Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Laotzi
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Laotzi le Sam 26 Sep 2020 - 9:40
Mais les avancements sont justement plus automatiques qu'avant, non ? Hormis une accélération d'un an à deux reprises. Les collègues qui se plient à toutes les demandes de la direction trouveront toujours une raison pour le faire.
avatar
chmarmottine
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par chmarmottine le Sam 26 Sep 2020 - 9:41
@Laotzi a écrit:Mais les avancements sont justement plus automatiques qu'avant, non ? Hormis une accélération d'un an à deux reprises. Les collègues qui se plient à toutes les demandes de la direction trouveront toujours une raison pour le faire.

Oui, je ne comprends pas qu'on puisse se soumettre de la sorte, même quand il y a une "carotte" ... alors sans carotte, ça me dépasse complètement.
La peur d'avoir un EDT pourri ?

Miss Messy
Miss Messy
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Miss Messy le Sam 26 Sep 2020 - 9:42
@Isis39 a écrit:Il me semble pourtant que les avancements étaient moins automatiques avant le PPCR.
Avec le PPCR, ils peuvent te pourrir et humilier au moins autant qu'avant, crois-moi.
EdithW
EdithW
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par EdithW le Sam 26 Sep 2020 - 9:45
@Miss Messy a écrit:
@Isis39 a écrit:Il me semble pourtant que les avancements étaient moins automatiques avant le PPCR.
Avec le PPCR, ils peuvent te pourrir et humilier au moins autant qu'avant, crois-moi.

Les listes d’attente pour la hors classe par exemple sont très longues dans certaines académies. Donc se retrouver en bas de liste avec un « à consolider » de son CE peut te faire perdre plusieurs années. Je connais des gens partis à la retraite sans leur HC, à peu de choses près.
EdithW
EdithW
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par EdithW le Sam 26 Sep 2020 - 9:51
Dans le collège de mes filles, le CE nous a dit qu’une enquête sur le matériel disponible à la maison allait être menée... nous sommes en rose encore mais ça sent le distanciel je trouve. Et ma fille de terminale m’a dit hier se demander comment on allait échapper à un reconfinement, « au lycée, ils rajoutent des tables, c’est débile ». La nouvelle pro a autorisé les tables dans le hall, donc les internes (et tousles lycéens entre deux cours), peuvent se coller à 6, classes mêlées. La même pro a décidé unilatéralement de ne pas faire le CA de clôture de l’année précédente non plus. Pas très à cheval sur la légalité la dame. C’est pas comme s’il y avait une crise sanitaire en cours, dans un bahut de 300 élèves.
kaktus65
kaktus65
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par kaktus65 le Sam 26 Sep 2020 - 9:56
Mon département vient de passer en rouge, notre CDE a fait réactiver Discord avec des salons dédiés par classe et par spécialité, plutôt bien fait. Le message envoyé aux parents est très clair : « ecole directe (le pronote du public) reste l’élément essentiel de communication, Discord n’est qu’un outil supplémentaire, les cours en audio / visio ne sont pas exigibles des enseignants ».
C’est clair au moins.
RogerMartin
RogerMartin
Esprit sacré

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par RogerMartin le Sam 26 Sep 2020 - 9:58
@kaktus65 a écrit:Mon département vient de passer en rouge, notre CDE a fait réactiver Discord avec des salons dédiés par classe et par spécialité, plutôt bien fait. Le message envoyé aux parents est très clair : « ecole directe (le pronote du public) reste l’élément essentiel de communication, Discord n’est qu’un outil supplémentaire, les cours en audio / visio ne sont pas exigibles des enseignants ».
C’est clair au moins.
Vous avez un salon par classe et par matière ?

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
Ajonc35
Ajonc35
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Ajonc35 le Sam 26 Sep 2020 - 9:58
@chmarmottine a écrit:
@Laotzi a écrit:Mais les avancements sont justement plus automatiques qu'avant, non ? Hormis une accélération d'un an à deux reprises. Les collègues qui se plient à toutes les demandes de la direction trouveront toujours une raison pour le faire.

Oui, je ne comprends pas qu'on puisse se soumettre de la sorte, même quand il y a une "carotte" ... alors sans carotte, ça me dépasse complètement.
La peur d'avoir un EDT pourri ?

L'an passé, un edt pourri. Cette année alors que j'ai vraiment ouvert ma G, privilège de l'âge, en fin d'année, à tel point que j'ai cloué, courtoisement mais fermement le bec à mon cde adjoint et un de ses sbires, un edt pas mal. Ou alors il prépare mon remplacement..... Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 437980826
dita
dita
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par dita le Sam 26 Sep 2020 - 10:18
pogonophile a écrit:
Par gestion pertinente, j'entends la possibilité de prononcer des évictions ciblées, limitées, immédiates, pour ne pas avoir à fermer des classes entières. Si on a la main trop lourde, on ferme des établissements à tour de bras et on fout en l'air l'économie aussi bien qu'en confinement - et donc tout le travail de reprise aura été vain.
Allons, Pogonophile, les établissements ne sont pas ouverts pour sauver l'économie, nous faisons cours pour instruire notre jeunesse.
Sinon, pourquoi ouvrir les lycées et les post-bac (j'ai des BTS) ? Ils peuvent bien se garder tout seuls.
Ajonc35
Ajonc35
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Ajonc35 le Sam 26 Sep 2020 - 10:21
@RogerMartin a écrit:
@kaktus65 a écrit:Mon département vient de passer en rouge, notre CDE a fait réactiver Discord avec des salons dédiés par classe et par spécialité, plutôt bien fait. Le message envoyé aux parents est très clair : « ecole directe (le pronote du public) reste l’élément essentiel de communication, Discord n’est qu’un outil supplémentaire, les cours en audio / visio ne sont pas exigibles des enseignants ».
C’est clair au moins.
Vous avez un salon par classe et par matière ?
Qu'entends tu par "salon"? Je veux bien aller travailler chez toi!😄
kaktus65
kaktus65
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par kaktus65 le Sam 26 Sep 2020 - 10:23
@RogerMartin a écrit:
@kaktus65 a écrit:Mon département vient de passer en rouge, notre CDE a fait réactiver Discord avec des salons dédiés par classe et par spécialité, plutôt bien fait. Le message envoyé aux parents est très clair : « ecole directe (le pronote du public) reste l’élément essentiel de communication, Discord n’est qu’un outil supplémentaire, les cours en audio / visio ne sont pas exigibles des enseignants ».
C’est clair au moins.
Vous avez un salon par classe et par matière ?

Absolument. Chaque collègue voit tous ses groupes (et/ou classes). C’est très bien fait. Chaque élève a reçu un mot de passe en plus de son mail d’établissement.


Dernière édition par kaktus65 le Sam 26 Sep 2020 - 10:24, édité 1 fois
Tamerlan
Tamerlan
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Tamerlan le Sam 26 Sep 2020 - 10:24
@dita a écrit:
pogonophile a écrit:
Par gestion pertinente, j'entends la possibilité de prononcer des évictions ciblées, limitées, immédiates, pour ne pas avoir à fermer des classes entières. Si on a la main trop lourde, on ferme des établissements à tour de bras et on fout en l'air l'économie aussi bien qu'en confinement - et donc tout le travail de reprise aura été vain.
Allons, Pogonophile, les établissements ne sont pas ouverts pour sauver l'économie, nous faisons cours pour instruire notre jeunesse.
Sinon, pourquoi ouvrir les lycées et les post-bac (j'ai des BTS) ? Ils peuvent bien se garder tout seuls.

Mais un établissement scolaire n'existerait pas sans une économie suffisamment solide pour le financer... Wink

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
avatar
Enaeco
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Enaeco le Sam 26 Sep 2020 - 11:07
@EdithW a écrit:Dans le collège de mes filles, le CE nous a dit qu’une enquête sur le matériel disponible à la maison allait être menée... nous sommes en rose encore mais ça sent le distanciel je trouve. Et ma fille de terminale m’a dit hier se demander comment on allait échapper à un reconfinement, « au lycée, ils rajoutent des tables, c’est débile ». La nouvelle pro a autorisé les tables dans le hall, donc les internes (et tousles lycéens entre deux cours), peuvent se coller à 6, classes mêlées. La même pro a décidé unilatéralement de ne pas faire le CA de clôture de l’année précédente non plus. Pas très à cheval sur la légalité  la dame. C’est pas comme s’il y avait une crise sanitaire en cours, dans un bahut de 300 élèves.

Le distanciel est un des scénarios possibles.

Peu importance la tendance et si ce scénario est réellement envisagé, ça a le mérite d'être une démarche d'anticipation. On râle assez pour dire que tout est fait dans l'urgence et sans réflexion.
RogerMartin
RogerMartin
Esprit sacré

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par RogerMartin le Sam 26 Sep 2020 - 11:08
@kaktus65 a écrit:
@RogerMartin a écrit:
@kaktus65 a écrit:Mon département vient de passer en rouge, notre CDE a fait réactiver Discord avec des salons dédiés par classe et par spécialité, plutôt bien fait. Le message envoyé aux parents est très clair : « ecole directe (le pronote du public) reste l’élément essentiel de communication, Discord n’est qu’un outil supplémentaire, les cours en audio / visio ne sont pas exigibles des enseignants ».
C’est clair au moins.
Vous avez un salon par classe et par matière ?

Absolument. Chaque collègue voit tous ses groupes (et/ou classes). C’est très bien fait. Chaque élève a reçu un mot de passe en plus de son mail d’établissement.
Merci pour l'info -- ça permet en effet d'éviter de devoir les trier comme lorsqu'on crée un seul salon.


Dernière édition par RogerMartin le Sam 26 Sep 2020 - 11:12, édité 1 fois

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
User17095
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par User17095 le Sam 26 Sep 2020 - 11:10
@Tamerlan a écrit:
@dita a écrit:
pogonophile a écrit:
Par gestion pertinente, j'entends la possibilité de prononcer des évictions ciblées, limitées, immédiates, pour ne pas avoir à fermer des classes entières. Si on a la main trop lourde, on ferme des établissements à tour de bras et on fout en l'air l'économie aussi bien qu'en confinement - et donc tout le travail de reprise aura été vain.
Allons, Pogonophile, les établissements ne sont pas ouverts pour sauver l'économie, nous faisons cours pour instruire notre jeunesse.
Sinon, pourquoi ouvrir les lycées et les post-bac (j'ai des BTS) ? Ils peuvent bien se garder tout seuls.

Mais un établissement scolaire n'existerait pas sans une économie suffisamment solide pour le financer... Wink

Tout à fait.
Outre le fait que nous n'avons pas spécialement intérêt à subir un effondrement de l'économie (sauf à y voir un moyen d'éradiquer le capitalisme mais c'est une toute autre dimension), il faut garder à l'esprit que nous jouons un rôle dans ce système : pas d'école, pas de possibilité de travailler pour beaucoup de monde, pas d'économie, donc pas de social (et pas de salaires pour nous). Il faut que les enfants soient gardés, ce ne devrait pas être une fin en soi, mais c'est indispensable, et pas seulement pour enrichir les patrons.

Concernant les plus grands qui, effectivement, pourraient se garder seuls, trois mois sans école ont déjà produit suffisamment de dégâts, pédagogiques, éducatifs, sociaux.

Donc la nécessité d'ouvrir les écoles, je crois qu'elle n'est pas contestable.
La manière de le faire en revanche, le "volume" d'accueil posé, ça c'est un autre débat.
Et c'est là que se pose la question de ce que j'appelle une "gestion pertinente" : y aller de manière aussi totale et massive, en niant les difficultés, c'est un excellent moyen de tout faire sauter.
avatar
Flo44
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Flo44 le Sam 26 Sep 2020 - 11:22
La gestion pertinente, on en est loin hélas... Je voudrais pas dire, mais en Allemagne ils ont installé des détecteurs de CO2 dans tous les établissements pour vérifier que la ventilation était correcte, et si elle ne l'est pas dans une salle il ne pourra pas y avoir cours. Entre autres choses qu'on aurait pu faire.

Sinon, les tests salivaires vont bientôt être autorisés. Pourquoi ne les ferait-on pas à tous les enfants symptomatiques (je pense au primaire et maternelle surtout)? Ça permettrait de vite distinguer entre petit rhume ordinaire et petit covid19... Un seul jour d'isolement, le gamin revient vite à l'école si test négatif. Par contre, si c'est positif, on peut vite isoler les cas contacts.
Miss Messy
Miss Messy
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Miss Messy le Sam 26 Sep 2020 - 11:34
@Flo44 a écrit:La gestion pertinente, on en est loin hélas... Je voudrais pas dire, mais en Allemagne ils ont installé des détecteurs de CO2 dans tous les établissements pour vérifier que la ventilation était correcte, et si elle ne l'est pas dans une salle il ne pourra pas y avoir cours. Entre autres choses qu'on aurait pu faire.
Tous les discours et débats à la télé et ailleurs … quelle perte de temps tant qu'on n'aura pas donné les moyens de sécuriser un peu plus sanitairement les établissements scolaires : aération, allègements des effectifs (demi-groupes 1 semaine sur 2 quand c'est possible), éloignement et tests des élèves symptomatiques et de leurs contacts, brigades mobiles qui viendraient faire des "enquêtes", protection efficace des personnels (dans mon collège, toujours AUCUN masque depuis les 3 distribués en mai ; nous sommes pourtant près d'une ville TRES rouge où les bars ferment à 22h et les salles de sport sont fermées).
Albert Jarl
Albert Jarl
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Albert Jarl le Sam 26 Sep 2020 - 11:48
Le gouvernement n'a pas voulu consentir quelques dépenses supplémentaires pour soutenir un protocole sanitaire réellement viable dans les établissements scolaires. Pour s'être accrochés à ces économies de bouts de chandelles, c'est tout le pays qui pourrait se retrouver au bord du précipice dans les prochaines semaines.

Au début de la crise en février-mars, je me suis dis qu'on ne pouvait pas avoir pire gouvernement pour gérer ce genre de situation. Cette première intuition était décidemment la bonne.

_________________
Si vis pacem, para bellum
henriette
henriette
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par henriette le Sam 26 Sep 2020 - 11:53
Pour rappel : pas de politique en dehors du restreint.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
llaima
llaima
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par llaima le Sam 26 Sep 2020 - 12:40
@Phylia a écrit:Ici, malgré les consignes données par la direction, les élèves présentant des symptômes ne sont même pas sortis des cours. Quand ils le sont (par moi, car j'ai l'impression d'être la seule à le faire), la vie scolaire me les renvoie (vécu cette semaine avec un élève enrhumé depuis lundi). J'ai dû renvoyer un mail à la vie scolaire avec en copie les consignes de la direction (qui avaient pourtant bien été communiquées à tout le personnel de l'établissement). Parents contactés par la vie scolaire injoignables. Le lendemain, l'élève en cours, se mouchant plus que jamais... et ce jusqu'à ce vendredi... Qui dit mieux ?  Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 1665347707
Je trouve que ça pose question :
- sur notre application des consignes données : c'est bien la peine qu'on se masque, si c'est pour ne pas respecter les consignes d'éviction...
- sur l'inaction des parents qui envoient leur enfant au collège malgré ses symptômes
J'ai interpelé la direction sur cette situation le mercredi, mais rien n'a été fait : l'élève s'est rendu à tous les cours, sans que cela ne pose problème à qui que ce soit. Du coup, je me pose des questions : est-ce moi qui réagis de manière trop alarmiste ?? heu

Depuis le temps que je dis que justement ce n'est pas la peine et qu'il faut arrêter ce grand n'importe quoi! On n'arrêtera pas le virus dans les écoles avec des masques et l'on voit que depuis plus de deux mois qu'on nous impose le masque de plus en plus systématiquement et durement, ça n'arrête en rien la relative reprise épidémique alors il y a un moment où il faut siffler la fin de partie et qu'on arrête d'étouffer les élèves et surtout leurs enseignants sous des masques : Leurs protocoles, leur gestion c'est n'importe quoi depuis le début et ça s'aggrave, il est maintenant temps que les choses changent et qu'on arrête d'être soumis!
Albert Jarl
Albert Jarl
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Albert Jarl le Sam 26 Sep 2020 - 12:46
@llaima a écrit:On n'arrêtera pas le virus dans les écoles avec des masques et l'on voit que depuis plus de deux mois qu'on nous impose le masque de plus en plus systématiquement et durement, ça n'arrête en rien la relative reprise épidémique alors il y a un moment où il faut siffler la fin de partie et qu'on arrête d'étouffer les élèves et surtout leurs enseignants sous des masques : Leurs protocoles, leur gestion c'est n'importe quoi depuis le début et ça s'aggrave, il est maintenant temps que les choses changent et qu'on arrête d'être soumis!

Je pense que le masque "aplati" quelque peu la hausse. Mais au final on abouti au même point, ça c'est pas faux.

_________________
Si vis pacem, para bellum
avatar
chmarmottine
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par chmarmottine le Sam 26 Sep 2020 - 12:53
Non mais franchement, vous voulez vraiment démasquer tous les lycéens en classe ?

Je n'ose imaginer la catastrophe si mes élèves ne portaient pas de masques en étant au milieu des cas avérés ...

D'autres mesures auraient dû être prises, notamment au self, mais les masques ont clairement empêché l'explosion de l'épidémie dans les établissements.
Et arrêtons de mettre tous les ados sur le même plan. Ici, beaucoup d'élèves respectent le port du masque même devant le lycée ou entre amis quand ils se retrouvent. Ceux-là méritent un peu de considération et que leurs voisins de classe portent des masques ...

Jenny
Jenny
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Jenny le Sam 26 Sep 2020 - 12:59
Que le masque ne suffise pas, c'est une chose mais on ne va pas supprimer toutes les mesures qui permettent de limiter les contagions pour autant.
henriette
henriette
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par henriette le Sam 26 Sep 2020 - 13:03
Pitié, on ne va pas encore recommencer ce débat qu'on a eu je ne sais combien de fois.
Tout le monde connaît les "arguments" de llaima, c'est bon, ne remettez pas une pièce dans la machine !

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
dita
dita
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par dita le Sam 26 Sep 2020 - 13:17
pogonophile a écrit:
@Tamerlan a écrit:
@dita a écrit:
pogonophile a écrit:
Par gestion pertinente, j'entends la possibilité de prononcer des évictions ciblées, limitées, immédiates, pour ne pas avoir à fermer des classes entières. Si on a la main trop lourde, on ferme des établissements à tour de bras et on fout en l'air l'économie aussi bien qu'en confinement - et donc tout le travail de reprise aura été vain.
Allons, Pogonophile, les établissements ne sont pas ouverts pour sauver l'économie, nous faisons cours pour instruire notre jeunesse.
Sinon, pourquoi ouvrir les lycées et les post-bac (j'ai des BTS) ? Ils peuvent bien se garder tout seuls.

Mais un établissement scolaire n'existerait pas sans une économie suffisamment solide pour le financer... Wink

Tout à fait.
Outre le fait que nous n'avons pas spécialement intérêt à subir un effondrement de l'économie (sauf à y voir un moyen d'éradiquer le capitalisme mais c'est une toute autre dimension), il faut garder à l'esprit que nous jouons un rôle dans ce système : pas d'école, pas de possibilité de travailler pour beaucoup de monde, pas d'économie, donc pas de social (et pas de salaires pour nous). Il faut que les enfants soient gardés, ce ne devrait pas être une fin en soi, mais c'est indispensable, et pas seulement pour enrichir les patrons.

Concernant les plus grands qui, effectivement, pourraient se garder seuls, trois mois sans école ont déjà produit suffisamment de dégâts, pédagogiques, éducatifs, sociaux.

Donc la nécessité d'ouvrir les écoles, je crois qu'elle n'est pas contestable.
La manière de le faire en revanche, le "volume" d'accueil posé, ça c'est un autre débat.
Et c'est là que se pose la question de ce que j'appelle une "gestion pertinente" : y aller de manière aussi totale et massive, en niant les difficultés, c'est un excellent moyen de tout faire sauter.
Ok, quand je travaillerai, je penserai à mes sous en banque sur mon assurance-vie, je ne voudrais pas tout perdre. 
Je voudrais bien avoir les élèves en demi-groupe à chaque fois, ils apprennent mieux.
avatar
User17095
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 6 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par User17095 le Sam 26 Sep 2020 - 13:32
@henriette a écrit:Pitié, on ne va pas encore recommencer ce débat qu'on a eu je ne sais combien de fois.
Tout le monde connaît les "arguments" de llaima, c'est bon, ne remettez pas une pièce dans la machine !

Tant qu'on considérera qu'un discours qui prône la mise en danger d'autrui est admissible sur le forum, il le tiendra et on lui répondra ; de la même manière que les trolls ne se taisent pas spontanément, il faut les chasser, je n'aurais aucune raison de cesser de proclamer, par exemple, "moi pour être plus performant, je me bourre de cocaïne, hmm c'est bon prenez-en" si on ne m'en empêchait pas.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum