directement sur le blog (sans anonymat)
16/06/2015 18:14
https://twitter.com/laurentfillion/status/610706968240635904
Je lui ai indiqué que nous n’étions pas amis : nous ne nous connaissons pas après tout et il y a des private jokes qui m’échappent encore.

@JPhMM a écrit:Mille excuses donc.
Je corrige.
Cet EPI est une merveille. Je le dis parce que je le pense. Un modèle d'une qualité exceptionnelle.
Very Happy  Very Happy

@Gluche a écrit:Oui, L. Fillion a le mérite de proposer qqch de réfléchi.
Cependant, je ne vois pas ce que cet EPI contribue au programme de français. Il n'y a pas d'outil réellement donné pour préparer la rédaction des lettres: lectures de textes, travail sur la langue, etc.
Ca je ne pouvais pas le dire mais ça me semble important à dire quelque part : peut être sur son blog ou en commentaire de l’article du café pédagogique.
http://www.cafepedagogique.net/searchcenter/Pages/Results.aspx?k=epi%20français
@Laepixia, TB ton commentaire d’ailleurs !

@Gluche a écrit:Tout aussi grave à mes yeux, je trouve que mêler aussi étroitement savoir historique et travail de fiction rend les choses extrêmement confuses pour les élèves. Suite à ce travail, un élève peut très bien dire que Marie-Antoinette est une "folle", puisque c'est peut-être ce qu'il aura vu à travers son personnage. Que tous les élèves de 4ème "moyens" aient la distance critique pour percevoir la vérité historique à travers la construction de fiction me semble absolument utopique.
@Gluche a écrit:Par ailleurs, le côté "pratique" est sans originalité: on pourrait très bien mener ce genre de travail (et plus efficacement à mon avis) en cours traditionnel. Ce n'est pas un reproche, d'ailleurs, juste un constat: nos savoirs disciplinaires s'accommodent mal d'une "mise en pratique" telle que la conçoit la réforme, et c'est encore plus compliqué quand en même temps, il faut mêler deux matières, travailler à la fois le programme disciplinaire et traiter un thème transversal.
Très juste aussi, me semble-t-il et à signaler.

@Gluche a écrit:Accessoirement, bien que je comprenne le souci de proposer des séances très cadrées (encore plus au collège), je trouve aussi que ce genre de séance peut avoir un côté rébarbatif (surtout pendant 3 semaines).
C’est ce qu’on peut penser mais c’est plus difficile à argumenter.

@Elyas a écrit:Les EPI vont être des enseignements souvent médiocres par manque de formation, d'ambition, d'organisation et de goût. Ils peuvent aussi donner des enseignements incroyable. Ce sera très aléatoire, donc c'est un vrai problème. Et ce n'est pas le seul.

Exactement et c’est pour ça qu’il faut en discuter, dès qu’un EPI est proposé et reconnaître si on en trouve enfin un bien.
En fait, il faudrait au moins 6 bons EPI sur 6 thèmes différents.
Et là on pourra commencer à ne plus critiquer les EPI mais il restera tout le reste.
Seulement voilà 0 à l’horizon et un MEN qui dit : « Des exemples de projets concrets seront proposés par le ministère de l’Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche sur son site eduscol.education.fr. »
Trop facile, on les connaît les documents d’accompagnements ‼ Rolling Eyes
C’est comme l’insupportable phrase « → La confiance dans les initiatives des équipes pédagogiques et éducatives est une des clés de la réussite. » qui est à toutes les sauces dans http://cache.media.eduscol.education.fr/file/Mediatheque/63/3/faq_college4_410633.pdf
pour nous passer la pommade alors que la vérité serait plutôt : « on n’a pas assez réfléchi à la mise en œuvre, débrouillez-vous ». Evil or Very Mad


@Roumégueur Ier a écrit:Euh, si j'ai bien lu son EPI à M. Fillion, il ventile ses heures bizarrement : 5h de français puis 5h d'histoire. Il n'est pas plutôt question de 10h avec 2 enseignants qui auront donné chacun des heures ou j'ai mal compris le principe des EPI?
Non parce que là, fastoche pour détourner le truc : quand j'aurai les élèves seul, je fais un cours classique de français déguisé...
Le détournement c’est bien ce qui risque d’arriver il est donc inutile de placer les profs dans l’illégalité, ou en position « fragile » par rapport aux parents ou aux inspections.
A bas les EPI (ce qui ne veut pas dire à bas l’interdisciplinarité qui a bien d’autres modes d’exécution à commencer par être interdisciplinaire tout seul dans sa discipline).

@BrindIf a écrit:Je pense qu'en effet ce ne sera pas très dur à détourner.
Il s'agit de faire des projets interdisciplinaires sur ses heures de cours, éventuellement en co-animation si l'établissement décide d'y consacrer ses heures de marges.
Pas assez d’heures de marge pour la co-animation, si on veut faire des groupes ailleurs.

@gluche a écrit:
Ce sera plus facilement détourné dans un collège tranquille de centre-ville, avec des enseignants ayant déjà vu passer bien des réformes. Dans un collège ZEp, avec des collègues sans grande expérience et désireux d'innover pour gérer les difficultés... Sans compter l'influence des IPR quelquefois ou celle du chef d'établissement (on en connaît qui aiment devancer les réformes... Rolling Eyes )
Totalement exact.
@Kea a écrit:Le mode d'évaluation des EPI pourrait dissuader les tentatives de détournement.
Oui.

@Roumégueur Ier a écrit:Je pense plutôt que ce sera très difficile (au moins dans un premier temps) de gruger : les EPI vont sûrement être décidés par niveau (2 thèmes imposés pour chaque) et les collègues ne pourront que très rarement se mettre avec quelqu'un qu'ils auront choisi. Je vois aussi très mal un EPI qui serait accepté où le prof de français prend seul la classe pendant 5 heures, puis le prof d'histoire 5h la classe tout seul, il me semble que ce n'est vraiment pas l'esprit annoncé.
Non ce n’est pas ce qui est annoncé.

@BrindIf a écrit:Je ne parle pas de gruger, mais d'interpréter largement les textes.
La marge n'est pas faite pour permettre la co-animation systématique, de toutes façons.
Pour peu qu'il y ait des groupes en sciences, en langue, et l'option latin conservée, il n'en restera de toutes façons pas assez (cf. http://www.reformeducollege.fr/emploi-du-temps/la-marge-en-pratique#part4 , un exemple très optimiste de répartition possible).
Donc si, un EPI, ce sera des heures avec un prof, d'autres heures avec un autre, et de temps en temps une mise en commun co-animée.
[…](et là je n'arrive pas à savoir à quel point les textes sont contraignants)[…]
Les textes contraignent sur les thèmes, le nombre d’EPI et l’horaire à consacrer et à prendre dans l’horaire disciplinaire. Quand un tel projet nécessiterait plutôt une totale liberté sur ces points.

@Kea a écrit:C'est bien le principe des EPI si on choisit de ne pas leur attribuer de moyens supplémentaires sur la marge : plusieurs profs montent un projet commun puis dédient une partie de leurs heures à ce projet. Pour que les profs interviennent à plusieurs sur une même heure, il faut utiliser la marge d'autonomie. Sinon, chacun intervient sur "ses heures".

Pour reprendre l'exemple de L. Fillion, considérons un EPI HG-Français d'1h par semaine en 4e.
Les élèves doivent donc avoir 1h d'EPI HG-Français dans leur emploi du temps.
Pour cela, chaque prof consacre 0,5h à l'EPI. Concrètement, soit chaque prof assure la moitié des heures de l'EPI, soit ils se relaient pendant l'heure à chaque fois...
Pour que chaque prof intervienne à chaque moment de l'EPI, il faut utiliser la marge d'autonomie : 0,5h pour chaque prof, soit 1h en tout. Ainsi le prof d'HG intervient sur la demi-heure d'EPI fléchée Français, et vice-versa.
A côté, il reste l'enseignement commun : 2,5h d'HG (horaire total 3h), 4h de Français (horaire total 4h30).
@Roumégueur Ier a écrit:
Merci, explication très claire, très bon à savoir. Ceci dit, le fond de commerce de la comm' ministérielle, c'est de dire que plusieurs enseignants interviennent en même temps et tout le temps sur ces EPI, un mensonge éhonté de plus...
C’est plus subtil qu’un simple mensonge.
Si la marge ne peut pas être utilisée pour les EPI (ce qui est une évidence : c’est soit EPI/AP soit disciplines, et honnêtement les LCA ont bien raison de s’inquiéter, il n’y a plus rien pour l’enseignement de complément*) alors pour satisfaire les dires de Mme NVB, et faire des groupes (pas petits), il reste une solution inavouable : chaque prof prend 1h hebdo (ou ponctuellement) de son edt pour faire une co-animation ou diviser la classe en 2 et là il reste pour la discipline « pure » 2h HG, 3h30 Français. Youpi.

Mais on nous dira que ça n’a aucune importance puisqu’on travaille les disciplines dans les EPI.
On en revient donc toujours à la même idée : prouver qu’un EPI n’est pas satisfaisant dans l’optique « renforcement disciplinaire » et il faut confronter son utilisation de la dotation horaire par rapport à tout ce qui reste à traiter dans le programme et qui n’est pas dans l’EPI car c’est une miette horaire qui restera.
*Le mensonge est évident sur les LCA complément car dans le 1er projet proposé, il n’y avait pas LCA complément mais il y en a dans la dernière version alors que la marge entre les 2 n’a pas augmenté, c’est donc un énorme mensonge de dire LCA complément et petits groupes ailleurs.

En gras un excellent Tweet :
@Roumégueur Ier a écrit:Contrairement à de nombreuses réformes idiotes, celle-ci, en plus d'être idiotissime, porte en elle une organisation lourde qui limitera la 'gruge'.
Une réforme à remettre d'urgence là où elle aurait dû rester : à la poubelle.
Comme il n’est pas de moi, je n’oserai l’utiliser.

Viendez tous vous battre sur Twitter  chevalier  darkvador  aac  aah  aca

@JPhMM a écrit:Le fléau de la croyance en sciences de l'éducation.

Je dois aller me soigner les mains, pardon, elles se sont écorchées en écrivant croyance et science dans la même phrase.
Very Happy  Very Happy

neo-fit
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : Guerre du tweet

Message par Dalva le Mer 17 Juin 2015 - 7:24

@neo-fit a écrit:
aah Et puis il faut se battre pour Dalva Wink
Oui, alors moi, pour ce qui me concerne personnellement moi je
J'ai toujours trouvé que plus on bataille contre un petit truc de détail, plus on s'épuise pour rien.
Exemples :
- la note de vie scolaire (tiens, elle a disparu)
- le B2I que tout le monde devait remplir et auquel chacun devait participer même quand c'était pas possible (tiens, c'est passé à l'intérieur du socle et plus personne ne vient nous emmerder avec, ça se valide tout seul comme par enchantement)
- le LPC (tiens, après nous avoir obligés à nous réunir en équipes des dizaines de fois pour savoir comment on allait se répartir les items, finalement ils ont changé, ils vont rechanger, et ça se valide à la louche en fin d'année).
Etc.

La seule chose qui vaut qu'on se batte, c'est la réforme dans son ensemble, parce qu'elle contient en elle-même tous les arguments qui la démontent, parce qu'elle est une ultime étape illogique depuis 1975.
Et ça se résume en : toujours plus d'hétérogénéité, toujours plus de besoins côté élèves, toujours moins de temps d'enseignement des matières fondamentales avec des effectifs toujours plus importants = toujours moins de temps et d'attention disponibles pour chaque élève.
Mécaniquement, pour tous élèves, qu'ils soient à l'aise ou en difficulté, ça ne peut se traduire que par une évolution vers le moins bien, un élan vers la médiocrité.
Les EPI, c'est l'arbre qui cache la forêt. Le très gros arbre, j'en conviens. Révélateur d'une idéologie pédagogique à vomir, non pas pour ce qu'elle est (parce que certains enseignants enseignent très bien via la pédagogie par projet), mais en ce qu'elle est une idéologie (d'abord) qu'on veut imposer à tous (ensuite).
Bref, c'est ce que j'appelle le communisme éducationnel.
De belles idées (communisme) transformées en levier dictatorial.

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : Guerre du tweet

Message par Roumégueur Ier le Mer 17 Juin 2015 - 7:39

@neo-fit : pas de droit d'auteur, si tu veux tweeter, tweete!

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : Guerre du tweet

Message par neo-fit le Mer 17 Juin 2015 - 8:10

@Dalva a écrit:J'ai toujours trouvé que plus on bataille contre un petit truc de détail, plus on s'épuise pour rien.[…]
Les EPI, c'est l'arbre qui cache la forêt. Le très gros arbre, j'en conviens. Révélateur d'une idéologie pédagogique à vomir, non pas pour ce qu'elle est (parce que certains enseignants enseignent très bien via la pédagogie par projet), mais en ce qu'elle est une idéologie (d'abord) qu'on veut imposer à tous (ensuite).
Bref, c'est ce que j'appelle le communisme éducationnel.
De belles idées (communisme) transformées en levier dictatorial.
En gras, contradiction ?
@Dalva a écrit:
Exemples :
- la note de vie scolaire (tiens, elle a disparu)
- le B2I que tout le monde devait remplir et auquel chacun devait participer même quand c'était pas possible (tiens, c'est passé à l'intérieur du socle et plus personne ne vient nous emmerder avec, ça se valide tout seul comme par enchantement)
- le LPC (tiens, après nous avoir obligés à nous réunir en équipes des dizaines de fois pour savoir comment on allait se répartir les items, finalement ils ont changé, ils vont rechanger, et ça se valide à la louche en fin d'année).
Etc.
Oui mais à chaque fois et donc pour celle là aussi, il faut d'abord se faire   quelques temps et après c'est englouti.
Alors si cette fois, on pouvait éviter. Franchement, il y en a marre.

@Dalva a écrit: La seule chose qui vaut qu'on se batte, c'est la réforme dans son ensemble, parce qu'elle contient en elle-même tous les arguments qui la démontent, parce qu'elle est une ultime étape illogique depuis 1975.
Et ça se résume en : toujours plus d'hétérogénéité, toujours plus de besoins côté élèves, toujours moins de temps d'enseignement des matières fondamentales avec des effectifs toujours plus importants = toujours moins de temps et d'attention disponibles pour chaque élève.
Mécaniquement, pour tous élèves, qu'ils soient à l'aise ou en difficulté, ça ne peut se traduire que par une évolution vers le moins bien, un élan vers la médiocrité.
oui alors il faut la faire imploser, en utilisant chacun de ses défauts.
C'est quand même un argument de dire "vos EPI y en a pas qui arrivent à faire ce que vous dites, alors arrêtez de dire que c'est bien et supprimez les".

@Roumégueur Ier a écrit:@neo-fit : pas de droit d'auteur, si tu veux tweeter, tweete!
Super merci, j'y vais.

neo-fit
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : Guerre du tweet

Message par pailleauquebec le Mer 17 Juin 2015 - 8:24

Bilan au bout d'une semaine de tweet :

Nous avons constaté qu'un bon tweet peut amener 300 à 500 personnes à suivre le lien qui est dessus (bien plus de personnes à le lire).

C'est un puissant outil de communication qui peut nous permettre d'élargir d'élargir la lutte contre la réforme du collège : aux étudiants, aux journalistes, aux parents, aux zintellecuels,...

Bien sûr il faut ensuite gérer les questions. Mais il y a des questions pertinentes et aussi beaucoup de soutiens spontanés.

En bref, je vous encourage à vous y mettre.


Dernière édition par pailleauquebec le Mer 17 Juin 2015 - 9:03, édité 2 fois

_________________
La réforme du collège en clair :
www.reformeducollege.fr

La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Labor omnia vincit improbus.

pailleauquebec
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : Guerre du tweet

Message par neo-fit le Mer 17 Juin 2015 - 8:36

@pailleauquebec a écrit:Bilan au bout d'une semaine de tweet :

Nous avons constaté qu'un bon tweet peut amener 300 à 500 personnes à suivre le lien qui est dessus (bien plus de personnes à le lire).

C'est un puissant outil de communication qui peut nous permettre d'élargir la lutte contre la réforme du collège : aux étudiants, aux journalistes, aux parents, aux zintellecuels,...

Bien sûr il faut ensuite gérer les questions. Mais il y a des questions pertinentes et aussi beaucoup de soutiens spontanés.

En bref, je vous encourage à vous y mettre.
Pailleauquebec tu diras si tu n'es pas d'accord ou s'il faut compléter mais il me semble qu'il faut plutôt mentionner #college2016, #EPI dans ses tweets et/ou @EducationFrance ou @najatvb ou @RazakParis (chargé de com de Mme NVB) ou @Elysee ou @fhollande ou @matteabattaglia

neo-fit
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : Guerre du tweet

Message par pailleauquebec le Mer 17 Juin 2015 - 9:10

Les hashtags les plus utilisés sont :
#collège2016
#RéformeDuCollège
#ReformeCollege

Mais il serait bien d'élargir nos tweets à d'autres tags pour élargir l'audience :
Il faut donc partir à la recherche de "luttes convergentes" ou de nouveaux "publics ciblés".

J'ai commencé à y réfléchir : Enseignants, Parents, Etudiants, Journalistes, Politiques, Syndicalistes, Zintellos,...

Il faudrait identifier des tags pour chacun de ces publics et commencer à twitter dessus.

_________________
La réforme du collège en clair :
www.reformeducollege.fr

La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Labor omnia vincit improbus.

pailleauquebec
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : Guerre du tweet

Message par Melyne5 le Mer 17 Juin 2015 - 10:22

Et on ne pourrait pas twitter un peu...beaucoup sur la grève et les grévistes du DNB?

Melyne5
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : Guerre du tweet

Message par neo-fit le Jeu 18 Juin 2015 - 7:07

Dans son émission l'invité de RTL du 17/06/2015 Jean Marie Aphatie à partir de 6min34  dit et répète :  "on ne parle plus de la réforme des collèges, ça y est c'est fini ? c'est terminé ? Y a plus de débats ?".
http://www.rtl.fr/actu/politique/orthographe-au-bac-2015-pas-de-consigne-du-ministere-selon-najat-vallaud-belkacem-7778769584

Ce qui montre encore une fois, l'importance de ne pas lâcher prise.

Au fait : en termes d'effets, quelles différences entre Retweeter et Favoris ?

Quelques suggestions pour RT et/ou favoris : CLIQUER SUR LA DATE pour accéder directement au Tweet




Et d'une manière générale les pages de  https://twitter.com/@RefDuCollegeFr









Absence de bilan Lycée Chatel






Avec l'autorisation de l'auteur Roumégueur Ier



Maintenant de la pub pour ma pomme (ce n'est pas de l'auto-satisfaction, juste un appel à soutiens, si vous jugez que ça peut être utile)








Une série de 3 messages envoyés à la journaliste Mattea Battaglia (le 1er)


Une conversation dans laquelle, il a finalement été dit qu'il n'y avait pas assez de marge pour tout dédoubler.

la conversation commence là (beaucoup d'échanges)

https://twitter.com/alozach/status/611148632939696128













Des séries qui commencent à




neo-fit
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : Guerre du tweet

Message par arum le Jeu 18 Juin 2015 - 12:31

Pouvez vous nous aider à mettre cette info sur twitter.

BRAVO AUX RÉSISTANTS DE SEINE ET MARNE !

Le 22 juin vous pouvez tous vous manifester! Notre action en Seine et Marne pourrait avoir lieu partout en France si on mobilise et informe les parents :
Nous refusons de baisser les bras!
Les professeurs de différents établissements du sud de la Seine-et-Marne ont créé un collectif afin d'informer les parents et d'envisager des actions communes.
La première réunion avec les parents du secteur s'est très bien passée: près de 200 personnes, nombre des collèges représentés, écoute attentive, échange intéressant et courtois, volonté de poursuivre la mobilisation.

Nous, les professeurs et les parents, avons décidé d'organiser une manifestation le 22 juin à MELUN ! – voir le tract en pièce jointe - Les parents nous soutiennent en distribuant des tracts, en collant des affiches et en défilant avec nous!

Venez nous rejoindre, diffusez l'information auprès des parents, n'hésitez pas à utiliser le diapo et à organiser d'autres manifestations!

Restons mobilisés!

Merci à tous. Nous n'avons pas trouvé le temps de nous occuper des réseaux sociaux, mais nuos le ferons.

arum
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : Guerre du tweet

Message par BrindIf le Jeu 18 Juin 2015 - 22:20

En fait la défaite de #Waterloo, c'est de la faute de #college2016. C'est la seule explication....
https://twitter.com/atresgots2/status/611618317241946112

lol!

BrindIf
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : Guerre du tweet

Message par Olympias le Jeu 18 Juin 2015 - 22:24

Ce fil et celui sur le collège du peuple plongent certains syndicats dans cet état ... affraid affraid sur Twitter

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : Guerre du tweet

Message par Gryphe le Jeu 18 Juin 2015 - 22:24

Atresgots, c'est quelqu'un de super sympa.
Bon, il est pro-réforme, c'est son seul défaut. Razz

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : Guerre du tweet

Message par Olympias le Jeu 18 Juin 2015 - 22:27

@Gryphe a écrit:Atresgots, c'est quelqu'un de super sympa.
Bon, il est pro-réforme, c'est son seul défaut. Razz
Il est super sympa. C'est déjà ça. Et c'est déjà beaucoup.

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : Guerre du tweet

Message par JPhMM le Jeu 18 Juin 2015 - 22:45

@Olympias a écrit:Ce fil et celui sur le collège du peuple plongent certains syndicats dans cet état ... affraid affraid sur Twitter
On s'en bat les couronnes, en même temps. Ils peuvent même chanter Chapi-Chapo en verlan sur Cuicui si ça leur dit.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : Guerre du tweet

Message par Olympias le Jeu 18 Juin 2015 - 22:59

@JPhMM a écrit:
@Olympias a écrit:Ce fil et celui sur le collège du peuple plongent certains syndicats dans cet état ... affraid affraid sur Twitter
On s'en bat les couronnes, en même temps. Ils peuvent même chanter Chapi-Chapo en verlan sur Cuicui si ça leur dit.
Croyez moi très cher, ils y passent beaucoup de temps. Laughing

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : Guerre du tweet

Message par JPhMM le Jeu 18 Juin 2015 - 23:00

@Olympias a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Olympias a écrit:Ce fil et celui sur le collège du peuple plongent certains syndicats dans cet état ... affraid affraid sur Twitter
On s'en bat les couronnes, en même temps. Ils peuvent même chanter Chapi-Chapo en verlan sur Cuicui si ça leur dit.
Croyez moi très cher, ils y passent beaucoup de temps. Laughing
Ça les occupe.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : Guerre du tweet

Message par Marillion le Jeu 18 Juin 2015 - 23:14

@Melyne5 a écrit:Et on ne pourrait pas twitter un peu...beaucoup sur la grève et les grévistes du DNB?

Je l'ai fait, mais j'ai aussi tweeté sur les futures élections et la perte des électeurs :





Marillion
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : Guerre du tweet

Message par neo-fit le Ven 19 Juin 2015 - 9:18

@JPhMM a écrit:On s'en bat les couronnes, en même temps. Ils peuvent même chanter Chapi-Chapo en verlan sur Cuicui si ça leur dit.
A propos de couronnes, trouvé sur Twitter (on fait pas que guerroyer, on s'amuse bien aussi)


Pour soutenir, Arum, il est possible de RT cela :

https://twitter.com/br1borion/status/611777430211174400


Dernière édition par neo-fit le Ven 19 Juin 2015 - 9:21, édité 1 fois (Raison : autre lien)

neo-fit
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum