Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Enaeco
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Enaeco le Lun 12 Oct 2020 - 20:33
@HORA a écrit:Les écoles allemandes ont pour protocole d’ouvrir les fenêtres toutes les vingt minutes. Si cette règle apparaît contraignante à l’entrée dans l’hiver, elle seule permet d’éviter un niveau de concentration du virus dans l’air pouvant le rendre infectant, transformant une salle de classe en cluster (parce que oui, contrairement aux enfants français, les petits Allemands, comme tous les enfants du monde, se transmettent le coronavirus entre eux et le transmettent aux adultes). En France, la préconisation d’aérer seulement trois fois par jour ne correspond à aucune donnée scientifique… [...]


On reproche ici à nos journalistes de ne pas se pencher sur la réalité mais si on s'en tient aux textes,  il est aussi recommandé d'aérer le plus souvent possible et au moins 15 minutes à chaque fois et minimum toutes les 3 heures (pas seulement 3 fois par jour comme l'article le dit).

Tous les établissements allemands sont en top état avec des fenetres qui s'ouvrent correctement ?
Les fenêtres allemandes laissent sortir le virus mais pas rentrer le froid ? Et on parle d'ouvrir les fenêtres toutes les vingt minutes mais pendant combien de temps ?
Bref, je suis curieux de voir comment ça se passe concrètement...
Danska
Danska
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Danska le Lun 12 Oct 2020 - 20:46
@Enaeco a écrit:
@HORA a écrit:Les écoles allemandes ont pour protocole d’ouvrir les fenêtres toutes les vingt minutes. Si cette règle apparaît contraignante à l’entrée dans l’hiver, elle seule permet d’éviter un niveau de concentration du virus dans l’air pouvant le rendre infectant, transformant une salle de classe en cluster (parce que oui, contrairement aux enfants français, les petits Allemands, comme tous les enfants du monde, se transmettent le coronavirus entre eux et le transmettent aux adultes). En France, la préconisation d’aérer seulement trois fois par jour ne correspond à aucune donnée scientifique… [...]
On reproche ici à nos journalistes de ne pas se pencher sur la réalité mais si on s'en tient aux textes,  il est aussi recommandé d'aérer le plus souvent possible et au moins 15 minutes à chaque fois et minimum toutes les 3 heures (pas seulement 3 fois par jour comme l'article le dit).

Tous les établissements allemands sont en top état avec des fenetres qui s'ouvrent correctement ?
Les fenêtres allemandes laissent sortir le virus mais pas rentrer le froid ? Et on parle d'ouvrir les fenêtres toutes les vingt minutes mais pendant combien de temps ?
Bref, je suis curieux de voir comment ça se passe concrètement...

Je n'ai pas lu le texte en question (pas besoin de ça pour savoir que j'aimerais bien ouvrir les fenêtres Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 3 1665347707) ; mais s'il indique réellement "minimum toutes les 3h", on n'est pas loin des 3 fois par jour. Une première fois à 8h avant les cours, une deuxième à 11h, une troisième à 14h, et une dernière à 17h (mais comme tout le monde ou presque est déjà parti, ça se recoupe avec l'aération du lendemain matin avant les cours). Donc trois fois par jour, quatre si on veut être pointilleux...
Halybel
Halybel
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Halybel le Lun 12 Oct 2020 - 20:49
A titre expérimental, des purificateurs d’air sont installés dans les classes de Hambourg. Les essais semblant très concluants, le gouvernement allemand prépare d’ores et déjà un plan d’urgence de 500 millions d’euros pour équiper ses écoles de tels appareils…

500 millions... Pendant ce temps, à Vera Cruz, enfin en France, Blanquer rechigne à augmenter tous ses soldats au front et ne fait rien du tout. Il n'investit pas un euro pour recruter et palier au manque, non, non.


_________________
Je soigne ma dyslexie pardon si elle ressort trop parfois.

On ne fait pas bouger les choses en dressant seulement des constats.
Subir ou agir, la vie est une question de choix.
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Pontorson50 le Lun 12 Oct 2020 - 20:52
@Vivivava a écrit:C'est parce que, comme le dit Proton, les journalistes, comme la majorité de l'opinion publique, se fichent des écoles, collèges, lycées et post-bac. Ils imaginent que les établissements sont sous contrôle, puisque Blanquer le dit. Il y a pourtant plusieurs médecins qui disent que les enseignants sont les patients qu'ils voient le plus, mais ça n'intéresse pas les journalistes qui ne rebondissent pas quand ces médecins leur en parlent. Quand nous parlons de nos conditions de travail, des établissements mal ventilés, des couloirs bondés, ils n'y croient pas, alors que des photos des transports en commun parisiens les affolent. Peut-être devrions-nous faire des photos de nos établissements.
Ils vivent aussi sur de vieux souvenirs de l'école (beaucoup des journalistes ont plus de 40 ans).
A la place, on préfère dire que les jeunes font n'importe quoi. Or, ils sont peut-être plus à l'abri dans plein d'autres lieux que dans leurs établissements.
Pourtant, on aurait pu faire autrement, sans avoir à imaginer des confinements locaux.

Quels autres lieux? Les rassemblements entre copains n'importe où et sans masque ni autre contrainte corporelle?

La remise en route du virus est de début août, ce n'est pas l'école qui a pu la déclencher, mais bien les "autres lieux". Que l'école n'arrange pas les choses, certes, mais il faudrait démontrer que si elle était restée fermée avec en même temps liberté complète de réunion entre copains ou en famille élargie comme cet été, les chiffres seraient meilleurs.
Il ne faudrait pas oublier que quand nous avons fermé les écoles, 48h après nous avons fermé tout le reste. Parce que, certes, soudain quelqu'un au gouvernement a dû quand même se dévouer pour signaler que les parents qui travaillaient avaient souvent des enfants, mais aussi parce que les toubibs ont sans doute très fortement fait pression sur Macron et Philippe pour dire que les écoles fermées, cela ne suffirait en aucun cas.

Je ne m'explique pas en revanche cette persistance des pédiatres en septembre à sous-estimer la contamination scolaire, elle est inévitable. Notamment parce que nous ne pouvions pas vraiment maintenir une distanciation tout en recevant tous les élèves tous les jours, cela n'avait rien à voir avec mai/juin.  Mais je ne crois pas une seconde que la fermeture des écoles seule suffirait à changer la donne, et vu la facture...

L'école est un lieu contaminant, mais tous les lieux collectifs le sont plus ou moins; ceux qui le sont le plus sont, clairement, les festifs/récréatifs, où l'on parle et se contacte vraiment de façon rapprochée, durable, et sans masques. Le parallèle d' associations étudiantes hurlant au "deux poids deux mesures", en prétendant qu'un amphi plein où on prend des notes en silence avec seul le prof qui parle, c'était pas moins contaminant qu'une soirée étudiante, c'était quand même gonflé.

 Je ne vois donc pas ce que le gouvernement peut faire d'autre que ce qu'il fait, à part laisser chez eux à leur demande ou à celle de leur médecin, les 10% de profs vulnérables qui feraient du distanciel, et, je suis têtu, supprimer le délai de carence qui pousse à travailler en étant malade.


Dernière édition par Pontorson50 le Lun 12 Oct 2020 - 20:55, édité 1 fois
avatar
Enaeco
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Enaeco le Lun 12 Oct 2020 - 20:53
@Danska a écrit:
@Enaeco a écrit:
@HORA a écrit:Les écoles allemandes ont pour protocole d’ouvrir les fenêtres toutes les vingt minutes. Si cette règle apparaît contraignante à l’entrée dans l’hiver, elle seule permet d’éviter un niveau de concentration du virus dans l’air pouvant le rendre infectant, transformant une salle de classe en cluster (parce que oui, contrairement aux enfants français, les petits Allemands, comme tous les enfants du monde, se transmettent le coronavirus entre eux et le transmettent aux adultes). En France, la préconisation d’aérer seulement trois fois par jour ne correspond à aucune donnée scientifique… [...]
On reproche ici à nos journalistes de ne pas se pencher sur la réalité mais si on s'en tient aux textes,  il est aussi recommandé d'aérer le plus souvent possible et au moins 15 minutes à chaque fois et minimum toutes les 3 heures (pas seulement 3 fois par jour comme l'article le dit).

Tous les établissements allemands sont en top état avec des fenetres qui s'ouvrent correctement ?
Les fenêtres allemandes laissent sortir le virus mais pas rentrer le froid ? Et on parle d'ouvrir les fenêtres toutes les vingt minutes mais pendant combien de temps ?
Bref, je suis curieux de voir comment ça se passe concrètement...

Je n'ai pas lu le texte en question (pas besoin de ça pour savoir que j'aimerais bien ouvrir les fenêtres Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 3 1665347707) ; mais s'il indique réellement "minimum toutes les 3h", on n'est pas loin des 3 fois par jour. Une première fois à 8h avant les cours, une deuxième à 11h, une troisième à 14h, et une dernière à 17h (mais comme tout le monde ou presque est déjà parti, ça se recoupe avec l'aération du lendemain matin avant les cours). Donc trois fois par jour, quatre si on veut être pointilleux...

Voila ce que dit le protocole français

La ventilation des classes et autres locaux L’aération  des  locaux  est  la  plus  fréquente  possible et  dure  au  moins  15  minutes  à  chaque  fois.  Les  salles de classe ainsi que tous les autres locaux occupés pendant la journée sont aérés le matin avant l’arrivée   des   élèves,   pendant   chaque   récréation,   au   moment   du   déjeuner   (en   l’absence   de   personnes) et pendant le nettoyage des locaux. Cette aération doit avoir lieu au minimum toutes les 3 heures.

En fait, il y a la notion de "le plus souvent possible".
Je le prends comme "entre chaque cours si possible, sinon à la récréation". Donc toutes les deux heures pour un quart d'heure.

Je ne sais pas ce que dit exactement le protocole allemand mais s'il faut aérer (15 minutes?  Laughing ) toutes les 20 minutes, ils ont déjà du sortir les moufles et les doudounes...

L'idée c'est qu'on sait tous que ce n'est pas respecté en France. Je me demande pour quelles raisons tout irait de travers en France mais que tout fonctionnerait et serait appliqué à la lettre en Allemagne.
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Pontorson50 le Lun 12 Oct 2020 - 21:08
@HORA a écrit:
Les écoles allemandes ont pour protocole d’ouvrir les fenêtres toutes les vingt minutes. Si cette règle apparaît contraignante à l’entrée dans l’hiver, elle seule permet d’éviter un niveau de concentration du virus dans l’air pouvant le rendre infectant, transformant une salle de classe en cluster (parce que oui, contrairement aux enfants français, les petits Allemands, comme tous les enfants du monde, se transmettent le coronavirus entre eux et le transmettent aux adultes). En France, la préconisation d’aérer seulement trois fois par jour ne correspond à aucune donnée scientifique… [...]

A titre expérimental, des purificateurs d’air sont installés dans les classes de Hambourg. Les essais semblant très concluants, le gouvernement allemand prépare d’ores et déjà un plan d’urgence de 500 millions d’euros pour équiper ses écoles de tels appareils… En attendant, et malgré l’hiver qui approche, la recommandation est déjà en vigueur dans tous les bâtiments publics outre-Rhin : ouvrir les fenêtres pour renouveler l’air toutes les vingt minutes. [...]

A l’heure où, toujours avec un coup de retard, les ministres prennent les mesures qu’il eût fallu prendre il y a un mois, je pense pouvoir affirmer m’être trompé. J’aurais dû écouter Michel Rocard : «Toujours préférer l’hypothèse de la connerie à celle du complot. La connerie est courante. Le complot exige un esprit rare.»

https://www.liberation.fr/france/2020/10/07/covid-19-de-l-incompetence-dans-l-air_1801645


Colère, haine, rage contre ce gouvernement. Ils devraient avoir honte. Même ça, ils en sont incapables.

Si on pouvait covid ou pas admettre qu'en général la question de l'aération est une composante essentielle d'un travail scolaire dans de bonnes conditions physiques, ce serait de toutes façons une magnifique nouvelle. Mais j'ai du mal à croire que mettre des purificateurs d'air dans toutes les écoles allemandes coûte seulement un demi-milliard d'euros, et que dans ce cas cela n'ait pas été budgétisable avant, il faudrait vérifier ce chiffrage. Il reste encore des enfants en Allemagne en nombre tout de même, dans un pays à la natalité certes médiocre, mais avec 80 M d'habitants, massivement urbains.
Ponocrates
Ponocrates
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Ponocrates le Lun 12 Oct 2020 - 21:19
@NLM76 a écrit:J'essaie d'explorer une piste peut-être un peu trop optimiste.
Il ne me semble pas avoir lu quoi que ce soit sur le sujet suivant. Avez-vous vu quelque chose ? Je veux parler de l'immunité : j'ai entendu qu'on pouvait être à nouveau positif  PCR une deuxième fois. Mais il m'a pas semblé entendre de précisions sur l'état de santé des gens contaminés deux fois. Autrement dit, ne serait-il pas possible que lors de la deuxième contamination, on NE soit PAS malade, un peu comme le fait que nous sommes tous porteurs de staphylocoques dorés, mais en suffisamment petit nombre pour que ce soit parfaitement normal. Ou alors que le nombre de virus soit contrôlé par le système immunitaire, ou quelque chose de cet ordre ? Ce qui impliquerait une immunité sinon collective, du moins individuelle.
.
Un bloggueur qui avait pas mal d'info avant tout le monde en février mars a écrit:Il y a maintenant 15 cas avérés de réinfections au COVID-19 à travers le monde, tous entre fin Août et aujourd'hui.

Il y avait déjà eu des suspicions par le passé de cas de réinfections mais qui n'avaient pas pu être vérifiées sans doute possible. Les 15 cas en question ci-dessous sont TOUS des cas de réinfection prouvée.

Sur ces 15 cas avérés :

- 8 ont eu des symptômes plus graves lors de la réinfection, 5 ont eu des symptômes comparables, il manque de données pour les deux autres.

- Les deux sexes sont représentés, ainsi que toutes les tranches d'âge.

- Les 3 cas les plus importants d'aggravation (passant de symptômes légers à graves) concernent respectivement un homme de 60 ans aux Pays-Bas, ainsi que deux américains de 42 et 25 ans... d'un autre côté, un homme de plus de 80 ans aux Pays-Bas a eu des symptômes modérés les deux fois.

Cela soulève de nouvelles questions sur la durée de l'immunité et une potentielle aggravation des symptômes lors d'une réinfection, scénario déjà évoqué ici comme une possibilité en Mai. Aucune certitude et aucune réponse à ces questions à l'heure actuelle.

_________________
"If you think education is too expensive, try ignorance ! "/ "As-tu donc oublié que ton libérateur,
C'est le livre ? Le livre est là sur la hauteur;
Il luit; parce qu'il brille et qu'il les illumine,
Il détruit l'échafaud, la guerre, la famine
Il parle, plus d'esclave et plus de paria"
Mat'him
Mat'him
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Mat'him le Lun 12 Oct 2020 - 21:24
@Enaeco a écrit: Tous les établissements allemands sont en top état avec des fenetres qui s'ouvrent correctement ?
Les fenêtres allemandes laissent sortir le virus mais pas rentrer le froid ? Et on parle d'ouvrir les fenêtres toutes les vingt minutes mais pendant combien de temps ?
Bref, je suis curieux de voir comment ça se passe concrètement...

Il y a un lien dans l'article vers l'article original en anglais qui dit "Cinq experts, de la mécanique des fluides aux hygiénistes de l'air intérieur et aérodynamiciens, ont souligné l'importance d'aérer une pièce toutes les 15 à 20 minutes, pendant cinq minutes au printemps et en automne et trois minutes en hiver."
C'est ce que je vais faire dès demain dans ma classe car je laissais un filet d'air mais j'avais un poil froid.
Vivivava
Vivivava
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Vivivava le Lun 12 Oct 2020 - 21:44
@Enaeco a écrit:
@Danska a écrit:
@Enaeco a écrit:
@HORA a écrit:Les écoles allemandes ont pour protocole d’ouvrir les fenêtres toutes les vingt minutes. Si cette règle apparaît contraignante à l’entrée dans l’hiver, elle seule permet d’éviter un niveau de concentration du virus dans l’air pouvant le rendre infectant, transformant une salle de classe en cluster (parce que oui, contrairement aux enfants français, les petits Allemands, comme tous les enfants du monde, se transmettent le coronavirus entre eux et le transmettent aux adultes). En France, la préconisation d’aérer seulement trois fois par jour ne correspond à aucune donnée scientifique… [...]
On reproche ici à nos journalistes de ne pas se pencher sur la réalité mais si on s'en tient aux textes,  il est aussi recommandé d'aérer le plus souvent possible et au moins 15 minutes à chaque fois et minimum toutes les 3 heures (pas seulement 3 fois par jour comme l'article le dit).

Tous les établissements allemands sont en top état avec des fenetres qui s'ouvrent correctement ?
Les fenêtres allemandes laissent sortir le virus mais pas rentrer le froid ? Et on parle d'ouvrir les fenêtres toutes les vingt minutes mais pendant combien de temps ?
Bref, je suis curieux de voir comment ça se passe concrètement...

Je n'ai pas lu le texte en question (pas besoin de ça pour savoir que j'aimerais bien ouvrir les fenêtres Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 3 1665347707) ; mais s'il indique réellement "minimum toutes les 3h", on n'est pas loin des 3 fois par jour. Une première fois à 8h avant les cours, une deuxième à 11h, une troisième à 14h, et une dernière à 17h (mais comme tout le monde ou presque est déjà parti, ça se recoupe avec l'aération du lendemain matin avant les cours). Donc trois fois par jour, quatre si on veut être pointilleux...

Voila ce que dit le protocole français

La ventilation des classes et autres locaux L’aération  des  locaux  est  la  plus  fréquente  possible et  dure  au  moins  15  minutes  à  chaque  fois.  Les  salles de classe ainsi que tous les autres locaux occupés pendant la journée sont aérés le matin avant l’arrivée   des   élèves,   pendant   chaque   récréation,   au   moment   du   déjeuner   (en   l’absence   de   personnes) et pendant le nettoyage des locaux. Cette aération doit avoir lieu au minimum toutes les 3 heures.

En fait, il y a la notion de "le plus souvent possible".
Je le prends comme "entre chaque cours si possible, sinon à la récréation". Donc toutes les deux heures pour un quart d'heure.

Je ne sais pas ce que dit exactement le protocole allemand mais s'il faut aérer (15 minutes?  Laughing ) toutes les 20 minutes, ils ont déjà du sortir les moufles et les doudounes...

L'idée c'est qu'on sait tous que ce n'est pas respecté en France. Je me demande pour quelles raisons tout irait de travers en France mais que tout fonctionnerait et serait appliqué à la lettre en Allemagne.
Je ne sais pas mais mes petits neveux qui vont à l'équivalent du lycée n'ont jamais cours l'après-midi, ils sont donc entassés moins longtemps que les lycéens français.
avatar
chmarmottine
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par chmarmottine le Lun 12 Oct 2020 - 21:53
Sur les projections émises en parlant.
C'est sûr que dans les selfs et les cantines, on mange dans un silence religieux et donc aucune contamination possible.
(et dans les salles de profs qui servent de salle de repas ...)

https://www.bfmtv.com/replay-emissions/prenez-soin-de-vous/covid-des-sons-qui-facilitent-la-transmission-11-10_VN-202010110008.html


Dernière édition par chmarmottine le Lun 12 Oct 2020 - 21:55, édité 1 fois
HORA
HORA
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par HORA le Lun 12 Oct 2020 - 21:53
Non mais la question, ce n'est plus de savoir s'il faut aérer ou pas. La question c'est de mettre la réalité en adéquation avec ce qu'on sait qu'il faut faire : dans combien d'établissements peut-on réellement aérer ? Dans une situation aussi grave le blabla mensonger de Blanquer et cie atteint l'insupportable !
NLM76
NLM76
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par NLM76 le Lun 12 Oct 2020 - 21:55
@Pontorson : si ce que tu rapportes est exact, alors cela dirait plutôt que le nombre de réinfections est vraiment extrêmement minime. 15 cas de réinfection dans le monde en quelques mois, alors que des dizaines de millions de tests ont été effectués, ça me semble être statistiquement rien, moins que rien. Cela pourrait signifier que la probabilité d'être réinfecté serait quasi nulle.
D'autre part sur la question des comparaisons. Je n'ai absolument aucune idée arrêtée sur les questions médicales : apparemment les médecins ne sont pas sûrs de grand-chose, sauf qu'un grand nombre de leurs confrères ont tort, et réciproquement. Mais, dans ma pauvre rationalité qui manque énormément de connaissances, l'idée que puisque tel rassemblement est interdit, il faut interdire telle autre ne me semble pas absolument imparable. Certes, si je sors deux minutes dans le froid sans me couvrir, je risque d'attraper un rhume; mais si je sors deux heures dans les mêmes circonstances, la probabilité que j'attrape un rhume est démultipliée. Autrement dit, j'ai le sentiment qu'il n'est pas déraisonnable, même si on n'atteint pas le risque zéro, d'essayer de réduire un peu le risque, en prenant certaines précautions : il est peut-être nécessaire de prendre certains risques, mais ce n'est pas la peine d'ajouter le risque au risque. Il n'est donc pas totalement illogique en soi d'interdire tels rassemblements ici et de les autoriser là. Il ne me paraît pas illogique non plus de demander aux élèves de s'écarter les uns des autres quand ils sont en demi-groupe, même si c'est impossible quand ils sont en groupe.
C'est peut-être parfaitement inutile. Mais je n'ai pas les instruments scientifiques pour en juger; alors si ce n'est pas complètement inhumain, je peux me soumettre à telle et telle contrainte pendant un certain temps.

Pour l'aération, je laisse les fenêtres entrouvertes pratiquement tout le temps, la porte de la salle ouverte tout le temps, en permettant aux élèves de rester habillés. Dans mon lycée, pour l'instant c'est faisable.

_________________
Pub:

Sites du grip :

  • http://instruire.fr
  • http://slecc.fr/GRIP.htm
  • https://grip-editions.fr

Mes « œuvres » complètes...

  • Bellum Gallicum, I
  • Amphitryon
  • Linguæ Latīnæ Libellus Prīmus
  • Dē amīcitiā
  • Premier cahier d'orthographe française: Homophones grammaticaux
  • Grammaire de la négation
  • Débat de Folie et d'Amour
  • Ab urbe conditā, I
  • www.lettresclassiques.fr

freakfeatherfall
freakfeatherfall
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par freakfeatherfall le Mar 13 Oct 2020 - 8:52
Un bloggueur qui avait pas mal d'info avant tout le monde en février mars a écrit:Il y a maintenant 15 cas avérés de réinfections au COVID-19 à travers le monde, tous entre fin Août et aujourd'hui.

J'ai un gros doute sur ces chiffres (et la source ne semble pas bien fiable), vu qu'au printemps (le 20 mai), la Corée du Sud faisait état de centaines de recontaminations : https://is.cdc.go.kr/upload_comm/syview/doc.html?fn=158989646900300.pdf&rs=%2Fupload_comm%2Fdocu%2F0030%2F&fbclid=IwAR3xgxuLF-jBzi9F30JkYnRC-pHW48YM-W9zw-AfQjDqv_Bg54NtGT8PnBgi
Guermantes729
Guermantes729
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Guermantes729 le Mar 13 Oct 2020 - 9:07
@freakfeatherfall a écrit:
Un bloggueur qui avait pas mal d'info avant tout le monde en février mars a écrit:Il y a maintenant 15 cas avérés de réinfections au COVID-19 à travers le monde, tous entre fin Août et aujourd'hui.

J'ai un gros doute sur ces chiffres (et la source ne semble pas bien fiable), vu qu'au printemps (le 20 mai), la Corée du Sud faisait état de centaines de recontaminations : https://is.cdc.go.kr/upload_comm/syview/doc.html?fn=158989646900300.pdf&rs=%2Fupload_comm%2Fdocu%2F0030%2F&fbclid=IwAR3xgxuLF-jBzi9F30JkYnRC-pHW48YM-W9zw-AfQjDqv_Bg54NtGT8PnBgi

J'ai regardé ton document, mais même en zoomant, je lis très mal. Il ne me semble pas que la raison de la "réinfection" soit donnée; j'ai lu cet article, mais qui date d'avril, qui dit que si le test revient + après avoir été -, on ne sait pas pourquoi: nouvelle infection ou réveil du virus?

Pour l'instant, impossible de savoir si le virus est effectivement ré-apparu chez ces malades.

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/covid-19-en-coree-du-sud-116-possibles-cas-de-reinfections_143489

En revanche, ici, ils ont pu clairement isoler une autre souche du virus, on est donc sûr que c'est une "réinfection", mais peut-on parler de "réinfection" si ce n'est pas la même souche de virus?

https://www.courrierinternational.com/article/pandemie-covid-19-premier-cas-confirme-et-documente-de-reinfection

dans tous les cas, ce n'est pas rassurant...
lilith888
lilith888
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par lilith888 le Mar 13 Oct 2020 - 9:16
@dita a écrit:
@Mathador a écrit:
@dita a écrit:En lycée et BTS, point n'est besoin de garderie. Alors ?
Il y en a besoin si l'on veut éviter d'avoir trop de cassos' qui traînent dans les rues. Et dans certains quartiers il y en a déjà trop en temps normal.
Je ne suis pas d'accord pour risquer ma vie pour des cassos.

Vous êtes sérieux là ?!!!
avatar
Flo44
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Flo44 le Mar 13 Oct 2020 - 9:26
@Ponocrates a écrit:
@NLM76 a écrit:J'essaie d'explorer une piste peut-être un peu trop optimiste.
Il ne me semble pas avoir lu quoi que ce soit sur le sujet suivant. Avez-vous vu quelque chose ? Je veux parler de l'immunité : j'ai entendu qu'on pouvait être à nouveau positif  PCR une deuxième fois. Mais il m'a pas semblé entendre de précisions sur l'état de santé des gens contaminés deux fois. Autrement dit, ne serait-il pas possible que lors de la deuxième contamination, on NE soit PAS malade, un peu comme le fait que nous sommes tous porteurs de staphylocoques dorés, mais en suffisamment petit nombre pour que ce soit parfaitement normal. Ou alors que le nombre de virus soit contrôlé par le système immunitaire, ou quelque chose de cet ordre ? Ce qui impliquerait une immunité sinon collective, du moins individuelle.
.
Un bloggueur qui avait pas mal d'info avant tout le monde en février mars a écrit:Il y a maintenant 15 cas avérés de réinfections au COVID-19 à travers le monde, tous entre fin Août et aujourd'hui.
Quelle est l'origine de ce que tu écris?
Pour les réinfection, en Corée ce n'était pas très clair, il s'agissait de tests positifs, puis négatifs et de nouveau positifs, avec peu de temps entre les tests. Beaucoup ont soupçonné une persistance de l'ADN viral, sans forcément de virus actif.
Par contre, les nouveaux cas sont des réinfections certaines : souches de virus différentes, et c'est à plusieurs mois d'intervalle.
Il ne faut pas se focaliser sur le nombre : qu'ils soient très peu nombreux ne veut pas dire que c'est rare! Ces cas sont des cas certains, pour lesquels le prélèvement a été conservé la première fois. Tous les gens malades en mars-avril n'ont pas été testés. Tous ceux testés n'ont probablement pas vu leur prélèvement conservé. Tous ceux qui se réinfectent maintenant ne vont pas faire l'objet d'une publication scientifique. J'ai vu plusieurs témoignages sur Twitter de personnes disant qu'elles l'avaient pour la 2ème fois (test positif en mars-avril, puis de nouveau maintenant, avec symptômes).
Le seul moyen de savoir si c'est courant ou pas serait de faire un sondage sur une population choisie aléatoirement parmi ceux qui l'ont eu en mars-avril. Le problème, c'est qu'on ne peut pas dans la plupart des pays (en tout cas c'est impossible en France) car on ne testait pas à cette époque, ou alors on se restreint aux cas graves, ce qui ne sera pas significatif (les gens qui sont allés en réa sont probablement extrèmement prudents)
tango
tango
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par tango le Mar 13 Oct 2020 - 10:30
Les masques DIM fournis par l'EN seraient dangereux :
https://reporterre.net/L-Education-nationale-a-t-elle-distribue-des-masques-toxiques-aux-enseignants?fbclid=IwAR2DLZozLSlppPuNFxTClvXwKt2OPJy3yWbX0rJGh_uWXus3kXfCiRYYa5I

A prendre avec des pincettes évidemment.

Quelques extraits :

" L’Éducation nationale a fourni cinq masques en tissu de la marque DIM à chaque enseignant au moment de la rentrée scolaire. Or, ces masques sont traités à la zéolithe d’argent, un biocide considéré comme toxique pour la santé humaine et l’environnement.  « Le risque de porter ces masques n’est pas inexistant, explique à Reporterre Astrid Avellan, chercheur spécialiste en nanotechnologies à The University de Aveiro, au Portugal. Les ions argents sont en général plus toxiques que les équivalents nanoparticules d’argent métallique. Par ailleurs, on a ici un haut niveau d’exposition, très “intime” avec une durée de contact et d’inhalation longue (8 heures quotidiennes) et chronique (quasi tous les jours de la semaine). » "


"« Des superbactéries (résistantes à la plupart des antibiotiques) pourraient être créées en cas de mauvaise utilisation excessive »
Une étude menée en 2012 de l’Université de Rouen indique que « (…) lorsque l’argent ionique est appliqué sur une lésion corporelle sous forme de crème ou de pansements, il se lie à la sueur, au sébum et aux protéines présentes. Il peut ensuite passer dans la circulation sanguine, ce qui se traduit par une augmentation de la concentration en argent dans le sérum. Selon certains auteurs, il est alors excrété dans les urines en 2 à 5 jours, alors que d’autres chercheurs ont montré une bio-accumulation de granules métalliques dans différents organes : le foie, les reins, l’intestin, les glandes surrénales et, dans de rares cas, la moelle épinière ». Le comité des produits biocides de l’ Agence européenne des produits chimiques a de son côté rendu en 2017 une note à ce propos estimant que la zéolite d’argent est « susceptible de nuire à la fertilité » et qu’elle est également « très toxique pour les organismes aquatiques, entraîne des effets néfastes à long terme »."


Dernière édition par tango le Mar 13 Oct 2020 - 16:19, édité 1 fois
avatar
volny
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par volny le Mar 13 Oct 2020 - 10:48
Les masques chirurgicaux fabriqués en Chine sont également potentiellement toxique.Le fait main en coton bio est certainement le plus sur.
gnafron2004
gnafron2004
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par gnafron2004 le Mar 13 Oct 2020 - 11:00
Concernant la protection contre le coronavirus, par contre, j'ai un doute...
tango
tango
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par tango le Mar 13 Oct 2020 - 11:13
l'article parle de leur "efficacité toute relative"...
avatar
Rosanette
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Rosanette le Mar 13 Oct 2020 - 11:29
Tous les masques ont une efficacité toute relative, selon la manière dont on les utilise, la combinaison des gestes barrière, le type de projections auxquels on est soumis.

Cet article est écrit sans aucune rigueur (on est habitué avec reporterre); ces masques offrent la protection 98% comme la plupart des masques vendus au public, y compris les jetables disponibles dans beaucoup de pharmacies.

La question du nombre de masques fournis sur l'année me semble déjà un peu plus légitime.
nad81
nad81
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par nad81 le Mar 13 Oct 2020 - 11:48
Bon ben sur 2 de mes 3 établissements c'est la vie scolaire qui défaille et 2 fois le même scénario: 1 surveillant est malade (et testé positif) et c'est tous les surveillants sauf 1 qui sont cas contact... donc en plus de toutes les tâches bonus (perso enceinte je nettoies les tables et aère aux récrées) il faut remplacer au pied levé les vies scolaires (surveiller les récrées, accueillir dans nos cours des élèves en permanence ou si on le peut assurer une permanence) car il n'y a personne pour remplacer les surveillants malades... merci merci Monsieur Blanquer, vraiment merci de veiller à remplacer ces personnes pour ne pas surcharger les autres, d'avoir prévu des remplaçants etc etc...
Je ne suis pas rassurée du tout en étant vulnérable. Je ne trouve en plus pas grand chose sur les femmes enceintes en dehors du 3ème trimestre (pas assez de recul? toujours pas intéressant le cas des femmes pour la science...?). Dans un de mes collèges on se bat pour qu'au moins 3 élèves dans chaque classe portent correctement le masque (et respectent les gestes barrière accessoirement), il y a déjà eu 2 classes de fermées (tous les élèves cas contact après le sport), une avec que les filles et maintenant la vie scolaire, pas une classe n'a eu 0 cas positif... bref je flippe bien là bas!
Et pour couronner le tout dans 2 établissements sur 3 tout le monde est ravi de la distribution des nouveaux emplois du temps pour la rentrée avec le retour aux élèves qui se déplacent vers les salles et plus les profs + retour à la cours commune à tous... parce que tout va tellement mieux! affraid
ZeSandman
ZeSandman
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par ZeSandman le Mar 13 Oct 2020 - 12:53
@nad81 a écrit:Bon ben sur  2 de mes 3 établissements c'est la vie scolaire qui défaille et 2 fois le même scénario: 1 surveillant est malade (et testé positif) et c'est tous les surveillants sauf 1 qui sont cas contact... donc en plus de toutes les tâches bonus (perso enceinte je nettoies les tables et aère aux récrées) il faut remplacer au pied levé les vies scolaires (surveiller les récrées, accueillir dans nos cours des élèves en permanence ou si on le peut assurer une permanence) car il n'y a personne pour remplacer les surveillants malades... merci merci Monsieur Blanquer[...]

Merci à vous surtout j'imagine.

C'est tout à votre honneur d'assurer le travail de la vie scolaire, mais j'avoue que palier ainsi le manque de moyens donnés (ici pour des remplacements ou des postes supplémentaires d'AED) et l'impéritie du Ministère me laisse perplexe et va au-delà de mes capacités de compréhension.

J'ose même penser que cela pourrait s'avérer contre-productif et aider ceux dont c'est la volonté de cacher la poussière sous le tapis.
Et comme d'habitude, le fait "qu'il y a bien des collègues qui le font" permettra d'élargir la réflexion sur l'enseignant du XXIème siècle, disons lors d'un prochain Grenelle de l'environnement.

Courage à toi néanmoins.

_________________
Ce sont les rêves qui donnent au monde sa forme.
ysabel
ysabel
Enchanteur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par ysabel le Mar 13 Oct 2020 - 13:25
@nad81 a écrit:Bon ben sur  2 de mes 3 établissements c'est la vie scolaire qui défaille et 2 fois le même scénario: 1 surveillant est malade (et testé positif) et c'est tous les surveillants sauf 1 qui sont cas contact... donc en plus de toutes les tâches bonus (perso enceinte je nettoies les tables et aère aux récrées) il faut remplacer au pied levé les vies scolaires (surveiller les récrées, accueillir dans nos cours des élèves en permanence ou si on le peut assurer une permanence) car il n'y a personne pour remplacer les surveillants malades... merci merci Monsieur Blanquer, vraiment merci de veiller à remplacer ces personnes pour ne pas surcharger les autres, d'avoir prévu des remplaçants etc etc...
Je ne suis pas rassurée du tout en étant vulnérable. Je ne trouve en plus pas grand chose sur les femmes enceintes en dehors du 3ème trimestre (pas assez de recul? toujours pas intéressant le cas des femmes pour la science...?). Dans un de mes collèges on se bat pour qu'au moins 3 élèves dans chaque classe portent correctement le masque (et respectent les gestes barrière accessoirement), il y a déjà eu 2 classes de fermées (tous les élèves cas contact après le sport), une avec que les filles et maintenant la vie scolaire, pas une classe n'a eu 0 cas positif... bref je flippe bien là bas!
Et pour couronner le tout dans 2 établissements sur 3 tout le monde est ravi de la distribution des nouveaux emplois du temps pour la rentrée avec le retour aux élèves qui se déplacent vers les salles et plus les profs + retour à la cours commune à tous... parce que tout va tellement mieux! affraid

Tu rigoles, là ! Il ne faut surtout pas faire cela, c'est la porte ouverte à la suppression de la VS dans les années à venir, remplacée par les professeurs pour rien.
Si le personnel n'est pas là : établissement fermé

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
Proton
Proton
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Proton le Mar 13 Oct 2020 - 13:43
Ah oui chacun son job. C'est scandaleux. Vous êtes payés au moins ?

Sinon il faut catégoriquement refuser.
Ajonc35
Ajonc35
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Ajonc35 le Mar 13 Oct 2020 - 14:16
@ysabel a écrit:
@nad81 a écrit:Bon ben sur  2 de mes 3 établissements c'est la vie scolaire qui défaille et 2 fois le même scénario: 1 surveillant est malade (et testé positif) et c'est tous les surveillants sauf 1 qui sont cas contact... donc en plus de toutes les tâches bonus (perso enceinte je nettoies les tables et aère aux récrées) il faut remplacer au pied levé les vies scolaires (surveiller les récrées, accueillir dans nos cours des élèves en permanence ou si on le peut assurer une permanence) car il n'y a personne pour remplacer les surveillants malades... merci merci Monsieur Blanquer, vraiment merci de veiller à remplacer ces personnes pour ne pas surcharger les autres, d'avoir prévu des remplaçants etc etc...
Je ne suis pas rassurée du tout en étant vulnérable. Je ne trouve en plus pas grand chose sur les femmes enceintes en dehors du 3ème trimestre (pas assez de recul? toujours pas intéressant le cas des femmes pour la science...?). Dans un de mes collèges on se bat pour qu'au moins 3 élèves dans chaque classe portent correctement le masque (et respectent les gestes barrière accessoirement), il y a déjà eu 2 classes de fermées (tous les élèves cas contact après le sport), une avec que les filles et maintenant la vie scolaire, pas une classe n'a eu 0 cas positif... bref je flippe bien là bas!
Et pour couronner le tout dans 2 établissements sur 3 tout le monde est ravi de la distribution des nouveaux emplois du temps pour la rentrée avec le retour aux élèves qui se déplacent vers les salles et plus les profs + retour à la cours commune à tous... parce que tout va tellement mieux! affraid

Tu rigoles, là ! Il ne faut surtout pas faire cela, c'est la porte ouverte à la suppression de la VS dans les années à venir, remplacée par les professeurs pour rien.
Si le personnel n'est pas là : établissement fermé

Même position qu'Ysabel. Nous faisons déjà beaucoup de métiers sans formation et vient de s'ajouter celui de femme de ménage ( avec Mon alcool et ma Chiffonnette maison et pas seulement pour moi, mais aussi parce que les tables des élèves ne sont pas toujours propres), beaucoup de métiers alors que le mien, celui que j'exerçais au début prend de moins en moins de place ( en % je veux dire, car en fait de plus en plus avec PPS, PAP.... compétences, scribouilles aux familles, projets ineptes, portes ouvertes qui mettent la poussière sous le tapis.....). Et si un prof est absent, la vie scolaire nous remplace ( je ne parle pas de surveillance, mais de faire cours). Non. Et quand le personnel de maintenance deviendra prof de physique ou de mécanique pour manque de prof? Une idée pour nos ministres.
Déjà que sans risque apparent, je ne suis pas sereine..... J'attends la fin de ma carrière et je croise les doigts.
Quand je dis qu'on met la poussière sous le tapis!


Dernière édition par Derborence le Mar 13 Oct 2020 - 14:28, édité 1 fois (Raison : balises de citation.)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum