Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
VinZT
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par VinZT le Ven 24 Avr 2020 - 14:15
J'ai eu l'occasion de le dire hier, mais le fil va tellement vite que l'info vous a peut-être échappée. En Martinique, le président de la collectivité territoriale (qui regroupe région et département) a dit, après concertation avec les maires, que les conditions d'une reprise en mai (et problement en juin) ne seraient pas réunies : pas de masques en nombre suffisant pour équiper les agents, impossibilité de désinfecter périodiquement les salles, etc.

La solution est peut-être là : faire un forcing auprès des élus locaux pour exiger d'eux des garanties suffisantes ou au contraire l'annonce que la réouverture ne pourra se faire. Ils sont sans doute plus sensible à l'argument « on se souviendra de vous aux prochaines élections » que les technos du ministère ou que sa tête de gondole.
avatar
Ruggera7
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Ruggera7 le Ven 24 Avr 2020 - 14:16
Merci pour la réponse qui vient d'être donnée au sujet de la décision prise par la rectrice de l'académie de Marseille. Mais qu'en est-il pour les autres académies?
Chutney
Chutney
Niveau 1

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Chutney le Ven 24 Avr 2020 - 14:18
Pour reprendre ce que dit zigmag17, une chose me fait fortement penser à ne pas revenir (et donc faire grève, à défaut de droit de retrait), c'est le scenario suivant, qui est tout à fait possible, et me semble même probable d'après les études scientifiques et le cas du Japon : nous revenons en cours, et deux semaines plus tard, le gouvernement nous reconfine, ou, a minima, arrête les frais avec l'école. Nous serions revenus vraiment pour rien.

Je serais fou de rage.
avatar
nigousse
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par nigousse le Ven 24 Avr 2020 - 14:31
Chutney c'est le scénario le plus probable; quelqu'un a parlé de Veolia mais à Toyota idem, masques, gants, test, prise de températures, cloisons installés sur les chaines de montage....je trouve hallucinant de chercher des solutions à quelque chose qui n'est pas de notre ressort. Notre employeur doit assurer notre sécurité à tous les niveaux sinon niet, il n'y a aucune débat à avoir. Je refuse tout chiffon bricolé sur un coin de table. Si on accepte, l'Etat se sentira dédouané et Blanquer pourra faire sa com et ça passe crème. La Corée du Sud où l'école est sacrée, malgré une bonne gestion de la crise ne rouvre pas ses écoles. Le Portugal moins touché que nous ne rouvrira ses écoles qu'en septembre. D'ici septembre on aura du temps pour réfléchir et organiser le rentrée, peut-être un traitement....ça laisse du temps au temps. Là c'est nous envoyer pour des raisons fallacieuses au casse-pipe. Je suis sur Mulhouse où la situation des hosto est encore très tendue, la seconde vague sera à mon sens ingérable pour des soignants à genoux dans mon secteur. On meurt de notre jacobinisme forcené, si on peut envisager un déconfinement dans des régions peu touchées ( l'ouest notamment), chez moi ça me parait juste incroyable et injustifiable.
Lokomazout
Lokomazout
Niveau 7

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Lokomazout le Ven 24 Avr 2020 - 14:32
@VinZT a écrit:La solution est peut-être là : faire un forcing auprès des élus locaux pour exiger d'eux des garanties suffisantes ou au contraire l'annonce que la réouverture ne pourra se faire. Ils sont sans doute plus sensible à l'argument « on se souviendra de vous aux prochaines élections » que les technos du ministère ou que sa tête de gondole.

Vrai : les élections pour les conseils départementaux et régionaux doivent se tenir l'année prochaine, et les élu.e.s le sont pour un mandat de 6 ans, contrairement aux membres du gouvernement qui, eux, sont nommés (d'où la présence de technos, moins exposés, particulièrement élevée dans ce dernier gouvernement).
VinZT
VinZT
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par VinZT le Ven 24 Avr 2020 - 14:32
Mais il est clair qu'un retour ne servira à rien pédagogiquement parlant. Avec les rotations envisagées et les contraintes matérielles, le mois et demi restant équivaudrait — je parle pour les collèges et lycées — à l'équivalent d'une ou deux semaines de cours maximum (et pas dans toutes les matières). Le temps de remettre la machine intellectuelle des élèves en route, boum, c'est déjà la sortie.
Quant à l'argument inavoué de garderie, eh bien c'est la même chose, il n'est guère question que les élèves soient là tous les jours, il faudra donc que les parents trouvent des solutions de garde pour les autres jours et ensuite pour les grandes vacances. Ce truc est insoluble dans les conditions et délais actuels, il serait temps que les « acteurs de terrain » (bon sang que je déteste cette expression) fassent comprendre aux généraux d'opérette (pas foutus de communiquer entre eux, soit dit en passant) qu'une guerre se gagne avant tout avec la qualité de l'intendance. La charge des cuirassiers de Reichshoffen a eu du panache et du courage, mais elle n'a servi à rien.

_________________

« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François
« Un économiste est un expert qui saura demain pourquoi ce qu'il avait prédit hier ne s'est pas produit aujourd'hui. » Laurence J. Peter
Jenny
Jenny
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Jenny le Ven 24 Avr 2020 - 14:33
Même chose dans l’entreprise de mon conjoint : tests, présence par roulement, masques ffp2...

Nous, on aura du savon.
avatar
chmarmottine
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par chmarmottine le Ven 24 Avr 2020 - 14:34
@VinZT a écrit:J'ai eu l'occasion de le dire hier, mais le fil va tellement vite que l'info vous a peut-être échappée. En Martinique, le président de la collectivité territoriale (qui regroupe région et département) a dit, après concertation avec les maires, que les conditions d'une reprise en mai (et problement en juin) ne seraient pas réunies : pas de masques en nombre suffisant pour équiper les agents, impossibilité de désinfecter périodiquement les salles, etc.

La solution est peut-être là : faire un forcing auprès des élus locaux pour exiger d'eux des garanties suffisantes ou au contraire l'annonce que la réouverture ne pourra se faire. Ils sont sans doute plus sensible à l'argument « on se souviendra de vous aux prochaines élections » que les technos du ministère ou que sa tête de gondole.

Du coup, les élèves de 1ere vont passer l'oral de français sans cours ?
Derborence
Derborence
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Derborence le Ven 24 Avr 2020 - 14:35
Les cours peuvent se faire à distance, comme depuis le 16 mars.

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne." Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence
Firefly
Firefly
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Firefly le Ven 24 Avr 2020 - 14:37
à lire ici les préconisations du groupe de travail relatives aux modalités du retour des élèves en classe (Sénat, en date du 23 avril 2020)

Quelques citations en vrac, le document étant long il est difficile de tout indiquer ici.


- Une impression d’impréparation et d’improvisation plus de 10 jours après l’annonce de cette réouverture
... selon les informations transmises au groupe de travail, les hypothèses de reprise portaient plutôt sur juin voire septembre.

- Alors que l’on attendait une définition par le ministère de l’éducation nationale d’un cadre national et d’une méthode (quels sont les objectifs du retour en classe, qu’attendre des huit semaines de cours en présentiel restantes, quels publics doivent être prioritaires...), les hypothèses de travail
présentées mardi 21 avril devant la commission des affaires culturelles de l’Assemblée nationale n’abordent pas ces points pourtant structurants...ces hypothèses de travail ont, semble-t-il, été élaborées sans concertation préalable, alors même que le ministère avait indiqué vouloir co-construire les modalités de retour des élèves à l’école.

- des scénarii de travail ne reposant pas sur un avis scientifique

- La question des sanitaires et de l’accès à des points d’eau est également souvent revenue. Selon un sondage1 réalisé mi-mars par l’observatoire national de la sécurité et de l’accessibilité des établissements d’enseignement, 25 % des écoles n’ont pas de points d’eau en nombre suffisant. 75 % et 77 % des collèges et lycées estimaient également à cette période ne pas disposer de gel hydroalcoolique en quantité suffisante.

- L’annonce de groupes de 15 élèves maximum par classe : une hypothèse de travail considérée comme trop élevée et faisant fi des différences de situation entre les établissements

- L’un des facteurs conditionnant la reprise d’un accueil des élèves est directement lié à la disponibilité du personnel de l’éducation nationale, mais aussi des collectivités territoriales. Or, à ce jour, il n’a été procédé à aucun recensement du nombre d’enseignants


Dernière édition par Firefly le Ven 24 Avr 2020 - 14:43, édité 2 fois
percehaie
percehaie
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par percehaie le Ven 24 Avr 2020 - 14:37
Oui enfin préparer des textes à distance, est-ce vraiment préparer des textes ?
Cela n'a pas de sens de maintenir ces oraux, ou alors il faudra acter qu'on prépare un texte en envoyant un polycopié.

Quant aux classes virtuelles, tous les élèves n'y participent pas.
avatar
chmarmottine
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par chmarmottine le Ven 24 Avr 2020 - 14:39
@Derborence a écrit:Les cours peuvent se faire à distance, comme depuis le 16 mars.


Bof, une préparation d'un examen uniquement à distance, sans aucun oral blanc avec une épreuve nouvelle !
Et avec des inégalités importances d'accès à l'enseignement à distance.

Si des cours à distance suffisent, autant supprimer les établissement scolaires !
fabienne7564
fabienne7564
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par fabienne7564 le Ven 24 Avr 2020 - 14:41
@percehaie a écrit:
@Isis39 a écrit:
@percehaie a écrit:Bonjour,
Personnellement, il semblerait que dans mon établissement, on fasse venir en priorité les élèves sélectionnés par le professeur principal, en fonction bien sûr de l'éventuel décrochage ou des difficultés rencontrées durant la continuité pédagogique.
Les professeurs principaux vont donc être consultés pour décider qui doit venir en priorité mais cela me dérange d'avoir à prendre cette décision : que se passe-t-il si tel élève (même si les risques sont apparemment très faibles ) tombe malade ?

N'est-ce pas aux familles de prendre leurs responsabilités ?


Le président a dit hier que le retour se fait sur la basse du volontariat. Pas de la décision des profs principaux.

Merci pour ta réponse.
On nous demande de cibler les élèves en difficulté qui ont le plus besoin de revenir dans l'établissement.
On voit déjà les limites de ce retour avec volontariat. Si certains élèves sont enjoints de revenir en priorité, ne risque-t-on pas de les mettre potentiellement en danger ?
Cela me dérange et me met très mal à l'aise.
Je comprends ton malaise. Si on me demande de cibler des élèves, je refuserai de le faire. Bon courage à toi.
percehaie
percehaie
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par percehaie le Ven 24 Avr 2020 - 14:41
@chmarmottine a écrit:
@Derborence a écrit:Les cours peuvent se faire à distance, comme depuis le 16 mars.


Bof, une préparation d'un examen uniquement à distance, sans aucun oral blanc avec une épreuve nouvelle !
Et avec des inégalités importances d'accès à l'enseignement à distance.

Si des cours à distance suffisent, autant supprimer les établissement scolaires !

Exactement.
La continuité pédagogique est là, rappelons-le, pour maintenir un lien avec les élèves, pas pour remplacer les cours en classe.

Ayons de la considération pour notre métier et pas d'excès de zèle, rien ne pourra jamais remplacer un cours dans un établissement. C'est important de le dire, de le redire.
Le maintien de cette épreuve de français est une pure mascarade.
avatar
Ianna
Niveau 3

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Ianna le Ven 24 Avr 2020 - 14:44
Alors, si vous voulez jouer à la roulette russe, allez en cours comme volontaire. Mais certains ne veulent prendre aucun risque avec leur santé. A quoi bon ,? Une médaille en chocolat ? Il faudra allez l'acheter vous-même, si vous êtes encore vivante, ce que je vous souhaite.
Clecle78
Clecle78
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Clecle78 le Ven 24 Avr 2020 - 14:48
Il faut demander la suppression de l'oral de français. Étant à risque je demanderai à rester en télétravail, ce n'est pas pour aller faire passer cet oral d'opérette. A défaut ce sera l'arrêt de travail ou la grève.
percehaie
percehaie
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par percehaie le Ven 24 Avr 2020 - 14:49
@Clecle78 a écrit:Il faut demander la suppression de l'oral de français. Étant à risque je demanderai à rester en télétravail, ce n'est pas pour aller faire passer cet oral d'opérette. A défaut ce sera l'arrêt de travail ou la grève.

Exactement. Ce sera sans moi. Télétravail et arrêt de travail ou grève.
avatar
Katow
Niveau 3

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Katow le Ven 24 Avr 2020 - 14:50
J'hésite un peu car peut-être en limite de hors-sujet sur ce fil...

https://www.les-crises.fr/50-des-enfants-contamines-l-ont-ete-sous-une-forme-moderee-a-grave-dont-5-sous-une-forme-severe-selon-une-etude-chinoise/

Conclusion de l'analyse d'une étude menée sur 2133 enfants chinois atteints du Covid-19 :

"Nous constatons que plus de 5 % des enfants ont développé des formes sévères et critiques – dont plus de 10 % des nourrissons de moins d’un an (376 cas, pour cette seule année de vie), et plus de 7 % des 1 à 5 ans (soit 491 cas pour ces 4 années de vie)."



"En conclusion, nous observons bien que les enfants, s’ils sont souvent moins atteints que les adultes, n’en sont pas moins victimes également, et ce, dans des proportions non négligeables.

Il conviendra donc d’être très prudents si les classes sont ré-ouvertes, pour les enfants scolarisés, mais aussi pour les frères et sœurs de moins de 5 ans restés à la maison et qu’ils pourraient contaminer."
Danska
Danska
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Danska le Ven 24 Avr 2020 - 14:51
@chmarmottine a écrit:
@Derborence a écrit:Les cours peuvent se faire à distance, comme depuis le 16 mars.


Bof, une préparation d'un examen uniquement à distance, sans aucun oral blanc avec une épreuve nouvelle !
Et avec des inégalités importances d'accès à l'enseignement à distance.

Si des cours à distance suffisent, autant supprimer les établissement scolaires !

Mais tu proposes quoi alors ? Que les collègues de français aillent faire cours sur place, alors que tu es la première à dire que toi-même tu as peur d'y retourner ?
avatar
profs(
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par profs( le Ven 24 Avr 2020 - 14:52
sans jamais se poser la question de combien cela va coûter à la collectivité ?
Il me semble que nous pensons un peu trop fortement qu'il y a un robinet qui ne se tarira jamais. J'en suis moins certain pour ma part et je n'ose imaginer les coupes budgétaires que nous allons subir dans les prochaines années. Si tout se passe comme je l'imagine, ce virus va me valoir une mutation dans un an ou deux….
henriette
henriette
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par henriette le Ven 24 Avr 2020 - 14:56
@VinZT a écrit:J'ai eu l'occasion de le dire hier, mais le fil va tellement vite que l'info vous a peut-être échappée. En Martinique, le président de la collectivité territoriale (qui regroupe région et département) a dit, après concertation avec les maires, que les conditions d'une reprise en mai (et problement en juin) ne seraient pas réunies : pas de masques en nombre suffisant pour équiper les agents, impossibilité de désinfecter périodiquement les salles, etc.

La solution est peut-être là : faire un forcing auprès des élus locaux pour exiger d'eux des garanties suffisantes ou au contraire l'annonce que la réouverture ne pourra se faire. Ils sont sans doute plus sensible à l'argument « on se souviendra de vous aux prochaines élections » que les technos du ministère ou que sa tête de gondole.

Oui, tu l'avais expliqué hier en parlant en plus de la pénurie d'eau absolument lamentable.
J'ajoute un extrait intéressant des motivations officielles de cette décision :
Après concertation avec les maires, avec les représentants des organisations syndicales et des associations de parents d’élèves, la CTM déclare qu’il est impossible de rouvrir les collèges et les lycées aux scolaires en mai. Une organisation pédagogique doit être déployée pour achever l’accompagnement scolaire et pour assurer la rentrée en septembre. Une décision justifiée pour les raisons suivantes :
- la nécessité de préserver l’intégrité sanitaire des divers publics concernés
- le besoin de nettoyer tous les établissements avant et pendant la période de reprise pour éviter la propagation
- la nécessité d’équiper tous les ATTEE (plus de 1000 agents) travaillant dans les établissements, à raison de 3 masques par jour au minimum
- le stock existant en masques qui ne peut répondre à cette exigence
- l’incertitude d’arrivée de nouveaux stocks que nous avons
- le nombre de jours restants pour clôturer l’année scolaire.
https://www.rci.fm/martinique/infos/Education/COVID-19-les-etablissements-scolaires-dans-limpossibilite-douvrir-en-mai

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
chmarmottine
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par chmarmottine le Ven 24 Avr 2020 - 14:57
@Danska a écrit:
@chmarmottine a écrit:
@Derborence a écrit:Les cours peuvent se faire à distance, comme depuis le 16 mars.


Bof, une préparation d'un examen uniquement à distance, sans aucun oral blanc avec une épreuve nouvelle !
Et avec des inégalités importances d'accès à l'enseignement à distance.

Si des cours à distance suffisent, autant supprimer les établissement scolaires !

Mais tu proposes quoi alors ? Que les collègues de français aillent faire cours sur place, alors que tu es la première à dire que toi-même tu as peur d'y retourner ?

C'est vraiment à moi que tu poses cette question ?

Ben non justement, je suis effectivement la première à dire que cette réouverture le 11 mai est prématurée, donc je ne vais pas prôner les cours de français en présentiel !!!

Su l'oral de français, j'ai toujours dit qu'il me semblait conditionné à une reprise des cours dans des conditions sanitaires excellentes. Or, on s'achemine à une reprise en dehors de toute condition sanitaire réellement sans danger. Dans le meilleur des cas, il y aura une reprise pour quelques élèves donc difficile d'envisager un oral dans ces conditions.

Désolée de ne pas avoir été claire.
amour
amour
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par amour le Ven 24 Avr 2020 - 14:59
profs:( a écrit:sans jamais se poser la question de combien cela va coûter à la collectivité ?
Il me semble que nous pensons un peu trop fortement qu'il y a un robinet qui ne se tarira jamais. J'en suis moins certain pour ma part et je n'ose imaginer les coupes budgétaires que nous allons subir dans les prochaines années. Si tout se passe comme je l'imagine, ce virus va me valoir une mutation dans un an ou deux….

Mieux vaut muter vivant que rester mort.
Mathador
Mathador
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Mathador le Ven 24 Avr 2020 - 14:59
profs:( a écrit:sans jamais se poser la question de combien cela va coûter à la collectivité ?
Il me semble que nous pensons un peu trop fortement qu'il y a un robinet qui ne se tarira jamais. J'en suis moins certain pour ma part et je n'ose imaginer les coupes budgétaires que nous allons subir dans les prochaines années. Si tout se passe comme je l'imagine, ce virus va me valoir une mutation dans un an ou deux….
Les derniers gouvernements faisaient déjà toutes les coupes budgétaires néfastes qu'ils pouvaient. Si l'actuel en fait davantage, il risque fort de n'avoir d'autre choix que de diminuer la capacité d'accueil du système, ce qui serait une bonne chose si l'on considère le système dans son ensemble.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
avatar
profs(
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par profs( le Ven 24 Avr 2020 - 15:15
@amour a écrit:
profs:( a écrit:sans jamais se poser la question de combien cela va coûter à la collectivité ?
Il me semble que nous pensons un peu trop fortement qu'il y a un robinet qui ne se tarira jamais. J'en suis moins certain pour ma part et je n'ose imaginer les coupes budgétaires que nous allons subir dans les prochaines années. Si tout se passe comme je l'imagine, ce virus va me valoir une mutation dans un an ou deux….

Mieux vaut muter vivant que rester mort.

Personne n'est à l'abri donc je ne voudrais pas paraître désinvolte.. pas du tout non… mais à lire 90% des messages, on dirait qu'il y a un taux de mortalité de l'ordre de 100% avec ce virus.
Encore une fois, je ne fais pas le malin car je n'ai pas envie de l'avoir bien entendu… mais il faut quand même raison garder non ? Vous n'avez pas l'impression dans vos commentaires de mal refléter les statistiques de cette maladie et de propager une peur bien plus importante qu'elle ne devrait être ?
Encore une fois je ne dis pas que le risque est nul non (pour ceux qui voudraient détourner mon message) mais comment font les caissières ? les infirmiers ? …. Oui il faut de la prudence, oui il faut des mesures mais il faut arrêter de multiplier les messages qui tendraient à dire qu'on va systématiquement mourir au contact de ce virus.
Maissa
Maissa
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 5 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Maissa le Ven 24 Avr 2020 - 15:17
Dans l'académie de Créteil, les collègues se mobilisent.

Les personnels d’enseignement et d’éducation du collège Henri Barbusse refusent la reprise des cours en présentiel avant les vacances d’été. »

https://creteil.snes.edu/Motion-des-personnels-d-enseignement-et-d-education-du-college-Henri-Barbusse.html

Lettre ouverte adressée au Premier Ministre et au Recteur d'Académie par 45 enseignantes et enseignants du Lycée Honoré de Balzac

Extrait :
« Plus largement, nous vous demandons d’acter que la reprise des cours est impossible tant que les conditions suivantes ne sont pas réunies :
- un avis convergent des instances scientifiques et médicales, indiquant que la situation épidémiologique ne s’oppose pas à la réouverture des établissements scolaires ;
- une réponse du ministère de l’éducation aux observations et demandes faites par le CHSCTM du 3 avril dernier, et la tenue du groupe de travail demandé par les représentants des personnels ;
- la mise à disposition d’un nombre suffisant de tests, de masques et de produits désinfectants pour permettre d’abaisser au niveau le plus faible possible les risques de contagion.
Dans le cas contraire, nous envisageons de faire valoir notre droit de retrait et d’inviter l’ensemble des personnels à en faire de même. Et dans l’éventualité où la légitimité de ce droit de retrait serait contestée par notre employeur, comme cela est trop souvent le cas, nous pourrions être contraints de faire usage de notre droit de grève. »

https://www.facebook.com/honore.debalzac.31149/posts/765256484009210
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum