Salaire de misère. Suis-je seul ?

Page 4 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par Fires of Pompeii le Mar 19 Jan - 13:27

Bah si l'état prenait en charge notre mutuelle on aurait certainement une offre pourrie et pas une bonne mutuelle d'entreprise comme il en existe...

Fires of Pompeii
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par anthracite le Mar 19 Jan - 13:29

faut voir. Si on prend en charge 50% de la MGEN, à offre égale, c'est déjà ça.

anthracite
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par Leclochard le Mar 19 Jan - 13:59

@anthracite a écrit:faut voir. Si on prend en charge 50% de la MGEN, à offre égale, c'est déjà ça.

La mutuelle obligatoire pour nous ? C'est une idée super dangereuse: ça voudrait dire qu'on serait obligés d'adhérer à la MGEN. affraid
N'oublie pas que lorsque l'entreprise prend en charge la moitié de la mutuelle, cette partie est fiscalisée. Il faut la déclarer.
Par ailleurs, la nounou qui gagne bien sa vie doit se constituer toute seule sa retraite. Je ne dis pas que c'est un mauvais plan. Il faut, en revanche, se montrer prévoyant et avisé. Ce n'est pas évident.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par Leclochard le Mar 19 Jan - 14:00

@Fires of Pompeii a écrit:Bah si l'état prenait en charge notre mutuelle on aurait certainement une offre pourrie et pas une bonne mutuelle d'entreprise comme il en existe...

Ce serait une régression pour beaucoup.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par nigousse le Mar 19 Jan - 14:07

Ah non hors de question d''être obligée de prendre la MGEN je suis sur la super mutuelle de mon mari qui pur 5 fois moins cher que la MGEN rembourse 10 fois mieux. La MGEN c'est "rentable" quand on est plus de 3 mois en arrêt maladie pour avoir un salaire complet ( c'est d'ailleurs à cause de cela que les remboursements des autres frais sont si mauvais!).

nigousse
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par JPhMM le Mar 19 Jan - 14:08

@Isis39 a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Isis39 a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:

Vous faites la même chose sans le dire de façon identique. Est-ce si grave?

Je ne fais pas que raconter. J'apprends à mes élèves à étudier des documents, à rédiger des textes, à organiser leur pensée, à s'interroger sur l'actualité, à réaliser des croquis géographique pour comprendre l'organisation des espaces, etc.
Parfois je raconte, mais c'est une petite part de mon travail.

Sans doute Elaïna ne fait-elle rien de tout cela, effectivement. Tu as raison, vous ne faites pas le même métier, tu peux te sentir fière! Razz

Qu'un prof d'HGEMC dise que sa seule compétence est de raconter, ça me désole. Cela veut dire que n'importe qui peut faire le boulot.
Quel mépris pour les conteurs professionnels, y compris les auteurs.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par Gilbertine le Mar 19 Jan - 14:11

@JPhMM a écrit:
@Isis39 a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Isis39 a écrit:

Je ne fais pas que raconter. J'apprends à mes élèves à étudier des documents, à rédiger des textes, à organiser leur pensée, à s'interroger sur l'actualité, à réaliser des croquis géographique pour comprendre l'organisation des espaces, etc.
Parfois je raconte, mais c'est une petite part de mon travail.

Sans doute Elaïna ne fait-elle rien de tout cela, effectivement. Tu as raison, vous ne faites pas le même métier, tu peux te sentir fière! Razz

Qu'un prof d'HGEMC dise que sa seule compétence est de raconter, ça me désole. Cela veut dire que n'importe qui peut faire le boulot.
Quel mépris pour les conteurs professionnels, y compris les auteurs.


Gilbertine
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par Condorcet le Mar 19 Jan - 14:30

@JPhMM a écrit:
@Isis39 a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Isis39 a écrit:

Je ne fais pas que raconter. J'apprends à mes élèves à étudier des documents, à rédiger des textes, à organiser leur pensée, à s'interroger sur l'actualité, à réaliser des croquis géographique pour comprendre l'organisation des espaces, etc.
Parfois je raconte, mais c'est une petite part de mon travail.

Sans doute Elaïna ne fait-elle rien de tout cela, effectivement. Tu as raison, vous ne faites pas le même métier, tu peux te sentir fière! Razz

Qu'un prof d'HGEMC dise que sa seule compétence est de raconter, ça me désole. Cela veut dire que n'importe qui peut faire le boulot.
Quel mépris pour les conteurs professionnels, y compris les auteurs.

Homère, Hésiode, Hérodote sont de bons professeurs d'Histoire-géographie ? Razz

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par JPhMM le Mar 19 Jan - 14:34

@Condorcet a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Isis39 a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:

Sans doute Elaïna ne fait-elle rien de tout cela, effectivement. Tu as raison, vous ne faites pas le même métier, tu peux te sentir fière! Razz

Qu'un prof d'HGEMC dise que sa seule compétence est de raconter, ça me désole. Cela veut dire que n'importe qui peut faire le boulot.
Quel mépris pour les conteurs professionnels, y compris les auteurs.

Homère, Hésiode, Hérodote sont de bons professeurs d'Histoire-géographie ? Razz
Ce n'est pas ce que j'ai dit.
Affirmer cependant que raconter des histoires (et le faire bien, bien sûr), n'importe qui peut le faire, est pour le moins singulier.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par Isis39 le Mar 19 Jan - 14:42

@JPhMM a écrit:
@Condorcet a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Isis39 a écrit:

Qu'un prof d'HGEMC dise que sa seule compétence est de raconter, ça me désole. Cela veut dire que n'importe qui peut faire le boulot.
Quel mépris pour les conteurs professionnels, y compris les auteurs.

Homère, Hésiode, Hérodote sont de bons professeurs d'Histoire-géographie ? Razz
Ce n'est pas ce que j'ai dit.
Affirmer cependant que raconter des histoires (et le faire bien, bien sûr), n'importe qui peut le faire, est pour le moins singulier.

Il ne s'agissait pas de raconter des histoires.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par JPhMM le Mar 19 Jan - 14:47

@Isis39 a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Condorcet a écrit:
@JPhMM a écrit:
Quel mépris pour les conteurs professionnels, y compris les auteurs.

Homère, Hésiode, Hérodote sont de bons professeurs d'Histoire-géographie ? Razz
Ce n'est pas ce que j'ai dit.
Affirmer cependant que raconter des histoires (et le faire bien, bien sûr), n'importe qui peut le faire, est pour le moins singulier.

Il ne s'agissait pas de raconter des histoires.
A partir de ses mots, tu extrapoles qu'elle ne fait que raconter de l'histoire et de la géographie, ce qu'elle n'a pas dit.
J'extrapole que raconter, c'est raconter une histoire (raconter autre chose qu'une histoire me semble difficile, encore plus difficile, mais pourquoi pas...).

Je crois que mon extrapolation est très modeste par rapport à la tienne.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par Elaïna le Mar 19 Jan - 15:21

@Leclochard a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Isis39 a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:

Sans doute Elaïna ne fait-elle rien de tout cela, effectivement. Tu as raison, vous ne faites pas le même métier, tu peux te sentir fière! Razz

Qu'un prof d'HGEMC dise que sa seule compétence est de raconter, ça me désole. Cela veut dire que n'importe qui peut faire le boulot.

Je pense (mais c'est parce que je la connais un peu) que la formulation d'Elaïna laisse surtout entrevoir sa très grande humilité. Ce qui n'est pas le cas, c'est certain, de tous les collègues.

Je comprends tout à fait la modestie du propos. Reste que ce n'est pas en perpétuant les clichés simplistes qu'on permettra à notre profession d'être reconnue.  Pour prendre l'exemple de l'histoire, je reste toujours surpris par le nombre de parents qui me disent qu'il suffit d'apprendre et de réciter "par cœur" la leçon pour avoir une bonne note.

ben, en même temps, au bac, notamment pour la série S, l'épreuve ressemble rudement à de la récitation.
Par ailleurs, "il suffit d'apprendre", peut-être pas, mais si déjà les élèves apprenaient ça serait pas mal.

Je passe à la sauvette pour remercier Marcel et les autres qui ont pris la peine de comprendre mon propos.
Et non, je ne suis PAS prof d'HGMC. Je ne serai jamais professeur d'EMC. Et puis quoi encore.

Elaïna
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par Lenagcn le Mar 19 Jan - 15:31

@Leclochard a écrit:
@VicomteDeValmont a écrit:Je rappelle que la grille salariale des PE et des certifiés est la même. Bien sûr, les seconds peuvent avoir diverses suppléments (PP, heures supp') dont un par défaut (ISOE ; sauf les professeurs-documentalistes qui se font avoir dans l'histoire).

Oui. La différence est largement fantasmée. Les traitements de base sont identiques. Bien sûr qu'on a des primes mais elles correspondent à un travail supplémentaire. Il n'y a pas de cadeau.
Maintenant, les PE passent beaucoup plus de temps en classe et en réunions, d'où le ressentiment, peut-être.

Quel est le travail supplémentaire?

Lenagcn
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par Sapotille le Mar 19 Jan - 15:34


Sans intérêt : j'édite ! Razz


Dernière édition par Sapotille le Mar 19 Jan - 18:50, édité 1 fois

Sapotille
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par Leclochard le Mar 19 Jan - 15:46

@Lenagcn a écrit:
@Leclochard a écrit:
@VicomteDeValmont a écrit:Je rappelle que la grille salariale des PE et des certifiés est la même. Bien sûr, les seconds peuvent avoir diverses suppléments (PP, heures supp') dont un par défaut (ISOE ; sauf les professeurs-documentalistes qui se font avoir dans l'histoire).

Oui. La différence est largement fantasmée. Les traitements de base sont identiques. Bien sûr qu'on a des primes mais elles correspondent à un travail supplémentaire. Il n'y a pas de cadeau.
Maintenant, les PE passent beaucoup plus de temps en classe et en réunions, d'où le ressentiment, peut-être.

Quel est le travail supplémentaire?

Des heures faites en plus du temps réglementaire sont des heures dites supplémentaires et à moins d'avoir un clone, il faut bien reconnaître qu'elles exigent un effort de préparation et de présence. C'est pourquoi elles sont payées. Est-ce assez clair ? Smile

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par Le grincheux le Mar 19 Jan - 15:53

@anthracite a écrit:Il y a aussi le fait que ce qui tire nos salaires vers le bas, c'est l'absence d'"extras" fréquents pour les salariés du privés. Et qu'ils oublient facilement de compter. Il faut pouvoir tout comparer si on veut faire une différence. Tous mes proches salariés (y compris ceux au smic) ont :
- le 13e mois
Le 13e mois est dans le contrat car le salaire est annualisé. Le 13e mois (ou le 14e) est un truc pour baisser la rémunération mensuelle et filer une ou deux primes par an en échappant au vol organisé de l'URSSAF.

- les tickets resto (une vingtaine par mois) payés à moitié ou en totalité par la boite (20 chèques par mois, chèque à 9 euros, soit 1080 euros annuels si la boite en paye la moitié, 2160 autrement). Soit presque un 14e mois pour ma belle sœur au smic dont la boite prend en charge 50% des tickets à 9 euros.
En TOTALITÉ ? Ben voyons, à 60% au mieux et tu paie des impôts sur 100% et c'est par jour travaillé. C'est comme la mutuelle obligatoire. Et tu n'as de ticket restau que lorsque tu n'as pas ce qu'il faut sur place pour déjeuner. Dans l'immense majorité des cas, tu ralonges au bout. Lorsque j'étais dans la fonction publique, j'avais un restaurant d'entreprise qui me permettait de manger pour moitié moins cher qu'un ticket restau (et c'est encore le cas aujourd'hui lorsque je vois le tarif demandé à mon épouse pour manger dans son collège).

- la mutuelle d'entreprise, payée à 50% par la boite à minima (c'est la loi aujourd'hui), parfois plus selon les conventions collectives. Ainsi mon mari a une mutuelle qui couvre une très grosse partie des dépassement d'honoraires divers, otique (dont lentilles) etc... pour 32 euros par mois + 8 euros pour notre enfant (l'entreprise paye dans les 70/80 euros par mois, entre 840 et 960 euros par an). La MGEN me prélève en 2015 97 euros par mois pour moi seule, et les dépassements d'honoraire ne sont pas pris en charge.
Idem, c'est un avantage en nature taxé sur l'IR et directement dans la poche de l'heureux cotisant à hauteur de 7 ou 14% selon les couvertures (14% pour les couvertures importantes).

- des chèques cadeaux à noël (entre 120 et 310 euros tout de même).
Je ne connais aucune entreprise qui fasse cela (pour info, j'ai bossé dans des PME et de très grands groupes qui avaient beaucoup d'argent à dépenser).

- pour certains (petits salaires) une prime vacances ou prime été allant de 50 à 70% d'un net mensuel.
- pour les cadres, des primes de fin d'année si les résultats de la boite sont bons (encore 1 mois de salaire pour mon mari l'an passé)
Pourvou ké ça doure...

- parfois des primes de résultats personnels
- pour les cadres, l'ordinateur portable d'entreprise, parfois le téléphone etc...
Une boîte ne donne pas du matériel sans contrepartie (du style bosser chez soi ou être joignable 24h/24) parce que c'est un coup à se prendre un redressement URSSAF pas piqué des vers.

Bref, on voit bien que le net mensuel ne reflète pas l'intégralité de leur salaire. Alors que c'est le cas chez nous. Et les vacances ne peuvent pas indéfiniment tout compenser. Bien sûr les précaires du privé sont vraiment bien mois bien lotis. Mais qu'en est-il de nos précaires de l'EN ? Doit-on se comparer au précaires du privé pour trouve nos salaires "acceptables" ?
Il faut militer pour que notre mutuelle soit prise en charge en partie par l'état, que nos salaires soient augmentés. On a bien raison de se plaindre de la façon dont on est traité.
Je ne connais pas l'évolution salariale d'un apprenti boucher, mais j'ai calculé que ma nounou qui garde 4 petits à temps quasi plein (sans vacances scolaires pour 2 d'entre eux) car "les périscolaires ne sont pas rentables" gagne plus que moi, agrégée échelon 8, alors qu'elle n'a pas le bac. Je parle bien de son salaire net, sans les frais d’entretiens et de repas. Certes, elle les a 45 heures/semaines (il y a les repas et les siestes). Mais quand même !
Maintenant, renversons un peu la perpective et ayez la gentillesse de calculer le revenu réel complet rapporté à l'heure travaillée sur l'ensemble de sa vie (vacances et retraite comprises parce que je rappelle que la retraite des fonctionnaires est un salaire retardé qui a été négocié au XIXe siècle par les syndicats et que le salaire actif est plus faible en conséquence d'une bien meilleure retraite). Là, on pourra comparer.

Pour info, quelqu'un dans ce fil parle d'une retraite de 2000€ nets en ayant été professeur des écoles, en étant parti à un âge que bien peu de monde hors fonctionnaires et régimes spéciaux peut se permettre (sauf à déjà être au chômage mais cela ne compte pas). Regardez un peu ce qu'il faut avoir eu comme salaire dans le privé pour atteindre une telle retraite. Je vous laisse conclure sur les avantages et les inconvénients du privé.

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par DesolationRow le Mar 19 Jan - 15:55

@Elaïna a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Isis39 a écrit:

Qu'un prof d'HGEMC dise que sa seule compétence est de raconter, ça me désole. Cela veut dire que n'importe qui peut faire le boulot.

Je pense (mais c'est parce que je la connais un peu) que la formulation d'Elaïna laisse surtout entrevoir sa très grande humilité. Ce qui n'est pas le cas, c'est certain, de tous les collègues.

Je comprends tout à fait la modestie du propos. Reste que ce n'est pas en perpétuant les clichés simplistes qu'on permettra à notre profession d'être reconnue.  Pour prendre l'exemple de l'histoire, je reste toujours surpris par le nombre de parents qui me disent qu'il suffit d'apprendre et de réciter "par cœur" la leçon pour avoir une bonne note.

ben, en même temps, au bac, notamment pour la série S, l'épreuve ressemble rudement à de la récitation.
Par ailleurs, "il suffit d'apprendre", peut-être pas, mais si déjà les élèves apprenaient ça serait pas mal.

Je passe à la sauvette pour remercier Marcel et les autres qui ont pris la peine de comprendre mon propos.
Et non, je ne suis PAS prof d'HGMC. Je ne serai jamais professeur d'EMC. Et puis quoi encore.

yesyes yesyes

DesolationRow
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par musa le Mar 19 Jan - 16:19

Je comprends et j'aime bien le propos d'Elaïna. Mais il est vrai aussi que ce genre d'affirmation peut nous desservir quand on s'adresse à des gens qui ne connaissent pas le métier et qui croient qu'ils bossent comme des fous sous prétexte qu'ils restent des heures devant un écran et qu'ils ont tout plein des réunions. Je l'ai déjà appris à mes dépens. Alors sans verser dans la course à "qui c'est-y qui bosse le plus", j'ai tendance à me méfier un peu maintenant de l'humilité.

musa
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par EU1 le Mar 19 Jan - 16:21

ça m'agace cette comparaison avec le privé !

moi aussi j'ai des amis qui ont bac +5, qui sont dans le privé et qui gagnent plus que moi mais je reconnais qu'ils bossent bien plus et ont davantage de responsabilité !

la seule solution pour voir nos salaires augmenter, c'est la réduction du nombre de fonctionnaires et/ou l'augmentation du temps de travail.

EU1
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par la schtroumpfette le Mar 19 Jan - 16:39

@anthracite a écrit:Il y a aussi le fait que ce qui tire nos salaires vers le bas, c'est l'absence d'"extras" fréquents pour les salariés du privés. Et qu'ils oublient facilement de compter. Il faut pouvoir tout comparer si on veut faire une différence. Tous mes proches salariés (y compris ceux au smic) ont :
- le 13e mois
- les tickets resto (une vingtaine par mois) payés à moitié ou en totalité par la boite (20 chèques par mois, chèque à 9 euros, soit 1080 euros annuels si la boite en paye la moitié, 2160 autrement). Soit presque un 14e mois pour ma belle sœur au smic dont la boite prend en charge 50% des tickets à 9 euros.
- la mutuelle d'entreprise, payée à 50% par la boite à minima (c'est la loi aujourd'hui), parfois plus selon les conventions collectives. Ainsi mon mari a une mutuelle qui couvre une très grosse partie des dépassement d'honoraires divers, otique (dont lentilles) etc... pour 32 euros par mois + 8 euros pour notre enfant (l'entreprise paye dans les 70/80 euros par mois, entre 840 et 960 euros par an). La MGEN me prélève en 2015 97 euros par mois pour moi seule, et les dépassements d'honoraire ne sont pas pris en charge.
- des chèques cadeaux à noël (entre 120 et 310 euros tout de même).
- pour certains (petits salaires) une prime vacances ou prime été allant de 50 à 70% d'un net mensuel.
- pour les cadres, des primes de fin d'année si les résultats de la boite sont bons (encore 1 mois de salaire pour mon mari l'an passé)
- parfois des primes de résultats personnels
- pour les cadres, l'ordinateur portable d'entreprise, parfois le téléphone etc...

Quand je vois ça j'ai juste envie de dire comme mes élèves : lol!
Mes 2 parents sont dans le privé et n'ont ni 13ème mois, ni ticket resto ou chèque vacances, ni primes de fin d'année, ni primes de chiffre, ni matériel prêté par l'entreprise! Ma mère à le droit à 30€ en chèque cadeau pour noël et n'a même pas de RTT.

En revanche quand je me compare à tout cela (et eux aussi) moi j'ai le droit aux chèques vacances et aux PC prêté par le département. Ok je paye ma mutuelle seule mais quand j'étais stagiaire à 9h à échelon 1 je gagnais plus que ma mère à plein temps après 30ans de boite. Alors arrêter d’idolâtrer le privé, si ça vous fait tant rêver aller y travaillé. Vous reviendrez vite dans l'EN...

_________________
"Les folies sont les seules choses qu'on ne regrettent jamais" O. Wilde
"Le futur appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves" E. Roosevelt

la schtroumpfette
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par Marcel Khrouchtchev le Mar 19 Jan - 16:41

Ces comparaisons s'expliquent par le fait que les enseignants ont gobé l'escroquerie de l'EN qui veut leur faire croire qu'ils sont cadres. Même l'INSEE considère les enseignants comme des professions intermédiaires, plus comme des "CPIS".

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par 288 le Mar 19 Jan - 16:44

@EU1 a écrit:
la seule solution pour voir nos salaires augmenter, c'est la réduction du nombre de fonctionnaires et/ou l'augmentation du temps de travail.

Vous êtes le fonctionnaire idéal de la droite, de Sarkozy, Wauquiez et autres X. Bertrand, vous.

288
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par Fires of Pompeii le Mar 19 Jan - 16:47

@Leclochard a écrit:
@Fires of Pompeii a écrit:Bah si l'état prenait en charge notre mutuelle on aurait certainement une offre pourrie et pas une bonne mutuelle d'entreprise comme il en existe...

Ce serait une régression pour beaucoup.

Ouaip je préfère nettement la super mutuelle de mon conjoint.

Fires of Pompeii
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par Le grincheux le Mar 19 Jan - 16:54

@Fires of Pompeii a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Fires of Pompeii a écrit:Bah si l'état prenait en charge notre mutuelle on aurait certainement une offre pourrie et pas une bonne mutuelle d'entreprise comme il en existe...

Ce serait une régression pour beaucoup.

Ouaip je préfère nettement la super mutuelle de mon conjoint.
Beaucoup d'entreprises ont pris la mutuelle de base. Et bonjour le tarif des surcomplémentaires...

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par Lenagcn le Mar 19 Jan - 16:56

@Leclochard a écrit:
@Lenagcn a écrit:
@Leclochard a écrit:
@VicomteDeValmont a écrit:Je rappelle que la grille salariale des PE et des certifiés est la même. Bien sûr, les seconds peuvent avoir diverses suppléments (PP, heures supp') dont un par défaut (ISOE ; sauf les professeurs-documentalistes qui se font avoir dans l'histoire).

Oui. La différence est largement fantasmée. Les traitements de base sont identiques. Bien sûr qu'on a des primes mais elles correspondent à un travail supplémentaire. Il n'y a pas de cadeau.
Maintenant, les PE passent beaucoup plus de temps en classe et en réunions, d'où le ressentiment, peut-être.

Quel est le travail supplémentaire?

Des heures faites en plus du temps réglementaire sont des heures dites supplémentaires et à moins d'avoir un clone, il faut bien reconnaître qu'elles exigent un effort de préparation et de présence. C'est pourquoi elles sont payées. Est-ce assez clair ? Smile

Quel est le travail supplémentaire justifiant l'ISOE?

Lenagcn
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par Lenagcn le Mar 19 Jan - 17:08

Je suis en lice (nous ne sommes plus que 2  cheers  ) pour un emploi dans une autre FP.
39 h hebdo (avec ses coups de bourre, ne rêvons pas) , 9 semaines de congé, cantine entre adultes (en élémentaire, ça n'existe pas) , primes augmentant de 30% le traitement indiciaire.
Bon, comme je viens du MEN, je ne peux prétendre au corps en question, on me rabat sur un autre, où il y en aura moins.
Mais je doute descendre à l'équivalent des 28€  Shocked net mensuels de l'isae.



La (très bonne) complémentaire santé de mon tendre époux lui coûte 4€ par mois, pour 5 personnes. Il a des chèques restaurant, des chèques vacances (moi non, lui gagne trop), et a encore de l'énergie après ses journées pour faire 3 activités musicales par semaine et 4 séances sportives.

Lenagcn
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum