"Vous ne ferez pas juste prof"

Page 3 sur 11 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par Orlanda le Lun 23 Nov 2015, 23:27

D'une certaine manière, si. Les meilleurs étudiants la désertent. Sans quoi je n'aurais pas été si bien classée.

Orlanda
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par Leclochard le Lun 23 Nov 2015, 23:31

@nitescence a écrit:
@Lefteris a écrit:
@nitescence a écrit:Il faudrait peut-être qu'on arrête aussi de dénigrer nous-mêmes le métier de prof si l'on veut que les autres arrêtent de le dénigrer : être prof, c'est un beau métier et la nation nous doit la reconnaissance car nous préparons l'avenir de la France. Alors oui, les salaires sont insuffisants pour les certifiés, oui les conditions de travail se dégradent, mais ce n'est pas non plus la misère. C'est chouette d'être prof et ceux qui disent le contraire n'ont qu'à faire autre chose.
Ben c'est ce qu'ils font, ils t'entendent  Razz : concours désertés, démission de ceux qui peuvent encore se reconvertir.

il n'y a pas de désaffection à l'agrégation...

Ce n'est pas parce qu'il y a plus de candidats que de postes que les meilleurs ne sont pas partis ailleurs. Les gens anticipent. L'agrégation, c'est la moins pire des issues. Mais, honnêtement, si on est très doué en maths, mieux vaut faire de la finance à haut niveau, décrocher un diplôme dans une école de commerce bien classée ou encore choisir une voie plus prestigieuse que d'être agrégé dans un collège de banlieue.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par Lefteris le Lun 23 Nov 2015, 23:32

@nitescence a écrit:
@Lefteris a écrit:
@nitescence a écrit:Il faudrait peut-être qu'on arrête aussi de dénigrer nous-mêmes le métier de prof si l'on veut que les autres arrêtent de le dénigrer : être prof, c'est un beau métier et la nation nous doit la reconnaissance car nous préparons l'avenir de la France. Alors oui, les salaires sont insuffisants pour les certifiés, oui les conditions de travail se dégradent, mais ce n'est pas non plus la misère. C'est chouette d'être prof et ceux qui disent le contraire n'ont qu'à faire autre chose.
Ben c'est ce qu'ils font, ils t'entendent  Razz : concours désertés, démission de ceux qui peuvent encore se reconvertir.

il n'y a pas de désaffection à l'agrégation...
Moins en proportion , mais quand même pas mal . Et on commence à voir des agrégés se barrer, signe des temps.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par nitescence le Lun 23 Nov 2015, 23:39

@Leclochard a écrit:
@nitescence a écrit:
@Lefteris a écrit:
@nitescence a écrit:Il faudrait peut-être qu'on arrête aussi de dénigrer nous-mêmes le métier de prof si l'on veut que les autres arrêtent de le dénigrer : être prof, c'est un beau métier et la nation nous doit la reconnaissance car nous préparons l'avenir de la France. Alors oui, les salaires sont insuffisants pour les certifiés, oui les conditions de travail se dégradent, mais ce n'est pas non plus la misère. C'est chouette d'être prof et ceux qui disent le contraire n'ont qu'à faire autre chose.
Ben c'est ce qu'ils font, ils t'entendent  Razz : concours désertés, démission de ceux qui peuvent encore se reconvertir.

il n'y a pas de désaffection à l'agrégation...

Ce n'est pas parce qu'il y a plus de candidats que de postes que les meilleurs ne sont pas partis ailleurs. Les gens anticipent. L'agrégation, c'est la moins pire des issues. Mais, honnêtement, si on est très doué en maths, mieux vaut faire de la finance à haut niveau, décrocher un diplôme dans une école de commerce bien classée ou encore choisir une voie plus prestigieuse que d'être agrégé dans un collège de banlieue.

certes, on sera mieux payé mais l'agrégation garde son prestige. Et il n'y a pas que l'argent dans la vie (d'autant plus qu'on gagne quand même confortablement sa vie) : honnêtement, je n'ai pas besoin de me payer une rolex pour penser que j'ai réussi professionnellement...
Je roule en seat ibiza, pas en porshe, et je n'ai pas besoin ou envie d'autre chose.

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)

nitescence
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par Leclochard le Lun 23 Nov 2015, 23:43

@Orlanda a écrit:Mais vous considérez-vous vraiment comme des "ratés", les uns les autres? 
Après tout, pourquoi pas, cela a un petit côté beckettien. Vladimir et Estragon sont professeurs. 

Mais que c'est triste.

Tu poses une bonne question. Je ressens un vrai décalage: j'ai l'impression d'avoir une vie personnelle très épanouie tout en faisant un boulot qui m'intéresse peu (chef stupide et borné, élèves souvent pénibles et peu travailleurs, collègues avec qui il est difficile de parler "culture"). Je ne dirai donc pas que je suis un "raté" mais j'ai perdu mon idéalisme, - quelque chose est mort, c'est sûr. Rassure-toi: je le vis bien. Je préfère ça que l'inverse, c'est certain. Smile

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par Lefteris le Lun 23 Nov 2015, 23:45

@Leclochard a écrit:
Ce n'est pas parce qu'il y a plus de candidats que de postes que les meilleurs ne sont pas partis ailleurs. Les gens anticipent. L'agrégation, c'est la moins pire des issues. Mais, honnêtement, si on est très doué en maths, mieux vaut faire de la finance à haut niveau, décrocher un diplôme dans une école de commerce bien classée ou encore choisir une voie plus prestigieuse que d'être agrégé dans un collège de banlieue.
Voilà. Et ça reste encore convoité dans les matières dont c'est le principal débouché, faute de concurrence extérieure. mais pour combien de temps ? les facs de lettres  commençant à se vider après la licence  justement pour éviter l'enseignement, on en reparle dans quelques années.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par Leclochard le Lun 23 Nov 2015, 23:58

@nitescence a écrit:
@Leclochard a écrit:
@nitescence a écrit:
@Lefteris a écrit:
Ben c'est ce qu'ils font, ils t'entendent  Razz : concours désertés, démission de ceux qui peuvent encore se reconvertir.

il n'y a pas de désaffection à l'agrégation...

Ce n'est pas parce qu'il y a plus de candidats que de postes que les meilleurs ne sont pas partis ailleurs. Les gens anticipent. L'agrégation, c'est la moins pire des issues. Mais, honnêtement, si on est très doué en maths, mieux vaut faire de la finance à haut niveau, décrocher un diplôme dans une école de commerce bien classée ou encore choisir une voie plus prestigieuse que d'être agrégé dans un collège de banlieue.

certes, on sera mieux payé mais l'agrégation garde son prestige. Et il n'y a pas que l'argent dans la vie (d'autant plus qu'on gagne quand même confortablement sa vie) : honnêtement, je n'ai pas besoin de me payer une rolex pour penser que j'ai réussi professionnellement...
Je roule en seat ibiza, pas en porshe, et je n'ai pas besoin ou envie d'autre chose.

Je vois que tu habites en IDF comme moi: quand tu as une famille et que tu désires vivre à Paris, conviens-en, le prestige de l'agrégation, ne console pas de la petitesse du logement ou de l'impossibilité d'acheter.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par Bouboule le Mar 24 Nov 2015, 00:08

@nitescence a écrit:Il faudrait peut-être qu'on arrête aussi de dénigrer nous-mêmes le métier de prof si l'on veut que les autres arrêtent de le dénigrer : être prof, c'est un beau métier et la nation nous doit la reconnaissance car nous préparons l'avenir de la France. Alors oui, les salaires sont insuffisants pour les certifiés, oui les conditions de travail se dégradent, mais ce n'est pas non plus la misère. C'est chouette d'être prof et ceux qui disent le contraire n'ont qu'à faire autre chose.

Moi, je suis content d'être prof mais je crois que si j'avais atterri dans certains collèges ou lycées dans certaines zones, avec un traitement au ras des pâquerettes relativement au coût de la vie à cet endroit et tout ce qui en découle, je ne penserais pas pareil.


Bouboule
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par Dimka le Mar 24 Nov 2015, 00:09

@AsarteLilith a écrit:Je ne parlais pas du salaire, juste de la reconnaissance.... faut jamais lire les commentaires sous des articles parlant d'éducation....Et je parle même pas du MEN ni de la réforme..
Les gens sont toujours aigris dans les commentaires, ils crachent de la même manière sur les métiers où il y a une forte reconnaissance sociale.

Ou peut-être qu’on vit dans une société d’aigris où c’est juste impossible d’obtenir l’approbation universelle, ni même majoritaire. Tu en connais beaucoup, toi, des jobs où on s’entend dire « c’est super, ce que vous faites » ?

Ce qui me paraît plus significatif, c’est l’attitude du ministère (tant le système que les ministres en tant que personnalité) à l’égard de ses personnels. Par exemple, il y a une grosse différence avec les policiers, qui sont certes assez déconsidérés par la société, probablement pas mal par leur ministère en tant que système, mais qui sont au moins un peu défendus et respectés (au moins formellement) par leur ministre.

@Hélips a écrit:Et vous ne pensez pas qu'il s'agit d'une maladresse de formulation ? Il voulait peut-être dire simplement que, contrairement à quelques idées reçues, on peut aussi faire autre chose ? Ce n'est pas "juste prof", mais "uniquement prof" ?
Je ne connais pas le gars, hein, ce n'est qu'une proposition d'explication, mais c'est comme ça que j'ai compris en première lecture, en me demandant après quoi vous râliez.
J’ai eu un doute similaire, au début, en lisant le post. On peut avoir de la considération pour le métier de prof, c’est quand même possible de dire que l’on peut faire d’autres choses (aussi intéressantes), après des études universitaires (parce que la voie toute tracée, si on se rend compte qu’en fait, bof… c’est désespérant, aussi).

Mais je crains que ça ne soit pas l’idée de l’étudiant, en fait. Razz

@nitescence a écrit:certes, on sera mieux payé mais l'agrégation garde son prestige. Et il n'y a pas que l'argent dans la vie (d'autant plus qu'on gagne quand même confortablement sa vie) : honnêtement, je n'ai pas besoin de me payer une rolex pour penser que j'ai réussi professionnellement...
Je roule en seat ibiza, pas en porshe, et je n'ai pas besoin ou envie d'autre chose.
Tu parles de prestige en justifiant avec ton exemple personnel. Or, justement, ce n’est pas qu’un individu peut se satisfaire de sa position que la société reconnaît son prestige (et en général, même les gens très déclassés arrivent à produire un discours de fierté et de satisfaction sur leur position, je suppose qu’à un certain niveau, ça devient un réflexe de survie psychologique).

Dans ma promo d’agrég’, il y avait un gars qui voulait être prof, mais qui ne se concevait qu’agrégé, parce que du point de vue de sa famille, ce n’était pas « une situation idéale », mais « la seule façon d’être prof sans que ça ne soit déshonorant ». Du coup, en terme de prestige, je ne sais pas comment interpréter le « pas déshonorant ». Je suppose qu’on fait mieux, en terme de gloire. Razz Et encore, ça c’est du point de vue du haut de la société, à mon avis, des tas de gens ignorent les subtilités de recrutement (ou s’en foutent un peu), et un agrégé a beau être fier de sa position, il reste pour eux « un prof ».

_________________
Tentez de gagner des livresRazz

pingouin ← Ceci est un manchot (penguin en anglais), pas un pingouin. Les pingouins volent, sont présents en Bretagne et mangent donc du Kouign Aman. Les manchots ne volent pas, utilisent Linux et vivent dans l’hémisphère sud.

Contrairement à la chouette, le hibou a la classe, des aigrettes sur la tête et un x au pluriel.

J’aime les petits cœurs mignons et palpitants !
Big tiger is watching you!

Dimka
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par nitescence le Mar 24 Nov 2015, 00:45

@Leclochard a écrit:
@nitescence a écrit:
@Leclochard a écrit:
@nitescence a écrit:

il n'y a pas de désaffection à l'agrégation...

Ce n'est pas parce qu'il y a plus de candidats que de postes que les meilleurs ne sont pas partis ailleurs. Les gens anticipent. L'agrégation, c'est la moins pire des issues. Mais, honnêtement, si on est très doué en maths, mieux vaut faire de la finance à haut niveau, décrocher un diplôme dans une école de commerce bien classée ou encore choisir une voie plus prestigieuse que d'être agrégé dans un collège de banlieue.

certes, on sera mieux payé mais l'agrégation garde son prestige. Et il n'y a pas que l'argent dans la vie (d'autant plus qu'on gagne quand même confortablement sa vie) : honnêtement, je n'ai pas besoin de me payer une rolex pour penser que j'ai réussi professionnellement...
Je roule en seat ibiza, pas en porshe, et je n'ai pas besoin ou envie d'autre chose.

Je vois que tu habites en IDF comme moi: quand tu as une famille et que tu désires vivre à Paris, conviens-en, le prestige de l'agrégation, ne console pas de la petitesse du logement ou de l'impossibilité d'acheter.  

je te rassure : je n'ai pas de problème de logement et j'arrive même à mettre de l'argent de côté ! Et pourtant je ne me refuse rien (mais j'ai peut-être un mode de vie frugal).

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)

nitescence
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par Panturle le Mar 24 Nov 2015, 01:07

Ça a sans doute déjà été posté quelque part, mais on ne sait jamais :





_________________
Multaque res subita et paupertas horrida suasit.

Panturle
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par John le Mar 24 Nov 2015, 02:13

Il faut des agrégés talentueux pour trouver de beaux sujets d'EPI, qui permettront à la France de redevenir première du classement PISA professeur Rolling Eyes

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par Orlanda le Mar 24 Nov 2015, 06:18

@John a écrit:Il faut des agrégés talentueux pour trouver de beaux sujets d'EPI, qui permettront à la France de redevenir première du classement PISA professeur Rolling Eyes

Vous ne ferez pas juste prof, vous ferez des E.P.I.! cheers

Orlanda
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par lisette83 le Mar 24 Nov 2015, 07:20

@nitescence a écrit:
@Leclochard a écrit:
@nitescence a écrit:
@Leclochard a écrit:

Ce n'est pas parce qu'il y a plus de candidats que de postes que les meilleurs ne sont pas partis ailleurs. Les gens anticipent. L'agrégation, c'est la moins pire des issues. Mais, honnêtement, si on est très doué en maths, mieux vaut faire de la finance à haut niveau, décrocher un diplôme dans une école de commerce bien classée ou encore choisir une voie plus prestigieuse que d'être agrégé dans un collège de banlieue.

certes, on sera mieux payé mais l'agrégation garde son prestige. Et il n'y a pas que l'argent dans la vie (d'autant plus qu'on gagne quand même confortablement sa vie) : honnêtement, je n'ai pas besoin de me payer une rolex pour penser que j'ai réussi professionnellement...
Je roule en seat ibiza, pas en porshe, et je n'ai pas besoin ou envie d'autre chose.

Je vois que tu habites en IDF comme moi: quand tu as une famille et que tu désires vivre à Paris, conviens-en, le prestige de l'agrégation, ne console pas de la petitesse du logement ou de l'impossibilité d'acheter.  

je te rassure : je n'ai pas de problème de logement et j'arrive même à mettre de l'argent de côté ! Et pourtant je ne me refuse rien (mais j'ai peut-être un mode de vie frugal).
Cela semble cependant très peu attractif, financièrement y compris, pour la majorité des étudiants, par rapport à d'autres voies. Il y a de fait un déclassement inéluctable qui est en marche.

lisette83
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par Marcel Khrouchtchev le Mar 24 Nov 2015, 07:46

@nitescence a écrit:
@Lefteris a écrit:
@nitescence a écrit:Il faudrait peut-être qu'on arrête aussi de dénigrer nous-mêmes le métier de prof si l'on veut que les autres arrêtent de le dénigrer : être prof, c'est un beau métier et la nation nous doit la reconnaissance car nous préparons l'avenir de la France. Alors oui, les salaires sont insuffisants pour les certifiés, oui les conditions de travail se dégradent, mais ce n'est pas non plus la misère. C'est chouette d'être prof et ceux qui disent le contraire n'ont qu'à faire autre chose.
Ben c'est ce qu'ils font, ils t'entendent  Razz : concours désertés, démission de ceux qui peuvent encore se reconvertir.

il n'y a pas de désaffection à l'agrégation...

Va dire ça aux normaliens qui, bien qu'étant dans une école qui a pour vocation d'y préparer, tentent d'y échapper.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par lisette83 le Mar 24 Nov 2015, 08:00

+1 pour le connaitre de près par amis de mes enfants interposés et s'ils la passent comme étape du cursus, ils ont extrêmement bien classés sans l'avoir particulièrement préparée.

lisette83
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par Leclochard le Mar 24 Nov 2015, 08:19

@nitescence a écrit:
@Leclochard a écrit:
@nitescence a écrit:
@Leclochard a écrit:

Ce n'est pas parce qu'il y a plus de candidats que de postes que les meilleurs ne sont pas partis ailleurs. Les gens anticipent. L'agrégation, c'est la moins pire des issues. Mais, honnêtement, si on est très doué en maths, mieux vaut faire de la finance à haut niveau, décrocher un diplôme dans une école de commerce bien classée ou encore choisir une voie plus prestigieuse que d'être agrégé dans un collège de banlieue.

certes, on sera mieux payé mais l'agrégation garde son prestige. Et il n'y a pas que l'argent dans la vie (d'autant plus qu'on gagne quand même confortablement sa vie) : honnêtement, je n'ai pas besoin de me payer une rolex pour penser que j'ai réussi professionnellement...
Je roule en seat ibiza, pas en porshe, et je n'ai pas besoin ou envie d'autre chose.

Je vois que tu habites en IDF comme moi: quand tu as une famille et que tu désires vivre à Paris, conviens-en, le prestige de l'agrégation, ne console pas de la petitesse du logement ou de l'impossibilité d'acheter.  

je te rassure : je n'ai pas de problème de logement et j'arrive même à mettre de l'argent de côté ! Et pourtant je ne me refuse rien (mais j'ai peut-être un mode de vie frugal).

So do I, my friend. Smile  J'ai eu la chance de m'intéresser aux placements très jeune et ma femme n'est pas dans l'EN. Ca aide.
Mais quand je vois que les collègues multiplient les HSA (même des agrégés) lorsqu'ils n'ont pas un conjoint aisé, je me dis que t'illusionnes sur son attractivité. Comme le précisent MK et Lisette83, les étudiants "à gros potentiel" évitent au maximum ce concours. Prestige ou pas.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par Jane le Mar 24 Nov 2015, 08:51

Lorsque j'étais étudiante, dans un amphi bondé à la Sorbonne, le professeur s'était livré à un sondage à main levée; il nous avait demandé qui comptait se présenter au CAPES. Forcément, les 3/4 de l'amphi avaient levé la main. Nous nous étions faits taxer de "ratés". Certes, cet exercice avait sans doute pour objectif de nous pousser à préparer l'agrégation... Ce dont, sur le coup, je n'avais pas pris conscience. Je me souviens juste de la violence inouïe que j'avais alors ressentie.
Prof, aujourd'hui, mariée à un prof, j'ai simplement "interdit" à mes enfants d'envisager cette carrière. Et pourtant, ce métier que j'ai choisi d'exercer par défaut, je le considérais jusqu'en avril 2015 comme le plus beau métier du monde. Malgré l'image qu'il véhicule. Malgré les salaires très modiques. Parce qu'il permettait de la liberté, même si elle avait été grignotée progressivement ces dernières années. Quitte à être un bon petit soldat bien pressuré, autant faire autre chose quand on est brillant. Je comprends le discours de cet étudiant, et même s'il est choquant car inapproprié au contexte, il me semble, malheureusement, fort légitime. No

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par DesolationRow le Mar 24 Nov 2015, 09:24

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@nitescence a écrit:
@Lefteris a écrit:
@nitescence a écrit:Il faudrait peut-être qu'on arrête aussi de dénigrer nous-mêmes le métier de prof si l'on veut que les autres arrêtent de le dénigrer : être prof, c'est un beau métier et la nation nous doit la reconnaissance car nous préparons l'avenir de la France. Alors oui, les salaires sont insuffisants pour les certifiés, oui les conditions de travail se dégradent, mais ce n'est pas non plus la misère. C'est chouette d'être prof et ceux qui disent le contraire n'ont qu'à faire autre chose.
Ben c'est ce qu'ils font, ils t'entendent  Razz : concours désertés, démission de ceux qui peuvent encore se reconvertir.

il n'y a pas de désaffection à l'agrégation...

Va dire ça aux normaliens qui, bien qu'étant dans une école qui a pour vocation d'y préparer, tentent d'y échapper.

+1

DesolationRow
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par Invité le Mar 24 Nov 2015, 10:02

Juste par curiosité, c'est quoi les métiers où on gagne vraiment bien sa vie ?
Je vais passer pour une campagnarde, mais je n'ai personne autour de moi qui gagne plus de 2200 euros nets.
Mon frère est graphiste : il gagne 1600 euros (13 ans d'expérience), ma soeur assistante de direction 1500 euros (15 ans d'expérience), mon beau frère est flic 2200 euros (30 ans dans le métier), mon mec ingénieur dans l'informatique 2200 euros (15 ans d'expérience), une amie diététicienne 1300 euros, une connaissance qui était architecte gagnait 2400 euros (à 10 ans d'expérience).
Rien de fou quoi. Même l'architecte ne gagne pas non plus des masses. Un agrégé peut très bien avoir ce salaire-là.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par lisette83 le Mar 24 Nov 2015, 10:07

Tous les métiers après une école de commerce de très bon niveau, la finance, le conseil, les ingénieurs là aussi de très grandes écoles, toutes les possibilités qui font qu'un étudiant de très bon niveau peut avoir un bien meilleur salaire qu'en passant l'agrégation, qui s'adresse tout de même encore à des étudiants de très bon niveau.
Et si vous parlez d'horaires à rallonge, de liberté que l'on n'a pas dans de tels métiers, l'évolution de l'enseignement n'est pas plus rassurante.

lisette83
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par lisette83 le Mar 24 Nov 2015, 10:09

@Jane a écrit:Lorsque j'étais étudiante, dans un amphi bondé à la Sorbonne, le professeur s'était livré à un sondage à main levée; il nous avait demandé qui comptait se présenter au CAPES. Forcément, les 3/4 de l'amphi avaient levé la main. Nous nous étions faits taxer de "ratés". Certes, cet exercice avait sans doute pour objectif de nous pousser à préparer l'agrégation... Ce dont, sur le coup, je n'avais pas pris conscience. Je me souviens juste de la violence inouïe que j'avais alors ressentie.
Prof, aujourd'hui, mariée à un prof, j'ai simplement "interdit" à mes enfants d'envisager cette carrière. Et pourtant, ce métier que j'ai choisi d'exercer par défaut, je le considérais jusqu'en avril 2015 comme le plus beau métier du monde. Malgré l'image qu'il véhicule. Malgré les salaires très modiques. Parce qu'il permettait de la liberté, même si elle avait été grignotée progressivement ces dernières années. Quitte à être un bon petit soldat bien pressuré, autant faire autre chose quand on est brillant. Je comprends le discours de cet étudiant, et même s'il est choquant car inapproprié au contexte, il me semble, malheureusement, fort légitime. No
+1

lisette83
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par Invité le Mar 24 Nov 2015, 10:17

@lisette83 a écrit:Tous les métiers après une école de commerce de très bon niveau, la finance, le conseil, les ingénieurs là aussi de très grandes écoles, toutes les possibilités qui font qu'un étudiant de très bon niveau peut avoir un bien meilleur salaire qu'en passant l'agrégation, qui s'adresse tout de même encore à des étudiants de très bon niveau.
Et si vous parlez d'horaires à rallonge, de liberté que l'on n'a pas dans de tels métiers, l'évolution de l'enseignement n'est pas plus rassurante.

Oui, mais il faut être scientifique ou à profil commercial. Sinon, c'est la loose

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par DesolationRow le Mar 24 Nov 2015, 10:18

Il est sûr que pour les littéraires, les perspectives sont assez catastrophiques. Au point qu'il vaut presque mieux actuellement, pour un étudiant brillant à profil littéraire, étudier à Sciences Po qu'à l'ENS - au moins pour les perspectives professionnelles et salariales.

DesolationRow
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par Feuchtwanger le Mar 24 Nov 2015, 10:19

novabulma a écrit:Juste par curiosité, c'est quoi les métiers où on gagne vraiment bien sa vie ?
Je vais passer pour une campagnarde, mais je n'ai personne autour de moi qui gagne plus de 2200 euros nets.
Mon frère est graphiste : il gagne 1600 euros (13 ans d'expérience), ma soeur assistante de direction 1500 euros (15 ans d'expérience), mon beau frère est flic 2200 euros (30 ans dans le métier), mon mec ingénieur dans l'informatique 2200 euros (15 ans d'expérience), une amie diététicienne 1300 euros, une connaissance qui était architecte gagnait 2400 euros (à 10 ans d'expérience).
Rien de fou quoi. Même l'architecte ne gagne pas non plus des masses. Un agrégé peut très bien avoir ce salaire-là.

En France, le salaire médian est de 1772 euros.
Donc, un agrégé qui commence à 1800 euros par mois est légèrement au-dessus alors qu'il est en début de carrière.

Le problème comme beaucoup l'ont souligné c'est que les profs sont des gens qui sont au-dessus du lot en termes d'études. Quand on fait 5 ans d'études, l'objectif n'est pas d'arriver au salaire médian.

Pour avoir été normalien, je peux témoigner de cette fuite assez effarante. Ceux qui veulent faire de l'enseignement visent surtout les classes préparatoires ou les postes à l'université. On note que la tendance s'accentue d'année en année.
Je suis assez partagé sur cette évolution. Pour ma part je sais que j'aurais certainement abandonné l'enseignement si je n'avais pas trouvé un poste correct mais cela aurait été avec une forte mauvaise conscience au vu de la qualité des conditions dont nous avions été les bénéficiaires. D'un autre côté, il est anormal que l'Etat n'offre pas de bonnes conditions d'exercice à ses fonctionnaires.

Feuchtwanger
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par Feuchtwanger le Mar 24 Nov 2015, 10:23

@DesolationRow a écrit:Il est sûr que pour les littéraires, les perspectives sont assez catastrophiques. Au point qu'il vaut presque mieux actuellement, pour un étudiant brillant à profil littéraire, étudier à Sciences Po qu'à l'ENS - au moins pour les perspectives professionnelles et salariales.

Je n'irais quand même pas jusque là. Un étudiant de l'ENS peut déjà mener des études parallèles à Sciences Po et HEC. On peut passer les concours des écoles de commerce après une khâgne. Rien n'empêche de se raccorder aux wagons du droit, etc...

Le problème c'est le faux sentiment de sécurité qui saisit beaucoup de normaliens (qui par leur formation de prépa ont peu eu l'occasion de regarder au-delà des études) et qui les conduit à s'interroger sur ce qu'ils feront (tout sauf prof) en 3ème année d'ENS...

N'oublions tout de même pas que les normaliens sont payés et c'est un luxe énorme pour se développer, faire des formations, prendre des initiatives. Trop peu s'en saisissent.

Feuchtwanger
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 11 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum