Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Page 12 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Gryphe le Dim 20 Juin 2010 - 21:17

@Passerose a écrit:Nateka, c'est vrai qu'en cette période, mieux vaudrait se détendre, car ça peut vite partir en vrille.
Ouaip, qui veut ouvrir un topic "nos boulettes de fin d'année, parce qu'on est bien fatigué" ?

Je pense qu'il peut y avoir matière...

[Ce message n'a rien à voir avec l'exemple donné par Audrey, hein, c'était juste une idée en passant...]

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par lilith888 le Dim 20 Juin 2010 - 21:44

@Audrey a écrit:Tu penses qu'entendre leur prof vanter constamment leurs trouvailles pour leur spectacle, et dans le même temps critiquer le travail des collègues avec leurs élèves n'est pour rien dans l'attitude puante des élèves? Allons bon...

En même temps, tu nous livres les éléments au compte-goutte : là on a appris que c'est elle qui avait dit que les gamins devaient écrire à l'admin s'ils voulaient la ravoir, là on apprend qu'elle critique les autres gamins devant ses élèves...

Franchement, ça change la donne, c'est vrai, mais ce n'est pas honnête intellectuellement dans un débat.

lilith888
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Angua le Dim 20 Juin 2010 - 23:21

Allez, je relance le débat! Wink
J'avoue que j'ai suivi en diagonale, un peu occupée en cette fin d'année, comme vous tous...

Cas concret: moi-même, dans une situation précise.
Contexte: une classe de 3e hétérogène, une excellente tête de classe silencieuse sauf deux élèves qui sont les seuls à participer, toutes matières confondues, et un troupeau de 5-6 mômes perdus, soit dans le refus, soit dans la contestation, mais le plus souvent dans le brouhaha parce que raconter ses aventures sur FB, c'est quand même autrement plus intéressant que lire des textes périmés et essayer de faire un embryon d'effort.
Moment: la semaine dernière, jeudi matin.
Etat d'esprit: ras-le-bol de ma part de trainer cette classe comme un boulet. Première chute dans l'affectif, et c'est mal, et je le sais, mais j'ai tout de même une once de conscience professionnelle et j'attaque les révisions pour le brevet, en donnant priorité aux points de grammaire pas revus dans l'année (cumul de 5 semaines sans français pour eux entre stage, grippes, voyages scolaires et lumbago pour moi).
Bruit, colère, agacement, découragement.
J'ai fini par... leur faire la gueule. Oui, c'était vraiment le mot. J'ai ignoré délibérément les em*** qui blablataient, pour me concentrer sur les trois élèves au tableau qui corrigeaient des trucs en continuant à passer dans les rangs pour ceux qui bossaient encore, sans aiguillonner les tire-aux-flancs que vraiment je ne supporte plus.

Vous pouvez vous déchainer, hein, je n'ai pas peur du jugement... mais je pense, je sais que ce genre de situation est directement une dérive de mon affectif.

Et pour tout vous dire, je m'attendais au début à ce genre de choses dans ce fil, qu'on les avoue ou dénonce ce type de phénomènes qui peut être récurent chez des collègues. L'est-il chez moi? Je ne sais pas... mais je m'en sais capable, et pour moi, oui, c'est une dérive.

_________________
journalsemilitteraire.over-blog.com

Angua
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par cannelle21 le Lun 21 Juin 2010 - 7:02

Angua, tu me rassures... et j'irai même plus loin: je suis dans l'affect. C'est parce que J'ai quelques élèves dans chaque classe que j'apprécie que je retourne bosser tous les jours, que je me farcis les autres, les collègues... Je ne suis ni un robot capable de faire une croix sur tous mes sentiments, ni un bisounours pour pouvoir aimer tout le monde.
Je ne sais pas si c'est très clair et j'ai l'impression de m'éloigner du débat... dans ce cas, je vous prie de bien vouloir m'en excuser.

cannelle21
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Mr le Lun 21 Juin 2010 - 14:18

Je ne veux pas prendre parti dans cette histoire, je passe jutse m'étonner. J'ai remarqué que mes estimés collègues de lettres sont souvent prêts à faire des activités sans être rémunérés... Là, franchement, j'ai du mal à comprendre. J'ai un projet pour mon établissement l'an prochain, mais je demande rémunération...

Mr
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par roxanne le Lun 21 Juin 2010 - 17:09

Sinon pour en revenir sur l'affect , je suis un peu désabusée : mes 3° bilangue que j'ai suivis deux ans , dont j'ai été pp en 4°, et avec qui j'avais eu plutôt de bons rapports m'ont à peine dit au revoir pour leur dernier cours...je n'attendais pas des roses mais un petit mot quand même.Enfin !

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Ruthven le Lun 21 Juin 2010 - 17:16

@roxanne a écrit:Sinon pour en revenir sur l'affect , je suis un peu désabusée : mes 3° bilangue que j'ai suivis deux ans , dont j'ai été pp en 4°, et avec qui j'avais eu plutôt de bons rapports m'ont à peine dit au revoir pour leur dernier cours...je n'attendais pas des roses mais un petit mot quand même.Enfin !




Pour compenser ces petits goujats ... C'est parfois un peu glauque les fins d'année, en plus sous la grisaille.

Edit : ce sont des smileys avec des fleurs vu que la fonction ne semble plus marcher pour l'instant.


Dernière édition par Ruthven le Lun 21 Juin 2010 - 17:40, édité 1 fois

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par roxanne le Lun 21 Juin 2010 - 17:21

Oui un collègue m'a dit que de oute façon , en ce moment , ils sont juste dans l'énervement.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Reine Margot le Lun 21 Juin 2010 - 17:37

oui, prends de la distance....

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Ruthven le Lun 21 Juin 2010 - 17:39

marquisedemerteuil a écrit:oui, prends de la distance....

Nanmého ! Pourquoi ton smiley marche et pas les miens ?


Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Invité le Lun 21 Juin 2010 - 17:40

@Ruthven a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:oui, prends de la distance....

Nanmého ! Pourquoi ton smiley marche et pas les miens ?


test: flower


Dernière édition par Lorica le Lun 21 Juin 2010 - 17:41, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Ruthven le Lun 21 Juin 2010 - 17:41

C'est du sexisme ! Seules les filles ont droit au smiley. Et comment je fais, moi, pour offrir des fleurs à Roxanne ?


Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Invité le Lun 21 Juin 2010 - 17:42

@Ruthven a écrit:C'est du sexisme !


Laughing Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Ruthven le Lun 21 Juin 2010 - 17:44


Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Reine Margot le Lun 21 Juin 2010 - 17:56

mais t'en avais plein des tu ne les vois pas?

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Ruthven le Lun 21 Juin 2010 - 18:23

marquisedemerteuil a écrit:mais t'en avais plein des tu ne les vois pas?

Ben non, je ne vois que le code html, en revanche je vois les tiens !

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Page 12 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum