licenciement de stagiaire

Page 4 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par Seb le Sam 17 Juil 2010 - 22:24

@iphigénie a écrit:mais à ce compte on ne parle plus du tout d'enseignement.là il faut recruter chez les membres du GIGN plus dans les fac de lettres....
On ne peut pas transformer le capes maintenant en corps d'élite du maintien de l'ordre.Si on en est là,ce n'est pas le jeune certifié qu'il faut virer,c'est toute la hiérarchie des collèges et lycées.
Le certifié il est fait pour enseigner,par pour dompter.Ne pas se tromper de spécialisation.

Je dis juste ce que j'ai vécu la situation de prof dans une bonne dizaine d'établissements. On devait dompter avant d'enseigner... Sinon tu ne pouvais pas enseigner, tout simplement... Et si tu n'es pas solide, tu craques. C'est humain.


Dernière édition par Seb le Sam 17 Juil 2010 - 22:26, édité 1 fois

Seb
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par Iphigénie le Sam 17 Juil 2010 - 22:25

Mais je le répète : licencier n'est pas sanctionner, c'est rendre service...

Là,je suis sûre que vous avez un avenir au Medef,voire chez EDF GDF....

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par Chocolat le Sam 17 Juil 2010 - 22:28

@iphigénie a écrit:mais oui mais il y a des gens nuls partout et dans tous les métiers:on va pas faire une purification ethnique pour autant.Et puis vous n'en êtes pas mort,non?On a tous connu comme élève ou comme collègue,un prof plus chahuté que les autres.Ce qu'il faudrait trouver c'est comment les épauler plutôt que comment les détruire,c'est tout ce que je veux dire....Ou plutôt pour en revenir au point de départ,je plaidais pour qu'on laisse à tout nouveau dipômé le bénéfice du doute pendant deux années si nécessaires.Après si c'est vraiment la cata on peut essayer de trouver d'autres solutions pour eux.C'est le licenciement sec et au bout d'un an qui me révolte.

Je ne suis pas non plus d'accord avec le licenciement sec au bout d'un an; mais encore moins avec le caractère hypocrite des conditions de redoublement, parfois

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par Seb le Sam 17 Juil 2010 - 22:31

Il vaut donc mieux conserver des gens qui ne conviennent pas mais les payer quand même à se faire chahuter par les classes avec des pétititions de parents et un bordel pas possible dans les classes????
C'est délirant. Sans compter les élèves qui manquent de bases et qui souffrent de la situation à cause de l'incompétence du prof. Il se peut que l'on ne soit pas fait pour un métier et il est donc NORMAL que l'on ne conserve pas des personnes qui ne conviennent pas.
L'Etat n'est pas là pour accepter l'inacceptable.

Seb
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par lalilala le Sam 17 Juil 2010 - 22:34

@Seb a écrit:C'est archifaux de dire que les gens intellectuellement brillants sont de mauvais pédagogues. J'ai moults exemples qui prouvent le contraire. On ne peut pas généraliser, de même qu'on ne peut pas dire que les gens de peu de culture sont de mauvais profs : parfois, ils savent transmettre le peu qu'ils connaissent et ont un bon contact avec leurs classes.
Mais je suis certain d'une chose : quand on est passionné et cultivé et que l'on vient avec l'envie de partager, que l'on a du répondant et de l'humour, ça passe bien mieux avec les classes. Et ça détend l'atmosphère.

Mais je le répète : licencier n'est pas sanctionner, c'est rendre service... C'est aider.

faut pas exagérer non plus....licencier c'est concrètement mettre quelqu'un dans la m**** avec une grosse claque....et après des années de concours parfois (et de sacrifices), ça doit être très dur à vivre...surtout quand c'est pas vraiment justifié et qu'on a eu que 10 mois pour faire ses preuves sous pression...On voit des profs qui ont 10, 15 , 20 ans d'expérience et qui sont complètement à la masse...pourquoi ne pas les virer eux aussi (enfin "leur rendre service")?
Le rectorat pourrait peut-être proposer des solutions de réorientation ou de formation pour les stagiaires "qui ne sont vraiment pas faits pour ça"

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par Iphigénie le Sam 17 Juil 2010 - 22:34

"le gars il a de la tchatche, le reste c'est de l'impro."
Vous avez un emploi excessivement fréquent du mot gars,si je peux me permettre une observation linguistique....
Etant assez âgée pour avoir eu moi-même post bac des professeurs qui avaient eu Alain comme prof de philo (non je ne suis pas Charlemagne,la carrière d'Alain a été très longue,celle de mes profs aussi)-je peux vous assurer que le mot "tchatche" est inapproprié à ce que faisait le bonhomme dans le cadre de son enseignement.

Seb vous avez vraiment un souci de l'argent public qui vous honore.Vous,au moins,vous le valez bien.



Dernière édition par iphigénie le Sam 17 Juil 2010 - 22:44, édité 1 fois

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par Chocolat le Sam 17 Juil 2010 - 22:39

@Seb a écrit:Il vaut donc mieux conserver des gens qui ne conviennent pas mais les payer quand même à se faire chahuter par les classes avec des pétititions de parents et un bordel pas possible dans les classes????
C'est délirant. Sans compter les élèves qui manquent de bases et qui souffrent de la situation à cause de l'incompétence du prof. Il se peut que l'on ne soit pas fait pour un métier et il est donc NORMAL que l'on ne conserve pas des personnes qui ne conviennent pas.
L'Etat n'est pas là pour accepter l'inacceptable.

Non.
Il vaut mieux donner une seconde chance à qq'un qui a passé et réussi un concours difficile, en l'accompagnant correctement.
Dans certains établissements, même les profs qui ont de la bouteille peuvent en baver, parfois.

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par glitterNgrease le Sam 17 Juil 2010 - 22:42

Seb dit ce que j'ai redit 4 ou 5 pages avant:

"Il se peut que l'on ne soit pas fait pour un métier et il est donc
NORMAL que l'on ne conserve pas des personnes qui ne conviennent pas."

glitterNgrease
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par Seb le Sam 17 Juil 2010 - 22:42

Non, j'ai juste une conscience : ça n'est pas une question d'argent mais une question de bon sens. Vous garderiez une nounou qui fait mal son travail et qui, visiblement, n'est pas compétente malgré le fait que l'agence qui vous l'a fournie a pignon sur rue?
Le problème est qu'il y a des élèves en jeu et, pour avoir subi des profs nuls, je peux dire que j'aurais préféré qu'ils ne sévissent pas.
Quant aux profs chevronnés qui ne fichent rien, il serait en effet souhaitable qu'ils soient véritablement contrôlés et sanctionnés...
Question de morale et d'éthique, je ne parviens pas à accepter que l'on tolère l'intolérable. Après, on dira que les profs sont des feignants privilégiés : si on laisse passer tout le monde sous prétexte que l'on a eu le concours écrit, effectivement, les gens auront raison de dire cela...

A Chocolat : je suis tout à fait partisan de la seconde chance... Mais pas de la troisième, de la quatrième etc...

Seb
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par Iphigénie le Sam 17 Juil 2010 - 22:47

oh alors si vous parlez d'éthique!
Une place est à prendre au jury du capes de lettres classiques:si vous savez l'éthique,c'est pour vous.

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par Chocolat le Sam 17 Juil 2010 - 22:49

@Seb a écrit:Non, j'ai juste une conscience : ça n'est pas une question d'argent mais une question de bon sens. Vous garderiez une nounou qui fait mal son travail et qui, visiblement, n'est pas compétente malgré le fait que l'agence qui vous l'a fournie a pignon sur rue?
Le problème est qu'il y a des élèves en jeu et, pour avoir subi des profs nuls, je peux dire que j'aurais préféré qu'ils ne sévissent pas.
Quant aux profs chevronnés qui ne fichent rien, il serait en effet souhaitable qu'ils soient véritablement contrôlés et sanctionnés...
Question de morale et d'éthique, je ne parviens pas à accepter que l'on tolère l'intolérable. Après, on dira que les profs sont des feignants privilégiés : si on laisse passer tout le monde sous prétexte que l'on a eu le concours écrit, effectivement, les gens auront raison de dire cela...

A Chocolat : je suis tout à fait partisan de la seconde chance... Mais pas de la troisième, de la quatrième etc...

Le redoublement n'est autorisé qu'une fois, il me semble...

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par Chocolat le Sam 17 Juil 2010 - 22:50

@iphigénie a écrit:oh alors si vous parlez d'éthique!
Une place est à prendre au jury du capes de lettres classiques:si vous savez l'éthique,c'est pour vous.

Rhooo, comme vous y allez, madame...

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par Seb le Sam 17 Juil 2010 - 22:51

Justement, j'ai candidaté pour être jury. Vous lisez dans mes pensées.

Seb
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par Iphigénie le Sam 17 Juil 2010 - 22:53

on dit "juré" maintenant,plus jury.

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par John le Sam 17 Juil 2010 - 22:55

si on n'a pas le tempérament pour affronter ça, on finit en larmes comme pas mal de collègues que j'ai vu pleurer en salle des profs

Mais cela signifie-t-il qu'ils auraient tous dû être virés à la fin de leur première année de stage ?

Il faut savoir de quoi l'on parle : je trouve le système juste lorsqu'il permet à un enseignant de refaire une année s'il n'est pas validé. On parle du secteur privé, mais enfin dans le privé on ne licencie que pour des raisons économiques ou pour faute grave. Marmonner au tableau, ce n'est pas une faute grave. Si après le redoublement le stagiaire ne fait toujours pas un cours correct, et qu'il n'y a manifestement aucun signe d'amélioration possible à court terme, alors il est normal qu'il soit licencié.

Glitter 'n' Grease, je n'ai strictement aucune légitimité pour te juger en tant qu'enseignant, et c'est la dernière chose que je ferais de ma vie, mais en tant que lecteur, je ne comprends pas un mot à tes messages dès qu'ils font plus de quatre lignes.


_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par John le Sam 17 Juil 2010 - 22:55

@Seb a écrit:Justement, j'ai candidaté pour être jury. Vous lisez dans mes pensées.

Au capes LC ?

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par Seb le Sam 17 Juil 2010 - 22:56

Promis juré, je dirai juré Wink

Non pas en LC, mais en Modernes. J'ai formé les étudiantes CAPES cette année et je le ferai aussi l'année prochaine. Manifestement, elles m'ont dit que les cours leur avaient plu alors on m'a reconduit pour dissert et explication.

Mais bon revenons au sujet : tolérance oui, mais laxisme non. Je ne suis pas partisan de la cruauté mais je crois qu'il ne faut pas bercer les gens d'illusions et les faire souffrir pendant toute leur carrière, et les autres autour avec.

Seb
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par Seb le Sam 17 Juil 2010 - 23:06

P.S. : Je suis d'accord avec toi John. Laisser une chance oui, c'est normal (errare humanum est : je fais mon Lettres Classiques!) mais deux non.

Seb
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par Iphigénie le Sam 17 Juil 2010 - 23:10

Vous avez le même sens de la tolérance que le grand inquisiteur:"je vous brûle mais c'est pour votre bien."
Votre phrase:"elles m'ont dit que les cours leur avaient plu alors on m'a reconduit"m'intrigue beaucoup.
J e ne savais pas que nous étions soumis à l'audimat.C'est que les choses vont tellement vite ces temps-ci,j'ai du mal à suivre....


Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par Seb le Sam 17 Juil 2010 - 23:28

Non, ça n'est pas un audimat (vous voulez vraiment me coller sur le dos l'étiquette du prof consumériste libéral... Ca n'adhèrera pas, désolé) : des étudiantes sont venues spontanément me demander si je refaisais cours de CAPES l'année prochaine car elles avaient beaucoup aimé mes cours. Je n'ai rien demandé, ce sont elles qui me l'ont dit... Personnellement, j'ai fait mon travail. Je suis content qu'il ait servi et plu. On fait ce métier pour cela non?

Vous brandissez les grands inquisiteurs en essayant de me faire passer pour un tyran sans coeur. Comme il vous plaira. Je sais juste qu'à mes yeux, il y a aussi une tyrannie bien plus grande, celle qui consiste à livrer une personne qui n'est pas armée pour affronter les élèves à une réalité qui sera incontrôlable pour elle. Là est la véritable tyrannie des trop bons sentiments... Il faut être généreux, mais pas laxiste. Là est toute la nuance.
Si c'est être un "grand inquisiteur" que de dire cela, on n'a vraiment pas la même définition de l'inquisition...

Seb
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par Chocolat le Sam 17 Juil 2010 - 23:28

@Seb a écrit:P.S. : Je suis d'accord avec toi John. Laisser une chance oui, c'est normal (errare humanum est : je fais mon Lettres Classiques!) mais deux non.

Il me semblait que tu étais contre le redoublement de stagiaires.

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par Seb le Sam 17 Juil 2010 - 23:34

Je suis simplement contre l'acharnement à faire passer à tous prix. Le redoublement c'est normal : on a droit à une autre chance et parfois, c'est vrai, il vaut mieux refaire une année. Mais au-delà faut pas pousser et il ne faut pas non plus titulariser au forceps sous prétexte que le stagiaire redouble.

Seb
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par Gryphe le Sam 17 Juil 2010 - 23:37

@Seb a écrit:Mais bon revenons au sujet : tolérance oui, mais laxisme non.
Je crois qu'on ne parle pas tous de la même chose.

- Des débuts difficiles, qui n'en a pas eu ? Qui peut affirmer que "tout s'est bien passé dès le premier cours" ?
Cela s'apprend. Plus ou moins vite, plus ou moins bien. Certaines personnes ont besoin d'un an, d'autres de deux, sachant que les... dix ans qui suivent restent très formateurs.
Les élèves apprécient d'avoir un très jeune prof dynamique. Ils apprécient aussi d'avoir un prof plus aguerri et plus expérimenté. Ils savent s'adapter.

- J'ai un autre exemple en tête, extrême, dans lequel un professeur a été suspendu en cours d'année car, probablement malade, sa propre présence devenait dangereuse pour les élèves, et même pour les adultes.
Il fallait que cette personne parte, car on en était au stade où un incident grave pouvait se produire à tout moment.
Évidemment, c'est un cas très rare. Là, cela s'est produit il y a plusieurs années déjà.

- Dans le premier cas cité, l'apprentissage initial, la patience et la tolérance sont de mise.
Dans le second exemple, il fallait agir, et rapidement, car c'était une question de sécurité.

Entre les deux exemples... il y a toute une gamme de situations dans lesquelles le doute est permis : peut-il rester ? Comment aider la personne à se former et à cadrer ses classes ? Peut-on proposer une aide extérieure et comment s'y prendre ? Les décisions ne sont pas toujours faciles à prendre.

Courage à ceux qui sont dans ce type de situations.


_________________
Τί ἐστιν ἀλήθεια ;

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par Chocolat le Sam 17 Juil 2010 - 23:40

@Seb a écrit:Je suis simplement contre l'acharnement à faire passer à tous prix. Le redoublement c'est normal : on a droit à une autre chance et parfois, c'est vrai, il vaut mieux refaire une année. Mais au-delà faut pas pousser et il ne faut pas non plus titulariser au forceps sous prétexte que le stagiaire redouble.

Mais personne n'avait évoqué la titualirisation "à tout prix"; enfin je crois.

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par Seb le Sam 17 Juil 2010 - 23:59

Ben si tu ne licencies pas, tu titularises non? A moins qu'il y ait un statut intermédiaire qui m'échappe... (mise au placard au CDI, beau mépris pour les prof documentalistes ; disponibilité d'office? ; détachement dans un autre ministère?).
De toute façon, l'EN, c'est le royaume du laxisme et de l'omerta : on ne résout pas les problèmes, on étouffe l'affaire, on déplace, on change d'établissement pour éviter de faire des vagues...
Une année j'étais dans un collège avec une prof qui faisait cours pieds nus sur l'estrade, qui s'était mise à dos tout le monde, les parents, les élèves, les profs et la hiérarchie parce que ses cours étaient visiblement indigents.... Inspection sanction... On l'a envoyée.... en formation forcée!! Ouahou, quelle sanction, on en tremble. Pendant ce temps-là, j'ai appris qu'elle avait été nommée sur un poste en lycée et que chaque année comme ça elle était larguée d'établissement en établissement, ce jeu de chaises musicales prouvant bien l'impuissance de l'EN à virer les gens incompétents. Pire : on leur donne des places enviables que d'autres aimeraient occuper!
"Mundo al reves" dirait Calderon.

Seb
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par Chocolat le Dim 18 Juil 2010 - 0:06

@Seb a écrit:
Ben si tu ne licencies pas, tu titularises non? A moins qu'il y ait un statut intermédiaire qui m'échappe... (mise au placard au CDI, beau mépris pour les prof documentalistes ; disponibilité d'office? ; détachement dans un autre ministère?).
De toute façon, l'EN, c'est le royaume du laxisme et de l'omerta : on ne résout pas les problèmes, on étouffe l'affaire, on déplace, on change d'établissement pour éviter de faire des vagues...
Une année j'étais dans un collège avec une prof qui faisait cours pieds nus sur l'estrade, qui s'était mise à dos tout le monde, les parents, les élèves, les profs et la hiérarchie parce que ses cours étaient visiblement indigents.... Inspection sanction... On l'a envoyée.... en formation forcée!! Ouahou, quelle sanction, on en tremble. Pendant ce temps-là, j'ai appris qu'elle avait été nommée sur un poste en lycée et que chaque année comme ça elle était larguée d'établissement en établissement, ce jeu de chaises musicales prouvant bien l'impuissance de l'EN à virer les gens incompétents. Pire : on leur donne des places enviables que d'autres aimeraient occuper!
"Mundo al reves" dirait Calderon.

Non, tu autorises le redoublement.

J'ai vraiment l'impression que tu utilises le sujet abordé pour relater tous les cas desespérés que tu as eu l'occasion de croiser.
Dans quel but, puisque que ce que tu nous racontes est difficilement généralisable, et pour cause - il s'agit de cas isolés.

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum