licenciement de stagiaire

Page 10 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par olivier-np30 le Lun 16 Aoû 2010 - 4:39

Mort de rire j'ai l'impression que vous êtes Karine B _ _ L _ _ _ E et je pensais vous écrire (suite à la lecture d'un de vos articles) crise de la quarantaine oblige peut-être

En fait je souhaitais vous dire combien en tant que stagiaire j'aurais aimé connaitre le devenir des refusés définitifs.

De plus nous n'avions pas internet à notre époque ...

De la même façon que les universités s'interrogent sur le devenir des étudiants,les IUFM devraient tirer un bilan et faire un suivi des refusés.

A mon époque j'étais demandeur, on dirait que le sujet est tabou à l'EN.

Il me semble que les stagiaires seraient certainement intéressés par ce sujet.

Briser le tabou permettrait peut-être de baisser la pression que peuvent ressentir les stagiaires durant cette année déterminante pour la suite de leur carrière et permettrait peut-être de les décomplexer ou de les libérer en cas d'échec.

D'autant que quoi qu'on en dise il y a une part d'aléa et d'arbitraire : les affectations, le maitre de stage ... et puis enfin les inspecteurs qui le reconnaissent eux-mêmes et sont parfois aussi dans le doute ...

A+ et bonne continuation.

A+

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par Karine B. le Lun 16 Aoû 2010 - 7:42

@olivier-np30 a écrit:Mort de rire j'ai l'impression que vous êtes Karine B _ _ L _ _ _ E et je pensais vous écrire (suite à la lecture d'un de vos articles) crise de la quarantaine oblige peut-être

En fait je souhaitais vous dire combien en tant que stagiaire j'aurais aimé connaitre le devenir des refusés définitifs.


KB, c'est moi

Pour répondre à ta question, c'est compliqué d'abord parce que je ne connais qu'une partie des refusés définitifs (tout le monde n'est pas syndiqué ) et que les situations sont très disparates.

Quelques exemples : un refusé définitif en lettres modernes est parti à acadomia (je ne sais s'il y est resté, il avait fini son programme de lettres en février, donc bien embêté quand inspecté en mai, arrivait en titubant à l'IUFM). C'est le cas le plus extrême d'échec.

Un autre en LM a passé le concours de PE et il exerce actuellement en tant que tel (il a baissé les bras lors de son doublement, il ne voulait plus être prof dans le 2nd degré)

Un en maths licencié la première année a gagné son recours, admis à être renouvelé et finalement titularisé (à ma grande surprise). Idem pour un autre en HG (mais les rapports de la première année étaient excellents, il avait commis l'erreur de critiquer les écrits du président du jury dans son mémoire. On a récupéré le coup)

Un en HG a repassé le concours, stagiaire dans une autre académie a été titularisé

Un autre en HG de cette année a en poche le concours d'attaché territorial, il n'a pas voulu faire de recours.

Quelques uns veulent seulement savoir s'ils ont droit à l'ARE (allocation retour à l'emploi) car ont compris que ce n'était pas ce qu'ils voulaient faire.

Le bilan est très partiel et ça dépend beaucoup des raisons qui ont abouti au refus : je me souviens de mon premier "cas", une stagiaire de LC venue au SNES avec son père (c'est lui qui a expliqué la situation, pendant qu'elle baissait la tête), elle faisait cours assise à son bureau en lisant ses préparations, tétanisée par les élèves (pas bordéliques au départ, mais qui l 'étaient devenus) et qui avait épuisé une dizaine de maîtres de stage. D'autres licenciements étaient justifiés aussi à mon avis à la lecture de tous les rapports.
Par contre, d'autres ne le sont pas et l'on sent qu'il y a eu conjonction de mauvais rapports et de mauvaises circonstances (maître de stage "copain" d'un formateur ou lui même formateur qui a pris en grippe le stagiaire, donc mauvais rapport du CDE et de l'IPR).
Dans tous les cas, ceux qui viennent nous voir mi juin parce que ça ne va pas, c'est mort la plupart du temps car trop tard. Comme dit plus haut, il ne faut pas attendre la réunion du jury pour faire part de ses problèmes;

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par olivier-np30 le Lun 16 Aoû 2010 - 8:12

OK Karine, merci pour ce retour. Ces propos sont encourageants. Cependant le cas de stagiaires comme celui connu de l'auteur de "La ferme aux professeurs", ainsi que le mien montrent que toutes les situations ne sont pas aussi tranchées. Certaines sont même caricaturales.

Moi je pense qu'on devrait clairement dire avant que les étudiants ne passent les concours que la 2 ème année ne sera pas une partie de plaisir et qu'ils peuvent être radiés du corps de l'Education Nationale, que le métier a ses difficultés et qu'il faut le faire en connaissance de cause.

Personnellement j'ai été insouciant : je pensais qu'il suffisait d'être "bon" dans un domaine, ou passionné pour réussir dans la profession. Je me suis vite rendu à l'évidence qu'on attendait de moi des qualités que je n'avais pas...On m'avait toujours dit aussi que le concours était le plus difficile, que de désillusions après! Il faut dire que le métier a beaucoup évolué: je n'ai vu aucune séance correcte en collège...Il est évident que l'image que je me faisais de l'enseignement était désuète ou erronée. Cela étant cette bonne claque m'a mis en contact avec la réalité, peut-être, et m' beaucoup appris même si j'ai plus appris par le dialogue à l'anpe...

A+

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par lapetitemu le Lun 16 Aoû 2010 - 13:35

C'est donc possible de repasser le concours une fois licencié après une ou deux années de stage ? C'est à la fois rassurant (on peut être trop jeune au moment où l'on commence et un peu plus prêt quelques années plus tard) et bizarre : on redonne donc une chance au candidat après lui avoir signifié que le métier n'est pas fait pour lui ?...

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par olivier-np30 le Lun 16 Aoû 2010 - 14:06

Oui et pourquoi pas...

Rien n'est figé, à l'inverse on peut enseigner 10 ans et ne plus supporter de voir un seul élève en peinture du jour au lendemain.

_________________
Quadra aujourd'hui, quinqua demain

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par Daphné le Lun 16 Aoû 2010 - 17:01

@John a écrit:Ah, merci Karine ! C'est ce que je pensais, mais pourquoi L ?

L pour les disciplines du mouvement de type lycée (certifiés agrégés - sur des postes en lycée collèges de 18 h)
P pour les disciplines du mouvement en lycée professionnel.
C pour les disciplines du mouvement de type collège (les postes de PEGC qui ne peuvent exercer que dans les collèges et pas en lycée et sur des postes étiquetés collège - lettres anglais, lettres HG, etc........)

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par Invité le Ven 20 Mai 2011 - 12:25

.


Dernière édition par Juliet2007 le Dim 4 Sep 2011 - 12:42, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par Daphné le Ven 20 Mai 2011 - 14:08

@lapetitemu a écrit:C'est donc possible de repasser le concours une fois licencié après une ou deux années de stage ?

OUI.
J'ai plusieurs cas de collègues ajournés définitivement soit dès la première année soit après redoublement de stage qui ont repassé le concours et ont fait un stage satisfaisant dans une autre académie ou la même. Ils ont tiré profit de l'expérience, ont fait leur stage dans un autre établissement, avec un autre tuteur.............


C'est à la fois rassurant (on peut être trop jeune au moment où l'on commence et un peu plus prêt quelques années plus tard) et bizarre : on redonne donc une chance au candidat après lui avoir signifié que le métier n'est pas fait pour lui ?...

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par kiwi le Ven 20 Mai 2011 - 15:14

Oui on peut être licencié à la fin d'une première année. Le redoublement peut ne pas être autorisé.

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par Invité le Jeu 26 Mai 2011 - 8:20

.


Dernière édition par Juliet2007 le Lun 5 Sep 2011 - 23:30, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par kiwi le Jeu 26 Mai 2011 - 17:40

Juliet2007 a écrit:On a notifié à notre stagiaire son licenciement dans les semaines à venir... Motif: insuffisance professionnelle... Rapports négatifs + refus catégorique de l'inspecteur... Elle a eu un entretien avec je ne sais qui au Rectorat et à l'IUFM (ou ce qu'il en reste), et elle sera entendue par la commission qui va se prononcer sur son sort, mais selon tous les interlocuteurs, il semble scellé... J'en ai longuement parlé avec elle hier après-midi, malgré les histoires qu'elle a créées cette année, elle reste surtout une collègue en souffrance. Quels sont ses recours? Finalement, elle se rend compte que sa tutrice n'est pas la méchante de l'histoire, ni l'équipe, et commence à se remettre en question. Elle n'ira pas au TA mais souhaite avoir une seconde chance de faire ses preuves car elle se rend compte qu'elle n'a pas réagi aux différents signaux d'alarme... C'est déjà un grand pas en avant! Que peut-elle faire pour convaincre le jury de la laisser redoubler?

Justement, dire qu'elle a pris conscience qu'elle était la seule fautive, qu'elle s'est remise en question et qu'aujourd'hui, elle n'est plus dans le déni.

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par lalilala le Ven 27 Mai 2011 - 12:08

c'était quand même un sacré cas cette stagiaire! Mais si elle prend conscience de ses erreurs (ce qu'elle ne semblait pas faire jusqu'à présent), je pense qu'effectivement on pourrait lui laisser une chance...en même temps elle les a accumulées les bourdes et les membres de la commission vont peut-être se demander s'il est raisonnable de sacrifier d'autres classes l'année prochaine...

Moi je suis dégoûtée parce qu'un collègue stagiaire redoublant va être viré apparemment....ce n'était pourtant pas un cas. Il a fait une dépression en cours d'année, mais ça allait mieux et la semaine dernière il disait avoir progressé en classe (et franchement je doute que ce soit une vraie cata devant les élèves, il est intéressant, ouvert), il avait l'air confiant. Il a plus de 35 ans il me semble, l'enseignement était une reconversion pour lui....je n'arrête pas d'y penser depuis hier....

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par olivier-np30 le Ven 27 Mai 2011 - 17:57

Oui c'est moche d'être refusé à cet âge et je ne parle pas des maitres aux qui ont sorti le champagne au concours pour se retrouver à Pôle emploi avec et toute la douleur que cela comporte avec la lourdeur de la sanction administrative.

_________________
Quadra aujourd'hui, quinqua demain

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum