Mutations des enseignants : le cri d’alarme d’une professeure des écoles

Page 3 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Mutations des enseignants : le cri d’alarme d’une professeure des écoles

Message par jaybe le Ven 30 Sep 2016 - 22:48

PabloPE a écrit:
jaybe a écrit:
Bouboule a écrit:Quand je demande pourquoi PE à mes élèves plutôt qu'agrégé(e) de physique ou de mathématiques, la réponse est principalement "géographique". Ceci n'a pas valeur de statistique, juste un retour.
Ensuite viennent les tranches d'âge (le collège n'attire pas).

Faut-il en déduire que ces étudiants se sent(ai)ent tout autant capables d'obtenir l'agrégation de physique que le CRPE ? Hmm...
Non bien sûr on est trop c****
Et sinon dans mon équipe j'ai du reste de maths'sup, de khagne, des docs en phys,  des STAPS, de l'ancien  ingénieur...
Je connais même des PE qui l'ont été en attendant de passer le CAPES et d'obtenir les 1000 et quelques points qui leur permettront de rester dans le lycée réputé du coin.
Bien sûr que le critère géographique est primordial chez nous. La majorité de ceux qui se reclassent le font chez nous car justement ça ne va pas changer leur vie.
Ceux qui le passent en RP pour être sûrs de l'avoir ne sont pas ceux qui auraient passé un CAPES et beaucoup le font sans réfléchir qu'ensuite ils seront mariés au 93

Pourquoi cette réaction épidermique ? Si parmi les gens qui passent l'agrégation de physique certains pensent avoir sans difficulté le CRPE, ils ne se font pas une idée correcte de la situation. Merci de ne pas accorder à mes propos un sous-entendu qui n'y est pas...

jaybe
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutations des enseignants : le cri d’alarme d’une professeure des écoles

Message par PabloPE le Ven 30 Sep 2016 - 22:50

jaybe a écrit:
PabloPE a écrit:
jaybe a écrit:
Bouboule a écrit:Quand je demande pourquoi PE à mes élèves plutôt qu'agrégé(e) de physique ou de mathématiques, la réponse est principalement "géographique". Ceci n'a pas valeur de statistique, juste un retour.
Ensuite viennent les tranches d'âge (le collège n'attire pas).

Faut-il en déduire que ces étudiants se sent(ai)ent tout autant capables d'obtenir l'agrégation de physique que le CRPE ? Hmm...
Non bien sûr on est trop c****
Et sinon dans mon équipe j'ai du reste de maths'sup, de khagne, des docs en phys,  des STAPS, de l'ancien  ingénieur...
Je connais même des PE qui l'ont été en attendant de passer le CAPES et d'obtenir les 1000 et quelques points qui leur permettront de rester dans le lycée réputé du coin.
Bien sûr que le critère géographique est primordial chez nous. La majorité de ceux qui se reclassent le font chez nous car justement ça ne va pas changer leur vie.
Ceux qui le passent en RP pour être sûrs de l'avoir ne sont pas ceux qui auraient passé un CAPES et beaucoup le font sans réfléchir qu'ensuite ils seront mariés au 93

Pourquoi cette réaction épidermique ? Si parmi les gens qui passent l'agrégation de physique certains pensent avoir sans difficulté le CRPE, ils ne se font pas une idée correcte de la situation. Merci de ne pas accorder à mes propos un sous-entendu qui n'y est pas...
Le mm me paraissait pourtant plein de sous-entendus... au temps pour moi Rolling Eyes

_________________
http://www.villeseducatrices.fr/ressources/page/Appel_de_Bobigny_et_textes_complementaires.pdf




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."

PabloPE
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutations des enseignants : le cri d’alarme d’une professeure des écoles

Message par Nita le Sam 1 Oct 2016 - 1:00

Toutes mes copines de fac qui ont passé le CRPE (et eu) l'ont fait pour rester en Aquitaine.
Toutes celles qui voulaient rester en Aquitaine avec leur CAPES ont fait le bébé (qui était déjà "prévu", ne me faites pas dire n'importe quoi, merci) dans le courant de leur année de stage. (Oui, c'était y a longtemps, on était pas embêté comme maintenant avec le report de stage, et les points suffisaient encore - ça n'a pas duré.)
Tous ceux d'entre nous qui ont eu le CAPES ou l'Agreg sont aller apporter la vibrante flamme de la civilisation de la poche de chocolatines qui à Amiens, qui à Créteil, qui en Lorraine, ou en Alsace*.

Je comprends que cette personne soit bien embêtée (par la santé de sa fille), pour le reste, je trouve que c'est assez grotesque : l'avantage du recrutement académique des PE peut devenir un piège (et un Allègre qui vous bousille le mouvement aussi, d'ailleurs), mais c'est une donnée connue au départ, non ? Comme l'exil probable des jeunes certifiés... et la nécessité d'instruire les enfants sur la totalité du territoire national.


* y a une traîtresse qui a candidement demandé Nice.
Nous la chambrâmes.
Elle l'obtint.
Nous crevâmes de jalousie (et de froid).
Elle n'est toujours pas rentrée, la traîtresse
! Razz

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.

Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutations des enseignants : le cri d’alarme d’une professeure des écoles

Message par clems le Sam 1 Oct 2016 - 15:24

Plusieurs d'entre vous disent qu'elle n'a qu'à repasser le concours en Bretagne. Mais est ce possible? Mon frère est dans la même situation, coincé à Créteil, sa conjointe travaille dans le Pas de Calais. Quand il a voulu repasser le concours à Lille, on lui a répondu que ce n'était pas possible, puisque c'est le même concours. Il faudrait qu'il démissionne. Sauf que s'il démissionne, il ne peut pas se représenter à un concours de la fonction publique.
Du coup, il envisage sérieusement la démission tout court.

clems
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutations des enseignants : le cri d’alarme d’une professeure des écoles

Message par Rendash le Sam 1 Oct 2016 - 15:27

clems a écrit: Sauf que s'il démissionne, il ne peut pas se représenter à un concours de la fonction publique.

En quel honneur ?

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutations des enseignants : le cri d’alarme d’une professeure des écoles

Message par clems le Sam 1 Oct 2016 - 15:33

C'est ce qu'on lui a répondu, et aussi ce qu'on trouve comme réponse sur internet ( ça vaut ce que ça vaut). Mais a priori, il ne peut pas démissionner pour repasser le même concours.

clems
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutations des enseignants : le cri d’alarme d’une professeure des écoles

Message par Rendash le Sam 1 Oct 2016 - 15:36

clems a écrit:C'est ce qu'on lui a répondu, et aussi ce qu'on trouve comme réponse sur internet ( ça vaut ce que ça vaut). Mais a priori, il ne peut pas démissionner pour repasser le même concours.

Mais bien sûr que si. On a quelques exemples ici même, sur Néo, de personnes qui ont passé le concours, ont démissionné ou ont été éjectées, et on retenté et à nouveau réussi le même concours.

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutations des enseignants : le cri d’alarme d’une professeure des écoles

Message par clems le Sam 1 Oct 2016 - 15:40

Le rectorat de Créteil doit donc mentir, pour garder ses enseignants.. Merci pour le renseignement.


Dernière édition par clems le Sam 1 Oct 2016 - 15:43, édité 1 fois

clems
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutations des enseignants : le cri d’alarme d’une professeure des écoles

Message par Rendash le Sam 1 Oct 2016 - 15:42

clems a écrit:Le rectorat de Créteil doit donc mentir, pour garder ses enseignants..  

Si le rectorat de Créteil a prétendu qu'une démission empêchait de repasser un concours, de la fonction publique en générale ou le CRPE en particulier, oui, il s'agit d'un mensonge.

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutations des enseignants : le cri d’alarme d’une professeure des écoles

Message par Zagara le Sam 1 Oct 2016 - 16:28

Le seul truc qui empêche de passer un concours FP c'est d'avoir des mentions au casier judiciaire. Sauf si l'Etat considère que démissionner est un crime, il n'y a pas de raison de ne pas pouvoir se représenter Razz

Zagara
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutations des enseignants : le cri d’alarme d’une professeure des écoles

Message par clems le Sam 1 Oct 2016 - 16:48

Merci. J'ai en effet trouvé le texte qui l'autorise. J'ai transmis à mon frère. Ça va peut-être lui redonner le moral!
Merci.

clems
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutations des enseignants : le cri d’alarme d’une professeure des écoles

Message par Cath le Sam 1 Oct 2016 - 17:54

J'avais donné un peu plus haut l'exemple d'un PE de RP qui avait démissionné pour repasser le concours en Bretagne.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutations des enseignants : le cri d’alarme d’une professeure des écoles

Message par thrasybule le Sam 1 Oct 2016 - 18:02

Bouboule a écrit:
Verdurette a écrit:Il y a effectivement une grande injustice pour les célibataires ou les gens en couple sans être mariés. Il en existe qui , après 20 ans de bons et loyaux services dans une région, ont légitimement le droit d'avoir envie d'aller ailleurs simplement parce qu'ils veulent refaire leur vie ... sans avoir à culpabiliser ! (là, je reconnais que je prêche pour ma paroisse, si j'ose dire. )

L'EN est d'ailleurs assez stupide, car certains PE jettent l'éponge et se mettent en disponibilité pour suivre leur conjoint , résultat personne ne bénéficie plus nulle part de leur travail ... Avoir deux foyers et voyager chaque fin de semaine est assez dispendieux, et e n'est pas qu'une question d'argent, il y a des sentiments et l'équilibre d'une famille en jeu.

Je ne sais pas comment est comptée l'ancienneté chez les PE.
Par contre dans le secondaire, je trouve l'ancienneté très peu payée au regard des bonifications familiales, notamment pour les zones où finalement, il n'y a que des voeux larges qui passent,sans compter désormais les cartes scolaires.
L'instabilité des règles ne sécurise pas trop les projets à long terme (un peu comme la fiscalité finalement.)
Le mérite d'avoir procréé et de de croire en la durabilité des amours contingentes est très bien payé en terme de points, même pour les syndicats. C'est une discrimination dans les faits.

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutations des enseignants : le cri d’alarme d’une professeure des écoles

Message par Orlanda le Sam 1 Oct 2016 - 18:16

thrasybule a écrit:
Bouboule a écrit:
Verdurette a écrit:Il y a effectivement une grande injustice pour les célibataires ou les gens en couple sans être mariés. Il en existe qui , après 20 ans de bons et loyaux services dans une région, ont légitimement le droit d'avoir envie d'aller ailleurs simplement parce qu'ils veulent refaire leur vie ... sans avoir à culpabiliser ! (là, je reconnais que je prêche pour ma paroisse, si j'ose dire. )

L'EN est d'ailleurs assez stupide, car certains PE jettent l'éponge et se mettent en disponibilité pour suivre leur conjoint , résultat personne ne bénéficie plus nulle part de leur travail ... Avoir deux foyers et voyager chaque fin de semaine est assez dispendieux, et e n'est pas qu'une question d'argent, il y a des sentiments et l'équilibre d'une famille en jeu.

Je ne sais pas comment est comptée l'ancienneté chez les PE.
Par contre dans le secondaire, je trouve l'ancienneté très peu payée au regard des bonifications familiales, notamment pour les zones où finalement, il n'y a que des voeux larges qui passent,sans compter désormais les cartes scolaires.
L'instabilité des règles ne sécurise pas trop les projets à long terme (un peu comme la fiscalité finalement.)
Le mérite d'avoir procréé et de de croire en la durabilité des amours contingentes est très bien payé en terme de points, même pour les syndicats. C'est une discrimination dans les faits.

Toi aussi, tu lorgnes sans espoir du côté de Paris?

_________________
I have become comfortably numb.

Orlanda
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutations des enseignants : le cri d’alarme d’une professeure des écoles

Message par thrasybule le Sam 1 Oct 2016 - 18:17

Razz

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutations des enseignants : le cri d’alarme d’une professeure des écoles

Message par thrasybule le Sam 1 Oct 2016 - 18:19

Croissez et multipliez-vous!

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutations des enseignants : le cri d’alarme d’une professeure des écoles

Message par Orlanda le Sam 1 Oct 2016 - 18:28

thrasybule a écrit:Croissez et multipliez-vous!


Apparemment, cela ne suffit pas pour les PE en quête d'embruns.

_________________
I have become comfortably numb.

Orlanda
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutations des enseignants : le cri d’alarme d’une professeure des écoles

Message par Elaïna le Sam 1 Oct 2016 - 21:28

thrasybule a écrit:
Bouboule a écrit:
Verdurette a écrit:Il y a effectivement une grande injustice pour les célibataires ou les gens en couple sans être mariés. Il en existe qui , après 20 ans de bons et loyaux services dans une région, ont légitimement le droit d'avoir envie d'aller ailleurs simplement parce qu'ils veulent refaire leur vie ... sans avoir à culpabiliser ! (là, je reconnais que je prêche pour ma paroisse, si j'ose dire. )

L'EN est d'ailleurs assez stupide, car certains PE jettent l'éponge et se mettent en disponibilité pour suivre leur conjoint , résultat personne ne bénéficie plus nulle part de leur travail ... Avoir deux foyers et voyager chaque fin de semaine est assez dispendieux, et e n'est pas qu'une question d'argent, il y a des sentiments et l'équilibre d'une famille en jeu.

Je ne sais pas comment est comptée l'ancienneté chez les PE.
Par contre dans le secondaire, je trouve l'ancienneté très peu payée au regard des bonifications familiales, notamment pour les zones où finalement, il n'y a que des voeux larges qui passent,sans compter désormais les cartes scolaires.
L'instabilité des règles ne sécurise pas trop les projets à long terme (un peu comme la fiscalité finalement.)
Le mérite d'avoir procréé et de de croire en la durabilité des amours contingentes est très bien payé en terme de points, même pour les syndicats. C'est une discrimination dans les faits.

Je suis bien d'accord et, d'un point de vue professionnel, ça me fait un peu suer de devoir mon fort confortable poste à mes points enfants et mariage, et non à mon doctorat ou à mes publications. D'un point de vue pro, j'aimerais être jugée sur des critères pro. Mais bon, ayant été jugée par une inspectrice à l'aune de la rectitude de mes photocopies, plus rien ne m'étonne.


Elaïna
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutations des enseignants : le cri d’alarme d’une professeure des écoles

Message par Pierre-Henri le Sam 1 Oct 2016 - 21:47

Elaïna a écrit:

Je suis bien d'accord et, d'un point de vue professionnel, ça me fait un peu suer de devoir mon fort confortable poste à mes points enfants et mariage, et non à mon doctorat ou à mes publications. D'un point de vue pro, j'aimerais être jugée sur des critères pro. Mais bon, ayant été jugée par une inspectrice à l'aune de la rectitude de mes photocopies, plus rien ne m'étonne.


A ce propos, il est délicieusement ironique que l'état laïc récompense les saines vertus procréatrices et familiales de ses professeurs, alors que l'enseignement catholique s'en moque comme de colin-tampon.

Pierre-Henri
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutations des enseignants : le cri d’alarme d’une professeure des écoles

Message par jésus le Sam 1 Oct 2016 - 22:37

Oui, on se pose la question , finalement, d'un jugement moral sur ce que doit être la vie familiale ou de couple pour qu'elle rentre dans des cases administratives... ou pour des mutations professionnelles.

Quand on se décide à suivre l'histoire de son couple plutôt que des demandes de certificats de pacs, mariage, enfants pour juste pérenniser une situation amoureuse qui pourra évoluer. bref, le pantouflage d'une relation à la papa est la seule norme de vie pour l'EN, visiblement. Franchement, c'est là que moralement , je tique.

jésus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutations des enseignants : le cri d’alarme d’une professeure des écoles

Message par Chamil le Dim 2 Oct 2016 - 7:17

Pierre-Henri a écrit:
Elaïna a écrit:

Je suis bien d'accord et, d'un point de vue professionnel, ça me fait un peu suer de devoir mon fort confortable poste à mes points enfants et mariage, et non à mon doctorat ou à mes publications. D'un point de vue pro, j'aimerais être jugée sur des critères pro. Mais bon, ayant été jugée par une inspectrice à l'aune de la rectitude de mes photocopies, plus rien ne m'étonne.


A ce propos, il est délicieusement ironique que l'état laïc récompense les saines vertus procréatrices et familiales de ses professeurs, alors que l'enseignement catholique s'en moque comme de colin-tampon.

D'accord, mais comment classer de manière transparente et impersonnelle les demandes de mutation qui ne peuvent être toutes satisfaites (sauf à faire exploser l'EN car les zones les plus demandées ne correspondent pas aux zones de départ)? Quels critères retenir, sinon ce qui est matériellement constatable ou quantifiable (contrat de mariage, PACS, progéniture, handicap, ancienneté)?

Autre modèle pour les critiques du système actuel de mobilité géographique, si l'on veut être cohérent: faire éclater le recrutement et la gestion définis au niveau national (ou académique), au profit d'un recrutement par établissement ou bassins locaux, comme le modèle ECLAIR a tenté de le faire.

Chamil
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutations des enseignants : le cri d’alarme d’une professeure des écoles

Message par Daphné le Dim 2 Oct 2016 - 8:44

Et là c'est la cata car ce sera à la tête du client !
Au revoir jeunes femmes qui allez prendre des congés de maternité; au revoir collègues pas branchés moulins à projets.........

Quant à cette collègue PE, elle savait en étant PE que le recrutement était académique et non pas national. Quand on veut des mutations sur le plan national on passe un concours ad hoc et même avec ça la Bretagne est difficilement accessible.
Ceci dit elle peut passer dans le second degré par concours ou par LA.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutations des enseignants : le cri d’alarme d’une professeure des écoles

Message par amalricu le Dim 2 Oct 2016 - 8:48

jésus a écrit:Oui,  on se pose la question , finalement, d'un jugement moral sur ce que doit être la vie familiale ou de couple pour qu'elle rentre dans des cases administratives... ou pour des mutations professionnelles.

Quand on se décide à suivre l'histoire de son couple plutôt que des demandes de certificats de pacs, mariage, enfants pour juste pérenniser  une situation amoureuse qui pourra évoluer. bref, le pantouflage d'une relation à la papa est la seule norme de vie pour l'EN, visiblement. Franchement, c'est là que moralement , je tique.

Pas faux.

amalricu
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutations des enseignants : le cri d’alarme d’une professeure des écoles

Message par jésus le Dim 2 Oct 2016 - 9:36

Oui, les moeurs évoluent, mais l'EN reste dans le cadre de la pression sociale "normale" de la société...
Vous êtes en couple, mais pas marié ou pacsé ( le pacs, un truc de rebelle qui ne tient pas la route)
Vous êtes mariés mais sans enfants, mais qu'est-ce que vous attendez?
Vous avez fait le premier ,il y a deux ans, mais qu'est-ce que vous attendez pour le deuxième?
L'EN, c'est votre grand-mère... Enfin, c'est mon impression.
Galère promise à ceux qui veulent juste attendre le bon moment ou se sentir un peu plus libre...

jésus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutations des enseignants : le cri d’alarme d’une professeure des écoles

Message par Pierre-Henri le Dim 2 Oct 2016 - 9:57

Daphné a écrit:
Au revoir jeunes femmes qui allez prendre des congés de maternité; au revoir collègues pas branchés moulins à projets.........

Pour les remplacer par qui ? Des chômeurs pris sur le Bon Coin ? De jeunes diplômés incapables d'écrire cinq mots sans faute ? Superlatifman ? Les parents seraient-ils dupes longtemps ?

La crise des recrutements, normalement, devrait mettre toutes les cartes entre les mains de professeurs qualifiés. Si de tels professeurs ne parviennent pas à monnayer leur rareté et leurs compétences dans le public, c'est parce que :

a) ils ont intégré le bourrage de crâne sur le "dévouement" et la "vocation", et sont saisis d'une mauvaise conscience masochiste au moment de revendiquer quoi que ce soit.

b) le système soviétique de mutation les enchaine à leur poste.

Dans le privé, mon CV, mon professionnalisme et mon expérience m'ont permis de choisir mon poste. Si j'avais un conflit grave avec ma direction, je demanderais ma mutation, et serais certain de trouver un poste ailleurs, tant les demandes dans ma matière sont pressantes. C'est le chef d'établissement qui doit créer un cadre de travail suffisamment serein pour garder les professeurs qualifiés dans son établissement.

Dans le public, en revanche, un chef d'établissement mal intentionné peut cramer ses professeurs comme il veut, puisque le rectorat le fournira toujours en chair à canon fraiche, statutairement obligée de rester sous sa botte.

Pierre-Henri
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutations des enseignants : le cri d’alarme d’une professeure des écoles

Message par jésus le Dim 2 Oct 2016 - 10:05

Oui , sauf que un directeur du privé peut très bien vous griller sur un diocèse ou académie et ne pas retrouver un poste à côté de chez vous.
Choisir son poste, c'est un luxe pour ceux qui ont, comme vous dîtes un super CV, mais le jeune, dans la même situation est soumis au jeu des entretiens d'embauche où tout un tas de facteurs rentrent en compte, qui parfois, n'a pas grand chose à voir avec le professionnalisme. ( le piston, la tête du client, la discrimination)

jésus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum