Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
dandelion
Grand sage

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par dandelion le Dim 3 Fév 2013 - 22:18
La meilleure façon d'obtenir qu'un handicapé ne fasse rien c'est de l'enfermer dans son handicap. C'est cruel et indigne.
Plouf, j'enseigne l'anglais, matière affreuse pour les dyslexiques. J'ai travaillé deux années en collège espacées de près de dix ans: résultat, un cas avéré de dyslexie avant, des cas nombreux après. Je suis attentive à mes élèves et je fais plus que de mon mieux pour les aider, comme beaucoup d'entre nous. Néanmoins, force est de constater qu'une telle inflation des cas constatés par les enseignants (je ne parle même pas de PAI, je parle de difficultés de lecture, de mémorisation de l'orthographe etc) n'est simplement pas explicable par le seul fait que l'on établisse davantage de diagnostics. Il y a un vrai problème.
Par ailleurs, j'insiste, les dyslexiques ne souffrent pas de retard mental, certains sont plus doués que d'autres, comme c'est le cas partout, mais ils peuvent apprendre même s'il leur sera plus facile de faire des maths que du français. Mais dire qu'il ne faut pas leur demander de faire les choses au prétexte que c'est plus difficile pour eux, c'est renoncer tout bonnement à enseigner.
Plouf !!!
Niveau 1

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Plouf !!! le Dim 3 Fév 2013 - 22:28
@dandelion a écrit:La meilleure façon d'obtenir qu'un handicapé ne fasse rien c'est de l'enfermer dans son handicap. C'est cruel et indigne.
Plouf, j'enseigne l'anglais, matière affreuse pour les dyslexiques. J'ai travaillé deux années en collège espacées de près de dix ans: résultat, un cas avéré de dyslexie avant, des cas nombreux après. Je suis attentive à mes élèves et je fais plus que de mon mieux pour les aider, comme beaucoup d'entre nous. Néanmoins, force est de constater qu'une telle inflation des cas constatés par les enseignants (je ne parle même pas de PAI, je parle de difficultés de lecture, de mémorisation de l'orthographe etc) n'est simplement pas explicable par le seul fait que l'on établisse davantage de diagnostics. Il y a un vrai problème.
Par ailleurs, j'insiste, les dyslexiques ne souffrent pas de retard mental, certains sont plus doués que d'autres, comme c'est le cas partout, mais ils peuvent apprendre même s'il leur sera plus facile de faire des maths que du français. Mais dire qu'il ne faut pas leur demander de faire les choses au prétexte que c'est plus difficile pour eux, c'est renoncer tout bonnement à enseigner.
Heu ! Pas sûre que ce message s'adresse à moi. Sinon, il doit y avoir quelque chose qui m'échappe.... Embarassed
J'ai deux enfants dyslexiques et ils ne sont pas les premiers dans la famille....
Non seulement, j'ai deux dyslexiques mais qui plus est avec une dyslexie différente ce qui implique une méthode de travail différente (enfin, je devrais plutôt dire qui impliquait une méthode de travail différente, puisque tous les deux ont terminé leurs études), donc.....
avatar
Dorinde
Fidèle du forum

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Dorinde le Dim 3 Fév 2013 - 22:34
nasopi, tout comme toi, j'évalue le point d'orthographe, les dictées à trous etc. bien sûr que je les évalue mais en revanche je ne sanctionne pas l'orthographe en rédaction, par exemple.
en fait, selon l'élève je vois ce qu'il est capable de faire. et ils ont une fiche individuelle, faite sous le regard de l'ortho.
ex: un tel est évalué sur
- mettre majuscule
- mettre points
etc.
avatar
dandelion
Grand sage

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par dandelion le Dim 3 Fév 2013 - 22:40
Heu non Plouf tout le message ne s'adressait pas à toi Embarassed sauf pour la partie où j'explique que je ne pense pas que ce soit seulement lié à l'information des parents, il y a un problème de fond, sûrement multifactoriel (apprentissage de la lecture défaillant, absence d'exercices suffisants pour permettre la mémorisation, absence d'exigences etc). Je vois de vrais dys qui s'en sortent, et ça m'énerve qu'on dise qu'il ne faut rien exiger d'eux, mais ce n'était en effet pas ton cas fleurs2 .
Plouf !!!
Niveau 1

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Plouf !!! le Dim 3 Fév 2013 - 22:44
@dandelion a écrit:Heu non Plouf tout le message ne s'adressait pas à toi Embarassed sauf pour la partie où j'explique que je ne pense pas que ce soit seulement lié à l'information des parents, il y a un problème de fond, sûrement multifactoriel (apprentissage de la lecture défaillant, absence d'exercices suffisants pour permettre la mémorisation, absence d'exigences etc). Je vois de vrais dys qui s'en sortent, et ça m'énerve qu'on dise qu'il ne faut rien exiger d'eux, mais ce n'était en effet pas ton cas fleurs2 .
Pas de problème et je suis d'accord avec toi. Wink

SandyVeg bravo pour ton parcours. Very Happy
avatar
Méréthide
Habitué du forum

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Méréthide le Dim 3 Fév 2013 - 23:37
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Dorinde a écrit:
on ne demande pas à une personne en fauteuil roulant de faire du saut de haie, pourquoi évaluer l'orthographe????

Dans ce cas, pourquoi autoriser les dyslexiques à faire des études générales? C'est une vraie question. Je reprends votre comparaison: autoriserait-on une personne en fauteuil à faire des études pour devenir couvreur-zingueur?


Ha ben flute ... Du coup Sandy et moi n'auront pas eu le droit de faire un bac G, des études sup et un métier qui nous demande de prendre beaucoup sur nous pour éviter de nous faire "remarquer" ?

Je ne suis pas orthophoniste, je ne suis pas médecin spé en cognitif, mais je crois sincèrement que certains DYS- sont capables de compenser autant que possible ce qui coince par autre chose. Moi j'avais l'oral et c'est fou ce que j'ai pu regretter que mes épreuves de langues ne se soient pas faites à l'oral. Je n'aurais peut être pas eu la moyenne, mais j'aurais toujours eu plus de 2 en LVL 2 (^^').

Pour ma part c'était en français que je péchais, car je lisais trop vite et de la même façon j'écrivais de façon déstructuré puisque je tentais de coucher sur le papier les mots un peu comme ils venaient. C'est mon prof de français en 2nd qui lors d'un entretient avec ma mère lui a sorti cash pistache "votre fille est dyslexique". Vexée, ma mère a tourné les talons et ne m'a jamais fait diagnostiquer.

Celui que j'ai fait suite à une formation à l'IUFM à 25 ans, je suis allée voir une ortho recommandée par la formatrice ce qui a donné une certaine incapacité à déchiffrer des mots nouveaux ou inconnus (les noms de famille par exemple).
Ce m'agace le plus en cours, c'est lorsque je m'énerve, les mots s'inversent lorsqu'ils sortent de ma bouche. Pourtant, mon cerveau voudrai que ça sorte de façon convenable.

Donc non, je suis désolée, on ne peut pas comparer un gars en fauteuil et notre cerveau qui tourne de façon différente.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par User5899 le Dim 3 Fév 2013 - 23:42
@*Kati* a écrit:Marie L, je viens de relire ton message de départ et pour répondre à ta question: "non, ça ne me semble pas des erreurs de dyslexique", du moins ce n'est pas ce que je vois en primaire.
Ben c'est ce que tout le monde lui a dit tout de suite Razz
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par User5899 le Dim 3 Fév 2013 - 23:43
@Plouf !!! a écrit:
@Douglas Colvin a écrit:Merci pour le lien.
Smile
@Marie Laetitia a écrit:
@Plouf !!! a écrit:Guide enseignants.
La dyslexie.
(Inspection académique des Côte d'Or. Académie de Dijon).
http://sante-securite21.ac-dijon.fr/sites/sante-securite21.ac-dijon.fr/IMG/pdf/Guide_enseignants_VF_22_-09-2009-2.pdf
Merci pour ce document, je l'ai parcouru, je vais le potasser un peu plus.
Smile

@adelaideaugusta a écrit:
@Plouf !!! a écrit:Site internet d’informations et de ressources sur la dyslexie-dysorthographie à l’usage des enseignants.
https://sites.google.com/site/dixsurdys/home
Ne perdez pas votre temps sur ce site :
Et, celui là !!!
"Les Dys" Un site consacré au troubles de l'apprentissage par : Dr Alain POUHET médecin MPR
https://sites.google.com/site/dralainpouhet/home


@verdurin a écrit:C'est amusant, je me souviens avoir été diagnostiqué dyslexique en 1962. Comme les années sont longues... Je n'aurais jamais cru que 2013-1962=4.

J'ai beau préparer assez précisément mes cours, en particulier faire une liste écrite, avec un correcteur (avant avec un dictionnaire), des mots que je ne sais pas écrire, comme probabilité, parallèle, logarithme, etc. il y a toujours un élève pour poser une question sur un mot que je n'ai pas révisé.
J'ai appris qu'il valait mieux les faire rire. Ça marche assez bien.

Mais les gens qui disent que c'est juste un manque de travail... boulet

Je ne doute pas que certains profitent de faux diagnostiques pour cacher leur paresse.
Mais certains profs camouflent leur paresse derrière celle des élèves.
+1 Wink
Ca c'est de l'argument Razz
Vous êtes dyslexique ?
Pierre qui plouf n'amasse pas mousse Rolling Eyes
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par User5899 le Dim 3 Fév 2013 - 23:45
@Plouf !!! a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:j'ai bien fait d'ouvrir ce fil, au moins j'ai appris que l'on pouvait entrer en contact avec les orthophonistes qui suivent les élèves en question.
C'est ce qu'on appelle la relation triangulaire (orthophoniste, enseignants et parents). Cela peut avoir lieu en primaire mais également au collège. Pour que cela fonctionne bien, il faut que les trois partis sont d'accord et qu'il y ait un vrai échange.
soient

A quoi sert d'échanger quand tout le monde est d'accord ? Vous nous avez écrit un msg composé presque exclusivement de citations. A ce compte-là, c'est achement intéressant. Vous ne voulez pas voir le pb, OK. Mais ça ne le fera pas disparaître.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par User5899 le Dim 3 Fév 2013 - 23:47
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Dorinde a écrit:
on ne demande pas à une personne en fauteuil roulant de faire du saut de haie, pourquoi évaluer l'orthographe????

Dans ce cas, pourquoi autoriser les dyslexiques à faire des études générales? C'est une vraie question. Je reprends votre comparaison: autoriserait-on une personne en fauteuil à faire des études pour devenir couvreur-zingueur?
Marcel, ce n'est pas gentil de casser le bon sens comme ça : après il faut réfléchir affraid Voire contester ce que tout le monde y dit affraid pale
avatar
Nita
Empereur

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Nita le Lun 4 Fév 2013 - 0:32
Je trouve que ce topic part en sucette, parce qu'il y a beaucoup d'affectif et de sentiment d'agression de part et d'autre.

Personne n'a dit que les dyslexiques étaient stupides et incapables de faire des études (ce serait particulièrement sot).
Personne n'a dit que la/les dyslexie/s n'existait/ent pas, et ne pourrissait/ent pas la vie à ceux qui en souffrent. Je pense même qu'il a été dit exactement le contraire.

Ce qui a été dit, en revanche, c'est que certains élèves, catalogués dyslexiques, ont des difficultés liées à un apprentissage raté de la lecture, plus qu'à une dyslexie réelle, que certains élèves utilisent leur dyslexie, réelle ou non, comme excuse à une paresse bien naturelle, et que certains parents, sans doute par anxiété, encouragent une tendance à négliger complètement la correction de la langue écrite (et ça, je le crains, ça risque d'avoir un deuxième effet kisscool pas cool du tout quand il s'agira d'entrer dans le monde du travail).

Et sinon, je trouve les interventions de Plouf!! très agressives, (en ce sens qu'elles se résument à dire les méchants profs font rien qu'à enfoncer les pauvres dyslexiques ) dès qu'il s'agit d'autre chose que de coller des liens (sur lesquels je ne dirai rien, parce que je n'ai pas eu le temps de me pencher dessus, et donc de me former une opinion), et j'admets que je suis abasourdie que son refus de se présenter, quelles qu'en soient les raisons, n'ait pas de suite.

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.
avatar
Loreleii
Neoprof expérimenté

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Loreleii le Lun 4 Fév 2013 - 0:38
+++
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par User5899 le Lun 4 Fév 2013 - 1:14
@Nita a écrit:Je trouve que ce topic part en sucette, parce qu'il y a beaucoup d'affectif et de sentiment d'agression de part et d'autre.

Personne n'a dit que les dyslexiques étaient stupides et incapables de faire des études (ce serait particulièrement sot).
Personne n'a dit que la/les dyslexie/s n'existait/ent pas, et ne pourrissait/ent pas la vie à ceux qui en souffrent. Je pense même qu'il a été dit exactement le contraire.

Ce qui a été dit, en revanche, c'est que certains élèves, catalogués dyslexiques, ont des difficultés liées à un apprentissage raté de la lecture, plus qu'à une dyslexie réelle, que certains élèves utilisent leur dyslexie, réelle ou non, comme excuse à une paresse bien naturelle, et que certains parents, sans doute par anxiété, encouragent une tendance à négliger complètement la correction de la langue écrite (et ça, je le crains, ça risque d'avoir un deuxième effet kisscool pas cool du tout quand il s'agira d'entrer dans le monde du travail).

Et sinon, je trouve les interventions de Plouf!! très agressives, (en ce sens qu'elles se résument à dire les méchants profs font rien qu'à enfoncer les pauvres dyslexiques ) dès qu'il s'agit d'autre chose que de coller des liens (sur lesquels je ne dirai rien, parce que je n'ai pas eu le temps de me pencher dessus, et donc de me former une opinion), et j'admets que je suis abasourdie que son refus de se présenter, quelles qu'en soient les raisons, n'ait pas de suite.
Suffit d'ignorer.
avatar
Nita
Empereur

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Nita le Lun 4 Fév 2013 - 1:26
Voui...

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.
avatar
Hermione0908
Modérateur

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Hermione0908 le Lun 4 Fév 2013 - 3:20
@Nita a écrit:Je trouve que ce topic part en sucette, parce qu'il y a beaucoup d'affectif et de sentiment d'agression de part et d'autre.

Personne n'a dit que les dyslexiques étaient stupides et incapables de faire des études (ce serait particulièrement sot).
Personne n'a dit que la/les dyslexie/s n'existait/ent pas, et ne pourrissait/ent pas la vie à ceux qui en souffrent. Je pense même qu'il a été dit exactement le contraire.

Ce qui a été dit, en revanche, c'est que certains élèves, catalogués dyslexiques, ont des difficultés liées à un apprentissage raté de la lecture, plus qu'à une dyslexie réelle, que certains élèves utilisent leur dyslexie, réelle ou non, comme excuse à une paresse bien naturelle, et que certains parents, sans doute par anxiété, encouragent une tendance à négliger complètement la correction de la langue écrite (et ça, je le crains, ça risque d'avoir un deuxième effet kisscool pas cool du tout quand il s'agira d'entrer dans le monde du travail).

Et sinon, je trouve les interventions de Plouf!! très agressives, (en ce sens qu'elles se résument à dire les méchants profs font rien qu'à enfoncer les pauvres dyslexiques ) dès qu'il s'agit d'autre chose que de coller des liens (sur lesquels je ne dirai rien, parce que je n'ai pas eu le temps de me pencher dessus, et donc de me former une opinion), et j'admets que je suis abasourdie que son refus de se présenter, quelles qu'en soient les raisons, n'ait pas de suite.

Bonne synthèse je pense. Personne ne nie l'existence de la dyslexie, et tous, nous avons croisé des élèves dyslexiques. Mais il est vrai que depuis que j'enseigne, et ça ne fait que sept ans, j'ai aussi remarqué une nette progression dans le nombre d'élèves présentés comme dyslexiques.
Il reste que l'objet de ce fil, ce n'est pas les opinions des uns et des autres à propos des vrais-faux, faux-vrais, vrais-vrais ou faux-faux dyslexiques, mais bien de savoir comment réagir lorsqu'on suspecte un élève de dyslexie, et comment prendre cela en charge dans nos cours.
avatar
*Kati*
Fidèle du forum

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par *Kati* le Lun 4 Fév 2013 - 5:20
@Hermione0908 a écrit:Il reste que l'objet de ce fil, ce n'est pas les opinions des uns et des autres à propos des vrais-faux, faux-vrais, vrais-vrais ou faux-faux dyslexiques, mais bien de savoir comment réagir lorsqu'on suspecte un élève de dyslexie, et comment prendre cela en charge dans nos cours.
Fait...! (par rapport à ma -vieille Wink - expérience personnelle évidemment, et donc un peu à mon opinion personnelle...)
Je vous laisse donc vous écharper échanger entre vous...
Bonne journée... avec ou sans dyslexie! ballon

_________________
Qui sème des fleurs,
récolte la tendresse...

 :aaz:
Plouf !!!
Niveau 1

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Plouf !!! le Lun 4 Fév 2013 - 7:53
@Nita a écrit:Et sinon, je trouve les interventions de Plouf!! très agressives, (en ce sens qu'elles se résument à dire les méchants profs font rien qu'à enfoncer les pauvres dyslexiques ) dès qu'il s'agit d'autre chose que de coller des liens (sur lesquels je ne dirai rien, parce que je n'ai pas eu le temps de me pencher dessus, et donc de me former une opinion), et j'admets que je suis abasourdie que son refus de se présenter, quelles qu'en soient les raisons, n'ait pas de suite.
heu :shock:
Je ne vois pas où mes interventions sont agressives....
Si, j'ai mis des liens c'est tout simplement parce que l'on pouvait y trouver des choses intéressantes.
Quant au refus de me présenter, il est vrai que je ne l'ai pas fait au bon endroit mais j'ai tout de même répondu à la question que l'on m'avait posée.
@Plouf !!! a écrit:..... je n'ai pas pour habitude de me dévoiler comme ça et surtout pas sur le net. J'ai besoin d'un peu de temps....
Par conséquent, la seule chose que je dirais ici c'est que je fais parti des anciens personnels de l'éducation nationale.
Maintenant, si je dois être banni pour ne pas souhaiter en dire plus, ce n'est pas très grave....
Par contre je me suis expliquée auprès de Will en MP.


************************************************************************


Post édité pour cette raison :
Cripure a écrit:Suffit d'ignorer.
@Nita a écrit:Voui...
Message bien reçu....


Dernière édition par Plouf !!! le Jeu 7 Fév 2013 - 14:25, édité 3 fois
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Marcel Khrouchtchev le Lun 4 Fév 2013 - 7:59
@Méréthide a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Dorinde a écrit:
on ne demande pas à une personne en fauteuil roulant de faire du saut de haie, pourquoi évaluer l'orthographe????

Dans ce cas, pourquoi autoriser les dyslexiques à faire des études générales? C'est une vraie question. Je reprends votre comparaison: autoriserait-on une personne en fauteuil à faire des études pour devenir couvreur-zingueur?

[...]
Donc non, je suis désolée, on ne peut pas comparer un gars en fauteuil et notre cerveau qui tourne de façon différente.

Cela ne me serait pas venu à l'esprit sans la comparaison de Dorinde Wink
avatar
Aliceinwonderland
Fidèle du forum

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Aliceinwonderland le Lun 4 Fév 2013 - 8:14
En fait on retombe toujours sur le même problème.

Je pense qu'il existe un certain pourcentage de vrais dys. On les reconnaît bien parce qu'au fil des séances ils mettent beaucoup plus de temps que les autres à rentrer dans la lecture. La combinatoire est très lente à mettre en place, ils font des erreurs auditives ou visuo-attentionnelles, voire les 2 pour les moins chanceux. Par exemple j'ai une petite, ça fait un an qu'elle confond toujours les b et les d... En revanche elle a progressé car elle se trompe toujours dans les logatomes mais plus dans les vrais mots. Maintenant si elle lit lentement elle peut lire des petits textes. C'est vrai que j'avais appris à l'école qu'il devait y avoir un problème de mémoire de travail mais pour certains dans la pratique ce n'est pas le cas.

Or je pense qu'elle n'aura jamais l'étiquette dys car je l'ai en quelque sorte trop bien rééduquée. Si je lui fais un test je pense qu'elle sera peut-être un peu limite au niveau temps de lecture (probablement dans la zone à risque) mais au final elle a appris à lire.

En revanche il m'arrive de voir arriver des enfants avec déjà l'étiquette dys, les parents m'expliquent qu'en fin de CE1 ils ne savaient toujours pas lire, ont eu l'étiquette car à -2ET dans les tests ; ou moi j'en vois arriver qui ne savent pas lire en CE1 CE2, qui apprennent relativement vite sans faire d'erreurs particulières (ou qui cèdent vite) mais comme c'est trop tard ils gardent une dysorthographie et une certaine lenteur.

Les centres de réf fonctionnent surtout sur les tests (edit je veux dire ce qui les intéresse ce sont les écarts types par rapport à la classe ou classe d'âge -ce qui est important mais selon le redoublement il faut relativiser ou proposer les 2 cotations) ; j'ai une petite qui confond toujours les b/d, les m/n alors qu'elle redouble le CP (elle est dans le privé qui a imposé le redoublement) ; en fin de CP on a beaucoup travaillé les trigraphes, elle a toujours beaucoup de mal à automatiser(le ill en particulier, elle lit toujours il), la lecture est toujours hachée. Réaction du centre réf : elle est dans la norme pour un début CP (ben oui, dans les tests 1er trimestre CP il suffit de reconnaître les lettres et d'avoir la syllabe simple pour être dans la norme!) pourquoi l'orthophoniste la suit encore?
re edit dans le compte-rendu j'ai mis les deux normes : début et fin de CP - ne serait que parce que d'autres tests ne prennent en compte que l'âge ensuite.
Et inversement avec les redoublements qui sautent on voit aussi des enfants passer dans la zone patho parce qu'ils passent dans la classe supérieure alors que s'ils avaient redoublé ils auraient peut-être acquis les bases et restaient dans la norme.

Du coup pendant longtemps on n'a pas reconnu des difficultés spécifiques qui existent bel et bien (même si,plus ça va plus je trouve que la majorité des dys qui font des erreurs auditives ont eu des pertes auditives avérées ou au moins des otites séreuses)-et pareil, pris tôt ça se rééduque très bien. mais là l'effet reconnaissance d'un "handicap" a un effet pervers : on en demande d'autant moins, on dit aussi que le redoublement ne sert à rien et on fait passer des enfants qui n'ont pas les bases, on enferme les enfants dans le handicap.

Anecdote qui m'a fait rigoler : sur un forum ortho, une ortho hallucinait parce qu'elle avait eu une demande de tiers temps pour médecine..

Pour ma part je suis très pessimiste parce que si je trouvais sympa de remplir facilement mon agenda je m'aperçois que j'ai fait attendre et probablement dû refuser aussi des cas relevant vraiment de l'orthophonie parce qu'un certain nombre de faux dys accaparent les cabinets.

Et les écoles démagos sont une plaie. J'adore l'ancienne école de mes enfants qui tire la sonnette d'alarme à temps et envoie les enfants tôt (le b/d,m/n, f/t,u/n, ou/on, les sourdes sonores pris tôt et la plupart du temps ça se rééduque très bien -mais passé le CE2 je dirais que ça se traîne à vie).
malheureusement je crois que cette école est une exception.

Autre souci : avec la façon dont les tests sont conçus on est parfois obligé de ne pas prendre des enfants dans la zone à risque (qu'on voit revenir 6 mois plus tard pathos...). Je ne dis pas qu'il faudrait les prendre mais au moins former les enseignants qui font le soutien pour qu'ils aient des outils pour les erreurs visuelles et auditives.


Dernière édition par Aliceinwonderland le Lun 4 Fév 2013 - 12:08, édité 3 fois
avatar
Aliceinwonderland
Fidèle du forum

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Aliceinwonderland le Lun 4 Fév 2013 - 8:20
J'ajoute pour certains il y a indéniablement quelque chose de neuro : mes deux syndromes de Chiari développent des symptômes de dys visuo-attentionnels, que j'observe souvent aussi chez les enfants préma (donc il y aurait bien un problème de maturation) et chez certains enfants les symptômes sont les mêmes donc on peut inférer qu'il y a bien quelque chose mais à l'heure actuelle l'RM ne donne pas de réponse.

Edit : le compte-rendu c'est secret médical vous n'avez pas le droit de l'exiger et on conseille aux parents de ne pas le donner car ça peut jouer "contre" l'enfant (pour imposer un redoublement par exemple) ; en même temps à nouveau dans les faits c'est mieux si on peut coopérer. Souvent si les parents le demandent je fais une petite note pour l'école en évitant les chiffres et en expliquant bien les difficultés.
avatar
adelaideaugusta
Fidèle du forum

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par adelaideaugusta le Lun 4 Fév 2013 - 9:36
Le débat semblant être clos, je fais une dernière tentative d'information, pour ceux qui cherchent à en savoir plus (libre à vous de ne pas le lire)


http://www.sauv.net/teler0111.php

J'oubliais, Aliceinwonderland : yesyes yesyes yesyes veneration veneration veneration


Dernière édition par adelaideaugusta le Lun 4 Fév 2013 - 15:12, édité 1 fois
avatar
Sapotille
Empereur

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Sapotille le Lun 4 Fév 2013 - 10:56
@Aliceinwonderland a écrit:En fait on retombe toujours sur le même problème.

Je pense qu'il existe un certain pourcentage de vrais dys. On les reconnaît bien parce qu'au fil des séances ils mettent beaucoup plus de temps que les autres à rentrer dans la lecture. La combinatoire est très lente à mettre en place, ils font des erreurs auditives ou visuo-attentionnelles, voire les 2 pour les moins chanceux. Par exemple j'ai une petite, ça fait un an qu'elle confond toujours les b et les d... En revanche elle a progressé car elle se trompe toujours dans les logatomes mais plus dans les vrais mots. Maintenant si elle lit lentement elle peut lire des petits textes. C'est vrai que j'avais appris à l'école qu'il devait y avoir un problème de mémoire de travail mais pour certains dans la pratique ce n'est pas le cas.

Or je pense qu'elle n'aura jamais l'étiquette dys car je l'ai en quelque sorte trop bien rééduquée. Si je lui fais un test je pense qu'elle sera peut-être un peu limite au niveau temps de lecture (probablement dans la zone à risque) mais au final elle a appris à lire.

En revanche il m'arrive de voir arriver des enfants avec déjà l'étiquette dys, les parents m'expliquent qu'en fin de CE1 ils ne savaient toujours pas lire, ont eu l'étiquette car à -2ET dans les tests ; ou moi j'en vois arriver qui ne savent pas lire en CE1 CE2, qui apprennent relativement vite sans faire d'erreurs particulières (ou qui cèdent vite) mais comme c'est trop tard ils gardent une dysorthographie et une certaine lenteur.

Les centres de réf fonctionnent surtout sur les tests ; j'ai une petite qui confond toujours les b/d, les m/n alors qu'elle redouble le CP (elle est dans le privé qui a imposé le redoublement) ; en fin de CP on a beaucoup travaillé les trigraphes, elle a toujours beaucoup de mal à automatiser(le ill en particulier, elle lit toujours il), la lecture est toujours hachée. Réaction du centre réf : elle est dans la norme pour un début CP (ben oui, dans les tests 1er trimestre CP il suffit de reconnaître les lettres et d'avoir la syllabe simple pour être dans la norme!) pourquoi l'orthophoniste la suit encore?Et inversement avec les redoublements qui sautent on voit aussi des enfants passer dans la zone patho parce qu'ils passent dans la classe supérieure alors que s'ils avaient redoublé ils auraient peut-être acquis les bases et restaient dans la norme.

Du coup pendant longtemps on n'a pas reconnu des difficultés spécifiques qui existent bel et bien (même si,plus ça va plus je trouve que la majorité des dys qui font des erreurs auditives ont eu des pertes auditives avérées ou au moins des otites séreuses)-et pareil, pris tôt ça se rééduque très bien. mais là l'effet reconnaissance d'un "handicap" a un effet pervers : on en demande d'autant moins, on dit aussi que le redoublement ne sert à rien et on fait passer des enfants qui n'ont pas les bases, on enferme les enfants dans le handicap.

Anecdote qui m'a fait rigoler : sur un forum ortho, une ortho hallucinait parce qu'elle avait eu une demande de tiers temps pour médecine..

Pour ma part je suis très pessimiste parce que si je trouvais sympa de remplir facilement mon agenda je m'aperçois que j'ai fait attendre et probablement dû refuser aussi des cas relevant vraiment de l'orthophonie parce qu'un certain nombre de faux dys accaparent les cabinets.

Et les écoles démagos sont une plaie. J'adore l'ancienne école de mes enfants qui tire la sonnette d'alarme à temps et envoie les enfants tôt (le b/d,m/n, f/t,u/n, ou/on, les sourdes sonores pris tôt et la plupart du temps ça se rééduque très bien -mais passé le CE2 je dirais que ça se traîne à vie).
malheureusement je crois que cette école est une exception.

Autre souci : avec la façon dont les tests sont conçus on est parfois obligé de ne pas prendre des enfants dans la zone à risque (qu'on voit revenir 6 mois plus tard pathos...). Je ne dis pas qu'il faudrait les prendre mais au moins former les enseignants qui font le soutien pour qu'ils aient des outils pour les erreurs visuelles et auditives.

Un grand merci pour ces explications de pro !


@adelaideaugusta a écrit:Le débat semblant être clos, je fais une dernière tentative d'information, pour ceux qui cherchent à en savoir plus (libre à vous de ne pas le lire)


http://www.sauv.net/teler0111.php


Je pense qu'Alicewonderland nous a vraiment bien éclairés sur le problème des faux et vrais dyslexiques.
avatar
sand
Empereur

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par sand le Lun 4 Fév 2013 - 11:00
Ben Alice, quand tu expliques que le temps est si précieux pour les dys, et que je vois la liste d'attente pour mes élèves dont je sais juste qu'ils confondent sourdes et sonores et ont des problèmes de lecture et de mémorisation, ça me fait peur.
avatar
Aliceinwonderland
Fidèle du forum

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Aliceinwonderland le Lun 4 Fév 2013 - 15:55
En même temps, il m'est arrivé d'être au téléphone avec un parent voulant à tout prix un RV parce que "elle confond k et g" par exemple ; là je propose gentiment à la mère de lui donner les références pour se procurer le classeur "les confusions phonétiques k/g" de Boutard ; et là on me répond "ah non, j'ai pas le temps de la faire travailler, je ne veux pas de double journée".

Chez mot à mot ou aux éditions pirouette qui sont orientées à la fois orthos et enseignants il y a plein de super matériel:
chez mot à mot les classeurs des confusions phonétiques et visuelles (bon j'avoue que les acheter tous ça coûte un bras mais je pense que ça servirait plus dans les écoles pour mettre à profit le soutien que des ordis)
chez Pirouette et mot à mot tous les jeux de monstres ou as des sons dont certains qui travaillent spécifiquement le b/d, le ou/on, les graphies contextuelles etc.
avatar
sand
Empereur

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par sand le Lun 4 Fév 2013 - 17:01
Merci pour ces références Alice.
avatar
doublecasquette
Devin

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par doublecasquette le Lun 4 Fév 2013 - 18:16
Merci pour les références, Aliceinwonderland ! fleurs

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.
Contenu sponsorisé

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum