Fabrice Bouthillon appelle à la suppression des concours du secondaire

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fabrice Bouthillon appelle à la suppression des concours du secondaire

Message par John le Mer 11 Juil 2012 - 0:56

Au printemps 2012, Fabrice Bouthillon a publié un article de 10 pages qui se veulent extrêmement sérieuses, et dont la conclusion est :
"Il en va de l’agrégation comme de la peine de mort : la seule réforme qui vaille, c’est la suppression."

Voici ce qu'il propose pour remplacer les concours :
les titulaires d’un mastère qui seraient désireux d’enseigner iraient donc s’inscrire au rectorat de leur académie. S’ils étaient trop nombreux pour les besoins, la sélection entre eux s’effectuerait soit au vu des notes obtenues à l’Université, soit même par tirage au sort : en somme, le hasard fait déjà partie du mode de recrutement actuel, puisqu’on lui remet le choix des sujets des concours, et après tout les Grecs tenaient la désignation par le hasard pour la plus démocratique qui fût

L'article intégral est ici :
http://www.commentaire.fr/pdf/articles/2012-1-137/2012-1-137_5p_0169_art1.pdf

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrice Bouthillon appelle à la suppression des concours du secondaire

Message par Provence le Mer 11 Juil 2012 - 1:38


les titulaires d’un mastère qui seraient désireux d’enseigner iraient donc s’inscrire au rectorat de leur académie. S’ils étaient trop nombreux pour les besoins, la sélection entre eux s’effectuerait soit au vu des notes obtenues à l’Université, soit même par tirage au sort : en somme, le hasard fait déjà partie du mode de recrutement actuel, puisqu’on lui remet le choix des sujets des concours, et après tout les Grecs tenaient la désignation par le hasard pour la plus démocratique qui fût


On devrait procéder ainsi pour tout: pour la sélection des futurs médecins, pour les élus locaux, pour le Président de la République... Rolling Eyes

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrice Bouthillon appelle à la suppression des concours du secondaire

Message par Invité le Mer 11 Juil 2012 - 1:58

Comparer l'agrégation avec la peine de mort, il fallait y penser.
La sottise n'a décidément pas de limites. Evil or Very Mad

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrice Bouthillon appelle à la suppression des concours du secondaire

Message par *Lady of Shalott* le Mer 11 Juil 2012 - 7:29

Non, non, je n'irai pas lire le texte intégral. Ces extraits savamment choisis suffisent à me combler elephantrose elephantrose elephantrose elephantrose . Burp.

*Lady of Shalott*
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrice Bouthillon appelle à la suppression des concours du secondaire

Message par alberto79 le Mer 11 Juil 2012 - 8:49

@John a écrit:Au printemps 2012, Fabrice Bouthillon a publié un article de 10 pages qui se veulent extrêmement sérieuses, et dont la conclusion est :
"Il en va de l’agrégation comme de la peine de mort : la seule réforme qui vaille, c’est la suppression."

Voici ce qu'il propose pour remplacer les concours :
les titulaires d’un mastère qui seraient désireux d’enseigner iraient donc s’inscrire au rectorat de leur académie. S’ils étaient trop nombreux pour les besoins, la sélection entre eux s’effectuerait soit au vu des notes obtenues à l’Université, soit même par tirage au sort : en somme, le hasard fait déjà partie du mode de recrutement actuel, puisqu’on lui remet le choix des sujets des concours, et après tout les Grecs tenaient la désignation par le hasard pour la plus démocratique qui fût

L'article intégral est ici :
http://www.commentaire.fr/pdf/articles/2012-1-137/2012-1-137_5p_0169_art1.pdf

Il me semble qu´on avait déjà discuté de cet article dans un fil ouvert par Aredius.

alberto79
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrice Bouthillon appelle à la suppression des concours du secondaire

Message par LisaZenide le Mer 11 Juil 2012 - 10:08

@*Lady of Shalott* a écrit:Non, non, je n'irai pas lire le texte intégral. Ces extraits savamment choisis suffisent à me combler elephantrose elephantrose elephantrose elephantrose . Burp.
+1
Chouette ! Généralisons la précarité !!!!!
Parce que la suppression des concours, faut pas se leurrer, c'est à (court) terme, la suppression du statut de fonctionnaire, la généralisation des CDD, CDI au bout d'un certain nombre de temps et des conditions réfléchies pour éviter de CDIser trop de monde, des passe-droits en veux-tu en voilà ! etc...
Beurk !

En même temps, il y a déjà eu un rapport l'an passé d'un groupe de travail parlementaire (je crois) sur la suppression des concours. Je me souviens l'avoir reçu la veille des oraux...

LisaZenide
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrice Bouthillon appelle à la suppression des concours du secondaire

Message par Cath le Mer 11 Juil 2012 - 10:30

Qui est ce type?
Je ne lirai pas non plus son article, c'est lui faire trop d'honneur.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrice Bouthillon appelle à la suppression des concours du secondaire

Message par ysabel le Mer 11 Juil 2012 - 10:34

tiens, il devrait tenter la roulette russe s'il aime le hasard...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrice Bouthillon appelle à la suppression des concours du secondaire

Message par Presse-purée le Mer 11 Juil 2012 - 10:34

Même question: c'est qui? Je n'ai jamais entendu parler de cette personne.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrice Bouthillon appelle à la suppression des concours du secondaire

Message par doubledecker le Mer 11 Juil 2012 - 10:40

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fabrice_Bouthillon

c'est assez croquignolet pour un ancien de la Rue d'Ulm...

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)

Le blog pour découvrir les nouvelles petites bricoles :
Loladragibus


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊

doubledecker
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrice Bouthillon appelle à la suppression des concours du secondaire

Message par Invité-B le Mer 11 Juil 2012 - 10:47

"Il en va de l’agrégation comme de la peine de mort : la seule réforme qui vaille, c’est la suppression."
Mais comment peut-on faire des comparaisons aussi stupides...?

Il aime le hasard? Le hasard vient de décider que je ne lirai pas son article. Il doit être pleinement satisfait...

Invité-B
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrice Bouthillon appelle à la suppression des concours du secondaire

Message par Zébulonix le Mer 11 Juil 2012 - 11:15

Dans l'extrait présenté ici, il ne parle que de l'agrégation.

Son existence m'a toujours surpris dans un monde aussi égalitaire que celui de l'Education Nationale, on a donc du "travailler moins pour gagner plus"...

Zébulonix
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrice Bouthillon appelle à la suppression des concours du secondaire

Message par Marie Laetitia le Mer 11 Juil 2012 - 11:18

@doubledecker a écrit:http://fr.wikipedia.org/wiki/Fabrice_Bouthillon

c'est assez croquignolet pour un ancien de la Rue d'Ulm...

ouaip ! Evil or Very Mad

...

NOM D'UN CHIEN ! Mais je le connais lui ! Shocked Shocked Shocked T'ain, ça ne m'étonne pas ! Et je peux vous dire comment il traite les contractuels ! (et ce n'est pas en bien)


Dernière édition par Marie Laetitia le Mer 11 Juil 2012 - 11:19, édité 1 fois

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrice Bouthillon appelle à la suppression des concours du secondaire

Message par doubledecker le Mer 11 Juil 2012 - 11:19

@Zébulonix a écrit:Dans l'extrait présenté ici, il ne parle que de l'agrégation.

Son existence m'a toujours surpris dans un monde aussi égalitaire que celui de l'Education Nationale, on a donc du "travailler moins pour gagner plus"...

+1 Laughing
"travailler moins pour gagner plus" c'est ce que j'ai écrit dans ma lettre de motivation accompagnant le dossier pour changer de corps (j'adore!!!) et pis finalement je ne l'ai pas envoyé, un vieux sursaut de réalisme woohoo

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)

Le blog pour découvrir les nouvelles petites bricoles :
Loladragibus


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊

doubledecker
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrice Bouthillon appelle à la suppression des concours du secondaire

Message par barèges le Mer 11 Juil 2012 - 11:41

Quand on lit l'article, en fait, il s'agit plus d'une critique de l'exigence d'avoir un concours pour devenir enseignant-chercheur que d'une critique générale - l'une finissant par entraîner l'autre.
Je dois avouer que le passage sur les thésards qui voudraient obtenir un poste (p. 173-174) est assez savoureux, quoique caricatural.

barèges
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrice Bouthillon appelle à la suppression des concours du secondaire

Message par Ergo le Mer 11 Juil 2012 - 12:08

Tiens, lui. Ca faisait longtemps.
La dernière fois, c'est quand il m'avait comparée à une milicienne fasciste avec tous mes petits camarades bloqueurs de la fac dans le mouvement contre le CPE. Dans le journal. C'était sympa.

Edit: cela dit, à la lecture de ce qu'il raconte et pour parler de mon cas particulier, je ne suis pas forcément en désaccord avec lui (sauf sur la conclusion ^^). Je me retrouve à faire une thèse en étant dans le secondaire, avec des profs de facs qui savaient très bien que je ne voulais pas être prof dans le secondaire et qui donc n'attendaient que le moment où j'y serai pour m'en sortir avec un poste d'ATER. Et manque de bol, le secondaire me plaît et j'ai envie d'y faire encore quelques années, au détriment de ma thèse (si je continue). Après, je ne suis pas pour la suppression des concours. Mais je suis pour le fait que ça cesse d'être un mode de recrutement du supérieur. Si le cursus était exigeant, il n'y aurait pas besoin de ça.

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrice Bouthillon appelle à la suppression des concours du secondaire

Message par Edgar le Mer 11 Juil 2012 - 15:01

Tout le problème se pose dans son introduction : non, la compétence scientifique n'est pas confirmée par l'obtention d'un diplôme universitaire aujourd'hui, cela dépend tellement de l'université en question, du cursus suivi. Si cela était vrai, tout les diplômés auraient au minimum 10/20 au CAPES aux épreuves d'admissibilité (et je ne parle même pas de l'agrégation) et la sélection se ferait ensuite réellement entre les meilleurs. Tout le monde sait bien que les épreuves d'admissibilité sont aussi une manière de faire le tri entre les candidats réels et ceux qui n'ont pas du tout le niveau requis dans la matière et ayant pourtant reçu un diplôme de l'université.

Edgar
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrice Bouthillon appelle à la suppression des concours du secondaire

Message par Brittanyred le Mer 12 Déc 2012 - 21:35

A droite, on stigmatise les profs feignants, qu'on veut faire bosser plus pour gagner moins.

A gauche, on en veut beaucoup pour pas cher, recrutés selon un concours totalement suranné (concours qui fait de nous des exécutants, et pas des profs libres).

Je préférerais voir augmenter lentement le nombre de profs et les salaires, avec un concours intelligent (comme en Finlande : interview à Bac+5 et hop, dans le bain pour les sélectionnés avec accompagnement et bilan sur la suite à donner).

Pour la critique du concours, à lire absolument : Nocivité de l'Agrégation, de Fabrice Bouthillon (Responsable du département histoire Université de Brest), dans la revue Commentaire.


Dernière édition par Brittanyred le Mer 12 Déc 2012 - 21:37, édité 1 fois

Brittanyred
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrice Bouthillon appelle à la suppression des concours du secondaire

Message par Invité le Mer 12 Déc 2012 - 21:38

Aaaah ces salauds d'agrégés... Maîtriser sa discipline fait de nous des exécutants... Faut avoir un sacré culot pour affirmer une chose pareille. Rien ne manque dans votre post, pas même le marronier finlandais.
Sinon, afficher uniquement le salaire brut, ce n'est quand même pas très honnête comme procédé. Mais ça n'attirera pas plus de candidats, c'est donc assez vain.


Dernière édition par holderfar le Mer 12 Déc 2012 - 21:39, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrice Bouthillon appelle à la suppression des concours du secondaire

Message par Igniatius le Mer 12 Déc 2012 - 21:49

@Brittanyred a écrit:A droite, on stigmatise les profs feignants, qu'on veut faire bosser plus pour gagner moins.

A gauche, on en veut beaucoup pour pas cher, recrutés selon un concours totalement suranné (concours qui fait de nous des exécutants, et pas des profs libres).

Je préférerais voir augmenter lentement le nombre de profs et les salaires, avec un concours intelligent (comme en Finlande : interview à Bac+5 et hop, dans le bain pour les sélectionnés avec accompagnement et bilan sur la suite à donner).

Pour la critique du concours, à lire absolument : Nocivité de l'Agrégation, de Fabrice Bouthillon (Responsable du département histoire Université de Brest), dans la revue Commentaire.

C'est un contre-sens : l'histoire récente nous apprend que nous sommes moins que jamais des profs libres, alors que le haut niveau de formation disciplinaire garantit la multiplicité des façons de concevoir et d'enseigner un cours, multiplicité dont bénéficie les élèves au cours de leur scolarité.
Recruter des étudiants mal formés va surtout entraîner l'uniformisation des pratiques : quand on ne maîtrise pas sa discipline, on se réfugie dans des cours pré-mâchés, et c'est déjà prévu par la hiérarchie et certains syndicats.
Ainsi, ils seront sûrs qu'aucune tête ne dépasse.

Je suis tout de même un peu étonné de ce que votre résumé, fort succinct, de l'article de ce breton laisse deviner de sa pensée : en fait, plus on a un haut niveau d'expertise, donc de compréhension fine de sa discipline, moins on est apte à faire preuve d'esprit critique, donc d'être un "bon" enseignant.
Poussons le raisonnement au bout : M. Bouthillon doit quitter l'université, où son niveau d'expertise est certainement une plaie pour ses étudiants, et rejoindre le primaire au plus vite.

Je me demande si certains réfléchissent avant de penser.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrice Bouthillon appelle à la suppression des concours du secondaire

Message par Brittanyred le Mer 12 Déc 2012 - 21:51

holderfar a écrit:Aaaah ces salauds d'agrégés... Maîtriser sa discipline fait de nous des exécutants... Faut avoir un sacré culot pour affirmer une chose pareille. Rien ne manque dans votre post, pas même le marronier finlandais.
Sinon, afficher uniquement le salaire brut, ce n'est quand même pas très honnête comme procédé. Mais ça n'attirera pas plus de candidats, c'est donc assez vain.

"Ces salauds d'agrégés"? Je suis surpris que vous me prêtiez des propos qui ne sont pas les miens. Laissez moi au moins m'exprimer sans me plaquer la moindre idée reçue. Je n'ai rien contre les agrégés. Le système étant ce qu'il est, les candidats n'ont pas le choix, et il y en a des très bons. Mais c'est bien le système que j'attaque, qui valorise d'avantage un agrégé qu'un docteur d'université, qui, pour enseigner, doit repasser un concours qui correspond à un devoir de première année d'université. Je doute que le système scolaire, par la façon même dont il procède, attire d'avantage de candidats, avec un salaire brut ou net, tant qu'il fonctionnera ainsi.

Quand on doit rédiger un devoir sur le mode 'première année' de fac, où il s'agit d'écrire ce que le correcteur veut lire, alors qu'on a déjà écrit des mémoires voir des thèses, quand ce n'est pas des articles de 10 ou 15 pages ou des livres, et bien pour moi c'est un recul intellectuel.

Lisez Fabrice Bouthillon, j'insiste. Il fut Major de Normal Sup, Agrégé, et connaît le système comme sa poche. Ce système détruit les universités.

Brittanyred
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrice Bouthillon appelle à la suppression des concours du secondaire

Message par Invité le Mer 12 Déc 2012 - 21:58

Un agrégé qui crache sur l'agrégation donc, bien planqué à l'université. Je suis désolée mais ça me hérisse. Et nous avons eu l'occasion de discuter de ce monsieur dans un autre fil ici, il faudrait que je le retrouve.
Le plus drôle, c'est de caricaturer l'agrégation comme étant équivalent à un devoir de première année de fac: c'est consternant et assez éloigné de la réalité. L'agrégation est une garantie de maîtrise disciplinaire que ne garantit pas forcément un doctorat (ne serait-ce que parce que l'agrégation oblige à travailler sur des champs plus larges.
Quant aux savoirs qui font de nous des exécutants, ça, ça ne passe pas du tout.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrice Bouthillon appelle à la suppression des concours du secondaire

Message par Brittanyred le Mer 12 Déc 2012 - 21:58

@Igniatius a écrit:Je suis tout de même un peu étonné de ce que votre résumé, fort succinct, de l'article de ce breton laisse deviner de sa pensée

Je me permet de vous encourager à lire cet article de Fabrice Bouthillon, nantais d'origine.

Je vous souhaite par ailleurs une bonne session de surf, ou windsurf, ce week-end (prévi d'enfer).

Wink

Brittanyred
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrice Bouthillon appelle à la suppression des concours du secondaire

Message par Igniatius le Mer 12 Déc 2012 - 21:59

@Brittanyred a écrit:
holderfar a écrit:Aaaah ces salauds d'agrégés... Maîtriser sa discipline fait de nous des exécutants... Faut avoir un sacré culot pour affirmer une chose pareille. Rien ne manque dans votre post, pas même le marronier finlandais.
Sinon, afficher uniquement le salaire brut, ce n'est quand même pas très honnête comme procédé. Mais ça n'attirera pas plus de candidats, c'est donc assez vain.

"Ces salauds d'agrégés"? Je suis surpris que vous me prêtiez des propos qui ne sont pas les miens. Laissez moi au moins m'exprimer sans me plaquer la moindre idée reçue. Je n'ai rien contre les agrégés. Le système étant ce qu'il est, les candidats n'ont pas le choix, et il y en a des très bons. Mais c'est bien le système que j'attaque, qui valorise d'avantage un agrégé qu'un docteur d'université, qui, pour enseigner, doit repasser un concours qui correspond à un devoir de première année d'université. Je doute que le système scolaire, par la façon même dont il procède, attire d'avantage de candidats, avec un salaire brut ou net, tant qu'il fonctionnera ainsi.

Quand on doit rédiger un devoir sur le mode 'première année' de fac, où il s'agit d'écrire ce que le correcteur veut lire, alors qu'on a déjà écrit des mémoires voir des thèses, quand ce n'est pas des articles de 10 ou 15 pages ou des livres, et bien pour moi c'est un recul intellectuel.

Lisez Fabrice Bouthillon, j'insiste. Il fut Major de Normal Sup, Agrégé, et connaît le système comme sa poche. Ce système détruit les universités.

Il y a bcp de docteurs qui deviennent profs du secondaire ??
Ce n'est quand même pas le parcours de la plupart des profs.

Ce que j'ai constaté, pour ma part, en maths : quelques étudiants de maîtrise, moyens, se voient offrir des bourses de thèse car les enseignants-chercheurs ont besoin de justifier leur labo en dirigeant des thèses. Leur thèse, ils l'auront, même si c'est leur directeur qui doit la terminer. Mais en attendant, ils n'ont peut-être pas le niveau pour passer un concours qui balaie l'ensemble du champ des mathématiques, de manière plutôt exigeante.
C'est pourquoi, quand j'étais étudiant, le département de maths de ma fac mettait une grosse pression à ses thésards afin qu'ils passent au minimum le CAPES, pour assurer leur avenir (la plupart ne pouvant pas devenir maître de conférences).
Et je trouve cela normal, car certains, de ma connaissance, ont terminé leur thèse mais avaient un niveau bien moyen en maths. D'ailleurs, ils n'ont parfois eu leur CAPES qu'au bout de plusieurs fois : ils n'avaient pas l'air de considérer cela comme un devoir de 1ère année (au passage, l'agrèg, c'est quand même un niveau un peu plus poussé).

Bref, je ne vois vraiment pas ce qui pose pb à l'université, à part la prétention de quelques docteurs qui se prennent pour des chercheurs.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrice Bouthillon appelle à la suppression des concours du secondaire

Message par Igniatius le Mer 12 Déc 2012 - 22:01

@Brittanyred a écrit:
@Igniatius a écrit:Je suis tout de même un peu étonné de ce que votre résumé, fort succinct, de l'article de ce breton laisse deviner de sa pensée

Je me permet de vous encourager à lire cet article de Fabrice Bouthillon, nantais d'origine.

Je vous souhaite par ailleurs une bonne session de surf, ou windsurf, ce week-end (prévi d'enfer).

Wink

Je ne connais pas cette revue, donc...


Pour le vent, merci, la planche est dans la voiture pour samedi.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum